La Riposte : éditorial du journal n°62

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Gayraud de Mazars le Ven 11 Mai - 3:30

Salut camarades,

Et bien l'éditorial du journal de La Riposte, n°62 à lire...

Résistance ou capitulation
10-05-2012

L  a victoire de François Hollande marque une nouvelle étape dans l’histoire du pays. Nous devons maintenant remporter la bataille des législatives. Il faut renverser la majorité de droite à l’Assemblée Nationale et y élire un maximum de députés du Front de Gauche. Mais n’oublions pas que Sarkozy n’était que le représentant le plus en vue d’une classe et d’un système. Sarkozy, ses idées réactionnaires et racistes, sa haine et son mépris de la classe ouvrière, ses attaques contre les services publics et contre toutes les conquêtes sociales du passé, contre les retraites, contre les droits syndicaux, n’étaient que la traduction idéologique et politique des intérêts de la classe capitaliste. Cette classe est toujours au pouvoir. Le système est toujours intact. Si on change la composition du gouvernement sans toucher aux fondements de ce système, il s’avérera impossible d’en finir avec la régression sociale.

Les scènes de liesse populaire à la Bastille et à travers le pays étaient compréhensibles. Mais derrière la joie, il y a des attentes, des besoins énormes. Le chômage a atteint des proportions historiques. Dans l’un des pays les plus riches au monde, la pauvreté étend son empire. Tous les travailleurs ne vivent pas dans la misère, mais pratiquement tous subissent une détérioration de leurs conditions de vie. Hollande nous assure qu’il sera le président de l’égalité et de la justice. Il a promis de « mettre fin aux privilèges ». Mais en même temps, il a déclaré sans ambages que les marchés – c’est-à-dire les capitalistes – n’ont rien à craindre de sa présidence. Ces déclarations sont pour le moins contradictoires. On ne peut servir deux maîtres.

Hollande a comparé sa victoire à celle de François Mitterrand en 1981. Mais cette expérience nous a surtout appris – et pas pour la première fois – qu’un gouvernement de gauche qui cherche à gérer le capitalisme finira, au contraire, par être géré par le capitalisme. Toutes les mesures que François Hollande prendrait dans l’intérêt des travailleurs seront considérées comme une atteinte à la rentabilité capitaliste. Les spéculateurs vont se mettre à « parier contre la France », pour reprendre l’expression employée par le Financial Times au lendemain du second tour de la présidentielle. La BCE, le FMI, les Bourses et fonds d’investissement du monde entier – et surtout les capitalistes français – se serviront de l’immense pouvoir dont ils disposent pour obtenir ce qu’ils veulent.

Ce sont justement ces marchés, la Bourse, les chefs des grandes entreprises et des banques qui dirigent le pays, qui sont le vrai gouvernement de France. Le paradoxe, c’est que la classe capitaliste est très puissante économiquement, mais n’est presque rien socialement. La source de son pouvoir, c’est sa propriété. Mais ce n’est qu’une toute petite minorité de la population. Et tant que cette minorité parasitaire n’est pas ébranlée et renversée – c’est-à-dire expropriée – le gouvernement institutionnel ne peut apporter que quelques corrections marginales aux conditions sociales et économiques qu’elle nous inflige. Autrement dit, une politique de réforme sociale qui n’est pas liée à l’expropriation des capitalistes ne peut pas aboutir. Il faut résister, combattre le capitalisme – ou alors capituler.

Il n’importe pas, à cet égard, qu’un chef de gouvernement soit plus intègre et plus honnête qu’un autre. Reconnaissons volontiers que Hollande n’a ni le mépris, ni l’arrogance, ni les penchants racistes de Sarkozy. Mais son souci de ménager les capitalistes l’amènera inéluctablement à abandonner les travailleurs et la jeunesse à leur sort. Les pressions capitalistes – contre lesquelles lui et son gouvernement se sont volontairement désarmés – parviendront à façonner la politique du gouvernement. Celui qui nous parlait d’égalité nous parlera de rigueur et de sacrifices. Celui qui hier nous parlait de rêves nous parlera demain des réalités – celles du capitalisme en déclin. Les capitalistes et la droite, tout en sabordant l’économie, mettront la responsabilité des conséquences sociales sur le dos les « socialistes » au pouvoir. La position du gouvernement sera minée et son électorat déçu.

D’où la nécessité impérieuse de construire une alternative révolutionnaire à la politique de Hollande. Pour nous, militants du PCF et nos alliés dans le Front de Gauche, la source de la crise réside dans le système capitaliste. Il faut donc compléter notre programme pour tenir compte de cette réalité et fixer l’attention des travailleurs sur la nécessité de briser le pouvoir des banques, de mettre fin à l’emprise des capitalistes sur l’économie et procéder à la construction d’une République Socialiste.
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Roseau le Ven 11 Mai - 4:41

Aplatissement total devant les "lieutenants du capital dans le mouvement ouvrier".
Pas un mot sur le NININI et le "donner une chance au pays" de JLM,
ni sur les revendications face au gouvernement bourgeois Hollande,
ni sur la menace du FN, mis en selle par les mêmes dirigeants de la Gauche Plus Rien.

La seule façon, c'est pourtant de ne pas laisser l'oppositon aux fascistes,
d'exiger tout de suite que Hollande annule toutes les mesures Sarko
contre les retraites, la sécu, les immigrés, l'emploi dans les services publics, etc...

Pas un mot: le remake de la collaboration des mêmes sous Jospin.

Ces "trostkistes" d'opérette sont très utiles aux vieux réformistes ex-staliniens et au système.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  gérard menvussa le Ven 11 Mai - 12:15


D’où la nécessité impérieuse de construire une alternative révolutionnaire à la politique de Hollande

Les camarades de la ripostes pourraient ils nous donner quelques éléments sur "l'alternative révolutionnaire" en question ? A part se payer de mots, comment procéder une "rupture" avec la "gauche de gouvernement" ? Alors que par ailleurs le pcf se flatte de faire parti de ladite gauche...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Copas le Sam 12 Mai - 10:28

Et rien sur les conditions, l'organisation, les revendications de la résistance sociale.

Il n'y a pas de syndicats ni d'enjeux dans les entreprises pour nos camarades.

"On améliore" le programme du PCF ? c'est cela ?

D’où la nécessité impérieuse de construire une alternative révolutionnaire à la politique de Hollande. Pour nous, militants du PCF et nos alliés dans le Front de Gauche, la source de la crise réside dans le système capitaliste. Il faut donc compléter notre programme pour tenir compte de cette réalité et fixer l’attention des travailleurs sur la nécessité de briser le pouvoir des banques, de mettre fin à l’emprise des capitalistes sur l’économie et procéder à la construction d’une République Socialiste.

Et comment, au travers de quelles batailles, avec quelles forces organisées de résistance, sur quelles revendications, au travers de quel argumentaire, avec quels objectifs ?

Avec un PCF qui n'est pratiquement plus organisé dans les entreprises, ça va pas être simple.

Rare niveau d'abstraction.

Peut mieux faire.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Abdallah le Mar 15 Mai - 19:13

Chers camarades,

il faut que je vous l'avoue : vos commentaires (le terme "critique" ne vous conviendrait pas!) nous font sourir plutôt qu'autre chose.

Et vous allez aller loin dans le tunnel de la bêtise ?

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Roseau le Mar 15 Mai - 19:19

Abdallah a écrit: Chers camarades,

il faut que je vous l'avoue : vos commentaires (le terme "critique" ne vous conviendrait pas!) nous font sourir plutôt qu'autre chose.

Et vous allez aller loin dans le tunnel de la bêtise ?

Fraternellement

CQFD
Pour toute réponse à des questions politiques,
une attaque personnelle.
Les insultes, sur ce blog sérieux, n'insultent que leur auteur.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  gérard menvussa le Mar 15 Mai - 19:25

Abdallah a écrit:Chers camarades,

il faut que je vous l'avoue : vos commentaires (le terme "critique" ne vous conviendrait pas!) nous font sourir plutôt qu'autre chose.

Et vous allez aller loin dans le tunnel de la bêtise ?

Fraternellement

On voit bien là la rage du petit bureaucrate, la main surpris dans le pot de confiture ! Pour être trotskyste, peut être faut il faire un peu plus que de vendre des tee shirts !

Cordialement...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Abdallah le Mar 15 Mai - 19:43

Ah oui des questions politiques !....... aucune lucidité sur ce que vous êtes !

Par contre, me faire traiter de "petit bureaucrate", ça c'est vraiment excellent ! Elle va être amortie celle là : je vais en rire longtemps...encore encore !

Mais au fait, il n'y a pas de petits bureaucrates dans le NPA ? Il y a beaucoup d'ex-militants qui nous en ont parlé.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  gérard menvussa le Mar 15 Mai - 20:08

Bureaucrates ? Etant donné le nombre d'élus et de "permanents" dans nos rangs, on ne peut les désigner de "bureaucrate" qu'en perdant totalement le sens des mots... Mais ce n'est pas ce qui va faire peur à "la riposte". Tout ce qu'on peut constater, là ou on a affaire a des membres de votre organisation, c'est que vous etes "happés" par le parti communiste. Au départ vous vous présentiez comme un "groupe critique de gauche" a l'actuelle direction du pcf. Meme si cette stratégie était nulle, elle pouvait encore se défendre. Mais il y a longtemps que l'option "critique de gauche" a été abandonnée... Mais bon, tout ça donne des postes d'adjoint au maire !

Cordialement....
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Vals le Mer 16 Mai - 2:05

Je n'ai vraiment aucun accord avec la stratégie "entriste" de La Riposte...
Mais quand on lit le niveau des attaques méprisantes de ceux qui ont liquidé la Ligue et qui sont fiers encore de leurs exploits, opportunistes fourriers du Front de Gauche qui haissaient le PC pour mieux renforcer ses courants les plus droitiers, refondateurs, rénovateurs, juquinistes ....je ne peux que me sentir plus proche, même si je pense qu'ils se plantent complètement, des quelques individus qui assument leur ralliement au PC.......
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Roseau le Mer 16 Mai - 2:16

Confusion. Pas tant de fourriers sur ce fil du FdG et autres réformistes mentionnés par Vals: deux membres de Riposte.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Abdallah le Mer 16 Mai - 13:10

Chers camarades,

une position comme celle de Vals nous convient tout à fait : il n'est pas d'accord avec notre stratégie, mais ne se place pas sur le terrain de la bêtise. Avec des camarades comme Vals, il est tout à fait possible de discuter politique.

Donc, si je peux me permettre Vals, nous ne considérons pas pratiquer de l'"entrisme", au sens où on l'entend en général.

Si l'"entrisme" consiste à "entrer" dans un parti, chaque adhérent est un entriste finalement. Car, on ne naît pas communiste ou marxiste, à ce que je sache.

Le PCF, depuis sa création et sa scission de la SFIO, est le parti communiste du mouvement ouvrier français. Il a connu, dans son histoire, des hauts et des bas, voire des très bas, puis de nouveau des très haut etc...

Nous sommes communistes. En défendant les idées marxistes, nous défendons le communisme. Si le programme du PCF n'est pas marxiste révolutionnaire, c'est que d'autres idées, des idées menchéviks ou autres, ont fait de l'"entrisme" dans le PCF. Ce n'est pas nouveau que les menchéviks représentent la majorité dans une organisation de masse des travailleurs.

Donc, notre point de vue, c'est que ce sont les idées menchéviks ou autres, qui ont fait de l'entrisme dans le parti communiste.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Roseau le Mer 16 Mai - 17:01

Abdallah a écrit:
Le PCF, depuis sa création et sa scission de la SFIO, est le parti communiste du mouvement ouvrier français. Il a connu, dans son histoire, des hauts et des bas, voire des très bas, puis de nouveau des très haut etc...

Ne voir que des "hauts et des bas", hors de toute analyse de classe,
en passant par dessus le ralliement à l'ordre bourgeois, destination finale du stalinisme,
en France comme ailleurs, voilà ce qui s'appelle faire son nid dans une bureaucratie,
celle que les vrais communistes appellent "les lieutenants du capital dans le mouvement ouvrier".
Il suffit d'ailleurs de voir le programme de ces "communistes" à la sauce Riposte grand veneur ...dans ma signature.

Question très secondaire, cruelle je sais...
Après le très bas, c'était quoi le très haut ?
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Copas le Jeu 17 Mai - 10:22

Abdallah a écrit:Chers camarades,

une position comme celle de Vals nous convient tout à fait : il n'est pas d'accord avec notre stratégie, mais ne se place pas sur le terrain de la bêtise. Avec des camarades comme Vals, il est tout à fait possible de discuter politique.

Donc, si je peux me permettre Vals, nous ne considérons pas pratiquer de l'"entrisme", au sens où on l'entend en général.

Si l'"entrisme" consiste à "entrer" dans un parti, chaque adhérent est un entriste finalement. Car, on ne naît pas communiste ou marxiste, à ce que je sache.

Le PCF, depuis sa création et sa scission de la SFIO, est le parti communiste du mouvement ouvrier français. Il a connu, dans son histoire, des hauts et des bas, voire des très bas, puis de nouveau des très haut etc...

Nous sommes communistes. En défendant les idées marxistes, nous défendons le communisme. Si le programme du PCF n'est pas marxiste révolutionnaire, c'est que d'autres idées, des idées menchéviks ou autres, ont fait de l'"entrisme" dans le PCF. Ce n'est pas nouveau que les menchéviks représentent la majorité dans une organisation de masse des travailleurs.

Donc, notre point de vue, c'est que ce sont les idées menchéviks ou autres, qui ont fait de l'entrisme dans le parti communiste.

Fraternellement

Je ne suis pas d'accord avec ce type de bataille centrale dans le PCF mais je comprends qu'on puisse la mener.

Toutefois la riposte ne mène pas cette bataille de façon communiste, elle s'aplatit devant des bureaucrates.

Quand a parler du PCF comme le parti communiste de la classe ouvrière c'est hurler de rire devant tant d'ignorance :

le PCF n'existe quasiment pas de façon organisée dans les entreprises. Un désert sidéral. Il y a quelques endroits où il est mais ceux-ci sont souvent oppositionnels et pas spécialement sur des orientations style riposte.

LO, si petite soit-elle, fait mieux en matière de présence organisée dans les entreprises que le PCF. C'est dire l'immense inexistence et les problèmes ardus rencontrés dans la classe ouvrière par le PCF . Le fait qu'il n'y ait pas que le PCF qui ait un problème d'implantation ne change rien au diagnostic.

Donc parler de parti communiste de la classe ouvrière en parlant du PCF ressort de l'abus de substances hallucinogènes. Les renforts moins vieux que le PCF reçoit de temps en temps ne sont pas enserrés dans une stratégie d'implantation mais plutôt dans une stratégie d'extériorisation de la classe pour engager des travailleurs vers des objectifs parlementaristes (ce ne sont pas les seuls à faire cela).

Rapidement après les séquences électorales, le PCF se retrouve vidé de ses travailleurs, ne restent alors que les générations les plus vieilles, de plus en plus vieilles, qui ne sont plus en activité pour une grande partie.

Le PCF est un parti qui fait partie du mouvement ouvrier, mais ce n'est pas un grand parti de la classe ouvrière, et encore moins le Parti communiste de la classe ouvrière.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Entrisme ou pas?

Message  dug et klin le Jeu 17 Mai - 11:37

Cette foire d'empoigne entre 2 ripostes et 2 ou 3 sectaires du NPA n'apporte pas grand chose et contribut a embrouiller la situation.Je n'approuve aucune des politiques d'entrisme menée par des Cdes se réclamant du Trotskisme.Que ce soit la riposte qui a choisi de s'adresser aux 50 a 60 000 militant(e)s du PCF de l'interieur,ou des militant(e)s du CCI,qui se réclament du communisme et de Trotsky a l'interieur du POI,ou bien ceux qui cachent leur drapeau au sein du NPA,et qui ont rejeté toutes références publiques a Lénine et a Trotsky ainsi qu'au communisme révolutionnaire.

Je ne connait pas l'importance militante de la Riposte mais il me semble que ce sont les moins stupides en choisissant un terrain de dizaines de milliers de membres plutot que ces deux cache-sexes"anti-capitalisme" et"ouvrier indépendant"l'un a créé artificielement des courants,l'autre a ouvert sa porte a des libertaires,des décroissants,des ci...des ca....et ne se sont pas dévelloppés pour autant,voir ont dépérit.Alors que reste-t-il qui ne se réclame pas seulement de l'E.G.,mais du communisme révolutionnaire internationaliste?.LO qui a modestement conquis une envergure nationale,et 2 ou 3 centaines de militant(e)s répartis entre 8 ou 10 groupes.C'est bien triste,avoir vendu son royaume pour un plat de lentilles,et maintenant.....crever de faim.
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  verié2 le Jeu 17 Mai - 12:19


Dug et Klin
que reste-t-il qui ne se réclame pas seulement de l'E.G.,mais du communisme révolutionnaire internationaliste?.LO qui a modestement conquis une envergure nationale,et 2 ou 3 centaines de militant(e)s répartis entre 8 ou 10 groupes.
Je suppose que tu fais allusion aux tendances marxistes au sein du NPA. Comme par exemple L'Etincelle, ex fraction de LO.

Selon toi, il serait plus logique que ces tendances fasse de l'entrisme au PCF, où il y a plusieurs dizaines de milliers de militants, plutot que de militer au NPA, et encore mieux qu'elles aillent rejoindre LO. Nous aurions donc le choix entre le PCF et... LO.

Tu oublies sans doute que la Fraction L'Etincelle a été exclue de LO et que LO ne tolère pas de dissidence, de camarades en désaccord, sauf s'ils ne cherchent pas à défendre sérieusement leurs positions et par conséquent ne dérangent pas.

De plus, pendant longtemps, LO a affirmé qu'elle ne se considérait pas comme l'embryon du futur parti révolutionnaire, donc qu'il y aurait sans doute des fusions, des recompositions etc. Pour ma part, c'est mon avis. Et, malgré les grandes qualités que je reconnais à LO et ses militants, j'espère bien que le parti révolutionnaire, s'il voit le jour, ne fonctionnera pas comme LO, sans tendances, ni débats, ni discussions possibles.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Eugene Duhring le Jeu 17 Mai - 14:12

dug et klin a écrit:Cette foire d'empoigne entre 2 ripostes et 2 ou 3 sectaires du NPA n'apporte pas grand chose et contribut a embrouiller la situation.Je n'approuve aucune des politiques d'entrisme menée par des Cdes se réclamant du Trotskisme.Que ce soit la riposte qui a choisi de s'adresser aux 50 a 60 000 militant(e)s du PCF de l'interieur,ou des militant(e)s du CCI,qui se réclament du communisme et de Trotsky a l'interieur du POI,ou bien ceux qui cachent leur drapeau au sein du NPA,et qui ont rejeté toutes références publiques a Lénine et a Trotsky ainsi qu'au communisme révolutionnaire.

Je ne connait pas l'importance militante de la Riposte mais il me semble que ce sont les moins stupides en choisissant un terrain de dizaines de milliers de membres plutot que ces deux cache-sexes"anti-capitalisme" et"ouvrier indépendant"l'un a créé artificielement des courants,l'autre a ouvert sa porte a des libertaires,des décroissants,des ci...des ca....et ne se sont pas dévelloppés pour autant,voir ont dépérit.Alors que reste-t-il qui ne se réclame pas seulement de l'E.G.,mais du communisme révolutionnaire internationaliste?.LO qui a modestement conquis une envergure nationale,et 2 ou 3 centaines de militant(e)s répartis entre 8 ou 10 groupes.C'est bien triste,avoir vendu son royaume pour un plat de lentilles,et maintenant.....crever de faim.
En résumé, j'ai à peu de chose près la même opinion ...

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Gayraud de Mazars le Dim 20 Mai - 21:49

Salut camarades,

Certains tapent comme des sourds contre La Riposte, bof, soyons constructifs, certain(e)s à La Riposte viennent de La LCR, d'autres du PCF, on a en commun bien des choses, tant mieux...

Fraternellement Ripostard,
GdM
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Roseau le Dim 20 Mai - 22:13

C'est se mettre au service de l'ordre bourgeois.
Deux exemples: en 68 j'ai défendu la révolution sociale, le PCF a défendu l'ordre bourgeois
A l'automne 2010, lors du plus grand mouvement depuis 1968 pareil.
Partout, dans tous les pays, les réformistes défendent l'ordre bourgeois,
y compris répriment, emprisonnent ou assassinent quand ils arrivent à la soupe.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  le petit scarabée le Dim 20 Mai - 22:16

Roseau a écrit:
Partout, dans tous les pays, les réformistes défendent l'ordre bourgeois,
y compris répriment, emprisonnent ou assassinent quand ils arrivent à la soupe.

Est-ce que dans les réformistes tu englobes les militants d'extrême-gauche qui grenouillent dans les appareils des organisations syndicales ou associatives ?

le petit scarabée

Messages : 194
Date d'inscription : 18/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Gayraud de Mazars le Dim 20 Mai - 22:22

Camarade Roseau,

J'ai mis exprès cette photo de ma gueule en avatar, d'une manif de mai 1996, diffusant Rouge, j'ai milité comme beaucoup ici, à la Ligue et longtemps, on peux se comprendre...

Pourquoi ? Nous n'avons pas changé ! Moi pas et toi non plus !

On a été à la même école, que tu le veuilles ou non, mais stratégiquement on a fait des choix différents, ce que tu dis est juste, et alors, gagner les masses, c'est aussi une posture stratégique, et La Riposte a au moins cela, le NPA est en marge...

Les Bolchéviks - Léninistes militent où sont les masses !

Bien fraternellement,
GdM
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Roseau le Dim 20 Mai - 22:49

le petit scarabée a écrit:
Est-ce que dans les réformistes tu englobes les militants d'extrême-gauche qui grenouillent dans les appareils des organisations syndicales ou associatives ?
Pourquoi "grenouiller" ?
J'ai toujours défendu des positions de classe dans la CGT, ou ailleurs,
contre les grenouilles réformistes.
Comme tous les militants révolutionnaires.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Roseau le Dim 20 Mai - 22:58

Gayraud de Mazars a écrit:
j'ai milité comme beaucoup ici, à la Ligue et longtemps, on peux se comprendre...
Pourquoi ? Nous n'avons pas changé ! Moi pas et toi non plus !
Moi, dans le courant MR depuis 1967.
Heureusement, j'ai changé, sinon à quoi sert la pratique ?
Y compris sur un point de détail, assez vite.
Je n'en veux plus à personne, GdM ou un autre,
de prendre sa retraite dans une orga réformiste,
surtout quand on a bien travaillé, ce que je peux croire.

95% des militants avec lesquels j'ai fait des choses remarquables,
dont tous sont très fiers, sont dans orga réformiste ou inactifs.
C'est normal, c'est en partie biologique.

Mais que les réformistes, toujours près de la soupe, paient le pot et les pots cassés... Laughing
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  le petit scarabée le Dim 20 Mai - 23:13

Roseau a écrit:
le petit scarabée a écrit:
Est-ce que dans les réformistes tu englobes les militants d'extrême-gauche qui grenouillent dans les appareils des organisations syndicales ou associatives ?
Pourquoi "grenouiller" ?
J'ai toujours défendu des positions de classe dans la CGT, ou ailleurs,
contre les grenouilles réformistes.
Comme tous les militants révolutionnaires.

Il n'est pas question de toi, je ne te connais pas.
Il est question des militants du NPA ou du PT qui sont des permanents syndicaux ou qui grenouillent dans des assos diverses (ATTAC par exemple), et dont les phrases révolutionnaires s'arrêtent où commence leur place dans l'appareil.
la définition de "grenouiller" se trouve facilement sur google.

le petit scarabée

Messages : 194
Date d'inscription : 18/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  gérard menvussa le Dim 20 Mai - 23:25

Oui Et est ce totalement un hasard si 90% de ceux là (en étant gentil) sont passés soit directement au front de gauche, soit préparent activement la scission ? Il est tout a fait clair que si tu défend une position "pour interventir dans les institutions" au plan syndical et associatif se retrouve sur des positions "zunitaires" ? Qu'il y ait des gens qui soient devenu des "bureaucrates syndicaux" (ou associatifs) est exact. La plupart défendent quel courant ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Riposte : éditorial du journal n°62

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum