Lénine

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En débat Lénine

Message  gillian le Ven 9 Juil - 2:40

Chargement...


Lénine : "... l'idéal d'un marxiste révolutionnaire ne doit pas être le secrétaire d'un syndicat, mais le tribun du peuple qui sait réagir à toutes les manifestations quelles qu'elles soient de l'arbitraire et de l'oppression, où qu'elles se produisent, quelle que soit la couche sociale ou la classe qu'elles touchent ..."

gillian

Messages : 29
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 62
Localisation : New Vladivostok

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  Duzgun le Sam 10 Juil - 12:07

Je pense que cette phrase est très juste et très importante à comprendre aujourd'hui...

Duzgun

Messages : 1561
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lénine

Message  SL-89 le Lun 19 Mar - 6:53

Bonjour,

J'essaie de comprendre certains éléments de la théorie de Marx, mais je dois dire que je suis quelque peu mélangé!!!

Bon, j'ai lu que les communistes de gauches (communist left) critiquaient Lénine (surtout l'idée du Vanguard Party). Sur Wikipédia, il est écrit :

«Left communism is the range of communist viewpoints held by the communist left, which criticizes the political ideas of the Bolsheviks from a position that is asserted to be more authentically Marxist and proletarian than the views of Leninism held by the Communist International after its first two congresses». Alors mes questions sont les suivantes :

Est-ce que Marx était un communiste de gauche (et je ne parle pas de comment il se décrivait, mais si on fait une analyse de la théorie)? Est-ce que Lénine était vraiment Marxiste (j'ai cru comprendre qu'il y avait un débat sur ce point, mais disons, dans le «mainstream» académique, qu'est ce qui ressort de tout ça)? Est-ce que le Léniniste est une position politique encore populaire (parmi la gauche, évidemment)?

Merci!

SL-89

Messages : 8
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  chejuanito le Lun 19 Mar - 8:21

SL-89 a écrit:
Est-ce que Marx était un communiste de gauche (et je ne parle pas de comment il se décrivait, mais si on fait une analyse de la théorie)?
L'anachronisme de la question ne permet pas d'y répondre précisément, une partie des questions qui ont divisé les communistes en 1919 ne se posaient pas avec la même acuité au 19ème pour Marx, notamment la question des syndicats). Cependant sur la question du parti et de son rôle Marx et Engels sont quand même les fondateurs de l'idée qu'un parti communiste est nécessaire.

SL-89 a écrit:Est-ce que Lénine était vraiment Marxiste (j'ai cru comprendre qu'il y avait un débat sur ce point, mais disons, dans le «mainstream» académique, qu'est ce qui ressort de tout ça)?

Moi je veux bien qu'il y ait débat, m'enfin faudrait me trouver de bons arguments parce qu'en terme de poursuite du travail théorique et de mise en application concrète, on trouve pas beaucoup plus dans la droite ligne de Marx que Lénine. N'en déplaise à quelques groupuscules ultra-gauchistes qui essayent de réduire Marx à quelques textes de jeunesse pour en faire ce qu'ils veulent et de réduire Lénine à une ou deux phrases savamment choisies pour mieux l'opposer au précédent.

SL-89 a écrit:Est-ce que le Léniniste est une position politique encore populaire (parmi la gauche, évidemment)?

Non, au contraire. Autant il y a un réel regain d'intérêt pour Marx, autant, il y a aujourd'hui un assez large consensus anti-léniniste. Cela dit, je pense que tu prends le problème à l'envers si tu essayes de comprendre les communismes en terme de marxisme de léninisme et d'autres petites boites ou ranger les idées. Intéresses-toi plutôt au fond, ce sera plus enrichissant.

chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  anthony42 le Lun 19 Mar - 14:53

J'ai lu peu sur Lénine mais un peu plus sur Marx(mais mon niveau ne me permet pas de comprendre certains textes théoriques). en tout cas pour le peu que j'ai lu et compris, je pense que Lénine est marxiste théoriquement. Mais est ce que son application est selon vous conforme à la théorie marxiste?

anthony42

Messages : 2
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 21
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  sylvestre le Lun 19 Mar - 15:08

Oui.

sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  SL-89 le Lun 19 Mar - 18:52

Moi je veux bien qu'il y ait débat, m'enfin faudrait me trouver de bons arguments parce qu'en terme de poursuite du travail théorique et de mise en application concrète, on trouve pas beaucoup plus dans la droite ligne de Marx que Lénine.

Alors, si je comprends bien, autant Marx que Lénine prévoyaient la création d'un Vanguard Party?

Autre petite question : J'ai lu que certains courants Marxistes (comme les Marxistes Libertaires) disaient focaliser sur la partie non-autoritaire de Marx. Je suppose donc que certaines des écrits de Marx ne prévoyaient pas de Vanguard Party. Est-ce exact?

P.S. Je n'essaie pas de critiquer le concept de Vanguard Party. Mais, étant donné la distorsion de ce concept, j'essaie de le positionner dans la théorie et de le comprendre davantage.

Merci

SL-89

Messages : 8
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  Babel le Mar 20 Mar - 8:06

SL-89 a écrit:Bonjour,
J'essaie de comprendre certains éléments de la théorie de Marx, mais je dois dire que je suis quelque peu mélangé!!!
Est-ce que Lénine était vraiment Marxiste ?
Merci!
Pour avoir un début de réponse, tu peux toujours lire ce texte de Daniel Bensaïd (repris dans La politique comme art stratégique, paru récemment chez Syllepses) :
"Les sauts ! Les sauts ! Les sauts !" sur Lénine et la politique

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  sylvestre le Mar 20 Mar - 12:00

C'est pas très modeste de me proposer après Bensaïd, mais il se trouve que j'ai écrit un article précisément sur le sujet qui intéresse SL-89 : Construire le parti : de Marx à Lénine

Résumé express : Marx et Engels ont déterminé que pour faire la révolution il fallait construire une organisation de la classe ouvrière, indépendante des autres classes. Lénine, Gramsci Lukacs et d'autres ont développé les raisons pour lesquelles il fallait un parti d'avant-garde, profondément enraciné dans la classe ouvrière, mais rassemblant de façon distinctes ses éléments les plus conscients et les plus déterminés.

sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  SL-89 le Dim 25 Mar - 23:30

Je ne me prétends pas un expert de la révolution Russe, loin de là. Cependant, comment Lénine peut être vue comme un Marxiste (voir même comme un Léniniste) avec toutes les actions antidémocratiques qu'il a entreprit avec Trotsky (dissolution de l'assemblée constituante, par exemple) ?

Je dois dire que je suis passablement mélangé. J'écoute par exemple des auteurs qui affirment que Lénine n'était pas vraiment socialiste, d'autres qui disent que c'est Staline qui a tout fait foirer, d'autres qui disent que le bloc de l'est était vraiment socialiste, d'autres qui disent que non, certains qui mettent Trotsky dans le même bateau que Lénine, d'autres qui s'attaquent férocement au principe du Vanguard party comme antidémocratiques alors que d'autres blâmes Lénine et non pas l'idée du Vanguard party, et ça continue comme ça ...

J'ai également vue des partis communistes qui ont vraiment appuyé la révolution russe du début à la fin, d'autres l'ont délaissé sous Staline, et d'autres ni ont jamais cru ...

C'est dur la vie de communiste faut croire Shocked Shocked Shocked

SL-89

Messages : 8
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  Eugene Duhring le Lun 26 Mar - 0:05

SL-89 a écrit:Je ne me prétends pas un expert de la révolution Russe, loin de là. Cependant, comment Lénine peut être vue comme un Marxiste (voir même comme un Léniniste) avec toutes les actions antidémocratiques qu'il a entreprit avec Trotsky (dissolution de l'assemblée constituante, par exemple) ?

Je dois dire que je suis passablement mélangé. J'écoute par exemple des auteurs qui affirment que Lénine n'était pas vraiment socialiste, d'autres qui disent que c'est Staline qui a tout fait foirer, d'autres qui disent que le bloc de l'est était vraiment socialiste, d'autres qui disent que non, certains qui mettent Trotsky dans le même bateau que Lénine, d'autres qui s'attaquent férocement au principe du Vanguard party comme antidémocratiques alors que d'autres blâmes Lénine et non pas l'idée du Vanguard party, et ça continue comme ça ...

J'ai également vue des partis communistes qui ont vraiment appuyé la révolution russe du début à la fin, d'autres l'ont délaissé sous Staline, et d'autres ni ont jamais cru ...

C'est dur la vie de communiste faut croire Shocked Shocked Shocked
Je te conseille déjà la lecture des thèses de Lénine sur l'Assemblée constituante

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  SL-89 le Lun 26 Mar - 1:55

Merci pour ce lien (et merci aux autres membres pour les autres liens qui ont été envoyés).

Ça me fait penser à quelque chose. Mis à part la révolution de 1917, y-a-t-il eu d'autres partis politiques issus de Lénine (ET NON PAS DE STALINE) dans le monde qui ont pris le pouvoir et instauré une forme de socialisme ?


SL-89

Messages : 8
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  sylvestre le Lun 26 Mar - 9:47

Tu as raison, toutes ces questions ne sont pas simples et sont l'objet de débats qui peuvent sembler sans fin - malheureusement, ou peut-être plutôt heureusement, on est obligé de se faire sa propre idée en étudiant les faits et les interprétations qui en sont proposées.

Pour répondre à ta dernière question, on considère classiquement parmi les marxistes que la Commune de Paris, si elle n'a pas "instauré le socialisme", a constitué le premier exemple dans l'histoire d'un pouvoir révolutionnaire des travailleurs, ou pour reprendre la terminologie de Marx de "dictature du prolétariat" - la révolution russe en représentant le second, qui est allé plus loin. En dehors de ces deux exemples on peut mentionner certains moments de la révolution espagnole (1936-1939), particulièrement à Barcelone - George Orwell en donne une description dans son livre Hommage à la Catalogne. Il faut aussi étudier des exemples plus embryonnaires où des organisations ouvrières ont pris le pouvoir momentanément dans une ville ou plusieurs, en Hongrie en 1956 par exemple, ainsi que d'autres expériences révolutionnaires (Portugal 1974, Iran 1979, Pologne 1980... y compris dans les révolutions arabes ou dans la situation actuelle en Grèce il y a certains éléments, très embryonnaires, de pouvoir ouvrier - hôpitaux autogérés, prise en main du maintien de l'ordre par la population elle-même, etc.)

sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  Vals le Lun 26 Mar - 11:45

A propos de Lenine, j'aimerais avoir des avis de ceux ou celles qui ont lu la dernière biographie de JJ Marie...

Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  Babel le Mar 27 Mar - 21:49

Vals a écrit:A propos de Lenine, j'aimerais avoir des avis de ceux ou celles qui ont lu la dernière biographie de JJ Marie...
Lu au moment de sa parution, en 2004, et pas trop aimé : mal fichu, mal écrit --le Trotsky de Broué, ça t'a une autre gueule ! Comme si JJ Marie n'avait pas réussi à trouver la bonne distance entre le biographique et l'historique.
Me reste en mémoire l'impression (sans doute très subjective) de bazar et d'improvisation permanente qui semblait prévaloir au sein du gouvernement bolchévik, peu après la prise de pouvoir.
Une anecdote : Lénine vient d'essuyer une tentative d'assassinat à la sortie d'un meeting.
Atteint de deux balles, dont une dans la région du coeur, on l'allonge sanglant sur le divan de son domicile, et on le laisse là, sans aide médicale. Le temps passe... une injection de morphine et un ballon d'oxygène, déniché je ne sais où. Mais pas de voiture disponible. Les médecins mettront plusieurs heures avant d'intervenir.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  Vals le Mar 27 Mar - 22:37

Babel a écrit:
Vals a écrit:A propos de Lenine, j'aimerais avoir des avis de ceux ou celles qui ont lu la dernière biographie de JJ Marie...
Lu au moment de sa parution, en 2004, et pas trop aimé : mal fichu, mal écrit --le Trotsky de Broué, ça t'a une autre gueule ! Comme si JJ Marie n'avait pas réussi à trouver la bonne distance entre le biographique et l'historique.
Me reste en mémoire l'impression (sans doute très subjective) de bazar et d'improvisation permanente qui semblait prévaloir au sein du gouvernement bolchévik, peu après la prise de pouvoir.
Une anecdote : Lénine vient d'essuyer une tentative d'assassinat à la sortie d'un meeting.
Atteint de deux balles, dont une dans la région du coeur, on l'allonge sanglant sur le divan de son domicile, et on le laisse là, sans aide médicale. Le temps passe... une injection de morphine et un ballon d'oxygène, déniché je ne sais où. Mais pas de voiture disponible. Les médecins mettront plusieurs heures avant d'intervenir.

Ce que tu dis de la forme correspond à ce que plusieurs copains m'en ont dit...Un bouquin qui fait "bâclé"...
Je suis en train de terminer une nouvelle biographie de JJ Marie qu'il a intitulée :
LENINE .La révolution permanente.
(je ne sais pas ce qu'il y a de repris de celle publiée en 2004...)

Pour le fond, j'ai ressenti comme toi une sensation d'improvisation permanente, de bordel généralisé et pas seulement juste après la prise de pouvoir.
des décisions contradictoires, Lenine très souvent en minorité. des changements de cap tous les jours...un foutoir incroyable sur fond de misère noire et de contre-révolution menaçante.
J'attends de le terminer pour essayer de mieux poser mes impressions.
Merci de ta réponse (je suis OK, même pour cette version, avec ta comparaison avec le Trotsky de Broué..).

Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  le glode le Mar 27 Mar - 23:47

Je viens de terminer également le "Lénine, la révolution permanente" de Marie, qui me semble bien meilleur que sa biographie de Lénine de 2004.

On y voit assez bien les problèmes concrets immenses qui se posèrent aux bolcheviks après la prise du pouvoir politique.

L'arriération économique combinée à l'isolement de l'URSS interdisaient toute velléité de socialisme immédiat, comme Lénine a du le reconnaitre après le communisme de guerre en instaurant la NEP (bien tard). C'est-à-dire en rétablissant un petit capitalisme privé, mais aussi en admettant que l'abolition de l'organisation capitalistique de la société (echange généralisé, monnaie, salariat) était une utopie.

Quand la production est misérable, socialiser la production, c'est socialiser la misère. Marx l'avait déjà souligné dans sa critique du programme socialiste allemand.

C'est à mon sens la partie la plus intéressante du livre, car JJ Marie y montre clairement les limites du pouvoir politique sur la transformation économique, les limites du bolchévisme qui, de la bouche même de Lénine, a parfois été aveugle sur ce point. Et au final, ce sont ces limites économiques du pays qui se sont exprimées dans la dégénérescence bureaucratique de la société et du parti. Enfin ça, JJ Marie ne l'écrit pas vraiment mais c'est un lien que l'on peut déduire en prolongeant son raisonnement. Pour résumer simplement : On ne peut pas construire le socialisme dans un seul pays... surtout dans un pays arriéré et isolé, même avec les meilleures volontés du monde.

D'autre part, JJ Marie tord le cou de manière salutaire à plusieurs clichés sur Lénine : Il n'aurait pas cru à l'imminence de la révolution russe durant la guerre mondiale, son "Que Faire" serait une bible intouchable sur laquelle devrait se modeler tous les partis, Lénine prétendrait que le prolétariat ne peut pas prendre conscience seul de se force etc.

le glode

Messages : 121
Date d'inscription : 10/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  SL-89 le Jeu 29 Mar - 0:19

J'ai lu certains énoncés du livre noir du communiste.

Selon eux, Lénine aurait été particulièrement cruelle envers la population russe. Est-ce que ce livre est sérieux ?
Si oui, peut-on dire que Lénine n'a pas effectué la révolution comme sa théorie le prévoyait ?

SL-89

Messages : 8
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  Vals le Jeu 29 Mar - 1:19

Le Livre Noir du Communisme est un ramassis de contre-vérités faisant porter au "communisme" la responsabilité de quasimment tous les morts du XXeme siècle...Les mensonges et trucages de ce bouquin ont été démontés dans un tas de publications après sa parution.
Cette compilation a été très largement promue et diffusée à sa sortie, à la grande joie de ceux qui voulaient enterrer le mouvement ouvrier et les perspectives de renverser le capitalisme.
La direction de cet ouvrage de propagande a été le fait de Stephane Courtois, ancien stalinien reconverti en "pseudo-historien" aux idées proches de l'extrême-droite et véhiculant partout où c'est possible sa haine viscérale, quasimmment maladive, des idées communistes et surtout de tous ceux qui s'en revendiquent....et peu importe à cet individu les grosses ficelles, les à peu près, les mensonges purs et autres amalgames....

Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  sylvestre le Jeu 29 Mar - 12:08

On trouve ici une Réponse au Livre noir du Communisme, par Daniel Bensaïd, qui vaut le coup d'œil.

sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  SL-89 le Ven 30 Mar - 2:31

Merci pour à vous deux pour ces informations.

J'ai trouvé ce vidéo sur Youtube. Il s'agit de Chomsky qui détruit Lénine et Trotsky. Il y a deux parties au vidéo. Je dois dire que j'adore Chomsky, puisque je pense que le socialisme libertaire est ce qui me convient le mieux. Que pensez-vous de ce vidéo? (il est en anglais cependant ; je ne sais connais pas trop le niveau de bilinguisme de la France).

http://www.youtube.com/watch?v=Nz11K1wUbrc

http://www.youtube.com/watch?v=RfL8-4OOIuI&feature=relmfu

SL-89

Messages : 8
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  sylvestre le Ven 30 Mar - 9:54

Une critique du point de vue de Chomsky sur le bolchevisme que je trouve pertinente :

What characterises Chomsky's attacks on Leninism and Bolshevism, beyond their virulence, is a surprising lack of intellectual or scholarly engagement with the actual history or theory of the Bolshevik tradition. Thus, for example, Chomsky claims that 'the Bolshevik takeover was recognised as an attack on socialism very quickly by a large part of the left...[including] Rosa Luxemburg',68 a completely inaccurate statement, as even a swift glance at Luxemburg's writings shows. Despite the heated and important debates between Luxemburg, Trotsky, and Lenin, she was very clear that:

The party of Lenin was...the only one in Russia which grasped the true interest of the revolution in that first period. It was the element which drove the revolution forward, and, thus, it was the only party which really carried on a socialist policy... [T]he Bolsheviks, though they were at the beginning of the revolution a persecuted, slandered and hunted minority attacked on all sides, arrived within the shortest time to the head of the revolution and were able to bring under their banner all the genuine masses of the people: the urban proletariat, the army, the peasants, as well as the revolutionary elements of democracy.69

All the revolutionary honour and capacity which western social democracy lacked were represented by the Bolsheviks. Their October uprising was not only the actual salvation of the Russian Revolution; it was the salvation of the honour of international socialism.70

And while she made clear her concerns about decisions made by the Bolshevik leadership after October, she stressed the catastrophically difficult political circumstances in which the Bolsheviks found themselves.71 Chomsky's discussion of the Russian Revolution, however, consistently passes over the issues raised by Luxemburg: the impact of the civil war and the imperialist interventions that quickly followed the revolution, the failure of revolutions in Germany and elsewhere to succeed in building international support for the Russian working class, and the economic crisis which had a severe impact on Russian workers and peasants, the base of the October uprising.

In striking contrast to his highly documented work on almost every other subject, Chomsky provides little evidence of sources or documents to support his position, even though most serious historical work on the revolution makes it clear that it was not a coup by the Bolsheviks, but a revolution from below, entirely dependent on the Bolsheviks having become the majority within the soviets.

As the work of those historians who have looked at the revolution 'from below' has convincingly argued, the view of the Bolshevik Revolution as a coup by a small, dictatorial party does not stand up to examination.72 'Historians in the Soviet Union have stressed historical inevitability and the role of a tightly knit revolutionary party led by Lenin in accounting for the outcome of the October Revolution, while many Western scholars have viewed this event either as a historical accident or, more frequently, as the result of a well-executed coup d'état without significant mass support,' Alexander Rabinowitch argues, but:

a full explanation of the Bolshevik seizure of power is much more complex than any of these interpretations suggest.

Studying the aspirations of factory workers, soldiers, and sailors as expressed in contemporary documents... these concerns corresponded closely to the programme of political, economic, and social reform put forth by the Bolsheviks at a time when all other major political parties were discredited because of their failure to press hard enough for meaningful internal changes and an immediate end to Russia's participation in the [First World] War. As a result, in October, the goals of the Bolsheviks, as the masses understood them, had strong popular support.

In Petrograd in 1917 the Bolshevik Party bore little resemblance to the by-and-large united, authoritarian, conspiratorial organisation effectively controlled by Lenin depicted in most accounts.73

The idea that the revolution was a coup was also challenged at the time by non-Bolshevik writers, such as the Menshevik Nikolai Sukhanov.74

One central element of Chomsky's critique is that the Bolsheviks were hostile towards and later destroyed the soviets because of their elitist attitude toward the working class. Beyond the many arguments directly contradicting this view in Lenin's State and Revolution and, indeed, later work75 ­ which Chomsky argues was 'all a fraud'76 ­ even the strongly anti-Bolshevik historian Oskar Anweiler acknowledges that 'aside from the Bolsheviks, only the small group of United Social Democrats supported the demand for soviet power'. The Mensheviks' and SR's:

rejection of Soviet power hardened during the following months [after June 1917]. Especially after the July Days laid bare the split within 'revolutionary democracy', there prevailed, in Kerensky's words, 'the conviction among soviet leaders that the soviets were not and could not be governing organs but that they were merely tools for transition to a new democratic order'. Kerensky himself assured the British ambassador, Sir George Buchanan, as early as May: 'The soviets will die a natural death'...[and] the Mensheviks saw no future for the soviets... [A]lmost daily the balance in the local soviets shifted in favour of the Bolsheviks and their call for sole soviet power... Unlike parties which had majorities in earlier soviets, the Bolsheviks proposed specifically that future soviets should seize power in their own name and build a state on their own pattern.77

Thus, as Moshe Lewin suggests, Leninist doctrine did not originally envisage a monolithic state, nor even a strictly monolithic party; the dictatorship of the party over the proletariat was never part of Lenin's plans, it was the completely unforeseen culmination of a series of unforeseen circumstances.78

The isolation, crisis, and then destruction of socialism under the Stalinist counter-revolution have been well documented,79 but the argument that Lenin and the Bolsheviks instituted a dictatorship through a 'revolution from above' does not hold up under examination.

Chomsky, however, sees the revolutionary, or 'vanguard', party as inevitably substitutionist and elitist, putting itself in the place of the working class and acting 'on its behalf'. In contrast, the tradition of socialism from below argues that there is a mutual relationship between the organised and most politically conscious political section of the working class, the party, which seeks to organise other workers and win them to revolutionary politics through argument and through concrete activity in the workplace and outside it in which party and class must educate and learn from one another. The party is not the future ruling class of a state, or a directing dictatorial body, but that section of the working class which is most politically and class conscious and which seeks to argue, agitate, and mobilise for mass working class struggle and self-activity.

Indeed, Luxemburg, Pannekoek and Gorter all agreed at key moments on the need for exactly such a party. Pannekoek noted, 'The function of a revolutionary party lies in propagating clear understanding in advance, so that throughout the masses there will be elements who know what must be done and who are capable of judging the situation for themselves',80 while Gorter argued for the need 'to unite [the] section of the proletariat that has a large and profound understanding within one organisation... [to] overcome or relieve all the weaknesses...to which the factory organisation is subject'.81

( http://pubs.socialistreviewindex.org.uk/isj74/arnove.htm )

sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  gérard menvussa le Mar 3 Avr - 9:01

Puisqu'on parle de "niveaux de langue", Sylvestre pourrait il nous dire l'intéret de ce blog "lénin reloaded" (en russe dans le texte) en particulier sur l'assassinat de Walter Benjamin par les sbires de staline (je ne connais pas le russe, mais je sais me servir de "google traduction")

Sinon, rien ne vaut une réponse de lénine lui même (a sa lecture abusive par des grammairiens stipendiés)




Lenin reloaded posted by lenin


Lenin is not merely the name of a deceased revolutionary, (or an epigonic blogger), but a signifier of pure evil. There is no good reason for this: Lenin fought a vicious civil war, but so did the sainted Abraham Lincoln; Lenin suspended habeus corpus, but ditto; Lenin was willing to expand the Bolshevik state with the use of the Red Army, but he wasn't a Great Russian chauvanist, in the way that successive US Presidents were Greater American chauvanists with new and perpetually shifting frontiers; Lenin ruthlessly pursued opposing parties when he perceived them as a threat to the revolution, but so did Robespierre, and to be fair, he had a great deal more provocation than Robespierre. Practically everything the bad man did was also done by good men, and women, under much less taxing circumstances.

To his credit, Lenin was not a racist or imperialist, while Wilson was; Lenin was not in favour of capitalist exploitation, while every opposing force was; Lenin was percipient and fought a sustained fight against Stalinist centralism and autocracy, before anyone else did; Lenin tried to stop World War I, that inferno of mass murder, while most European socialists capitulated. He popularised the term 'revolutionary defeatism', which is the most anti-racist, anti-imperialist and humane terminological innovation in a century whose other inventions included 'genocide', 'holocaust', 'ethnic cleansing' and so on - that one can even say 'and so on' is monstrous in itself. His April Theses foresaw the problems with the Provisional Government and the possibilities of a revolutionary situation even while most of his comrades thought him deluded. He also turned to a productionist version of socialism and was willing to compromise and re-introduce elements of capitalist social relations when it proved necessary. Most importantly, and to his greatest credit, Lenin oversaw the foundation of a Red Army to ruthlessly, without compromise and by any means necessary, defeat the White Army reactionaries and the Entente Powers. He practised what he preached, which was revolutionary realpolitik - power politics for the oppressed and exploited. He foresaw the threat of Stalinism, which is to say he foresaw the defeat of the revolution, and tried in his dying hours to stop it from happening. Of course he had his flaws: all of these circumstances tended to make his prose bombastic, and he was reputedly unwilling to spend much time listening to music.

The new volume, Lenin Reloaded, edited by Sebastian Budgen, Stathis Kouvelakis, and the particularly evil Slavoj Zizek, takes the figure of Lenin as an unmentionable, unspeakable thug, axiomatically responsible for The Worst Crimes of the Twentieth Century (although in fact he wasn't, not remotely), as it starting point (although, in fact, the theoretical starting point is Badiou and his Politics of Truth). It's a good collection of essays by some of the best marxist scholars working today, and among my favourites is the article by Domenico Losurdo on 'Lenin and Herrenvolk Democracy' - Losurdo is, if you ask me, the best critic of capitalist ideology writing today. Here, he engages with the difference between Lenin and Toqueville - between the Russian revolution and the American one, that is. Lenin, as I've mentioned elsewhere, was a birthday internationalist, and it is because of this internationalism, spooled into his gene pool if you like, that he won the respect of and provided the example for anticolonialists across the planet. Woodrow Wilson, a racial fundamentalist and Protestant fanatic, would try to be his equal in appealing to the colonised, but failed because he was himself a supporter of colonialism and Aryan supremacism.

Lenin is one of the topics on which Zizek is both entertaining and politically stringent, sort of. Lars Lih's essay on Lenin as an evangelical enthusiast overturns the notion of Lenin is a cold, calculating machinic presence hovering over the Russia of civil war and famine. It is known by Lenin's biographers that he was an uncharacteristically self-effacing and warm person for a leading revolutionary, (Trotsky, by contrast, was an imperious and dynamic orator). But it isn't well-known what an enthusiast he was: his most widely quoted statements speak of correcting spontaneist tendencies, but Lih shows - by citing more neglected statements and texts - exactly how important spontaneity and individual energy was to him. Frederic Jameson's essay is characteristially liberal and pomo, while Eagleton punctures the myth that Lenin's vanguardism is elitist and authoritarian. Bensaid's contribution is a reprint from International Socialism and can be read here. There are a whole swathe of excellent contributions that I can't really do a proper service to here, but it's worth having a look at. At the very least, if you fancy overthrowing the ruling class and replacing it with a revolutionary government of workers councils, or even if you simply want to realise what it means to think through alternatives to capitalism, and why the twentieth century was one of war and revolution, you need to engage with Lenin's legacy.


gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  sylvestre le Mar 3 Avr - 10:07

gérard menvussa a écrit:Puisqu'on parle de "niveaux de langue", Sylvestre pourrait il nous dire l'intéret de ce blog "lénin reloaded" (en russe dans le texte) en particulier sur l'assassinat de Walter Benjamin par les sbires de staline (je ne connais pas le russe, mais je sais me servir de "google traduction")

Le blog que tu cites s'appelle Lenin's Tomb - il est tenu par Richard Seymour, militant du SWP britannique, et il est excellent. L'article de ce blog que tu cites parle de Lenin reloaded, un volume d'imprimerie disponible dans toutes les bonnes librairies anglophones. Il existe par ailleurs un blog qui s'intitule Lenin reloaded, mais il est écrit en grec, langue que j'ignore.

sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  gérard menvussa le Mar 3 Avr - 10:38

ouais c'est vrai ça : en grec (je ne sais pas pourquoi, mais j'avais vu du "russe" alors que c'était du grec !)

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lénine

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum