[MPEP] Front de gauche populaire

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Jeu 29 Juil - 16:04

Réuni à Montreuil (93) les 5 et 6 juin 2010, le Conseil national du Mouvement Politique d’Education Populaire (MPEP) a adopté une déclaration intitulée « Cinq propositions pour un Front de gauche populaire ».

Cette déclaration est disponible en intégralité si vous consultez le site du MPEP.

Vous trouverez ci-dessous la quatrième proposition relative aux questions d’organisation.

TIRER LE BILAN DU FONCTIONNEMENT DU FRONT DE GAUCHE : PASSER AU FRONT DE GAUCHE POPULAIRE

Pendant la campagne des régionales le Front de gauche a connu des modes de fonctionnement variés. À l’échelle locale, dans la majorité des cas, les militants des différentes organisations et parfois des non-encartés ont mené une campagne dynamique et efficace. Des liens se sont créés. Des murs d’incompréhensions et de préjugés sont tombés. En revanche, le fonctionnement du collectif national aurait pu être beaucoup plus efficace.

Le M’PEP fait les deux propositions suivantes :

Tirer le bilan du fonctionnement national du Front de gauche pour améliorer son efficacité et sa popularité

Le développement du Front de gauche populaire ne sera pas possible sans un mode de relations entre ses différentes composantes fondé sur le respect, la clarté, l’égalité, l’efficacité. Ces qualités n’ont pas été réunies à l’échelle nationale. Le M’PEP se veut un partenaire loyal et désintéressé.

Mais il sera toujours intransigeant sur les questions de démocratie, de clarté, de respect. Il n’acceptera jamais de fermer les yeux et de se taire devant des pratiques dont certaines sont à l’origine de l’écroulement d’une partie des forces de gauche.

Le M’PEP fait le constat suivant :

Des réunions organisées en dehors des règles habituelles d’efficacité : listes des personnes invitées souvent incomplètes ; pas d’ordres du jour ou changements de l’ordre du jour avant la réunion ; absence systématique de comptes rendus de réunions et de relevés de décisions. Ces dysfonctionnements peuvent apparaitre mineurs, mais ils ont été une source de quiproquos et de gaspillages de temps considérables. Il ne semble pourtant pas que la résolution de ces dysfonctionnements soit insurmontable.

Le « Protocole de fonctionnement » proposé par les Alternatifs et soutenu par les quatre autres organisations partenaires du Front de gauche n’a pas pu être adopté, la direction du PCF l’ayant refusé. Ce « protocole » proposait pourtant un fonctionnement démocratique, efficace, en dehors de tout rôle dirigeant de tel ou tel. Il y a dans cette affaire une question de principe et une question d’efficacité. Faut-il, ou non, un accord écrit entre les membres du Front de gauche, et/ou entre ceux-ci et leurs partenaires à propos du fonctionnement ? Pour le M’PEP, la réponse est positive. Ce « contrat » écrit serait la preuve de l’égalité des différentes composantes du Front de gauche et l’absence de tout rôle dirigeant ou prépondérant que tel ou tel pourrait s’adjuger, qu’il s’agisse d’organisations ou de personnes. La preuve serait faite aux yeux des citoyens que le Front de gauche populaire est capable de
s’organiser efficacement et de respecter ses engagements. Ce serait une source de crédibilité très importante.

Il n’y a pas eu d’analyse du bilan de la gestion des régions pour la période 2004-2010. La direction du PCF n’a pas souhaité que les argumentaires de la campagne électorale portent sur cet aspect, afin probablement de ne pas froisser le Parti socialiste dans la perspective du second tour. C’est la raison pour laquelle rien sur le bilan de la gestion des régions n’a figuré sur les tracts, affiches, professions de foi, sites Internet… Ce choix parait contestable, car il était parfaitement possible – et indispensable – de critiquer la gestion socialise des régions, tout en expliquant que le Front de gauche, au second tour, appellerait à battre la droite. Mais cette attitude défensive n’a pas permis non plus de mettre en valeur l’action et les acquis des conseillers régionaux communistes, laissant ainsi supposer, par ce silence, que leur bilan n’était pas avouable.

Le « collectif national » qui était composé des membres du Front de gauche (PCF, PG, GU) et de ses alliés (Alternatifs, FASE, MPEP, PCOF, RS) n’a jamais pu débattre de la composition des listes. Tout s’est fait dans la coulisse, dans des tractations entre individus et en bilatéral, selon la seule volonté de la direction du PCF, dans un dialogue quasi unique avec le PG en écartant les autres organisations. Une telle démarche, dès le départ, a entravé la dynamique qui aurait du se créer autour du Front de gauche. D’autant que cette façon de procéder a conduit à limiter gravement la diversité : des sensibilités du PCF, le MPEP, le PCOF, le FSQP, RS n’ont pas eu de candidats en position éligible, tous les postes étant captés par le PCF, le PG et GU.

Il n’a pas été possible, au niveau national, d’élaborer un programme « indicatif » qui aurait pu servir aux listes régionales et occuper l’espace médiatique national. Un important travail avait pourtant été fait, des convergences nombreuses observées. Brutalement, le PG n’a pas remis le texte programmatique qu’il s’était engagé à rédiger, alors que le PCF a suspendu toute réunion sur le sujet.

La définition de la position à adopter entre les deux tours concernant la forme des listes et leur composition, ainsi que la participation éventuelle aux exécutifs n’a pas fait l’objet de discussions franches et claires. Aucun débat n’a pu se tenir sur les programmes à négocier avec le PS, tout s’est focalisé sur les places. Selon Des personnalités du PCF ne faisant pas partie de sa direction, évoquent « la constitution des listes et combinaisons notamment entre les deux tours, pour faire élire prioritairement les membres de l’appareil conduisant à des parachutages incompréhensibles pour les électeurs et méprisants pour les camarades des départements concernés. » Ils n’ont pas apprécié par exemple que le secrétaire de la fédération de Paris du PCF figure au deuxième tour sur la liste de Seine-Saint-Denis « pour permettre à ce dernier d’envisager une carrière politique à Montreuil ». Dans le Val d’Oise,
plusieurs candidats de la liste du Front de gauche ont publié une lettre ouverte dénonçant le choix des instances nationales du PCF de préférer le vice-président sortant de la région Ile-de-France, au détriment de la tête de liste du Val d’Oise. Ils ont évoqué « un véritable déni de démocratie » et des « méthodes d’un autre temps ». Le MPEP propose une règle simple pour le 2e tour : que les premiers des listes départementales au 1er tour soient en tête de liste au deuxième tour, proportionnellement aux résultats obtenus dans les départements.

Il n’y a pas eu d’analyse collective des résultats. Aucune réunion n’a eu lieu, à l’échelle nationale, pour partager la réflexion sur les élections et envisager les suites. Cette absence est regrettable car elle ne permet pas de construire un groupe partageant les épreuves et mettant sur la table, en toute franchise et camaraderie, ce qui mérite de l’être. Ce refus, par les membres du Front de gauche, de procéder à un bilan, n’est pas efficace. Au moment où ce texte est publié (7 juin 2010), les partis membres du Front de gauche ne s’étaient toujours pas réunis depuis les élections régionales (ils prévoient de le faire le 9 juin). Quant à leurs partenaires, il y a longtemps qu’ils ont été oubliés !

Le « collectif national » a cessé de fonctionner en pleine campagne. Pourtant, lors du Conseil national du PCF du 15 janvier 2010, dans son rapport, Pierre Dharéville promettait : « Un comité de soutien national permettra de marquer l’ampleur de cet engagement »…

Construire le Front de gauche populaire à partir de la base et mettre en place une coordination nationale de ses comités locaux

Sans aucun doute, une initiative de « sommet » était nécessaire pour dynamiser la gauche de gauche. Mais une fois le Front de gauche créé au sommet, non seulement il fallait le renforcer à l’échelle nationale, mais il fallait aussi l’implanter à la base. C’est ce qu’évoque la déclaration du secrétariat national du PG du 25 mars 2010 : « Le Front doit s’enraciner par la base dans tous les secteurs de la société ». Le MPEP est d’accord avec cette analyse.

Telle n’est pas aujourd’hui l’orientation suivie par le Front de gauche. Cette conception revient pourtant à se substituer de façon illusoire au mouvement autonome du peuple, à réduire la politique aux seuls espaces institutionnels. Malgré les proclamations sans cesse répétées sur les vertus de la souveraineté populaire, on voudrait transformer les citoyens en supporteurs du Front de gauche ou de tel ou tel de ses leaders que l’on ne s’y prendrait pas autrement. Le rassemblement, pour gagner, ne peut qu’être large, diversifié et même composite.

Le MPEP fait trois propositions :

Créer des comités locaux du Front de gauche populaire

Il faut organiser le Front de gauche populaire à la base, à partir des militants du PCF, du PG, des groupes unitaires de gauche, de sans-partis… Les situations seront différentes d’un territoire à l’autre. Aucun mode d’emploi général ne semble possible. En revanche, quelques lignes directrices pour l’action sont possibles :

Réunir régulièrement les militants qui se déclarent membres du Front de gauche populaire, à l’échelle territoriale (une ville, une circonscription, un canton…). Ces militants peuvent être ou non membres des partis composant le Front de gauche. Ce sont ces assemblées qui formeront les comités locaux du Front de gauche populaire. Pour que les choses soient claires, il faudrait que tous ceux qui se reconnaissent dans le Front de gauche populaire versent une cotisation à une structure ad hoc, qu’ils soient ou non membres des partis composant le Front de gauche populaire.

Ces assemblées désigneraient un bureau qui agirait comme exécutif.

Les comités locaux du Front de gauche populaire pourraient se réunir à l’échelle départementale et régionale.

Dans les départements où les membres du PCF ont voté majoritairement pour l’alliance au premier tour avec le PS, les militants communistes favorables au Front de gauche populaire pourraient s’y investir et être plus à l’aise.

Chaque comité local pourrait disposer d’une sorte de charte de fonctionnement, s’il le juge nécessaire.

Créer une coordination nationale des comités locaux du Front de gauche populaire

Elle existerait par-delà les appareils nationaux composant le Front de gauche populaire, parallèle au système des partis. Elle permettrait une sorte d’équilibre des pouvoirs neutralisant les effets négatifs et paralysants des jeux d’appareil et des ego. Le Front de gauche populaire ne peut se réduire à un tête à tête entre deux formations politiques. Aucune dynamique ne naîtra de cette situation. Tout doit être fait pour l’auto-émancipation et l’auto-organisation.

Cette conférence nationale des comités locaux du Front de gauche populaire serait composée des délégués des comités locaux du Front de gauche populaire. Elle aurait sa vie propre et ne serait pas sous la tutelle des partis membres du Front de gauche populaire.

Organiser des assises ouvertes du Front de gauche

Des assises du Front de gauche ouvertes à tous ceux qui le souhaitent, permettraient de préciser toutes ces questions. À condition d’être organisées de manière efficace et pluraliste.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Lun 20 Juin - 23:14

LE PROJET DE PROGRAMME DU FRONT DE GAUCHE NE PERMET PAS DE SORTIR DE LA CRISE

Déclaration du Conseil national du Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

Le 19 juin 2011.

Début juin 2011, les trois partis membres du Front de gauche (PCF, PG, GU) se sont mis d’accord sur un projet de texte intitulé « Programme populaire et partagé ». Le Conseil national du M’PEP constate avec regret que ce projet de programme ne permet pas à la France de sortir de la crise et n’ouvre pas à notre peuple la perspective enthousiasmante et mobilisatrice qu’il espère. Si les intentions exprimées dans ce projet sont louables, la plupart d’entre elles ne peuvent aboutir en l’état car elles sont incompatibles avec la Constitution française qui est désormais inféodée au droit communautaire, ou avec les traités européens qui ont gravé le néolibéralisme dans le marbre.

[…]

Compte tenu de cette situation, la probabilité que le M’PEP présente ses propres candidats aux élections législatives se renforce.

[…]

Dès à présent, le Conseil national du M’PEP demande à ses militants de se mettre en congé des Fronts de gauche auxquels ils participent sur le plan local dans la mesure où ces regroupements prépareraient le soutien aux candidats du Front de gauche à la présidentielle et aux législatives. Le M’PEP ne soutiendra aucun candidat ni aucun parti avant la tenue de son congrès début 2012.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  BouffonVert72 le Lun 20 Juin - 23:58

Ah, ça explique le nom déposé à l'Inpi (Front de Gauche Populaire). Le FDG a probablement tenté ainsi de récuperer le MPEP... Raté, on dirait. Laughing

Dans le 1er post, on sent que le MPEP s'est heurté au mur du FDG un peu de la même manière que le Npa l'a fait... Mais ce dernier avait moins d'illusion dès le départ...

Bon, le MPEP pourrait se présenter aux Législatives, si je comprends bien...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Sam 9 Juil - 16:38

UNIVERSITÉ D’AUTOMNE DU M’PEP : LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES !

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

Le 9 juillet 2011.

Le M'PEP organise cette année son université en automne, du samedi 29 octobre au mardi 1er novembre 2011, à SOMMIÈRES dans le Gard (30).

Inscrivez-vous dès maintenant !

Le programme de l'université d'automne a été conçu à partir des priorités du M'PEP. Des « filières repères » ont ainsi été établies afin de permettre à chacun-e- de suivre un thème de A à Z (en plusieurs séances consécutives), plus une filière « résistances locales et repolitisation ».

Un débat public internationaliste se tiendra le lundi 31 octobre au soir, dans une salle publique de Sommières, ouvert à tous. Il sera suivi d'un moment musical et en chansons.

Les filières de l'Université d’automne :
Filière Résistances locales et repolitisation
Filière 1 : Monnaie/Euro/Franc CFA/SUCRE (monnaie commune de pays d'Amérique latine)
Filière 2 : La guerre idéologique
Filière 3 : Mutation écologique
Filière 4 : Précarité, chômage, droit opposable à l'emploi
Filière 5 : Résistances et constructions internationales
Filière 6 : La République

Au total : 42 sessions offrant de nombreux apports, des débats, pour approfondir les connaissances et la réflexion collective. Pour permettre à chacun de mieux agir !

Pour ne rien gâcher, l’université d’automne se tiendra dans un site magnifique où la pension complète sera possible.

Vite, inscrivez-vous dès maintenant !

Pour accéder au préprogramme de l’université d’automne du M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article2088

Pour accéder au bulletin d'inscription de l’université d’automne du M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/110709-BulletinInscription-UA2011.pdf


Pour soutenir financièrement le M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/BulletinSoutienFinancierV2.pdf

Pour adhérer au M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/BulletinAdhesion2010.pdf

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Sam 16 Juil - 13:47

DÉBAT PCF-M’PEP SUR L’EURO

Un dirigeant du PCF et un dirigeant du M’PEP ont débattu de l’euro dans l’Humanité Dimanche, n° 270, du 13 au 20 juillet 2001.

http://www.m-pep.org/spip.php?article2113

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Jeu 21 Juil - 21:05

LETTRE OUVERTE À JEAN-LUC MÉLENCHON De David Desgouilles (un citoyen), diffusée par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP). Le 21 juillet 2011.

Le 26 juin 2011, sur Europe 1, le candidat du Front de gauche à la présidence de la République, Jean-Luc Mélenchon, a déclaré que « prôner la sortie de l'euro relève du maréchalisme », c’est-à-dire d’une politique digne du maréchal Pétain. Jean-Luc Mélenchon alimente ainsi la confusion politique en faisant croire que toutes les options proposant la sortie de l’euro se vaudraient. Or il existe une sortie de gauche de l’euro, défendue notamment par le M’PEP, comme il existait un « non » de gauche au référendum de 1992 sur le traité de Maastricht qui a ouvert la voie à la monnaie unique, et un « non » de gauche au référendum de 2005 sur la projet de traité constitutionnel européen. La sortie de gauche de l’euro est aujourd’hui la suite logique et cohérente des « non » de gauche de 1992 et 2005.

Pour lire cette lettre ouverte, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article2187

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Sam 30 Juil - 20:13

1.- Des livres pour comprendre le capitalisme, le combattre et aller vers un socialisme du XXIe siècle

Samir Amin, Délégitimer le capitalisme, Contradictions, 2011.
Tony Andréani, Dix essais sur le socialisme du XXIe siècle, Le Temps des cerises, 2011.
Walter Bagehot, Lombard Street, Des crises financières et des moyens d’y remédier, Payot, 2010.
Jean Gadrey, Adieu à la croissance, Les Petits Matins, 2010.
Rémy Herrera, Un autre capitalisme n’est pas possible, Éditions Syllepse, 2010.
Anselm Jappe, Crédit à mort : la décomposition du capitalisme et ses critiques, Éditions Lignes, 2010.
Yves Lacoste, La géopolitique et le géographe, Choiseul éditions, 2010.
Frédéric Lebaron, La crise de la croyance économique, Éditions du Croquant, 2010.
Michael Lewis, Le Casse du siècle, Sonatine Éditions, 2010.
Frédéric Lordon, La Crise de trop, Fayard, 2009.
Jacques Sapir, La Démondialisation, Seuil, 2011.
Saskia Sassen, Critique de l’État, éditions du Monde diplomatique, 2009.
George Soros, Quelques leçons tirées de la crise, Denoël, 2010.
Max Weber, La Bourse, éditions Allia, 2010.


2.- Des livres pour comprendre l’Europe, la crise de l’euro et combattre l’eurolibéralisme

Nicolas Agbohou, Le franc CFA et l’euro contre l’Afrique, Éditions Solidarité mondiale, 2008.
Aurélien Bernier, Désobéissons à l’Union européenne !, Mille et une nuit, 2011.
Annie Lacroix-Riz, Le Vatican, l’Europe et le Reich : De la Première Guerre mondiale à la guerre froide, Armand Clin, 2010.
Jacques Nikonoff, Sortons de l’euro, restituer au peuple la souveraineté monétaire, Mille et une nuit, 2011.


3.- Des livres pour comprendre et agir en politique

Jean-Pierre Chevènement, La France est-elle finie ? Fayard, 2011.
Jean Garrigues, Les patrons et la politique, Éditions Perrin, 2011.
Razmig Keucheyan, Hémisphère gauche, La Découverte, 2010.
Arnaud Montebourg, Des idées et des rêves, Flammarion, 2010.
George L. Mosse, La révolution fasciste, vers une théorie générale du fascisme, Seuil, 2003.
Olivier Piot, L’Extrême Gauche, Le Cavalier bleu, 2009.
Mathieu Rigouste, L’ennemi intérieur, la généalogie coloniale et sécuritaire dans la France contemporaine, La Découverte, 2009.
Marc Saint Upéry, Le rêve de Bolivar. Le défi des gauches sud-américaines, La Découverte, 2008.
Revue internationale des livres et des idées, « Penser à gauche », Éditions Amsterdam, 2011.


4.- Des livres qui racontent l’histoire

Sophie Coeuré et Sabine Dullin, Frontières du communisme, La Découverte, 2007.
Benoît Collombat et David Servenay, Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours, La Découverte, 2009.
Jean-Marc Daniel, Histoire vivante de la pensée économique, Pearson, 2010.
Bruno Fuligni, Dans les archives inédites des services secrets, L’Iconoclaste, 2010.
Dominique Iognat Prat, Ordonner et exclure. Cluny et la société clunisienne face à l’hérésie, au judaïsme et à l’islam, Flammarion, 2004.
Albert Mathiez, La réaction thermidorienne, La Fabrique, 2010.
Paul Moran, Fouquet ou Le Soleil offusqué, Gallimard, 1961
Pierre-François Souyri, Nouvelle histoire du Japon, Perrin, 2010.


5.- Des livres sur la question sociale

Alexandra Bidet, L’engagement dans le travail, Presses universitaires de France, 2011.
Marie Cartier, Le salariat à statut, Genèses et cultures Presses universitaires de Rennes, 2010.
Grégoire Chamayou, Les chasses à l'homme, Éditions La Fabrique, 2010.
Christophe Dejours, Observations cliniques en psychopathologie du travail, Presses universitaires de France, 2011.
Eric Dupin, Voyages en France - La fatigue de la modernité, Seuil, 2011.
Gisèle Ginsberg, Je hais les patrons, Seuil, 2003.
Christophe Guilluy et Christophe Noyé, Atlas des nouvelles fractures sociales en France, Éditions Autrement, 2006
Philippe d’Iribarne, Les immigrés de la République, Seuil, 2010.


6.- Des livres pour alimenter le débat d’idées

Alain Badiou et Slavoj Zizek, L’idée du communisme, tomes I et II, Éditions Lignes, 2010.
Normand Baillargeon, Petit cours d’autodéfense intellectuelle, Éditions Lux, 2005.
Alain Bataille et Michel Cordillot, Former les hommes et les citoyens, Éditions de Paris-Max Chaleil, 2010.
Thomas Berns, Laurence Blésin, Gaëlle Jeanmart, Du courage, : Une histoire philosophique, Edition Les Belles Lettres, 2010.
Pascal Boniface, Les intellectuels faussaires, Éditions Jean-Claude Gawsewitch, 2011.
Deborah Cohen, La nature du peuple. Les formes de l'imaginaire social, éditions Champ Vallon, 2010.
Bernard Conte, La Tiers-Mondialisation de la planète, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2009.
Georges Corm, Le Nouveau Gouvernement du monde, La Découverte, 2010.
Gérard Cornu, Vocabulaire juridique, PUF.
Bernard Cottret, Karl Marx, Éditions Perrin, 2010.
François Dagognet, Cent mots pour commencer à philosopher, Les Empêcheurs de penser en rond, 2001.
Régis Debray, Éloge des frontières, Gallimard, 2010.
Antoine Garapon, La raison du moindre État, Odile Jacob, 2010.
Yves Lacoste, La question postcoloniale, une analyse géopolitique, Fayard, 2010.
Hugues Lagrange, Le Déni des cultures, Seuil, 2010.
Henri Pena-Ruiz, La solidarité, une urgence de toujours, Agora, 2010.
Ignacio Ramonet, L’Explosion du journalisme, Galilée, 2011.
Philippe Ségur, Le pouvoir monstrueux, Éditions Buchet-Chastel, 2010.
Yves-Charles Zarka, La destitution des intellectuels, PUF, 2010.


7.- Des romans et de la littérature du monde pour l’été

Dee Brown, Enterre mon cœur à Wounded knee, Albin Michel, 2009.
Rodrigo Fresàn, Le Fond du ciel, Seuil, 2010.
Joe Gores, Spade et Archer, Éditions Rivages/Thriller, 2011.
Leonardo Padura, L’homme qui aimait les chiens, Métaillé, 2010.
Philip Roth, Indignation, Gallimard, 2010.
Abd al-Hamid Sulaymân, Nuit, ou l’Asie centrale fin de siècle, Éditions Bleu autour, 2009.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Mar 16 Aoû - 14:12

1.- Des livres pour comprendre le capitalisme, le combattre et aller vers un socialisme du XXIe siècle

Michaël Biziou, Adam Smith et l’origine du libéralisme, PUF, 2003.
Robert Boyer, Une théorie de capitalisme est-elle possible ?, Odile Jacob, 2004.
François Chesnais, Les dettes illégitimes, Raisons d’agir, 2011.
Jean-Louis Gombeaud, La crise de cent ans, Economica, 2011.
Xavier Harel, La Grande Évasion, le vrai scandale des paradis fiscaux, Les liens qui libèrent, 2010.
Jean de Maillard, L’Arnaque, la finance au-dessus des lois, Gallimard, 2011.
Jacques Nikonoff, La Comédie des fonds de pension, Arléa, 1998.
Ina Piperaki et Jean-Michel Reynaud, L’effacement des dettes, une solution à la crise mondiale, Éditions Bruno Leprince, 2011.
Simone Roux, Les racines de la bourgeoisie, Éditions Sulliver, 2011.

2.- Des livres pour comprendre l’Europe, la crise de l’euro et combattre l’eurolibéralisme
Agnès Benassy-Quéré, Économie de l’euro, La Découverte, 2011.
Jean-Louis Halpérin, Histoire des droits en Europe, Flammarion, 2004.
Jean-Jacques Rosa, La France malade de l’euro, Grasset, 2011.

3.- Des livres pour comprendre et agir en politique
Jean-Michel Barreau, L’Extrême Droite à l’école et la République, Syllepse, 2003.
David Galula, Contre-insurrection, théorie et pratique, Économica, 2008.
Bertrand Hervieu, Mediterra, les futurs agricoles et alimentaires en Méditerranée, Les Presses de Sciences-Po, 2008.
Gustave Massiah, Une stratégie altermondialiste, La Découverte, 2010.
Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Le Président des riches, éditions Zones, 2010.
Quentin Skinner, Les fondements de la pensée politique moderne, Albin Michel, 2009.

4.- Des livres qui racontent l’histoire

Pierre Aubé, Saint Bernard de Clairvaux, Fayard, 2003.
Ludivine Bantigny et Ivan Jablonka, Jeunesse oblige, histoire des jeunes en France XIXe-XXIe siècles, PUF, 2009.
Jean-Yves Lacoste, Histoire de la théologie, Seuil, 2009.
Jacques Le Goff, Héros du moyen-âge, le saint et le roi, Gallimard, 2004.
Alain Policar, Bouglé, justice et solidarité, Michalon, 2009.
Alain Roux, Le singe et le tigre – Mao, un destin chinois, Éditions Larousse, 2009.
Michel Vinaver, King, Actes Sud, 2009.
Serge Wolikow, L’Internationale communiste, Éditions de l’Atelier, 2010.

5.- Des livres sur la question sociale

Stéphane Beaud et Michel Pialoux, Violences urbaines, violences sociales. Genèse des nouvelles classes dangereuses, Fayard, 2003.
Guillaume Duval, La France d’après, Rebondir après la crise, Les Petits Matins, 2011.
Thierry Metz, Journal d’un manœuvre, Gallimard, 2004.
Numa Murard, La Morale de la question sociale, ou la culpabilité des victimes, La Dispute, 2003.
Maurice Olender, Race sans histoire, Points, 2009.

6.- Des livres pour alimenter le débat d’idées
Julien Benda, La trahison des clercs, Grasset, 2004.
Véronique Bergen, Résistances philosophiques, PUF, 2009.
Michel Bernard, Le corps de la France, La Table ronde, 2010.
Stéphane Chevallier et Christiane Chauviré, Dictionnaire Bourdieu, Éditions Ellipses, 2010.
Daniel Colson, Trois essais de philosophe anarchiste. Islam. Histoire. Monadologie, Éditions Léo-Scheer, 2004.
Ernst Robert Curtius, Essai sur la France, Éditions de l’Aube, 2004.
Régis Debray, Ce que nous voile le voile, la République et le Sacré, Gallimard, 2004.
Jon Elster, Le Désintérêt. Traité critique de l’homme économique, Seuil, 2009.
Gilles Kepel, Fitna : guerre au cœur de l’Islam, Gallimard, 2004.
Christian Laval, Marx au combat, Thierry Magnier Éditions, 2009.
Frédéric Lenoir, Les métamorphoses de Dieu, la nouvelle spiritualité occidentale, Plon, 2004.
C.B. Macpherson, La théorie politique de l’individualisme possessif, Gallimard, 2005.
Kenneth Pomeranz, Une grande divergence, la Chine, l’Europe et la construction de l’économie mondiale, Albin Michel, 2010.
Paul Ricœur, La Mémoire, l’histoire, l’oubli, Seuil, 2000.
Danièle Sallenave, Dieu.com, Gallimard, 2004.
Jean-Louis Schlegel, La loi de Dieu contre la liberté des Hommes, Seuil, 2004.
Slavoj Zizek, Organes sans corps, Éditions Amsterdam, 2008.

7.- Des romans et de la littérature du monde pour l’été
Jack Goody, Le vol de l’histoire, Gallimard, 2010.
Doris Lessing, Le Carnet d’or, Le Livre de poche, 2011.
Joseph Macé-Scaron, Ticket d’entrée, Grasset, 2011.
Jonathan Rabb, Rosa, Grands Détectives, 2011.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  gérard menvussa le Mar 16 Aoû - 14:32

Voila une bonne idée : nico37 n'a qu'a lire tous les bouquins qu'il nous propose, et de nous en faire un petit compte rendu. Comme ça, ça nous fera des vacances...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Jeu 18 Aoû - 21:45

UNIVERSITÉ D’AUTOMNE DU M’PEP : INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT !

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

Le 18 août 2011.

Le M'PEP organise cette année son université en automne, du samedi 29 octobre au mardi 1er novembre 2011 inclus , à SOMMIÈRES dans le Gard (30).

Inscrivez-vous dès maintenant !

Le programme de cette université d'automne a été conçu à partir des priorités du M'PEP. Des « filières repères » ont ainsi été établies afin de permettre à chacun-e- de suivre un thème de A à Z (en plusieurs séances consécutives), plus une filière « résistances locales et repolitisation ».

Un débat public internationaliste se tiendra le lundi 31 octobre au soir, dans une salle publique de Sommières, ouvert à tous. Il sera suivi d'un moment musical et en chansons.

Les filières de l'Université d’automne :
Filière Résistances locales et repolitisatio n
Filière 1 : Monnaie/Euro/Franc CFA/SUCRE (monnaie commune de pays d'Amérique latine )
Filière 2 : La guerre idéologiqu e
Filière 3 : Mutation écologiqu e
Filière 4 : Précarité, chômage, droit opposable à l'emplo i
Filière 5 : Résistances et constructions internationale s
Filière 6 : La Républiqu e

Au total : 42 sessions offrant de nombreux apports, des débats, pour approfondir les connaissances et la réflexion collective. Pour permettre à chacun de mieux agir !

Pour ne rien gâcher, l’université d’automne se tiendra dans un site magnifique où la pension complète sera possible.

Vite, inscrivez-vous dès maintenant !

Pour accéder au préprogramme de l’université d’automne du M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article2088

Pour accéd er au bulletin d'inscription de l’ université d’automne du M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/110709-BulletinInscription-UA2011.pdf

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Jeu 25 Aoû - 21:09

LETTRE DU M’PEP AUX DIRIGEANTS DU FRONT DE GAUCHE

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

Le 25 août 2011.

Le M’PEP a adressé il y a quelques jours une lettre destinée aux représentants des organisations membres du Front de gauche à l’échelle nationale :

Yann Cochin pour Convergences et alternative (C&A)
Pierre Cours-Salies pour la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE)
François Calaret pour la Gauche unitaire (GU)
Francis Parny pour le Parti communiste français (PCF)
Eric Coquerel pour le Parti de gauche (PG)
Lucien Jallamion pour République et socialisme (R&S).

« Le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) renouvelle sa demande de rejoindre le Front de gauche. À l’approche d’échéances électorales importantes, la gauche de gauche – la vraie gauche ! - doit se rassembler dans la diversité de ses composantes, au-delà de ses désaccords. Il faut, en effet, construire une force qui compte à la gauche du Parti socialiste.

Notre Mouvement, dès l’origine, a salué la création du Front de gauche. Il a participé, à ses côtés, aux campagnes électorales de 2009 (européennes), de 2010 (régionales) et de 2011 (cantonales) en ayant même des candidats sur les listes du Front de gauche. Pour les élections de 2012, notre organisation reste disponible et considère que tout sectarisme doit être banni, que la priorité doit être donnée à l’union de la gauche de gauche.

Le Front de gauche, pour l’instant, refuse l’entrée du M’PEP au motif, principalement, que le Front de gauche ne veut pas sortir de l’euro alors que le M’PEP prône une sortie de gauche de l’euro. De même le Front de gauche espère faire évoluer l’Union européenne de l’intérieur, alors que nous pensons qu’il faut désobéir à l’Union européenne et ne pas craindre de prendre des mesures unilatérales pour appliquer une politique de gauche, maintenant, en France.

Nous sommes sûrs que ces difficultés peuvent être surmontées et que le patrimoine politique qui nous rassemble devrait l’emporter. D’autant que, depuis trois ans, des sondages montrent qu’environ la moitié de l’électorat du Front de gauche, du NPA et de LO est favorable à la sortie de l’euro. Comme le Front de gauche a l’ambition de rassembler toute la gauche de gauche, il serait logique qu’il tente de converger avec ce courant d’idées qui ne cesse de croître avec la crise.

Nier cette réalité que chacun peut constater dans les échanges de la vie quotidienne et militante peut priver le Front de gauche d’une véritable dynamique politique pourtant indispensable aux changements escomptés. »

(…)

Pour lire la suite : http://www.m-pep.org/spip.php?article2341

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Sam 24 Sep - 13:21

LE M'PEP VA RENCONTRER LE PCF ET LE PG Le 24 septembre 2011.

La Fête de l'Humanité est décidément un lieu d'intense activité politique que rien ne peut remplacer. C'est ainsi que les relations entre le M'PEP et les deux principaux partis du Front de gauche se sont réchauffées au point que, pour la première fois, le principe de rencontres officielles a été décidé d'une part entre le M'PEP et le Parti de gauche, et d'autre part entre le M'PEP et le Parti communiste français.

Avant de revenir sur les épisodes de ces rencontres, nous tenons à vous informer que le M'PEP a été contacté jeudi 22 septembre par le PG. Le Comité de liaison du Front de gauche qui devait se réunir vendredi 23 septembre et devait traiter de l'entrée du M'PEP au Front de gauche. Une très prochaine rencontre entre le M'PEP et le Front de gauche devrait avoir lieu.

Toujours à la Fête de l'Humanité, une rencontre a eu lieu au stand du Venezuela entre Jacques Nikonoff, porte-parole du M'PEP, et Jean-Luc Mélenchon, coprésident du PG et candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle. Jacques Nikonoff a demandé à Jean-Luc Mélenchon si ce dernier était d'accord pour qu'une réunion soit organisée entre des représentants du M'PEP et du PG afin d'étudier la possibilité que le M'PEP entre dans le Front de gauche. Jean-Luc Mélenchon s'est déclaré favorable à une telle réunion et a demandé que le M'PEP contacte Martine Billard, l'autre coprésidente du PG, pour la préparer.

Pour accéder aux photos de la rencontre entre Jacques Nikonoff et Jean-Luc Mélenchon : http://www.m-pep.org/spip.php?article2401

Une autre rencontre a eu lieu au stand de l'Agora de l'Humanité entre Jacques Nikonoff, porte-parole du M'PEP, et Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. Comme avec Jean-Luc Mélenchon, Jacques Nikonoff a demandé à Pierre Laurent s'il était d'accord pour qu'une réunion soit organisée entre des représentants du M'PEP et du PCF afin d'étudier la possibilité que le M'PEP entre dans le Front de gauche. Pierre Laurent, qui n'a pas dit non (mais qui n'a pas dit oui non plus), a conclu cet entretien par « on se rappelle ! ».

Pour accéder aux vidéos du débat qui s'est tenu au stand de l'Humanité sur le thème de la démondialisation avec : André Chassaigne (PCF), Jean-Marie Harribey (Attac), Arnaud Montebourg (PS), Jacques Nikonoff (M'PEP) : http://www.m-pep.org/spip.php?article2396

La troisième rencontre de la Fête de l'Humanité s'est tenue au stand de la Manche du PCF. Un débat y était organisé sur le Front de gauche en présence de Eric Coquerel (secrétaire national du PG), Olivier Dartigolles (membre du comité exécutif du PCF), Michèle Dessenne (porte-parole du M'PEP), Christian Picquet (GU), un représentant d'une tendance minoritaire du NPA et une représentante de C&A. Michèle Dessenne a renouvelé la demande faite par le M'PEP d'entrer au Front de gauche au titre de la diversité et du respect du pluralisme. Eric Coquerel, du PG, a déclaré publiquement qu'il y était favorable. Olivier Dartigolles (PCF) et Christian Picquet (GU) ne s'y sont pas opposés, même s'ils sont restés silencieux...
Mais qui ne dit mot consent ! Non ?

Pour accéder aux vidéos du débat qui s'est tenu sur le thème du Front de gauche au stand de la Manche entre Eric Coquerel (PG), Olivier Dartigolles (PCF), Michèle Dessenne (M'PEP), Christian Picquet (GU), le représentant d'une tendance minoritaire du NPA et la représentante de C&A : http://www.m-pep.org/spip.php?article2397

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Sam 5 Nov - 20:30

Vidéos du meeting à Sommières le 31 octobre 2011 : "Que doit faire la gauche avec l’UE et l’euro ?"
Meeting passionnant animé par Michèle Dessenne au cours duquel sont intervenus Jacques Nikonoff (M’PEP), René Revol (PG), Michel Tortey (PCF), Christian Causse (GU) et deux grands témoins engagés Nicolas Agbohou et Samir Amin.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  gérard menvussa le Dim 6 Nov - 10:56

Heureusement que le jacques Nikonoff fan club (en la personne de Nico37) est là et bien là pour nous le rappeler à son souvenir !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Jeu 19 Jan - 1:49

LE M’PEP APPORTE UN SOUTIEN CRITIQUE AU FRONT DE GAUCHE, MAIS PRÉSENTERA SES PROPRES CANDIDATS DANS QUELQUES CIRCONSCRIPTIONS Le 18 janvier 2012.

Le M’PEP a tenu un congrès extraordinaire les 14 et 15 janvier pour décider de sa stratégie lors des élections de 2012. Il maintient ses réserves sur la campagne présidentielle et sur le programme du Front de gauche. Il a néanmoins décidé d’appeler à voter pour Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle, dans le cadre d’un soutien critique. Il a également décidé d’appeler à voter, en principe, pour les candidats du Front de gauche aux élections législatives. Sauf si d’autres candidats de la gauche radicale étaient plus proches des idées du M’PEP, et sauf si des candidats du Front de gauche faisaient preuve d’attitude agressive à l’égard du M’PEP. Nous regrettons que certains candidats du Front de gauche osent établir un parallèle entre la sortie de l’euro préconisée par le M’PEP et la position du FN : ils n’auront pas nos voix !

Par ailleurs, le M’PEP présentera ses propres candidates et candidats dans 4 circonscriptions où se trouvent les principaux dirigeants du Front national ou dans lesquelles ce parti réalise ses meilleurs scores.

Pour accéder à l’intégralité du texte du congrès du M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article2485

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Sam 31 Mar - 0:09



nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Lun 14 Mai - 21:26

Réflexions du M’PEP 62 et du PRCF 62 à propos de la situation dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais
Jean-Luc Mélenchon annonce sa candidature dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.


Cela signifie entre autres que contre toute attente, et à la demande semble-t-il de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et président du Parti de la Gauche Européenne, Hervé Poly a accepté de s’effacer devant le chef de file du Parti de Gauche. Cela ne peut manquer d’interroger des militants du PCF qui tenaient aux positions initialement très « eurocritiques » de la fédération du Pas-de-Calais, traditionnellement très attachée à l’affirmation du parti communiste.

Associés autour de la candidature commune de Michèle Dessenne et de Jean-François Maison, les militants du M’PEP et du PRCF continuent leur bataille idéologique de terrain engagée il y a plusieurs mois. Il est en effet indispensable que, face aux euro-fédéralistes de l’UMP et du PS, face à la xénophobie dangereuse du FN et de l’UMP, émerge une force neuve alliant le drapeau rouge au drapeau tricolore pour combattre frontalement l’Europe supranationale et la néfaste monnaie unique européenne : en effet, quoi qu’en disent les partisans de l’introuvable « Europe sociale », c’est bien la « construction européenne » qui a plongé le bassin minier dans une terrible crise économique, politique et morale en dévastant toute l’industrie nordiste. Il serait donc suicidaire pour la gauche et pour la République que Marine Le Pen puisse continuer de feindre être la seule à s’opposer à l’euro (en réalité, la patronne du FN prétend sortir de l’euro par une impossible « concertation » avec l’Allemagne, principal bénéficiaire de la monnaie unique, ce qui signifie qu’en réalité, elle NE VEUT PAS TOUCHER A L’EURO !). Il faut au contraire montrer au peuple et à la classe ouvrière qu’il est possible de SORTIR NOTRE PAYS DE L’EURO ET DE L’UNION EUROPÉENNE PAR LA PORTE DE GAUCHE, pour restaurer la souveraineté nationale, avancer vers la coopération internationale, construire une République sociale capable de placer le monde du travail au cœur de la Nation, comme c’était le projet du Conseil National de la Résistance.

Le M’PEP 62 et le PRCF 62 renouvellent donc, à l’intention des camarades Mélenchon et Poly, la proposition qu’a déjà relayée le journal La Voix du Nord : organisons à Hénin-Beaumont un débat public sur la question de l’euro, y compris en présence de Marine Le Pen, de manière à démasquer la candidate du FN qui est en réalité aussi antisociale et anti-ouvrière qu’elle est antinationale.

Par ailleurs, il serait démocratique que les électeurs connaissent, avant le scrutin, ce que sera la position du Front de gauche et de ses députés à propos d’une éventuelle participation à un gouvernement Hollande : étant donné l’orientation d’Hollande, qui privilégie le « remboursement » de la « dette souveraine » de la France et le « sauvetage de l’euro », quitte à infliger à notre pays une austérité à perpétuité, le M’PEP 62 et le PRCF 62 jugent que les conditions politiques d’une participation de la gauche « antilibérale » au gouvernement, ne sont pas réunies ; cette participation sans principe de tout ou partie du « Front de gauche » à un gouvernement d’euro-austérité permettrait une dangereuse offensive commune du FN et de l’UMP.

Au contraire, pour le M’PEP 62 et pour le PRCF 62, le présent et l’avenir doivent être avant tout consacrés, non pas à l’euro-collaboration, ni aux chimères sur « l’euro au service des peuples », mais à la montée de la résistance et de l’alternative populaires.

Bien entendu, le M’PEP 62 et le PRCF 62 sont ouverts à tout contact républicain avec les camarades Mélenchon et Poly car la bataille d’idées menée par M. Dessenne et J.-F. Maison vise un seul but : desserrer l’étau mortel qui étreint notre pays et le bassin minier entre l’Europe supranationale (défendue par le PS et par l’UMP) et « l’UM’Pen » en formation.

Pour une République sociale,
Pour reconquérir la souveraineté nationale,
Sortons de l’euro et de l’Union européenne !


La candidature de Michèle DESSENNE et Jean-François Maison est soutenue par d’anciens Résistants qui ont lancé un appel à la classe ouvrière, aux patriotes et à la jeunesse de la 11e circonscription.

M’PEP : Mouvement Politique d’Éducation Populaire
PRCF : Pôle de Renaissance Communiste en France

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Lun 11 Juin - 22:40

LÉGISLATIVES : FAIRE BARRAGE À LA DROITE ET À L’EXTRÊME DROITE LE 17 JUIN Le Bureau exécutif du M’PEP, 11 juin 2012.

Le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) remercie chaleureusement les électrices et les électeurs qui se sont portés sur ses candidats. Ils ont ainsi fait preuve d’un grand courage politique qui portera ses fruits. Il fallait en effet beaucoup de courage politique pour voter en faveur des candidats du M’PEP qui se lançaient pour la première fois dans la compétition électorale dans des circonscriptions marquées par une très forte présence du Front national. Ils ont refusé le vote utile en faveur des partis établis, qui était la voie la plus facile. Ces électeurs ont fait preuve de clairvoyance en soutenant les propositions du M’PEP, et en particulier la nécessité de la sortie de l’euro et de l’Union européenne pour résoudre la crise et créer les conditions d’une véritable union des peuples et nations d’Europe.

Le M’PEP félicite et remercie les deux suppléants issus du Pôle de renaissance communiste en France (PRCF) dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais et dans la 9e circonscription de l’Hérault. Les militants de cette organisation se sont mobilisés sans compter avec enthousiasme et efficacité. Le M’PEP remercie également les militants du Parti ouvrier indépendant (POI) qui ont soutenu notre candidat dans la 9e circonscription de l’Hérault.

Au moment où la zone euro est entrée en phase terminale malgré les soins intensifs qui lui sont prodigués, au prix d’énormes sacrifices des catégories ouvrières et moyennes, et de la destruction de la souveraineté nationale, l’aveuglement d’une grande partie de la classe politique impose un choix sélectif pour le deuxième tour des élections législatives le 17 juin.

Les candidats du Front national devront trouver en face d’eux un barrage solide entravant leur accès à l’Assemblée nationale.

Les candidats de l’UMP ne doivent pas se trouver majoritaires, afin de les empêcher de poursuivre la politique néfaste qu’ils ont menée pendant dix ans. Mais aussi pour bloquer le rapprochement qu’ils prévoient avec le FN.

Parmi les candidats de gauche ou qui se revendiquent de la gauche, nous ne saurions soutenir ceux qui envisagent de résoudre la crise par le fédéralisme européen et qui ont scandaleusement assimilé la sortie de l’euro par la gauche que nous préconisons à celle, illusoire et destructrice, du Front national.

En tout état de cause, le soutien qu’apporte par le M’PEP pour ce second tour des Législatives aux candidats de la gauche les mieux placés, sauf exceptions mentionnées ci-dessus, ne saurait être assimilé à un quelconque soutien à un gouvernement qui se réclamerait de la gauche après le 17 juin.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Dim 1 Juil - 21:31

UNIVERSITÉ D’AUTOMNE DU M’PEP : LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES !

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

Le 30 juin 2012.

Le M'PEP organise cette année son université en automne, du jeudi 1er au dimanche 4 novembre 2012, à La Baume-lès-Aix (à 3 km d’Aix-en-Provence) dans les Bouches-du-Rhône (13).

Le thème :

RESTAURER LA SOUVERAINETÉ NATIONALE POUR CONSTRUIRE UN NOUVEL INTERNATIONALISME, VERS UN SOCIALISME DU XXIe SIÈCLE

Inscrivez-vous dès maintenant !

Le programme de l'université d'automne a été conçu à partir des priorités du M'PEP. Des « filières repères » ont ainsi été établies afin de permettre à chacun-e- de suivre un thème de A à Z (en plusieurs séances consécutives).

Les 7 filières de l'Université d’automne :
Filière 1 : La crise de, et dans l’Union européenne.
Filière 2 : La guerre contre les peuples : idéologique, économique, sociale, démocratique, environnementale, militaire.
Filière 3 : Pistes pour une France internationaliste.
Filière 4 : Services publics.
Filière 5 : État des lieux des forces politiques et perspectives.
Filière 6 : État, Nation, République, souveraineté nationale.
Filière 7 : Agitation d’idées et actions.

Au total : près d’une cinquantaine de sessions offrant de nombreux apports, des débats, pour approfondir les connaissances et la réflexion collective. Pour permettre à chacun de mieux agir !

Pour ne rien gâcher, l’université d’automne se tiendra dans un site magnifique où la pension complète sera possible.

Vite, inscrivez-vous dès maintenant !
Pour accéder au pré-programme de l’université d’automne du M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article2631

Pour accéder au bulletin d'inscription de l’université d’automne du M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/Bulletin_2012.pdf

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  corwyn le Jeu 5 Juil - 15:07

avatar
corwyn

Messages : 69
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Sam 7 Juil - 0:04

M'PEP, seul parti de gauche cohérent ? 6 Juillet LAURENT PINSOLLE - BLOGUEUR ASSOCIÉ

Porte-parole du parti Debout la république dirigé par Nicolas Dupont-Aignan, ancien président... En savoir plus sur cet auteur

Jacques Nikonoff, membre fondateur d'Attac et porte-parole du M'PEP a annoncé son soutien à Nicolas Dupont-Aignan dans le second tour de la présidentielle. Notre blogueur associé Laurent Pinsolle, lui-même porte-parole de Debout la république! revient donc sur ce mouvement, à ses yeux «seul parti de gauche cohérent» sur la question des frontières et de l'internationalisme.

Cela a été une des jolies surprises des élections législatives : le soutien apporté à titre personnel par Jacques Nikonoff à Nicolas Dupont-Aignan pour le second tour. L’occasion de rendre la pareille à ce mouvement qu’il préside et qui vaut l’attention, le M’PEP.

En juin dernier, j’avais assisté à un très bon colloque organisé par ce mouvement qui réunissait Emmanuel Todd, Frédéric Lordon et Jacques Sapir. Le M’PEP occupe une place à part. Fondé par des anciens d’Attac qui souhaitaient passer à l’action politique, il s’agit du seul parti de gauche ayant mis en cohérence son analyse de la mondialisation avec son rapport à la nation. En clair, comme l’a écrit son porte-parole Aurélien Bernier, il prône «la désobéissance européenne ».

L’extrême gauche (NPA, LO) continue de faire de l’internationalisme et de l’ouverture des frontières un horizon indépassable, poutant totalement contradictoire avec les mesures qu’ils souhaitent mettre en place. En effet, si le programme de Philippe Poutou ou Nathalie Arthaud était mis en place avec des frontières ouvertes, ce serait un carnage, avec une fuite des capitaux et des entreprises qui ruinerait le pays et rendrait inapplicables les mesures qu’ils défendent.

La position de la gauche radicale, représentée par le Front de gauche, est compliquée. En effet, si leur analyse de la mondialisation est juste, elle est (logiquement) plus radicale dans les mesures à mettre en place (notamment pour la taxation des hauts revenus), mais Jean-Luc Mélenchon a toujours rechigné à évoquer le moindre contrôle des mouvements de capitaux, de biens et de personnes, sans lesquels son programme serait pourtant inapplicable.

Mais, jusqu’à présent, Jean-Luc Mélenchon refuse de franchir le rubicon. Du coup, le seul parti de gauche qui accepte de dire qu’il faut des frontières nationales pour dompter la mondialisation est le M’PEP de Jacques Nikonoff. Lors d’une conférence de presse du Manifeste pour un débat sur le libre-échange, Jacques Sapir avait dit que «la haine de la nation, c’est l’internationalisme des imbéciles». Cette forme d’internationalisme est malheureusement forte à gauche.

Pourtant, la nation est sans doute, avec la famille, la plus belle chose à laquelle les citoyens appartiennent, qui nourrit leur identité, les protège et leur permet d’agir sur leur destin. En outre, comme le disait le Général, «le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres». D’ailleurs, d’une certaine manière, il était patriote et internationaliste. C’est exactement ce qu’a compris le M’PEP, qui n’a pas une vision caricaturale de la nation.

C’est sans doute pour cette raison que Jacques Nikonoff a appelé à voter NDA contre le PS en s’opposant au fédéralisme européen. Je l’en remercie chaleureusement et lui transmet mes amitiés républicaines pour ce geste qui transcende les clivages traditionnels.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  Invité le Sam 7 Juil - 0:22

Que le MPEP soutienne Dupont-Aignan ou qu'il fricotte avec les fous furieux du PRCF, pourquoi pas, ce qui m'attriste plus c'est que tout ce joyeux monde s'entende comme larrons en foire avec le POI (par exemple à Montpellier où ils ont fait un meeting commun)...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Lun 27 Aoû - 23:44

Agger a écrit:Que le MPEP soutienne Dupont-Aignan ou qu'il fricotte avec les fous furieux du PRCF, pourquoi pas, ce qui m'attriste plus c'est que tout ce joyeux monde s'entende comme larrons en foire avec le POI (par exemple à Montpellier où ils ont fait un meeting commun)...

ça t'attriste certes mais cela t'étonne-t-il Question

Réunis le 21 août suite à la proposition de rencontre adressée par le POI à toutes les organisations et partis du mouvement ouvrier et démocratique, nous, POI, M’PEP, Gauche Communiste du PCF, PRCF constatons qu’il y a urgence.

Le président François Hollande a annoncé son intention de faire ratifier dans les plus brefs délais le TSCG de Sarkozy-Merkel. Le Parlement pourrait être saisi avant la fin du mois de septembre.

Il faut empêcher la ratification de ce traité, car ce serait un pas supplémentaire dans le démantèlement de la démocratie, dans la remise en cause de la souveraineté du peuple et des droits sociaux.

Il y a urgence. Dans tout le pays, des initiatives sont prises, des comités se forment, des appels sont lancés pour bloquer la ratification. Au plan national, des organisations politiques, syndicales, associatives, des élus, des responsables politiques prennent position.

Il est urgent que sans préjuger du point de vue des uns et des autres sur l’Union européenne, ses traités successifs, toutes ces initiatives puissent converger dans l’unité sur un mot d’ordre : non à la ratification !

C’est pourquoi nous soumettons la proposition d’une manifestation nationale contre la ratification avant le vote au Parlement. Cette proposition n’est contradictoire à aucune autre.

Nous soumettons cette proposition à tous ceux qui, sous des formes diverses, organisent des assemblées, des réunions publiques, des initiatives dans toutes les villes et départements du pays.

Nous la soumettons à toutes les organisations et partis du mouvement ouvrier et démocratique, à tous les responsables qui se sont prononcés les uns pour un référendum, les autres pour d’autres initiatives mais tous contre la ratification du pacte budgétaire,

Nous proposons qu’une nouvelle rencontre ait lieu après l’annonce du calendrier gouvernemental .

Nous proposons de mettre à la disposition de tous une lettre argumentée en direction des parlementaires pour qu’ils refusent de ratifier le TSCG

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Mar 28 Aoû - 21:18

LETTRE au FRONT DE GAUCHE, au NPA, à ATTAC …
Le 28 août 2012

Chers camarades,

Nos organisations POI, M’PEP, Gauche communiste du PCF, PRCF, ont fait connaître il y a huit jours un communiqué commun dans lequel nous affirmions la nécessité de développer la plus large mobilisation unie pour une manifestation nationale contre la ratification du traité TSCG.
Nous avons pris connaissance de la proposition du Front de Gauche d’organiser une manifestation nationale pour un référendum.
Nous avons également pris connaissance de la lettre d’Attac affirmant la nécessité « d’une campagne éclair contre la ratification du traité budgétaire en faisant converger les mouvements associatifs, syndicaux et politiques ».
Réunis ce 28 août 2012, nous estimons que rien ne doit s’opposer à ce que, dans les plus brefs délais, l’ensemble des organisations puissent se réunir pour que soient prises les dispositions pour l’organisation d’une grande manifestation nationale contre la ratification du TSCG, sans préalable de date (le 29 ou le 30 septembre).
Le Mouvement Politique d’Education Populaire (M’PEP)

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  nico37 le Jeu 27 Sep - 0:25


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [MPEP] Front de gauche populaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum