anipassion.com

La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Eugene Duhring le Lun 25 Juin - 19:11

Roseau a écrit:
Eugene Duhring a écrit:
Il y a des mois et des mois déjà je prétendais que la vraie ligne du NPA était en fait celle de Piquet et cie et que les tendances groupusculaires de type CLAIRE n'étaient là que pour habiller en rouge une adaptation réformiste ; le présent me donne aujourd'hui raison ... curieux que Roseau le porte-parole sur ce forum de la ligne officielle de la LCR/NPA n'ait rien vu venir ... en révolutionnaire patenté !
Loriot , revenu Duhring, confond les personnes. Il est excusé par son absence méritée.
C'est quoi ce Loriot ?
Sinon le propre des meilleurs révolutionnaires c'est de prendre le sens du vent et de dire rétroactivement : le ver était déjà dans le fruit après avoir féraillé des années durant sur la justesse de la ligne LCR/NPA, répétant comme un coucou suisse : "Les principes ... les principes fondateurs ...".
Quant au parti des maires, la qualité des autres ne se mesure pas à la médiocrité des uns ! Si ton étalon de mesure révolutionnaire c'est le parti des maires ... le NPA est assurément un parti révolutionnaire, de masse. On se console de 40 ans de suivisme militant comme on peut !!

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gérard menvussa le Lun 25 Juin - 19:28

Il y a des mois et des mois déjà je prétendais que la vraie ligne du NPA était en fait celle de Piquet
Si la "vraie ligne du npa" était celle de piquet alors pourquoi le même piquet l'a combattue "à mort", n'hésitant devant rien pour détruire le npa ?

le présent me donne aujourd'hui raison
En quoi ? La ligne suivie par le npa n'a jamais été celle préconisée par Piquet, et maintenant moins que jamais !

Roseau le porte-parole sur ce forum de la ligne officielle de la LCR/NPA
Ah bon ? Tu nous en apprend des choses ! Pour moi Roseau n'est porte parole de sa propre opinion, fort éloignée (mais vraiment vraiment) de celle de la majorité du npa. Dont a ma connaissance personne ne fait partie ici !Au contraire, tout le monde cartonne a qui mieux mieux la position majoritaire (rappelons que "la claire" ne fait que 5%) et adopte un comportement d'autant plus fractionnaire qu'il ne fait pas partie du npa. Un peu comme toi qui ne faisant partie de rien du tout peut d'autant mieux critiquer les autres que tu ne fais rien...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gérard menvussa le Lun 25 Juin - 19:52

Et voilà lorsqu'on manifeste un désaccord on est accusé "de ne rien faire"
Non. Pas spécialement ! Mais c'est un peu comme ces champions de foot qu'on rencontre dans les bistrots, et qui savent quoi faire face aux espagnols ! Si on les écoutaient...

Bref, la critique est aisée, et l'art est difficile !

/// Lorsqu'on milite au Front de Gauche on "ne sert à rien"

Oh non ! C'est trés bien, au contraire ! C'est le front de gauche, qui ne sert a rien ! Mais ses militants sont souvent trés bien.... Surtout quand ils ne se contentent pas, comme toi, de faire de la retape sur internet (la perte de temps la pire possible)

avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Eugene Duhring le Lun 25 Juin - 20:15

gérard menvussa a écrit:
Il y a des mois et des mois déjà je prétendais que la vraie ligne du NPA était en fait celle de Piquet
Si la "vraie ligne du npa" était celle de piquet alors pourquoi le même piquet l'a combattue "à mort", n'hésitant devant rien pour détruire le npa ?

le présent me donne aujourd'hui raison
En quoi ? La ligne suivie par le npa n'a jamais été celle préconisée par Piquet, et maintenant moins que jamais !

Roseau le porte-parole sur ce forum de la ligne officielle de la LCR/NPA
Ah bon ? Tu nous en apprend des choses ! Pour moi Roseau n'est porte parole de sa propre opinion, fort éloignée (mais vraiment vraiment) de celle de la majorité du npa. Dont a ma connaissance personne ne fait partie ici !Au contraire, tout le monde cartonne a qui mieux mieux la position majoritaire (rappelons que "la claire" ne fait que 5%) et adopte un comportement d'autant plus fractionnaire qu'il ne fait pas partie du npa. Un peu comme toi qui ne faisant partie de rien du tout peut d'autant mieux critiquer les autres que tu ne fais rien...
La ligne de Piquet est de fait la traduction poussée à son terme du tournant altermondialiste de la LCR ; une ligne de recherche d'unité avec le patchwork des forums sociaux. Piquet en ce sens était majoritaire dans la LCR/NPA mais une majorité non reconnue et non acceptée par la direction Krivine consciente que la vitrine "révolutionnaire" devait continuer à cacher le fond de commerce réformiste. Il n'y a donc aucune contradiction dans le combat que se sont menés ces deux tendances : l'une droite dans sa ligne et l'autre honteuse.
Roseau est un résistant de la dernière heure de cette ligne d'adaptation réformiste pourtant inscrite depuis des années à la LCR. Aujourd'hui il ne tarit plus d'injures contre cette prétendue droite qui aurait trahit le NPA et ses principes fondateurs face à la gentille et émérite direction Krivine/Besancenot. Là encore aucune contradiction sinon dans la qualité autoproclamée du sus-dit révolutionnaire Roseau. On peut être vieux, avec un passé militant important et ne rien saisir des contorsions dans son propre parti.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gérard menvussa le Lun 25 Juin - 20:46

La ligne de Piquet est de fait la traduction poussée à son terme du tournant altermondialiste de la LCR
Absolument pas ! Cela ne montre quune seule chose : la méconnaissance profonde de ce qu'était le mouvement altermondialiste, de sa dynamique comme de ses limites...

Piquet en ce sens était majoritaire dans la LCR/NPA mais une majorité non reconnue et non acceptée par la direction Krivine consciente que la vitrine "révolutionnaire" devait continuer à cacher le fond de commerce réformiste.
C'est clair qu'on peut prétendre tout et son contraire. Mais la ligne piquet était majoritaire depuis la fin des années 80... Ce qui ne nous rajeunis pas ! Et justement cette "mise en minorité" découle fort logiquement de l'impact du mouvement altermondialiste. Quand a la "direction krivine" c'est une légende Krivine n'a jamais rien dirigé à la ligue. C'est même le principal reproche qu'on peut lui faire. Mais parler de la "direction krivine" ne montre que deux chose : premièrement que tu ne connais rien à ce que tu discute, et deuxiémement que tu reproduit sornette sur sornette les vieilles sotises lambertistes... Ca fait beaucoup pour une seule personne !

Roseau est un résistant de la dernière heure
Encore n'importe quoi ! Roseau a toujours dénoncé les prétendues "dérives réformistes" de la direction du npa. Ou alors montre nous des faits qui corroborent tes mensonges
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Lun 25 Juin - 20:50

Chers camarades,

non seulement il n'y a aucune réponse aux arguments mais en plus vous déviez complètement du sujet.

Merci de revenir au fil de la discussion.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gérard menvussa le Lun 25 Juin - 20:55

Evidemment : la question est de savoir si le npa est, comme l'est ouvertement le pcf "réformiste". Et désolé, ce n'est pas rien ! Je comprend que cela n'intéresse guère la riposte qui a la colonne vertébrales du nématode et les principes moraux du scorpion.

Cordialement
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Lun 25 Juin - 21:14

pas d'arguments.
attaques personnelles.
direction NPA réformiste. déjà expliqué.
apprendre à lire.
répondre à la question posée.
répondre sur notion marxiste parti communiste si être capable.

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Achille le Lun 25 Juin - 21:19

Abdallah a écrit:pas d'arguments.
attaques personnelles.
direction NPA réformiste. déjà expliqué.
apprendre à lire.
répondre à la question posée.
répondre sur notion marxiste parti communiste si être capable.

Ah non inutile de caricaturer la caricature ! Laughing


Dernière édition par Achille le Lun 25 Juin - 23:47, édité 1 fois

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gérard menvussa le Lun 25 Juin - 21:26

C'est de l'auto dénigrement : abdallah est incapable de penser autrement ! Et dire que ce sont des gens comme ça qui prétendaient nous donner des leçons de "principes" alors qu'ils se sont couché sans combat devant le liquidationnisme de leur directions, eux qui prétendaient incarner l'alternative "marxiste"...


votre camarade en action

avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Toussaint le Lun 25 Juin - 21:40

La ligne de Piquet est de fait la traduction poussée à son terme du tournant altermondialiste de la LCR ; une ligne de recherche d'unité avec le patchwork des forums sociaux. Piquet en ce sens était majoritaire dans la LCR/NPA mais une majorité non reconnue et non acceptée par la direction Krivine consciente que la vitrine "révolutionnaire" devait continuer à cacher le fond de commerce réformiste. Il n'y a donc aucune contradiction dans le combat que se sont menés ces deux tendances : l'une droite dans sa ligne et l'autre honteuse.

Ma foi, je suis un peu d'accord avec ce que dit le camarade. Et c'est un peu ce que j'ai souvent pensé, Piquet a été le coeur de l'évolution politique de la LCR.
A ceci près qu'il y avait en effet dans la LCR beaucoup de cadres et de dirigeants révolutionnaires, et que non, Alain Krivine n'est pas un réformiste, pas plus que Sabado ou OB. Vaincus et désorientés peut-être.
A ceci près aussi que le courant altermondialiste dont il parle, c'est ATTAC et les bovéistes, parce que sur le plan international et notamment en Amérique Latine, cela n'était pas toujours la même chose, on a vu des cadres syndicalistes colombiens se faire accuser de soutien au terrorisme après un forum social, parce qu'ils y avaient expliqué que la révolution était la seule réponse durable et réelle de la classe ouvrière et qu'elle ne viendrait pas de luttes syndicales classiques, mais d'une combinaison de formes de luttes insurrectionnelles. Le travail n'a pas été fait pour mettre le combat ouvrier au coeur de l'amltermondialisme. Après, c'est un choix d'investissement, à faire ou pas.
La réalité est que la LCR était un parti centriste, partagé entre réformisme et révolution.
Quant à confondre un parti stalinien et un parti centriste, faut évidemment avoir de l'estomac. Le PCF n'est pas un parti centriste, partagé entre réforme et révolution comme l'était la LCR, c'est un parti contre-révolutionnaire, solide garantie de l'ordre bourgeois en France. Collaborateur de classe, complice d'une des pires guerres coloniales, godillot des gouvernements de "gauche" françafricains. Assassin de nombreux révolutionnaires entre autres crimes qu'il n'a jamais reniés ni reconnus. Détourneur de fonds ouvriers. Briseur de grèves et la liste serait longue. Sans parler de sa dépendance totale de l'un des principaux partis de l'ordre bourgeois, le PS, et des deniers de la bourgeoisie.

Certes, il y reste des militants ouvriers sincères... et au PS aussi. Plus, sans doute. Et? Si l'influence dans la classe était un critère, alors bien des partis bourgeois seraient ouvriers et bien des partis contre-révolutionnaires seraient révolutionnaires.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Lun 25 Juin - 21:55

Chers camarades,

et en plus ils sont incapables d'endurer une seule fois ce qu'ils font aux autres en les méprisant. Le mépris est dans vos posts et cela se termine en racisme le plus odieux. Pauvre menvussa je te plains de finir aussi bas.

Quant à Toussaint, il a beau faire une liste, qu'on pourrait augmenter d'ailleurs, que cela ne changerait rien. Il n'a pas dû lire le fil, ce n'est pas possible. Arrêtez de papilloner et tentez de répondre aux arguments.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Roseau le Lun 25 Juin - 22:51

Eugene Duhring a écrit:
Roseau est un résistant de la dernière heure de cette ligne d'adaptation réformiste pourtant inscrite depuis des années à la LCR. Aujourd'hui il ne tarit plus d'injures contre cette prétendue droite qui aurait trahit le NPA et ses principes fondateurs face à la gentille et émérite direction Krivine/Besancenot. Là encore aucune contradiction sinon dans la qualité autoproclamée du sus-dit révolutionnaire Roseau. On peut être vieux, avec un passé militant important et ne rien saisir des contorsions dans son propre parti.
Et il continue à polluer ce fil,
alors que c'est une détente superbe: une secte entriste qui cite Trotski
dans le PC désormais dans la majorité patronale.
Loriot, ancien chantre du Parti des Maires, qui se cache sous le pseudo de Duhring après ses "déboires" sur le FMR,
invente maintenant les opinions de Roseau, restrospectivement et depuis des lustres,
qu'il n'a bien sur jamais rencontré, en en faisant l'inverse de ses déclarations sur le forum.
Opposant du réformisme à la dernière heure ?
Si il savait mon passé politique...depuis la JCR...J'en meure de rire...
Il y a des gens ainsi, dans leur rage d'impuissance, capable d'inventer des gens.
Sur ligne Picquet? La moquette est épaisse, mais là c'est mauvais mélange avec une ligne blanche...
Si il savait à quel point je laisse la république de Picquet à son Schivardi...

Bref, délire, affabulations et attaques personnelles.
Merci quand même; j'aimais beaucoup Schivardi. Suis content de le retrouver Laughing

Mais c'est un manque de sérieux de faire un tel HS répété.
Ici c'est La Riposte, pas la retraite de Loriot.
Je propose aux modos de déplacer dans un fil spécial de la cafette:
Le retour de Loriot , ou Loriot invente son Roseau...

Qu'il laisse les camarades de La Riposte répondre aux questions de MR
Toujours rien, masi ils vont bien trouver une citation...

Par contre, un truc sérieux: je ne sais plus quel réformiste, un peu plus haut,
a traité Gégé de raciste.
J'ai d'abord rigolé, bien sur...c'est encore et toujours sur des pages
la méthode de l'attaque personnelle,
pour éviter toute réponse sur les compromissions de La Riposte
avec la majorité patronale.

Mais c'est honteux de péter les plombs comme ça,
s'emporter avec n'importe quelle insulte,
même si on a aucune réponse aux questions.
Il faut donc que l'auteur retire, ou la modération.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Eugene Duhring le Mar 26 Juin - 0:12

Toussaint a écrit:
La ligne de Piquet est de fait la traduction poussée à son terme du tournant altermondialiste de la LCR ; une ligne de recherche d'unité avec le patchwork des forums sociaux. Piquet en ce sens était majoritaire dans la LCR/NPA mais une majorité non reconnue et non acceptée par la direction Krivine consciente que la vitrine "révolutionnaire" devait continuer à cacher le fond de commerce réformiste. Il n'y a donc aucune contradiction dans le combat que se sont menés ces deux tendances : l'une droite dans sa ligne et l'autre honteuse.

Ma foi, je suis un peu d'accord avec ce que dit le camarade. Et c'est un peu ce que j'ai souvent pensé, Piquet a été le coeur de l'évolution politique de la LCR.
A ceci près qu'il y avait en effet dans la LCR beaucoup de cadres et de dirigeants révolutionnaires, et que non, Alain Krivine n'est pas un réformiste, pas plus que Sabado ou OB. Vaincus et désorientés peut-être.
A ceci près aussi que le courant altermondialiste dont il parle, c'est ATTAC et les bovéistes, parce que sur le plan international et notamment en Amérique Latine, cela n'était pas toujours la même chose, on a vu des cadres syndicalistes colombiens se faire accuser de soutien au terrorisme après un forum social, parce qu'ils y avaient expliqué que la révolution était la seule réponse durable et réelle de la classe ouvrière et qu'elle ne viendrait pas de luttes syndicales classiques, mais d'une combinaison de formes de luttes insurrectionnelles. Le travail n'a pas été fait pour mettre le combat ouvrier au coeur de l'amltermondialisme. Après, c'est un choix d'investissement, à faire ou pas.
La réalité est que la LCR était un parti centriste, partagé entre réformisme et révolution.
Quant à confondre un parti stalinien et un parti centriste, faut évidemment avoir de l'estomac. Le PCF n'est pas un parti centriste, partagé entre réforme et révolution comme l'était la LCR, c'est un parti contre-révolutionnaire, solide garantie de l'ordre bourgeois en France. Collaborateur de classe, complice d'une des pires guerres coloniales, godillot des gouvernements de "gauche" françafricains. Assassin de nombreux révolutionnaires entre autres crimes qu'il n'a jamais reniés ni reconnus. Détourneur de fonds ouvriers. Briseur de grèves et la liste serait longue. Sans parler de sa dépendance totale de l'un des principaux partis de l'ordre bourgeois, le PS, et des deniers de la bourgeoisie.

Certes, il y reste des militants ouvriers sincères... et au PS aussi. Plus, sans doute. Et? Si l'influence dans la classe était un critère, alors bien des partis bourgeois seraient ouvriers et bien des partis contre-révolutionnaires seraient révolutionnaires.
La question n'est pas de savoir si la LCR/NPA est de type stalinien cette question a été tranchée par l'histoire puisque cette formation comme LO ou le POI s'est construite en opposition au stalinisme. Il faudrait être un fieffé menteur pour affirmer le contraire et je ne crois pas que les camarades de La Riposte soient faits de ce bois. La question c'est plutôt d'analyser la pression de décennies de démocratie bourgeoise sur ces formations et dans quelle mesure ou avec quel degré la pression exercée a transformé ces organisations consciemment ou inconsciemment en rouage de l'ordre bourgeois et comment ces organisations ont progressivement glissé d'un côté vers une orientation politico-syndicale, de l'autre côté prenant sur l'échiquier politique une place de groupe de pression, de lobby pseudo-ouvrier. Le tout se moulant finalement dans un réformisme à peine repeint en rouge.
En ce qui concerne le PCF, je crois qu'il est inutile de revenir sur les nombreux crimes qui ont jalonné l'histoire du PC et notamment le PCF. Chacun sur ce forum les connait. Cela ne fait pas avancer d'un pouce la discussion. Ainsi, au sortir d'une boucherie sans nom en 14-18, après la guerre civile dans la jeune URSS armée, financée par les démocraties européennes avec l'accord de la plupart des organisations ouvrières sociales démocrates, les marxistes Lénine Trotsky en tête continuaient à précher l'entrée tactique dans ces organisations de masse ... malgré leurs innombrables crimes.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Mar 26 Juin - 0:39

Abdallah a écrit:Chers camarades,
menvussa n'est pas intervenu mais que roseau et prado ne se défilent pas !
C'est de l'humour ou tu te prends au sérieux à ce point là ?
Pour ma part, j'ai renoncé à espérer des réponses à certains de mes messages.

Abdallah a écrit:Lénine a-t-il demandé aux communiste anglais d'adhérer à un parti dirigé par des réactionnaires, à un parti qui avait choisi majoritairement de rester dans la IIème Internationale, garante de l'ordre bourgeois et de l'unité nationale avec les capitalistes ?

J'ai déjà répondu par avance à ta question dans ma discussion avec Gaut.
Je vais donc être assez bref. Ma réponse dépend de ce que tu entends par "les communistes" :
* NON, Lénine n'a pas demandé aux communistes anglais d'adhérer individuellement au Labour Party.
* OUI, Lénine a défendu, au IIe congrès de l'I.C., l'affiliation du P.C. de Grande-Bretagne au Labour Party, tout en précisant lors de son discours 1) "nous sommes partisans de l'affiliation, pour autant que le Labour Party laisse assez de liberté de critique" ; 2) le Labour Party "est un parti très original, ou, plus exactement, ce n'est pas du tout un parti au sens habituel de ce mot. Composé de travailleurs de toutes les organisations professionnelles, il groupe aujourd'hui environ quatre millions de membres et laisse assez de liberté à tous les partis politiques qui le composent".

Ceci dit, on connait la suite de l'histoire : contrairement à ce que pensait Lénine, le Labour Party a refusé l'affiliation du parti communiste. Lénine a-t-il alors demandé aux communistes anglais d'adhérer individuellement au Labour Party ? Et, parce qu'il aurait été inutile qu'existe un parti concurrent au Labour Party, a-t-il demandé de dissoudre le parti communiste et de le remplacer par une vague association éditant un journal communiste ? La réponse est doublement NON. Bien au contraire, tout en ne se résignant pas au refus du Labour Party, le IIIe congrès de l'I.C. affirma : "La première et principale tâche du Parti Communiste d'Angleterre est de devenir un Parti de masses".

Abdallah a écrit: Après avoir laissé le lien sur les tâches les plus importantes du parti communiste internationale, la IIIème Internationale, il est clair que la tactique est celle qui consiste à approcher les masses là où elles sont, c'est à dire dans les organisations telles que les associations, les syndicats, les partis etc.... et à arracher les masses des mains des dirigeants réformistes. Le terme "parti communiste" ne correspondait pas au terme "parti" dans le sens du parlementarisme bourgeois, mais dans le sens de l'avant-garde du prolétariat. Et cette avant-garde doit se situer au milieu de sa classe, dans toutes les organisations possibles, dans toutes les enveloppes extérieures...
Exactement le sens qu'en donnait Marx et qu'a rappelé le camarade Gaut. Ecrire le Manifeste du Parti Communiste, mais en expliquant qu'il ne fallait pas créer des partis concurrents.

Je peux être d'accord avec ton premier paragraphe. Par contre le second ferait retourner Lénine dans sa tombe ! Mais cela vient d'où cette idée de "ne pas créer des partis concurrents" ? C'est une nouveauté théorique ? Lorsqu'en 1970 Ted Grant écrivit un texte intéressant critiquant âprement les dirigeants de la IVe Internationale* et défendant une tactique d'entrisme généralisé, il le justifiait à partir d'un pronostic politique : il pensait qu'allaient se développer dans les PC et les PS des groupements centristes de masse, et que des scissions de masse à partir de ces tendances seraient à l'ordre du jour dans les 10 ou 20 ans. Là dessus, il s'est trompé en grande partie, mais au moins son argumentation avait un sens. J'ajoute tout de même, pour rendre hommage à la lucidité de Ted Grant, qui a eu raison sur beaucoup de choses, qu'une des justifications qu'il donnait était que "les événements en Russie peuvent transformer la situation internationalement".
---------------------
* : il leur reprochait notamment, preuve de leur stupidité supposée, de soutenir que la Birmanie et la Syrie étaient capitalistes, mais passons, ce n'est pas le sujet...

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Achille le Mar 26 Juin - 0:50

Roseau a écrit:
Si il savait mon passé politique...depuis la JCR...J'en meure de rire...

Admettons un passé politique qui te fait mourir de rire. Si ce passé politique que tu sembles auto-qualifier de glorieux (notons au passage ton humilité) était au moins un socle pour ton présent... mais ce n'est pas le cas, car comme chacun peut le constater tu radotes, tu rabaches, tu ressasses What a Face . Quand à ton futur politique disons que cela restera ton passé auto-proclamé. Laughing

Franchement avec des galons posés par Roseau sur les épaules de Roseau ton autorité n'impressionne que toi-même et l'effet produit sur les camarades de La Riposte ne peut que les conforter dans leurs choix. Superbe résultat pour un révolutionnaire de ton expérience.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Jonhy le Mar 26 Juin - 2:42

Achille tu es bien mal placé pour qualifier quiconque ici de rabâcheur, toi qui ne fait que ressasser que ce sont les autres qui rabâche et quand tu es pris au piège ne réponds plus et poste des vidéos du Front de Gauche. Plus de 700 messages de promotion du FdG et de trollage de soi-disant anti-rabâchage en si peu de temps, c'est quand même un score.

Mais bon, je suis sûr que la saine alliance de la Riposte, du PG et du parti de la dictature du prolétariat mais par les élections, le PCOF, fera trembler la direction liquidatrice du PC, courage ! Je songe à créer un parti à moi tout seul pour porter à 7, chiffre magique s'il en est, le nombre de partis et de signatures au bas de vos tracts.
A mon avis ça peut faire bouger les lignes et faire converger les travailleurs dans cette formidable alliance unitaire dynamique. Pourquoi pas la GAUFRE(dprfep )? Gauche Anticapitaliste Unitaire Française et Ecologique ( pour la dictature du prolétariat , la république française, l'écologie et le productivisme ) ? Plus on est de fous plus on rit.


Dernière édition par Jonhy le Mar 26 Juin - 2:46, édité 1 fois

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Roseau le Mar 26 Juin - 2:43

C'est exact: c'est un record de trollage sur ce forum!
Que des messages monomaniaques de défense du FdG,
et attaques personnelles contre ceux qui pensent différemment...
Aux antipodes du travail d'information que nous sommes nombreux à faire ici.
Pour seule réponse aux informations et critiques politiques du réformisme,
des attaques personnelles, ce qui est indigne d'un forum sérieux.
Et des affabulaions, attaques perso, bref, petites provocs qui n'informent que sur l'auteur.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Achille le Mar 26 Juin - 9:16

Roseau a écrit:C'est exact: c'est un record de trollage sur ce forum!

ET c'est le grand YODA des trolls aux 5256 copier/coller qui parle de lui même Twisted Evil

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Mar 26 Juin - 9:52

Chers camarades,

la tâche la plus importante que s'était fixée la IIIème Internationale était de militer là où se trouvaient les masses, dans toutes les organisations possibles (associations, syndicats et partis). La tâche des révolutionnaires ne s'arrêtait donc pas à l'enveloppe extérieure "syndicat" comme tentent de le faire croire certains.

Ensuite, le nouvel argument si l'on peut dire, c'est de prétendre que Lénine n'a pas demandé aux communistes anglais d'adhérer individuellement au Labour Party. Une adhésion est toujours individuelle me semble-t-il. Je suppose que l'argument n'est pas à prendre dans ce sens là. Les communistes français étaient déjà des adhérents individuels au Parti Socialiste français.
Je suppose que cet argument veut dire qu'un révolutionnaire ne doit pas se lancer dans une organisation de masse en espérant lutter contre l'aile réformiste qui dirige cette organisation tout en étant seul. C'est effectivement un bon argument dans ce cas. Les idées ne peuvent rien sans une organisation.

Ensuite, le Labour Party est un parti original. Oui cela signifiait qu'un parti pouvait adhérer à un parti. Ce qui n'était pas possible dans la majorité des autres partis socialistes d'Europe, ce qui n'a pas empêché le travail des communistes au sein des autres partis socialistes d'Europe, toujours avec un minimum d'organisation (groupes, associations, aile gauche etc...). C'est en fait chercher là une exception qui n'en est pas une.

La IIIème Internationale a-t-elle présenté comme une erreur sectaire le fait de créer un nouveau parti comme le KAPD d'Allemagne en espérant gagner les masses par la seule propagande et la seule agitation ? OUI. La création de nouveaux partis concurrents, sans tenter de gagner les masses dans les partis déjà constitués, a été qualifiée de sectarisme. Devenir un parti de masse, comme l'a demandé Lénine ne peut pas se faire de cette façon.

Enfin, quand on utilise le terme création, cela n'a rien à voir avec l'exclusion d'une aile révolutionnaire d'un parti de masse qui reste organisé dans un parti. Un nouveau nom apparait pour désigner cette nouvelle organisation, mais il ne s'agit pas d'une création de parti à proprement parler. C'est une scission d'un parti de masse et non un parti sectaire.

J'espère avoir répondu aux différents arguments. N'hésitez pas à m'indiquer les points que j'ai mal expliqué.

Fraternellement


Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gérard menvussa le Mar 26 Juin - 9:53

la GAUFRE(dprfep )? Gauche Anticapitaliste Unitaire Française et Ecologique ( pour la dictature du prolétariat , la république française, l'écologie et le productivisme ) ? Plus on est de fous plus on rit.
La RAMASSE veux tu dire ? Les Révolutionnaires Antilibertaires Mélanchonniens Autoritaires pour le Socialisme Silencieux et Evolutif
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gérard menvussa le Mar 26 Juin - 10:01

Abdallah a écrit:Chers camarades,

la tâche la plus importante que s'était fixée la IIIème Internationale était de militer là où se trouvaient les masses, dans toutes les organisations possibles (associations, syndicats et partis). La tâche des révolutionnaires ne s'arrêtait donc pas à l'enveloppe extérieure "syndicat" comme tentent de le faire croire certains.

Ensuite, le nouvel argument si l'on peut dire, c'est de prétendre que Lénine n'a pas demandé aux communistes anglais d'adhérer individuellement au Labour Party. Une adhésion est toujours individuelle me semble-t-il. Je suppose que l'argument n'est pas à prendre dans ce sens là. Les communistes français étaient déjà des adhérents individuels au Parti Socialiste français.
Je suppose que cet argument veut dire qu'un révolutionnaire ne doit pas se lancer dans une organisation de masse en espérant lutter contre l'aile réformiste qui dirige cette organisation tout en étant seul. C'est effectivement un bon argument dans ce cas. Les idées ne peuvent rien sans une organisation.

Ensuite, le Labour Party est un parti original. Oui cela signifiait qu'un parti pouvait adhérer à un parti. Ce qui n'était pas possible dans la majorité des autres partis socialistes d'Europe, ce qui n'a pas empêché le travail des communistes au sein des autres partis socialistes d'Europe, toujours avec un minimum d'organisation (groupes, associations, aile gauche etc...). C'est en fait chercher là une exception qui n'en est pas une.

La IIIème Internationale a-t-elle présenté comme une erreur sectaire le fait de créer un nouveau parti comme le KAPD d'Allemagne en espérant gagner les masses par la seule propagande et la seule agitation ? OUI. La création de nouveaux partis concurrents, sans tenter de gagner les masses dans les partis déjà constitués, a été qualifiée de sectarisme. Devenir un parti de masse, comme l'a demandé Lénine ne peut pas se faire de cette façon.

Enfin, quand on utilise le terme création, cela n'a rien à voir avec l'exclusion d'une aile révolutionnaire d'un parti de masse qui reste organisé dans un parti. Un nouveau nom apparait pour désigner cette nouvelle organisation, mais il ne s'agit pas d'une création de parti à proprement parler. C'est une scission d'un parti de masse et non un parti sectaire.

J'espère avoir répondu aux différents arguments. N'hésitez pas à m'indiquer les points que j'ai mal expliqué.

Fraternellement


Le camarade Lénine n'était pas si formaliste que le prétend Abdallah ! Il n'avait pas d'opposition de principe ni de position "de principe" au fait de militer DANS un parti réformiste. C'était une question de stratégie (et c'était un formidable stratége) Par contre, il n'aurait que mépris envers un groupe comme "la riposte" et ses errements opportunistes continuels. D'ailleurs si on prend le groupe anglais le plus grand a avoir proné cette attitude, le groupe "millitant", la direction de celle ci s'est retrouvée totalement désavouée, et a du continuer son chemin avec 7% de ce qui restait de son orga. Piètre résultat...

Fraternellement !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gaut le Mar 26 Juin - 10:38

Prado a écrit:
Je peux être d'accord avec ton premier paragraphe. Par contre le second ferait retourner Lénine dans sa tombe ! Mais cela vient d'où cette idée de "ne pas créer des partis concurrents" ? C'est une nouveauté théorique ? Lorsqu'en 1970 Ted Grant écrivit un texte intéressant critiquant âprement les dirigeants de la IVe Internationale* et défendant une tactique d'entrisme généralisé, il le justifiait à partir d'un pronostic politique : il pensait qu'allaient se développer dans les PC et les PS des groupements centristes de masse, et que des scissions de masse à partir de ces tendances seraient à l'ordre du jour dans les 10 ou 20 ans. Là dessus, il s'est trompé en grande partie, mais au moins son argumentation avait un sens. J'ajoute tout de même, pour rendre hommage à la lucidité de Ted Grant, qui a eu raison sur beaucoup de choses, qu'une des justifications qu'il donnait était que "les événements en Russie peuvent transformer la situation internationalement".

Camarade Prado, le problème est que tu ne prends pas la pensée de Lenine ou la pensée marxiste dans sa globalité. Effectivement l’adhésion à la III Internationale à provoqué des scissions notamment en France et comme tu nous l’as fait remarquer avec les 21 conditions étant en parti faites pour lutter contre le réformisme et l’opportunisme. Mais regardons le contexte précis de manière rapide, la révolution russe était victorieuse, la guerre était fini et a laissé de profonds séquelles dans le prolétariat européen avec la collaboration des socialistes (social chauvin) à la guerre, il était évident que dans ce contexte la scission en France et non la création de nouveau parti était plutôt favorable aux communistes. Les offensives prolétariennes inquiétaient fortement la bourgeoisie. Bref on voit que le contexte était révolutionnaire et favorable
La position de Lénine est de manière générale souple et s’adapte aux circonstances. Entre 1905 et 1907 période révolutionnaire Lenine est par exemple pour le boycott des élections à l’assemblée constituante, peu de temps après il change d’avis car juge qu’il a une période de reflux ou il s’est toujours opposé jusqu'à la révolution de 17 à la scission du POSDR. Trotsky a encouragé les bolchéviques leninistes a travailler au sein de la SFIO. De même nous considérons que le contexte actuel montre bien que la majorité de l’électorat contestataire de gauche s’est montré beaucoup plus favorable au front de gauche que les autres quand bien même le programme l’humain d’abord est réformiste. Notre travail est d’aller à la rencontre de cette masse. Le reste des événements, la suite tactique ne dépendra pas de notre seul ressort, il dépendra aussi de la prise de conscience des masses.



gaut

Messages : 21
Date d'inscription : 22/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Achille le Mar 26 Juin - 11:01

Abdallah, Gaut, savoir ou non si militer au PCF en combattant pour une révolution est conforme à Lenine est sans doute très intéressant d'un point de vue historique mais perso je suis plus intéressé par le combat d'aujourd'hui pour vérifier si l'argument selon lequel il faut combattre là ou sont les travailleurs opère au PCF et est le résultat d'une réflexion du marxisme vivant.
Le PCF subit un déclin depuis plus de 30 ans résultat combiné de sa politique de Front Populaire et/ou de division et de l'effondrement du stalinisme. Il a recommencé a retrouver des forces dans la campagne pour le non au traité constitutionnel et a poursuivi son évolution gauche "radicale" depuis.
En assistant aux diverses manifestations et meetings du FdG j'ai pu voir quelques anciens revenir au combat politique qu'ils avaient abandonné ou des courants d’extrême gauche le rejoignant. Mais j'ai surtout constaté un afflux considérable de jeunes, de trentenaires, de quadra qui ne s'étaient jamais engagé auparavant. Cela s'est confirmé par un recrutement massif au PG et au PCF.
Tout cela sur la base d'un programme économique (réformiste sans doute) mais s'opposant aux banques, à la finance, au FMI et à la BCE... matérialisations concrètes du capitalisme de la période. Sur le terrain politique la lutte pour la démocratie pour en finir avec les Vème république et la constituante ainsi que le retrait des traités et l'audit citoyen de la dette, un engagement continuel dans la défense des revendications sociales et un soutien infaillible aux travailleurs en lutte... bref un programme perçu largement comme s'opposant frontalement à celui des représentants du capital.
Quand à l’extrême gauche elle a cessé d'apparaitre comme un instrument de combat épuisé pas ses querelles, incapables de se mettre d'accord même entre organisations issues du trotskisme. Ces organisations sont apparus comme des diviseurs et ont eu pour conséquence la faible audience des mobilisations, des meetings confidentiels combinés aux départs massifs des militants : une marginalisation isolationniste qui n'aura pas été sauvé par les pitreries de fin de campagne sur youtube.
Dans ce contexte la seule possibilité restante aux militants c'est donc le FdG reste à savoir où. Pour les camarades de la Riposte c'est le PCF. Je comprends ce choix.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  sylvestre le Mar 26 Juin - 11:20

[quote="gaut"]
Prado a écrit:
s. Entre 1905 et 1907 période révolutionnaire Lenine est par exemple pour le boycott des élections à l’assemblée constituante,

Non, à la Douma.

peu de temps après il change d’avis car juge qu’il a une période de reflux ou il s’est toujours opposé jusqu'à la révolution de 17 à la scission du POSDR.


Pas exact - le parti bolchevik existe de manière autonome de fait à partir de 1912. Cela dit ça pourrait apporter de l'eau à ton moulin, puisque la période 1912-1914 est une période de montée des luttes. Mais on ne peut pas en dire autant de la période juste après 1914, où Lénine poursuit pourtant une politique de délimitation nette avec les tendances pacifistes mencheviks. De façon générale, il y a un lien entre séparation organisationnelle des révolutionnaires et montée des luttes, mais ce lien est loin d'être mécanique, il y a de nombreux autres facteurs, en particulier la nature et la dynamique des autres forces politiques.


avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum