Lettre de liaison - Front Unique

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  dug et klin le Jeu 7 Juin - 0:00

Barber a écrit:Et tu aurais proposé quoi?


Un gouvernement prolétarien"PS-PC-PG,sans ces salops de bourgeois verts et rad.de gauche! lol!
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Eugene Duhring le Jeu 7 Juin - 1:06

Barber a écrit:Et tu aurais proposé quoi?
Tout dépend de l'objectif que tu vises. Est-ce une démonstration de la lâcheté de la FSU que tu tentes de mettre à jour sans considération pour l'objet de cette intervention : un appel à manifester en soutien aux étudiants quebecquois ? Auquel cas la motion reste trop diplomate dans la forme et dans le fond ! Est-ce une réelle volonté de chercher tout point d'appui pour mobiliser auquel cas, la motion n'est pas assez diplomate car elle ressemble par trop à une injonction, hors si réellement tu cherches cet appui tu sais parfaitement qu'il ne faut pas grand chose pour braquer des esprits surtout dans un syndicat de type FSU !
Je ne sais pas ce que tu cherches à faire avec ces motions, quel est le but visé. J'ai l'impression que tu cours après deux lièvres et que l'objectif contenu dans ces motions ne sont en fait que des prétextes à lever ces lièvres. Je peux me tromper mais c'est la lecture que j'en fais !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  gérard menvussa le Jeu 7 Juin - 9:36

l'objectif contenu dans ces motions ne sont en fait que des prétextes à lever ces lièvres.

Quoi d'étonnant alors si la classe ouvrière leur pose des lapins...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Jeu 7 Juin - 9:59

Une question simple, aucune réponse.

Eugene, tu parles de manoeuvre avant de parler d'orientation.

Quelle orientation vis-à-vis du cas de la loi 78 au Québec? C'est simple.

Personne ne peut prétendre que c'est une question sans importance: si Charest réussit son coup, ça sera une source d'inspiration pour tous les gouvernements au service du capitalisme.

Alors?

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Eugene Duhring le Jeu 7 Juin - 20:17

Barber a écrit:Une question simple, aucune réponse.

Eugene, tu parles de manoeuvre avant de parler d'orientation.

Quelle orientation vis-à-vis du cas de la loi 78 au Québec? C'est simple.

Personne ne peut prétendre que c'est une question sans importance: si Charest réussit son coup, ça sera une source d'inspiration pour tous les gouvernements au service du capitalisme.

Alors?
Visiblement tu n'as pas compris le sens de mon intervention. Il y a dans ces motion deux aspects : les orientations et la manoeuvre (un appel à une manifestation), et c'est l'articulation qui me pose problème. Je ne comprends pas les objectifs de ces motions. Que cherches-tu à provoquer avec ces motions : une prise de conscience, détacher des éléments conscients de cette mélasse réformiste, pousser à l'organisation de manifestations ? Dans tous les cas, ces motions me semblent maladroites.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Jeu 7 Juin - 21:23

Tu ne m'as toujours pas dit quelle orientation il s'agit de défendre au sujet du Québec, selon toi. Es-tu d'accord ou pas avec ce que nous avançons, et sinon que proposes-tu d'autre? A l'université par exemple, une organisation révolutionnaire de la jeunesse aurait-elle ou non mené campagne sur un tel sujet?

C'est quand même ça la question première.

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Eugene Duhring le Jeu 7 Juin - 23:28

Barber a écrit:Tu ne m'as toujours pas dit quelle orientation il s'agit de défendre au sujet du Québec, selon toi. Es-tu d'accord ou pas avec ce que nous avançons, et sinon que proposes-tu d'autre? A l'université par exemple, une organisation révolutionnaire de la jeunesse aurait-elle ou non mené campagne sur un tel sujet?

C'est quand même ça la question première.
Tout d'abord, cette motion aurait du être scindée en deux. D'une part une motion de soutien aux étudiants quebecquois en rappelant comme tu le fais les légitimes revendications avec pourquoi pas l'envoi d'un porte-parole du FSU au Canada pour remettre en main propre cette motion aux syndicats étudiants, et d'autre part une autre motion pour appeler à une manifestation devant l'ambassade du Canada en usant de diplomatie dans la forme. Comme je te le disais, à courir deux lièvres, à lier les deux - le soutien et la manifestation, tu pouvais t'attendre à perdre sur les deux tableaux. C'est pourquoi je ne comprends pas le but de cette motion qui par sa maladresse perd sur les deux tableaux ... si tant est que le but c'était de faire passer, et le soutien et la manifestation sans autre arrière-pensée.
Ai-je répondu à ta question ?

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Ven 8 Juin - 6:47

Les appareils auraient voté contre les deux Smile Tu te fais beaucoup d'illusions sur leur compte!

Et il est évident que soutien et manifestation vont de pair...

Le courant Front Unique ne se pose a priori ni la question de "dénoncer" l'appareil, ni celle de le convaincre. Nous défendons: a) notre programme b) les revendications qui correspondent à la mobilisation des collègues (quand il y a mobilisation) ou à la défense de leurs intérêts

L'appareil lui, vote ce qui est nécessaire au "dialogue social", c'est-à-dire à ses propres intérêts.

Exemple:
_ nous avons été seuls à défendre le mot d'ordre de retrait de la contre-réforme des retraites (1 voix pour, tous les autres contre au BDFN de la FSU)
_ nous avons été seuls à défendre l'exigence d'arrêt des frappes impérialistes sur la Libye (4 voix pour au CDFN)
_ nous sommes seuls à défendre la perspective de l'abrogation des contre-réformes Sarkozy, maintenant qu'il a été dégagé

Eh bien, ce n'est pas en cherchant à convaincre l'appareil (dans toutes ses nuances) de reprendre à leur compte les revendications des collègues qu'on peut avancer. A l'inverse, faire ressortir l'opposition de l'appareil aux revendications peut contribuer à faire prendre conscience aux collègues de la nécessité de s'organiser.

Il est vrai que notre intervention et son écho parmi les collègues sont tributaires des développements de la lutte des classes (écho important en 2003, faible ces dernières années). Mais ça, ça va de soi!

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Eugene Duhring le Dim 10 Juin - 18:18

Barber a écrit:Les appareils auraient voté contre les deux Smile Tu te fais beaucoup d'illusions sur leur compte!

Et il est évident que soutien et manifestation vont de pair...

Le courant Front Unique ne se pose a priori ni la question de "dénoncer" l'appareil, ni celle de le convaincre. Nous défendons: a) notre programme b) les revendications qui correspondent à la mobilisation des collègues (quand il y a mobilisation) ou à la défense de leurs intérêts

L'appareil lui, vote ce qui est nécessaire au "dialogue social", c'est-à-dire à ses propres intérêts.

Exemple:
_ nous avons été seuls à défendre le mot d'ordre de retrait de la contre-réforme des retraites (1 voix pour, tous les autres contre au BDFN de la FSU)
_ nous avons été seuls à défendre l'exigence d'arrêt des frappes impérialistes sur la Libye (4 voix pour au CDFN)
_ nous sommes seuls à défendre la perspective de l'abrogation des contre-réformes Sarkozy, maintenant qu'il a été dégagé

Eh bien, ce n'est pas en cherchant à convaincre l'appareil (dans toutes ses nuances) de reprendre à leur compte les revendications des collègues qu'on peut avancer. A l'inverse, faire ressortir l'opposition de l'appareil aux revendications peut contribuer à faire prendre conscience aux collègues de la nécessité de s'organiser.

Il est vrai que notre intervention et son écho parmi les collègues sont tributaires des développements de la lutte des classes (écho important en 2003, faible ces dernières années). Mais ça, ça va de soi!
Il n'y a aucune illusion sur la FSU, je ne suis pas un naïf, cela étant dit ta réponse me parait ahurissante, celle de dire finalement que quelque soit a formulation rien n'y fait à la FSU et que donc cette formulation importe peu. Cette posture étant motivée par non pas par convaincre mais pour défendre 1)notre programme et 2) les revendications. Voilà enfin l'objectif de ces motions dévoilées par ces deux points, en particulier le premier point et qui explique de fait le peu de cas que vous faites de voir les revendications aboutir avec les motions. C'est un stratégie comme une autre mais une stratégie stérile car elle ne s'appuie pas véritablement sur les revendications mais prioritairement sur un programme - programme que je ne connais pas.
L'exemple que j'ai pris sur la motion aux étudiants quebecquois est éclairante. Tirer le maximum de la FSU en scindant les deux revendications : la motion d'un côté et l'organisation de la manifestation de l'autre côté, n'implique pas d'abdiquer un quelconque programme et met davantage en porte à faux tout en maximisant les chances de voir au moins une des deux revendications aboutir. Mais non, le programme ... le programme ... mais quel est donc ce programme qui s'oppose à l'intelligence de la tactique ?
Ensuite, tu me livres des motions et le résultat qu'elles ont obtenu. Mais si ces motions partent des mêmes intentions que pour la motion "quebec", la seule chose que tu me montreras c'est la continuité dans l'erreur !!

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Dim 10 Juin - 18:48

Si tu ne comprends pas l'importance d'avoir une orientation avant de s'adonner à des spéculations "tactiques", on ne risque pas d'avancer (je me disais bien, aussi, que cette discussion ne pouvait pas être bien sérieuse ni honnête).

Tu n'as pas donné la moindre réponse à cette question qui passe avant toutes les autres: quelle orientation aujourd'hui, vis-à-vis du problème du Québec?

Tu proposes de baisser ton pantalon préventivement, avant même de savoir exactement ce qu'il s'agit de défendre. Et tu appelles ça la "tactique", ce qui est bien prétentieux quand on n'a ni stratégie, ni orientation.

Mais s'il s'agit d'exprimer un soutien pratique aux étudiants québécois, la première chose - le B.A-BA - c'est d'aller manifester à l'ambassade. Et c'est effectivement ce que certains bureaucrates veulent voir évacué en parlant de dissociation, eux qui n'ont strictement rien à dire sur le Québec!

Eh bien, nous, nous avançons ce qui peut et doit être fait, et chacun assume la responsabilité de ses décisions. Pour nous, il ne fait aucun doute que ce que nous proposons sur le Québec rencontrerait l'approbation de n'importe quelle AG étudiante, et c'est bien ça qui compte à nos yeux!

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Eugene Duhring le Dim 10 Juin - 20:06

Barber a écrit:Si tu ne comprends pas l'importance d'avoir une orientation avant de s'adonner à des spéculations "tactiques", on ne risque pas d'avancer (je me disais bien, aussi, que cette discussion ne pouvait pas être bien sérieuse ni honnête).

Tu n'as pas donné la moindre réponse à cette question qui passe avant toutes les autres: quelle orientation aujourd'hui, vis-à-vis du problème du Québec?

Tu proposes de baisser ton pantalon préventivement, avant même de savoir exactement ce qu'il s'agit de défendre. Et tu appelles ça la "tactique", ce qui est bien prétentieux quand on n'a ni stratégie, ni orientation.

Mais s'il s'agit d'exprimer un soutien pratique aux étudiants québécois, la première chose - le B.A-BA - c'est d'aller manifester à l'ambassade. Et c'est effectivement ce que certains bureaucrates veulent voir évacué en parlant de dissociation, eux qui n'ont strictement rien à dire sur le Québec!

Eh bien, nous, nous avançons ce qui peut et doit être fait, et chacun assume la responsabilité de ses décisions. Pour nous, il ne fait aucun doute que ce que nous proposons sur le Québec rencontrerait l'approbation de n'importe quelle AG étudiante, et c'est bien ça qui compte à nos yeux!
Je t'ai répondu sur la tactique dans le cadre d'un syndicat réformiste mais tu ne veux pas l'entendre. Pour le reste, je suppose que tu es organisé en parti et que dans ce cadre le programme prend le pas sur la tactique. Tirer le maximum du FSU n'est en rien baisser son pantalon, ça c'est une réponse de gauchiste. Je persiste à dire que ta motion aurait du être scindée en deux pour maximiser les chances d'obtenir au moins satisfaction sur l'une compte-tenu de la nature du FSU mais si la base qui t'a mandaté sur non pas la satisfaction des revendications mais sur un programme (lequel ?) est consciente de cette stratégie et l'accepte, alors je m'incline non sans penser qu'il s'agit d'une erreur tactique. Mais il m'est avis que tu accomodes à ta sauce ton mandat.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Dim 10 Juin - 21:15

Dont acte: on ne saura toujours pas ce que tu penses, mais on saura que tu as très envie de nous donner des conseils... A vrai dire, je me demande d'où ils viennent.

Le bilan de ce CDFN, concernant le mouvement des étudiants québécois, c'est:
_ que les représentants du courant Front Unique ont été seuls à aborder la question dans les débats;
_ qu'ils ont formulé la seule proposition d'action concrète en soutien aux étudiants québécois;
_ que la direction fédérale (dans toutes ses nuances) a rejeté cette proposition, quitte à ajouter en dernière minute une vague motion de "soutien" qui ne condamne même pas la loi 78.

Ceux de nos collègues, militants, co-listiers, abonnés à la lettre de liaison, etc, qui voudraient nous faire part de leur contestation du rôle que nous avons joué à ce sujet peuvent nous le faire savoir: je crois pouvoir dire qu'il n'y en a pas, et qu'au contraire les camarades se félicitent des orientations que nous défendons jusque dans la cour du tsar.

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Eugene Duhring le Dim 10 Juin - 22:42

Barber a écrit:Dont acte: on ne saura toujours pas ce que tu penses, mais on saura que tu as très envie de nous donner des conseils... A vrai dire, je me demande d'où ils viennent.

Le bilan de ce CDFN, concernant le mouvement des étudiants québécois, c'est:
_ que les représentants du courant Front Unique ont été seuls à aborder la question dans les débats;
_ qu'ils ont formulé la seule proposition d'action concrète en soutien aux étudiants québécois;
_ que la direction fédérale (dans toutes ses nuances) a rejeté cette proposition, quitte à ajouter en dernière minute une vague motion de "soutien" qui ne condamne même pas la loi 78.

Ceux de nos collègues, militants, co-listiers, abonnés à la lettre de liaison, etc, qui voudraient nous faire part de leur contestation du rôle que nous avons joué à ce sujet peuvent nous le faire savoir: je crois pouvoir dire qu'il n'y en a pas, et qu'au contraire les camarades se félicitent des orientations que nous défendons jusque dans la cour du tsar.
Si l'objectif était de te faire plaisir, alors effectivement à te lire cet objectif est largement rempli. Mais comme je le mentionnais dans ma première intervention : soit l'objectif est d'arriver à arracher de la FSU une motion et l'organisation d'une manifestation, ta motion est un cran trop maladroite, soit l'objectif était de montrer le CDFN de la FSU pour ce qu'elle est et ta motion est un cran très en dessous. C'est pourquoi en préambule je t'ai demandé l'objectif de cette motion. Mais j'étais loin de penser que la satisfaction d'une ligne principielle juste serait en soi le moteur de cette motion.
Et tu veux savoir quoi au juste sur ma pensée . Que je comdamne sans réserve les attaques dont sont victimes les étudiants quebecquois ? Que je condamne sans réserve les lois de criminalisation des mouvements étudiants ? A ton avis, ma présence et mes interventions sur ce forum ne sont pas en soi des réponses ? Je pensais bêtement que la question sur la forme de tes motions étaient plus importantes surtout dans le cadre d'une activité syndicale, je me suis trompé !
Tu ne cherches finalement qu'un satisfecit pour tes motions, une glorification d'une activité immaculée dans le noir chaudron réformiste. Au final, peu t'importe de gagner sur ces motions, l'objectif n'est pas là ...

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Dim 10 Juin - 22:56

Mon cher camarade, si tu connaissais la vie des instances syndicales tu saurais qu'il ne s'agit pas d'y discuter fraternellement entre camarades. Nous répercutons une intervention que nous menons dans nos établissements, parmi nos collègues, et qui en général ne rencontre pas du tout le même écho à ce niveau-là que dans les "sommets".

Alors, le résultat de nos votes ne traduit absolument pas notre absence de "sens tactique", mais la volonté politique de l'appareil, qui est de s'opposer à toute démonstration politique de soutien aux étudiants québécois.

Ce que nous soumettons au vote est on ne peut plus clair, simple et concis, et voter contre c'est exprimer une orientation.

Venir nous accabler de conseils paternalistes, et ne même pas relever ce fait flagrant, c'est pour le moins souffrir de strabisme politique, voilà la vérité.

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Eugene Duhring le Dim 10 Juin - 23:09

Barber a écrit:Mon cher camarade, si tu connaissais la vie des instances syndicales tu saurais qu'il ne s'agit pas d'y discuter fraternellement entre camarades. Nous répercutons une intervention que nous menons dans nos établissements, parmi nos collègues, et qui en général ne rencontre pas du tout le même écho à ce niveau-là que dans les "sommets".

Alors, le résultat de nos votes ne traduit absolument pas notre absence de "sens tactique", mais la volonté politique de l'appareil, qui est de s'opposer à toute démonstration politique de soutien aux étudiants québécois.

Ce que nous soumettons au vote est on ne peut plus clair, simple et concis, et voter contre c'est exprimer une orientation.

Venir nous accabler de conseils paternalistes, et ne même pas relever ce fait flagrant, c'est pour le moins souffrir de strabisme politique, voilà la vérité.
Bien sur bien sur camarade, je ne connais rien de la vie des instances syndicales particulièrement la CGT. Bien sur bien sur ... Du paternalisme ? Donner un avis sur la rédaction d'une motion ? Ben camarade, faudrait peut-être prendre un peu de distance sur ton travail syndical à voir la réaction épidermique sur ma critique !
Sinon le résultat d'un vote traduit tout autant l'appareil que celui qui l'affronte. Il faut être deux dans un combat, car c'est d'un combat qu'il s'agit. Mais bon, si tu ne cherches pas le dialogue critique mais des satisfecit, débrouille toi pour vérrouiller ton post dès qu'il est fini de rédiger ... au moins cela t'épargnera les paternalistes incultes de l'activité syndicale, les critiqueux en tout genre !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Lun 11 Juin - 16:40

Le problème, c'est surtout que tu te situes du point de vue de l'appareil, qu'il faudrait chercher à convaincre ou à séduire en coupant notre orientation en petits morceaux dénuée de conclusion pratique... Et il n'y a pas mystère: ça fait des années que les travailleurs encaissent défaite sur défaite, que les syndicats connaissent une hémorragie militante, que les appareils se renforcent objectivement. Voilà la racine des choses et l'origine de cette pression.

Pour notre part, nous continuons de faire fond sur la perspective de mouvements spontanés où les masses se heurteront à la politique des dirigeants syndicaux. Et en instruisant à notre échelle une fraction des travailleurs sur ce qu'est réellement la politique de ces appareils, nous contribuons à préparer ces mouvements.

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Mar 12 Juin - 21:33

Communiqué du courant Front Unique

Suite à la décision du Conseil d’Etat d’annuler les dispositions du décret Chatel imposant aux stagiaires un service complet devant les élèves,

Les directions de la FSU, celles du SNES, du SNUIPP, du SNESup, du SNEP, du SNUIPP, comme des autres directions syndicales (SE, CGT, FO) ont la responsabilité d’exiger :

· L’annulation effective et définitive du décret Chatel
· Le rétablissement des conditions de stage antérieures à la contre réforme Sarkozy Fillon de la formation des maîtres (1/3 de service seulement devant les élèves)
· Le rétablissement des postes nécessaires à ces conditions de stage.

Le Conseil d’Etat a annulé le décret Chatel imposant aux stagiaires un service à temps plein. Ce décret est partie prenante de la scélérate contre réforme de la formation des maîtres qui, en réalité, sous couvert de « masterisation », liquide toute espèce de formation pédagogique des stagiaires. Le motif de cette contre réforme était limpide : supprimer des milliers de postes.

La défaite de Sarkozy, le vote massif des enseignants pour les candidats Hollande et Mélenchon au premier tour, puis Hollande au second contenait l’exigence de retrait des contre réformes dévastatrices du gouvernement Sarkozy Fillon. En particulier la contre réforme de la formation des maîtres, mais aussi l’exigence de rétablissement des postes supprimés, particulièrement les 14000 postes d’enseignants supprimés au budget 2012.

La décision du Conseil d’Etat met à l’ordre du jour le rétablissement des conditions de stage antérieures à la contre réforme, et donc le rétablissement des postes nécessaires à cet effet.

Or, on apprend par Le Monde du 6 Juin que « le ministère s’apprête à signer – et donc à cautionner – les textes d’une réforme qu’il combat. ». Autrement dit que le ministre s’apprête à s’asseoir sur le vote des enseignants en mettant en œuvre la contre réforme Sarkozy Fillon Darcos et le décret Chatel.

Dans ces conditions, le moins que puissent exiger les enseignants des directions syndicales – à commencer par la FSU et ses syndicats nationaux – est qu’elles se prononcent clairement pour l’abrogation effective du décret Chatel et le rétablissement des postes que cela implique.

La déclaration de la direction de la FSU commence par dire : « Les personnels ne comprendraient absolument pas que le Gouvernement, en ne donnant pas suite aux décisions du Conseil d’Etat… donne le signe de valider une réforme qu’il s’est engagé à remettre à plat. »

Mais c’est pour ajouter : « les dégradations subies par les centres de formation ces dernières années et les suppressions de postes dans les écoles et établissements vont rendre difficile l’application de la décision du Conseil d’Etat. Mais celle-ci impose malgré tout au nouveau ministre de prendre dès maintenant la décision de rendre aux stagiaires des conditions véritables de formation ».

Qu’est-ce à dire ? Le rôle de la direction syndicale est-il d’entériner les suppressions de poste antérieures pour en conclure que la décision du Conseil d’Etat – qui conduirait au rétablissement de véritables conditions de stage et de formation pédagogique telles qu’antérieures à la contre réforme – ne peut s’appliquer ? Ou au contraire d’exiger le rétablissement immédiat des postes permettant le rétablissement de ces conditions.

La responsabilité de la direction syndicale n’est pas de prendre en charge les « difficultés » du gouvernement, difficultés qui procèdent entièrement de sa soumission aux exigences du capital financier, de sa décision de payer rubis sur ongle la dette au moment où il s’apprête à verser de nouveaux milliards à Dexia - ; sa responsabilité est de défendre les revendications.



Le courant Front Unique invite les enseignants, les syndiqués, à exiger que les directions syndicales (FSU, SE-UNSA, FO, CGT) se prononcent dans l’unité :

· Pour l’abrogation effective du décret Chatel

· Pour le rétablissement intégral des conditions de stage antérieures à la contre réforme

· Pour le rétablissement immédiat des postes nécessaires à cette fin.




Le 8 Juin

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Mer 27 Juin - 22:37

Intervention au Bureau Délibératif Fédéral National de la FSU, lundi: pour le boycott de la "conférence sociale" et de la concertation sur la loi d'orientation dans l'enseignement:

http://www.frontunique.com/ll_202

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Jeu 21 Fév - 22:52

Pas de mise à jour depuis longtemps. Néanmoins, le congrès de Poitiers s'étant achevé la semaine dernière, voici le compte-rendu d'intervention du courant Front Unique (sur la page d'accueil):

http://www.frontunique.com/

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Gayraud de Mazars le Ven 22 Fév - 1:20

Merci du lien, il y a beaucoup d'éléments, mais cela vaut le coup de jeter un coup d'oeil et de prendre du temps...
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Barber le Dim 17 Mar - 13:28

Intervention de notre représentant au CFR Auvergne, en attendant le Conseil National de mercredi-jeudi prochains.

Lettre de liaison N° 212 - supplément Auvergne - 17 mars 2013

Le gouvernement Hollande Ayrault engage une violente offensive
contre les droits des travailleurs et l'Ecole Publique :
il fut lui infliger une défaite et non demander à être associé à sa politique!

Intervention du courant Front Unique au Conseil Régional de la FSU Auvergne


Camarades,

Il nous faut apprécier les derniers développements de la politique du gouvernement. La transcription en projet de loi de l’accord flexibilité MEDEF CFDT représente une grave attaque contre le code du travail à un degré qualitativement supérieur à tout ce qu’on a connu dans le passé.

Par ailleurs le gouvernement vient d’annoncer 6 milliards de « gel de crédits » supplémentaires pour financer les cadeaux divers faits au patronat via le « plan compétitivité » et aussi les « contrats de génération » agrémentés d’exemption de cotisations patronales.

Il prépare une contre-réforme des retraites « courageuse » - dixit Hollande – dont on sait qu’elle se situera dans le droit fil de la réforme Sarkozy Fillon de 2010, réforme dont elle accentuera les attaques contre les droits des travailleurs et des retraités. C’est en cela que consiste pour eux le « courage ».

Il faut caractériser tout cela : le gouvernement Hollande Ayrault Duflot Pinel se situe en tout point dans la continuité du gouvernement Sarkozy Fillon. C’est dire qu’il est un gouvernement ennemi des travailleurs et de leurs conquêtes. Il faut en tirer la conclusion : il faut lui infliger une défaite si on veut défendre ces conquêtes.

De ce point de vue la responsabilité des directions des organisations syndicales est essentielle. Le secrétaire académique de la FSU a évoqué les manifestations du 5 Mars à propos de l’accord flexibilité et sa traduction en loi et a dit qu’il faut se battre pour qu’elle ne soit pas adoptée. Très juste. Mais quelle est la position des dirigeants de la CGT et de FO ? En aucun cas ils ne se prononcent pour le retrait de ce projet de loi. Le sommet du double langage est sans doute atteint par la direction FO qui le lendemain même du 5 mars signait à Renault un accord compétitivité emploi – augmentation du temps de travail, des milliers de suppressions de poste, blocage des salaires etc.-. qui est la mise en œuvre par anticipation de la loi que veut faire adopter le gouvernement. Quant à la direction de la CGT qui a négocié de bout en bout l’accord Renault, on voit dans la presse de ce syndicat que l’objectif est de « faire revenir les parlementaires sur les aspects nocifs du projet de loi » ce qui n’est pas du tout la même chose que de se battre pour que la majorité parlementaire PS PCF le rejette. Mais où sont donc les aspects non nocifs ? Parle-t-on de l’ « accès une complémentaire santé » de travailleurs qui n’en ont pas ? Mais cette mesure à supposer qu’elle voit le jour n’est rien d’autre que l’accompagnement du déremboursement de ce qui était assumée par la Sécurité Sociale, autrement dit une attaque contre la Sécurité Sociale.

Quant aux retraites, hier soir a été annoncé un accord sur les retraites complémentaires du privé (AGIRC ARCO) qui entérine officiellement la baisse massive et sur des années du montant des pensions désindexé désormais de l’inflation. Et là aussi non seulement la CFDT et la CFTC – organisations étrangères au mouvement syndical tel qu’il a été constitué par le prolétariat – mais aussi le représentant FO ont annoncé leur volonté de signer ; le gouvernement annonçant déjà que cela devait servir de modèle et d’exemple pour la concertation à venir sur le régime général et les régimes particuliers ( dont celui régissant les pensions de la Fonction Publique)

Mais venons-en au secteur où notre fédération, la FSU a les premières responsabilités : l’enseignement. Nous avons longuement discuté de la fermeture dans l’agglomération clermontoise du LP de Romagnat sur décision du président de Région Souchon. Le représentant du SNUEP a dit justement que c’était l’application anticipée de l’acte III de la décentralisation. Il faut ajouter – car les deux projets de loi ont des liens étroits - l’application anticipée de la loi Peillon et de son article 18 qui confie aux régions la responsabilité totale de la Formation Professionnelle, y compris les décisions d’ouverture et de fermeture. Disons-le : cette décision de fermeture s’inscrit dans une stratégie de destruction pure et simple de l’enseignement professionnel public. Cette stratégie s’est marqué par la réforme Darcos de passage du Bac Pro en 3 ans – avec sa cohorte de dizaines de suppressions de poste. Non seulement la loi Peillon ne la remet pas en cause mais elle s’en réclame. Dans le même ordre d’idée Hollande a déclaré que la taxe d’apprentissage devait désormais aller exclusivement aux CFA. Cela revient à assécher littéralement les Lycées Professionnels et technologiques qui en récupéraient jusqu’alors une partie. Oui, il n’y a nulle exagération à dire que c’est une mise à mort délibérée de l’enseignement professionnel public.

C’est par rapport à cela qu’on doit juger du « dispositif d’action » que nous propose la direction de la FSU. On nous propose une « manifestation nationale à Paris pour l’Education » le 6 avril – un samedi -. Dans l’appel à cette manifestation on commence par se féliciter des « avancées » que représenterait la loi Peillon auquel on demande « d’aller plus loin ». Je cite : « Malgré des avancées dans le projet de loi d’orientation et de programmation pour l’Ecole soumis au Parlement (créations d’emplois, rappel des valeurs qui doivent fonder l’Ecole, priorité à l’école primaire...), des manques ou des continuités avec les politiques précédentes ne permettront pas les transformations nécessaires. Pour tenir les engagements d’un projet ambitieux de l’école maternelle jusqu’à la fin du lycée et de l’enseignement supérieur, il faut donc aller plus loin. »

On en appelle ouvertement au succès de la réforme des rythmes scolaires. Je cite : « Pour une réforme des rythmes réussie, cohérente pour le système éducatif, pensée sur la journée, la semaine et l’année »

J’attire l’attention sur le fait que par ailleurs le 6 avril la loi Peillon sera de toute façon quasiment adoptée puisque le débat parlementaire a déjà commencé. J’attire aussi l’attention de tous sur la position de l’UMP. L’UMP ne dit pas : il faut changer de direction. Elle dit : pour aller jusqu’au bout dans cette direction, il est nécessaire de s’en prendre sérieusement au statut. Il n’y a pas de désaccord là-dessus avec Peillon. Il a annoncé son intention sitôt la loi adoptée d’ouvrir une « concertation » dans le but de s’en prendre au statut.

Dans ces conditions le contenu réel de l’appel au 6 avril, c’est la demande de la direction de la FSU d’être associé à la mise en place de la réforme. C’est l’exact contraire de ce que veulent les collègues.

Je ferai une dernière remarque. Il a été dit que les collègues étaient «atones », n’étaient pas mobilisés. Pourtant camarades, les enseignants du primaire ont fait grève massivement pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires. Les chiffres de grévistes à Paris – bien au-delà de 80% - sont historiques. Il est hors de doute qu’encore aujourd’hui si les directions syndicales unies appelaient à la grève dans le primaire et à la manifestation centrale au ministère pour l’abrogation du décret, les collègues répondraient massivement. Le problème est que la position de la direction du SNUIPP est strictement inverse. Le secrétaire général du SNUIPP a appelé le ministre… à la mise en œuvre du décret dès la rentrée 2013 « partout où il y a accord des parents, des collectivités locales, des enseignants. ». L’obstacle est là – dans la position de la direction syndicale - et pas ailleurs, sûrement pas dans la « non mobilisation des collègues ».

C’est cet obstacle que les collègues devront lever. Notre courant, le courant Front Unique, à la mesure de ses forces fera tout pour les y aider.



Le 14 Mars 2013

Barber

Messages : 142
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de liaison - Front Unique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum