NPA et législatives

Page 5 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  chejuanito le Lun 11 Juin - 14:13

Nous sommes très loin des 50 circonscriptions, comme pour les présidentielles les scores sont assez étals (alors que généralement les personnalités locales peuvent jouer un peu sur les législatives), si on ne compte pas les candidatures d'alliances comme Laffont qui était soutenu par la Fase, les alterékolos etc ou Clérembeaux soutenu par le FdG, seuls deux candidats dépassent les 2% Poutou dans la 33-5 et Michel Martin dans la 51-3 ce qui indique soit un absence d'ancrage local soit un vote de conviction. L'absence de financement d'etat va effectivement être un sacré coup dur, maintenant il n'y aura plus de manne à extorquer au NPA, mais ce sera au moins l'occasion de remettre un paquet de chose à plat vu le gaspillage financier qui existe au NPA.
La question est plus quel sera l'effet sur le débat interne au NPA. Des scores décevants ont souvent tendance à tirer les majorités vers la droite par peur de l'isolement, en même temps ces scores risquent surtout d'accélérer le départ de la GA y compris ces sensibilités les moins sortistes vu qu'il n'y a plus rien à glaner dans ce parti (au delà de la boutade, je ne parle pas d'argent mais bien du poids du parti) ce qui couperait court aux tentatives de compromis pour les satisfaire. Dans la débâcle (électorale, il faut savoir raison garder) il y a évidemment des causes politiques profondes qui tapent sur l'ensemble de l'EG (moins de 1% pour cette étiquette) et qui ne manqueront pas d'être analysées mais le NPA prend plus que sa part dans cette baisse par rapport à LO qui est bien plus proche de ses scores aux présidentielles et souvent devant nous à des endroits où Poutou était devant Arthaud. Et là il va falloir accepter une analyse précise de ce fait, sans chercher à faire plaisir à GM, m'est avis que certaines questions organisationnelles vont être à mettre à plat.
Sinon, à première vue, pas de différence entre les candidatures NPA ou NPA-GA, entre celles mentionnant le soutien de Poutou ou non...
A noter que les législatives du NPA ont grandement été parasitées par les présidentielles. Que ce soit au niveau de la direction ou des équipes de terrain, il y a eu un manque flagrant d'anticipation et de préparation, les équipes souvent jeunes et restreintes se sont parfois usées lors des présidentielles et été incapables de mettre le coup de collier nécessaire pour une campagne d'un tout autre genre (pas dans les enjeux mais dans la manière dont elle se mène sur le terrain).
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Gaston Lefranc le Lun 11 Juin - 14:59

Les résultats sont en effet très mauvais : cf dépêche AFP (http://tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=2375) ; moins de 1%, plus de 3 fois inférieurs à ceux de 2007 pour l'extrême gauche (au sens large) dans son ensemble.

A ma connaissance, personne ne s'attendait à ce résultat qui nous prive de financement public (c'est-à-dire aujourd'hui l'essentiel du financement du NPA). Les 500 000 euros filés à la GA ont un goût d'autant plus amer. Cet argent leur a été filé au nom du fait que cela nous permettait de nous présenter dans un maximum de circonscriptions, et donc d'avoir un maximum d'argent pour les 5 ans à venir... autrement dit un investissement rentable. On voit le résultat, et on est vraiment dans la merde me semble-t-il.

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Eleanor le Lun 11 Juin - 15:08

En même temps, si une organisation révolutionnaire s'estime "dans la merde" parce qu'il n'y a plus de financement par l'Etat, c'est qu'il y a un problème !
Déjà ce financement ne devrait exister pour aucun parti. Peut-être que ça permettra au moins à l'EG de dénoncer clairement le scandale qu'est ce financement des partis par l'Etat.

Les mauvais résultats électoraux de l'EG à ces législatives s'expliquent d'abord par l'absence de campagne et le sentiment d'une élection jouée d'avance : et la démobilisation électorale, on le sait, touche d'abord les jeunes et les classes populaires, qui sont des électorats importants de l'EG.

Eleanor

Messages : 79
Date d'inscription : 18/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.critique-sociale.info/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Gaston Lefranc le Lun 11 Juin - 15:13

Oui, il y a un problème, et il faut le traiter politiquement pour refonder le NPA

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Jonhy le Lun 11 Juin - 15:24

Pour compléter chejuanito, au moins un autre candidat réalise un "bon score" il s'agit d'Adil Fajry sur Istres qui semble-t-il a fait une campagne très active ( de ce que j'ai vu sur internet) et ça paye avec 2,79%.

http://www.lexpress.fr/resultats-elections/legislatives-2012-istres-13eme-et-16eme-circonscriptions-13800_336719.html

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  chejuanito le Lun 11 Juin - 15:39

Jonhy a écrit:Pour compléter chejuanito, au moins un autre candidat réalise un "bon score" il s'agit d'Adil Fajry sur Istres qui semble-t-il a fait une campagne très active ( de ce que j'ai vu sur internet) et ça paye avec 2,79%.

http://www.lexpress.fr/resultats-elections/legislatives-2012-istres-13eme-et-16eme-circonscriptions-13800_336719.html

Adil a récolté 2.79% sur la seule ville d'Istres mais 1.28% sur sa circonscription (cela dit ça reste parmi nos meilleurs scores et comme il est istréen ça va dans le sens d'un petit plus apporté par l'implantation du candidat).
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Toussaint le Lun 11 Juin - 17:42

En même temps, si une organisation révolutionnaire s'estime "dans la merde" parce qu'il n'y a plus de financement par l'Etat, c'est qu'il y a un problème !
Déjà ce financement ne devrait exister pour aucun parti. Peut-être que ça permettra au moins à l'EG de dénoncer clairement le scandale qu'est ce financement des partis par l'Etat.

Les mauvais résultats électoraux de l'EG à ces législatives s'expliquent d'abord par l'absence de campagne et le sentiment d'une élection jouée d'avance : et la démobilisation électorale, on le sait, touche d'abord les jeunes et les classes populaires, qui sont des électorats importants de l'EG.

cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Marco Pagot le Lun 11 Juin - 18:04

A 3 militant-e-s, sans un euro dépensé, le comité NPA de ma ville, fait 0,49% dans les quartiers avec un gros stock d'abstentions, et 237 voix. Ce qui nous fait 79 voix par militant-e, je pense que c'est un ratio pas trop mal... Sur le centre-ville, le camarade du comité jeune fait 0,35%.

Quand je pense que le grand leader historique ex-LCR, npa, ga, de chez moi, qui voulait bloquer nos candidatures sur cette circo, parce que pas assez rentables, alors que lui, celle qu'il soutenait dans les quartiers nords qui était sensé avoir un impact de masse, devait être soutenue prioritairement... Ben on fait 0,49% et la sienne 0,51%...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  verié2 le Lun 11 Juin - 18:14

la démobilisation électorale, on le sait, touche d'abord les jeunes et les classes populaires, qui sont des électorats importants de l'EG.
Selon les premières analyses, l'abstention aurait concerné de façon égale les diverses catégories de la population.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  alexi le Lun 11 Juin - 19:41

Des scores décevants ont souvent tendance à tirer les majorités vers la droite par peur de l'isolement, en même temps ces scores risquent surtout d'accélérer le départ de la GA y compris ces sensibilités les moins sortistes vu qu'il n'y a plus rien à glaner dans ce parti

Oui sauf que le FDG s'écroule aussi.

Quant à s'extasier dès que l'on fait 2% ! affraid

Est-ce qu'il y a un % global sur les circonscriptions LO et NPA ?

Le POI fait :
0,45% avec 21121 voix et 103 candidats. Seul Schivardi dépasse les 4% et deux autres les 1%.


alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  nico37 le Lun 11 Juin - 20:00

Le Comité NPA de Montluçon remercie les électrices et électeurs de la circonscription de Montluçon qui ont porté leurs suffrages sur nos candidats.

Ces suffrages expriment la ferme volonté d'empecher la droite d'etre majoritaire à l'Assemblée tout en préparant la construction d'une opposition unitaire à une austérité de gauche.

L’abstention est forte dans nos quartiers populaires, elle marque le doute qu’un changement de la vie quotidienne (emploi, précarité, salaires, pensions…) puisse venir de la part de ceux qui gèrent alternativement le système capitaliste depuis 30 ans.

Une gauche anticapitaliste et écologiste est plus que jamais nécessaire pour stopper la forte progression du FN un peu partout en France.

Un fort mouvement populaire est rapidement souhaitable pour dire NON à l'austérité programmée dans les semaines à venir.

Le NPA défend un programme anticapitaliste radical et utile répondant aux besoins de la majorité de notre peuple.

Nos électeurs sont propriétaires de leurs voix, ils sont libres de leurs choix le 17 Juin prochain.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Eugene Duhring le Lun 11 Juin - 20:16

Toussaint a écrit:
En même temps, si une organisation révolutionnaire s'estime "dans la merde" parce qu'il n'y a plus de financement par l'Etat, c'est qu'il y a un problème !
Déjà ce financement ne devrait exister pour aucun parti. Peut-être que ça permettra au moins à l'EG de dénoncer clairement le scandale qu'est ce financement des partis par l'Etat.

Les mauvais résultats électoraux de l'EG à ces législatives s'expliquent d'abord par l'absence de campagne et le sentiment d'une élection jouée d'avance : et la démobilisation électorale, on le sait, touche d'abord les jeunes et les classes populaires, qui sont des électorats importants de l'EG.

cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
C'est curieux la vie, ça vous fait des pieds de nez quand on s'y attend pas. Ainsi, depuis des lustres je mets en garde les camarades du NPA sur le financement des partis et particuièrement les partis ouvriers. Quand un parti ouvrier allaite au sein de l'Etat, le sevrage peut se révéler douloureux. Ce problème de financement rejoindra les autres motifs de crise du NPA.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Gaston Lefranc le Lun 11 Juin - 21:04

Abstention massive des jeunes et des classes populaires : http://tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=2369

Enquête Ipsos sur la sociologie et motivations de l'électorat : LIRE ICI

66% des 18-24 ans, 57% des 25-34 ans, 53% des employés et 49% des ouvriers, 53% des "bas-revenus" ne sont pas allés voter au 1er tour des Législatives. La participation est la plus forte chez les "60 ans et plus" (75%), les retraités (71%), et les "hauts-revenus" (63%). Pour autant, en terme politique, le différentiel de participation est plutôt favorable à la Gauche : 67% des électeurs se classant à gauche sont allés voter, pour 60% de ceux se situant à droite.

On remarquera aussi que cette étude nous indique que :
- le PS est sous-représenté chez les ouvriers et employés (31% contre 35% en moyenne)
- le FN est surreprésenté chez les ouvriers et employés (24% contre 13,5% en moyenne)
- Le Front de gauche fait à peu près le même score (autour de 7%) dans toutes les catégories sociales

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  chejuanito le Lun 11 Juin - 21:32

alexi a écrit:
Des scores décevants ont souvent tendance à tirer les majorités vers la droite par peur de l'isolement, en même temps ces scores risquent surtout d'accélérer le départ de la GA y compris ces sensibilités les moins sortistes vu qu'il n'y a plus rien à glaner dans ce parti

Quant à s'extasier dès que l'on fait 2% ! affraid


chejuanito a écrit:les scores sont assez étals (alors que généralement les personnalités locales peuvent jouer un peu sur les législatives), si on ne compte pas les candidatures d'alliances comme Laffont qui était soutenu par la Fase, les alterékolos etc ou Clérembeaux soutenu par le FdG, seuls deux candidats dépassent les 2% Poutou dans la 33-5 et Michel Martin dans la 51-3 ce qui indique soit un absence d'ancrage local soit un vote de conviction
Si tu arrives à voir une quelconque extase dans cette citation, c'est que tu ne dois pas beaucoup en connaitre. Des fois que ce ne soit pas assez clair comme ça, relis uniquement ce que j'ai mis en gras qui ne l'était pas à l'origine et tu auras un résumé parfait de ce que j'affirmais.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  alexi le Lun 11 Juin - 21:50

Chejuanito, cela ne s'adressait pas à toi spécialement mais à une suite de posts où il semblait que le simple fait de dépasser 1% était une victoire.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Richard Heiville le Lun 11 Juin - 22:02

où il semblait que le simple fait de dépasser 1% était une victoire.

Une victoire, sans doute pas, mais la dotation de l'Etat j'imagine a bien aidé pour présenter 400 candidats NPA et je ne sais combien de candidats GA. Il va y avoir une hausse des cotisations Cool
Le fric, quoiqu'on en pense, reste le nerf de la guerre.

Dans mon département, aucun candidat NPA n'a dépassé (ni même frôlé) les 1% si j'ai bien vu.
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Prado le Lun 11 Juin - 22:37

Gaston Lefranc a écrit:
A ma connaissance, personne ne s'attendait à ce résultat qui nous prive de financement public (c'est-à-dire aujourd'hui l'essentiel du financement du NPA).

Peut-être que personne ne s'y attendait il y a quelques semaines. Mais, la semaine dernière, j'entendais dire que les résultats obtenus par le FdG et le NPA à l'élection présidentielle seraient divisés par deux.
Si le score de LO n'a pas dévissé par rapport à l'élection présidentielle, c'est sans doute qu'il existe pour LO, comme pour le NPA et le POI, un "coussin" constitué par les électeurs fidèles à ce courant politique, pour lequel ils votent contre vents et marées. Un coussin pas si épais que cela, d'ailleurs.
Hollande et le nouveau gouvernement n'ayant pas encore eu le temps de décevoir les électeurs de gauche, il n'est pas très étonnant que le NPA, qui veut construire une opposition à Hollande, reçoive une claque. La situation est l'inverse de celle de 2002, lorsque le pouvoir PS était largement discrédité.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  le petit scarabée le Mar 12 Juin - 0:14

Bon, cerla dit les financements de l'Etat, ce n'est qu'une part minoritaire des ressources du NPA, non ? il y a quand même quelques milliers de militants qui cotisent par ailleurs... les scores électoraux ça va et ça vient. C'est moins grave qu'une crise politique dans l'organisation.
Cela dit, pour information, j'ai vu que la LCR avait fait 320 000 voix en 2002, 530 000 voix en 2007, qu'en est-il du NPA de 2012 ? Le Monde indique que l'extrême-gauche fait 250 000voix, vous savez combien il y en a du NPA dedans ?

le petit scarabée

Messages : 194
Date d'inscription : 18/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Toussaint le Mar 12 Juin - 5:33

Ben on fait 0,49% et la sienne 0,51%....

A Aix? Excuse-moi, cela s'appelle faire un brocciu, tu ne crois pas?

A ma connaissance, personne ne s'attendait à ce résultat qui nous prive de financement public


Ah bon? Personne? En sachant que les scores sont toujours plus faibles qu'à la présidentielle? Et que les sondages donnent depuis des mois Poutou à 0,5 ou 1 %, personne ne s'attendait à moins encore aux législatives, avec un parti qui donne toutes les raisons de penser qu'il est plus qu'affaibli, et sur lequel sa minorité tape en permanence en public?

la LCR avait fait 320 000 voix en 2002, 530 000 voix en 2007, qu'en est-il du NPA de 2012 ? Le Monde indique que l'extrême-gauche fait 250 000voix

Le NPA n'a ni la notoriété, ni l'écho, ni la lisibilité de la LCR. Par les temps qui courent, c'est fatal. Et cela signe un acte de décès. Pas la péripétie en soi, mais l'ensemble de tout ce qui l'a précédé, dont la déroute est seulement une confirmation. Il vous faut reprendre les choses à la base, qui êtes-vous, que pensez-vous, que voulez-vous, et comment allez-vous vous construire, intervenir, quels axes, quelles priorités, quelles structures? Du moins, c'est mon avis. Ce n'est pas la GA-U qui est responsable, c'est une conséquence d'un projet intenable. A mon avis.

On remarquera aussi que cette étude nous indique que :
- le PS est sous-représenté chez les ouvriers et employés (31% contre 35% en moyenne)
- le FN est surreprésenté chez les ouvriers et employés (24% contre 13,5% en moyenne)
- Le Front de gauche fait à peu près le même score (autour de 7%) dans toutes les catégories sociales.

Et cela, vérié, c'est un symptôme de rien du tout? Si une élection sert à quelque chose, c'est bien à voir cela. Et celle-ci nous montre la faiblesse politique du mouvement ouvrier dans sa propre classe sociale, et les réels progrès qu'y fait l'extrême droite. Lorsqu'on y ajoute le poids d'une droite myxomateuse en pleine mutation, la bataille pour l'hégémonie politique est mal barrée pour nous et bien engagée pour la droite radicale... Ce n'est pas rien, cela, et pitié, ne venez pas nous chanter l'erreur de colère. Au bout de presque 30 ans de progression du FN, faut trouver autre chose.







avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Copas le Mar 12 Juin - 8:20

Gaston Lefranc a écrit:Abstention massive des jeunes et des classes populaires : http://tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=2369

Enquête Ipsos sur la sociologie et motivations de l'électorat : LIRE ICI

66% des 18-24 ans, 57% des 25-34 ans, 53% des employés et 49% des ouvriers, 53% des "bas-revenus" ne sont pas allés voter au 1er tour des Législatives. La participation est la plus forte chez les "60 ans et plus" (75%), les retraités (71%), et les "hauts-revenus" (63%). Pour autant, en terme politique, le différentiel de participation est plutôt favorable à la Gauche : 67% des électeurs se classant à gauche sont allés voter, pour 60% de ceux se situant à droite.

On remarquera aussi que cette étude nous indique que :
- le PS est sous-représenté chez les ouvriers et employés (31% contre 35% en moyenne)
- le FN est surreprésenté chez les ouvriers et employés (24% contre 13,5% en moyenne)
- Le Front de gauche fait à peu près le même score (autour de 7%) dans toutes les catégories sociales

Le front de gauche avait donc moins de sympathies dans la classe ouvrière que le NPA et l'OB du début, avant que le NPA ne fasse virage vers des charabia incompréhensibles et des tractations faisant exploser le parti.

Démontrant en cela que le FdG c'est pas du tout ce qu'on dit en termes de dynamiques dans la classe ouvrière. Ou que du moins le FdG a de gros problèmes d'orientation issus de la fin de séquence électorale.

Je sens bien, et ça se voit, que la direction du NPA en voyant que son cœur de cible est réduit (le FdG) réduise encore plus son champ politique et vire encore plus à droite (la proposition charabiantesque de bloc politique et social) .

Loin de tous les raisonnements diagonaux sur ces questions, l'ensemble de ces résultats ne sont pas bons mais démontrent une série de choses qui se payent parmi les travailleurs :

D'abord payer tout ce qui réduit la bataille politique dans le champ d'une vieille gauche politicienne . Si des stratégies entières sont construites autour d'une relation infantile avec de petits partis bureaucratiques, pour mimer des réactions historiques comme si le FdG c'était l'essentiel du parti de l'émancipation alors que ce n'en est que des cendres racornies et refroidies, très minoritaires . On peut faire des choses avec, mais il faut être d'une connerie sans bornes pour penser que tout passe par des recyclages avec eux.

Ensuite, les discours confus un pied dedans un pied dehors se payant cash.

L'abandon d'une politique indépendante et agissante vis à vis de l'immense majorité des travailleurs (abandon plus ou moins après les élections européennes) au profit de tractations politiciennes et d'une problématique dans le seul champ réduit des petits partis bureaucratisés et excentrés de l'essentiel de la classe ouvrière.

La conception du champ politique du parti n'est pas bonne (on ne parle plus de parti mais d'organisation là).

Les responsabilités du NPA n'ont pas été assumées mais ça ne remonte pas de cette campagne mais de bien avant quand on recule quand Thibault et Chérèque montrent les dents contre le NPA et OB car nous devenions envahissants, quand on se précipite vers le microcosme FdG en croyant que cela tressait le monde.

Assumer un parti dans la classe ouvrière et d'abord commencer par parler explicitement sur cette question, assumer la construction reconstruction du mouvement ouvrier au sens doublement large (organisations unitaires de la classe à construire, conception de la classe au sens large ).

Ce défaut d'orientation conduit comme sur la question grecque à sur-évaluer le champ électoral (tout en prenant les branlées montrant que le raisonnement boite) et à ne pas traiter ce qui manque en Grèce, en France et ailleurs, des cadres unitaires de masse organisationnels de la classe ouvrière qui se battent sur le terrain de qui doit organiser la société.

Quand on abandonne le bras de fer au fond sur qui organise la société au profit de conceptions électoralistes étriquées on laisse aux fascistes et nazillons des espaces (comme ceux laissés aux nazis d'Aube dorée pour organiser des quartiers) sur l'organisation réelle de la société.

Qu'est ce qui manque en Grèce :

Une coalition électorale qui peut aussi bien se faire tarter par la droite sur son terrain ?
Une conception sectaire KKE électoraliste et caporaliste vis à vis des organisations de résistances ?
La construction d'organisations unitaires centralisées démocratiques de masse de résistance sociale tentant d'organiser la société et d'affronter le pouvoir réel ?

Où se jouent les rapport de force ?

Revenons à la France :

Quand on choisit d'être l'avant-dernière plus petite poupée russe d'une gauche faillie, jamais on ne joue en première division, jamais on ne traite d'une orientation révolutionnaire, d'une autre démocratie des travailleurs. Jamais on ne travaille dans cette dernière direction, jamais on ne fait au moins les minimas.

La question de la politique de LO ne peut servir d'exemple en la matière sur ce qui ne marcherait pas . Ce n'est pas soit LO soit PG.

Il y a également le contexte électoral spécifique qui réduit les champs, mais la conception défaitiste des rapports de force qui analyse très mal les raisons de la grande crise capitaliste (la poussée de la classe ouvrière au sens large ) et pense que le champ se réduit aux fluctuations électorales de la France, parait encore une fois out des fondamentaux entre les classes.

Même dans la vieille Europe, zone continentale où les rapports de force sont des plus compliqués, des tentatives de reconstruction du mouvement de l'émancipation existent (en Belgique où c'est le mouvement syndical qui cherche à peser sur la recomposition politique malgré bien des illusions, en Espagne où c'est le mouvement des indignés qui réagit dans la rue face aux politiques bourgeoises, etc).

L'abandon par le NPA de ces tâches de reconstruction par le fait de l'importance dans ses rangs de courants majoritaires issus de la LCR passés au réformisme, peu après sa création rend dommageable et un peu amer une belle occasion ratée où quelque part le vieux cheval gauchiste a, encore une fois, jeté son jockey par terre devant l'obstacle pour se précipiter dans le microcosme de la petite gauche bureaucratique là où les vaches sont bien gardées.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Marco Pagot le Mar 12 Juin - 9:16

Toussaint a écrit:
Ben on fait 0,49% et la sienne 0,51%....

A Aix? Excuse-moi, cela s'appelle faire un brocciu, tu ne crois pas?


C'est pire pour lui, je pense. Nous à Aix, on était plus que 3, après que les autres aient rejoint le front de gauche. On a surtout vu cette campagne comme un prétexte de relancer 2 types d'intervention: dans les qp, et à st micro;pour avancer le chemin de la reconstruction...

Tandis que pour lui, dans les quartiers nord, c'est pire. C'était sensé être la circo prioritaire du département pour lui et dans tous ses discours. Il a selon les chiffres officiels de congrès 30 à 40 militants (enfin surtout des procurations) et au final... quasi la même chose que nous...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  oxy le Mar 12 Juin - 10:33

Copas a écrit:

Le front de gauche avait donc moins de sympathies dans la classe ouvrière que le NPA et l'OB du début, avant que le NPA ne fasse virage vers des charabia incompréhensibles et des tractations faisant exploser le parti.Démontrant en cela que le FdG c'est pas du tout ce qu'on dit en termes de dynamiques dans la classe ouvrière. Ou que du moins le FdG a de gros problèmes d'orientation issus de la fin de séquence électorale.Je sens bien, et ça se voit, que la direction du NPA en voyant que son cœur de cible est réduit (le FdG) réduise encore plus son champ politique et vire encore plus à droite (la proposition charabiantesque de bloc politique et social) .Loin de tous les raisonnements diagonaux sur ces questions, l'ensemble de ces résultats ne sont pas bons mais démontrent une série de choses qui se payent parmi les travailleurs Very Happy'abord payer tout ce qui réduit la bataille politique dans le champ d'une vieille gauche politicienne . Si des stratégies entières sont construites autour d'une relation infantile avec de petits partis bureaucratiques, pour mimer des réactions historiques comme si le FdG c'était l'essentiel du parti de l'émancipation alors que ce n'en est que des cendres racornies et refroidies, très minoritaires . On peut faire des choses avec, mais il faut être d'une connerie sans bornes pour penser que tout passe par des recyclages avec eux.Ensuite, les discours confus un pied dedans un pied dehors se payant cash. L'abandon d'une politique indépendante et agissante vis à vis de l'immense majorité des travailleurs (abandon plus ou moins après les élections européennes) au profit de tractations politiciennes et d'une problématique dans le seul champ réduit des petits partis bureaucratisés et excentrés de l'essentiel de la classe ouvrière.La conception du champ politique du parti n'est pas bonne (on ne parle plus de parti mais d'organisation là).Les responsabilités du NPA n'ont pas été assumées mais ça ne remonte pas de cette campagne mais de bien avant quand on recule quand Thibault et Chérèque montrent les dents contre le NPA et OB car nous devenions envahissants, quand on se précipite vers le microcosme FdG en croyant que cela tressait le monde. Assumer un parti dans la classe ouvrière et d'abord commencer par parler explicitement sur cette question, assumer la construction reconstruction du mouvement ouvrier au sens doublement large (organisations unitaires de la classe à construire, conception de la classe au sens large ).Ce défaut d'orientation conduit comme sur la question grecque à sur-évaluer le champ électoral (tout en prenant les branlées montrant que le raisonnement boite) et à ne pas traiter ce qui manque en Grèce, en France et ailleurs, des cadres unitaires de masse organisationnels de la classe ouvrière qui se battent sur le terrain de qui doit organiser la société.Quand on abandonne le bras de fer au fond sur qui organise la société au profit de conceptions électoralistes étriquées on laisse aux fascistes et nazillons des espaces (comme ceux laissés aux nazis d'Aube dorée pour organiser des quartiers) sur l'organisation réelle de la société.

Qu'est ce qui manque en Grèce :

Une coalition électorale qui peut aussi bien se faire tarter par la droite sur son terrain ? Une conception sectaire KKE électoraliste et caporaliste vis à vis des organisations de résistances ?La construction d'organisations unitaires centralisées démocratiques de masse de résistance sociale tentant d'organiser la société et d'affronter le pouvoir réel ? Où se jouent les rapport de force ? Revenons à la France : Quand on choisit d'être l'avant-dernière plus petite poupée russe d'une gauche faillie, jamais on ne joue en première division, jamais on ne traite d'une orientation révolutionnaire, d'une autre démocratie des travailleurs. Jamais on ne travaille dans cette dernière direction, jamais on ne fait au moins les minimas.La question de la politique de LO ne peut servir d'exemple en la matière sur ce qui ne marcherait pas . Ce n'est pas soit LO soit PG. Il y a également le contexte électoral spécifique qui réduit les champs, mais la conception défaitiste des rapports de force qui analyse très mal les raisons de la grande crise capitaliste (la poussée de la classe ouvrière au sens large ) et pense que le champ se réduit aux fluctuations électorales de la France, parait encore une fois out des fondamentaux entre les classes. Même dans la vieille Europe, zone continentale où les rapports de force sont des plus compliqués, des tentatives de reconstruction du mouvement de l'émancipation existent (en Belgique où c'est le mouvement syndical qui cherche à peser sur la recomposition politique malgré bien des illusions, en Espagne où c'est le mouvement des indignés qui réagit dans la rue face aux politiques bourgeoises, etc).L'abandon par le NPA de ces tâches de reconstruction par le fait de l'importance dans ses rangs de courants majoritaires issus de la LCR passés au réformisme, peu après sa création rend dommageable et un peu amer une belle occasion ratée où quelque part le vieux cheval gauchiste a, encore une fois, jeté son jockey par terre devant l'obstacle pour se précipiter dans le microcosme de la petite gauche bureaucratique là où les vaches sont bien gardées.

Géniale cette tirade : Copas est le nouveau Lénine du 21eme siècle ! Il a tout compris trop fort ce dirigeant prolétarien ! Il peut faire une alliance avec la bande politisée de ce forum et créer une autre organisation mr pour nous apprendre à comment lutter . Pourquoi Philippe et à Nathalie n'appliquent pas ces recettes Je ne comprends pas pourquoi ses qualités de penseur ne sont pas reconnus.....

oxy

Messages : 141
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Prado le Mar 12 Juin - 10:37

Toussaint a écrit:
Ben on fait 0,49% et la sienne 0,51%....
A Aix? Excuse-moi, cela s'appelle faire un brocciu, tu ne crois pas?
La légende du Brocciu
Il était une fois la casa di l’urcu. D’après la légende, en des temps très reculés, le Dolmen, dit de la casa di l’urcu, était habité par un ogre particulièrement cruel. Las, les habitants des lieux décidèrent de supprimer ce terrible géant qui non content de les terroriser, volait leurs brebis et leurs chèvres. Or l’ogre avait un précieux secret, celui de la fabrication du Brocciu et lorsque, par la ruse, les bergers purent le capturer, celui-ci en échange de sa vie voulut négocier sa délicieuse recette. Les bergers firent semblant d’accepter et lorsque l’ogre leur délivra son secret, ils le tuèrent sans aucune autre forme de procès.
(Source : le syndicat interprofessionnel de défense et de promotion de l’AOC brocciu, qui s’est donné pour mission de défendre ce produit pour ce qu’il a toujours été : un produit de qualité, de participer au développement de la filière et de véhiculer l’image de ces produits au delà des frontières naturelles de la Corse).

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Richard Heiville le Mar 12 Juin - 12:51

Le NPA n'a dépassé les 1% que dans 18 circonscriptions. Il a fait moins bien que le "parti pirate" qui a réussi à obtenir plus de 20 circonscriptions à plus d'1%, sauf erreur.

Une curiosité, dans le 92 dans la 9ème circonscription (Boulogne-Billancourt semble-t-il) le NPA a obtenu 28 (ou 30) voix (0,08%) !
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Roseau le Mar 12 Juin - 13:05

oxy a écrit:
Géniale cette tirade : Copas est le nouveau Lénine du 21eme siècle ! Il a tout compris trop fort ce dirigeant prolétarien ! Il peut faire une alliance avec la bande politisée de ce forum et créer une autre organisation mr pour nous apprendre à comment lutter . Pourquoi Philippe et à Nathalie n'appliquent pas ces recettes Je ne comprends pas pourquoi ses qualités de penseur ne sont pas reconnus.....

Attaques personnelles qui n'informent que sur leur auteur,
et RIEN sur le fond, alors que Copas traite de questions essentielles,
pour la reconstruction du mouvement ouvrier et la construction du parti révo.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: NPA et législatives

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum