Cannabis Social Club

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cannabis Social Club

Message  nico37 le Dim 17 Juin - 17:53

Tours : l'appel du 18 joints 17/06/2012

Les militants protestent contre « la prohibition » en vigueur envers le cannabis.

Avec deux jours d'avance sur le calendrier, l'appel du 18 joints a été organisé, samedi, place du Maréchal-Leclerc, à Tours.
Le rassemblement avait pour but aussi d'interpeller les passants au sujet de la politique française en matière de cannabis. Les militants du Circ (Centre d'information et de recherche cannabique) estiment que « la prohibition » en vigueur dans notre pays « n'empêche pas les consommateurs d'être toujours plus nombreux, notamment chez les jeunes ». Le mouvement prône quant à lui l'élimination du trafic grâce à « l'autoproduction contrôlée ».
D'ailleurs, cet appel du 18 joints 2012 est l'occasion pour les militants d'annoncer la création d'un « Cannabis social club » qui, depuis Tours, a déjà essaimé dans toute la France. « Il s'agit de produire du cannabis en cercle privé, précise Dominique Broc… Et de le distribuer soit à des fins thérapeutiques, soit pour la détente. De cette manière, on évite complètement le trafic. Nous ne sommes pas là pour faire du prosélytisme mais pour lutter contre le marché noir. La prohibition est le pire des systèmes ».
Rappelons que la loi interdit la production de cannabis et encore plus la cession à autrui, y compris à titre gratuit.

OperationActeDeConscienceCitoyenne

Action collective et solidaire en forme de désobéissance civile avec pour objectif la régulation du cannabis produit en France sous forme d'un club privé de consommateurs, le CSCF, Cannabis Social Club Français qui répond aux conditions du code de conduite suivant :

CODE DE CONDUITE DU CANNABIS SOCIAL CLUB FRANÇAIS

En raison de l'absence de cadre légal pour la culture du cannabis à usage personnel, nous, quelques consommateurs et consommatrices de cannabis de toute l'Europe, avons été à l'origine de notre propre modèle de régulation et de contrôle.

Ce modèle, appelé Club Social du Cannabis , permet d'éviter que les consommateurs de cannabis soient impliqués directement dans des activités illégales, et de garantir un certain nombre de conditions quant à la santé publique et à la sécurité.

Les Clubs Sociaux du Cannabis (CSC) sont des associations déclarées, a but non-lucratif composées d'adultes qui consomment du cannabis. Ils peuvent être mis en place légalement dans des pays où la culture pour usage personnel a été décriminalisée.

En France ce n'est pas encore le cas, pour que le CSCF puisse agir de façon expérimentale afin de préparer le changement des lois sur la culture de cannabis pour usage personnel, il faut que nous, consommateurs* et des autoproducteurs* nous nous engagions collectivement dans une résistance citoyenne et solidaire et que dans un acte collectif de désobéissance civile, n'écoutant que notre conscience citoyenne imposions immédiatement les changements nécessaire à la mise en place du CSCF.
Selon l'article 12 de la Charte des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne, "toute personne a droit à la liberté de réunion pacifique et d'association à tous les niveaux".

Si malgré tout nous sommes poursuivi, nous exigerons d'être jugés collectivement et que la loi soit scrupuleusement appliquée, à savoir: cour d'assise spéciale et perpétuité...une telle cour serait une première en France...alors en + pour des centaines de "criminels vert auto-déclaré à l'avance"... ce serait embarrassant !!! voir encombrant pour la machine judiciaire...

Les CSC organisent la culture collective d'une quantité de cannabis correspondant à la consommation personnelle de ses adhérents. La capacité de production d'un CSC est basée sur l'estimation de la consommation annuelle globale et d'une réserve raisonnable pour compenser un risque de récolte
réduite ou de vols, et avoir une "production de secours" pour des personnes qui consomment du cannabis pour des raisons médicales. Le règlement intérieur d'un CSC inclut un protocole sur la gestion d'excédents éventuels.

Avant d'être membre d'un club, le postulant doit déclarer être consommateur de cannabis ou fournir un certificat médical sur son diagnostic afin de vérifier si cette personne souffre d'une maladie pour laquelle le cannabis est indiqué. La référence étant la liste publiée régulièrement par l'IACM (International Association for Cannabinoid Medicines).

Les CSC ont un protocole d'adhésion de leurs nouveaux membres qui inclut une explication de leurs droits et de leurs devoirs, une estimation de la quantité consommée et une conversation privée sur l'histoire de leur consommation. Cela permet aux clubs d'identifier des consommations problématiques
(psychopathologie) et de répondre à cette situation. Les Clubs Sociaux du Cannabis appliquent une politique effective de prévention et de réduction des risques, favorisant des pratiques plus sûres de consommation de cannabis pour ses membres.

Les Clubs Sociaux du Cannabis possèdent un registre exhaustif sur la consommation effective de leurs membres à partir de la culture collective, registre qui contiendra au moins le numéro du membre, la quantité retirée et la date du retrait. Ce registre devra être géré de façon à garantir la protection des données à caractère personnel. Par ailleurs, les quantités distribuées seront limitées afin d'éviter que soit facilité l'usage de tierces personnes.

Les Clubs Sociaux du Cannabis possèdent un registre exhaustif de la culture, dans lequel l'association relèvera les dates et les cultures programmées, ainsi que les méthodes utilisées pour la culture et les quantités récoltées propres à la consommation. Des inspections aléatoires auront lieu sur les cultures par des représentants de l'administration afin de vérifier l'emplacement, les mesures de sécurité et le volume estimé de la production.

Les méthodes de culture, traitement après récolte etc. répondent aux normes de l'agriculture biologique et de développement durable.

Une fois réalisé le contrôle de la récolte et quantifié le volume final de la production, l'association émettra une autorisation écrite pour le transport de la production depuis le lieu de culture jusqu'au local où est finalisée la distribution contrôlée.

Les Clubs Sociaux du Cannabis se caractérisent par leur transparence, leur organisation démocratique et non-lucrative. Ils fonctionnent comme une association, avec un libre accès à la comptabilité pour les membres de façon à ce qu'ils puissent voir comment les prix sont calculés et comment est dépensé l'argent. Les CSC organisent une assemblée générale au moins une fois par an où sont discutés et approuvés les rapports annuels. Ces rapports incluent un compte-rendu complet des recettes et des dépenses de l'année fiscale précédente, en accord avec les règles établies.

Les Clubs Sociaux du Cannabis peuvent décider d'employer du personnel qui devra recevoir une rémunération raisonnable.. Ils contribuent ainsi à la création d'emplois, à la relance économique et à l'économie du budget attribué à la prohibition.

Contrairement aux fournisseurs de cannabis qui opèrent sur le marché illégal, les Clubs Sociaux du Cannabis sont disposés à dialoguer avec les autorités pour faire connaître leur méthodes et le cadre de l'élaboration d'une régulation légale du cannabis. Les autorités locales auront un intérêt dans cette régulation qui facilitera le contrôle des CSC pour assurer une manière transparente et sûre de travailler . Ainsi, ils créent une alternative au marché noir, évitant l'accès des mineurs au cannabis, ils contribuent à la réduction de dépenses publiques et génèrent des impôts. Pour le CSC la régulation présente l'intérêt de garantir le statut légal de son organisation et de ses activités.

*: qui adhèrent pleinement au présent code de conduite ainsi qu'au moyen utilisé pour obtenir les changements nécessaires à son application

"Secours vert" est un concept né d’une discussion, plus généralement d’une constatation hélas trop souvent observée.

On parle de plus en plus souvent, dans la presse locale et nationale, de situations tout à fait ubuesques. Situations où des malades se font dépouiller de leur traitement par la police, sous prétexte que ce traitement est interdit dans la législation française.

« Secours vert » est un réseau d’entraide d’urgence pour des personnes atteintes de maladies graves qui recourent au cannabis afin de soulager leurs douleurs. Le but est d’apporter une aide matérielle, financière ou juridictionnelle aux malades qui sollicitent ce réseau de solidarité, en faisant appel à la générosité de donateurs.

« Secours vert » est une association de fait, initiative citoyenne sans existence légale, étant donné le contexte législatif français pouvant considérer cette opération comme une multitude d’I.LS. (Infractions à la Législation sur les Stupéfiants). Prenant en compte l’action de la PRISAM (Patients et Réseau d’Information sur les Alternatives Médicales), pour laquelle les poursuites judiciaires auront causé de nombreux soucis à son initiateur, dont des conséquences directes sur sa santé, « Secours vert » accomplira donc sa mission de manière clandestine.

Nous plaidons une réforme de la loi française relative aux stupéfiants pour que cesse cette « mise en danger d’autrui », consistant à priver un patient, cultivateur ou non de cannabis, d’un remède qui le soulage de manière optimum, sans comparaison avec les médicaments synthétiques, ne parlons pas des effets secondaires...

« Secours vert » souligne pour justifier son action de désobéissance civile que le législateur est responsable de « non assistance à personne en danger », en choisissant d’ignorer le problème et de maintenir une loi dont les effets "secondaires" sont souvent plus graves que ceux des substances elles-même.

Rappelons que la loi française sur les stupéfiants interdit « la production, le transport, la cession, l’usage... » de produits stupéfiants. Face à cette réalité, « Secours vert » s’organise comme un réseau de résistants, et appelle à la désobéissance civile et collective pour une solidarité compassionnelle revendiquée et effective.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Eugene Duhring le Lun 18 Fév - 0:08

Encore un combat très djeun, à même de faire venir au NPA une nouvelle génération de militant. Y a pas plus urgent et plus important pour un parti qui tente de se reconstuire ? Par exemple, s'investir là où la classe est implantée, sur des sujets qui touchent leur quotidien ? Hein ?

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Roseau le Lun 18 Fév - 0:30

Eugene Duhring a écrit: s'investir là où la classe est implantée, sur des sujets qui touchent leur quotidien ? Hein ?
Pour info: la dépénalisation est un article sur des centaines du site NPA34.
Même chose pour le NPA national.
La classe et la LDC est exactement l'axe prioritaire du NPA.
Mais la tradition MR, défendue par le NPA ou quelques autres,
a toujours été aussi de mener les combats démocratiques.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Vals le Lun 18 Fév - 0:38


Rien que du bonheur cet article du NPA 34 sur les futures entreprises libérées de production de cannabis....
Je fais circuler.....euh, non...tourner... Smile
J'avais déjà vu au stand NPA à la Fête de l'Huma qu'il valait mieux "lever le coude que baisser les bras"... Very Happy
maintenant on saura que mieux vaut pétard que jamais..... Cool
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Roseau le Lun 18 Fév - 2:00

Vals a écrit:

Rien que du bonheur cet article du NPA 34 sur les futures entreprises libérées de production de cannabis....
Je fais circuler.....euh, non...tourner... Smile
J'avais déjà vu au stand NPA à la Fête de l'Huma qu'il valait mieux "lever le coude que baisser les bras"... Very Happy
maintenant on saura que mieux vaut pétard que jamais..... Cool
Merci de comprendre que c'est de la mobilisation de notre classe
que dépend l'issue de toutes les luttes démocratiques.
Jamais trop tard pour s'y rallier.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  yannalan le Lun 18 Fév - 11:07

s'investir là où la classe est implantée, sur des sujets qui touchent leur quotidien

Je ne sais pas comment c'est dans votre région, mais par ici les jeunes prolos (et moins jeunes) qui fument de l'herbe ou du cannabis, il y en a un sacré paquet, même si l'alcool dépasse encore largement. Et pour les drogues dures, la pêche en mer et l'agro alimentaire y sont représentés.
Pour beaucoup ça touche effectivement leur quotidien. L'image du clodo gisant dans la drogue et du jeune ouvrier sain marchant glorieux vers l'horizon rouge, ben ça fonctionne pas comme ça...Beaucoup ne voient pas pourquoi ils pourraient pas se fumer leur pétard du soir sans avoir les flics et les juges au cul. Surtotu que les jeunes de la classe ouvrière, ils ramassent plus vite que les autres.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Eugene Duhring le Lun 18 Fév - 23:11

yannalan a écrit:
s'investir là où la classe est implantée, sur des sujets qui touchent leur quotidien

Je ne sais pas comment c'est dans votre région, mais par ici les jeunes prolos (et moins jeunes) qui fument de l'herbe ou du cannabis, il y en a un sacré paquet, même si l'alcool dépasse encore largement. Et pour les drogues dures, la pêche en mer et l'agro alimentaire y sont représentés.
Pour beaucoup ça touche effectivement leur quotidien. L'image du clodo gisant dans la drogue et du jeune ouvrier sain marchant glorieux vers l'horizon rouge, ben ça fonctionne pas comme ça...Beaucoup ne voient pas pourquoi ils pourraient pas se fumer leur pétard du soir sans avoir les flics et les juges au cul. Surtotu que les jeunes de la classe ouvrière, ils ramassent plus vite que les autres.
Il se trouve que dans ma tumultueuse jeunesse j'ai barroudé un certain temps dans le milieu ... en profondeur ; je pense qu'en la matière je connais quelque chose. La légalisation ne règlera rien. Mais le problème n'est pas là. Il s'agit de la stratégie suivie par le NPA et emboiter le pas de ceux qui appellent à la légalisation des drogues dites légères, c'est une stratégie sans consistance, une concession faite à une certaine jeunesse pour se parer des vertus de la tolérance et du jeunisme.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Vals le Lun 18 Fév - 23:33

Eugene Duhring a écrit:
yannalan a écrit:
s'investir là où la classe est implantée, sur des sujets qui touchent leur quotidien

Je ne sais pas comment c'est dans votre région, mais par ici les jeunes prolos (et moins jeunes) qui fument de l'herbe ou du cannabis, il y en a un sacré paquet, même si l'alcool dépasse encore largement. Et pour les drogues dures, la pêche en mer et l'agro alimentaire y sont représentés.
Pour beaucoup ça touche effectivement leur quotidien. L'image du clodo gisant dans la drogue et du jeune ouvrier sain marchant glorieux vers l'horizon rouge, ben ça fonctionne pas comme ça...Beaucoup ne voient pas pourquoi ils pourraient pas se fumer leur pétard du soir sans avoir les flics et les juges au cul. Surtotu que les jeunes de la classe ouvrière, ils ramassent plus vite que les autres.
Il se trouve que dans ma tumultueuse jeunesse j'ai barroudé un certain temps dans le milieu ... en profondeur ; je pense qu'en la matière je connais quelque chose. La légalisation ne règlera rien. Mais le problème n'est pas là. Il s'agit de la stratégie suivie par le NPA et emboiter le pas de ceux qui appellent à la légalisation des drogues dites légères, c'est une stratégie sans consistance, une concession faite à une certaine jeunesse pour se parer des vertus de la tolérance et du jeunisme.

C'est surtout(et comme d'habitude) une négation des classes sociales....Cette façon démagogique (comme d'habitude) de traiter la question n'est qu'une fois de plus une inféodation aux dogmes démocratiques petit-bourgeois....
Il suffirait pourtant de lire, dans l'histoire du mouvement ouvrier, ce qu'on été les combats des militants prolétariens (fondateurs d'une CGT révolutionnaire) contre l'alcoolisme et plus globalement les dégâts des psychotropes dans notre classe...
C'est une autre façon de concevoir le combat pour l'émancipation des opprimés et des exploités....

Allez, pas grave, nous fait pas chier, fais tourner...et vote bien.....
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Roseau le Lun 18 Fév - 23:41

Génial: confondre dépénalisation avec promotion des drogues!
On croirait entendre...bon, je ne vais pas les accabler.
Il en reste. Merci pour le bon coup de rire...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  yannalan le Mar 19 Fév - 10:51

Allez, pas grave, nous fait pas chier, fais tourner...et vote bien.....
Ce genre de phrases de connard débile tu peux te la carrer où tu penses.
Sur le fond du problème, maintenant, je pense perso que l'alcool,le tabac et autres sont négatifs et n'ont pas d'intérêt pour les luttes. Là-dessus on est d'accord.
Une fois dit ça, est ce qu'on demande à la bourgeoisie d'interdire tout ça ? Est ce que le jour où au congrès de la CGT, tes collègues se bourrent la gueule, tu fais un scandale ?
Est ce que tu interdis l'alcool dans tes fêtes ?
Léa politique actuelle anti-drogue menée par la bourgeoisie contribue simplement à alimenter le trafic et à envoyer au tribunal un tas de consommateurs festifs. Elle permet an plus aux flics de perquisitionner où et quand ils veulent. Les RG se servaient de cette exception à la loi dans les années Marcellin et même des militants de LO en avaient "profité".
Il ne s'agit en aucune façon de "dogme démocratique peut-bourgeois". Intéresse-toi à la vie réelle des gens avant de déblatérer ton catéchisme.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  sleepy le Mar 19 Fév - 18:09

« Cette répression ne sert à rien. Est-ce que la pénalisation a ralenti la consommation de la drogue ? Non, donc c’est inefficace, inutile et ridicule. ... Nous ne sommes pas favorables à la consommation du cannabis, des drogues douces, ni des drogues dures, ni même de l’alcool, parce que l’alcool ça tue aussi et à ma connaissance ça tue même plus que le cannabis...la répression, c’est clair et net, ça ne marche pas. » Nathalie Arthaud le 17 juin 2012 su ITV

sleepy

Messages : 88
Date d'inscription : 10/08/2010
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Drogues : une seule solution, légalisation !

Message  Roseau le Mer 20 Fév - 0:56

Revenons au sujet
Drogues : une seule solution, légalisation !
Soutenue depuis longtemps par la LCR puis le NPA,
mais d'autres orgas, et Nathalie (LO) !
Restent pour notre plaisir deux vieux mohicans sur le FMR Smile

Les arguments à lire ici
http://www.npa2009.org/content/drogues-une-seule-solution-l%C3%A9galisation

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Achille le Mer 20 Fév - 14:23

Roseau a écrit:Revenons au sujet
Drogues : une seule solution, légalisation !
Soutenue depuis longtemps par la LCR puis le NPA,
mais d'autres orgas, et Nathalie (LO) !
Restent pour notre plaisir deux vieux mohicans sur le FMR Smile

Les arguments à lire ici
http://www.npa2009.org/content/drogues-une-seule-solution-l%C3%A9galisation


Et la cocaïne, le LSD, les amphets, le crack... le NPA est pour la légalisation ?

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  gérard menvussa le Mer 20 Fév - 14:49

Si tu avais lu l'article proposé par Roseau, tu aurais eu la réponse : bien entendu que oui ! Pourquoi faire une différence entre "drogue dure" et drogues douces, alors meme que deux drogues dures (et qui font bien plus de ravage que Héroine, cocaine, amphét, produits chimiques diverses) sont autorisée en france : le tabac (60000 morts par ans) et l'alcool (120000 morts par an) Ce qui ne veut pas dire qu'on ne doit pas combattre ces drogues et tenter d'en limiter les effets les plus désastreux. Mais en ce qui concerne les drogues illégales, on doit également prendre en considération qu'une partie de leurs effets les plus nocifs sont liés aussi a la difficulté de s'en procurer, de leur nocivité (qui résulte aussi du fait que leur fabrication n'est absolument pas controlée) et du lien évident avec la pégre.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  dug et klin le Mer 20 Fév - 15:11

Achille a écrit:

Et la cocaïne, le LSD, les amphets, le crack... le NPA est pour la légalisation ?


Non le NPA refuse la cocoine affraid ,et tout le monde voit bien qu'il n'a plus de crack. lol!
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Roseau le Mer 20 Fév - 17:55

Revenons à nouveau au sujet
Un débat pas si fumeux que ça
http://www.npa2009.org/content/cannabis-un-d%C3%A9bat-pas-si-fumeux-que-%C3%A7
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Byrrh le Mer 20 Fév - 18:33

Roseau a écrit:Revenons à nouveau au sujet
Un débat pas si fumeux que ça
http://www.npa2009.org/content/cannabis-un-d%C3%A9bat-pas-si-fumeux-que-%C3%A7
La toute fin de la conclusion est, euh, comment dire... Neutral

Bon, être favorable à l'arrêt de la répression policière à l'égard des consommateurs, c'est une chose. Faire de la pub pour toutes ces merdes, c'en est une autre.

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Vals le Mer 20 Fév - 18:40

Si tu avais lu l'article proposé par Roseau, tu aurais eu la réponse : bien entendu que oui ! Pourquoi faire une différence entre "drogue dure" et drogues douces, alors meme que deux drogues dures (et qui font bien plus de ravage que Héroine, cocaine, amphét, produits chimiques diverses) sont autorisée en france : le tabac (60000 morts par ans) et l'alcool (120000 morts par an)

Magnifique argument de Menvussa, toujours en grande forme....!
Ce sont les DROGUES LEGALES qui font le plus de morts......en conclusion, il faut légaliser toutes les autres, pour que, elles aussi puissent faire des dizaines de milliers morts..! Rolling Eyes
Y'a pas de raison, quoi, merde...... drunken
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  vilenne le Mer 20 Fév - 18:49

Byrrh a écrit:
Roseau a écrit:Revenons à nouveau au sujet
Un débat pas si fumeux que ça
http://www.npa2009.org/content/cannabis-un-d%C3%A9bat-pas-si-fumeux-que-%C3%A7
La toute fin de la conclusion est, euh, comment dire... Neutral

Bon, être favorable à l'arrêt de la répression policière à l'égard des consommateurs, c'est une chose. Faire de la pub pour toutes ces merdes, c'en est une autre.
Ca va plus loin qu'une simple pub. C'est un appel à la légalisation pour pouvoir créer des milliers d'emploi liés à la satisfaction de la demande. C'est un domaine où on peut dépasser les pays en voie de développement :s . C'est un poil zarbi de la part de militants se disant anticapitaliste. Remarque, sur ce dernier point, on peut s'attendre à du n'importe nawak : y a même des déclarés d'EG qui ne voit pas la différence de traitement police/justice entre l'ivrogne et le fumeur de H.

vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Byrrh le Mer 20 Fév - 18:54

vilenne a écrit:Ca va plus loin qu'une simple pub. C'est un appel à la légalisation pour pouvoir créer des milliers d'emploi liés à la satisfaction de la demande. C'est un domaine où on peut dépasser les pays en voie de développement :s . C'est un poil zarbi de la part de militants se disant anticapitaliste.
On dirait en effet que n'importe qui peut écrire dans "Tout est à nous".

EDIT : on me signale que l'auteur de cet article quelque peu problématique était à la GA, et qu'il a depuis quitté le NPA pour rejoindre la social-démocratie.


Dernière édition par Byrrh le Mer 20 Fév - 22:26, édité 1 fois

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  yannalan le Mer 20 Fév - 19:42

Oui, ne pas poursuivre des consommateurs et transformer tout le monde en rasta militant ça fait quand même deux ...Comme devenir une nouvelle Californie...
Sur la légalité de deux drogues par rapport à d'autres, la question est : est ce que la prohibition est efficace ? Il semble bien que non, ça fait surtout la fortune de trafiquants et ça permet de vendre des saloperies.
Est ce que ce serait mieux de tout autoriser ? Personne n' a trop essayé. Il semble que là où les simples consommateurs ne sont pas poursuivis, c'est pas pire qu'une France, au contraire. Le seul problème que ça poserait, c''est le "tourisme" lié à ça, ça finit par énerver aux Pays-Bas, où ils en ont ras le cul (moi aussi quand j'y vais) de voir débarquer des français, des belges et des allemands...
C'est un problème moins critique que l'alcool, mus il existe quand m^me et il n'a rien d'étranger à la classe ouvrière. C'est en ça que nous devons y penser.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Solidarité avec Dominique Broc

Message  Roseau le Mar 19 Mar - 14:11

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  ulm le Jeu 21 Mar - 13:42

L'histoire du mouvement Black Panthers montre que la drogue fût utilisée comme une arme par la cia inondant les quartiers noirs pour briser toute forme de revendication. Le NPA ne fait pas le lien entre la drogue et la "paix sociale"?

ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  yannalan le Jeu 21 Mar - 14:12

L"alcool et la télé aussi servent aussi à ça. Il ne s'agit pas de droguer tout le monde, ceux qui prennent ça n'ont pas besoin de l'autorisation du NPA ou d'autres. C'est simplement délirant d'aller emmerder un gars qui fait pousser 4 ou 5 plants pour sa conso personnelle et qui fait chier personne.
Sur les Blacks Panthers,je n'ai jamais entendu dire que la drogue ait été légalisée pour eux ou d'autres.La prohibition a eu le même effet que celle de l'alcool dans les années 20.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis Social Club

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum