La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Roseau le Sam 30 Juin - 21:34

Abdallah a écrit: un parti dirigé par des réformistes, qui représente beaucoup dans la conscience collective, à environ 100 000 adhérents
Bidonnage de la secte Riposte: 27 000 personnes ont pris part au vote sur l'entrée au gouvernement.
Là dessus plus de 6000 élus, ajoutez dépendants et obligés, vous avez le fameux "parti de (à la) masse".


avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Eugene Duhring le Sam 30 Juin - 21:45

Copas a écrit:

Le militant sur lequel tu craches vient avec ses camarades de mettre en grève sa boite et de faire sortir en manif de celle-ci les travailleurs.

Un certain nombrilisme en effet, contrastant avec les propos orduriers de Duhring.

Et je ne parlais pas de magouilles de la part de la riposte, je les respecte, mais je parlais bien de ta mission spécifique très transparente.
Pas nombriliste ... un gus qui se flatte d'avoir mis en grève des travailleurs et de les avoir fait sortir ? Pas nombriliste ? On t'applaudit, on s'applatit devant sa majesté Le Militant pour avoir fait son boulot ... un boulot fait par des milliers de militants du POI, du PCF, du NPA, de LO ou des sans étiquette syndicaliste chaque jour ou presque ? Bravo, je m'incline bas ...

Propos ordurier ? Lesquels ?

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Copas le Sam 30 Juin - 22:04

Roseau a écrit:
Abdallah a écrit: un parti dirigé par des réformistes, qui représente beaucoup dans la conscience collective, à environ 100 000 adhérents
Bidonnage de la secte Riposte: 27 000 personnes ont pris part au vote sur l'entrée au gouvernement.
Là dessus plus de 6000 élus, ajoutez dépendants et obligés, vous avez le fameux "parti de (à la) masse".



Ce n'est pas une bonne nouvelle qu'une question aussi importante mobilise si peu de monde dans le PCF. C'est à la mesure du désarroi dans le PCF et de la difficulté d'appréhender la situation nouvelle.

Toujours est-il qu'on voit là toute la mesure très limitée de la régénération du PC grâce au FdG.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Copas le Sam 30 Juin - 22:15

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:

Le militant sur lequel tu craches vient avec ses camarades de mettre en grève sa boite et de faire sortir en manif de celle-ci les travailleurs.

Un certain nombrilisme en effet, contrastant avec les propos orduriers de Duhring.

Et je ne parlais pas de magouilles de la part de la riposte, je les respecte, mais je parlais bien de ta mission spécifique très transparente.
Pas nombriliste ... un gus qui se flatte d'avoir mis en grève des travailleurs et de les avoir fait sortir ? Pas nombriliste ? On t'applaudit, on s'applatit devant sa majesté Le Militant pour avoir fait son boulot ... un boulot fait par des milliers de militants du POI, du PCF, du NPA, de LO ou des sans étiquette syndicaliste chaque jour ou presque ? Bravo, je m'incline bas ...

Propos ordurier ? Lesquels ?

Menteur et provocateur le Duhring.

Qu'ai je dis ?


Le militant sur lequel tu craches vient avec ses camarades de mettre en grève sa boite et de faire sortir en manif de celle-ci les travailleurs.

Toujours la recherche de l'attaque personnelle et de chercher à réorienter vers la boue le débat. C'est à tes accusations crapuleuses visant à me faire passer pour un mec nombriliste qui ne fait rien que j'ai répondu, et c'est bien d'une démarche collective que je parle, face à un manœuvrier qui essaye de s'attaquer aux militants pour ne pas parler de politique, faire dévier les fils qui le dérangent dans le sordide.


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Dim 1 Juil - 10:13

Abdallah a écrit:
Et bien les choses sont encore plus simples finalement. Entre un parti dirigé par des réformistes, qui représente beaucoup dans la conscience collective, à environ 100 000 adhérents, qui fait plus de 10 % des voix dès qu'il tient un discours un peu plus à gauche que d'habitude, et un parti dirigé par des réformistes, pratiquement inconnu pour la majorité des travailleurs, à environ 3000 adhérents, et qui pour l'essentiel tient le même discours que la direction du PCF (Partageons les richesses ! Nos vies valent mieux que leurs profits !), notre choix est vite fait.

Un parti "qui fait plus de 10 % des voix dès qu'il tient un discours un peu plus à gauche que d'habitude" ? Il serait intéressant que tu précises à quelles élections tu fais référence. Pour ma part, je reste interloqué par le fait qu'en 2007 MG Buffet ait recueilli à peine plus de voix que P. Poutou en 2012. Cela montre en tout cas que le PCF ne représente plus tant que ça "dans la conscience collective" du salariat, du moins à l'échelle nationale.

Un parti "dirigé par des réformistes" ? On peut, si on veut se faire plaisir, qualifier de "réformistes" certains dirigeants ou anciens dirigeants du NPA qui ont pu écrire des choses curieuses sur le passage au socialisme, minimisant la question de l'affrontement avec l'Etat. Mais on ne peut pas les confondre avec les dirigeants du PCF. Car si ces derniers sont partisans de réformes (en ce sens ils sont "réformistes", tout comme Bayrou est réformiste), quel est leur objectif ? Le socialisme ? Même pas les jours de fête. Ils n'ont pas d'autre projet que de survivre, de faire tourner le PCF comme une PME, d'obtenir de quoi payer les permanents, d'améliorer la retraite des anciens permanents et de faire accéder leur clientèle à des logements sociaux.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Jonhy le Dim 1 Juil - 11:19



Un parti "dirigé par des réformistes" ? On peut, si on veut se faire plaisir, qualifier de "réformistes" certains dirigeants ou anciens dirigeants du NPA qui ont pu écrire des choses curieuses sur le passage au socialisme, minimisant la question de l'affrontement avec l'Etat. Mais on ne peut pas les confondre avec les dirigeants du PCF. Car si ces derniers sont partisans de réformes

Je suis d'accord avec toi: ne pas confondre les deux sens qu'on prit maintenant le réformisme: d'un côté ceux qui pensent que l'on peut aller vers le socialisme par des réformes succéssives, de l'autre ceux qui sont partisans de réformes du capitalisme.
Cependant en voyant les dernières déclarations de Picquet et la propension de Grond à lui emboîter le pas j'ai de plus en plus de doutes quant au fait qu'ils appartiennent à la première catégorie.

Sinon j'ai une question; j'ai vu tourner le " bulletin de vote " pour cette consultation du PC. Très drôle en gros on a le choix d'approuver le rapport de Laurent...ou non. Je me demandais n'y a t il même pas une orientation alternative présentée ? Par exemple par la Riposte?

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Roseau le Dim 1 Juil - 18:00

Johny a raison. Je crois que Prado avait lui-même déjà suggéré qu'on distingue bien.
On sera pas mal à approuver.
Moi, je fais autocritique, car je suis d'accord,
mais fais très vite ici, alors je ne distingue pas.
Il faut tous s'y mettre, pour la clarté.

Un parti dit de "gauche", (pas son passé et/ou sa situation dans l'hémicycle parlementaire),
mais qui a abandonné toute référence à l'objectif du socialisme,
n'est pas réformiste, mais bourgeois,
(certains disent social-libéral...)
Exemple: Le PS et autres partis socialistes européens.

Un parti qui vise le socialisme par la voie des réformes,
cad dans le cadre des institutions bourgeoises, est réformiste.
Cas typique: la vieille sociale démo.
Bel exemple: le PS chilien, jusqu'au coup d'Etat. Depuis, c'est fini, il me semble.
Il n'y a pas d'exemple historique de réussite,
mais il existe encore de tels partis ou groupes.
En France, en dehors des restes réformistes d'ex-LCR ou NPA (GA, GU), vous voyez qui ?
Le PG, le PC ?
Même pas, car les dirigeants de ces partis sont des politicards de profession,
ils sont sur le segment de marché de "gauche" et se contrefoutent du socialisme
en dehors des discours de ratissage...
Et même plus toujours dans les discours.
Une rupture forte pour le PC comme pour le PG en ce début de siècle,
je l'ai fait remarquer il y a longtemps:
le mot socialisme ne figure pas une seule fois dans le programme du FdG...
Ils sont désormais concurrents, mais sur le même segment de marché que le PS,
ce qui explique en partie le recul aux législatives.
Mais attention: on ne les traite pas comme les premiers,
car une large part des militants, dans l'un comme l'autre, visent le socialisme...

On est sans doute d'accord sur les concepts,
par contre, dans certains cas, la classification est difficile...
Pour PC et PG, et par extension pour le Frein de Gauche, vous retenez quel terme ?
On essaie de se mettre d'accord et après on se tient aux concepts ?
On peut se planter...On rectifiera au besoin...


avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Dim 1 Juil - 19:03

Roseau a écrit:
On est sans doute d'accord sur les concepts,
par contre, dans certains cas, la classification est difficile...
Pour PC et PG, et par extension pour le Frein de Gauche, vous retenez quel terme ?
On essaie de se mettre d'accord et après on se tient aux concepts ?
On peut se planter...On rectifiera au besoin...

En tout cas, il ne faut pas polluer ce fil avec cette discussion.
Pour ma part, je parlais seulement des directions de partis, pas des partis eux-mêmes.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Copas le Dim 1 Juil - 21:05

Jonhy a écrit:

Un parti "dirigé par des réformistes" ? On peut, si on veut se faire plaisir, qualifier de "réformistes" certains dirigeants ou anciens dirigeants du NPA qui ont pu écrire des choses curieuses sur le passage au socialisme, minimisant la question de l'affrontement avec l'Etat. Mais on ne peut pas les confondre avec les dirigeants du PCF. Car si ces derniers sont partisans de réformes

Je suis d'accord avec toi: ne pas confondre les deux sens qu'on prit maintenant le réformisme: d'un côté ceux qui pensent que l'on peut aller vers le socialisme par des réformes succéssives, de l'autre ceux qui sont partisans de réformes du capitalisme.
Cependant en voyant les dernières déclarations de Picquet et la propension de Grond à lui emboîter le pas j'ai de plus en plus de doutes quant au fait qu'ils appartiennent à la première catégorie.

Sinon j'ai une question; j'ai vu tourner le " bulletin de vote " pour cette consultation du PC. Très drôle en gros on a le choix d'approuver le rapport de Laurent...ou non. Je me demandais n'y a t il même pas une orientation alternative présentée ? Par exemple par la Riposte?

Je pense que la GA est réformiste mais que ce n'est pas assumé de façon bien claire.

Sur la question de la GU nous avons notre réponse, ils sont réformistes et probablement sur la droite du FdG aux côtés d'une partie des bureaucrates du PCF. Leur dernière déclaration qui nous remplit de honte par rapport à leur origine ne laisse pas grand doute.

La question de l'existence d'une nomenclatura qui dirige le PCF, c'est à dire une couche sociale qui vit d'être intermédiaire entre bourgeoisie et prolétariat, déplace le débat avec cette couche : ce n'est pas une question de divergence qu'il y a sur réforme ou révolution, mais affaire de couche sociale qui a des intérets matériels au statu-quo , à éviter des affrontements de haut niveau avec la bourgeoisie.
Nous avons des divergences avec les militants du PC et bien d'autres, mais avec la direction du PC ça ne ressort pas de divergence mais d'un conflit plus fondamental. C'est pour cela que la relation avec les directions du PCF et du PG, du FdG, ne ressortent pas de questions de divergences politiques.

Par contre, je ne pense pas que la Riposte soit réformiste. Je désapprouve leur démarche et pense que c'est du gaspillage sans espoir, mais non je ne pense pas que leur orientation soit réformiste.

Voilà, séance petites boites...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Gayraud de Mazars le Lun 2 Juil - 17:39

Salut Roseau,

Roseau a écrit:
Abdallah a écrit: un parti dirigé par des réformistes, qui représente beaucoup dans la conscience collective, à environ 100 000 adhérents
Bidonnage de la secte Riposte: 27 000 personnes ont pris part au vote sur l'entrée au gouvernement.
Là dessus plus de 6000 élus, ajoutez dépendants et obligés, vous avez le fameux "parti de (à la) masse".

Si tu lis et cela te serais sur cette question profitable, pour ne pas dire n'importe quoi, "prendre sa carte 1920 - 2009, Données nouvelles sur les effectifs du PCF", de la fondation Gabriel Péri, étude très sérieuse par Roger Martelli, (je cite même un liquidateur), les 27000 votants dont tu parles, cela ne sont pas les effectifs réels du PCF !

En 2009, selon ces sources, il y avait 133 476 adhérents au PCF. Ce chiffre a peut être baissé, mais le chiffre de 100000 adhérents est assez pertinent. Il faudrait distinguer les adhérents à jour de cotisation, les adhérents non cotisants, les votants et les abstentions aux congrès, aux différentes Conférences Nationales, des militants actifs sur le terrain. D'ailleurs il peux il y avoir des adhérents qui ne paient pas de cotisations depuis longtemps très actifs, et des militants à jour, qui ne votent même pas sur les choix internes. L'abstention, significative, peut être très importante.

Le chiffre des militants PCF, actifs, qui ont fait les campagne électorales par exemple, c'est très difficile à dire. J'aurai tendance à penser autour de 40000 à 50000, qui d'une manière ou d'une autre, sont allés en campagne. Cela n'engage que moi.

Cependant le PCF ce n'est pas que les adhérents, c'est des réseaux, des sympathisants, notament dans la CGT, mais aussi dans toute la société. Cela est difficile quantifiable. La fête de l'Humanité, et autour de 500000 participants, même si cela n'est pas que le PCF bien sûr, donne une idée plus réelle de sa place dans la société comme marqueur social.

Des élus du PCF c'est autour de 10000 à mon sens peut être un peu moins, mais la majorité immense sont des élus municipaux qui ne touche pas un kopeck de leur mandat, et sont des militants à part entière sur leur lieu de travail et quartier, bien souvent des travailleurs du rang.

Enfin, Quand tu parle de secte de La Riposte, venant de toi c'est assez éclairant, mais c'est sûrement pas avec ce genre de caractérisation que tu vas être crédible.

Fraternellement,
GdM
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Vals le Lun 2 Juil - 17:59

Cependant le PCF ce n'est pas que les adhérents, c'est des réseaux, des sympathisants, notament dans la CGT, mais aussi dans toute la société. Cela est difficile quantifiable. La fête de l'Humanité, et autour de 500000 participants, même si cela n'est pas que le PCF bien sûr, donne une idée plus réelle de sa place dans la société comme marqueur social.
C'est bien de le rappeler à des grenouilles qui se croient aussi grosses que le boeuf (même très amaigri et boiteux) et qui ont emmené leurs camarades, leurs sympatisants, leur milieu vers un naufrage, en dilapidant le peu de capital qui leur restait après des décennies d'abandons, de reniements, d'absence de principes, de pagayage à vue....pour devenir des aspirants de la "gauche radicale" ....
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Roseau le Lun 2 Juil - 21:38

Gayraud de Mazars a écrit:
Des élus du PCF c'est autour de 10000 à mon sens peut être un peu moins, mais la majorité immense sont des élus municipaux qui ne touche pas un kopeck de leur mandat, et sont des militants à part entière sur leur lieu de travail et quartier, bien souvent des travailleurs du rang.

J'avais donc raison. Moins de 10 000 élus, on est d'accord, mais mêmeà 8000, avec les dépendants et obligés de mille façon, on contrôle parfaitement le parti, quand on a 27000 votants. Ce n'est pas un parti de masse, mais d'élus, dont la dynamique est la conservation des postes, et le paiemnent des retraites de la masse des nombreux permanents employés avant la déroute. Si le programmme adopté par le PC ne mentionne même pas une seule fois le socialisme, ce n'est pas un hasard.

Enfin, Quand tu parle de secte de La Riposte, venant de toi c'est assez éclairant, mais c'est sûrement pas avec ce genre de caractérisation que tu vas être crédible.
Croire que l'on va servir à quelquechose là-dedans, c'est un comportement de secte, entre vieux gourou(s) citomaniaque(s) et petits bureautes récompensés pour jouer le flan(c) gauche d'un ancien pilier de l'ordre bourgeois, et encore béquille de cet ordre.

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Copas le Lun 2 Juil - 23:44

Vals a écrit:
Cependant le PCF ce n'est pas que les adhérents, c'est des réseaux, des sympathisants, notament dans la CGT, mais aussi dans toute la société. Cela est difficile quantifiable. La fête de l'Humanité, et autour de 500000 participants, même si cela n'est pas que le PCF bien sûr, donne une idée plus réelle de sa place dans la société comme marqueur social.
C'est bien de le rappeler à des grenouilles qui se croient aussi grosses que le boeuf (même très amaigri et boiteux) et qui ont emmené leurs camarades, leurs sympatisants, leur milieu vers un naufrage, en dilapidant le peu de capital qui leur restait après des décennies d'abandons, de reniements, d'absence de principes, de pagayage à vue....pour devenir des aspirants de la "gauche radicale" ....

Vals doit parler de LO là....

Pour ceux qui ont connu un PC puissant et bien organisé ça fait rigoler tout cela.

Honnêtement, tu connais beaucoup d"entreprises où le PC est organisé ?

Il n'est pas question là de jouer à la grenouille qui se croit plus grosse que le bœuf mais de constater l'état des organisations politiques ouvrières telles qu'elles sont. Une bonne orientation passe par une analyse saine et sans concessions. Ca ne donne aucune gloire ni avantage particulier pour les révolutionnaires de constater que il PC est l'ombre de lui-même, ses chiffrages en adhérents complétement fantaisistes, son implantation ouvrière réduite et sur des segments étroits de la classe.

Nous parlions des élus, mais il y aussi tous les obligés de places fortes dont on ne sait si l'adhésion est là alimentaire ou bien politique réelle, ceux qui ont des jobs dans les zinzins...

Ca ne signifie pas que le PCF ne puisse remonter la pente, le réformisme se reproduit sans cesse dans la classe ouvrière, il y a donc là un terrain laissant une place à un parti réformiste puissant. Mais ce terrain ne crée pas la réalité qui est tenace pour l"instant. Pour ce ré-implanter dans la classe ouvrière ce n'est pas si simple que cela .

Les positions dans la CGT ? oui elles existent, mais la situation de la CGT est bien compliquée et les cliques à sa direction ne sont pas forcement pro-MGB.
La tentative la plus consistante en ce moment, baptisée front des luttes, est partagée avec un autre clan, le PG, et compte des morceaux de Sud et de la CGT, mais disons que ça ressemble plus à un petit front bureaucratique pour l"instant qu'autre chose.

L'état réel du PC est très mauvais et le constater ne ressort pas d'une gloriole d'un autre courant comme semble le penser notre ami Vals qui n'engage que lui-même ici comme nous tous.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Mar 3 Juil - 22:30

Gayraud de Mazars a écrit:étude très sérieuse par Roger Martelli, (je cite même un liquidateur)

Ah ! le vocabulaire emprunté à Marchais pour désigner les communistes rénovateurs.
Ca sent bon les années 50.
A l'intérieur du Front de Gauche, certains d'entre eux ont une ligne plus correcte que La Riposte.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Mer 4 Juil - 8:55

Chers camarades,

une nouvelle fois, certains participants à ce fil de discussion, ne pouvant répondre sur le fond à Gayraud de Mazars, soit nous refont un petit tour de manège habituel, soit reprennent GDM sur un détail, comme d'habitude je dirais.

Par exemple, le terme "liquidateur" est un terme utilisé pour désigner ceux qui veulent "liquider" un parti, lorsque cette forme d'organisation parait ne plus paraître d'actualité à leurs yeux.

Dans ce sens, nous faisons référence à Lénine qui a eu fort à faire avec des "liquidateurs" dans son parti. Et c'est un terme qu'il a utilisé...bien avant Marchais mon cher Prado !

C'est un peu énervant de toujours faire des rappels historiques, sur ce qui devrait être un minimum de culture marxiste ! Non ? (ironie)

Fraternellement




Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Mer 4 Juil - 9:59

Abdallah a écrit:
Dans ce sens, nous faisons référence à Lénine qui a eu fort à faire avec des "liquidateurs" dans son parti. Et c'est un terme qu'il a utilisé...bien avant Marchais mon cher Prado !

Ce dont je parlais ce n'est pas de l'emploi du terme "liquidateur" en général. Comme je l'ai précisé, il s'agit du vocabulaire utilisé pour désigner les communistes rénovateurs. C'est bien Marchais qui a commencé à utiliser ce terme à leur sujet (pas Lénine, et pour cause !). Or utiliser le même vocabulaire péjoratif que Marchais pour qualifier un courant communiste a un sens politique.

Tu peux considérer qu'il s'agit d'un point de détail. L'objet du fil porte sur le PCF et le Front de gauche (FdG). Or les communistes unitaires (ex rénovateurs) jouent un certain rôle dans ce Front, notamment parce qu'ils ont 2 députés contre 7 pour le PCF, et qu'ils sont porteurs avec d'autres de l'idée d'une démocratisation du FdG, une question sur laquelle La Riposte reste très évasive.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Mer 4 Juil - 13:53

Chers camarades,

Prado peut bien raconter ce qu'il veut, nous estimons que le terme "liquidateur" leur convient mieux que la fausse couverture "communiste rénovateur". En fait, c'est un courant qui ne croit plus ni au communisme ni au parti. Ou alors à un "communisme rénové", ou à de nouvelles formes d'organisations ...
Que Marchais l'ait utilisé, et qu'il ait utilisé d'autres termes d'ailleurs, nous nous en moquons complètement. C'est le dernier de nos soucis.

Ce courant, après avoir soutenu Bové contre Buffet en 2007 (alors qu'ils avaient des élus au CN du PCF), a décidé de quitter le PCF. Que Prado les rejoigne si bon lui semble.

Ils avaient beaucoup plus d'élus au CN que ce qu'ils représentaient en voix dans le PCF, et ça ne leur posait aucun problème de démocratie !

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Roseau le Mer 4 Juil - 14:40

Toujours tendu et pas sérieux: Prado n'a jamais laissé entendre,
au contraire, rejoindre un quelconque Frein de Gauche.

Quant à tous les dirigeants en question, ils se valent,
qu'ils soient encore à la tête du PC ou non:
tous députés s'abstenant sur le plan d'austérité du gouvernement des patrons.
avec la même visée keynésienne à la grand papa, derrière la même chimère
du capitalisme à visage humain du FdG, a fonction de démagogie purement électorale.

Ce qui compte pour le choix de la Riposte, c'est que les premiers servent l'appareil
Malheureusement, le PC est encore le meilleur outil des "lieutenants du capital dans le mouvement ouvrier",
en attendant de s'autodétruire dans un FdG, comme ailleurs en Europe.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Mer 4 Juil - 15:36

Chers camarades,

pour les jugements concernant le sérieux de mes interventions, je me passerai aisément de ceux de Roseau.

Pour s'en convaincre, il suffit de relire une tentative de sa part pour démontrer que le PCF n'était plus un parti de masse : "J'avais donc raison. Moins de 10 000 élus, on est d'accord, mais mêmeà 8000, avec les dépendants et obligés de mille façon, on contrôle parfaitement le parti, quand on a 27000 votants. Ce n'est pas un parti de masse, mais d'élus..."

On a envie de lui dire : mais même à 8000 élus, C'EST un parti de masse. Pour avoir 8000 élus, il faut représenter quelque chose dans la conscience collective !

C'est incroyable de se contredire soi-même à ce point, et de vouloir à tout prix donner des leçons à tout le monde.

Pour répondre à certaines questions (et en supposant qu'on s'intéresse ici aux réponses !), cette consultation des adhérents du PCF s'est faite très rapidement. La consultation pour la désignation du candidat à la présidentielle avait été plus étalée dans le temps. Il y avait donc eu beaucoup plus de votants.

Si le NPA devait consulter ses adhérents en à peine 2 jours, combien y aurait-il de votants : 1000 tout au plus.

C'est un peu le roseau qui se moque du chêne non ?

Fraternellement


Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Mer 4 Juil - 16:02

Abdallah a écrit:
Prado peut bien raconter ce qu'il veut, nous estimons que le terme "liquidateur" leur convient mieux que la fausse couverture "communiste rénovateur".

Effectivement, vous pouvez estimer ce que vous voulez et moi estimer que l'équipe qui a créé La Riposte (après un tour au PS et au MJS) a revêtu certains habits marchaisiens pour gagner des militants et des sympathisants du côté des "orthodoxes". Se faire les meilleurs défenseurs du Parti contre les "liquidateurs" est sûrement plus payant que s'intéresser à la réflexion profondément saine que porte une partie des rénovateurs (parmi les seuls du Front de Gauche à poser la question de la socialisation des moyens de production).

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Roseau le Mer 4 Juil - 16:44

Prado a écrit: rénovateurs...parmi les seuls du Front de Gauche à poser la question de la socialisation des moyens de production.

Effectivement, PC et PG se sont mis d'accord pour exclure le socialisme du programme du FdG.
Il me semble que c'est la première fois pour le PC.
Autrement dit, ils défendent un programme bourgeois, mais keynésien disent les dirgeants...

Pour les rénovateurs je savais pas.
La queue de comète dite rénovateurs est donc authentiquement réformiste,
au sens SFIO: stratégie Ribouldingue, mais encore objectif socialiste...

PS Ravi de voir que Abdallah se passe de mes jugements
mais passe surtout 15 lignes a tenter en vain de démontrer que le PC,
dont la majorité ne sont que élus et dépendants,
sans même cellules sur lieux de travail, est encore un parti de masse Laughing
Le boeuf a du mal à se vivre grenouille...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Abdallah le Mer 4 Juil - 17:14

Chers camarades,

j'informe tous les lecteurs de ce fil de discussion que notre ami Prado se montre prêt à tout pour décridibiliser la Riposte. Non content de ne pas l'avoir emporté, ce qu'il évoque ("habits marchaisiens" ! rien que ça !) est complètement tiré par les cheveux !

Après avoir pinaillé sur les détails des argumentations, voici qu'il tente de tirer en longueur les termes utilisés, pour nous rattacher à nos adversaires.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Prado le Mer 4 Juil - 22:18

Abdallah a écrit:Chers camarades,

j'informe tous les lecteurs de ce fil de discussion que notre ami Prado se montre prêt à tout pour décridibiliser la Riposte. Non content de ne pas l'avoir emporté, ce qu'il évoque ("habits marchaisiens" ! rien que ça !) est complètement tiré par les cheveux !
Après avoir pinaillé sur les détails des argumentations, voici qu'il tente de tirer en longueur les termes utilisés, pour nous rattacher à nos adversaires.
Fraternellement

Eh bien voici les lecteurs informés. Je te propose même de faire paraître un avis dans Le Monde.
Je trouve très mignon ton "Non content de ne pas l'avoir emporté" !

C'est toi qui as réagi mais, à vrai dire, quand je faisais un commentaire sur le terme de "liquidateur" utilisé par Gayraud de Mazars, c'est à lui que je m'adressais !
En effet, cela me désole qu'un ancien camarade de la LCR reprenne à son compte des tics de langage bien éloignés de la tradition de l'organisation où il a milité des années. Car ce qui nous différencie du PCF, ce n'est pas seulement un programme ou une stratégie.

Quand je lis, sur le site de La Riposte, à la suite d'un article intitulé PCF : départ « en masse » d’une poignée de liquidateurs, un commentaire qui qualifie les rénovateurs de "rats infiltrés" et finit par "il faut renforcer celui ci [le PCF] et renouer avec les idées révolutionnaires de Marx, Lénine et Trotsky", je me pose des questions sur l'éducation qui est donnée à La Riposte au nom de Trotsky.
Quand je vois sympathiser avec La Riposte ou y militer deux camarades du PCF qui, pour l'une, me soutenait la nécessité de l'intervention en Hongrie, et pour l'autre considérait comme vraiment "communistes" les PC actuels d'Europe de l'Est, je me demande si La Riposte aura réussi à les faire changer d'avis ou si c'est La Riposte qui s'adaptera à eux.


Dernière édition par Prado le Jeu 5 Juil - 9:35, édité 1 fois

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  gaut le Mer 4 Juil - 22:46

Prado a écrit:
Quand je vois sympathiser avec La Riposte ou y militer deux camarades du PCF qui, pour l'une, me soutenait la nécessité de l'intervention en Hongrie, et pour l'autre considérait comme vraiment "communistes" les PC actuels d'Europe de l'Est, je me demande si La Riposte aura réussi à les faire changer d'avis ou si c'est La Riposte qui s'adaptera à eux.
Very Happy Very Happy Un militant de La Riposte ne se raconte pas d'histoire sur la nature des partis, mais je vois que tu essayes a tout pris de prêter une position à la riposte qui est a mille lieu de ce qu'elle est. On se rassure comme on peut en tant que révolutionnaire "puriste". Comme tu dis, si le NPA échoue (c'est plutôt bien parti) tu créeras un énième nouvel outil pour les travailleurs dans la plus pur tradition marxiste....

gaut

Messages : 21
Date d'inscription : 22/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Achille le Mer 4 Juil - 22:56

Roseau a écrit:
Le boeuf a du mal à se vivre grenouille...

En revanche la mouche du coche reste totalement inutile... Rolling Eyes

J'admire votre patience et votre pédagogie camarades de La Riposte. Bravo car si Roseau est complètement perdu, les lecteurs de ce forum sauront exercer leur esprit critique et comprendre vos arguments.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : L'avenir du Front de Gauche et du PCF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum