Autisme & psychanalyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autisme & psychanalyse

Message  nico37 le Dim 18 Mar - 11:44

Réaction au communiqué du NPA : « Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle : non aux interdictions professionnelles »

Il y a quelques jours, David Heurtevent évoquait ici les liens idéologiques entre la psychanalyse et la gauche française. Sur son blog Médiapart, Jean-Louis Racca, professeur de lycée et militant d’une association scientifique, affirmait haut et fort : « je suis de gauche, et j’emmerde la psychanalyse », article mentionné dans l’Express.

Le Nouveau Parti Anti-Capitaliste (NPA), signataire du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire, a réagit, le jeudi 8 mars, par communiqué aux recommandations de la HAS rangeant la psychanalyse et la psychothérapie institutionnelle sous la rubrique « non-consensuel ». Ce communiqué du NPA, intitulé « Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle : non aux interdictions professionnelles. Pour le maintien de pratiques humanistes et diverses auprès des enfants autistes et de toute personne en souffrance. » soutient clairement la psychanalyse et implicitement le packing.

Communiqué du NPA. Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle : non aux interdictions professionnelles. 8 mars 2012

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de rendre son verdict. Dans une recommandation, elle préconise , dans la prise en charge des enfants et adolescents qu’on nomme « autistes » le recours exclusif à l’action éducative et aux thérapies comportementales et rejette les « interventions fondées sur les approches psychanalytiques et la psychothérapie institutionnelle".

Le NPA dénonce cette décision d’une extrême gravité, qui instaure un véritable interdit professionnel pour des équipes soignantes et éducatives, qui , demain, s’étendra à tous les soins psychiques et à l’enseignement universitaire.

Derrière ce que l’on veut présenter comme un débat d’écoles, c’est un nouveau pas dans la volonté de standardiser les soins psychiques, en réduisant ceux-ci à une normalisation des comportements de la personne souffrante. Cette recommandation s’inscrit dans les choix politiques imposés par le pouvoir à la santé mentale, entre politique gestionnaire , définissant un coût standard pour tout soin et politique sécuritaire cherchant à maitriser ou enfermer toute forme de déviance.

Le NPA est au coté des professionnels qui s’opposent à cette atteinte à toute forme de créativité soignante, exige le maintien de principes humanistes et la diversité des approches, en lien avec la famille et l’entourage, loin de prétendues « bonnes pratiques » avant tout dictées par des motifs peu avouables de réduction des coûts et de normalisation sociale.

Le 8 mars 2012.

Notre réaction

Le Collectif Soutenons Le Mur est écœuré par la mise entre guillemet du terme « autistes », remettant en cause l’existence même de cette différence reconnue partout dans le monde.

En se faisant le relais du corporatisme psychanalytique, le NPA oublie que les recommandations de la HAS visent clairement à mieux respecter les droits des enfants/adolescents avec autisme et de leur famille. En défendant la psychanalyse, le NPA soutient une méthode non évaluée inutile pour l’enfant et culpabilisante pour les parents.

Brandir le spectre fasciste pour rejeter les approches comportementales est caricatural. Les recommandations prouvent que ces approches sont validées et améliorent l’autonomie de la personne autiste. Il convient de rappeler que la France est l’un des derniers pays à ne pas pas avoir mis en place à grande échelle ces méthodes.

L’argument brandissant les risques de standardisation du soin et de normalisation des comportements ne tient pas. Les méthodes éducatives et comportementales sont exercées par des professionnels formés, dans le strict respect de l’enfant et en accord avec la famille. Les définitions de l’autisme tiennent des classifications internationales opposables à la France.

Parler du droit à la « créativité soignante » et évoquer les « principes humanistes » est risible quand ces mêmes professionnels défendent ou pratiquent le packing, qualifié de torture par l’ONG internationale Disability Rights International.

Il est plus que temps que le NPA choisisse de soutenir le bien être de l’enfant autiste et de sa famille contre la maltraitance institutionnelle.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum