La Gauche Anticapitaliste

Page 1 sur 38 1, 2, 3 ... 19 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Dim 12 Fév - 23:19

la direction de la GA scissionne du NPA, mais sans scissionner, et rejoint Mélenchon




Depuis le temps que ça les démangeait , la direction de la GA scissionne du NPA et se bat pour l'union politique avec les partis réformistes bureaucratiques .

A aucun moment ils ne disent qu'ils quittent le NPA, mais au delà de l'argutie, ils disent qu'ils mènent leur orientation sans se sentir tenus aucunement par la démocratie dans le NPA. Ca tombe bien, car le PG c'est pareil , la démocratie ils s'en torchent.

Car ce qui n'est pas dit côté court c'est qu'ils discutent futur parti avec les alternatifs et le PG.
Bon sérieux :


Déclaration de la Gauche anticapitaliste

12 Février 2012 P Déclaration de la Gauche anticapitaliste

adoptée à l’unanimité par les délégué-e-s réunis à Paris le 12 février 2012

1/ Dans un contexte de crise globale du capitalisme, la zone euro et la France sont fortement frappées. Ce qui se traduit par une accentuation des remises en cause des conquêtes sociales, la généralisation des politiques d’austérité, l’imposition par les marchés, de gouvernements menant des politiques ultralibérales alors même que la crise apparaît comme le produit de ces mêmes politiques. La Grèce subit plans d’austérité sur plans d’austérité, tandis que les gouvernements de plusieurs États de l’Union Européenne ont été imposés par les marchés et choisis parmi le personnel de l’oligarchie capitaliste. Dans beaucoup d’États de l’Union Européenne, des pressions populistes et des progrès de l’extrême droite pèsent sur le champ politique.

Dos au mur, peuples, jeunes et travailleurs ont du mal à trouver le chemin de la riposte. Les grèves et les manifestations qui ont secoué divers pays capitalistes « avancés » ainsi que le mouvement des indignés indiquent cependant le potentiel de mobilisations.

A cette situation déjà lourde de menaces, s’ajoute une crise écologique d’une ampleur sans précédent. Catastrophe nucléaire, crise énergétique, menace climatique, pollutions généralisée, crise d’extinction des espèces… c’est finalement la capacité même de l’humanité à vivre décemment sur cette planète qui est en jeu.

Dans cette situation confuse, se mêlent poids des défaites passées et prise en compte de nouvelles réalités produites par un monde transformé par la mondialisation, comme l’illustrent la profondeur mais aussi les limites des révolutions qui secouent la rive sud de la Méditerranée.

La construction d’une alternative anticapitaliste, écologique, féministe, antiraciste, démocratique et internationaliste est, dès lors, décisive. La généralisation de luttes, de grèves, de mouvements sociaux est la condition sine qua non d’un déblocage de la situation.

Mais sans construction immédiate d’une réponse politique à la hauteur des défis, ces mouvements s’étioleront et ne parviendront pas à inverser les rapports de force.

Il s’agit dès maintenant, de construire un bloc de gauche anti-crises, dans la rue comme dans les urnes, candidat au pouvoir pour appliquer, en relation étroite avec l’auto-activité des masses, un programme de rupture avec le capitalisme.

La violence des attaques à venir, en particulier sur le terrain de l’austérité et quel que soit le vainqueur de la présidentielle, implique des tensions sociales et politiques, des possibilités de mobilisation d’envergure, des reclassements politiques à gauche et dans le mouvement ouvrier en deux lignes contradictoires : l’adaptation ou la résistance. Grand angle, notre proposition de bloc de gauche anti-crises répond à cet objectif : la construction d’une réponse politique unitaire, d’un front de résistance face aux crises économiques, écologiques et démocratiques du capitalisme et à l’emprise croissante du FN dans les classes populaires.

En cas de victoire de Hollande, il a vocation à rassembler tous ceux qui, à gauche, ne se reconnaissent ni dans le gouvernement, ni dans sa majorité parlementaire.

2/ Cette construction d’un bloc de gauche anti-crises est à la fois impérative et en même temps complexe, dans une situation de dégradation du rapport de forces, y compris à la gauche de la gauche. Ce bloc doit répondre à la triple crise qui frappe le système capitaliste : économique, écologique et démocratique. Pour satisfaire les objectifs que nous nous sommes fixé les 5 et 6 novembre, il s’agit à terme de la mise en œuvre d’un bloc, alliant courants politiques (de l’extrême gauche anticapitaliste aux réformistes de gauche anti-libéraux issus du mouvement ouvrier), animateurs et animatrices de mouvements sociaux, syndicalistes, militants des quartiers populaires, intellectuel-les critiques, mouvements de jeunes, courants écologistes radicaux autour d’un programme de rupture sur les questions sociales, démocratiques et écologiques. Il s’agit pour nous d’une construction politique qui ne se résume pas à un cartel électoral, mais qui marie alliances de courants politiques et organisation en comités (ou en assemblées à la base), de tous celles et ceux qui partagent ces objectifs.

Dit autrement, cet objectif général ne peut au stade actuel se traduire mécaniquement par un choix tactique mais reste à construire. Tout le problème est de savoir à partir de quelles forces on s’oriente vers cet objectif. Une telle construction ne surgira pas ex-nihilo ; il s’agit d’ores et déjà de s’engager en ce sens dans une politique de regroupement. La réunion du 11 février qui a rassemblé outre nous-mêmes et des animateurs du mouvement social, la FASE, les Alternatifs, le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire, Convergences &Alternative, la direction du NPA et la direction du PCF, est un premier pas dans ce sens.

Les derniers contacts montrent que des animateurs et animatrices significatifs du mouvement social se posent le problème de la nature de leur association à cette démarche, même si le problème déterminant d’un engagement conjoint de la gauche sociale, en particulier syndicale et politique, reste à construire et prendra du temps. Si la dette, le refus de l’austérité, la lutte démocratique contre la dictature des marchés, la sortie du nucléaire et la transition énergétique apparaissent comme des questions-clés, le programme d’un tel bloc reste largement à écrire.

De cette analyse découlent deux conclusions qui fondent une réorientation unitaire globale de notre courant, que nous mettons en œuvre dès maintenant et proposons au NPA et à toutes les forces disponibles pour s’engager résolument dans cette direction :

l’insertion des anticapitalistes dans un bloc de gauche large anti-crises

la construction d’un pôle, à l’intérieur de ce front anti-crises, d’une nouvelle force anticapitaliste, plus large politiquement que le NPA, c’est-à-dire ne se résumant pas à l’unité des révolutionnaires ; un pôle qui rassemble les anticapitalistes écologistes animés de la volonté de refondation d’un programme et d’une stratégie de rupture avec le système. Des forces sont disponibles à l’intérieur et à l’extérieur du Front de Gauche pour cela. A nous, après la rencontre du 11 février, de prendre les initiatives visant à les regrouper. Il va de soi que nous souhaitons que le NPA, comme le maximum de ses militants, participent à cette démarche.

Nous, les membres de la GA au sein du NPA œuvrerons donc en ce sens, afin que la rupture avec l’orientation actuellement suivie par sa direction soit la plus majoritaire possible. Ce qui implique la tenue d’une échéance nationale « extraordinaire » à une échéance très rapprochée.

Ces deux aspects : insertion dans un front large et travail de regroupement des anticapitalistes au sein de ce front sont indissociables. L’un sans l’autre nous déséquilibre : soit la dissolution dans un front large, soit la marginalité dans de petites forces (dont nous-mêmes) vaillantes mais sans écho politique réel.

3/ La présidentielle est toujours un moment décisif dans les rapports de force vu la nature particulière de cette élection.

Malgré l’impopularité de Sarkozy, la droite n’est pas battue d’avance contrairement à ce que semble penser l’état major socialiste. Ne serait-ce que parce que dans le domaine des réponses à la crise, la campagne Hollande est incapable de faire vraiment la différence et de bloquer la surenchère droitière et provocatrice menée par l’UMP : TVA sociale, 35 heures, « valeur » des civilisations… Hollande compte sur le rejet du pouvoir en place (qui a fonctionné dans d’autres pays européens dans les deux sens) et laisse de l’espace à la fois à Bayrou et à une emprise manifestement forte du FN dans une partie des classes populaires.

Dans cette situation, nous ne disposons pas de tous les éléments puisque nous ne connaissons pas les candidatures qui iront jusqu’au bout, dont la candidature Poutou. C’est pourquoi, la discussion se poursuit dans la Gauche anticapitaliste jusqu’à notre réunion nationale des 17 et 18 mars.

Cela dit, la plupart des éléments politiques sont d’ores et déjà à notre disposition :

· Il est décisif du point de vue des rapports de force généraux de ne pas hésiter une seconde sur la nécessité de battre la droite, une droite de plus en plus poreuse aux idées du FN et qui ne pourra gagner qu’avec l’appui de l’électorat de celui-ci.

· Les déclarations récentes de Claude Guéant que la « hiérarchisation des civilisations » impose une riposte unitaire sur le terrain de l’antiracisme et de l’anticolonialisme.

· Il faut constater une nouvelle fois l’incapacité social-libérale, empêtrée dans une logique de gestion d’un système qu’elle a contribué à construire, à répondre aux défis posés par la crise.

· Il faut également constater la faillite du projet écologique porté par EELV, rendu impuissant par un processus d’alignement systématique, en dernière instance, sur l’alliance avec le social-libéralisme.

· Les candidatures Poutou et Arthaud sont en situation d’échec. L’impasse de la campagne Poutou, votée majoritairement par le NPA, est patente et grave. Elle apparait au mieux comme une candidature marginale de témoignage, impuissante, au pire, comme une candidature inutile et inaudible. Les conséquences, tant sur nos franges sympathisantes que plus largement auprès des couches de la population attentives à notre discours, à nos explications, à nos mots d’ordre, sont catastrophiques.

· C’est la preuve que l’isolement et l’absence de réponses à la hauteur de la gravité de la crise, rendent inaudibles ces candidatures. C’est pourquoi nous avons proposé, sans succès, au Conseil Politique National (CPN) du NPA, d’arrêter cette expérience peu concluante.

· La pression du vote utile rend l’existence de l’espace à gauche du PS, déjà rétréci par les échecs unitaires, difficile.

· La candidature de Mélenchon est la seule à exister à une échelle de masse avec des meetings nombreux, une présence médiatique, un niveau d’intentions de votes crédible. Malgré des contenus avec lesquels nous sommes en désaccord (nostalgie de l’Union de la Gauche et Jospin, place de l’internationalisme, de la république...), cette campagne se situe très largement sur le plan social et écologique en alternative au PS. Elle partage beaucoup de nos revendications en particulier, cette question-clé de savoir qui paiera la facture de la crise. Les dernières déclarations du candidat sur sa non-participation gouvernementale sont claires sans que les ambiguïtés relevant de la direction du PCF soient pour autant levées. De tous ces points de vue, la candidature de Mélenchon est un succès et nous considérons positivement la dynamique créée par cette campagne dans une situation particulièrement difficile.

4/ Les législatives.

Le paysage politique va se décanter en ce qui concerne la campagne des Législatives. Non seulement parce que nous saurons d’ici quelques semaines qui l’emportera en mai mais aussi, en cas de victoire du PS, qui composera un gouvernement sous la présidence de Hollande. Ce qui devrait trancher la question de l’indépendance par rapport au social-libéralisme. Les premières mesures du gouvernement seront annoncées ainsi que le contenu d’une éventuelle renégociation avec Merkel du futur traité européen. Bref, nous serons devant une nouvelle donne.

Les réformes institutionnelles de Jospin/Chirac ont effacé les élections législatives en subordonnant celles-ci aux résultats des élections présidentielles. Le mode de scrutin majoritaire écrase par ailleurs les petits courants politiques. La plupart des partis dont le Front de gauche se sont certes, d’ores et déjà, réparti les circonscriptions. De ce constat pourrait découler une attitude spectatrice de ces élections en jugeant que tout est joué.

Mais nous devons considérer que les résultats de la Présidentielle peuvent faire rapidement bouger les lignes, que des initiatives peuvent être prises dans notre sens ou dans le sens inverse qui accentuent les fractures potentielles.

De ce fait, prendre au sérieux notre orientation, c’est mener une bataille publique dès aujourd’hui pour des accords de rassemblement pour ces élections de juin prochain. Nous considérons que toutes les forces voulant battre la droite et l’extrême droite, et se situant en indépendance vis-à-vis de l’orientation défendue par François Hollande, doivent faire entendre ensemble leur voix et peser dans le champ politique électoral, en étant de fait une opposition de gauche aux politiques d’austérité. Le refus de la dette, de l’austérité, le refus de la dictature des marchés financiers, la sortie du nucléaire décidée et contrôlée par la population, la régularisation des sans-papiers sont autant de questions qui font clivage à gauche et qui impliquent de rassembler celles et ceux qui veulent se battre dans la rue et dans les urnes, pour les imposer.

Quels que soient pronostics et résultats, une bataille publique unitaire doit commencer maintenant, elle devrait être menée par la Gauche Anticapitaliste et si possible le NPA dans son ensemble. Cela implique de ne pas tenir compte de la décision votée par le dernier CPN et que les militants du NPA s’emparent dès maintenant localement de cet enjeu. Car, c’est dès les mois de mai et juin, donc également pendant les législatives, que commencent à se construire et à s’incarner un éventuel bloc de gauche anti-crises.

Sous la forme d’accords unitaires, larges ou partiels, ou sous la forme de candidats et de professions de foi se prononçant pour une telle politique, de telles candidatures doivent être proposées et testées dans un maximum de circonscriptions. Pour l’heure, le Limousin reste une exception c’est-à-dire une région où nous sommes engagés justement dans un accord unitaire.

A l’inverse de la présidentielle, les élections législatives permettent de mener une action nationale comme locale. La gauche anticapitaliste, après la réunion du 11 février, va déployer ses efforts en cette direction en poursuivant sa mise en œuvre.

Cela implique une prise de position publique en direction de toutes les forces y compris le Front de gauche, des prises de contact nationales et locales, un travail sur le programme. Nous chercherons à mettre en œuvre cette politique dès maintenant par tous les moyens à notre disposition, dans et en dehors du NPA

Cela implique de ne pas tenir compte de la décision votée par le dernier CPN et que les militants du NPA s’emparent dès maintenant localement de cet enjeu.

Nous chercherons à mettre en œuvre cette politique dès maintenant par tous les moyens à notre disposition, dans et en dehors du NPA
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  tristana le Lun 13 Fév - 0:04

Une bonne chose, enfin ça bouge au NPA! La GA ne fait finalement que défendre l'orientation initiale du NPA.
J'espère que ça va nous remettre en jeu!
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Lun 13 Fév - 0:14

tristana a écrit:Une bonne chose, enfin ça bouge au NPA! La GA ne fait finalement que défendre l'orientation initiale du NPA.
J'espère que ça va nous remettre en jeu!

Ca n'a jamais été l’orientation initiale du NPA que de se rallier politiquement aux réformistes. Ce n'est pas là une politique unitaire mais bien un reniement profond.

Par ailleurs, je constate que tu approuves ce viol de la démocratie du NPA, bon appétit.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  yannalan le Lun 13 Fév - 12:01

Le NPA de toute façon,ne semble pas avoir de règles de fonctionnement, même minimales. Faut pas s'étonner après si certains font n'importe quoi.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  verié2 le Lun 13 Fév - 12:20

yannalan a écrit:Le NPA de toute façon,ne semble pas avoir de règles de fonctionnement, même minimales. Faut pas s'étonner après si certains font n'importe quoi.
Sans doute, mais, même si le NPA a essayé de ratisser large, trop large, le consensus général du départ s'est réalisé sur la base d'une alternative radicale à la société actuelle et non de la construction d'un marche-pied pour un politicien du genre Mélenchon. Certes, le flou artistique permet toujours à certains d'interpréter les choses à leur façon, et c'est regrettable, mais des règles de fonctionnement plus strictes n'auraient pas suffi à empêcher cette dérive pitoyable. Celle-ci semble avoir des racines plus profondes dans la pratique de certains militants et leur ralliement idéologique au réformisme (les deux vont ensemble).

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Jonhy le Lun 13 Fév - 12:54

Copas a écrit:
tristana a écrit:Une bonne chose, enfin ça bouge au NPA! La GA ne fait finalement que défendre l'orientation initiale du NPA.
J'espère que ça va nous remettre en jeu!

Ca n'a jamais été l’orientation initiale du NPA que de se rallier politiquement aux réformistes. Ce n'est pas là une politique unitaire mais bien un reniement profond.

Par ailleurs, je constate que tu approuves ce viol de la démocratie du NPA, bon appétit.

Copas tu te trompes, il faut juste comprendre les règles démocratique sur lesquelles se fondent la GA.

La décision majoritaire du NPA, c'est la leur, quelqu'en soit les résultats. SI elle n'est pas majoritaire, c'est à cause de fourberies sans nom des autres positions qui empêchent les militants du NPA de véritablement exprimer leur désir de faire campagne pour Mélenchon.

Ainsi au congrés fondateur, la décision majoritaire ne reçu que 25% des voix, alors que les mlitants du NPA étaient unanime pour se rallier à Mélenchon (sans le savoir). C'est donc comme cela qu'elle devint rétrospectivement l'orientation initiale du NPA.

Ce fonctionnement avancée de la démocratie interne est plutôt pratique pour la direction de la Gauche Anticapitaliste et permet à la celle-ci, minoritaire dans le NPA, de forcer le NPA à avoir des candidatures rallié politiquement au Front de Gauche alors que la majorité (en réalité une minorité qui s'ignore selon la GA) des militants du NPA a voté contre cela.

Jonhy

Messages : 211
Date d'inscription : 17/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Eleanor le Lun 13 Fév - 16:59

Les candidatures Poutou et Arthaud sont en situation d’échec.
Les gens qui écrivent ça sont-ils au courant que la campagne n'a pas commencé ? Qu'on ne sait même pas encore qui sera candidat ?
Bref, c'est assez lamentable.

Pour les révolutionnaires, une candidature a pour but de profiter de la campagne pour diffuser des idées, débattre, populariser les luttes, etc. Certains l'ont oublié, c'est bien dommage.

Eleanor

Messages : 79
Date d'inscription : 18/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.critique-sociale.info/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Roseau le Lun 13 Fév - 17:38

verié2 a écrit:Certes, le flou artistique permet toujours à certains d'interpréter les choses à leur façon, et c'est regrettable, mais des règles de fonctionnement plus strictes n'auraient pas suffi à empêcher cette dérive pitoyable. Celle-ci semble avoir des racines plus profondes dans la pratique de certains militants et leur ralliement idéologique au réformisme (les deux vont ensemble).

Le dirigeants de la GA sont très cohérents: ayant abandonné tout espoir dans le socialisme,
la révolution sociale, et un gouvernement des travailleurs
(autant de concepts des Principes Fondateurs du NPA violés par les droitiers dès le départ),
ils n'ont pas besoin d'un parti organisant la classe vers les combats révolutionnaires, ni de discipline,
donc violent allègrement toute démocratie de parti,
comme ils violeront dans les assemblées élues ou au pouvoir tous leurs engagement.

Un front électoral, faute d'autre perspective, est leur horizon.
De ce point de vue, leur haine curieuse de la candidature d'un ouvrier est moins un préjugé de classe
que le fait que la classe ouvrière n'est vraiment pas leur principal soucis.

Rien de nouveau sous la lune.
Toutes les orgas ouvrières, dans les phases creuses surtout,
génèrent des désabusements, desespoirs et ralliements au réformisme.
Faut crouter pour certains, qui rallient les fatigués.
Ces abandons réguliers ne sont que l'écume des jours,
car le seul parti utile, est celui qui va se construire dans les affrontementq gigantesques à venir,
avec les militants combattifs et ouverts du NPA, de LO, du PC, des libertaires, etc, certes,
mais surtout avec les jeunes générations de futurs résistants.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Roseau le Lun 13 Fév - 17:44

Eleanor a écrit:
Les candidatures Poutou et Arthaud sont en situation d’échec.
Les gens qui écrivent ça sont-ils au courant que la campagne n'a pas commencé ? Qu'on ne sait même pas encore qui sera candidat ?
Bref, c'est assez lamentable.

Pour les révolutionnaires, une candidature a pour but de profiter de la campagne pour diffuser des idées, débattre, populariser les luttes, etc. Certains l'ont oublié, c'est bien dommage.

C'est non seulement l'ABC, mais écrit noir sur blanc dans les Principes Fondateurs:
"tribune pour notre programme",
pas celui de l'altercapitalisme et des amateurs de soupe républicaine.
Mais sur ce point comme sur les autres, (le socialisme, la révolution sociale)
les dirigeants de la droite devenue minoritaire du NPA a perdu tout principe dans sa dérive.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Lun 13 Fév - 23:42

Ce qu'en pensent des ex-PC devenus révolutionnaires sans pour autant être au NPA
13 février 2012 - 11h52
Bien que n’étant pas au NPA et restant très critique quant à sa création, je trouve affligeant les méthodes employées par certains opportunistes "unitaires" pour lui tirer dans le dos....On ne peut que souhaiter l’aboutissement de la candidature Poutou, malgré leurs trahisons et leurs sordides petites combines melenchonesques....La meilleure réponse à donner aux renégats, c’est de continuer à agir et militer honnêtement pendant qu’ils courrent essayer de ramasser des miettes autour de la mangeoire de la bourgeoisie.... D’autant que Melenchon aura vite fait, une fois leur trahison utile passée, de leur donner un bon coup de pied au cul pour placer ses propres notables en puissance....Et ces petits combinards sans principes ne pèseront rien à côté d’un PC aux abois et en recherche de postes ... !

13 février 2012 - 19h17
D’autant que Melenchon aura vite fait, une fois leur trahison utile passée, de leur donner un bon coup de pied au cul pour placer ses propres notables en puissance....Et ces petits combinards sans principes ne pèseront rien à côté d’un PC aux abois et en recherche de postes ... !

Une analyse lucide , pleine de vérité et de réalisme.

Je n’aurais pas dit mieux !

Ce genre de trahison est toujours payé de la décapitation des traîtres par leurs "nouveaux amis" (tu penses, avec des "amis pareils" mieux vaut s’en débarrasser tout de suite - c’est comme les salariés qui lèchent le cul du patron pour casser les syndicalistes, ils dégagent toujours en premier - les tauliers savent que ce sont des planches pourries peu fiables et les dégagent dès qu’ils ont cessé d’être utiles !!).

Et puis c’est pas tout ça mais entre les affamés du PG et les morts de faim du PC y’aura pas de place pour tous les crève-la-dalle au Flan(c) de Goooche.

"Beggars are not choosers" (ceux qui font la manche ne peuvent pas choisir ce qui va leur être donné)

Bref, wait and see,

Dans quelques mois on verra les restes sanguignolants de feu la "GA" se tortiller par terre , tel le ver qui a pris un coup de bêche, au milieu d’une motte en mille morceaux.

BON DEBARRAS, un peu d’air et de visibilité en plus.

Ca sera pas dommage.

LL

Autant les militants du NPA discutent à fleurets mouchetés autant ceux qui regardent cela en étant révolutionnaires ont une façon plus claire d'exposer les choses.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  panchoa le Lun 13 Fév - 23:48

Copas a écrit:Ce qu'en pensent des ex-PC devenus révolutionnaires sans pour autant être au NPA

D’autant que Melenchon aura vite fait, une fois leur trahison utile passée, de leur donner un bon coup de pied au cul pour placer ses propres notables en puissance....Et ces petits combinards sans principes ne pèseront rien à côté d’un PC aux abois et en recherche de postes ... !

Une analyse lucide , pleine de vérité et de réalisme.

Je n’aurais pas dit mieux !

Ce genre de trahison est toujours payé de la décapitation des traîtres par leurs "nouveaux amis" (tu penses, avec des "amis pareils" mieux vaut s’en débarrasser tout de suite - c’est comme les salariés qui lèchent le cul du patron pour casser les syndicalistes, ils dégagent toujours en premier - les tauliers savent que ce sont des planches pourries peu fiables et les dégagent dès qu’ils ont cessé d’être utiles !!).

Et puis c’est pas tout ça mais entre les affamés du PG et les morts de faim du PC y’aura pas de place pour tous les crève-la-dalle au Flan(c) de Goooche.

"Beggars are not choosers" (ceux qui font la manche ne peuvent pas choisir ce qui va leur être donné)

Bref, wait and see,

Dans quelques mois on verra les restes sanguignolants de feu la "GA" se tortiller par terre , tel le ver qui a pris un coup de bêche, au milieu d’une motte en mille morceaux.

BON DEBARRAS, un peu d’air et de visibilité en plus.

Ca sera pas dommage.

LL

c'est l'é vidence méme. quelle honte d'autant que la candidature POUTOU est plus que la candidature d'un ouvrier, la candidature d'un concept qui prend ses racines dans la commune de paris.
par ailleurs c'est aussi une candidature issus des combats dans une démarche d'une unité qui se construit et qui gagne partiellement face au pire des patronat. celui de ford et du fordisme grand continuateur de taylord panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Lun 13 Fév - 23:59

des réactions de la gauche ex-PC :

13 février 2012 - 15h36 - Posté par

Quels que soient pronostics et résultats, une bataille publique unitaire doit commencer maintenant, elle devrait être menée par la Gauche Anticapitaliste et si possible le NPA dans son ensemble. Cela implique de ne pas tenir compte de la décision votée par le dernier CPN et que les militants du NPA s’emparent dès maintenant localement de cet enjeu.

J’ai relu cette phrase plusieurs fois car je me suis demandé si j’avais bien lu :-D

MAIS OUI :-D J’ai bien lu :-D


D’abord estomaquée par ce genre de culot (de mon point de vue ce type d’appel mérite immédiatement la porte :-D) j’ai été prise ensuite d’une immense envie de RIRE.

(Même si ce n’est pas très drôle au fond pour les bons camarades que j’ai au NPA -cela étant dit c’était assez prévisible....)

Mais RIRE parce que je me réjouis à l’avance de ce que ce "groupuscule" si "unitaire" et si "démocratique" va donner dans le Front de Gauche lui-même déjà très "unitaire" et très "démocratique" ah ah ah :-D CA PROMET ! Les hyènes vont se dévorer entre elles.

juste dommage pour les braves gens qui y "auront cru" en même temps j’espère que cette fois-ci ça fera une bonne leçon à nombre de doux rêveurs qui se croient au pays des Bisounours.

Bref, ça fera, de toute façon, progresser les consciences...

Purée, ça va être "sympa", et on va vraiment se marrer dans les mois à venir :-D

C’est juste FOU, tout ça.

Je ne rentre pas dans le débat sur le fond parce que ça n’en vaut pas la peine.

10 paragraphes de contorsions pseudo intello pour justifier qu’on poignarde aussi éhontément son propre parti dans le dos TOUT CA UNIQUEMENT pour aller A LA SOUPE (enfin ce qu’on s’imagine tel) du PG/PC/PS, ça ne mérite pas une ligne de débat politique sérieux.

La Louve

Répondre à ce message

DECLARATION DE LA GAUCHE ANTICAPITALISTE
13 février 2012 - 22h23 - Posté par Charles - 92.***.124.***

Pas grand chose à ajouter à la colère justifiée de La Louve.....

Les méthodes employées par ces gens là sont détestables... Ca fait penser aux tristes dérives d’un Juquin, d’un Fiterman, d’un Dray ou d’un Weber...
Melenchon, lui au moins, pour sa carrière, fait semblant d’aller vers la gauche...

Cette "Gauche anticapitaliste" met la barre à droite toutes, en développant des arguties qui ne servent qu"à justifier un renoncement, une trahison..

Mais la clique en question ne se contente pas de dériver dicrètement, comme des rats qui quittent une pirogue pour un paquebot pour aller vers des cuisines mieux fournies..
Non, il leur faut en plus faire un maximum de dégâts, faire si possible échouer la candidature de Poutou, démoraliser leurs ex-potes, afin de mieux vendre leur minable ralliement à Melenchon...
Beurkkk.....
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  nelum le Mar 14 Fév - 11:17

Roseau a écrit: Le dirigeants de la GA sont très cohérents: ayant abandonné tout espoir dans le socialisme, la révolution sociale, et un gouvernement des travailleurs (autant de concepts des Principes Fondateurs du NPA violés par les droitiers dès le départ),ils n'ont pas besoin d'un parti organisant la classe vers les combats révolutionnaires, ni de discipline,donc violent allègrement toute démocratie de parti, comme ils violeront dans les assemblées élues ou au pouvoir tous leurs engagement.

Un front électoral, faute d'autre perspective, est leur horizon.De ce point de vue, leur haine curieuse de la candidature d'un ouvrier est moins un préjugé de classe que le fait que la classe ouvrière n'est vraiment pas leur principal soucis.

Rien de nouveau sous la lune. Toutes les orgas ouvrières, dans les phases creuses surtout, génèrent des désabusements, desespoirs et ralliements au réformisme. Faut crouter pour certains, qui rallient les fatigués.Ces abandons réguliers ne sont que l'écume des jours, car le seul parti utile, est celui qui va se construire dans les affrontementq gigantesques à venir, avec les militants combattifs et ouverts du NPA, de LO, du PC, des libertaires, etc, certes, mais surtout avec les jeunes générations de futurs résistants.[/b]

Je trouve étonnant l'emploi de ces mots soulignés en gras .
Bien que je n'ai aucune confiance dans le Mélenchon,je trouve la forme de ces critiques révélatrices d'un enfermement idéologique avec comme seule perceptive d'avoir LE mot d'ordre juste .Le "parti" serait le NPA !

Etrange aussi de parler du possible unité avec LO du PCF et des libertaires alors que le jeu favori ici est de dénigrer les militants de ces orgas ( voir les joute entre Vals et Rousseau) . Pourquoi pas une candidature unitaire des révolutionnaires au fait ?

Si le NPA se transforme en moulin à slogan, il risque de se replier sur lui même alors qu'il devrait gagner les militants combattifs inorganisés à la recherche d'un cadre de débat respectueux des divergences . Le NPA a montré son échec alors comment débattre sans respecter ses contradicteurs ( pas réformistes)et de les dénoncer comme des potentiels contre révolutionnaire cela n a pas de sens . C'est de la polémique uniquement pour SE "faire plaisir" .

Si Rousseau est représentatif du NPA , je crois que le NPA risque se transformer en secte .Cela doit faire du bien d'etre le seul groupe a avoir raison et de penser que le miracle peut se produire ,à force de répéter qu'on veut la révolution socialiste .Peut être arrivera -t-elle !

Peut être Rousseau devrait faire un effort pour positiver et chercher l'unité qui réunira les sans partis combattifs.Et s'interroger comment créer un rapport de force pour combattre les méfaits du capitalisme .

Comment sortir de la propagande abstraite pour construire ce rapport de force de classe au lieu de s'enfermer dans le combat vain de dénoncer ceux qui ne sont pas assez révolutionnaire.Pratique habituelle des sectes "gauchistes" ( je mets des guillemets pour ne pas lui donner un sens politique)

Mais au fond mon souhait est utopique vu l'état du mvt révolutionnaire organisé en Europe et dans le monde ( voir la Grèce et les pays arabes )
Pourquoi ne vous critiquez vous pas au lieu de critiquer uniquement les "autres".

Votre échec n'est pas du seulement le fait des "déviants" de droite mais aussi le votre





nelum

Messages : 64
Date d'inscription : 10/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Roseau le Mar 14 Fév - 14:19

Nelum se trompe totalement sur mes positions.
Faisons court.
Ni moi ni un autre ici sans doute croit que le NPA est le seul outil utile.
Je n'ai d'ailleurs cessé de critiquer la direction ambigue ou souvent droitière du NPA,
démolissant les garde-fous des Principes Fondateurs. Il suffit de les lire
http://www.npa2009.org/content/principes-fondateurs-du-nouveau-parti-anticapitaliste-adopt%C3%A9s-par-le-congr%C3%A8s

Tout le monde sait aussi que je ne cesse de réclamer l'unité des révolutionnaires,
(évidemment pas celle des nomenclatures allant aux soupes)
J'ai appuyé demande du NPA d'une campagne commune avec LO.
J'ai aussi appelé sur le FMR à voter LO dans les régions où le NPA avait abandonné son programme.
Et comme beaucoup d'autres ici, sans être d'accord avec certains dogmes de la direction de LO,
ni croire un seul instant qu'elle veuille construire un parti révo,
j'appelerai à voter Nathalie si la droite du NPA arrive en effet à bloquer la candidature ouvrière de Philippe.
La campagne sert à cela : propagande pour horizon du socialisme.
(dans le programme du FdG le mot est banni...cela le résume parfaitement)

Quant au nouveau parti révo, dans la crise, il peut se construire avec les révos
venus de différents horizons (= non réformistes fatigués et non chapelle)
fussionnant avec les plus avancés des nouvelles générations qui entrent en lutte.
Mais c'est urgent!
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  GGrun le Mar 14 Fév - 16:52

Très fort ce fil de débat sur la GA placé dans le thème "autres orga politiques" hors du thème "extrème gauche". Toujours la même manière de fermer le débat avant de l'ouvrir.

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  tristana le Mar 14 Fév - 18:21

Personne ne va à la "soupe", ni ne trahit les idées révolutionnaires.
Au contraire, en recherchant l'unité des forces de la gauche radicale, la GA agit dans l'intéret supérieur du prolétariat, et se donne les moyens de peser dans le débat qui traverse l'ensemble du courant révolutionnaire.
Au Front de Gauche, avec qui nous sommes en désaccord sur bien des aspects, coexistent des courants diamétralement opposés, certains voulant s'allier une fois de plus avec les sociaux traitres (eux ce sont des traitres, des vrais!), d'autres se retrouvant sur nos positions d'indépendance et de lutte de classes. Nous n'avons pas le droit de leur laisser le monopole de la représentativité de la gauche radicale!
Pour ma part, j'estime que les conditions ne sont pas réunies pour que le NPA rejoigne le FdG, mais il faut débattre avec eux, défendre nos positions qui sont partagées par nombre de leurs militants, leur mettre le nez dans leurs contradictions... et ne pas rester à la marge, entre purs et durs et de plus en plus isolés.
Je fais la campagne Poutou, je voterai Poutou, et je voterai LO si nous n'avons pas les 500 signatures.
Et pourtant, la politique que la GA préconise est la seule solution....
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  le petit scarabée le Mar 14 Fév - 18:28

Tristana, tu seras le dernier "unitaire" du NPA s'il ne doit en rester qu'un...

le petit scarabée

Messages : 194
Date d'inscription : 18/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  GGrun le Mar 14 Fév - 18:52

petit scarabée (comme ce fil) a validé la scission.
scarabée, mi koné pa nou di en créol, mais petit en pensée sa nou koné.
les scissions, recompositions et autres drames du MO et trotst ne datent pas du NPA.
Et avaient des raisons autrement plus sérieuses que la Mélenchonite.
Et pourtant, même les recompositions se faisaient. Copas qui connait tout nous fera le rappel.
Pourquoi n'en tire t'il pas des conclusions plus réalistes (j'ose l'adjectif) ?

GGrun

Messages : 311
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  iztok le Mar 14 Fév - 19:26

ouais méthode de merde de la part des auteurs de ce fil.
Foutre la GA dans "autres orgas politiques" au lieu d'extrême gauche, et dire qu'ils scissionnent du NPA ... Enfin bon on n'est plus à quelques mensonges près, certains préfèrent faire des plans sur la comète et provoquer ce qu'ils désirent en mettant la pression Rolling Eyes
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  le petit scarabée le Mar 14 Fév - 20:59

NPA: Poutou en manque de signatures, des cadres sensibles à Mélenchon

De Julie DUCOURAU (AFP) – il y a 1 heure

PARIS — Au NPA, les choses ne s'arrangent pas: Philippe Poutou peine à récolter ses 500 signatures, malgré le soutien appuyé de son prédécesseur Olivier Besancenot, et des voix dans le parti se montrent de plus en plus sensibles au discours de Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche).

En campagne depuis le mois de juin, le "candidat-ouvrier" de l'usine de Blanquefort (Gironde) ne décolle pas (0,5% dans les sondages). Accès aux médias compliqué, petites réunions publiques (entre 50 et 200 personnes) et course aux parrainages des plus difficiles.

Alors que la date limite de dépôt des 500 signatures d'élus nécessaires pour pouvoir se présenter à la présidentielle est fixée au 16 mars, le compteur du NPA n'en est qu'à 415. Soit environ 3 parrainages à trouver chaque jour d'ici à la date limite pour les militants anticapitalistes envoyés sur les routes de France.

"Il y a une urgence particulière", "c'est à notre portée" mais "ça va se jouer à quelques parrainages près", a réaffirmé mardi Olivier Besancenot, qui depuis le début de l'année a écrit des courriers aux élus PS, UMP, Front de Gauche ou EELV pour leur demander d'"arrêter de mettre des obstacles" aux signatures.

Le populaire facteur de Neuilly multiplie d'ailleurs interviews dans les médias et petits meetings de soutien pour essayer de donner un coup de pouce à son successeur, dont la parole ne porte pas, malgré la crise qui devrait être un thème porteur pour l'extrême gauche.

Quand la barrière des signatures sera passée et que la campagne officielle commencera, "il y aura un accès plus large aux médias pour Philippe, ça changera beaucoup de choses", veut croire Christine Poupin, porte-parole du NPA.

Mais, dans le parti, le courant Gauche anticapitaliste (GA, 40% au dernier congrès) a fait un bilan sans concession des six premiers mois de campagne. La candidature Poutou "apparaît au mieux comme une candidature marginale de témoignage, impuissante, au pire, comme une candidature inutile et inaudible", écrivent ses membres, parlant du "succès" de Jean-Luc Mélenchon.

Et de plaider pour un retrait du candidat NPA. L'idée d'un éventuel soutien au candidat du Front de Gauche sera même posée à la prochaine réunion de GA (17-18 mars), une fois que l'on saura si Philippe Poutou a obtenu ou pas ses signatures.

Malgré des désaccords ("nostalgie de l'Union de la gauche" par exemple), Jean-Luc Mélenchon "dit ce qu'on aurait pu dire", par exemple sur l'austérité, reconnaît Ingrid Hayes, membre de la minorité du parti, déjà favorable à des "candidatures unitaires en dehors du PS" pour les prochaines législatives.

"Avec le retrait d'Olivier Besancenot, l'échec du NPA et la candidature Poutou, on a raté l'échéance présidentielle", confie un autre cadre du courant. Il faut, "dès les législatives, se redisposer d'un point de vue unitaire sur l'après 2012" pour un "bloc anti-austérité" séparé du PS, explique-t-il.

Mais, reconnaissent-ils après une rencontre avec l'ensemble de la gauche radicale samedi dernier, le Front de Gauche n'est toujours pas clair sur son éventuelle participation à un gouvernement socialiste, alors que le NPA fait de l'indépendance vis-à-vis du PS sa marque de fabrique. Principale cible, comme toujours: le PCF.

Même son de cloche à la direction du NPA, où Christine Poupin l'affirme: "L'ambiguïté vis-à-vis du PS, c'est +LA+ question."

le petit scarabée

Messages : 194
Date d'inscription : 18/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Mar 14 Fév - 21:39

Où était-elle la GU sur la même base politique ? Sur le fil autres organisations politiques. Bis repetita.

Mais si ceux qui dirigent ce forum estiment que cela doit aller dans le fil extrème gauche ça les regarde. C'est eux qui décident.

Mais je pense que ça n'a rien à faire avec l'extrème gauche, aussi fumeux que soit le concept d'extrème gauche.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  le petit scarabée le Mar 14 Fév - 21:49

Dans mon coin il a neigé. Des gosses ont fait un joli bonhomme de neige à l'ancienne.
Avec le redoux, je vois le bonhomme de neige chaque matin en allant travailler : chaque jour il ressemble de moins en moins à quelque chose, et il est plus petit, des petits morceaux de neige fondent et tombent.
C'est vaguement regrettable pour le gosses qui avaient fait un joli bonhomme, mais pas très grave.
Le NPA fait la même impression.

le petit scarabée

Messages : 194
Date d'inscription : 18/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Copas le Mar 14 Fév - 23:01

GGrun a écrit:petit scarabée (comme ce fil) a validé la scission.
scarabée, mi koné pa nou di en créol, mais petit en pensée sa nou koné.
les scissions, recompositions et autres drames du MO et trotst ne datent pas du NPA.
Et avaient des raisons autrement plus sérieuses que la Mélenchonite.
Et pourtant, même les recompositions se faisaient. Copas qui connait tout nous fera le rappel.
Pourquoi n'en tire t'il pas des conclusions plus réalistes (j'ose l'adjectif) ?

Copas ne connait pas tout et n'a jamais prétendu à cela. Ce n'est pas un trotskyste non plus, mais il attend que l'on parle de politique d'abord.

Ceux qui scissionnent c'est la GA en l’occurrence, qui négocie pour un même parti avec le PG et les alters par ailleurs (comme ils l'annoncent benoitement dans leur bulletin interne). Ce n'est pas le NPA qui scissionne, ce n'est pas la "gauche" du NPA qui scissionne, ou les gauches, ou ce qu'on veut, mais ceux qui manœuvrent pour bloquer le NPA . Scissionnent sans scissionner, se comportent comme un parti bis qui ambitionne tous les moyens pour sa politique, pendant qu'ils demeurent dans le NPA.

Un peu de lecture GGrun te fera du bien. Ca évitera de t'en prendre à ceux qui témoignent de ce qui se passe.

Ce n'est pas moi qui annonce qu'il faut utiliser tous les moyens pour mener une politique et de ne pas respecter la démocratie dans le NPA, alors pour ceux qui ont éteint la lumière je repasse l'incroyable ode de nos amis :

Quels que soient pronostics et résultats, une bataille publique unitaire doit commencer maintenant, elle devrait être menée par la Gauche Anticapitaliste et si possible le NPA dans son ensemble. Cela implique de ne pas tenir compte de la décision votée par le dernier CPN et que les militants du NPA s’emparent dès maintenant localement de cet enjeu. Car, c’est dès les mois de mai et juin, donc également pendant les législatives, que commencent à se construire et à s’incarner un éventuel bloc de gauche anti-crises.

Nous chercherons à mettre en œuvre cette politique dès maintenant par tous les moyens à notre disposition, dans et en dehors du NPA[/b]

Bien, tout est possible ?
Tous les moyens ?

Ca te va ça mon ami ? tu n'éprouves pas un malaise là ?


Dernière édition par Copas le Mar 14 Fév - 23:21, édité 3 fois
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Roseau le Mar 14 Fév - 23:11

iztok a écrit: provoquer ce qu'ils désirent en mettant la pression Rolling Eyes

C'est tout a fait exact.
Les dirigeants de la GA expliquent qu'ils se moquent éperduement de la décision du CPN,
et sabottent la campagne de leur parti au profit des nomenclatures bureaucratiques.
Ils provoquent pour mettre la pression.
Mais la majorité du NPA est lasse des combines d'appareil.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Eugene Duhring le Mar 14 Fév - 23:33

Roseau a écrit:
iztok a écrit: provoquer ce qu'ils désirent en mettant la pression Rolling Eyes

C'est tout a fait exact.
Les dirigeants de la GA expliquent qu'ils se moquent éperduement de la décision du CPN,
et sabottent la campagne de leur parti au profit des nomenclatures bureaucratiques.
Ils provoquent pour mettre la pression.
Mais la majorité du NPA est lasse des combines d'appareil.
Heu ... la majorité du NPA ça représente combien d'adhérents au jour d'aujourd'hui ? 60% de 4000 à peu près soit grosso modo 2500 ? N'y a t'il pas quelque chose de tragi-comique à évoquer une majorité dans ces conditions surtout que cette pseudo majorité se subdivise en courants, fractions, tendances qui s'opposent ?


Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gauche Anticapitaliste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 38 1, 2, 3 ... 19 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum