Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  sylvestre le Lun 19 Mar - 15:03

http://www.alert2neg.com/article-le-tueur-raciste-au-scooter-meileur-porte-parole-de-l-identite-nationale-1-noir-3-arabes-et-4-101876928.html

Lundi 19 mars 2012

L'origine ethnique des militaires tués par le " serial killer" en scooter n'avait pas assez intrigué les médias et les Hommes politiques. Et pourtant, il ne fallait pas être un génie pour comprendre quel'homme au revolver 11'43, un calibre difficile à manier pour un néophyte, avait ciblé 4 militaires d'origine non européenne, 3 Nord-Africains et 1 Afro-Antillais de la Guadeloupe. Prié de dire vendredi si le tireur avait visé spécialement des soldats d'origine maghrébine et Afro-Antillaise, le procureur de Toulouse avait répondu : "Il s'agit de quatre citoyens français et je m'en tiendrai là."Bizarre, n'est-ce pas ?

Une réponse que le blog A2N avait qualifié d'hypocrite dans le premier billet lié à cette saga meurtrière sur fond de racisme évident.Force est de constater le tueur au scooter n'a pas apprécié que l'on ne souligne pas assez le message raciste qu'il envoyait en tuant froidement 4 militaires " étrangers". Et pour cause, 48 h après la tuerie de Montauban, il a ciblé un collège juif de Toulouse, faisant 4 morts, dont 3 enfants et un adulte. Désormais, le procureur de Toulouse ne pratiquera plus la langue de bois après le dernier carnage du "terminator du Sud". Après les 4 militaires d'origine maghrébine et Afro-Antillaise, après les 4 morts juifs, la boucle est bouclée. Tant que ça ne concernait que des arabes et un noir, tout le monde noyait le poisson, bottant en touche pour des raisons pratiques et électoralistes.

Avec l'attentat anti-Juif de Toulouse, le " serial killer" au scooter a réussi une chose, c'est à dire rappeler que les discours incendiaires et xénophobes pouvaient conduire au chaos, y compris dans une France qui pensait avoir soldé ses comptes avec son passé. Maintenant qu'une école juive est touchée, on ne doute plus que les autorités et les médias se rendront à l'évidence pour reconnaître que le racisme en France n'est pas une vue de l'esprit mais une réalité meurtrière. Dire que le racisme d'Etat instauré par le pouvoir UMP, tests ADN, loi sur la Burqa, débat sur " l'identité nationale", la laïcité, l'Islam, les " banlieues", Halal et Casher...., a conduit au " racisme décomplexé" dans la société française relève de l'évidence.

Aujourd'hui, que les pyromanes de la haine jouent les indignés, se précipitant même maladroitement à Toulouse, ne devrait tromper personne. Si la France en est là, c'est parce que lesIRRESPONSABLES politiques et leurs relais médiatiques ont permis que l'on en arrive à opérer un " tri sélectif" entre les " Français de souche" et ceux " issus de l'immigration", sous entendu les non européens. A trop jouer avec le feu, les incendiaires ont embrasé les esprits, poussant le " tueur au scooter" à passer des paroles aux actes. C'est dire si les initiateurs du débat sur " l'identité nationale et l'immigration" sont coupables d'avoir armé le racisme en France.

 

A2N



Dernière édition par sylvestre le Mar 12 Juin - 17:52, édité 2 fois
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  verié2 le Lun 19 Mar - 15:53

A noter : une déclaration vraiment dégueulasse de Corinne Lepage. Interrogée vers 13 H sur France Inter et/ou (?) France info, elle a accusé les "extrêmes", qu'elle a renvoyés dos à dos, en précisant bien : "extrême-droite et extrême gauche, toutes deux antisémites..."


verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  iztok le Lun 19 Mar - 23:30

et ce un mois après l'ouverture du local du bloc identitaire sur Toulouse.
Ça a du donner des idées à certains de voir que les fachos et le racisme se banalisaient ...

A quand une réelle riposte antifaciste, au delà des cadres gauchistes groupusculaires ?
Perso en tant que toulousain et militant, je ferais mon possible avec d'autres pour que ce cadre émerge.
avatar
iztok

Messages : 241
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 29
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  sylvestre le Mar 20 Mar - 12:36

Rappel : l'Etat a longtemps couvert les militaires nazis. Un article de 2008 : http://www.ladepeche.fr/article/2008/04/03/446151-montauban-rituels-nazis-chez-les-paras-du-17e-rgp.html
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  verié2 le Mar 20 Mar - 13:21

sylvestre a écrit:Rappel : l'Etat a longtemps couvert les militaires nazis. Un article de 2008 : http://www.ladepeche.fr/article/2008/04/03/446151-montauban-rituels-nazis-chez-les-paras-du-17e-rgp.html
Sans préjuger des résultats de l'enquête, les chances semblent fortes, selon les enquêteurs eux-mêmes, cités par divers médias, que le serial-killer (ou plutôt mass killer) appartienne à un milieu militaire ou para militaire : connaissance des armes, crimes de sang froid d'un individu qui a sans doute appris à tuer et peut-être déjà tué impunément (Afghanistan ou autre théâtre de conflit), qualités physiques etc.

Dans ce contexte, les allusions de certains médias (Rue 89 de ce matin) à une possible piste "ultra gauche" (Toulouse étant parait-il un fief ultra gauche) sont particulièrement crapuleuses. La dénonciation des crimes sur le thème unique du combat contre l'antisémitisme participe aussi à une tentative de dissimulation, puisque l'assassin apparait comme une sorte de "raciste généraliste", qui cible aussi bien des Noirs, des Musulmans sous l'uniforme (peut-être estime-t-il qu'il y a trop dans l'armée ?) et les Juifs.

Quoi qu'il en soit cette montée de la haine raciste criminelle, après la tuerie d'Oslo, nous montre une fois de plus où peut mener la décomposition de la société capitaliste en crise. Car, si les conflits sociaux s'exacerbaient, ne doutons pas qu'on trouverait des tueurs du même genre, psychopathes ou non, pour mitrailler indifféremment les adeptes de diverses religions, les immigrés, enfants d'immigrés ou supposés tels et...
les travailleurs et militants, avec la complicité ou l'appui de secteurs du patronat et de l'appareil d'Etat...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  sylvestre le Mar 20 Mar - 13:26

http://www.legrandsoir.info/fusillades-de-toulouse-race-religion-et-meurtre-the-guardian.html

Fusillades de Toulouse : Race, religion et meurtre (The Guardian)

Fiacra Gibbons

Les meurtres de Toulouse sont survenus à un moment où les politiciens français utilisaient un langage de haine.



Au cours des dernières années de récession et de régression, il est devenu un truisme banal de la politique européenne de considérer que vous ne pouvez pas vous fourvoyer en allant plus à droite. Les politiciens à travers le continent ont trouvé une nouvelle formule magique de succès et de survie électorale en jouant sur la peur des étrangers et en particulier de l’islam - le clin d’œil et l’acquiescement qui veulent dire que l’immigration serait à l’origine de notre déclin économique et social. Ce n’est en aucun cas exclusivement un vice de droite. Quiconque a entendu le parti travailliste néerlandais récemment aura des difficultés à se démarquer du démagogue Geert Wilders.

Jusqu’à aujourd’hui, ils auraient pu essayer de faire valoir qu’il n’y avait pas de mal à cela, que c’est même sain, un rééquilibrage de la balance après deux décennies à se mordre la langue et à ramper dans le politiquement correct.

Les ondes françaises ont été remplies d’une telle laideur équivoque ces dernières semaines alors que Nicolas Sarkozy a fait sauvagement vaciller son parti vers la droite dans une tentative de sauver sa peau en affirmant qu’il y avait "trop d’immigrés en France" et en attisant "l’islamophobie" par une affirmation ridicule prétendant que les Français seraient secrètement contraints de manger halal, son premier ministre François Fillon ayant même affirmé que les Juifs et les Musulmans devraient renoncer à leurs lois alimentaires et embrasser la modernité.

Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur qui a pris le contrôle personnel de l’enquête, a été le plus constant des xénophobes, le champion de "la supériorité de la civilisation chrétienne européenne" aux "cultures inférieures" qui forcent leurs femmes à se couvrir - oui, les Juifs et les Musulmans pratiquants, voulait-il dire. Le summum est venu la semaine dernière, lorsque le nouveau responsable de l’immigration de Nicolas Sarkozy Arno Klarsfeld - ironiquement le fils aîné du "chasseur de nazis" Serge Klarsfeld - a appelé à construire un mur entre la Grèce et la Turquie pour sauver l’Europe des envahisseurs barbares.

Aujourd’hui à Toulouse nous a été donnée une illustration horrible du point où un tel cynisme délirant peut nous entraîner. Tous ceux qui ont été flingués ou tués dans et autour de la ville au cours des huit derniers jours ont une chose en commun. Ils sont issus de "minorités visibles". Ils avaient des noms ou des visages qui les balisent comme n’étant pas descendus, comme Jean-Marie Le Pen le dirait, de "nos ancêtres les Gaulois". Leurs origines – tout aussi bien juives que musulmanes - étaient au Maghreb ou dans les Caraïbes. Ils étaient, en somme, un instantané de "la France métissée" - les métis, immigrant en France qui travaillent dur et "se lèvent tôt" pour vider les poubelles et s’occuper de leurs enfants ; les personnes qui meurent de manière disproportionnée pour la France mais qui sont également le plus souvent enfermés dans ses prisons et ses banlieues délabrées.

Comme un père l’a dit ce matin, alors qu’il étreignait son fils, en le sortant de l’école, "Ils nous attaquent parce que nous sommes différents."

Les policiers sont encore loin sinon de le capturer, tout au moins de comprendre, ce qui se passe dans la tête de quelqu’un qui peut attraper une petite fille par les cheveux afin de ne pas gaspiller une seconde balle pour l’atteindre. Mais certaines choses sont déjà évidentes. Il n’a pas crié de slogans djihadistes ou antisémite, vaquant froidement à ses affaires macabre, de façon militaire curieusement semblable à Anders Behring Breivik, le tireur norvégien qui a massacré 77 personnes dans un camp d’été de Démocrates sociaux l’été dernier.

Comme pour Breivik, les politiciens seront prompts à arriver à la thèse du fou solitaire. Un autre fou solitaire influencé par rien d’autre que son propre esprit distordu, comme le gang solitaire de néo-nazis qui ont discrètement tué des Turcs et des Grecs en Allemagne depuis des années sans être dérangés par la police, qui préférait mettre les meurtres sur le compte de querelles ou de crimes d’honneur.

Quel pourrait être le lien, demandent-ils, entre des enfants juifs et des militaires français ? Le lien est qu’ils sont perçus tous deux - et pas seulement par une frange d’extrême-droite – comme des symboles de tout ce qui a saboté "la France forte", pour emprunter le slogan électoral de Nicolas Sarkozy. Des écoles confessionnelles, qu’elles soient juives ou des madrasas informelles du week-end, sont perçues comme sapant activement la "République laïque" par des groupes d’activistes comme le Bloc Identitaire et le Front national, ainsi que certains membres de l’UMP de Nicolas Sarkozy, et même certains à gauche.

Un homme noir ou un Musulman, en particulier d’origine algérienne, dans un uniforme de parachutiste touche un nerf sensible chez la vieille garde de l’extrême droite. Ce sont des parachutistes qui ont fait la majeure partie de la sale besogne pour tenter de garder l’Algérie française, et qui ont également tenté d’évincer le Général de Gaulle quand il s’est opposé à eux.

Aujourd’hui, c’est le 50e anniversaire de la fin de cette guerre qui a laissé plus d’un million de morts et deux pays tordus et contorsionnés par sa douleur de manière à peu près égale et opposée.

Pas même Sarkozy, qui a le plus à perdre politiquement consécutivement à ces meurtres, n’essaie de cacher le lien entre la race et la religion. Tout comme il a fait écho au vieux slogan du Front national "Aimez la France ou quittez-la", puis a nié l’avoir jamais dit, il a appelé hier le peuple français à se dresser "contre la haine", après avoir passé les derniers mois à l’attiser de manière maniaque. Nous verrons dans les 34 prochains jours s’il sera balayé par la tempête qu’il a contribué à initier.

Source : Toulouse shootings : race, religion and murder

avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  verié2 le Jeu 22 Mar - 10:11

Un communiqué de LO sur cette affaire qui me semble fondamentalement juste. Une petite remarque tout de même. La notion de "psychopathe" est toute relative. L'assassin de Toulouse est-il davantage un psychopathe que les militaires qui torturaient quotidiennement pendant la guerre d'Algérie ou les aviateurs qui ont lancé des missiles sur Bagdad, Gaza, Syrte, tuant bien davantage d'enfants que le criminel de Toulouse ?

Il y a sans doute un certain nombre de gens qui possèdent des traits psychologique de nature à favoriser de tels actes... mais seulement dans certaines circonstances particulières. Dans un monde en paix, ces gens-là se contenteraient peut-être de ressasser leurs fantasmes dans leur tête ou de se défouler avec des jeux video... S'il n'avait pas été envoyé en Afghanistan, le sous-officier américain qui a massacré 16 personnes ne serait sans doute jamais passé à l'acte.

Après la découverte de l'assassin de Toulouse et Montauban

(Communiqué de Nathalie Arthaud)

Seul un psychopathe a pu se livrer aux actes odieux auxquels s'est livré l'individu qui vient d'être retrouvé et neutralisé.

Mais c'est le contexte, c'est le monde dans lequel il vit qui lui a donné la motivation idéologique autour de laquelle s'est cristallisée sa folie.

Le psychopathe aurait sans doute tué, même si l'armée française ne s'était pas livrée à une guerre en Afghanistan ; même s'il n'y avait pas périodiquement des enfants palestiniens tués sous les bombes à Gaza ; même s'il n'y avait pas le climat délétère provoqué par la course aux déclarations xénophobes et sécuritaires entre la droite au pouvoir et l'extrême droite.

Mais il arrive que les haines suscitées par une guerre de brigandage dans un lieu éloigné de la planète reviennent ici en France et tuent des innocents.

Et, à en juger par les réactions des différents candidats après la neutralisation de l'assassin, l'instrumentalisation électorale par les uns et par les autres, la réaction en particulier de la candidate de l'extrême droite réclamant la guerre contre le fondamentalisme islamique et des mesures sécuritaires et reparlant de la peine de mort, je persiste à penser qu'il n'est pas question de participer à une quelconque « union nationale » avec tous ces gens.

Nathalie Arthaud, le mercredi 21 mars à 12 heures

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  sylvestre le Jeu 22 Mar - 11:40

Oui, Nathalie Arthaud tient le bon bout - Lindsey German qui développe :

21 Mars 2012, Lindsey German, porte-Parole de la coalition britannique STOP THE WAR



texte original ici : http://stopwar.org.uk/index.php/usa-war-on-terror/1276-what-chance-sarkosy-cameron-obama-will-learn-anything-from-the-toulouse-killings-



Personne ne peut justifier de telles attaques, mais il faut dire que les fusillades dans le sud ouest de la France sont le résultat, terrible et désastreux, de la politique de guerre de l'Occident et du racisme anti-musulman.

Le Président français Nicolas Sarkozy a placé la France au centre de la dynamique américaine de guerre "contre le terrorisme" et a été un acteur fondamental de l'introduction dans la législation française de lois qui ont enflammées le sentiment anti-musulman dans son pays.



Les fusillades dans le sud ouest de la France sont, paraît-il, l'oeuvre d'un jeune Algérien musulman, formé dans des camps en Afghanistan et au Pakistan. Il parait qu'il s'est échappé, avec d'autres prisonniers, de la prison de Kandahar lors d'une évasion organisées par les talibans.

Personne ne peut justifier de telles attaques, qui ont vu le meurtre d'écoliers juifs, d'un rabbin et de soldats français issus d'Afrique du Nord ou des Antilles.

Mais ne devrait-on adopter une posture de doute et se dire que cet acte ne peut pas être expliqué simlement comme un crime haineux isolé, ou comme l'acte d'un fanatique. Se dire qu'il est le résultat terrible et désastreux d'une série de choix politiques qui auraient pu être ne pas être pris et qui, aujourd'hui, s'ils continuent, risqueraient d'empirer encore la situation.



Tout d'abord, il y a des années de racisme contre les musulmans en France.

Actuellement, la campagne présidentielles voit Nicolas Sarkozy déployer une tempête d'arguments racistes dans sa tentative de gagner des voix au parti d'extrème-droite qu'est le Front national. Il attaque les non-français et affirme que les français sont contraints de manger de la viande halal.

L'interdiction pour les femmes portant le hijab d'aller à l'école, le taux élevé de chômage chez les jeunes d'origine nord-africaine, les violences policières dans les banlieues qui entourent les grandes villes de France, contribue à renforcer cette vague de racisme.

Sarkozy qui en appelle maintenant à l'unité a, en fait, passé ces dernières semaines a créer la désunion entre les races.

Les tirs sur l'école juive de Toulouse lundi dernier a eu lieu lors du 50e anniversaire de la fin de la guerre pour l'indépendance algérienne, une guerre qui a encore un goût amer en France, celui du racisme et du colonialisme.



Les guerres récentes en Afghanistan, en Irak et en Libye étaient censées mettre fin au terrorisme. Au lieu de cela le terrorisme a augmenté partout dans le monde. Les problèmes que la guerre devaient résoudre se sont développés au cours des dix dernières années. Les occupations militaires des pays à majorité musulmane, l'incapacité à répondre aux enjeux posés par la lutte des Palestiniens, les menaces actuelles pesant sur l'Iran, et, fait peut-être encore plus important, le nombre croissant de morts civils en Afghanistan, tout cela a alimenté ce sentiment d'injustice.

Le massacre de 16 civils afghans aux mains d'un soldat américain il y a deux semaines a été traitée avec beaucoup moins d'indignation que les meurtres français, conduisant à la perception que la vie des Afghans ont moins de valeur que celles des Occidentaux.



L'ancienne chef du MI5, Eliza Manningham Buller, témoignant pour l'enquête Chilcot sur la guerre en Irak, a déclaré que les services de renseignement britannique avaient averti le gouvernement que ces guerres ne ferait qu'aggraver le terrorisme, pas le diminuer.

Ceux qui ont soutenu les guerres sont comme les Bourbons - ils n'apprennent rien et n'oublient rien. Leurs réponses à cet acte terrible sera de justifier encore plus leurs guerres, de consacrer encore plus d'argent à l'armée et à l'armement, de renforcer encore le contrôle sur les musulmans : de renforcer tout ce qu'ils ont fait depuis des années pour étendre la guerre «contre le terrorisme».

Ils continueront également à traiter les musulmans comme des citoyens de seconde zone, renforceront les interdits vestimentaires ou comportementaux. L'islamophobie n'est pas une aberration en France: elle découle directement du soutien aux guerres impérialistes et de l'héritage de la domination coloniale.



La seule façon de mettre fin aux attaques terroristes serait de trouver des solutions politiques qui considère ces problèmes là en premier lieu, comme des injustices. Cette réflexion porte sur Sarkozy mais considérant Cameron, on devrait y penser de la même manière.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  sylvestre le Jeu 22 Mar - 12:18

http://www.20minutes.fr/medias/902067-toulouse-csa-prolonge-suspension-temps-parole

Toulouse: le CSA prolonge la suspension des temps de parole
4 contributions
Créé le 21/03/2012 à 12h22 -- Mis à jour le 21/03/2012 à 14h25
(...)Les radios et télés diffusent depuis mercredi matin les nombreux commentaires des candidats à l’élection présidentielle ou de leurs soutiens sur l’opération policière en cours. L’omniprésence de Marine Le Pen est particulièrement frappante.(...)
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  verié2 le Jeu 22 Mar - 14:47

Le "tueur présumé" est donc mort, dans des conditions précises qu'on connait encore mal. Nous ne saurons donc de ses motivations que ce qui en a été rapporté par la police, en contradiction avec la description de ce jeune homme par ceux qui le connaissaient : voisins, avocats. (Mais il est vrai que ce n'est pas la première fois que des individus dissimulent leur fanatisme et/ou leurs fantasmes meurtriers pour ce qui est des psychopathes du genre serial killers ou mass killers dans la vie quotidienne...)

Guéant affirme que tout a été fait pour le prendre vivant. Peut-être... Sans tomber dans la paranoïa complotiste, on ne peut s'empêcher de se poser toutes sortes de questions en pareilles circonstances...
__
Sinon, je ne sais pas si vous avez entendu Hollande, mais il s'exprime déjà comme s'il avait élu président. Quant à Rebsamen, il a soutenu par avance toutes les mesures sécuritaires annoncées par Sarkozy, avant même qu'on en connaisse les détails.

Il ne fait pas de doute que ce drame va être mis à profit pour renforcer l'arsenal sécuritaire, alors que celui-ci est déjà considérable. Des lois sécuritaires peuvent souvent être utilisées par la suite pour criminaliser des actions de protestation sociale qui n'ont rien à voir de près ou de loin avec le terrorisme. Donc, soyons vigilants !

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  fée clochette le Jeu 22 Mar - 15:14

verié2 a écrit:Il ne fait pas de doute que ce drame va être mis à profit pour renforcer l'arsenal sécuritaire, alors que celui-ci est déjà considérable. Des lois sécuritaires peuvent souvent être utilisées par la suite pour criminaliser des actions de protestation sociale qui n'ont rien à voir de près ou de loin avec le terrorisme. Donc, soyons vigilants !

ça arrive déjà et depuis pas mal de temps. Dernier évènement en date la garde à vue des 10 militants antifascistes qui, de la garde à vue "traditionnelle" sont passés à la brigade crimininelle puis à la brigade antiterroriste, pour avoir affiché et tagué contre la conférence nationale du bloc identitaire. il n' y a qu'à voir aussi la manière avec laquelle nous avons été évacués violemment par la gendarmerie lors d'un rassemblement de soutien à ces militants, pour comprendre que les ordres de l'Etat en matière de sécurité vont dans le sens des fascistes et contre le mouvement social. ça ne fait que s'empirer
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  yannalan le Jeu 22 Mar - 16:56

Par ici il y a des militants bretons qui se sont fait emballer par la DCRI pour enquête sur Montauban et Toulouse. Ils veulent actualiser leurs fichiers, sur.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  Gaston Lefranc le Jeu 22 Mar - 17:15

Le nabot aura très bien orchestré le spectacle et occupé l'espace médiatique, rendant caduque tout semblant d'égalité entre les candidats.

Si l'objectif était tout simplement de l'arrêter en minimisant les risques, ils l'auraient "cueilli" au moment le plus propice (quand il sort de chez lui par exemple), à un moment où ils auraient pu le neutraliser sans aucun problème par surprise.

Mais bien évidemment, ce n'était pas l'objectif de Sarkozy : il s'agissait d'occuper l'espace médiatique, de se mettre en scène, de dramatiser, au risque d'ailleurs de laisser des flics du Raid sur le carreau.

Tout ce cirque est profondément écoeurant. Attendons nous à ce que Sarkozy cherche à reproduire ce cinéma d'ici les élections.

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  chejuanito le Jeu 22 Mar - 17:28

Les 1ères mesures commencent à tomber comme celle-ci et c'est sûrement loin d'être fini. Ils finiront par faire passer les LSQ et les LSI pour des lois démocratiques et libérales.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  Gaston Lefranc le Jeu 22 Mar - 17:35

http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/80421/date/2012-03-21/article/toulouse-le-nom-du-suspect-aurait-ete-repere-des-le-premier-meurtre/

Il y a quand même des choses troublantes : le type en question était surveillé par la DCRI depuis un bout de temps... Et logiquement on peut se poser la même question de Hassoux, journaliste au Canard : "J'espère seulement que l'enquête n'a pas été perturbée à des fins politiques" ... autrement dit, n'aurait-on pas laissé l'individu en question enchaîner les meurtres avant de l'arrêter (au terme d'un grand spectacle de 30h) ?

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  Eugene Duhring le Jeu 22 Mar - 19:16

Gaston Lefranc a écrit:http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/80421/date/2012-03-21/article/toulouse-le-nom-du-suspect-aurait-ete-repere-des-le-premier-meurtre/

Il y a quand même des choses troublantes : le type en question était surveillé par la DCRI depuis un bout de temps... Et logiquement on peut se poser la même question de Hassoux, journaliste au Canard : "J'espère seulement que l'enquête n'a pas été perturbée à des fins politiques" ... autrement dit, n'aurait-on pas laissé l'individu en question enchaîner les meurtres avant de l'arrêter (au terme d'un grand spectacle de 30h) ?
Rien de plus normal qu'un type surveillé par la DCRI et dont à priori la DCRI connaissait le parcours initiatique en Afghanistan et ailleurs ait pu se constituer un tel stock d'armes. Qu'y a t'il d'étrange ?
Rien de plus normal aussi qu'une escouade de policiers armés du dernier cri de la technologie notamment muni de moyens pour l'endormir n'ai pu arrêter un gus reclu, isolé, privé d'électricité, sans le tuer. Si j'ai bien compris, ces policiers d'élite n'ont pu s'en saisir alors qu'il tentait de s'échapper par un balcon. c'est vrai qu'un bataillon de policiers ce n'est pas suffisant pour cerner totalement un appartement.
Tu as dit étrange ? Non, un sordide calcul politique probablement pour permettre à Sarkozy en mal dans les sondages de monopoliser l'attention quelque temps et de se poser en défenseur de la veuve et de l'orphelin - un rempart contre l'intégrisme. Moins de quelques heures ce n'était pas suffisant, passé une trentaine d'heures cela devenait contre-productif pouvant montrant un chef de l'Etat dépassé par les évènements et hésitant sur la marche à suivre. Il fallait donc agir maintenant prestement. Sarkozy c'est un Midas inversé : ce qu'il se touche se transforme en son contraire !



Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  verié2 le Ven 23 Mar - 15:25

Il y a bien sûr toutes sortes de zones d'ombre. Peut-être que Guéant et Sarkozy ont favorisé la mise en scène d'un grand spectacle, dans l'espoir de récolter quelques voix, quitte à risquer de faire tuer plus de monde. Car la police sait parfaitement arrêter discrètement et par surprise les gens qu'elle a repérés sans leur laisser le temps de réagir.

Mais je ne crois pas que nous ayons intérêt à nous engager sur ce terrain. Laissons ces polémiques "technico policières" aux spécialistes du genre Prouteau, ex patron du GIGN qui tire à boulets rouges sur ses concurrents du RAID...

Ce qu'il faut souligner dans nos interventions, c'est qu'une telle folie meurtrière ne tombe pas du ciel et que ce ne sont certainement pas de nouvelles mesures sécuritaires qui empêcheront un autre fou de dieu ou un illuminé fasciste comme celui d'Oslo de recommencer. L'origine de ces actes meurtriers, comme le souligne à juste titre le communiqué de LO, c'est le contexte des guerres coloniales, comme celles d'Afghanistan et de Lybie, les massacres commis à Gaza par l'armée israélienne.
Dans ce contexte d'horreurs, de propagande nationaliste et raciste, il est inévitable que certains individus plus sensibles, plus fragiles que la moyenne disjonctent.

D'ailleurs, les illuminé qui croient servir une cause divine sont-ils plus cinglés, plus "psychopathes" que ceux qui lancent des missiles et des bombes sur des villes, sur ordre de politiciens cynique, en croyant eux aussi servir une cause supérieure, leur "patrie", après s'être eux aussi bien fait bourrer le crâne ?

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  Gaston Lefranc le Ven 23 Mar - 18:31

Je pense qu'on peut également s'aventurer sur ce terrain là (celui du spectacle médiatique).

Sinon, le gouvernement (et les médias bourgeois) n'en a pas fini de vouloir exploiter cette affaire :
http://www.paris-normandie.fr/article/rouen/affaire-mohamed-merah-lhallucinante-minute-de-silence-dune-professeure-rouennaise

Il ne s'agit évidemment pas d'appuyer l'initiative de cette enseignante (qui d'ailleurs a reconnu qu'elle n'était pas dans son assiette), mais cela montre à quel point nos dirigeants sont répugnants. Vouloir virer cette prof, c'est-à-dire l'anéantir sur le plan professionnel, et sans doute bien plus vu son état de fragilité, c'est abject (mais Chatel, même si sa femme s'est suicidée récemment, n'a visiblement pas ce genre de scrupule) : mais au nom de l'unité nationale, il faut pointer du doigt les récalcitrants, surtout quand ils sont isolés et un peu dérangés. Hollande a fait interner la femme qui l'a enfariné, Chatel et Sarkozy veulent la peau de cette prof. Il s'agit aussi de rappeler qu'un bon prof est un prof aux ordres, qui met en place les minutes de silence que décident la classe dominante, et qui n'éprouve aucune empathie pour ceux que le pouvoir a désigné comme des "monstres". Cette prof a sans nul doute réagi de façon maladroite, mais cela aurait du en rester là, dans une société "décente".

On peut se désoler de voir ces élèves jouer les délateurs, qui ont l'indignation que l'idéologie dominante leur dicte, alors que ce gouvernement et la bourgeoisie commettent eux des crimes qui mériteraient mille fois plus leur révolte. Cette réaction collective où on interpelle le pouvoir pour frapper le "déviant" est profondément répugnante. Comme l'est la dernière initiative de Sarkozy de vouloir traquer les lectures des gens, et sanctionner pénalement la "visite" de sites internet jugés "terroristes".

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  gérard menvussa le Ven 23 Mar - 18:46

Personnelement je trouve cette réaction (de virer la prof en question) tout a fait normale ! Si elle est affublée d'une arraignée au plafond, elle n'a rien a faire à l'éducation nationale ! Franchement, voila une réaction que je ne comprend pas...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  Gaston Lefranc le Ven 23 Mar - 18:59

Les médias bourgeois ont d'ailleurs jeté le nom de cette enseignante en pâture, en publiant la lettre des élèves où figure son nom.

Et bien moi, cher Gérard, c'est ta réaction que je ne comprends pas. J'en suis réellement attristé au delà des désaccords politiques que nous pouvons avoir.


Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  verié2 le Ven 23 Mar - 19:10

J
Gaston Lefranc
Je pense qu'on peut également s'aventurer sur ce terrain là (celui du spectacle médiatique).
Je ne suis pas de ton avis, car c'est un terrain vraiment glissant où on ne peut rien prouver. On rentre aussitôt dans des polémiques "techniques".

Ce qu'il faut faire comprendre aux gens, c'est :
1) la barbarie criminelle n'est pas l'exclusivité d'adeptes, même fanatiques, d'une religion particulière, mais le produit des guerres impérialistes, de la désintégration sociale (pour faire court évidemment)
2) La meilleure façon de nous protéger contre de tels actes, c'est de mettre fin aux interventions impérialistes et de reconnaître les droits des Palestiniens. Car la guerre, ça tue des deux côtés, y compris des civils, même si ça en tue moins en France qu'en Libye ou en Afghanistan.
__
En ce qui concerne cette prof, quelles qu'aient pu être ses intentions, elle a visiblement disjoncté. Mais, bon, on imposait aussi des minutes de silence aux mômes pour "nos soldats qui défendent la France et la civilisation en Algérie", quand une partie des soldats en question ne se comportaient pas différemment de Merah...

PS Quand j'étais môme, mon prof d'histoire du Lycée d'Annecy nous avait fait faire une minute de silence pour la mort de... Staline, qui a tué plus de monde que Merah et le tueur d'Oslo réunis. Il a été sanctionné par l'administration, mais, si j'ai bonne mémoire, a gardé son boulot grâce au soutien de ses collègues, malgré l'indignation des parents réacs... dont les miens.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  Gaston Lefranc le Ven 23 Mar - 19:26

Heureusement, les collègues de cette enseignante font preuve de solidarité, et d'ailleurs ont corrigé la version de certains élèves - délateurs que les médias bourgeois et le gouvernement se sont empressés de relayer, en livrant le nom de l'enseignante en pâture.

"Aucune minute de silence n'a été organisée dans cette classe. Si des maladresses ont été commises, elles sont regrettables mais nous pensons qu'elles ne sont motivées par aucune volonté de prosélytisme, ni présupposé ou arrière-pensée politique", selon un communiqué commun des enseignants du lycée. "La fragilité de notre collègue était connue par les services du rectorat. Dans ces circonstances, nous pensons qu'elle doit bénéficier de la protection et de l'accompagnement de son administration", selon le communiqué commun.

Heureusement que tu n'es pas syndicaliste dans ce lycée, cher Gérard. Des profs qui sont déprimés, qui commettent des maladresses, etc. il y en a des tas, et la solution n'est certainement pas de les "virer". Virer les "déviants", les fragiles, cela augure mal de la société que nous sommes censés vouloir construire. Et que je sache, elle n'a pas frappé des enfants. Des profs qui disent des saloperies, il y en a plein et ils ne sont pas virés (heureusement). Un prof n'est jamais neutre, il jouit d'une certaine liberté, il s'exprime, et c'est normal, même si cela déplaît à la réaction qui souhaite les mettre au pas. Ici, cette prof n'aurait d'ailleurs pas dit une saloperie, mais plutôt une maladresse comme le notent ses collègues.

Comment ne pas voir que derrière cette attaque contre cette prof il y a cette hargne de la bourgeoisie à vouloir mettre au pas les enseignants, et également à criminaliser toute opinion qui rompt l'unité nationale ?

Alors, au lieu de hurler avec les loups, et enfoncer cette prof qu'il faudrait virer, il faudrait plutôt faire preuve d'une solidarité élémentaire (comme le font ses collègues, malgré la pression sur eux pour qu'ils crachent sur leur collègue) et dénoncer le calcul politique de Sarko et consorts

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  verié2 le Ven 23 Mar - 19:39

Gaston Lefranc a écrit:Heureusement, les collègues de cette enseignante font preuve de solidarité, et d'ailleurs ont corrigé la version de certains élèves - délateurs que les médias bourgeois et le gouvernement se sont empressés de relayer, en livrant le nom de l'enseignante en pâture.

"Aucune minute de silence n'a été organisée dans cette classe. Si des maladresses ont été commises, elles sont regrettables mais nous pensons qu'elles ne sont motivées par aucune volonté de prosélytisme, ni présupposé ou arrière-pensée politique", selon un communiqué commun des enseignants du lycée. "La fragilité de notre collègue était connue par les services du rectorat. Dans ces circonstances, nous pensons qu'elle doit bénéficier de la protection et de l'accompagnement de son administration", selon le communiqué commun.

Heureusement que tu n'es pas syndicaliste dans ce lycée, cher Gérard. Des profs qui sont déprimés, qui commettent des maladresses, etc. il y en a des tas, et la solution n'est certainement pas de les "virer". Virer les "déviants", les fragiles, cela augure mal de la société que nous sommes censés vouloir construire. Et que je sache, elle n'a pas frappé des enfants. Des profs qui disent des saloperies, il y en a plein et ils ne sont pas virés (heureusement). Un prof n'est jamais neutre, il jouit d'une certaine liberté, il s'exprime, et c'est normal, même si cela déplaît à la réaction qui souhaite les mettre au pas. Ici, cette prof n'aurait d'ailleurs pas dit une saloperie, mais plutôt une maladresse comme le notent ses collègues.

Comment ne pas voir que derrière cette attaque contre cette prof il y a cette hargne de la bourgeoisie à vouloir mettre au pas les enseignants, et également à criminaliser toute opinion qui rompt l'unité nationale ?

Alors, au lieu de hurler avec les loups, et enfoncer cette prof qu'il faudrait virer, il faudrait plutôt faire preuve d'une solidarité élémentaire (comme le font ses collègues, malgré la pression sur eux pour qu'ils crachent sur leur collègue) et dénoncer le calcul politique de Sarko et consorts

D'accord avec toi, exprimé sous cette forme. Car je craignais que, pour prendre le contrepied de la propagande officielle, tu ne soutiennes plus ou moins l'initiative de la prof. Par ailleurs, s'il n'y a pas eu de minute de silence, qu'a-t-elle dit au juste ? Si elle a seulement dit que, d'une certaine façon, Merah est aussi une victime, ce n'est pas complètement faux. Un jeune ne peut se transformer ainsi en assassin d'enfants barbare que sous la pression de toutes sortes d'éléments sociaux, psychologiques et politiques. Il en va de même d'ailleurs pour les jeunes qu'on envoie dans les guerres coloniales, qui tuent et torturent. C'est de la chair à canons et d'une certaine façon des victimes à qui on a bourré le crâne, même s'ils sont "volontaires".

Si cette prof a tenté d'expliquer ça, ce n'est pas la même chose que de présenter Merah comme un martyr. Mais il faut bien dire que ce n'est pas facile à expliquer à des ados gavés de TV...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  verié2 le Ven 23 Mar - 19:46

Ca change en effet pas mal de choses...
COMMUNIQUE DE PRESSE DES ENSEIGNANTS DU LYCEE FLAUBERT


Les enseignants du lycée Flaubert sont atterrés et extrêmement choqués par l'emballement médiatique qui a suivi un incident de classe.
Dans un contexte émotionnel très sensible, des échanges verbaux entre une enseignante et sa classe ont été divulgués instantanément par un parent d'un élève de la classe, publiés immédiatement et sans vérification par organe de presse . L'identité de la collègue a été révélée.

L'article rédigé à charge qui a été immédiatement publié contient des approximations et un mensonge majeur : Aucune minute de silence n'a été organisée dans cette classe .

Si des maladresses ont été commises, elles sont regrettables mais nous pensons qu'elles ne sont motivées par aucune volonté de prosélytisme, ni présupposé ou arrière-pensée politique.La fragilité de notre collègue était connue par les services du rectorat.

Dans ces circonstances, nous pensons qu'elle doit bénéficier de la protection et de l'accompagnement de son administration.

Le calme et la sérénité sont plus que jamais nécessaires et nous demandons que les procédures existantes puissent suivre leur cours, sans que notre collègue soit jetée en pâture aux médias.

Sans préjuger des conclusions des procédures, nous apportons notre soutien moral à notre collègue.


verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mohamed Merah (ex : Le tueur au scooter noir)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum