La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Mer 4 Juil - 23:00

Chers camarades,

Prado ne veut pas comprendre que ce n'est pas un tic de langage. Nous avons utilisé le terme "liquidateur" en référence à Lénine, car leur courant présentait la similitude de vouloir en finir avec le "parti", point final. Je l'ai expliqué. Mais on ne peut pas empêcher toutes les interprétations. On peut juste informer de la tentative de décridibiliser une organisation par tous les moyens possibles.

Les anecdotes relatées par Prado sont très mignonnes. Prado nous demande quelle est notre attitude ? Mais bien sûr qu'on s'adapte à eux. On va quand même pas leur qu'on défend les idées de Marx, Engels, Lénine et Trotsky !!! Nous, on est opportuniste vous savez bien !!!

Et moi, j'ai un collègue, très Besancenot, qui en 2007, m'a dit que le top ce serait que ce ne soit ni Sarkozy ni Royal, mais Bayrou. Sa belle-soeur, quant à elle, a voté pour Besancenot au 1er tour et Sarkozy au 2ème.

"je me demande si La Riposte le NPA aura réussi à les faire changer d'avis ou si c'est La Riposte le NPA qui s'adaptera à eux." citation reformulée, désolé...

Plus sérieusement, et le hasard faisant parfois de bonnes choses, je joins le lien à un de nos derniers articles sur le famaux ouvrage de Rosa Luxemburg "Réforme sociale ou révolution ?" : http://www.lariposte.com/un-classique-du-marxisme-reforme,1803.html écrit en 1898, alors qu'elle était une des plus actives militantes de l'aile gauche du Parti Social-Démocrate.

Bah oui, à cette époque, il n'y avait pas de Roseau ou Menvussa pour lui conseiller de scissionner, à moins d'être traitée de servante de la bureaucratie de ce parti d'élus, qui vote tous les budgets de la bourgeoisie.

Fraternellement


Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Mer 4 Juil - 23:20

gaut a écrit:
Prado a écrit:
Quand je vois sympathiser avec La Riposte ou y militer deux camarades du PCF qui, pour l'une, me soutenait la nécessité de l'intervention en Hongrie, et pour l'autre considérait comme vraiment "communistes" les PC actuels d'Europe de l'Est, je me demande si La Riposte aura réussi à les faire changer d'avis ou si c'est La Riposte qui s'adaptera à eux.
Very Happy Very Happy Un militant de La Riposte ne se raconte pas d'histoire sur la nature des partis, mais je vois que tu essayes a tout pris de prêter une position à la riposte qui est a mille lieu de ce qu'elle est. On se rassure comme on peut en tant que révolutionnaire "puriste". Comme tu dis, si le NPA échoue (c'est plutôt bien parti) tu créeras un énième nouvel outil pour les travailleurs dans la plus pur tradition marxiste....

Je crois qu'il est légitime de s'interroger sur les pressions qui s'exercent sur un groupe trotskiste qui s'active au sein d'un parti tel que le PCF. Je signale qu'un autre groupe trotskiste qui, lui, faisait de l'entrisme dans le PCF (ce qui n'est évidemment pas le cas de La Riposte) a donné naissance à un des divers groupes stalinoïdes issus du PCF (ou encore présents dans ce parti). Et ce n'était pas prévu au départ ! Je ne pense pas que La Riposte suivra ce cheminement, qui a duré plusieurs dizaines d'années, mais le danger existe.
Quand ai-je à prêté à La Riposte d'autres positions que celles que je lis dans ses textes ?

"Comme tu dis, si le NPA échoue (c'est plutôt bien parti) tu créeras un énième nouvel outil pour les travailleurs dans la plus pur tradition marxiste...". Moi, j'ai écrit quelque part ce que je ferai si le NPA échoue (ce qui suppose d'ailleurs que je considère que le NPA n'a pas déjà échoué !) ? Tu rêves éveillé...mais il est vrai que c'est l'heure d'aller dormir. En tout cas, si jamais je devais prendre une espèce d'assurance-vie militante en me réfugiant, faute de mieux, au PC ou au PS (on ne sait pas de quoi demain sera fait), je ne pense pas aller faire de l'entrisme dans La Riposte, quel que soit le respect que je porte au regretté Ted Grant.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Mer 4 Juil - 23:23

Abdallah a écrit:
Les anecdotes relatées par Prado sont très mignonnes. Prado nous demande quelle est notre attitude ?

Non, je ne vous ai pas demandé quelle était votre attitude !!!

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Eugene Duhring le Mer 4 Juil - 23:44

Prado a écrit:
gaut a écrit:
Prado a écrit:
Quand je vois sympathiser avec La Riposte ou y militer deux camarades du PCF qui, pour l'une, me soutenait la nécessité de l'intervention en Hongrie, et pour l'autre considérait comme vraiment "communistes" les PC actuels d'Europe de l'Est, je me demande si La Riposte aura réussi à les faire changer d'avis ou si c'est La Riposte qui s'adaptera à eux.
Very Happy Very Happy Un militant de La Riposte ne se raconte pas d'histoire sur la nature des partis, mais je vois que tu essayes a tout pris de prêter une position à la riposte qui est a mille lieu de ce qu'elle est. On se rassure comme on peut en tant que révolutionnaire "puriste". Comme tu dis, si le NPA échoue (c'est plutôt bien parti) tu créeras un énième nouvel outil pour les travailleurs dans la plus pur tradition marxiste....

Je crois qu'il est légitime de s'interroger sur les pressions qui s'exercent sur un groupe trotskiste qui s'active au sein d'un parti tel que le PCF. Je signale qu'un autre groupe trotskiste qui, lui, faisait de l'entrisme dans le PCF (ce qui n'est évidemment pas le cas de La Riposte) a donné naissance à un des divers groupes stalinoïdes issus du PCF (ou encore présents dans ce parti). Et ce n'était pas prévu au départ ! Je ne pense pas que La Riposte suivra ce cheminement, qui a duré plusieurs dizaines d'années, mais le danger existe.
Quand ai-je à prêté à La Riposte d'autres positions que celles que je lis dans ses textes ?

"Comme tu dis, si le NPA échoue (c'est plutôt bien parti) tu créeras un énième nouvel outil pour les travailleurs dans la plus pur tradition marxiste...". Moi, j'ai écrit quelque part ce que je ferai si le NPA échoue (ce qui suppose d'ailleurs que je considère que le NPA n'a pas déjà échoué !) ? Tu rêves éveillé...mais il est vrai que c'est l'heure d'aller dormir. En tout cas, si jamais je devais prendre une espèce d'assurance-vie militante en me réfugiant, faute de mieux, au PC ou au PS (on ne sait pas de quoi demain sera fait), je ne pense pas aller faire de l'entrisme dans La Riposte, quel que soit le respect que je porte au regretté Ted Grant.
C'est curieux qu'après une discussion sur les motivations des camarades de La Riposte, leur stratégie que tu as le droit de ne pas partager, tu conclus par : "prendre une espèce d'assurance-vie militante en me réfugiant, faute de mieux, au PC". Soit tu n'as rien compris de leur développement soit tu joues au faux naïf. Ainsi, considères-tu que malgré ces pages de discussion, on ne puisse rentrer dans le PCF que comme un clodo dans un refuge ... faute de mieux et par désillusion. Curieuse méthode tout de même !!
Je ne vois pas bien dans ce cas l'intérêt d'intervenir comme tu l'as fait pour terminer par cette conclusion grotesque ...

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Mer 4 Juil - 23:44

Chers camarades,

Prado nous dit : "Quand ai-je à prêté à La Riposte d'autres positions que celles que je lis dans ses textes ? " Et nous prêter des "habits marchaisiens, ce n'est pas nous prêter d'autres positions que celles qu'on peut lire dans nos textes ?

Prado nous dit ensuite : "Non, je ne vous ai pas demandé quelle était votre attitude !!!" et ça :"je me demande si La Riposte aura réussi à les faire changer d'avis ou si c'est La Riposte qui s'adaptera à eux." ?

Quant à cette déclaration : "En tout cas, si jamais je devais prendre une espèce d'assurance-vie militante en me réfugiant, faute de mieux, au PC ou au PS (on ne sait pas de quoi demain sera fait), je ne pense pas aller faire de l'entrisme dans La Riposte, quel que soit le respect que je porte au regretté Ted Grant.", cela montre tout le sérieux de l'auteur.

La tâche d'un révolutionnaire ne peut pas être confondue avec des tours de manège, des places confortables, des principes basés sur des détails ou des anecdotes.
Il y a toute une réflexion à mener sur les idées marxistes, une analyse à avoir de l'histoire du mouvement ouvrier et de ses organisations.

Quant à nos activités au sein du PCF, cela ne ressemble en rien à de l'entrisme. Toutes nos idées sont affichées clairement, et nous faisons preuve de patience pour convaincre nos camarades de la supériorité des idées marxistes révolutionnaires. De fait, nous luttons pour que le Parti Communiste adopte un programme communiste.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Jeu 5 Juil - 0:04

Eugene Duhring a écrit:
C'est curieux qu'après une discussion sur les motivations des camarades de La Riposte, leur stratégie que tu as le droit de ne pas partager, tu conclus par : "prendre une espèce d'assurance-vie militante en me réfugiant, faute de mieux, au PC".

Tu t'égares. Je ne me serais pas permis d'écrire cela au sujet des motivations des camarades de La Riposte.
Ce ne serait d'ailleurs pas cohérent avec le coup de chapeau à Ted Grant.
Je me suis contenté de parler de ce qui me motiverait si faute de mieux mon humble personne était amenée à rejoindre le PCF (ne me faisant pas d'illusion sur ce qui peut émerger d'un travail au sein du PCF).

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Jeu 5 Juil - 0:09

Abdallah a écrit:
Quant à nos activités au sein du PCF, cela ne ressemble en rien à de l'entrisme.

Tu ne fais que confirmer ce que j'ai écrit.
Sérieusement, je crois que les quelques camarades de la TMI qui sont entrés au PCF ont eu une démarche entriste (ils sont "entrés"), mais qu'on ne peut pas dire la même chose de La Riposte qui, je l'imagine, est maintenant composée dans sa très grande majorité de militants qui étaient au PC ou à la JC avant de rejoindre votre groupe.

Abdallah a écrit:
Quant à cette déclaration : "En tout cas, si jamais je devais prendre une espèce d'assurance-vie militante en me réfugiant, faute de mieux, au PC ou au PS (on ne sait pas de quoi demain sera fait), je ne pense pas aller faire de l'entrisme dans La Riposte, quel que soit le respect que je porte au regretté Ted Grant.", cela montre tout le sérieux de l'auteur.

J'adore ta remarque !! bounce
Je te le concède aisément : tu es beaucoup plus sérieux que moi.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gaut le Jeu 5 Juil - 12:07

Prado a écrit:
gaut a écrit:
Prado a écrit:
Quand je vois sympathiser avec La Riposte ou y militer deux camarades du PCF qui, pour l'une, me soutenait la nécessité de l'intervention en Hongrie, et pour l'autre considérait comme vraiment "communistes" les PC actuels d'Europe de l'Est, je me demande si La Riposte aura réussi à les faire changer d'avis ou si c'est La Riposte qui s'adaptera à eux.
Very Happy Very Happy Un militant de La Riposte ne se raconte pas d'histoire sur la nature des partis, mais je vois que tu essayes a tout pris de prêter une position à la riposte qui est a mille lieu de ce qu'elle est. On se rassure comme on peut en tant que révolutionnaire "puriste". Comme tu dis, si le NPA échoue (c'est plutôt bien parti) tu créeras un énième nouvel outil pour les travailleurs dans la plus pur tradition marxiste....

Je crois qu'il est légitime de s'interroger sur les pressions qui s'exercent sur un groupe trotskiste qui s'active au sein d'un parti tel que le PCF. Je signale qu'un autre groupe trotskiste qui, lui, faisait de l'entrisme dans le PCF (ce qui n'est évidemment pas le cas de La Riposte) a donné naissance à un des divers groupes stalinoïdes issus du PCF (ou encore présents dans ce parti). Et ce n'était pas prévu au départ ! Je ne pense pas que La Riposte suivra ce cheminement, qui a duré plusieurs dizaines d'années, mais le danger existe.
Quand ai-je à prêté à La Riposte d'autres positions que celles que je lis dans ses textes ?

"Comme tu dis, si le NPA échoue (c'est plutôt bien parti) tu créeras un énième nouvel outil pour les travailleurs dans la plus pur tradition marxiste...". Moi, j'ai écrit quelque part ce que je ferai si le NPA échoue (ce qui suppose d'ailleurs que je considère que le NPA n'a pas déjà échoué !) ? Tu rêves éveillé...mais il est vrai que c'est l'heure d'aller dormir. En tout cas, si jamais je devais prendre une espèce d'assurance-vie militante en me réfugiant, faute de mieux, au PC ou au PS (on ne sait pas de quoi demain sera fait), je ne pense pas aller faire de l'entrisme dans La Riposte, quel que soit le respect que je porte au regretté Ted Grant.

Ok je l'avoue, tu n'as pas dit ça, je t'ai confondu avec Copas

Copas a écrit:
Je n'ai aucune sacralisation ou fétichisation du NPA et si cet outil ne correspond pas on en construira un autre . Mais ce n'est pas le débat où cherche à nous amener notre ami.

Cette phrase est lourde de sens et de conséquence, si je suis d'accord avec la première partie mais la deuxième partie et le nœud du problème. Pour moi cela ne va pas dans le sens du matérialisme historique et amène à des attitudes opportunistes pour concurrencer les autres partis ouvriers. Nos arguments et nos confrontations ont longuement étaient exposés au fil de la discussion et on répondu à cette question :. A partir de quand et dans quel contexte une scission amene à la création d’un parti emmène avec elle une majorité, un repère pour la classe ouvrière?

gaut

Messages : 21
Date d'inscription : 22/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Babel le Ven 13 Juil - 11:17

gaut a écrit:
Toussaint a écrit:Et je n'ai pas entendu un mot dans le FDG (sans parler des infortunés militants de la Riposte, qui pour le coup n'ont rien riposté du tout) pour s'élever contre cette ligne politique. Rien. Ce qui vaut pour moi approbation. Et comment aurait-il pu en être autrement? Comment s'étonner en réalité des derniers textes de la GA sur le gouvernement Ayrault et les positions de nini du FDG? Ils ne font plus une analyse de classe; ils font uen analyse d'opportunités pour construire une force radicale pour peser dans une force d'influence plus grosse, essayant de peser sur le gouvernement.
Il faut vraiment fouiller pour dénicher ce genre de perle, même si je dévis du sujet du topic je ne pouvais pas m'empécher de réagir, donc j'ajoute une parenthèse au débat.
Voilà les nombreuses réponses apporter par La Riposte dont je me souviens et surement j'en oublie un paquet
http://www.lariposte.com/a-propos-du-mot-d-ordre-de-vie,1798.html
http://www.lariposte.com/qui-etait-john-maynard-keynes,1743.html
http://www.lariposte.com/jean-luc-melenchon-et-la-guerre-en,1585.html
http://www.lariposte.com/a-propos-du-dernier-livre-de-jean,1535.html
http://www.lariposte.com/libye-onu-melenchon-persiste-et,1587.html
http://www.lariposte.com/le-pcf-et-l-intervention,1582.html
C'est entendu, vos désaccords avec la ligne du FdG ont l'air multiples et profonds, mais cela ne vous empêche pas pour autant d'appeler à voter pour lui.

Ni même d’écrire le 16 mai dernier un article signé Greg Oxley absolument dithyrambique sur une campagne qualifiée d' «immense succès, dont la «portée historique » tient à l’engagement « exemplaire » des militants du PCF et du PG.

Car, "malgré le désastre social provoqué par le capitalisme" celle-ci, selon son auteur, a été portée par un candidat remarquable de combativité, Mélenchon, capable de "mener une campagne vigoureuse et militante (et qui) a activement soutenu et mis en valeur les travailleurs en lutte." En effet :
L’adversaire – le système capitaliste – était clairement désigné. Il a répondu point par point aux idées réactionnaires de Sarkozy et de Le Pen. Le programme qu’il a défendu, malgré ses lacunes, était le seul qui visait à défendre et améliorer les conditions de vie de la masse de la population. Mélenchon s’est efforcé de convaincre les travailleurs de leur propre force, de leur donner confiance en eux-mêmes, de les inciter à l’action, à la résistance. Le mot d’ordre « Prenez le pouvoir ! » communiquait, lui aussi, une confiance dans la classe ouvrière et sa capacité à imposer un changement fondamental de régime. C’est avant tout cette approche militante et audacieuse qui a payé. (…) »
Quant à l'avenir, voici ce qui est écrit.

Tout d'abord, l'article dénonce, à juste titre, les compromissions et les coups bas que le gouvernement nouvellement nommé ne manquera pas de porter contre le monde du travail.
François Hollande et son gouvernement « socialiste » héritent de tous les problèmes économiques et sociaux qui existaient sous Sarkozy. Et devant eux se dresse une réalité implacable à laquelle ils ne pourront pas se soustraire : il est impossible d’empêcher la régression sociale sans s’attaquer frontalement à sa cause fondamentale, à savoir l’emprise asphyxiante de la classe capitaliste sur la vie économique du pays et du continent européen. (…)
Or, bien avant le vote du 6 mai, Hollande avait donné des gages aux milieux capitalistes, leur expliquant sans détour qu’ils n’avaient rien à craindre de son gouvernement. Dans le contexte actuel, un gouvernement qui limite ainsi son action à ce qui est conforme aux intérêts capitalistes se verra contraint, par la force des choses, à adopter une politique de régression sociale. C’est ce que commande la loi du profit. Accepter le capitalisme, c’est accepter les lois qui régissent son fonctionnement. Les espoirs placés en Hollande par ceux qui l’ont porté au pouvoir seront rapidement dissipés. Hollande deviendra aussi impopulaire que Sarkozy – et même plus encore, car ses concessions à la classe capitaliste n’atténueront pas l’hostilité de la droite à son égard. En même temps, il perdra sa propre base sociale.
Puis il indique que, dans ce contexte, "de grandes perspectives s’ouvrent donc devant le Front de Gauche".

Car pour imparfait qu'il soit, le
programme (…) L’Humain d’abord (...) marque un progrès par rapport à l’extrême timidité du programme que défendait le PCF en 2007
. Toutefois, il
comporte une faille majeure : il ne défend pas explicitement l’abolition du capitalisme et l’instauration du socialisme
et se présente, considéré dans son ensemble, comme
une tentative de résoudre les problèmes créés par le capitalisme dans les limites de ce même système
.
C’est donc, si j'ai bien compris, en faveur d'un programme de sauvetage du capitalisme que la Riposte a appelé à voter en mai dernier. Et ce, en toute connaissance de cause.

Quand le serpent se mord la queue, on apprécie l'élégance du collier.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum