histoire du swp (us) Barry Sheppard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  branruz le Sam 19 Mai - 19:48

je suis surpris que personne n'évoque la sortie du tome 2 des mémoires politiques de Barry Sheppard sur le SWP : "Interregnum, decline and collapse, 1973-1988".
Ce livre est passionnant sur le SWP et la gauche américaine (question noire, tournant vers l'industrie, transformation en culte autour de Jack Barns, ...) mais aussi sur l'histoire du SU (TMI contre FLT) et sur plusieurs révolutions, Portugal, Pologne, Nicaragua, Iran, Afghanistan, Grenade, Chili.

branruz

Messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  branruz le Sam 28 Juil - 18:06

un site sur l"histoire du SWP :

http://swphistory.com/


branruz

Messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  Roseau le Sam 28 Juil - 19:19

Quelques articles accessibles aussi ici:
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?rubrique1217
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  oxy le Dim 29 Juil - 9:30

le SWP illustre parfaitement la dérive mystico religieuse du trotskisme américain avec le gourou Canon ...avec ses nombreuses scissions groupusculaires
http://www.workersliberty.org/node/8262

Maintenant ils soutiennent sans aucune critique la direction cubaine ...la boucle est bouclée de trotskiste ils sont devenus staliniens....la caste castriste vient de licencier 500 000 fonctionnaires et privatise a tour de bras sans aucunes règles ..sans aucun droit ...tout dépendant des bureaucrates ..pas de syndicats pas de contre pouvoir ...NADA ....

oxy

Messages : 141
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  Roseau le Dim 29 Juil - 11:26

Pas si simple...
- Il existe aussi un héritage riche du trotskisme aux Etats-Unis.
Voir notamment Solidarity et ISO
http://www.solidarity-us.org/site/blog
http://www.internationalsocialist.org/

- concernant Cuba, voir le fil sur ce forum
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  branruz le Dim 29 Juil - 18:52

Effectivement le SWP a dégénéré : il a abandonné toute référence au trotskysme et compte sans doute moins de 300 militants mais dans les années 70 il s'agissait d'une des plus grosses sections du SU avec près de 2000 militants plus son orga de jeunesse la YSA
Comprendre sa dégénéressence pourrait peut-être aider à comprendre les crises de croissance qu'ont connu quasiment toutes les orga trotskystes ayant dépassé le stade du groupuscule :
Pour le SU :
- SWP aux USA
- PRT au Mexique
- LCR/NPA en France
- LSSP au Sri Lanka
- DS au Brésil
- PRT/ERP en Argentine
Mais aussi :
- POR en Bolivie
- MAS en Argentine
- OCI/PCI en France
- Militant au RU
La liste est trop longue pour ne pas amener à se poser des questions.


branruz

Messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  sylvestre le Dim 29 Juil - 19:18

La liste est trop longue pour ne pas amener à se poser des questions.

L'étude de l'histoire de chaque organisation, dans son contexte particulier, peut être riche en enseignements - mais gare aux généralisations hâtives !
Que les organisations qui ont été par la suite plus petites aient été auparavant plus grandes, c'est tout à fait exact, mais c'est le sort de toutes les organisations, pas seulement à l'extrême-gauche, et même de toutes choses. La question derrière, c'est "pourquoi les organisations de la gauche révolutionnaire sont-elles restées minoritaires ?". La réponse classique, et pas si bête c'est qu'on ne peut construire une organisation révolutionnaire de masse que dans les périodes où la révolution apparaît comme une tâche pratique à une échelle de masse. Le facteur subjectif a joué un rôle à certaines époques (Portugal 1974, Italie années 70, avec du reste des orgas pas si riquiqui, et elle se pose aujourd'hui en Egypte, en Tunisie, en Grèce....), dans la mesure où l'existence d'une orga révolutionnaire joue dans ces cas un rôle pour faire de la révolution une tâche pratique aux yeux de larges parties de la population. Bien sûr le facteur subjectif joue aussi dans les périodes plus calmes (il joue aujourd'hui dans la crise du NPA), mais l'enjeu en même temps que l'échelle du possible est alors différent.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  Copas le Dim 29 Juil - 22:33

branruz a écrit:Effectivement le SWP a dégénéré : il a abandonné toute référence au trotskysme et compte sans doute moins de 300 militants mais dans les années 70 il s'agissait d'une des plus grosses sections du SU avec près de 2000 militants plus son orga de jeunesse la YSA
Comprendre sa dégénéressence pourrait peut-être aider à comprendre les crises de croissance qu'ont connu quasiment toutes les orga trotskystes ayant dépassé le stade du groupuscule :
Pour le SU :
- SWP aux USA
- PRT au Mexique
- LCR/NPA en France
- LSSP au Sri Lanka
- DS au Brésil
- PRT/ERP en Argentine
Mais aussi :
- POR en Bolivie
- MAS en Argentine
- OCI/PCI en France
- Militant au RU
La liste est trop longue pour ne pas amener à se poser des questions.


Mais aussi Avanguardia Opéraia
Lotta Continua
Democrazia proletaria,
Lutte Ouvrière
La GP
le PSU,
etc

etc,

Rien de trotskyste dans cela .
Et également bien des groupes maos, etc

Et également des phénix renaissant sans cesse de leurs cendres (non, pas celui de la cannebière), en Europe et aux 4 coins de la planète.
Car il y a aussi des groupes et organisations qui se sont constitués issus du trotskysme ou pas, mais en général plus issus du trotskysme que ne l'était l’extrême gauche des années 60-70.
Également des courants internationaux qui naissent se développent et se fragmentent déjà, mais apportent aussi des éléments nouveaux sans pour autant avoir les imprimaturs des courants historiques du trotskysme dans le monde.
Je pense au communisme ouvrier (qui continue de progresser de part le monde après être né dans la sphère Iran-Irak.

Des groupes trotskystes ou néo-trotskystes ont surgi en Chine, en Russie, des organisations de la gauche révolutionnaires sont apparues dans toute une série de pays d’extrême orient, Indonésie, Malaisie, Philippines, etc, après les coups effroyables reçus par le passé qui avaient conduit à de terribles défaites.
Également dans toute une série de pays dans le monde dit "arabo-musulman" des militants s’agglomèrent, mènent des échanges passionnés dans le feu de grands mouvements de masse, après des décennies d'écrasement.

On a aussi le surgissement dans les balkans d'une fermentation de militants et groupes de militants qui taillent leur chemin pour reconstruire des organisations et des partis.
On sait bien sur tout le champ du trotskysme en Amérique latine qui ne s'est pas évaporé avec les différents épisodes, du foquisme, de la collaboration de classe façon brésilienne ou du spontex mexicain.

Tout cela fermente et se reconstruit .

On peut également se pencher avec intérêt sur la fermentation existante aux USA , mais aussi par un autre chemin, le Quebec où le mouvement de la jeunesse a exacerbé les tensions des restes d’extrême gauche qui avaient dérivé et se retrouvent maintenant secoués et remis en cause par le développement du radicalisme dans le mouvement de jeunesse, particulièrement ses animateurs et le groupe "La Classe".

On sort un peu du sort du SWP mais il est exact ensuite qu'existe un problème d'organisation que le trotskysme, comme le champ de la gauche révolutionnaire n'a pas résolu, même en tenant compte du lien profond avec la situation sociale des questions de construction.

On sait également ce qu'il en est des tentatives de devenir des partis du système et de la transformation dans le cadre de l'enkystage dans l’appareil d'état. Ca on connait, rien de neuf et expérimenté à Ceylan, au Brésil, dans la partie du NPA qui rejoint le FdG.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  verié2 le Lun 30 Juil - 11:24

Sylvestre
La réponse classique, et pas si bête c'est qu'on ne peut construire une organisation révolutionnaire de masse que dans les périodes où la révolution apparaît comme une tâche pratique à une échelle de masse.
Cela est en effet la seule explication marxiste : on ne peut pas construire un parti révolutionnaire d'une certaine envergure dans une période de relative prospérité du capitalisme et de relative paix sociale. On ne peut que maintenir des noyaux de militants.
__
En ce qui concerne Lutte Ouvrière, que Copas a ajouté à la liste, il me semble que c'est une des organisations qui s'est le mieux maintenue, du moins numériquement. Ce qui ne l'empêche évidemment pas d'être marquée par la période traversée.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: histoire du swp (us) Barry Sheppard

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum