En souhaitant que tout soit fait pour gâcher leurs vacances.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En souhaitant que tout soit fait pour gâcher leurs vacances.

Message  Invité le Mer 4 Aoû - 12:25

Sarkozy en difficulté






Déjà très impopulaire le mois dernier, Nicolas Sarkozy est plombé par
les affaires et égale son record historique d'impopularité d'avril 2008
faisant de lui le Président le plus impopulaire depuis 30 ans (date de
création du baromètre)

En perdant 3 points de bonnes opinions et en en gagnant 5 de mauvaises,
Nicolas Sarkozy tombe au plus bas, avec 33% de bonnes opinions contre
64% de mauvaises. Il égale ainsi son record historique de mauvaises
opinions d'avril 2008 (64%) qui faisait de lui le Président le plus
impopulaire depuis la création du baromètre il y a 30 ans.
Même si, comme toujours, il souffre moins de cette situation que son
Président, le Premier ministre est lui aussi atteint. Il perd 1 point de
bonnes opinions et en gagne 2 de mauvaises pour tomber en dessous du
seuil fatidique des 50% de bonnes opinions. Néanmoins il reste
majoritairement populaire avec 49% de bonnes opinions contre 45% de
mauvaises.
Surtout, cette baisse s'inscrit dans une tendance négative depuis
janvier dernier : en six mois, François Fillon est passé de 55% de
bonnes opinions contre seulement 39% de mauvaises à 49% contre 45%. Soit
un indice passé de +16 à +4. Pour lui aussi, la coupure estivale arrive
sans doute à temps.
Si les mauvais jugements sur la justesse et la justice de la politique
économique conduite par ce gouvernement expliquent l'essentiel des
baisses de ces derniers mois du Président et du Premier ministre, celle
qui vient d'intervenir ce mois-ci est évidemment la conséquence assez
peu surprenante de la succession d'affaires plus ou moins grandes
concernant plusieurs secrétaires d'Etat puis surtout du spectaculaire
feuilleton Woerth-Bettencourt. Difficile en outre d'imaginer que la
décision de ce week-end de sacrifier Blanc et Joyandet ne suffise à
endiguer l'incendie. Elle intervient trop à contretemps et pourrait même
renforcer l'idée à droite d'une certaine panique de l'exécutif dans la
gestion de ces affaires. C'est en tout cas ce que l'on peut en déduire
lorsque l'on repère qui est le plus déçu par ces affaires : les seniors,
les classes moyennes et les catégories populaires. Nicolas Sarkozy
commence ainsi à voir sa popularité très sérieusement s'éroder à droite:
alors qu'il y a neuf mois, les sympathisants de droite étaient encore
huit sur dix à l'apprécier, il n'est plus soutenu à présent que par six
sur dix (62%).
Tandis que les affaires plombent une bonne partie de la classe
politique, Marine le Pen elle, gagne 7 points en six mois. DSK demeure
le n°1 mais commence à être rattrapé par Martine Aubry qui s'impose
désormais nettement comme la personnalité préférée des sympathisants de
gauche

Les " affaires " plombent par ricochet une bonne partie de la classe
politique. Sur nos cotes d'avenir, rares sont ceux qui progressent par
rapport à la dernière mesure effectuée en février dernier. Hormis Cécile
Duflot qui a simplement progressé en notoriété et donc en popularité
depuis octobre 2009 (son dernier passage dans le baromètre) et Brice
Hortefeux (+3) et JL Mélenchon (+2) qui connaissent des sortes de
rebonds techniques, rattrapant ce mois-ci juste un peu de leurs chutes
enregistrées lors de leurs dernières mesures, quatre personnalités
seulement ont connu de réels progrès ce mois-ci sur leurs cotes d'avenir
:
- une à gauche, Ségolène Royal (+6 points), qui engrange ainsi le
bénéfice de sa nouvelle posture beaucoup plus collective dans le parti,
voire en proximité avec Aubry,
- deux, à droite, Christine Lagarde qui gagne encore 4 points et est en
voie de dépasser bientôt Rama Yade (41%; -2 points) comme personnalité
de droite et/ou gouvernementale préférée des Français; et Jean-François
Copé, en progrès de 4 points (33%) qui rentre dans le top10 de notre
cote d'avenir et devient la troisième personnalité préférée des
sympathisants de droite.
- enfin, une à l'extrême-droite, Marine le Pen qui est la principale
bénéficiaire de cette période marquée par les angoisses économiques et
la crise morale liée aux affaires. Elle gagne 7 points sur la période
mais reste la dernière personnalité de notre palmarès de 20 testées sur
cette cote d'avenir.
Pour les autres personnalités testées, c'est une stagnation (+ ou -2
points) ou une baisse franche qui est enregistrée en ce mois de
juillet. En étant stable (+1 point) à 44% de cote d'avenir, Martine
Aubry fait la bonne opération du moment en rattrapant un peu DSK auprès
des Français - toujours personnalité n°1 de notre cote d'avenir (52%;
-1 point) - et surtout en le mettant lui comme les autres à très bonnes
distance auprès des sympathisants de gauche : Aubry devance désormais
auprès d'eux DSK de 8 points, Delanoë de 9 points et Royal de 18 points.
En plus d'être une bonne nouvelle pour elle à l'approche des primaires
c'est sans doute une preuve que sa stratégie plus agressive à l'égard
de Nicolas Sarkozy (allusion à Madoff) produit des effets positifs sur
son électorat.
Questions d'actualité : une majorité de Français pense que les affaires
mêlant argent et politique se sont développées depuis l'élection de
Nicolas Sarkozy. Pour lui succéder un jour ceux qui représenteraient le
mieux l'avenir de la droite sont Fillon et Dominique de Villepin

Explication évidente de la chute de Nicolas Sarkozy, les affaires en
cours mêlant argent et politique lui font d'autant plus de tort que les
Français ne les interprètent pas comme des événements ponctuels qui ont
toujours émaillé la vie politique, mais bien plutôt comme les
révélateurs d'une nouvelle ère politique. En effet 55% des Français
(contre 41%) estiment que " les affaires mêlant hommes politiques et
argent sont plus nombreuses depuis l'élection de Nicolas Sarkozy ". Si
cette perception est, logiquement, très majoritaire à gauche (68%), elle
est aussi présente chez 36% des électeurs de droite. Cette opinion est
massivement partagée par la France qui se lève tôt (59% auprès des
catégories populaires), tant vantée par le candidat Sarkozy, et partagée
aussi par une majorité de seniors de plus de 65 ans (51% contre 44%),
qui avaient largement voté pour lui et étaient parmi les derniers à le
soutenir encore ces derniers mois.
Même si, malgré cela il est beaucoup trop tôt pour envisager une
succession, nous avons proposé ce cas d'école aux Français dans notre
seconde question d'actualité portant sur " qui incarne le mieux l'avenir
de la droite, en dehors de Nicolas Sarkozy ". Fillon et Villepin sont
ceux qui se détachent le plus, le premier, comme champion des
sympathisants de droite (n°1 avec 38% de citations), le second cité
comme le n°1 auprès de l'ensemble des Français (avec 28%). Mauvaise
nouvelle pour le Président que de voir ainsi son meilleur ennemi être
désigné comme son meilleur successeur. Surtout que si Villepin doit
essentiellement sa première place aux sympathisants de gauche, il est
tout de même le n°2 au palmarès de ceux de droite.
Leur troisième favori est JF Copé (12% auprès des sympathisants de
droite; 13% auprès de l'ensemble des Français), le seul à s'être
auto-désigné depuis un moment comme le successeur du Président pour
2017. S'il est sans doute un peu décevant pour lui d'être nettement
devancé pour le moment par Fillon comme par Villepin, il appréciera sans
doute d'être nettement plus apprécié que son rival patron de l'UMP,
Xavier Bertrand, presque deux fois moins populaire que lui auprès des
sympathisants de droite (7% contre 12%). Au moins est-ce une preuve que
la meilleure stratégie pour être populaire quand on est de droite sous
le règne de Nicolas Sarkozy, c'est d'être un rebelle plutôt qu'un
fidèle.
Villepin, " l'ennemi ", Fillon, le " collaborateur " et Copé " le
rebelle " profitent ainsi tous bien plus de leur distance avec le chef
de l'Etat, que Xavier Bertrand ne profite d'avoir reçu son adoubement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Non au vacance pour les ministre!

Message  Invité le Mer 4 Aoû - 12:30

Arf, ils sont en vacance, ça me rend furieux merde, alors que edf augmente la prime aux actionnaire, grrrr.

EDF lire l'article ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum