Nomination de Jean Marc Ayrault fêtée par Mélencho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nomination de Jean Marc Ayrault fêtée par Mélencho

Message  gérard menvussa le Mar 15 Mai - 20:03

"cher premier ministre, cher camarade !" Tel furent les premiers mots de JLM afin de dignement approuver la désignation du maire de Nantes comme premier Sinistre... Et rappeler un certain nombre de "droits" et de "revendication" du monde ouvrier.

Alors que évidemment, a coté de ce premier ministre là, Raymond Barre était un dangereux gauchiste...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nomination de Jean Marc Ayrault fêtée par Mélencho

Message  Bernard Quellmalz le Mar 15 Mai - 20:52

Je pense qu'il y a un malentendu : JLM ne s'adresse pas aux 4-5% d'électorat d'extrême-gauche hyper politisé.

Là c'est un message pour les gens qui sont attirés par les propositions du FDG mais qui ont voté "utile" (Hollande) au 1er tour et dont on aura inévitablement besoin à l'avenir si on veut avoir une moindre chance de bousculer ce système... À peine nommé, mettre immédiatement le premier ministre devant la liste de mesures qu'il pourrait prendre, c'est une manière de dire "voilà ce que vous pourriez faire". Manière aussi de pouvoir dire ensuite : "vous n'avez rien fait". La seule chose c'est qu'il faudra ensuite tirer ces gens (l'électorat potentiel de la gauche du PS) dans la rue pour se mobiliser. Et ça, je suis moins convaincu que le FDG soit le mieux placé pour le faire...

Mais je maintiens que c'est une bonne manière de faire que de "tendre la main" à ce gouvernement, pour dénoncer ensuite le fait qu'il ne la saisisse pas.

Le texte complet de sa lettre :

http://www.liberation.fr/politiques/2012/05/15/melenchon-monsieur-le-premier-ministre-cher-camarade_818888

Dans une lettre ouverte à Jean-Marc Ayrault, le leader du Front de Gauche appelle le nouveau chef du gouvernement à «stopper l'hémorragie industrielle.» Et assure: «Composante décisive de la victoire, les nôtres veulent recueillir les fruits du changement.»

Hénin-Beaumont, le 15 mai 2012

Monsieur le Premier ministre, cher camarade,

L'élection de François Hollande et votre nomination ouvrent une possibilité pour qu’enfin les exigences de notre peuple soient entendues. Composante décisive de la victoire, les nôtres veulent recueillir les fruits du changement.

Je sais que tout ne se fait pas en un jour. Pour l’immédiat, cependant, je veux attirer votre attention sur la situation intolérable d’une vingtaine d’entreprises emblématiques et de leurs salariés.

Certaines décisions peuvent immédiatement être prises par simple décret ou par l’action du gouvernement pour résoudre ces situations d’urgence. Notamment pour faire appliquer les décisions de justice rendues en faveur des salariés. Agissez pour faire appliquer les jugements qui ont donné raison aux ouvrières de Sodimédical et ordonné le versement de leurs salaires non payés depuis sept mois.

D’autres propositions nécessitent des modifications législatives. Je forme le vœu qu’elles soient soutenues dès cet été par le gouvernement lors de leur présentation à l’Assemblée nationale par les députés du Front de Gauche.

Par la loi, il est possible dès à présent de stopper l’hémorragie industrielle grâce à :

-L’interdiction des licenciements boursiers et suppressions d’emplois dans les entreprises bénéficiaires. Cette mesure de bon sens économique vise à empêcher des saccages comme ceux de Continental ou Samsonite. Elle empêcherait les actionnaires de préparer de nouvelles suppressions d’emplois dans des groupes bénéficiaires, de l’automobile (PSA, Renault etc), à la chimie (Sanofi-Aventis) en passant par les banques.

-La création d’un droit de véto des élus du personnel en cas de fermeture ou délocalisation et l’obligation d’examiner les propositions des salariés. Ces droits nouveaux des travailleurs permettraient par exemple aux salariés de l’automobile de Sevelnord ou de PSA Aulnay de faire entendre leur point de vue à des actionnaires jusqu’ici tout puissants.

-Un droit de préemption de l’activité par les salariés réunis en coopérative, avec un soutien juridique et financier public, comme le réclame depuis plus de 600 jours les salariés de l’usine Univelever-Fralib. Un tel droit aurait aussi permis d’envisager sous une perspective autrement plus positive la reprise de l’activité de SeaFrance.

-L’adoption de sanctions pour punir les atteintes «aux éléments essentiels du potentiel économique de la Nation» prévues à l’article 410-1 du code pénal. Parmi ces sanctions devrait figurer la réquisition des sites industriels d’intérêt général en danger. C’est le cas d’ArcelorMittal à Florange, où l’arrêt des hauts fourneaux menace la souveraineté industrielle de la France en matière d’acier. Un tel droit de réquisition empêcherait également le dépeçage d’Arkéma, leader français du PVC. Il permettrait également de dissuader des entreprises comme Alstom de se séparer d’activités hautement qualifiées comme la fabrication des ailettes de turbines.

-L’instauration de visas sociaux et écologiques aux frontières pour empêcher le dumping social ou environnemental. Ces protections passent aussi par des mesures d’harmonisation sociale par le haut dans les entreprises de transports, en particulier maritime où des milliers d’emplois sont menacés comme à la SNCM et à la CMN.

-La mise en place de «plans écologiques de filières industrielles» pour mettre en relation les entreprises entre elles autour d’un projet ambitieux comme, par exemple, entre la papeterie M’Réal dans l’Eure et la raffinerie Petroplus en Seine-Maritime.

-La protection des sous-traitants par la responsabilisation des entreprises donneurs d’ordre, permettrait de pérenniser de nombreuses productions de haut niveau comme celle de PreventGlass, des Fonderies du Poitou ou encore de Faurécia.

Enfin, monsieur le Premier ministre, je vous demande solennellement d’intervenir pour faire cesser les poursuites engagées par le précédent gouvernement contre de nombreux syndicalistes comme Xavier Mathieu ou les agents «robins des bois» d’EDF et de GDF.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Premier ministre, cher camarade, l’expression de ma très haute considération.

Bernard Quellmalz

Messages : 102
Date d'inscription : 16/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nomination de Jean Marc Ayrault fêtée par Mélencho

Message  Roseau le Mar 15 Mai - 21:06

Evidemment, il entre dans son jeu en faisant croire qu'un gouvernement et parti bourgeois
serait du côté du travail et pas du capital.
Mais il faut bien, puisque ces jours-ci Mélenchon doit faire les yeux doux au PS
pour entuber le PC dans sa lutte pour les sinécures du Palais Bourbon.
Le remake en farce des contorsions devant le PS,
qui ont lessivé le PC dans la classe ouvrière et fait le jeu du FN.

Oui, il faut vraiment construire le parti révo, rassembler ceux qui se couchent pas !
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nomination de Jean Marc Ayrault fêtée par Mélencho

Message  Roseau le Mar 15 Mai - 23:02

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

JLM: "Tous dedans"

Message  Roseau le Mar 15 Mai - 23:14

Source: http://www.mediapart.fr/journal/france/150512/cette-condamnation-qui-poursuit-jean-marc-ayrault

François Hollande l’avait promis durant sa campagne : « Je n’aurai pas autour de moi à l’Élysée des personnes jugées et condamnées ». À Matignon, en la personne de Jean-Marc Ayrault, nommé ce mardi 15 mai, il aura en tout cas un Premier ministre condamné en 1997 pour favoritisme, à six mois de prison avec sursis et 4 600 euros d’amende. À l'époque, Jean-Marc Ayrault était à la fois député et maire de Nantes, déjà président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Son tort ? Avoir confié l’impression de son journal municipal à un homme d’affaires proche du PS, Daniel Nedzela, soupçonné de financer illégalement le parti socialiste local, condamné par la suite pour trafic d’influence à trois ans de prison (dont six mois ferme)
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nomination de Jean Marc Ayrault fêtée par Mélencho

Message  Achille le Mar 15 Mai - 23:24

Roseau a écrit:
Oui, il faut vraiment construire le parti révo, rassembler ceux qui se couchent pas !
What a Face
OUais la gauche de la gauche de la gauche du NPA a de cou.l.es et des grosses, "ceux qui se couchent pas !",... bravo des propos bien misogynes ou homophobes au choix.


Dernière édition par Achille le Mer 16 Mai - 0:03, édité 1 fois

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

JLM, c'est maintenant "Tous dedans"

Message  Roseau le Mar 15 Mai - 23:58

Ici le dossier financier savoureux qui amena à la condamnation de l'Ayraultport:
http://www.scribd.com/doc/93662153/Ayrault-Chambre-regionale-Comptes-1995-Mediapart

P.S. Encore jamais vu un troll pareil sur ce forum,
qui passe 90% des messages en attaques personnelles,
même en sachant qu'on ne s'abaissera jamais a ses petites provocs...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nomination de Jean Marc Ayrault fêtée par Mélencho

Message  Achille le Mer 16 Mai - 0:06

Roseau a écrit:Encore jamais vu un troll pareil

Nous avons un maître troll -4649 rabachages-

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

JLM: maintenant "Tous Dedans"...

Message  Roseau le Mer 16 Mai - 0:26


Commentaire avisé sur Médiapart:

De toute façon, à part nommer un poney en tant que 1er ministre, je ne vois pas comment François Hollande pouvait faire le choix d'un politicien n'ayant mouillé dans aucune affaire crasseuse de près ou de loin. Les gens de cette caste se serrent tellement les coudes, et tous, -dans un Etat démocratique- pourraient être confrontés à une mise en examen pour avoir fermés les yeux sur les agissements de leurs "copain" du Parti

PS Achille perd son temps avec ses provocs sur ce fil aussi...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nomination de Jean Marc Ayrault fêtée par Mélencho

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum