1er Mai 2012

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Roseau le Mer 2 Mai - 0:39

Achille a écrit:Le message que tu cites n'est pas celui que j'ai choisi de publier.

Encore des attaques personnelles et la rage contre tout ce qui n'est pas Mélenchon,
pour faire oublier ce qu'il a écrit, puis effacé, bien sûr...

La main dans le sac. Pas de chance, plusieurs personnes l'on lu,
et Copas en a même fait copie, avant effacement dans ce message
http://forummarxiste.forum-actif.net/t2158p60-1er-mai-2012#40366
Ce sont des propos pour pourrir le fil, ce qu'il a fait toute la soirée, et
malgré les efforts pour le remettre sur les rails, qui méritent sanction:
Achille a écrit:
Tu es un prof d’amphithéâtre qui a plus connu les bancs de la fac et des grandes écoles que les établis ou les machines outils alors tu as la haine des travailleurs surtout ceux qui manifestent dans l'unité pour chasser Sarkozy.

Mais comme il ne recule décidément devant rien,
il est capable de dire que Copas, sado-maso, a inventé le message...

Après des semaines de trollage, toutes les bornes sont dépassées.



Dernière édition par Roseau le Mer 2 Mai - 0:48, édité 2 fois

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Achille le Mer 2 Mai - 0:44

Toujours les procès en sorcellerie pourtant il suffit de répondre simplement :

La manifestation du Prado était-elle la manifestation de toute une région, OUI ou NON ?
Etait-ce une manifestation politique, OUI ou NON
La manifestation du 1er mai à Marseille était-elle syndicale, OUI ou NON ?
Etait-elle non pas régionale mais locale, OUI ou NON
à ce titre la comparaison qui donne le plus de sens n'était pas la même manifestation syndicale une année plus tôt, OUI ou NON ?
N'y a-t-il pas eu 4 fois plus de monde entre 2012 et 2011, OUI ou NON ?

La méthode est claire simple sauf pour ceux qui veulent tout embrouiller pour continuer leur dénonciation systématique du Front de Gauche.

Sur ce basta ! Dorénavant je ne répondrai plus aux provocations systématiques de Roseau/Copas (ils n'ont pas la même adresse IP des fois Laughing ???)


Dernière édition par Achille le Mer 2 Mai - 1:13, édité 4 fois

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  gérard menvussa le Mer 2 Mai - 0:48


Cette discussion est un révélateur assez puissant d'un certain état d'esprit boutiquier présent chez une large partie des militants d'extrême-gauche. Vous réglez vos comptes avec le FdG, encore et toujours. Comme si c'était le moment.
Je ne régle aucun compte. Je ne fait que constater que les capacités du front de gauches hégémoniques sur le plan électoral ne le sont pas sur le plan des mobilisations "en dehors des échéances électorales". Cela me semble important et intéressant en terme d'analyse politique.

D'autre part, tu parle "d'esprit boutiquier" Je te trouve trés gonflé, pour le coup ! Il me semble que quand on a un outil, on doit l'entretenir, le bichonner, le "nourrir" etc. Mais il faudrait qu'on abandonne "notre boutique. Cette recommandation sera un poil plus crédible quand vous même oublierez d'être "boutiquier" vous même . Parce que ce genre de diatribes,c'est un peu la grande surface qui se moque du petit commerce. La banque qui dénonce les prêts usuraires. Le flic qui crie "A bas l'état policier". L’hôpital qui se fout de la charité.

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  irving le Mer 2 Mai - 1:05

[quote="gérard menvussa"]

1) Je ne régle aucun compte. Je ne fait que constater que les capacités du front de gauches hégémoniques sur le plan électoral ne le sont pas sur le plan des mobilisations "en dehors des échéances électorales". Cela me semble important et intéressant en terme d'analyse politique.

2) D'autre part, tu parle "d'esprit boutiquier" Je te trouve trés gonflé, pour le coup ! Il me semble que quand on a un outil, on doit l'entretenir, le bichonner, le "nourrir" etc. Mais il faudrait qu'on abandonne "notre boutique. Cette recommandation sera un poil plus crédible quand vous même oublierez d'être "boutiquier" vous même . Parce que ce genre de diatribes,c'est un peu la grande surface qui se moque du petit commerce. La banque qui dénonce les prêts usuraires. Le flic qui crie "A bas l'état policier". L’hôpital qui se fout de la charité.

1) Je ne parle pas uniquement de toi, mais d'un ensemble d'intervenants sur ce forum que je sens très agacé par le score du FdG et plus particulièrement du report des voix des sympathisants de Besancenot vers Mélenchon. Oui, le FdG a occupé l'espace médiatiquement durant cette campagne pour la gauche de la gauche. Oui, il y a des différences certaines entre FdG et NPA. Néanmoins, je trouve l'attitude de vos portes-paroles plus correctes que celles des membres de ce forum : plutôt que de chercher par tous les moyens à "détruire" le FdG, ils préfèrent se réjouir de sa percée tout en rappelant leurs désaccords.
Ensuite tu as raison de vouloir analyser les capacités de mobilisations du FdG. Il y avait tout de même beaucoup de monde à Paris. Je pense que 60-80% des gens présents à la Bastille étaient présents aujourd'hui, après c'est une estimation qui n'engage que mon ressenti.

2) Je considère qu'avoir l'esprit de parti est plutôt une qualité, à condition de ne pas défendre son parti contre ses principes. Mais tu conviendras que sur ce fil "1er mai", je m'attendais à autre chose que des provocations successives sur les chiffres donnés par le FdG au Prado, son intérêt pour la rue, son "républicanisme" et j'en passe. Ce n'est pas le fil pour défendre son appareil, et je ne te demande pas, ni à personne, de renoncer à votre engagement dans le NPA.

irving

Messages : 150
Date d'inscription : 23/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Roseau le Mer 2 Mai - 2:42

Bilan de la journée, si Achille permet...

L'appel commun des organisations syndicales a été massivement suivi.
Entre 316 000 (selon le ministère de l'intérieur) et 750 000 personnes (selon les syndicats)
au cours des 288 rassemblements, ce qui n'est pas mal du tout !

A Paris, 250 000 personnes ont manifesté selon la CGT,
48 000 selon le ministère de l'intérieur...
Démonstration de force contre Sarko.

"Nous sommes 200 000 !", a osé lancer Sarko,
quand la place ne peut contenir que 30 000 personnes selon une source policière citée par Le Monde...

La défaite de Sarko dans les urnes est possible,
un jalon pour poursuivre jusqu'au socialisme la bataille contre le capital,
malgré tous ses partisans, serviteurs de droite comme bonimenteurs réformistes de "gauche".

Car, avec Hollande ou Sarko,
avec ou sans l'appui immédiat des bureaucrates du FdG, lieutenants du capital depuis toujours,
c'est la même classe bourgeoise qui nous opprime et qui détruit la planète.



Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Copas le Mer 2 Mai - 6:57

Le 1er mai de Sarko, 40 000 ou 200 000 ?

Soit 32 000 m² occupés,

- pour 200 000 il faudrait plus de 6 personnes par m²
- pour 40 000 il faudrait plus de 1.25 personnes par m²

Ils ont donc multiplié à peu près par 5 les chiffres.

40 000 c'est déjà beaucoup.

Maintenant, vu à la télé, les beaux quartiers étaient de sortie.



Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Bernard Quellmalz le Mer 2 Mai - 8:49

Quelle bande de c... quand même, le pire c'est qu'une fois que le chiffre est donné et public c'est trop tard... tout le monde l'a cru et le mal est fait. Et pis la tour Eiffel en fond derrière Sarko il faut reconnaître que c'est esthétiquement la meilleure image de meeting de la campagne.

Bernard Quellmalz

Messages : 102
Date d'inscription : 16/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  sylvestre le Mer 2 Mai - 10:20


sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  sleepy le Mer 2 Mai - 10:37

Roseau a écrit:
La défaite de Sarko dans les urnes est possible,
un jalon pour poursuivre jusqu'au socialisme la bataille contre le capital, ...
Vraiment? Moi, le seul truc utile que je vois dans l'élection de Hollande, c'est que Nadine Morano ne sera plus ministre et évitera désormais de se balader dans la circonscription accompagnée de dizaines de flics, en demandant à ces derniers de mettre des PV. Dans l'entreprise ou je bosse, rien n'aura changé et mon patron se fout bien de savoir qui de Hollande ou Sarko sera président. Sarko battu, ça peut faire plaisir, mais croire que l'on va construire quoique ce soit sur sa défaite me parait étrange.

sleepy

Messages : 88
Date d'inscription : 10/08/2010
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  dug et klin le Mer 2 Mai - 10:38

Achille: Tu es un prof d’amphithéâtre qui a plus connu les bancs de la fac et des grandes écoles que les établis ou les machines outils alors tu as la haine des travailleurs


"ajoutons que de source sur,Copas est DRH d'un grand groupe qui est en train de licencier" affraid

Tu vois,Achille qu'il est facile de sortir des conneries encore plus grosses que les tiennes. geek

Bon,sinon tout le monde a pu constater ces dernieres semaines que le NPA avait présenté comme candidat un gros et vieux bourgeois alors que le F.de G.avait lui choisi un jeune OS de chez Renault. clown

dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Achille le Mer 2 Mai - 11:31

dug et klin a écrit:
Bon,sinon tout le monde a pu constater ces dernieres semaines que le NPA avait présenté comme candidat un gros et vieux bourgeois alors que le F.de G.avait lui choisi un jeune OS de chez Renault. clown

Quelle démagogie apolitique ! En quoi le statut social "d'ouvrier" validerait une ligne politique ? Des ouvriers il y en a partout de l'eg aux FN. Alors arrêtez cette démagogie vous en avez ci peu d'ouvrier aux NPA pour les en faire des idoles ? Et sur ce forum si seul les ouvriers pouvaient parler ce serait quand même le calme plat. Marx il était quoi ? Et Engels alors ? Lénine ? Trosky ? le Che ? Ils n'étaient ouvriers et ils ont contribué et dédié leur vie aux idéaux d'émancipation de la classe ouvrière.

Ce qui compte évidemment ce n'est pas l'origine sociale d'un militant mais la ligne politique qu'il défend.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Roseau le Mer 2 Mai - 11:56

Achille a écrit: Marx il était quoi ? Et Engels alors ? Lénine ? Trosky ? le Che ? Ils n'étaient ouvriers et ils ont contribué et dédié leur vie aux idéaux d'émancipation de la classe ouvrière.

Ce qui compte évidemment ce n'est pas l'origine sociale d'un militant mais la ligne politique qu'il défend.

Achille a raison:
Marx avait derrière lui des dizaines d'années, 32 exactement, de militantisme dans un grand parti bourgeois,
Engels, fin tacticien, avait servi comme ministre dans un gouvernement bourgeois,
Lénine avait envoyé les militants bolcheviks lapper dans tous les exécutifs bourgeois à leur portée,
Trotsky reprochait au tsar de vouloir réduire les effectifs de la police et de l'armée,
Et le Che, vous ne saviez pas, c'est lui qui a prononcé la phrase immortelle:
"no revolutionario, sino keynesiano".*
* Che Guevara, pas Chevenement.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Roseau le Mer 2 Mai - 12:54


Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Toussaint le Jeu 3 Mai - 2:30

Mais quel débat de brin...

Toussaint

Messages : 2673
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Notre 1er Mai, la journée internationale des trava

Message  Roseau le Jeu 3 Mai - 11:47


Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 147 (03/05/12)

Cette édition 2012 du 1er Mai a rassemblé des centaines de milliers de manifestantEs pour en faire le plus massif depuis 2002.

Face à la provocation de Sarkozy, sa nouvelle imposture qui, pour reprendre les propos de la CGT, n’avait « d’autre objectif que de diviser les salariés et de stigmatiser leurs organisations syndicales », ce 1er Mai d’entre les deux tours de l’élection présidentielle revêtait une importance et une signification particulières : affirmer la volonté de virer Sarkozy et l’indépendance du monde du travail, la lutte contre l’austérité qu’elle soit de droite ou de gauche.

À travers tout le pays, à l’unisson avec les manifestations, rassemblements, meetings qui, de par le monde, affirmaient la solidarité internationale des travailleurs, 289 défilés ont rassemblé des dizaines de milliers de travailleurEs, de jeunes, de toutes origines, de toutes nationalités, autant de réponses vivantes, colorées, chaleureuses, combatives aux impostures chauvines et haineuses de la droite et de l’extrême droite. À Paris, la manifestation a eu bien du mal à démarrer vu le monde alors que dans la plupart des villes, la participation était notoirement plus importante que d’habitude. Sans doute le plus gros 1er Mai depuis 2002. Le monde du travail a démontré sa force bien que les directions des grandes confédérations aient été plutôt mal à l’aise devant la signification politique prise par ce 1er Mai.

Ladite indépendance syndicale tant vantée par la droite ne serait pourtant qu’une hypocrite neutralité bien à l’image du prétendu dialogue social. La CFDT s’inquiète « d’entendre des responsables politiques s’autodésigner uniques représentants des travailleurs en voulant détourner l’objet du 1er Mai ». « Le président de la République nous a mis dans l’embarras, on est tombé dans un piège, dont on ne sait pas comment sortir. C’est bien joué politiquement, car il crée, sur la forme, une belle division syndicale à quelques jours du second tour. Mais c’est très dangereux pour l’avenir du dialogue social si jamais, car il ne faut pas l’exclure, il était réélu le 6 mai » ! Quant à Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, fustige le « marketing politique ». « On est dans la récupération politique », beau prétexte pour s’abstenir de...manifester !

TouTEs les travailleurEs ont des raisons de régler leurs comptes avec ce gouvernement ne serait-ce qu’à cause de la réforme des retraites qu’il a imposée contre la mobilisation de l’immense majorité de la classe ouvrière. Et tous ont aussi bien des raisons de dire, par avance, qu’ils refuseront toute austérité de droite comme de gauche. C’est ce que devraient dire les directions syndicales plutôt que de tourner autour du pot.

Dans sa déclaration du 16 avril pour un 1er Mai unitaire, l’intersyndicale CGT-CFDT-Unsa-FSU-Solidaires ferme les yeux sur la présidentielle sans pour autant tracer de perspectives de lutte et de mobilisation précises et claires. Elle formule des « priorités sociales » au nom du « progrès social » et d’une « Europe solidaire » qui restent dans le flou. Une véritable indépendance syndicale signifierait formuler clairement les exigences du monde du travail, liquider un gouvernement antiouvrier, refuser l’austérité quel que soit le gouvernement en place demain, y compris développer un plan pour sortir de la crise.

L’indépendance syndicale, c’est l’indépendance vis-à-vis de l’État et des classes dominantes, pas vis-à-vis de la politique. « La tentation de dire le 1er Mai, à travers les défilés, qu’il faut battre Sarkozy sera très forte, y compris dans nos rangs », déclarait un dirigeant de la CFDT. Comment s’en étonner ? Et surtout comment le craindre ? La vraie question est celle des perspectives.

Malgré ces tergiversations, les travailleurEs, les jeunes ont fait de ce 1er Mai une étape politique. Il indique la route face aux combats annoncés par l’agressivité de Sarkozy et la perfide démagogie de Le Pen. La route, c’est la lutte sociale et politique en toute indépendance du futur gouvernement pour défendre les droits des travailleurEs, tous ensemble, sans barrière d’origine ou de croyances, ici comme à travers le monde. Contre les pétainistes de tout poil qui rêvent d’union nationale, de « Fête du travail et de la Concorde sociale », la lutte internationale des travailleurs.

Nous n’abandonnons pas le drapeau rouge, « il flotte et fièrement il bouge »...

Yvan Lemaitre

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er Mai 2012

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum