Ecologie ou environnementalisme?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Ven 6 Avr - 17:45

Hé oui, c'est moi, de retour.
Carte du NPA en poche n depuis plusieurs mois.
Aujourd'hui, qui n'est pas écologiste ou éco-quelque chose à part bien sûr Lutte Ouvrière et quelques autres moins sympathiques?
Mais qu'est-ce que l'écologie?
On définit l'écologie politique en OUBLIANT ce qu'est l'écologie, qui au départ est une science.
Celle qui a découvert, puis dont l'objet est devenu l'interaction et l'interdépendance des êtres vivants, des espèces dans ce qu'elle appelle milieux à propriétés de système, d'où le concept d'écosystème.
En faisant cela, elle a fait reculer une fois de plus l'anthropocentrisme (l'égocentrisme de notre civilisation judéo-chrétienne) après Copernic, Galilée et surtout Darwin.
Les humains vivent dans des milieux qu'ils le veuillent (le pensent) ou non et qu'ils modifient avec une puissance unique (technologique) dans le monde vivant.
Dans ces milieux, ils ne sont ni au sommet par nature (ils s'y placent volontiers par culture) ni surtout au centre.

Cette position au centre, typique de ...l'anthropocentrisme les conduit à s'occuper de gérer LEUR environnement (qui n'est donc pas celui des autres espèces et ils oublient là ce que signifie interdépendance), en fonction d'une idée de leurs intérêts, goûts esthétiques, de leurs peurs.
On a inventé une façon de gérer UN état de la nature, de préférence fixe (on invoque alors de façon abusive le concept d'équilibre) qui correspond à une idée de ce qu'elle DOIT être, bien qu'elle soit par définition dynamique et échappant à notre contrôle.
Et ainsi, on crée les problèmes écologiques.


Alors peut-on parler d'écologie quand il s'agit simplement de la préoccupation de ne pas être incommodé par les conséquences sanitaires de l'économie?

Je fréquente pas mal de militants de différents partis, y compris ceux d'EELV, et je constate qu'aucun n'a de connaissances (et donc d'intérêt véritable pour) sur la faune et la flore.
Certains ne sont pas fichus de distinguer un crapaud COMMUN d'une grenouille rousse, une hirondelle rustique d'un martinet, un moineau d'un pinson, une chevrette d'une biche.
Alors qu'on en voit (non, je devrais dire, il en passe sous notre nez à tous !!!!) tous chaque année . Ce sont des espèces très répandues.
Je dis bien AUCUN.

Les animaux et les plantes sont juste un vague décor.
Je ne dis pas qu'il n'existe aucune exception puisque je ne peux prétendre avoir rencontré tous les militants.
C'est un peu comme un sondage empirique sur un échantillon...empirique.
Ca n'a aucune valeur scientifique.

Ce qui m'intéresse, c'est que ce manque d'intérêt se retrouve DANS LES PROGRAMMES et dans les prises de position.
Et là, il y a de la signification: je mets en relation ce que je constate avec le politique, le collectif.
Je dis alors que ce n'est pas étonnant! Ca se vérifie.
Je pense que ça n'a rien d'abusif.

Si on va par exemple sur la page d'accueil des sites de presque (des débuts timides, mais bien réels au NPA) tous les partis (et même si on fouille ensuite) on ne trouvera RIEN concernant l'actualité des problèmes de biodiversité.
Pour trouver des infos et des combats à mener, il faut aller voir les associations.
Pour les partis, on trouve toujours "et une dégradation rapide de la biodiversité", comme un petit "plus" dans la dénonciation de ...heu disons ce qui ne va pas, alors que les autres sujets de préoccupation (Changement climatique, nucléaire) sont particulièrement étoffés, eux.
Et qu'on ne me dise pas que c'est à cause de Fukushima: avant, c'était pareil.

Donc je dis, j'affirme que TOUS les partis sont environnementalistes et qu'ils ne traitent pas la crise écologique.
Ils ne tentent même pas de penser à la résoudre.
Sauver ses p'tites fesses, ce n'est pas sauver la biosphère; d'ailleurs tout le monde le sait "quelque part" : on compense en parlant de sauver...LA PLANETE, comme si nous pouvions la détruire.
La Biodiversité, (presque) tout le monde s'en f....



Certes, le nucléaire, le changement climatique, la pollution par les pesticides et les métaux lourds ou les gênes artificiellement disséminés sont des problèmes qui doivent être traités par les écologistes mais pas seulement pour des raisons sanitaires et anthropocentriques.
C'est dangereux pour les conditions de la vie, ne serait-ce que parce notre nombre l'est, et que ce sont soit des conséquences soit des facteurs de croissance (ou de développement ) favorisant ce nombre.

C'est l'anthropocentrisme (voire l'ethnocentrisme judéo-chrétien) qui conduit à mépriser la vie différente, à polluer et à détruire, à exploiter et asservir.
Cet anthropocentrisme, on le retrouve dans l'environnementalisme.
Et l'environnementalisme est l'idéologie de la quasi-totalité des écologistes politiques.
Peut-on faire de la politique en ignorant 95% (à la louche) de la réalité matérielle?
C'est de la folie furieuse et c'est pourtant leur choix.
Personne (à quelques marginaux près) à l'heure actuelle ne tient compte politiquement des découvertes de l'écologie.

Que craint-on avec le nucléaire, le changement climatique, la pollution?
Des conséquences sanitaires pour soi ou les siens.

Curieusement, on craint beaucoup moins pour le Sabot de Vénus ou le Damier de la Succise.
Ou le Grand Requin Blanc, le Loup et le l'Ours.
A quoi ça sert, ces machins?
Le Thon Rouge et les abeilles, à la rigueur...
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  fée clochette le Ven 6 Avr - 19:21

Rougevert a écrit:Hé oui, c'est moi, de retour.

Oh salut !!!! ça fait plaisir de te retrouver ici !!!
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Ven 6 Avr - 23:54

Merci pour ton accueil, camarade... Smile
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Roseau le Lun 9 Avr - 0:19

Heureux d'avoir de tes nouvelles, et surtout de lire ton texte.
Il faut le faire circuler. Le NPA en a besoin.
Le reste plus encore je découvre, d'après tes discussions qui j'imagine sont nombreuses.

Si tu en a encore meilleur sur le sujet, n'hésites pas.

Profitons de ta science, que nous avons déjà eu l'occasion d'apprécier, donc une question...
Comment analyses-tu, si tu as le temps, la partie "écologique" du programme du FdG ?

PS. Tu es un MR confirmé, je sais. Tu es rentré au NPA depuis la mise en minorité des dirigeants réformistes ?
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Lun 9 Avr - 14:56

Je pense que la partie écologique du programme du FdG est très succincte, que bien sûr, elle est environnementaliste et que même environnementaliste, c'est de la poudre aux yeux.
Le PG est constitué d'anciens du PS qui ont suivi Mélenchon et de quelques ralliés venus d'ici ou là, mais certainement pas des associations naturalistes.
Alors dans quelle mesure, il a rompu avec le productivisme du PS, on ne sait pas trop encore, et ce n'est pas les quelques lignes de "L'humain d'abord" sur la planification écologique qui vont nous éclairer sur ce point.

Le PCF, par contre, on connait. La biodiversité il s'en cogne et il entretient d'excellents rapports avec le lobby des chasseurs à l'Assemblée.
Ne parlons pas de la FASE qui ne combat même pas sur le terrain de la défense biodiversité...contrairement à Politis. Very Happy
Pour elle le principal problème (faites une recherche sur leur site) c'est le brevetage du vivant.
Pas mal pour des "alternatifs" "écologistes".
J'aimerais bien savoir ce qu'en pense Claude-Marie Vadrot qui y écrit régulièrement des articles sur la Biodiversité. scratch

C'est donc la démarche institutionnelle (réformiste) du FdG qui vide de tout contenu la "planification écologique". Le lobbying va-t-il disparaître en même temps que la V ème République?
Rien n'est moins sûr.

Pour en savoir plus comment le FdG met en pratique son programme, il ne suffit pas de le lire, il faut aussi savoir ce que les élus qui appartiennent au Front de Gauche font et votent dans les régions.
Il faut aussi savoir ce qu'ils répondent aux associations qui les questionnent sur la biodiversité:
exemple:
Voilà un texte du FdG répondant à un questionnaire adressé par l'ex Ligue ROC devenue "Humanité et Biodiversité", partenaire de l'UMP au Grenelle de l'Environnement:
tinkuy.net/files/Reponse_Jean-Luc_Melenchon.pdf

Extrait:
Question 21 Pensez‐vous que les « grands projets » pourraient être un facteur de « progrès » écologique, et pas seulement une nuisance écologique à minimiser ? Si oui, comment procéderez‐vous pour atteindre ce but ? Si non, quelle est votre vision d'un « développement » économique moins fondé sur les « grands projets destructeurs de biodiversité » ?
Cette question reprend les positions plus générales du Front de Gauche pour un autre type de développement, basé sur d’autres indicateurs que la croissance économique et visant à favoriser l’utilité sociale et la valeur d’usage (qui prennent donc en compte les questions écologiques) ‐ cf question cidessus.
Les grands projets ne doivent pas être rejetés en tant que tel mais répondre aux exigences des citoyens en matière de transition écologique et d’utilité sociale.

Hé ben oui!
Lisez ceci
media-web.fr/le-front-de-gauche-se-crashe-sur-notre-dame-des-landes-24-35-536.html
Le PG de Mélenchon et le PCF sont divisés sur la construction de l'aéroport de Notre Dame des Landes!
C'est là un exemple de ce qu'est le FdG qui ne survivra pas aux législatives, car l'avenir du groupe PCF à l'Assemblée dépend d'un accord de désistement avec...le PS dans les circonscriptions où c'est un député PCF qui est élu (grâce à ces accords depuis des décennies)...
Et le PCF comme ennemi de la nature vaut bien le PS et l'UMP.
Il a d'excellents rapports avec le lobby des chasseurs.
Autre extrait:
Question 22 Comment selon vous assurer une mise en oeuvre efficace de la Trame Verte et Bleue prévue par le Grenelle de l'environnement ? Pensez–vous qu’il faille améliorer le dispositif actuel ? Si oui, dans quel domaine ?
Le dispositif actuel ne prévoit ni les moyens ni les mesures suffisantes pour mettre en oeuvre la trame verte et bleue. Le concept semble plus adapté au milieu terrestre qu’au milieu aquatique où la trame avec sa porosité, reflète bien le continuum aquatique mais se traduit concrètement par la restauration de continuités physiques.

Le Front de Gauche, à travers la création des Parlements de l’environnement, soutient les initiatives locales. Les parlements de l’environnement exigeront que, pour toutes les initiatives, des suivis soient mis en place et les retours d’expérience analysés et partagés. Il ne s’agit pas là d’analyser les solutions trouvées, qui sont locales et le plus souvent non reproductibles, mais d’analyser les questionnements et décisions pour développer des outils d’aide à la décision.

Le Front de Gauche souligne la nécessité d’une réflexion sur ces trames vertes et bleues dont l’objectif est de connecter des espaces remarquables pour leur diversité pour augmenter la surface de ces espaces et la circulation des espèces tout en ayant une intégration paysagère. Or les espèces envahissantes sont aussi une cause d’érosion de la biodiversité et la trame verte et bleue risque de favoriser ces espèces envahissantes. De plus, la trame verte et bleue suppose un aménagement paysager. La définition de ces trames devient alors souvent une prérogative des paysagistes qui ont des sensibilisations très diverses à la biodiversité. La trame verte et bleue peut alors se traduire par des tracés verts et bleus en milieu urbain ou péri‐urbain ne tenant pas compte de la diversité des aménagements possibles, de la diversité des espèces susceptibles de coloniser ces espaces.

Le développement de la trame verte et bleue risque d’entériner la dualité entre espaces de conservation de la biodiversité remarquable et espaces de développement économique. Or ces derniers « grignotent » sur les espaces de biodiversité banale. Le Front de Gauche soutiendra les initiatives visant à reconnecter, ou effacer les frontières, entre ces différents espaces. La trame verte et bleue doit être définie en concertation avec les acteurs pour des objectifs de conservation déterminés en amont. Les Parlements de l’Environnement mettront à disposition des outils
pour mener les concertations.
Vous noterez que le terme de "planification écologique" disparait: les forces qui décident sont des "parlements de l'environnement" composés d'élus.
Vous noterez aussi qu'à la base de sa réflexion, il y a les "propositions" (même pas suivies d'effets) du Grenelle de l'Environnement: à savoir la "trame verte et bleue".
C'est maigre.
Le FDG reconnait la nécessité de relier entre eux " des espaces remarquables pour leur diversité" et non des écosystèmes.
Ce qui ne l'empêche pas de se soucier de l'influence des paysagistes...
Et le clou, c'est que ce qui pose problème, ce sont les "espèces envahissantes".
On se demande comment elles envahissent, si les connexions n'existent pas DEJA.

Last, but not least:

Question 29 Malgré des progrès pour plusieurs d’entre elles, de nombreuses espèces, y compris parmi celles qui bénéficient d’un plan de restauration, sont en mauvais état de conservation. Par ailleurs, la cohabitation avec les espèces sauvages est en France conflictuelle que ce soit avec les grands prédateurs mais aussi avec les petits carnivores (martre, fouine, etc.), les grands ongulés et certains oiseaux. Que proposez‐vous pour améliorer la protection des espèces ? Comment proposez‐vous d’améliorer la coexistence entre espèces et activités économiques ? Modifierez‐vous le dispositif réglementaire sur les « nuisibles » ?
Le dispositif réglementaire sur les nuisibles doit être toiletté et adapté à la réalité des régions. Dans de nombreuses zones, la qualification de nuisible est en effet héritée du passé et de nouvelles espèces invasives ne sont pas prises en compte.
Par ailleurs, l’action du Front de Gauche se fera à travers une approche holistique et l’intégration de la promotion de la biodiversité dans les politiques agricoles (et de développement rural) plutôt que par
une nouvelle couche de réglementation ou de plans de restauration dont l’efficacité diminue lorsque les autres politiques du territoire ne sont pas coordonnées.

On voit là le poids de l'influence du lobby des chasseurs: il s'agit d'enrichir la liste des nuisibles.
AUCUNE réponse sur les mustélidés.
4‐ CHASSE
Question 30 Pensez‐vous que la réglementation et les pratiques actuelles en matière de chasse sont satisfaisantes du point de vue de la protection des espèces ? Que comptez‐vous faire pour que laréglementation et les pratiques actuelles en matière de chasse prennent en compte les droits des nonchasseurs?

Le Front de Gauche propose de lancer une étude indépendante pour l'interdiction de la chasse dans les périodes de reproduction des animaux, interdire l'agrainage et les lâchers d'animaux et interdire la chasse à courre.
C’est un des rôles de l’Etat et de l’Agence de la Biodiversité de fournir des données indépendantes sur les impacts (bénéfiques ou négatifs) de certaines pratiques de chasse et un cadre de débat transparent.
Lorsque les termes d’un accord ne peuvent être trouvés, c’est au parlement de l’Environnement de trancher, localement, après un débat citoyen. La prise en compte des non‐chasseurs se fait donc à travers un processus de prise de décision transparent, participatif et démocratique.
Attitude typique du FdG: éluder la question en y faisant répondre par d'autres...plus tard.
Aucune réponse sur le fond...PCF oblige!

Je ne vois pas de dirigeants réformistes au NPA.
A part ceux de la Gauche anticapitaliste qui appellent à voter Mélenchon.
J'ai rejoint le NPA juste avant le conflit sur la contre-réforme des retraites.
Mais je suis par contre consterné par la faiblesse avec laquelle la direction du NPA défend les principes fondateurs du parti. Ne pas agir contre les minorités qui les piétinent ne fait qu'encourager les forces qui veulent réduire le NPA à ce qu'il n'est pas et le conduire sa destruction.
On l'a vu avec la laïcité et le féminisme (candidature d'Ilham Moussaïd).
Aucune exclusion n'a été prononcée.
Très logiquement la Gauche "anticapitaliste" se pense autorisée à braver en toute impunité les votes de Congrès et rallie une coalition réformiste.
J'y reviendrai dans le sujet approprié.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Roseau le Lun 9 Avr - 17:35

Merci camarade pour cette réponse détaillée qui confirme que le F...d. G... est la vieille charrue des nomenclaturistes.
Je crois que peu de MR connaissaient le détail de ces contorsions électoralistes.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  gérard menvussa le Ven 13 Avr - 19:43

Je reprend le débat (entammé ailleurs) sur les difficultés du npa a prendre en compte l'ensemble des problématiques "écologiques" (ce qui est plus que regrettable pour une discipline scientifique bâtie sur la "systémique") Je pensais que la difficulté principale venait du fait que nous raisonnions en terme de "marxisme", marxiste qui a toujours eu un problème avec l'écologie

Houla! Oublier le marxisme! L'articuler!
C'est en effet un exercice difficile pour un marxiste.
Difficile en effet d'appeler un loup à faire grève.
Plus sérieusement, je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'oublier ou d'articuler quoi que ce soit.
Ou alors il faut aussi oublier le marxisme pour inventer le concept d'écosocialisme.
J'aime bien citer les textes du NPA votés.
Le nombre de fois où la perte de Biodiversité est citée comme premier élément de la crise écologique est assez élevé.
Si ces textes n'existaient pas, je ne serais pas devenu militant du NPA.
Quand je les ai lus, je me suis dit: "Enfin, peut être!"

Au départ l'écologie est bien une science qui étudie des relations entre des espèces.
Oublier les espèces pour faire de l'écologie politique, c'est donc un abus.
C'est ce que j'appelle l'environnementalisme (qui est à l'écologie ce que le réformisme est à la révolution).
J'ai ouvert un sujet dans ce forum 'Ecologie ou environnementalisme?" (désolé je ne peux pas encore poster de lien)

Je ne vois rien dans le marxisme qui interdise de se représenter le monde physique dans lequel nous évoluons avec les AUTRES espèces.
Au contraire, il me semble que le marxisme intègre le développement des sciences pour construire sa représentation du monde matériel, au lieu d'une réduction de la réalité à la production et à l'économie.
Nous (espèce ET classe) dépendons des autres espèces végétales et animales et elles dépendent aussi de nous.
Sans doute, mais la difficulté est bien d'articuler ces "développements des sciences" dans notre vision globale. De ce point de vue, la mécanique quantique ne change rien au marxisme. L'écologie scientifique, si !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Sam 14 Avr - 0:29

Pourquoi?
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  gérard menvussa le Lun 16 Avr - 11:12

Désolé, je suis un peu (beaucoup) en retard

tout simplement parce que la prise en compte de la diversité (et de ce qu'elle implique) remet en cause la conception courante de la notion de "forces productives" qui fait de l'homme la seule mesure des "forces productives" en question. Cette conception (réaffirmée voir déformée par Lénine et ses épigones) va à l'encontre d'une remarque d'Engels (dans "Dialectique de la nature") qui en montre le caractére éroné.

"Nous ne devons pas nous vanter trop de nos victoires humaines sur la nature. Pour chacune de ces victoires, la nature se venge sur nous. Il est vrai que chaque victoire nous donne, en première instance, les résultats attendus, mais en deuxième et troisième instance elle a des effets différents, inattendus qui trop souvent annulent le premier. Les gens qui, en Mésopotamie, Grèce, Asie Mineure et ailleurs, ont détruit les forêts pour obtenir de la terre cultivable, n’ont jamais imaginé qu’en éliminant ensemble avec les forêts les centres de collecte et les réservoirs d’humidité ils ont jeté les bases pour l’état désolé actuel de ces pays. Quand les Italiens des Alpes ont coupé les forêts de pins des versants sud, si aimés dans les versants nord, ils n’avaient pas la moindre idée qu’en agissant ainsi ils coupaient les racines de l’industrie laitière de leur region ; encore moins prévoiraient-ils que par leur pratique ils privaient leurs sources montagnardes d’eau pour la plupart de l’année (...). Les faits nous rappellent à chaque pas que nous ne régnons nullement sur la nature comme un conquérant règne sur un peuple étranger comme quelqu’un qui est en dehors de la nature, mais que nous lui appartenons avec notre chair, notre sang, notre cerveau, que nous sommes dans son sein et que toute notre domination sur elle réside dans l’avantage que nous avons sur l’ensemble des autres créatures de connaître ses lois et à pouvoir nous en servir judicieusement".

C'est malheureusement une des rares remarques qui montre le caractére systémique de notre relation avec la nature.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Lun 16 Avr - 11:52

Donc pas besoin de renier le marxisme pour être écologiste... Smile
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  gérard menvussa le Lun 16 Avr - 12:14

Je ne pense pas que cela soit un reniement ! Very Happy Mais cela implique tout un travail théorique pour un "changement de paradigme". Le fait que ce travail soit "difficile" n'implique pas qu'il ne soit pas nécessaire, et indispensable...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Lun 16 Avr - 14:12

Bon, ben tout baigne, alors. Smile
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  gérard menvussa le Lun 16 Avr - 17:02

Tout baigne à condition de faire ce travail théorique... Comme d'ailleurs des tas d'autres aspects qui ont vocation â être analysés avec des outils efficaces (et remis a neuf dans certains de leur aspect) notre rapport a la science et aux techniques pas exemple... Et ne parlons pas du travail pratique (qui va de pair puisque "sans théorie révolutionnaire, pas de pratique révolutionnaire" dixit Oulianov. Et inversement aurais je envie d'avancer.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Lun 16 Avr - 18:42

On commence quand?
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  fée clochette le Lun 16 Avr - 18:44

Rougevert a écrit:On commence quand?

Ben maintenant
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  gérard menvussa le Lun 16 Avr - 18:48

Bonne question. Tu me fourni ta problématique et ton corpus, et c'est quand tu veux ! Tu n'oublies pas les références bibiographiques, sinon la Fée va te rentrer dans l'lard !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  fée clochette le Lun 16 Avr - 18:50

gérard menvussa a écrit:Tu n'oublies pas les références bibiographiques, sinon la Fée va te rentrer dans l'lard !

Voui bounce bounce
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Lun 16 Avr - 19:13

Bon, déjà vous pourriez dire ce que vous pensez de mon texte?
En détail, je veux dire.
Pour la bibliographie, je ne sais pas par quoi commencer.
Celui-là peut être?
Patrick Matagne Comprendre l'écologie et son histoire. La bibliothèque du naturaliste. Les origines, les fondateurs et l'évolution d'une science.Delachaux et Niestlé, 2002
http://www.cairn.info/revue-innovations-2003-2-page-27.htm
Mais moi, j'ai beaucoup plus appris par l'observation, sur le terrain.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  gérard menvussa le Lun 16 Avr - 19:14

Et de corriger l'orthographe ! (bibliographique et non bibiographique, malheureux !)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  fée clochette le Lun 16 Avr - 19:51

Rougevert a écrit:Bon, déjà vous pourriez dire ce que vous pensez de mon texte?
En détail, je veux dire.
Pour la bibliographie, je ne sais pas par quoi commencer.
Celui-là peut être?
Patrick Matagne Comprendre l'écologie et son histoire. La bibliothèque du naturaliste. Les origines, les fondateurs et l'évolution d'une science.Delachaux et Niestlé, 2002
http://www.cairn.info/revue-innovations-2003-2-page-27.htm
Mais moi, j'ai beaucoup plus appris par l'observation, sur le terrain.

j'ai téléchargé le PDF, je lirai ça attentivement
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Mar 1 Mai - 23:17

Alors? Very Happy
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  fée clochette le Mar 1 Mai - 23:19

Rougevert a écrit:Alors? Very Happy

pas eu le temps de lire encore. T'inquiète ça viendra. En ce moment trop de trucs à faire
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Roseau le Mar 1 Mai - 23:58

Rougevert a écrit:Bon, déjà vous pourriez dire ce que vous pensez de mon texte?
En détail, je veux dire.
Pour la bibliographie, je ne sais pas par quoi commencer.
Celui-là peut être?
Patrick Matagne Comprendre l'écologie et son histoire. La bibliothèque du naturaliste. Les origines, les fondateurs et l'évolution d'une science.Delachaux et Niestlé, 2002
http://www.cairn.info/revue-innovations-2003-2-page-27.htm
Mais moi, j'ai beaucoup plus appris par l'observation, sur le terrain.

Je l'avais déjà écrit :ton texte est fort utile et clair.
Il explique fort bien la différence entre environnementalisme et écologie.

Mais il va délibérément plus loin que de défendre l'écologie comme science.
Il affirme la nécessité de dépasser l'anthropocentrisme,
c'est à dire de voir la nature non pas comme l'environnement de l'espèce humaine,
mais comme une entité en soi, à AIMER et donc défendre en tant que telle.

Evidemment, nous sommes au delà de l'émancipation humaine qui nous rassemble
(nous, pas le NPA, ou même les marxistes, mais tous les progressistes, et humanistes, disons,
même si ils sont idéalistes, sur une "autre planète"...),
Tu invites à un voyage de dimension philosophique
et sans doute " romantique", au sens du culte de la nature.

C'est pas pour critiquer que je dis cela, car je m'en rapproche tous les jours un peu plus...
Cela fait longtemps que je dis que la religion s'arrête là où commence la poésie,
au sens cosmogonique, cad là où commence la contemplation de la nature.
Mais je parle délibérément du cosmos, qui me parle plus que le microcosme.

J'y pense maintenant: nous voilà rendu à Gagarine ?
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Rougevert le Mer 2 Mai - 0:17

Pas du tout.
Il ne s'agit pas d'aimer, mais d'agir EN SACHANT qu'on n'est pas le centre et que la réalité du monde physique, si on l'ignore, hé ben...elle nous retombe sur le coin de la gu...
Bien sûr, le changement passe par, avant même de parler d'amour (cerise sur le gâteau), par le respect de ces relations avec les espèces dont nous dépendons et donc par celui de ces espèces.
Or, les révolutionnaires pensent et agissent comme si elles n'existaient pas.
Un écologiste est plus matérialiste que celui qui ne voit que la bulle sociale et économique.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Roseau le Mer 2 Mai - 2:11

On est d'accord, mais c'est vrai qu'il reste du monde à convaincre:
notre espèce dépend d'équilibres écologiques qui dépassent les conflits de classe,
mais que la recherche du profit ne peut prendre en compte.
C'est l'ABC de l'écologie politique, enfin, MR.

Mais en plus, je connais des gens qui, plus encore que moi, s'identifient avec la nature.
Ma femme, par exemple, aime toutes les espèces, et n'a peur d'aucune...
Quelle beauté, dit-elle devant n'importe quel insecte...
Et elle n'est pas boudhiste (enfin elle a failli...c'est un autre sujet, que je connais mal...)

En fait, je ne suis pas religieux, donc pas scientiste,
car une explication à 100 % du monde est hors de notre portée...
et, heureusement, car pourquoi lui ôter son mystère, donc sa beauté ?
Je préfère le contempler, le découvrir,
sans avoir la prétention d'en comprendre toutes les lois, si elle existent...

Est-ce qu'on dépasse le propos de ton texte ?
Peu importe, tu voulais une réaction.
Celle-ci est spontanée, et personnelle.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecologie ou environnementalisme?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum