La Gauche Anticapitaliste

Page 2 sur 38 Précédent  1, 2, 3 ... 20 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Mar 14 Fév - 23:49

Eugene Duhring a écrit:
Roseau a écrit:
iztok a écrit: provoquer ce qu'ils désirent en mettant la pression Rolling Eyes

C'est tout a fait exact.
Les dirigeants de la GA expliquent qu'ils se moquent éperduement de la décision du CPN,
et sabottent la campagne de leur parti au profit des nomenclatures bureaucratiques.
Ils provoquent pour mettre la pression.
Mais la majorité du NPA est lasse des combines d'appareil.
Heu ... la majorité du NPA ça représente combien d'adhérents au jour d'aujourd'hui ? 60% de 4000 à peu près soit grosso modo 2500 ? N'y a t'il pas quelque chose de tragi-comique à évoquer une majorité dans ces conditions surtout que cette pseudo majorité se subdivise en courants, fractions, tendances qui s'opposent ?


Oui mais c'est la majorité du NPA, on parle des règles de la démocratie.

Le choix de la gauche anticapitaliste de rejoindre les réformistes les regarde . Ce sont les méthodes qui interpellent et interrogent. Après il reste effectivement beaucoup de façons de voir les choses .

Je pense par exemple qu'il est possible de faire un petit parti de masse qui rassemble et qui soit révolutionnaire, d'autres pensent qu'un parti révolutionnaire est nécessairement petit .

Certains ont une vue très pessimiste de la situation, je pense qu'ils ne prennent pas assez d’éléments en compte là dessus et cela n'est ni de gauche ni de droite (au sens des courants du NPA) et a une influence sur la vision du monde qu'on a .

La question de la reconstruction des organisations du mouvement d'émancipation ou des organisations de résistance de masse n'a jamais été aussi aigüe et le NPA n'a pas joué un rôle éminent là dedans, engoncé dans des logiques politiciennes.

La réaction qui a mené récemment au sursaut de ce qui reste du NPA n'est majoritaire que depuis quelques mois,et encore, avec bien des contradictions.
Et les avancées stratégiques ne sont pas encore faites.

Car il faudra créer du neuf pour avancer.

Mais quand on regarde ce qu'il y a au fond de l'épuisette on ne retrouve pas les réformistes, ce dernier choix ayant toujours été un échec, même pour des réformes, sans qu'il y ait une classe mobilisée.

L'autre fois tu te plaignais de l'absence d'une unité en soutien à la Grèce qui ne soit massive. Tu ne peux te moquer de la faiblesse du NPA et en même temps leur demander de défiler par milliers. Il faut choisir.

La question du réformisme bureaucratique est ce qui tranche pour moi, le reste, les révolutionnaires (sans avoir de prétention pour le titre) doivent se réunir dans les batailles en cours, la préparation de celles ci.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  nelum le Mer 15 Fév - 8:19

Comment dire ..
Quand on perçoit une admiration pour les "révolutionnaire" du PCF .J'en connais certains: des stals qui n'osent pas se l'avouer ou d'autres pensent qu'ils seront le PCF a eux seuls en disant la bonne parole.Ils se transforment en groupuscules solitaires et ils prennent leurs pieds dans les forums (La louve et AC etc..).

Quand on lit les arguments de Rousseau, il lit en diagonale et ne répond pas aux arguments, il a une phobie anti merluche primaire sans aucune alternative politique crédible .Cela me rendrait presque sympathique le lider et pourtant ....

Je crois que vous vivez dans un autre monde, le microcosme des "gauchistes" ce monde où on a besoin de slogans , de certitudes au fond un monde pour vous , où on évoque 17 et les vrais bolcheviques comme un monde merveilleux .Un monde où les débats politiques se transforment en haine et rejet de l'autre .Franchement croyez vous être une alternative au lider de cette façon . Je connais la fin de l'histoire :vous dénoncerez sa trahison quand il sera au pouvoir , vous vous flatterez votre ego de groupuscule en disant vous voyez on avait raison.Et alors aucune progression en terme d'alternative !

Olivier dénonce avec raison les politiciens bourgeois et leur métiers mais vous vous devriez vous interroger non pas sur votre ligne mais SURTOUT sur votre façon de faire de la politique . Votre façon de débattre , de mépriser ceux qui ne pensent pas comme vous ( je ne parle pas des réacs ) Votre incapacité à toucher les "pauvres" (toute origine) des quartiers et des campagnes confirme votre isolement .Connaissez vous des ex NPA qui ont fuis non pas pour aller à la soupe mais ecoeurés par vos débats de daube, incompréhensible si on n avez pas lu tous le bouquins de Marx Lénine Trotsky et les autres Mais surtout par votre haine et votre dédain envers ceux qui étaient censés vous ressembler.

Vous n'avez aucune crédibilité politique dans les urnes et pire dans les luttes: les ouvriers combatifs se servent de vous puis vous jettent en se tournant vers les réformistes .Pourquoi ?Sont-ils des abrutis aliénés ? Non ils sont lucides , comme moi (j'ai testé ) vous n'etes pas une solution politique immédiate.

L'onanisme entre "amis" et "cousins germains" n'est pas une solution politique pour le peuple qui souffre.









nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  nelum le Mer 15 Fév - 8:33

Copas a écrit:
La question du réformisme bureaucratique est ce qui tranche pour moi, le reste, les révolutionnaires (sans avoir de prétention pour le titre) doivent se réunir dans les batailles en cours, la préparation de celles ci.

Étrange cette conclusion ! Réformisme bureautique n'est ils pas plus performant pour défendre les prolos dans leur quotidien que les galimatias marxiste révolutionnaires changeants suivant les chapelles ? Les lubies programmatiques n'ont aucune efficacité en terme de mobilisation et essayez de vous 'ouvrir aux exploités .Sans unité des révolutionnaires , nous ne serons rien alors mieux vaut un "réformisme" défenseur qu'un "gauchisme" réducteur et démobilisateur.


nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Mer 15 Fév - 9:14

nelum a écrit:Comment dire ..
Quand on perçoit une admiration pour les "révolutionnaire" du PCF .J'en connais certains: des stals qui n'osent pas se l'avouer ou d'autres pensent qu'ils seront le PCF a eux seuls en disant la bonne parole.Ils se transforment en groupuscules solitaires et ils prennent leurs pieds dans les forums (La louve et AC etc..).

Quand on lit les arguments de Rousseau, il lit en diagonale et ne répond pas aux arguments, il a une phobie anti merluche primaire sans aucune alternative politique crédible .Cela me rendrait presque sympathique le lider et pourtant ....

Je crois que vous vivez dans un autre monde, le microcosme des "gauchistes" ce monde où on a besoin de slogans , de certitudes au fond un monde pour vous , où on évoque 17 et les vrais bolcheviques comme un monde merveilleux .Un monde où les débats politiques se transforment en haine et rejet de l'autre .Franchement croyez vous être une alternative au lider de cette façon . Je connais la fin de l'histoire :vous dénoncerez sa trahison quand il sera au pouvoir , vous vous flatterez votre ego de groupuscule en disant vous voyez on avait raison.Et alors aucune progression en terme d'alternative !

Olivier dénonce avec raison les politiciens bourgeois et leur métiers mais vous vous devriez vous interroger non pas sur votre ligne mais SURTOUT sur votre façon de faire de la politique . Votre façon de débattre , de mépriser ceux qui ne pensent pas comme vous ( je ne parle pas des réacs ) Votre incapacité à toucher les "pauvres" (toute origine) des quartiers et des campagnes confirme votre isolement .Connaissez vous des ex NPA qui ont fuis non pas pour aller à la soupe mais ecoeurés par vos débats de daube, incompréhensible si on n avez pas lu tous le bouquins de Marx Lénine Trotsky et les autres Mais surtout par votre haine et votre dédain envers ceux qui étaient censés vous ressembler.

Vous n'avez aucune crédibilité politique dans les urnes et pire dans les luttes: les ouvriers combatifs se servent de vous puis vous jettent en se tournant vers les réformistes .Pourquoi ?Sont-ils des abrutis aliénés ? Non ils sont lucides , comme moi (j'ai testé ) vous n'etes pas une solution politique immédiate.

L'onanisme entre "amis" et "cousins germains" n'est pas une solution politique pour le peuple qui souffre.

Bon et si tu parlais de politique et non de tenter d'attaquer les gens pour ne pas parler justement de politique.

Est-ce que tu es capable de parler concretement un peu . Tu parles de militants ouvriers, on te parle là du groupe gauche anticapitaliste, qui attente à la démocratie du NPA pour pouvoir rejoindre le FdG ou le PG.

Ce sont des faits concrets, annoncés, dans plusieurs textes de la GA, toi tu essayes de salir les gens qui signalent ceci et son objet;

Tu préfères parler d'autre chose, ce qui montre que tu souhaites parler d'autre chose que du sujet de la file, bref tu fais un bon vieux truc classique.



La Louve ? AC ? Personne n'indique qu'ils sont la ligne juste ou ce qu'on veut, ou que le site de Bellaciao qui a des milliers de lecteurs chaque jour, représente le nirvana de la lutte des classes. Mais ce que l'on peut constater c'est que s'y exprime une pensée de gauche qui n'est pas inféodée à la gauche réformiste et qui se cherche.

On trouve dessus beaucoup d'anciens du PC et du NPA qui ont globalement la particularité d'être plutôt à gauche du NPA sur certains terrains qu'à droite. Ca n'a jamais trop interessé le NPA qui a toujours préféré s'adresser aux courants bureaucratiques du PC ou issus du PC mais toujours bureaucratiques (c'est comme ça, je constate), avec le grand succès que l'on sait, mais on a bien compris, encore une fois, que tu préfères t'attaquer aux gens que de discuter politique.

Parallèlement et contrairement à tes fantasmes en or massif, ceux qui sont pour un parti ouvert et révolutionnaire ne citent pas Marx, Lénine et Trotsky à tout bout de champ, d'ailleurs beaucoup ne sont pas trotskystes comme moi et cherchent un chemin politique en tenant compte de ce qui n'a jamais marché : ce que fait la gauche anti-capitaliste, sa charge contre la démocratie, son irrespect du NPA, et son ralliement politique au réformisme, ralliement qui n'a jamais été pour moi mesurable par la relation au PS.

Seuls les gens malhonnêtes peuvent dire que le NPA perd des militants seulement depuis la candidature Poutou.

Tu ne sembles jamais avoir lu ce que disent ceux qui ne sont pas d'accord avec un ralliement politique au réformisme de droite (le contenu du FdG est à droite de feu le programme commun, par exemple).

Voilà, tu peux continuer à attaquer les gens sur ce qu'ils ne sont pas car tu n'en connais aucun, pour ne pas répondre au moindre débat sur la conception de la démocratie qu'à la GA, interroger sur TOUS les moyens qu'elle souhaite utiliser pour faire triompher une orientation en grande partie peu publique mais pour laquelle il s'agit de lire leurs bulletins depuis un moment (les as-tu lu ?) pour savoir ce qui est visé.


Copas a écrit:
La question du réformisme bureaucratique est ce qui tranche pour moi, le reste, les révolutionnaires (sans avoir de prétention pour le titre) doivent se réunir dans les batailles en cours, la préparation de celles ci.


Étrange cette conclusion ! Réformisme bureautique n'est ils pas plus performant pour défendre les prolos dans leur quotidien que les galimatias marxiste révolutionnaires changeants suivant les chapelles ? Les lubies programmatiques n'ont aucune efficacité en terme de mobilisation et essayez de vous 'ouvrir aux exploités .Sans unité des révolutionnaires , nous ne serons rien alors mieux vaut un "réformisme" défenseur qu'un "gauchisme" réducteur et démobilisateur.

Bon on passera sur le réformisme bureaucratique performant pour défendre les prolos... Ce n'est pas ce que je constate. Plus le réformisme est bureaucratique moins il est efficace pour défendre les travailleurs.
Ce qui a marqué ces dernières 15 années est l'impuissance absolue des nomenclaturas réformistes là syndicales à bloquer les agressions capitalistes.

C'est une marque de fabrique et un des traits les plus importants de ces 15 dernières années, l'impuissance, l'échec, malgré d'énormes mobilisations, et ça dessine en creux notre manque de responsabilité et de créativité pour avoir le début d'une stratégie un peu solide là dessus de reconstruction des organisations de résistance de masse.

Mais bon, je ne pensais pas aux organisations syndicales françaises en parlant de cela mais aux partis de gauche réformistes nomenclaturisés qui ne sont pas de même nature.

Quand je parle de bureaucratie ou plus souvent de normenclatura, je parle bien sur d'une couche sociale et ne fais pas le mélange comme certains entre comportements bureaucratiques et bureaucratie .

Je parlais donc du réformisme bureaucratique politique , et il suffit qu'une fois j'oublie de dire "politique" pour qu'il y ait un de ces braves ralliés au nomenclaturisme politique pour sauter dessus.

Commences par lire ce qu'on dit à maintes reprises les autres, plutôt que de sombrer sur tes généralisations à la con.

Le réformisme bureaucratique global n'arrive plus depuis un moment à obtenir la moindre réforme ni d'ailleurs la moindre ligne de défense un peu solide.
C'est un réformisme sans réformes , les dernières conquêtes se sont faites par de grandes poussées sociales dans l'activité d'une classe pas par des bureaucrates, ceux-ci n'entérinant qu'un rapport de forces.
Ce qui est distinct du réformisme spontané des travailleurs.

La place particulière du nomenclaturisme des petits appareils réformistes (PC, PG, etc) c'est que c'est un réformisme politique nomenclaturiste, incapable d'obtenir la moindre réforme et qui n'existe plus de façon organisée dans le monde des entreprises.

Il y a eut un coup de torchon ces 20 dernières années et on ne trouve plus de parti organisé parmi les travailleurs, dans les entreprises et les secteurs.

Cette situation nouvelle est une donnée lourde de la période. Ceux qui sont dans les entreprises réellement savent de quoi je parle. La particularité du FdG et des partis qui le constitue vient beaucoup de cette extériorisation organique qui ne les fait pas ressembler à un PC d'il y a plusieurs dizaines d"'années.

Leur peu de présence est dans des secteurs extériorisés et vieillissant. Et encore pas sous forme organisée.

On pourrait parler de ce long chemin qui a consisté à désintégrer les cellules puis les sections et enfin les secteurs d'entreprises du PC afin de libérer les adhérents de l'entreprise et les tourner vers une conception de parti hors des entreprises et tournées vers des tactiques de soutiens des élus. Je ne rentrerai pas dans les détails, tout cela fut long mais le bout du chemin a été atteint avec un PC qui a été sorti largement des lieux de production des richesses.

La question des politiques à mener avec eux (et non unitaires) est beaucoup plus limitée pour cela, car ils n'y sont plus... Ca ne veut pas dire qu'ils n'y reviendront pas , ils s'y essayent d'ailleurs pour le PG (mais c'est pour eux très exotique), pratiquement plus pour le PC, mais ils ne savent pas comment faire, les générations qui avaient créé des bases ouvrières (au sens large du terme) sont mortes.

Ca ne signifie pas non plus qu'il ne faille pas avoir de politiques de mobilisation unitaire notamment avec eux mais qu'ils ne sont pas le centre du monde. Quand les travailleurs de Ford font une politique unitaire de mobilisation sous contrôle des travailleurs , qui agglomère très large c'est aussi une politique unitaire qui demeure positive, bien plus que de s'en remettre aux appareils politiques bureaucratiques et anti-démocratiques sans moyens de contrôle et sur le pire des terrains du point de vue contrôle des travailleurs.

L'océan des travailleurs est vaste, il n'y a plus de parti organisé dedans. Le NPA a perdu l'essentiel de ses adhérents et la sympathie autour quand il a pris le virage de raccourcir son champ politique pour retourner au cloaque politicien sans base avec le FdG, pour alliance comme pour opposition. Le sursaut d'il y a quelques mois des militants du NPA est arrivé bien tard mais il a au moins le mérite d'exister, même si il ne fait pas une stratégie .

On ne parle pas là de questions livresques, ni de savoir si quelque chose est bon parce que ça se rapproche plus ou moins à l'interprétation d'un texte, mais d'orientations plus ou moins bonnes pour aider les travailleurs à la résistance concrète contre le capitalisme et passer à la contre-offensive.

Le FdG ne sert à rien de ce point de vue, pire encore il dessert car il crée des leurres.

Voilà, galimatias comme tu dis, t'as raison, je ne suis qu'un dirigeant syndical et je n'ai pas l'immense expérience ouvrière que tu as.

Parler de politique, du réel, des combats du réel, sortir des stratégies gauchistes qui se sont enfermées dans une relation avec le réformisme bureaucratique (qui n'est pas la même chose que le réformisme tout court qui lui est susceptible d’évoluer), amour-répulsion. Chez la GA c'est la soumission et la reprise des mœurs anti-démocratiques du PG qui ont choqué les alters, le tout est bon pour faire triompher une orientation, même le sordide (le fric par exemple).

C'est dommage, mais n'attends pas qu'on dise autre chose là dessus que ce qu'on lit d'un courant.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  verié2 le Mer 15 Fév - 10:06

Nelum
une phobie anti merluche primaire sans aucune alternative politique crédible
Un peu de sérieux, Nelum ! Tu te proclames réformiste, et c'est ton droit. Mais Mélenchon ne peut même pas être considéré comme un "réformiste honnête" - c'est à dire quelqu'un qui croit qu'on va arriver au socialisme par la voie des réformes.

Mélenchon est un ancien ministre de Jospin, qui, à ce titre, porte la responsabilité de la politique anti-sociale de ce gouvernement. Et jamais il n'est revenu là-dessus pour regretter sa politique. Il est ultra nationaliste, a soutenu la guerre de Libye, la vente de Rafales... Que te faut-il de plus ? Son discours est creux : "la révolution citoyenne", ça ne veut rien dire, pas plus que la "force tranquille" de Mitterrand ou les autres slogans marketing du même genre. Il dénonce les banques, les licenciements, la misère ? Et alors ? Quelles conséquences ont ces dénonciations si elles ne sont pas accompagnés de projets de mesures radicales ?

J'ignore quel âge tu as Nelum, et si tu as connu les années quatre-vingt et les illusions (bien plus grandes) suscitées par l'Union de la Gauche. Mais Mélenchon n'est rien d'autre qu'un mini candidat Mitterrand qui vient de faire une OPA sur ce qui reste du PCF. Dans quel but ? Sinon celui de se tailler une place dans la gestion du système, demain dans un gouvernement PS ou après-demain ?

Nous ne sommes pas sur le même terrain. Les militants et sympathisants du FdG ne sont pas pour autant nos ennemis, nous devons pratiquer l'unité avec eux quand c'est possible, mais sur des objectifs conformes aux intérêts des travailleurs, pas sur un terrain électoral pour servir de marchepied à un Mélenchon.

Que les responsables de la GA ne le comprennent pas est assez pitoyable après des années voire des dizaines d'années de militantisme. Se laisser attirer par le scintillement trompeur de 7 % ou 8 % de voix (moins que n'en a fait l'ensemble de l'EG par le passé) est tout aussi pitoyable. Cela montre tout simplement le niveau de démoralisation et de décomposition idéologique qu'ils ont atteint.

L'illusion d'être "plus utiles" ? Soyons sérieux ! L'utilité pour la classe ouvrière, c'est dans les luttes, dans les entreprises, les quartiers qu'on peut la démontrer, pas dans les urnes et dans les mini combinaisons bureaucratiques.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  nelum le Mer 15 Fév - 12:12

J'ai envie de faire court car la prose de Copas est un galimatias incompréhensible . Tu devrais t'interroger : Pourquoi tu écris aussi vite sur ce forum ? Ta prose est démobilisatrice et tu te parles au fond (onanisme) chacun son truc ...

En revanche j'ai envie de répondre à Verié car il pose les vrais questions avec un vrai sens de l’échange. J'ai une "petite" culture politique ( Front populaire et 68) les luttes ouvrières , syndicales et 81 puis 83 .Sinon je ne suis pas pro GA , je ne m’intéresse pas à Merluche (je connais son parcours) mais je ne sais plus qui voter : PCF(via Merluche) Poutou ou abstention. Je pense que "les élections sont des pièges à cons" mais je suis un "con "qui a envie de s'inscrire dans un processus démocratique .

Puis je dire que je prends de plus en plus de recul devant les discours affirmés des individus (groupe solitaire) des groupes, des groupuscules , des partis dit de gauche ou d’extrême gauche .Je m'interroge sur le sens du réformisme , du "révolutionnarisme" et sur les différentes formes de "gauchisme" .

Je m'interroge aussi sur ce gout à la division et à la haine ( voir la tribune de la GR) Je pense de plus en plus que cela dépasse un débat politique mais je crois que je n'ai pas ma place ici car j'aurais envie de vous interroger sur vos motivations personnelles mais ce n 'est pas votre truc alors je vous laisse débattre entre l'élite éclairée car quand je lis les Vals les Rousseau ou les Copas j'ai envie d'aller voir ailleurs avec des vrais gens qui s'interrogent mais qui ne "fusillent" pas symboliquement ....


nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  yannalan le Mer 15 Fév - 12:35

Je pense qu'on est nombreux à s'interroger effectivement. Le problème à mon avis, c'est qu'on se focalise et les gens autour de nous aussi, sur des élections présidentielles qui n'amèneront rien de bon de toute façon.
Même si le FDG atteignait son rêve de 10%, il en ferait quoi ? Comme le PCF du temps où il en faisait 20%, il négocierait des postes de ministres et des désistements pour l'Assemblée.On a vu les résultats à long terme.
Voter pour un candidat d'extrême gauche, ça sert pas à grand-chose non plus, le principal intérêt , c'est une fenêtre d'expression dans les grands médias, ce qui peut être intéressant si le candidat l'utilise pour expliquer que le principal problème c'est que les travailleurs se prennent en charge eux-mêmes sans compter sur leurs votes.
Mais ça on l'entend pas beaucoup, malheureusement. On a un peu l'impression qu'on balance des "programmes d'urgence" sans le mode d'emploi pour y arriver.


yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  verié2 le Mer 15 Fév - 12:46


Nelum
j'aurais envie de vous interroger sur vos motivations personnelles
La psychologie des militants joue sans doute un rôle, variable selon les circonstances et les places qu'ils occupent, mais elle ne suffit pas pour expliquer l'histoire ni le fonctionnement et la politique des organisations.

Cela fait bien longtemps que toutes sortes de sociologues et psychologues ont expliqué que les militants étaient des frustrés, avides de pouvoir, les militantes féministes des mal baisées etc. On retrouve ce genre de thèse... chez Anatole France, à propos de la Révolution de 1789, dans Les Dieux ont soif.

La tentative de psychologiser les militants et de dévaloriser leur engagement en lui cherchant toutes sortes de motivations douteuses n'est donc pas nouvelle.

Nos motivations individuelles ont assez peu d'intérêt. On juge les gens sur leur comportement, leur pratique, pas sur leurs seuls discours ni sur la psychologie qu'on leur prête. Les militants ont en commun qu'ils sont engagés dans la lutte contre cette société et ses injustices. Ensuite, chacun d'eux a une histoire personnelle qui nourrit cet engagement.

Les militants n'ont pas d'une façon générale soif de haine et de division. La division sectaire est malheureusement un phénomène sociologique et politique qui s'explique par l'histoire du mouvement ouvrier, la période de recul que nous avons vécu, le contexte politique etc, du moins pour les matérialistes qui ne cherchent pas ces divisions dans le subconscient des militants.

Mais toi-même, Nelum, tu sembles (à première vue car je ne te connais que par quelques écrits) représenter assez bien le cas de l'ex militant ou sympathisant démoralisé qui exprime sa propre démoralisation et une certaine hargne à l'encontre de ceux qui sont moins démoralisés que lui et continuent la lutte. Avec leurs faibles moyens, leurs erreurs... et leurs divisions.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  nelum le Mer 15 Fév - 14:37

yannalan a écrit:Je pense qu'on est nombreux à s'interroger effectivement. Le problème à mon avis, c'est qu'on se focalise et les gens autour de nous aussi, sur des élections présidentielles qui n'amèneront rien de bon de toute façon.Même si le FDG atteignait son rêve de 10%, il en ferait quoi ? Comme le PCF du temps où il en faisait 20%, il négocierait des postes de ministres et des désistements pour l'Assemblée.On a vu les résultats à long terme.
Voter pour un candidat d'extrême gauche, ça sert pas à grand-chose non plus, le principal intérêt , c'est une fenêtre d'expression dans les grands médias, ce qui peut être intéressant si le candidat l'utilise pour expliquer que le principal problème c'est que les travailleurs se prennent en charge eux-mêmes sans compter sur leurs votes.Mais ça on l'entend pas beaucoup, malheureusement. On a un peu l'impression qu'on balance des "programmes d'urgence" sans le mode d'emploi pour y arriver.

Je pourrai partager ce point de vue mais je dirai aussi l’extrême gauche est responsable de son échec ....

nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Roseau le Mer 15 Fév - 14:49

yannalan a écrit:
Voter pour un candidat d'extrême gauche, ça sert pas à grand-chose non plus, le principal intérêt , c'est une fenêtre d'expression dans les grands médias, ce qui peut être intéressant si le candidat l'utilise pour expliquer que le principal problème c'est que les travailleurs se prennent en charge eux-mêmes sans compter sur leurs votes.
Mais ça on l'entend pas beaucoup, malheureusement. On a un peu l'impression qu'on balance des "programmes d'urgence" sans le mode d'emploi pour y arriver.
Très juste.
Programme d'urgence et bouclier social ne font pas le compte.
En pleine crise du capitalisme, il faut donner une réponse politique.
Pas celle des nomenclatures Flan(c) de Gauche du PS,
mais de démocratie réelle, donc le socialisme et le pouvoir des travailleurs.

L'effondrement de l'URSS avait donné un coup au projet socialiste.
La crise est le moment de surmonter la gueule de bois, d'affirmer la nécessité du socialisme.

C'est le socle des Principes Fondateurs du NPA.
On l'entend enfin un peu avec sa nouvelle majorité.
Mais c'est très long à venir. Et c'est urgent!
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Mer 15 Fév - 19:49

nelum a écrit:J'ai envie de faire court car la prose de Copas est un galimatias incompréhensible . Tu devrais t'interroger : Pourquoi tu écris aussi vite sur ce forum ? Ta prose est démobilisatrice et tu te parles au fond (onanisme) chacun son truc ...

Je m'interroge aussi sur ce gout à la division et à la haine ( voir la tribune de la GR) Je pense de plus en plus que cela dépasse un débat politique mais je crois que je n'ai pas ma place ici car j'aurais envie de vous interroger sur vos motivations personnelles mais ce n 'est pas votre truc alors je vous laisse débattre entre l'élite éclairée car quand je lis les Vals les Rousseau ou les Copas j'ai envie d'aller voir ailleurs avec des vrais gens qui s'interrogent mais qui ne "fusillent" pas symboliquement ....


Ca fait plaisir un mec qui n'est pas haineux mais dis que les autres se masturbent, qu’ils ne connaissent rien au monde, etc, c'est bon ça, et un mec incapable de parler de politique sans chercher à attaquer les personnes dont il ne connait rien, sans jamais parler de politique.

Après il y a le désir profond de psychanalyser les autres quand on n'est pas d'accord avec, on ne comprend rien de ce qu'ils disent quand ils ne sont pas de notre culture politique précise, etc... désirs d'enfermement des autres, absences d'ouverture, pas bon mon gars.

C'est un plaisir de parler avec Nahum. Il n'est d'aucune position mais attaque les personnes qui critiquent la GA, mais pas ce qu'ils disent.

Bien retour au sujet du fil....

J'aimerai d'ailleurs revenir au problème de la démocratie et le choix du courant précité de ne pas la respecter et en même temps qui exprime que TOUS les moyens sont bons pour aboutir à s'allier politiquement avec JLM . Les mots sont forts et dirigés vers le NPA.

Ca ne choque pas ?
Rien ?

C'est fusiller que de critiquer cela ?
Retour donc à, là, la critique des armes.
Ou plus généralement à parler de politique.

Non, nous sommes beaucoup à penser que tous les moyens ne sont pas bons avec des camarades qui ne sont pas d'accord avec nous...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  GGrun le Mer 15 Fév - 21:13

Copas a écrit:
GGrun a écrit:petit scarabée (comme ce fil) a validé la scission.
scarabée, mi koné pa nou di en créol, mais petit en pensée sa nou koné.
les scissions, recompositions et autres drames du MO et trotst ne datent pas du NPA.
Et avaient des raisons autrement plus sérieuses que la Mélenchonite.
Et pourtant, même les recompositions se faisaient. Copas qui connait tout nous fera le rappel.
Pourquoi n'en tire t'il pas des conclusions plus réalistes (j'ose l'adjectif) ?

Copas ne connait pas tout et n'a jamais prétendu à cela. Ce n'est pas un trotskyste non plus, mais il attend que l'on parle de politique d'abord.

Ceux qui scissionnent c'est la GA en l’occurrence, qui négocie pour un même parti avec le PG et les alters par ailleurs (comme ils l'annoncent benoitement dans leur bulletin interne). Ce n'est pas le NPA qui scissionne, ce n'est pas la "gauche" du NPA qui scissionne, ou les gauches, ou ce qu'on veut, mais ceux qui manœuvrent pour bloquer le NPA . Scissionnent sans scissionner, se comportent comme un parti bis qui ambitionne tous les moyens pour sa politique, pendant qu'ils demeurent dans le NPA.

Un peu de lecture GGrun te fera du bien. Ca évitera de t'en prendre à ceux qui témoignent de ce qui se passe.

Ce n'est pas moi qui annonce qu'il faut utiliser tous les moyens pour mener une politique et de ne pas respecter la démocratie dans le NPA, alors pour ceux qui ont éteint la lumière je repasse l'incroyable ode de nos amis :

Quels que soient pronostics et résultats, une bataille publique unitaire doit commencer maintenant, elle devrait être menée par la Gauche Anticapitaliste et si possible le NPA dans son ensemble. Cela implique de ne pas tenir compte de la décision votée par le dernier CPN et que les militants du NPA s’emparent dès maintenant localement de cet enjeu. Car, c’est dès les mois de mai et juin, donc également pendant les législatives, que commencent à se construire et à s’incarner un éventuel bloc de gauche anti-crises.

Nous chercherons à mettre en œuvre cette politique dès maintenant par tous les moyens à notre disposition, dans et en dehors du NPA[/b]

Bien, tout est possible ?
Tous les moyens ?

Ca te va ça mon ami ? tu n'éprouves pas un malaise là ?

Le malaise que j'ai eu et exprimé sur ce fil c'est de voir ce débat dans "autre orga politique".
Je t'ai provoqué, camarade Copas, sur tes connaissances et capacités de réactions sur l'histoire des compositions décompositions et recompositions de l'extrême gauche (trostkiste car ce fut ma famille, mais j'ai jamais été sectaire sauf...). Excuse pour t'avoir cru de la famille. Merci pour la lecture. Mais cette lecture répond pas à mon MALAISE. Que la direction de ce Forum et Copas pensent que les choix de la GA et leurs application PAR TOUS LES MOYENS les classent dans LES AUTRES ORGAS POL hors extrémes gauches
me rappelle trop de PRATIQUES religieuses ou politiques
contre lesquelles j'ai lutté toute ma vie.
Je ne croyais pas ces pratiques revenir dans ma famille politique.
Je continuerai à les combattre.
Contre n'importe quel donneur de leçons, mystique ou politique.

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Jeu 16 Fév - 0:18

GGrun a écrit:
Copas a écrit:
GGrun a écrit:petit scarabée (comme ce fil) a validé la scission.
scarabée, mi koné pa nou di en créol, mais petit en pensée sa nou koné.
les scissions, recompositions et autres drames du MO et trotst ne datent pas du NPA.
Et avaient des raisons autrement plus sérieuses que la Mélenchonite.
Et pourtant, même les recompositions se faisaient. Copas qui connait tout nous fera le rappel.
Pourquoi n'en tire t'il pas des conclusions plus réalistes (j'ose l'adjectif) ?

Copas ne connait pas tout et n'a jamais prétendu à cela. Ce n'est pas un trotskyste non plus, mais il attend que l'on parle de politique d'abord.

Ceux qui scissionnent c'est la GA en l’occurrence, qui négocie pour un même parti avec le PG et les alters par ailleurs (comme ils l'annoncent benoitement dans leur bulletin interne). Ce n'est pas le NPA qui scissionne, ce n'est pas la "gauche" du NPA qui scissionne, ou les gauches, ou ce qu'on veut, mais ceux qui manœuvrent pour bloquer le NPA . Scissionnent sans scissionner, se comportent comme un parti bis qui ambitionne tous les moyens pour sa politique, pendant qu'ils demeurent dans le NPA.

Un peu de lecture GGrun te fera du bien. Ca évitera de t'en prendre à ceux qui témoignent de ce qui se passe.

Ce n'est pas moi qui annonce qu'il faut utiliser tous les moyens pour mener une politique et de ne pas respecter la démocratie dans le NPA, alors pour ceux qui ont éteint la lumière je repasse l'incroyable ode de nos amis :

Quels que soient pronostics et résultats, une bataille publique unitaire doit commencer maintenant, elle devrait être menée par la Gauche Anticapitaliste et si possible le NPA dans son ensemble. Cela implique de ne pas tenir compte de la décision votée par le dernier CPN et que les militants du NPA s’emparent dès maintenant localement de cet enjeu. Car, c’est dès les mois de mai et juin, donc également pendant les législatives, que commencent à se construire et à s’incarner un éventuel bloc de gauche anti-crises.

Nous chercherons à mettre en œuvre cette politique dès maintenant par tous les moyens à notre disposition, dans et en dehors du NPA[/b]

Bien, tout est possible ?
Tous les moyens ?

Ca te va ça mon ami ? tu n'éprouves pas un malaise là ?

Le malaise que j'ai eu et exprimé sur ce fil c'est de voir ce débat dans "autre orga politique".
Je t'ai provoqué, camarade Copas, sur tes connaissances et capacités de réactions sur l'histoire des compositions décompositions et recompositions de l'extrême gauche (trostkiste car ce fut ma famille, mais j'ai jamais été sectaire sauf...). Excuse pour t'avoir cru de la famille. Merci pour la lecture. Mais cette lecture répond pas à mon MALAISE. Que la direction de ce Forum et Copas pensent que les choix de la GA et leurs application PAR TOUS LES MOYENS les classent dans LES AUTRES ORGAS POL hors extrémes gauches
me rappelle trop de PRATIQUES religieuses ou politiques
contre lesquelles j'ai lutté toute ma vie.
Je ne croyais pas ces pratiques revenir dans ma famille politique.
Je continuerai à les combattre.
Contre n'importe quel donneur de leçons, mystique ou politique.

Non c'est la proximité avec la GU sur la démarche qui me les a fait mettre dans ce fil, mais pas qu'ils estiment que tous les moyens soient bons ou la logique anti-démocratique (qui se retrouvait également avant dans d'autres courants gauchistes) .

Ca c'est une autre question qui fait retourner l'estomac et crée un drôle de malaise.
Enfin moi ça me révulse d'entendre qu'on utilisera TOUS les moyens dans le cadre d'une bataille politique vis à vis d’autres camarades, de fait.

D'ailleurs, question de culture et de diversité, je ne suis pas forcement choqué par les mêmes choses que tel ou tel courant. Mais ça c'est un peu trop

C'est ça qui m'inquiète fort et me fait penser à une dégénérescence qui dépasse la question du NPA (mais que, finalement la LCR et le NPA ont nourri en leur sein... Jusqu'à quel point ????). Mais sans être un embaumeur de bensaïd celui-ci nous indiquait qu'il y avait forcément un aspect pathologique de rester un courant isolé pendant des dizaines d'années dépassant le stade du groupuscule et en même temps restant faible. La LCR n'est pas la seule d'ailleurs dans ce cas , d'autres ont des travers à plusieurs symétries.

Dont la peur de rester seuls , la peur d'affronter seuls des océans inorganisés, avec la tentation de retourner à la relation avec des nomenclaturistes ombres de ce qu'ils étaient avant, réduisant le champ politique à la relation dont les trotskystes avaient l'habitude. Opposants ou souhaitant s'y fonde comme un retour rassurant, c'est pour ça que je parlais du champ amour-répulsion de l'extrème gauiche vis à vis des réformistes nomenclaturisés.

Après le réformisme et tout ça, c'est honorable , comme le ralliement de fait aux groupes réformistes normenclaturisés et peu organisés dans les entreprises (je sais la formule est lourde mais je n'en vois pas d'autre).

Personne n'a de réponses toutes faites à la situation confuse qui s'avance entre les classes, de combats de chiens, mais le ralliement au socialisme par en haut ne me parait pas la meilleure des choses en ce moment.

Ca n’empêche que j'ai beaucoup de respect pour les trotskystes.



Dernière édition par Copas le Jeu 16 Fév - 0:40, édité 1 fois
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Roseau le Jeu 16 Fév - 0:36

Malheureusement Copas a raison
La GA, sans référence au socialisme, à la révolution sociale, au gouvernement des travailleurs,
autant d'objectifs des Principes Fondateurs du NPA jetés aux orties,
et avec le ralliement au sénateur sorti du PS,
et allié aux soutiens patentés du capital (nomenclature PC),
a pris la route de 95 % des militants un jour d'extrême gauche.

Il faut avoir commencé à milliter comme moi en 66 (alors JCR) pour le savoir:
plus de 95% des militants se sont fatigués.
C'est pas leur faute. La situation politique des dernières années les a usés.
Ils ont beaucoup donné. Bien de mes amis sont anciens LCR,
ont abandonné toute perspective de révolution sociale,
en passant par exactement les même sas, qu'on appelle GU, C&A ,GA, etc aujourd'hui.
Ils n'ont pas démérité.
Ils ont même fait des choses courageuses, admirables,et ont droit au repos...
(je mets de côté les dirigeants qui vendent leur capital politique, comme Picquet...)

C'est toujours dans les batailles présentes,
avec une nouvelle génération,
que se construit un parti révolutionnaire.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  GGrun le Jeu 16 Fév - 11:04

OK pour Roseau, la GA ce sont les liquidateurs des principes du NPA,
pour Copas, la GA c'est la GU.
La messe est dite.
L'excommunication est sanctionnée : dehors de l'extrème gôche, vade rétro dans les autres orga pol.
Les censeurs ont censuré.
Ainsi soit-t-il

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  verié2 le Jeu 16 Fév - 11:26

GGrun a écrit:OK pour Roseau, la GA ce sont les liquidateurs des principes du NPA,
pour Copas, la GA c'est la GU.
La messe est dite.
L'excommunication est sanctionnée : dehors de l'extrème gôche, vade rétro dans les autres orga pol.
Les censeurs ont censuré.
Ainsi soit-t-il
Peu importe où on les classe. Ce n'est pas une question d'étiquettes mais de choix politiques. L'évolution de la GA, du moins de ses "dirigeants", avec certes des coquetteries, des nuances etc, en direction du FdG me semble indéniable. C'est un choix de la part de ces camarades. Il n'est pas question de les excommunier mais de constater que leur choix les conduit, comme Picquet et sa GU précédemment, à se fondre dans un regroupement à caractère ouvertement "politicien de gauche gestionnaire du système", car c'est tout de même bien l'objectif du FdG, toutes composantes comprises, non ? (Du moins si l'on excepte des petits groupes "entristes" comme La Riposte, mais ce n'est pas la démarche de la GA.)

On ne peut même pas parler de "réformistes" : le FdG n'a rien à voir avec les grands partis ouvriers réformistes du début du 20ème siècle qui prétendaient parvenir au socialisme par la voie des réformes. Le FdG ne prétend nullement parvenir à une société socialiste, mais seulement améliorer et démocratiser un peu la société capitaliste.

Il n'y a ni excommunication ni calomnie dans ce constat. Pourquoi donc ferait-on semblant de croire que des militants qui choisissent de se rallier au FdG seraient encore "révolutionnaires", "marxistes" ou même sérieusement "anti-capitalistes" ?
Il y a un désaccord de fond qui n'a rien à voir avec les divergences qui pouvaient opposer LO à la LCR, ou les tendances minoritaires de LO à leur direction etc. Divergences qui n'auraient pas du empêcher l'appartenance à un parti commun.
Mais quand les désaccords deviennent ainsi "stratégiques", il est en effet difficile de cohabiter. L'erreur des fondateurs du NPA a été au départ de croire que c'était possible durablement...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Eugene Duhring le Jeu 16 Fév - 12:34

verié2 a écrit:
GGrun a écrit:OK pour Roseau, la GA ce sont les liquidateurs des principes du NPA,
pour Copas, la GA c'est la GU.
La messe est dite.
L'excommunication est sanctionnée : dehors de l'extrème gôche, vade rétro dans les autres orga pol.
Les censeurs ont censuré.
Ainsi soit-t-il
Peu importe où on les classe. Ce n'est pas une question d'étiquettes mais de choix politiques. L'évolution de la GA, du moins de ses "dirigeants", avec certes des coquetteries, des nuances etc, en direction du FdG me semble indéniable. C'est un choix de la part de ces camarades. Il n'est pas question de les excommunier mais de constater que leur choix les conduit, comme Picquet et sa GU précédemment, à se fondre dans un regroupement à caractère ouvertement "politicien de gauche gestionnaire du système", car c'est tout de même bien l'objectif du FdG, toutes composantes comprises, non ? (Du moins si l'on excepte des petits groupes "entristes" comme La Riposte, mais ce n'est pas la démarche de la GA.)

On ne peut même pas parler de "réformistes" : le FdG n'a rien à voir avec les grands partis ouvriers réformistes du début du 20ème siècle qui prétendaient parvenir au socialisme par la voie des réformes. Le FdG ne prétend nullement parvenir à une société socialiste, mais seulement améliorer et démocratiser un peu la société capitaliste.

Il n'y a ni excommunication ni calomnie dans ce constat. Pourquoi donc ferait-on semblant de croire que des militants qui choisissent de se rallier au FdG seraient encore "révolutionnaires", "marxistes" ou même sérieusement "anti-capitalistes" ?
Il y a un désaccord de fond qui n'a rien à voir avec les divergences qui pouvaient opposer LO à la LCR, ou les tendances minoritaires de LO à leur direction etc. Divergences qui n'auraient pas du empêcher l'appartenance à un parti commun.
Mais quand les désaccords deviennent ainsi "stratégiques", il est en effet difficile de cohabiter. L'erreur des fondateurs du NPA a été au départ de croire que c'était possible durablement...
La GA ne fait qu'appliquer la ligne qui a été celle de la Ligue durant des années et qui s'est perpétué en partie lors de la création du NPA : la recherche de l'unité à tout prix sans considération pour le programme. Pendant des années, il y a eu par exemple un entrelac ATTAC/LCR indémêlable, hors ATTAC est tout sauf un parti, propose tout sauf le socialisme. Idem pour les forums sociaux internationaux dans lesquels grenouillait la LCR et qui ressemblait à un patchwork sans objet sinon dénoncer certains ravages. Des exemples d'unité à tout prix, la LCR en a promu un paquet. Le NPA ne diffère pas tellement de cette ligne. Alors certains amènent cette course unitaire un cran plus loin et font bondir les autres.
De plus, sur la GA et son rapprochement avec le FdG, certains sur ce forum crie au scandale au motif qu'il faut être indépendant du PS. Ainsi, on entre dans un cercle vicieux qui énonce que les amis de mes ennemis sont mes ennemis, que l'indépendance par rapport au PS impose l'indépendance par rapport à ceux - distincts du PS - qui se placeraient en situation de dépendance par rapport au PS. Ainsi donc le FdG n'apporte aucune garantie d'indépendance au PS, alors la GA ou la GU n'apportant aucune garantie sur leur indépendance par rapport à ceux qui n'apportent aucune garantie par rapport au PS, deviennent ces amis de ces ennemis par un coup à 3 bandes. Cela devient franchement risible ...

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  verié2 le Jeu 16 Fév - 12:50

Duhring
La GA ne fait qu'appliquer la ligne qui a été celle de la Ligue durant des années et qui s'est perpétué en partie lors de la création du NPA : la recherche de l'unité à tout prix sans considération pour le programme.
La LCR a mené en effet une politique très opportuniste et souvent droitière. Toutefois, il me semble qu'il y a un saut qualitatif très net avec Picquet, la GUE, et ses successeurs.
La LCR, si opportuniste fut-elle, restait sur des positions marxistes révolutionnaires, internationalistes. Il ne s'agit plus seulement d'opportunisme "unitaire" mais de ralliement à des forces ouvertement nationalistes et gestionnaires du système. Alors, certes, on peut considérer que cet ultime avatar n'est que l'aboutissement logique de ces glissements opportunistes. Néanmoins, le Rubicon est franchi...
certains sur ce forum crie au scandale au motif qu'il faut être indépendant du PS.
L'indépendance vis à vis du PS ne garantit en effet rien du tout et cet argument quasi unique a été mis bien trop souvent en avant pour se distinguer du FdG, alors qu'il y a - ou devraient y avoir - des différences fondamentales de perspectives qui ne se limitent nullement à la tactique vis à vis du PS !
Cela devient franchement risible ...
Pas vraiment. Ca donne plutôt envie de pleurer de voir tant d'énergies et d'espoirs gaspillés, tant de possibilités gâchées et, d'une façon générale, l'incapacité de l'extrême gauche à assumer les responsabilités qui devraient être les siennes dans une période pareille...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  tristana le Jeu 16 Fév - 13:09

Eugene Duhring a écrit:
verié2 a écrit:
GGrun a écrit:OK pour Roseau, la GA ce sont les liquidateurs des principes du NPA,
pour Copas, la GA c'est la GU.
La messe est dite.
L'excommunication est sanctionnée : dehors de l'extrème gôche, vade rétro dans les autres orga pol.
Les censeurs ont censuré.
Ainsi soit-t-il
Peu importe où on les classe. Ce n'est pas une question d'étiquettes mais de choix politiques. L'évolution de la GA, du moins de ses "dirigeants", avec certes des coquetteries, des nuances etc, en direction du FdG me semble indéniable. C'est un choix de la part de ces camarades. Il n'est pas question de les excommunier mais de constater que leur choix les conduit, comme Picquet et sa GU précédemment, à se fondre dans un regroupement à caractère ouvertement "politicien de gauche gestionnaire du système", car c'est tout de même bien l'objectif du FdG, toutes composantes comprises, non ? (Du moins si l'on excepte des petits groupes "entristes" comme La Riposte, mais ce n'est pas la démarche de la GA.)

On ne peut même pas parler de "réformistes" : le FdG n'a rien à voir avec les grands partis ouvriers réformistes du début du 20ème siècle qui prétendaient parvenir au socialisme par la voie des réformes. Le FdG ne prétend nullement parvenir à une société socialiste, mais seulement améliorer et démocratiser un peu la société capitaliste.

Il n'y a ni excommunication ni calomnie dans ce constat. Pourquoi donc ferait-on semblant de croire que des militants qui choisissent de se rallier au FdG seraient encore "révolutionnaires", "marxistes" ou même sérieusement "anti-capitalistes" ?
Il y a un désaccord de fond qui n'a rien à voir avec les divergences qui pouvaient opposer LO à la LCR, ou les tendances minoritaires de LO à leur direction etc. Divergences qui n'auraient pas du empêcher l'appartenance à un parti commun.
Mais quand les désaccords deviennent ainsi "stratégiques", il est en effet difficile de cohabiter. L'erreur des fondateurs du NPA a été au départ de croire que c'était possible durablement...
La GA ne fait qu'appliquer la ligne qui a été celle de la Ligue durant des années et qui s'est perpétué en partie lors de la création du NPA : la recherche de l'unité à tout prix sans considération pour le programme. Pendant des années, il y a eu par exemple un entrelac ATTAC/LCR indémêlable, hors ATTAC est tout sauf un parti, propose tout sauf le socialisme. Idem pour les forums sociaux internationaux dans lesquels grenouillait la LCR et qui ressemblait à un patchwork sans objet sinon dénoncer certains ravages. Des exemples d'unité à tout prix, la LCR en a promu un paquet. Le NPA ne diffère pas tellement de cette ligne. Alors certains amènent cette course unitaire un cran plus loin et font bondir les autres.
De plus, sur la GA et son rapprochement avec le FdG, certains sur ce forum crie au scandale au motif qu'il faut être indépendant du PS. Ainsi, on entre dans un cercle vicieux qui énonce que les amis de mes ennemis sont mes ennemis, que l'indépendance par rapport au PS impose l'indépendance par rapport à ceux - distincts du PS - qui se placeraient en situation de dépendance par rapport au PS. Ainsi donc le FdG n'apporte aucune garantie d'indépendance au PS, alors la GA ou la GU n'apportant aucune garantie sur leur indépendance par rapport à ceux qui n'apportent aucune garantie par rapport au PS, deviennent ces amis de ces ennemis par un coup à 3 bandes. Cela devient franchement risible ...

Bien vu!
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Eugene Duhring le Jeu 16 Fév - 13:41

verié2 a écrit:
Duhring
La GA ne fait qu'appliquer la ligne qui a été celle de la Ligue durant des années et qui s'est perpétué en partie lors de la création du NPA : la recherche de l'unité à tout prix sans considération pour le programme.
La LCR a mené en effet une politique très opportuniste et souvent droitière. Toutefois, il me semble qu'il y a un saut qualitatif très net avec Picquet, la GUE, et ses successeurs.
La LCR, si opportuniste fut-elle, restait sur des positions marxistes révolutionnaires, internationalistes. Il ne s'agit plus seulement d'opportunisme "unitaire" mais de ralliement à des forces ouvertement nationalistes et gestionnaires du système. Alors, certes, on peut considérer que cet ultime avatar n'est que l'aboutissement logique de ces glissements opportunistes. Néanmoins, le Rubicon est franchi...
certains sur ce forum crie au scandale au motif qu'il faut être indépendant du PS.
L'indépendance vis à vis du PS ne garantit en effet rien du tout et cet argument quasi unique a été mis bien trop souvent en avant pour se distinguer du FdG, alors qu'il y a - ou devraient y avoir - des différences fondamentales de perspectives qui ne se limitent nullement à la tactique vis à vis du PS !
Cela devient franchement risible ...
Pas vraiment. Ca donne plutôt envie de pleurer de voir tant d'énergies et d'espoirs gaspillés, tant de possibilités gâchées et, d'une façon générale, l'incapacité de l'extrême gauche à assumer les responsabilités qui devraient être les siennes dans une période pareille...
Les énormes difficultés que rencontre le NPA ne surgissent pas du néant, elles sont le fruit de problèmes - en particulier la liaison entre le programme et les stratégies, qui n'ont jamais été réglés, qui se sont donc perpétués dans le NPA sous la houlette de l'ancienne direction - celle de la LCR. Pour moi, la GA et auparavant la GUE, forme la vraie ligne de la LCR et donc la ligne historique du NPA. Le seul reproche que je pourrais faire à la GA, c'est de ne pas théoriser cette ligne ; elle donne donc l'impression d'un empirisme propre à engendrer doute, incompréhension, incohérence, etc.
Je rajouterai que la GUE et la GA ne sont que des tatonnements pour sortir de la crise que vivent les partis d'extrême-gauche depuis des années en particulier une tendance premanente à l'isolement et l'éclatement. Pendant des décennies, cette tendance a été balayée d'un revers de la main ramenant sans cesse l'histoire du POSDR pour la justifier ; certains même estimant cela sain. Mais 60 ans ont passé et cette vision du parti en mouvement perpétuel à l'intérieur traduit maintenant une vraie crise, une crise insoluble, dont les travailleurs n'ont que faire et qui ne rend d'ailleurs pas service à la classe qu'elle sert.
Selon moi, on doit composer avec - on ne déroulera pas l'histoire à l'envers, mais notre tâche, c'est de tenter de faire ce que nos directions ont été infoutus de faire : l'unité dans nos rangs à la base envers et contre tout en mettant de côté les tares de nos différentes organisations.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Achille le Jeu 16 Fév - 15:28

GGrun a écrit:OK pour Roseau, la GA ce sont les liquidateurs des principes du NPA,
pour Copas, la GA c'est la GU.
La messe est dite.
L'excommunication est sanctionnée : dehors de l'extrème gôche, vade rétro dans les autres orga pol.
Les censeurs ont censuré.
Ainsi soit-t-il

Et oui la messe est dite par nos deux duettistes du clavier. Ils ont caractérisé, amen! Incapables de s'interroger à propos des départs successifs du NPA, de son audience confidentielle pour cette campagne, sur la nature véritable de l'organisation et la continuité avec la LCR, de son isolement (aucun accord pour un front commun)... bref dans la bonne tradition trotskyste ils feraient d'excellent agents du FdG dans le NPA/LCR tant ils poussent les militants vers la porte.

Achille

Messages : 2739
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Roseau le Jeu 16 Fév - 15:39

Pour moi, la GA et auparavant la GUE, forme la vraie ligne de la LCR et donc la ligne historique du NPA.
C'est une erreur factuelle, tant pour la LCR comme au NPA.
Ne prenons que le NPA: la ligne "historique", c'est nécéssairement les Principes Fondateurs,
adoptés par 540 pour, 1 contre, 49 abstentions et 5 refus de vote à son Congrès de fondation.

Il suffit de les lire. Les positions GA ou GU (Picquet) en sont très éloignées,
tellement d'ailleurs que la GU a quitté d'entrer dans le NPA au moment de sa fondation.

Principes fondateurs du NPA
http://www.npa2009.org/content/principes-fondateurs-du-nouveau-parti-anticapitaliste-adopt%C3%A9s-par-le-congr%C3%A8s

Quant à participer à ATTAC, ou dans le mouvement altermondialiste,
on peut (il faut) toujours discuter de l'orientation défendue,
mais refuser de participer à certaines associations, car pas MR,
comme aux syndicats, car pas MR, ou aux actions unitaires,
ce serait totalement sectaire.
La LCR a eu raison d'être toujours la plus unitaire,
et de participer activement à tous les combats d'émancipation.
Le NPA aussi, plus que tout autre.

Mais être toujours unitaire pour deux,
cela n'a rien à voir avec brader son programme
et faire une campagne d'aménagement du capitalisme, (FdG, voir ci-dessous),
à un moment qui appellle juste le contraire: le combattre comme jamais,
avec l'alternative plus ouverte que jamais "socialisme ou barbarie".

Et rien non plus avec abandonner la construction d'un parti révolutionnaire
pour rejoindre un parti ou front même pas réformiste comme le rappelle souvent
et avec raison Vérié (le socialisme est exclu du programme FdG...).
Ce qu'ils font, c'est ce que l'on a toujours vu dans le mouvement révo:
des décrochages associant quelques ambitieux allant à la soupe
entourés de militants sincères mais fatigués par des années d'excellents services,
ou démoralisés par les difficultés à sortir des traumatismes infligés au mouvement ouvrier
dans le siècle passé...

PS Ravi de voir Achille continuer avec ses attaques personnelles,
y compris prétendre qu'on n'explique pas les difficultés du NPA.
Là c'est le comble du Foutage de Gueule, car Copa, moi, et tant d'autres
n'ont cessé de critiquer la direction droitière, tournant le dos au projet du NPA.


Dernière édition par Roseau le Jeu 16 Fév - 15:45, édité 1 fois
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  yannalan le Jeu 16 Fév - 15:40

Ca me fait marrer, les gens qui traitent les autres de "derrière leur clavier"alors qu'ils y sont eux-mêmes....
Et ça sert à quoi des principes fondateurs dont tout le monde se fout éperdument ou presque et un parti où n'importe qui peut faire n'importe quoi?

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Eugene Duhring le Jeu 16 Fév - 15:58

Roseau a écrit:
Pour moi, la GA et auparavant la GUE, forme la vraie ligne de la LCR et donc la ligne historique du NPA.
C'est une erreur factuelle, tant pour la LCR comme au NPA.
Ne prenons que le NPA: la ligne "historique", c'est nécéssairement les Principes Fondateurs, adoptés par 540 pour, 1 contre, 49 abstentions et 5 refus de vote à son Congrès de fondation.

Il suffit de les lire. Les positions GA ou GU (Picquet) en sont très éloignées,
tellement d'ailleurs que la GU a quitté d'entrer dans le NPA au moment de sa fondation.

Quant à participer à ATTAC, ou dans le mouvement altermondialiste, on peut (il faut) toujours discuter de l'orientation défendue, mais refuser de participer à certaines associations, car pas MR, comme aux syndicats, car pas MR, ou aux actions unitaires, ce serait totalement sectaire.
La LCR a eu raison d'être toujours la plus unitaire, et de participer activement à tous les combats d'émancipation. Le NPA aussi, plus que tout autre.

Mais être toujours unitaire pour deux, cela n'a rien à voir avec brader son programme et faire une campagne d'aménagement du capitalisme, (FdG, voir ci-dessous), à un moment qui appellle juste le contraire: le combattre comme jamais, avec l'alternative plus ouverte que jamais "socialisme ou barbarie".

Houlà quel mélange : ATTAC et les syndicats ! Les syndicats sont un des 2 piliers de l'organisation de la classe pour soi, ATTAC est une association avec laquelle l'association peut être opportune, inopportune, sans intérêt ; y être ou ne pas y être n'obère en rien les capacités de la classe ouvrière à se battre collectivement. L'absence de syndicat : OUI !!
Curieux mélange des genres pour un vieux militant, un dur de dur ...
Toujours est-il que la LCR en son temps a nagé un paquet d'années dans le marigot altermondialiste. Hors, une stratégie, un axe d'intervention se jauge à l'aulne de ses résultats et ceux-ci visiblement n'ont pas été probants. Mais je n'ai jamais lu dans Inprecor, Rouge ou TEAN, un quelconque bilan de ces années de copinage altermondialiste. Alors pourquoi s'insurger contre la continuité de cette stratégie dans le NPA, stratégie que symbolise la GA ?
Mais je m'arrête là, on s'éloigne du sujet.

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Roseau le Jeu 16 Fév - 16:18

yannalan a écrit:Ca me fait marrer, les gens qui traitent les autres de "derrière leur clavier"alors qu'ils y sont eux-mêmes....
Et ça sert à quoi des principes fondateurs dont tout le monde se fout éperdument ou presque et un parti où n'importe qui peut faire n'importe quoi?
Il n'y a pas de parti sans programme.
Maintenant, c'est vrai que certains s'en foutent, car touristes, ou étant déjà ailleurs...

Par contre, je suis d'accord, il faut non seulement un programme, à discuter et actualiser en permanence,
mais aussi des statuts qui empêchent de "faire n'importe quoi".
Ceux du NPA sont laxistes.
Ils ne font pas l'équilibre entre démocratie et respect des décisions collectives.

Mais il faut aussi une direction qui les applique.
La direction droitière, devenue la GA qui sabote tout en ce moment,
n'a pas pris de sanction quand une porte-parole (M. Martin)
s'est mise à porter publiquement non plus le NPA, mais une fraction...
Les exemples abondent.
C'est une bonne leçon pour le prochain parti qui doit maintenant rassembler les révo,
dans les embrasements inédits qui approchent avec la crise.

@ Eugène: c'est volontairement que j'ai fait parallèle,
qui n'est jamais confusion, avec la participation aux syndicats.
La LCR l'a fait, le NPA le fait: les MR ne doivent pas participer seulement aux syndicats,
mais à d'autres structures de lutte qu'il s'agisse du féminisme, de l'internationalisme,
de l'écologie et bien d'autres.
L'important, c'est de respecter la démocratie de ces structures,
tout en défendant une perspective révolutionnaire,
pas celle des GU, GA, PC, PG et autres.
Pour altermondialisme, il y a un fil je crois sur ce forum.
Et les bilans existent. Pas le temps, mais quand je tombe dessus,
je tâcherai de les mettre en ligne.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 38 Précédent  1, 2, 3 ... 20 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum