Débat stratégique dans le NPA

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Copas le Lun 2 Juil - 23:02

Richard Heiville a écrit:
C'est sur que là où Poutou risque sa peau de travailleur et de militant ouvrier, les Heivilles préfèrent les politiciens bourgeois, c'est comme ça.

Etre militant ouvrier cela vous oblige à raconter n'importe quoi et de se ranger dans le camp des conspirationnistes?

Pour info, je suis smicard , travailleur précaire saisonnier.

Plus que 5 jours avant l'implosion de notre beau parti...

Tu devrais plutôt te sentir proche de Poutou plutôt qu'aller te soumettre à un politicien bourgeois.

Tu annonces maintenant ta jouissance à penser que le NPA va exploser, ça éclaire bien le profil de naïf que tu essayais de construire sur ce forum, tu ne cache plus maintenant l'objet de ce que tu désirais.

C'est dommage et tes intérets de travailleur précaire là dedans n'avanceront pas d'un millimètre. Mais c'est cohérent avec la difficulté à appréhender une bataille collective.

Tu recherches des solutions en essayant de te soumettre à des courants politiques, PCF et PG, dirigés par des nomenclaturas qui ont, à chaque fois qu'ils ont été aux affaires ces dernières 30 années, mené des politiques anti-sociales, détruisant les conditions de vie des plus précaires, les précaires.

Les ouvriers d'Aulnay et de GM, quand ils se lancent à la bataille, n'attendent pas le FdG ni ne se placent dans le cadre du FdG, ils montrent le chemin des vagues de résistance, et ça ça ne signifie pas qu'il y a un camp, celui du NPA, contre tous les autres partis, mais que le camp des travailleurs qui se battent est le bon, et il est différent de ceux qui professent de rejoindre un front qui professe de ne rien faire, ne rien choisir, alors que les politiques de casse sont en route et n'ont jamais cessé.

Le fond de la politique du NPA est dans ce cadre, ouverture aux travailleurs qui engagent la bataille face aux patrons et au gouvernement Hollande. Avec ceux qui engagent la bataille pour les libertés démocratiques, pour les droits de tous les sans-papiers, etc.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Richard Heiville le Lun 2 Juil - 23:28

Tu annonces maintenant ta jouissance à penser que le NPA va exploser, ça éclaire bien le profil de naïf que tu essayais de construire sur ce forum, tu ne cache plus maintenant l'objet de ce que tu désirais.

Il n'y a aucune jouissance, c'est une fin de semaine bien noire qui nous attend, mais j'avais espéré que les gens allaient se resaisir. La vérité est que tout le monde y trouve son compte je pense.
Les uns pourront faire entrer plus aisément dans leur chapelle leur fidèles mais il y aura une augmentation des cotises. Les autres poursuivant leur chemin.


Les ouvriers d'Aulnay et de GM, quand ils se lancent à la bataille, n'attendent pas le FdG ni ne se placent dans le cadre du FdG, ils montrent le chemin des vagues de résistance, et ça ça ne signifie pas qu'il y a un camp, celui du NPA, contre tous les autres partis, mais que le camp des travailleurs qui se battent est le bon, et il est différent de ceux qui professent de rejoindre un front qui professe de ne rien faire, ne rien choisir, alors que les politiques de casse sont en route et n'ont jamais cessé.

Et eux-seuls vont faire reculer le rouleau compresseur du capitalisme dans l'indifférence quasi-générale des autres salariés?
Je ne m'en réjouis pas. Et d'ailleurs, pourquoi les autres salariés seront quasi-indifférents au sort de ces salariés?
Craquer des allumettes au fond de l'eau n'a jamais déclenché d'incendies....
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Lun 2 Juil - 23:36

Richard Heiville a écrit:
Il va rester qui de l'ex-LCR au NPA après la CN à part K?

Affabulation encore. La LCR était loin d'être passée au réformisme,
c'est pourquoi nous seront nombreux au NPA.
La bonne nouvelle, c'est même que des militants qui n'avaient pas rejoint le NPA
ou qui l'ont quitté à cause des dirigeants réformistes, enfin au FdG,
le rejoignent maintenant qu'il peut être refondé.
Il y a même au moins un parmi les intervenants les plus réguliers
de ce forum: RougeVert Laughing
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Copas le Mar 3 Juil - 0:04

Richard Heiville a écrit:
(à propos des ouvriers d'Aulnay PSA)
Et eux-seuls vont faire reculer le rouleau compresseur du capitalisme dans l'indifférence quasi-générale des autres salariés?
Je ne m'en réjouis pas. Et d'ailleurs, pourquoi les autres salariés seront quasi-indifférents au sort de ces salariés?
Craquer des allumettes au fond de l'eau n'a jamais déclenché d'incendies....

Qui te dis cela ?
Ils prouvent simplement qu'une unité réelle est possible dans la bataille.

Ne te fais pas à nouveau à l'image du gentil azinus de ton avatar (ce sont décidément des animaux formidables et langoureux) , on ne te dit pas cela. On ne te dit pas que les ouvriers d'Aulnay vont faire plier le gouvernement, cette histoire n'est pas écrite. Mais ils montrent le chemin de la résistance, ce qui permet d'unir réellement.

Ce que tu sembles professer c'est d'attendre, puisque les travailleurs s'en foutent n'est ce pas. Il semble donc juste que tu rejoignes le FdG.
Je ne pense pas que les travailleurs s'en foutent, mais qu'ils ne croient pas possible de résister pour une grande partie, ce qui n'est pas la même chose.

Et ce sentiment peut changer très rapidement. Le sort de la bataille des Ford à Bordeaux semblait également sans espoir (tu sais, un certain Poutou) et pourtant, même si le mot de la fin n'est pas dit et que parler de victoire soit un gros mot, pour l'instant Ford Bordeaux a repoussé les tentatives des prédateurs.

Je pense que tu fais erreur, même du point de vue de ton propre sort. Et celui des autres travailleurs. Organises-toi avec les autres précaires, syndiques-toi, bas-toi aux côtés de ceux qui partagent ton sort pour tes droits. Pratiques l'unité avec les travailleurs en lutte et syndiqués.

C'est après tout ce qui peut nous relier.

Il y a bien d'autres façons de participer au bonheur des luttes collectives, mais celle d'aller dans un FdG caporalisant et verticaliste semble fondamentalement différente aux principes et à l'esprit, les motifs de la fondation du NPA.

Nous nous battons pour la liberté.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Sparta le Mar 3 Juil - 6:53

Plus que 5 jours avant l'implosion de notre beau parti...

Camarade Heiville, j'espère que tu te rends compte que ce genre de déclaration donne simplement et clairement la couleur d'un esprit négatif. Tu devrais faire attention à ce que tu avances. Ce type de déclaration fout même la trouille au FdG que tu souhaites rejoindre. Quelqu'un qui clame en ce jour l'implosion du NPA est aussi capable de clamer un autre jour l'implosion du FdG. Tu admettras avec moi que c'est un peu sans principe. Vouloir quitter le NPA, c'est légitime, mais vouloir la mort du NPA, c'est sans principe pour quelqu'un de gauche comme toi.

Camarade Heiville, tu donnes plus impression de vouloir fuir le NPA que de vouloir adhérer au FdG. Tu sembles pris dans l'engrenage d'un sentimentalisme qui canalise tout ton comportement et toute ton adhésion au FdG... pour punir le NPA seulement... NPA auquel tu as adhéré un jour pour punir, peut-être, autre chose avant lui. Camarade Heiville, je suis très peu convaincu de ton choix aujourd'hui. Peut-être qu'il y a mieux à rectifier cette attitude que d'adhérer demain au FdG pour dire un jour du FdG : "Plus que 5 jours avant l'implosion de notre beau parti..."

avatar
Sparta

Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Richard Heiville le Mar 3 Juil - 7:54

Vouloir quitter le NPA, c'est légitime, mais vouloir la mort du NPA, c'est sans principe pour quelqu'un de gauche comme toi.

Il y a erreur sur le constat, je ne veux pas de la mort du NPA, j'en ai assez de voir se répandre ici un certains nombres de gens qui se réjouissent sous cape de la situation dans laquelle se trouve le parti.

Ils veulent un parti "révo" comme ils disent, surement faut il comprendre un parti qui se met un révolver sur la tempe pour se suicider et après c'est moi qu'on accuse de vouloir la mort du NPA ! Cela ne manque pas de cocasse. C'est le bal des hypocrites ici.


Peut-être qu'il y a mieux à rectifier cette attitude que d'adhérer demain au FdG pour dire un jour du FdG : "Plus que 5 jours avant l'implosion de notre beau parti..."
La vie est faite de ruptures, on peut le regretter mais c'est ainsi on n'en est pas encore là ceci dit.


avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  tristana le Mar 3 Juil - 8:03

Il ne faut pas que le NPA implose: Il faut que tout le NPA rejoigne le Front de Gauche. Rien n'est perdu. Comptons sur la lucidité et la clairvoyance des camarades qui, même s'ils ne sont pas à la GA, se rendent compte qu'isolés, on va droit dans le mur! Résultat ce week end.
On y croit! Même si ça va faire hurler les quelques sectaires qui ont pouvoir faire leurs soldes en toute quiétude au sein d'un NPA tétanisé. Allez, on s'y met tous!!
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Sparta le Mar 3 Juil - 8:57

tristana a écrit:Il ne faut pas que le NPA implose: Il faut que tout le NPA rejoigne le Front de Gauche. Rien n'est perdu. Comptons sur la lucidité et la clairvoyance des camarades qui, même s'ils ne sont pas à la GA, se rendent compte qu'isolés, on va droit dans le mur! Résultat ce week end.
On y croit! Même si ça va faire hurler les quelques sectaires qui ont pouvoir faire leurs soldes en toute quiétude au sein d'un NPA tétanisé. Allez, on s'y met tous!!

Inversement, tu as raison, camarade Tristana. Tant que les révolutionnaires n'auront pas rejoint le FdG, rien n'est perdu.

avatar
Sparta

Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Prado le Mar 3 Juil - 10:22

tristana a écrit:Il ne faut pas que le NPA implose: Il faut que tout le NPA rejoigne le Front de Gauche. Rien n'est perdu. Comptons sur la lucidité et la clairvoyance des camarades qui, même s'ils ne sont pas à la GA, se rendent compte qu'isolés, on va droit dans le mur! Résultat ce week end.
On y croit! Même si ça va faire hurler les quelques sectaires qui ont pouvoir faire leurs soldes en toute quiétude au sein d'un NPA tétanisé. Allez, on s'y met tous!!

Au FdG, personne ne croit qu'il s'agit d'un cadre unitaire pour préparer des mobilisations sociales. C'est une structure politique. Et à mon avis, si le NPA décidait de rejoindre le FdG, cela signifierait la mort immédiate du FdG.
C'est déjà une construction très fragile. Les désaccords internes au FdG sur la position à prendre vis-à-vis de Hollande/Ayrault (dénonciation ? aider la gauche à réussir ?) rendent pour le moment impossible une déclaration commune. Alors, si en plus le NPA s'en mêle...
Selon Picquet, le FdG devrait disposer d'un texte d'orientation au moment de la fête de l'Humanité. Je vois mal quel texte faisant consensus pourrait être écrit avec le NPA.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Sparta le Mar 3 Juil - 11:12

Richard Heiville a écrit:
Vouloir quitter le NPA, c'est légitime, mais vouloir la mort du NPA, c'est sans principe pour quelqu'un de gauche comme toi.

Il y a erreur sur le constat, je ne veux pas de la mort du NPA, j'en ai assez de voir se répandre ici un certains nombres de gens qui se réjouissent sous cape de la situation dans laquelle se trouve le parti.

Ils veulent un parti "révo" comme ils disent, surement faut il comprendre un parti qui se met un révolver sur la tempe pour se suicider et après c'est moi qu'on accuse de vouloir la mort du NPA ! Cela ne manque pas de cocasse. C'est le bal des hypocrites ici.


Peut-être qu'il y a mieux à rectifier cette attitude que d'adhérer demain au FdG pour dire un jour du FdG : "Plus que 5 jours avant l'implosion de notre beau parti..."
La vie est faite de ruptures, on peut le regretter mais c'est ainsi on n'en est pas encore là ceci dit.



Camarade Heiville, c'est pourtant ce que veut dire le mot "implosion" dans le contexte du NPA. Si ce n'est pas la mort du NPA, c'est quoi alors ? De la bonne santé ? Et tu sais très bien que tu es loin de souhaiter cela au NPA en te lisant. Tes critiques ne portent même pas ou même plus sur le projet ou le programme du NPA, mais sur des questions liées au sectarisme, au groupusculaire, au corpusculaire, à l'atomisme, à l'implosion et j'en passe.

Ceux qui proposent le départ au FdG ne veulent atteindre que le dépassement virtuel du groupusculaire. Mais question programme et projet du FdG, rien. La seule chose qui intéresse est de prendre le train, où il va, on s'en fout... c'est secondaire. Certains même vont rejoindre avec la conviction de rester révolutionnaires. Ca les honte cette histoire de groupusculaire. Mais que faire au FdG avec une vision et une combativité qui ne sont pas celles du FdG ? C'est véritablement un gros cas de problème. Ca a qu'un titre : "la fuite en avant". Au lieu de rectifier politiquement le tir en revenant à un programme de classe révolutionnaire, c'est le départ vers un programme inter-classe réformiste. C'est un gros cas de problème, camarade Heiville.

avatar
Sparta

Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  tomaz le Mar 3 Juil - 13:57

tristana a écrit:Il ne faut pas que le NPA implose: Il faut que tout le NPA rejoigne le Front de Gauche. Rien n'est perdu. Comptons sur la lucidité et la clairvoyance des camarades qui, même s'ils ne sont pas à la GA, se rendent compte qu'isolés, on va droit dans le mur! Résultat ce week end.
On y croit! Même si ça va faire hurler les quelques sectaires qui ont pouvoir faire leurs soldes en toute quiétude au sein d'un NPA tétanisé. Allez, on s'y met tous!!

je pense que tu t'applique la méthode coué, il est absolument certain (a 99%) que le texte de la ga sera rejeté, texte qui invite tout le npa a rentrer dans le fdg, au vue des résultats qui circulent (et sans trop dévoilé), il recueille un score ridicule. Prévisible et logique, prévisible car déja minoritaire et logique quand on ne désire meme pas s'investir dans cette consultation, la preuve les leader de la ga sont déja partis.

donc au revoir la ga, bon courage a vous, par chez moi vous serez deux, le fdg va trembler

et a Richard : dans la série, c'est la faute a qui, je crois que tu peux mettre tous le monde dans le même sac, puisque c'est les même qui dirigeaient avant de se séparer. A titre personnel, je ne supporte plus du tout les donneurs de leçon de la direction de la ga, bon vent a eux.
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Marco Pagot le Mar 3 Juil - 14:14

Et quand je vois qui c'est qui part dans mon département (et ce que j'ai pris dans la gueule à cette ag en matière de coup sous la ceinture... enfin bon, au congrès, au moment de parler de la motion TC, le grand chef en pleine ag nous avait traité de "chiens" sans que personne dans l'assemblée ne s'offusque...), je suis pas mécontent.

Indice: C'est monsieur "j'ai toujours 30 procurations avec moi et j'écris des textes de 20 pages", qu'on pourrait aussi appeler monsieur "Je suis contre Abdel Zahiri et Nora Benameur parce que c'est moi qui suis le grand militant qui va repolitiser les quartiers populaires" ou enfin monsieur "Texte synthèse et caoutchouc"...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Mar 3 Juil - 14:51

Heiville: "vous êtes tous des hypocrites"

Heiville, dans sa rage de la mise en minorité de l'orientation réformiste,
dérape, encore une fois, dans l'insulte.

Pourquoi n'essaie-t-il pas un jour de nous convaincre qu'il connait,
même si c'est dans un coin d'île du Pacifique,
"une révolution par les urnes".

Ou même des avancées sociales, dans une crise,
sous la houlette d'une direction qui s'affirme "keynésienne",
et dénonce la grève générale pour lui préférer un référendum.

En attendant, la grève générale, je l'ai faite à fond en 68,
et malgré des batailles dans d'autres lieux et temps,
ai rarement autant savouré la victoire de notre classe.

Sait-il ce que représente, entre autres,
un salaire mini augmenté de 33% pour une famille ouvrière ?
Des larmes de joie !
Ceux qui font campagne en permanence contre la GG ne savent pas.

C'est parce que toute l'histoire du mouvement ouvrier leur donne raison
qu'il y aura toujours des révolutionnaires, NPA, LO, libertaires et autres.
Les réformistes voudraient qu'ils implosent.
Le NPA en est loin, bien au contraire.
Il va sortir plus fort que sous la direction réformiste qu'il l'a paralysé.

Par contre, je crois que les MR ne souhaitent nullement l'implosion du FdG.
Mon point de vue c'est qu'il y aura toujours des partis réformistes.
Et qu'ils sont majoritaires dans la classe, jusqu'aux affrontements
qui ouvre les yeux sur la nature de classe et violente de l'Etat.

Le PS est devenu un parti bourgeois.
Le FdG, il faut souhaiter qu'il puisse emplir le vide.
C'est l'intérêt de notre classe.
Ce serait même notre intérêt que son programme devienne vraiment réformiste,
et pas seulement keynésien, en y rajoutant l'objectif du socialisme,
soigneusement gommé par les politiciens qui le dirigent.
Si au moins ceux qui ont quitté le NPA pouvaient se fixer cette tâche.

Nous attendons aussi du FdG non pas qu'il marche avec les révolutionnaires,
mais qu'il frappe avec nous, sur au moins quelques unes
des nombreuses propositions d'action unitaire faites par le NPA.
Là aussi, ceux qui ont quitté le NPA, même si leur horizon n'est que la réforme,
pourraient être utile.

Il faut, avant même parler de "révolution sociale" et de "pouvoir des travailleurs",
objectifs des Principes fondateurs du NPA, reniés par la GA,
limiter tous ensemble la barbarie qui vient.
Et quant au tous ensemble pour renverser le capitalisme,
les ouvriers de la dernière heure seront les plus nombreux et indispensables.


avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Richard Heiville le Mar 3 Juil - 18:05

Il ne faut pas que le NPA implose: Il faut que tout le NPA rejoigne le Front de Gauche. Rien n'est perdu. Comptons sur la lucidité et la clairvoyance des camarades qui, même s'ils ne sont pas à la GA, se rendent compte qu'isolés, on va droit dans le mur! Résultat ce week end.

Il ne faut pas écrire des trucs comme ça, tu veux que nos amis aboyeurs de ce forum aient une attaque cardiaque? Cool
Plutôt mort qu'au FdG...Tiens cela me rappelle quelque chose Basketball


En attendant, la grève générale, je l'ai faite à fond en 68,
et malgré des batailles dans d'autres lieux et temps,
ai rarement autant savouré la victoire de notre classe.

J'étais né en 1968 mais je n'avais pas la force physique pour jeter des pavés. Si c'est ta manière de nous vendre la révolution, permets moi de te dire que tu t'y prends mal.


Sait-il ce que représente, entre autres,
un salaire mini augmenté de 33% pour une famille ouvrière ?
Des larmes de joie !
Il me semble me rappeler que dans les années 70 l'inflation annuelle pouvait avoir deux chiffres !
33% d'augmentation de salaire c'est vite mangé par l'inflation.

Pourquoi n'essaie-t-il pas un jour de nous convaincre qu'il connait,
même si c'est dans un coin d'île du Pacifique,
"une révolution par les urnes".

Pourquoi j'essaierai de te convaincre de quelque chose que je pense inexacte?
On est obligé d'avoir une pensée binaire? Réformiste/révolutionnaire , traitre/pur?
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Mar 3 Juil - 18:20

Tout ce qu'il retient de 68: les pavés...
Quant à 33% d'augmentation, et les autres conquêtes de 68,
jamais aucun parti réformiste ne l'a obtenu.
Quant au pouvoir d'achat, nous l'avons défendu contre l'inflation dans les années qui ont suivi.
J'en sais quelquechose, comme militant CGT.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Shloimele le Mar 3 Juil - 18:58

Bah, ce qui est sûr, c'est que cette situation a assez durée.
Pour tous les camarades, ceux du NPA comme ceux de GA, il est plus que temps de passer à la suite de l'ordre du jour, à l’expérimentation concrète des orientations proposées aux militants.
Dans la situation de recul généralisé, la question de la construction d'un parti révolutionnaire indépendant ou l'insertion d'un courant MR dans un front large sont des paris assez ouverts. Il faut juste passer le cap de la pratique. Pour le reste on verra bien... La GA mène cette politique parcequ'elle est juste, pas parcequ'elle serait un raccourci, pas parcequ'elle est simple...
C'est une rupture? à l'évidence oui... mais ils sont nombreux les terrains communs où les militants se retrouveront.
Et puis, comptez sur nous pour défendre une politique de FU en votre direction ;-)

Shloimele

Messages : 4
Date d'inscription : 23/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  verié2 le Mar 3 Juil - 19:13

Ta réponse, Shloimele, est tout à fait correcte et honnête. Le problème, c'est que l'histoire a montré que les petits groupes de militants qui entraient ainsi dans des fronts ou des partis plus larges se faisaient généralement absorber plus ou moins rapidement. Ce n'est pas une règle absolue, certes, on peut imaginer que quelques individus particulièrement solides résistent, mais, pour qu'un groupe entier résiste, il lui faut un programme clair et une structure. A mon avis, ce n'est pas du tout le cas de la G.A.

Mais tu as raison : l'expérience pratique tranchera...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Mar 3 Juil - 19:44

Si seulement les dirigeants de la GA avaient eu le courage, comme Picquet,
d'assumer il y a trois ans leur ralliement aux politiciens bourgeois du FdG,
le NPA n'aurait pas subi une direction réformiste,
et une absence d'orientation destructrice pendant des années.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Copas le Mar 3 Juil - 19:52

La question du recul généralisé se discute , je ne le pense pas. des défaites oui, mais pas une défaite. Je pense que le recul encaissé lors du mouvement des retraites est en train de lentement se résorber.

Pour l'instant on est encore dans les creux qui ont suivi tous les grands mouvements de masse de ces dernières 10 années (tous les 2 ou 3 ans un gros mouvement de masse).
Le dernier mouvement de masse fut le plus important et que les organisations du mouvement ouvrier (partis et syndicats) sont en plus mauvais état que les potentiels de mobilisations .

Les creux servent à préparer les vagues suivantes pour que celles-ci inversent la tendance.
Un parti est utile quand il travaille ces questions.

Sur la question des projets, bon vent à la GA. Il est paradoxal de voir un courant rejoindre le FdG au moment où celui-ci déserte le combat et professe de ne pas bouger face au gouvernement Hollande. C'est d'ailleurs le sens de leur abstention au parlement : le Ni-Ni face au gouvernement de la bourgeoisie.

Sur la question du courant même, je pense que l'essentiel est réformiste, surtout parmi ses animateurs et pas des révolutionnaires qui rusent. Ce n'est pas une caractérisation déshonorante, c'est ce qu'on peut constater. Dans les discussions pour construire un nouveau parti avec le PG et les alternatifs, le seul truc qui était bloquant était la discipline et le bureaucratisme du PG, et encore ce sont surtout les alternatifs qui les ont alerté là dessus. Mais c'est impressionnant.

Pour comprendre les évolutions différenciées il faut porter un regard du dehors sur les évolutions qui se firent dans la LCR, et ne pas se laisser abuser par la couleur des mots.

Je ne doute pas qu'il y ait un certain nombre de révolutionnaires dans la GA, mais leur courant n'est pas révolutionnaires et j'ai des doutes sur le fait que ceux rentrés révolutionnaires là dedans le restent.
Quand on voit les accoquinages entre GU et GA, et le groupuscule réformiste occupant la droite du FdG qu'est devenu la GU...

Reste que le NPA n'a pas beaucoup mené sa politique et est resté suspendu à des attentes jamais exaucées par le FdG.
Le meilleur moyen de faire évoluer d'autres courants et faire l'unité d'action avec eux est de ne pas attendre pour tester des lignes de masse.
C'est dans le cadre de l’efficacité démontrée d'une orientation que d'autres courants bougent.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  GGrun le Mar 3 Juil - 19:59

Roseau a écrit:Si seulement les dirigeants de la GA avaient eu le courage, comme Picquet,
d'assumer il y a trois ans leur ralliement aux politiciens bourgeois du FdG,
le NPA n'aurait pas subi une direction réformiste,
et une absence d'orientation destructrice pendant des années.
Camarade Roseau, j'admire ta souplesse et ta grande capacité à simplifier les débats.
Tu m'as convaincu en 3 lignes que TON ORIENTATION N'EST QUE DESTRUCTRICE.
attaque personelle signée en x exemplaires

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Shloimele le Mar 3 Juil - 20:41

Peut-être que "recul généralisé" n'est pas le bon terme, mais il n’empêche que l'auto-activité des masses est basse. On m'objectera que les directions syndicales n'aident pas beaucoup en la circonstance le développement des luttes, c'est sans doute vrai mais cela ne peut résumer la question. Ces directions, comme toute directions réformistes, sont elles mêmes sensible à la pression des dites luttes... Quand elles existent...
Du coup, on est pas sorti d'un cycle défensif qui voit se conjuguer, le poids des défaites (certes pas LA défaite) et discrédit des projets d’émancipations du XXéme siècle.
C'est à cela que nous sommes tous confrontés, quelques soient les choix de construction organisationnel...
Pour le reste, je ne partage pas, c'est peu dire, les caractérisations à l'emporte pièce du FDG et de la politique de ses composantes.
J'en ai même, une lecture strictement inverse...
Pour parler du seul PCF, la non-participation gouvernementale, le refus de voter la confiance au gouvernement Ayrault sont le signe d'un début d'autonomie retrouvée face au PS. (Autonomie dont il paye le prix en terme de perte d'élu, ce qui eu égard à ce qu'est le PCF, n'est pas une mince affaire...)
Certes, c'est pour le moins hésitant mais cela va dans le bon sens. Et mieux encore, c'est appelé à se développer, tant il est vrai que la politique de Hollande, apparaîtra très vite comme une politique austeritaire dans la lignée des politiques menées par les autres gouvernements sociaux-democrates en Europe.
De ce point de vue là, le choix de la GA est un pari raisonné et raisonnable, c'est la participation à un sujet politique qui peut devenir un élément clef de la construction d'une alternative au libéralisme.

Shloimele

Messages : 4
Date d'inscription : 23/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Sparta le Mar 3 Juil - 21:16

Camarade Shloimele, je voudrai revenir sur un point qui me parait essentiel, celui du "refus de voter la confiance au gouvernement Ayrault" par le PC. Je pense que le PC s'est abstenu. Le refus clair aurait été plus significatif et plus engageant politiquement. En plus, considérons les motifs évoqués pour cette abstention. Il s'agit bien de motifs keynésiens, comme l'explique très bien Marie-George Buffet : "La politique de rigueur est inefficace au plan économique, nous avons besoin de relance aujourd'hui" ou, encore, "Nous allons nous abstenir s'il maintient cette orientation, nous n'allons surtout pas voter contre, car nous voulons lutter contre la droite et l'extrême-droite". Bref, où est la remise en cause de la politique austère du gouvernement Ayrault sur la base d'arguments qui pourraient se définir comme une alternative ouvrière anti-austérité ? On voit clairement que le capitalisme reste de rigueur dans l'esprit du PC et c'est l'abdication à ce même capitalisme. Ou, enfin, camarade Shloimele, le but du PC est la participation à la construction d'une alternative au libéralisme et non pas au capitalisme. Le PC se suffit de ça.

avatar
Sparta

Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Roseau le Mar 3 Juil - 21:26

Shloimele a écrit: un sujet politique qui peut devenir un élément clef de la construction d'une alternative au libéralisme.

Les dirigeants du FdG annoncent en effet un capitalisme non libéralisé.
(voir ma signature).
C'est aussi contenu dans le programme du FdG, keynésien, selon JLM.
Mais ce retour en arrière à un capitalisme humain est impossible.
Le libéralisme est la forme nécessaire prise par le capitalisme dans sa phase mondialisée.

En refusant de dépasser le capitalisme,
en poursuivant la chimère d'un capitalisme de grand papa,
le PS et les anti-libéraux du FdG mènent leur "gauche" à la catastrophe économique
et ouvriront un boulevard au fascisme,
si une opposition anti-K et la mobilisation des travailleurs ne renversent
pas le capital et ses serviteurs les policiciens.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Richard Heiville le Mer 4 Juil - 1:10

Le refus clair aurait été plus significatif et plus engageant politiquement.

Il y a quelques jours encore, c'était sûr qu'ils allaient entrer dans le gouvernement d'Hollande.

Vous (c'est une adresse collective) qui avez réponse à tout, j'aimerai que vous m'expliquiez pourquoi le PCF n'a pas voté une motion de confiance au discours de politique générale du gouvernement social-démocrate d'Ayrault.
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Sparta le Mer 4 Juil - 1:42

Richard Heiville a écrit:
Le refus clair aurait été plus significatif et plus engageant politiquement.

Il y a quelques jours encore, c'était sûr qu'ils allaient entrer dans le gouvernement d'Hollande.

Vous (c'est une adresse collective) qui avez réponse à tout, j'aimerai que vous m'expliquiez pourquoi le PCF n'a pas voté une motion de confiance au discours de politique générale du gouvernement social-démocrate d'Ayrault.

Camarade Heiville, les raisons visibles : "coup de pouce au SMIC trop faible, rigueur budgétaire, exécutif pas assez offensif, l'echec du sommet européen de Bruxelles puisque « le traité Sarkozy-Merkel (le pacte budgétaire) reste en l'état". Les raisons invisibles (le keynésianisme) : "coup de pouce trop faible pour relancer la consommation (donc, la croissance), la rigueur budgétaire freine la croissance, exécutif pas assez offensif pour empêcher la fermeture de l'usine PSA d'Aulnay et autres d'où (dans l'esprit du FdG) réduction de la croissance, l'échec du sommet européen, car c'est l'échec de l'Europe de la croissance. Dans le fond, le FdG est plus PS que le PS ou, dit autrement, il revendique l'application stricte du programme du PS basé sur la keynésienne croissance.

avatar
Sparta

Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat stratégique dans le NPA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum