Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Gayraud de Mazars le Mar 6 Mar - 13:10

Salut camarades,

Voici l'éditorial du numéro 61 du journal de La Riposte...

Du balai  ! Sarkozy dehors ! - Edito du n°61
06-03-2012

http://www.lariposte.com/du-balai%E2%80%88-sarkozy-dehors-edito,1750.html

C omme un voleur qui efface ses empreintes avant de quitter le lieu de son forfait, Sarkozy essaie de semer la plus grande confusion possible sur la réalité de son bilan. Mais même pour un menteur chevronné comme lui, l’exercice est un peu rude. A l’entendre, la démolition de nos retraites avait pour but de mieux les préserver. La réduction massive des effectifs dans les écoles aurait amélioré les conditions d’accueil des élèves et la qualité de l’enseignement. L’augmentation de la TVA viserait à faire baisser les prix. Si le nombre de chômeurs monte en flèche, ce serait parce que les gens « ne veulent pas » travailler. Les allocations trop généreuses auraient déclenché une véritable épidémie de paresse. Et ainsi de suite. Nous sommes en pleine bataille pour se débarrasser de ce charlatan. Si nous y parvenons, nous serons extrêmement contents de pouvoir consigner Sarkozy dans la poubelle de l’Histoire !

Les sondages nous informent que le « favori » de l’élection présidentielle est François Hollande. Ce dernier meurt d’envie d’occuper la place de Sarkozy, avec les honneurs, les courbettes et – last but not least – les avantages et possibilités d’enrichissement personnel qui vont avec la fonction. En cas de victoire, l’avancement social pour lui et son entourage est garanti ! Mais pour ceux qui l’auront porté au pouvoir, ce sera une toute autre histoire. Hollande peut difficilement être plus explicite sur ce point. Il dit très fermement que les capitalistes n’ont rien à craindre de son investiture. Mais par duplicité, il promet la même chose aux victimes de ces mêmes capitalistes. Il prétend qu’il protégera les profits des capitalistes tout en améliorant les conditions de vie des travailleurs.

A une époque où la rentabilité capitaliste exige de la façon la plus implacable une réduction draconienne du niveau de vie du plus grand nombre, ce « programme » n’en est pas un. On ne peut servir deux maîtres. Le capitalisme est arrivé à un tel point de pourrissement que son existence même est incompatible avec tout ce qui rend la vie à peu près tolérable à la masse de la population. Aucune équivoque n’est possible.

A ce stade, cependant, ceci n’est compris que par une minorité des électeurs de gauche, ce qui constitue un handicap pour l’alliance PCF-PG qui forme le socle du Front de Gauche. Les socialistes n’ont pas été au pouvoir depuis 10 ans – et les mémoires sont courtes. Mais très rapidement, la dure réalité de la politique de François Hollande éclatera au grand jour. Elle ne sera pas un simple prolongement de celle de Sarkozy. Les perspectives économiques sont très sombres. La France est sur le même chemin que la Grèce et l’Espagne. C’est un chemin qui mène à la ruine. Les capitalistes présenteront leur programme à François Hollande et exigeront son application. Et puisqu’ils n’ont rien à craindre de lui, comme il le dit lui-même, il obtempèrera. A partir de ce moment de vérité, la base sociale et électorale du PS commencera à s’effondrer, comme ce fut le cas avec le PASOK en Grèce. Cette situation placera une énorme responsabilité sur les épaules du PCF et de ses alliés.

Si on laisse de côté les petits partis d’« extrême gauche » que leur sectarisme a marginalisés, le programme du Front de Gauche est le seul qui s’oppose radicalement à l’austérité et qui se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes. Dans des conditions de profonde crise économique et sociale, avec un gouvernement « socialiste » à la botte des capitalistes, ce programme pourrait devenir le point focal d’une opposition massive. Nous ne pouvons plus nous contenter d’une politique « anticapitaliste ». Il faut présenter une alternative au capitalisme. Une fois lié aux forces sociales nécessaires à sa réalisation, un programme qui annonce hardiment une rupture avec le capitalisme et la réorganisation de la société sur des bases socialistes ouvrira la voie au changement révolutionnaire auquel nous aspirons et que le salut public exige.
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  élie le Mer 7 Mar - 2:24

Si on laisse de côté les petits partis d’« extrême gauche » que leur sectarisme a marginalisés.........

Avec plaisir !
avatar
élie

Messages : 42
Date d'inscription : 16/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  gérard menvussa le Mer 7 Mar - 12:48

En tout cas, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais GDM ne se lance plus dans ses longues diatribes en occitan ! Au moins un sur lequel "l'effet Mélenchon" a fonctionné....
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Marco Pagot le Mer 7 Mar - 12:59

gérard menvussa a écrit:En tout cas, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais GDM ne se lance plus dans ses longues diatribes en occitan ! Au moins un sur lequel "l'effet Mélenchon" a fonctionné....

Laughing Laughing Laughing Laughing

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  fée clochette le Mer 7 Mar - 13:01

Marco Pagot a écrit:
gérard menvussa a écrit:En tout cas, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais GDM ne se lance plus dans ses longues diatribes en occitan ! Au moins un sur lequel "l'effet Mélenchon" a fonctionné....

Laughing Laughing Laughing Laughing


drunken drunken drunken drunken drunken
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Abdallah le Ven 6 Avr - 14:43

Chers camarades,

on aimerait des critiques intelligentes, plutôt que les sarcasmes identiques d'une cécennie sur l'autre.

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  dug et klin le Ven 6 Avr - 18:44

Abdallah a écrit:Chers camarades,

on aimerait des critiques intelligentes, plutôt que les sarcasmes identiques d'une cécennie sur l'autre.

Fraternellement


STP,tu peut expliquer,c'eszt quoi une cécennie?
avatar
dug et klin

Messages : 813
Date d'inscription : 07/02/2012
Localisation : quelque part entre St-Malo et Collioure en passant par Sarlat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Abdallah le Ven 6 Avr - 18:50

ah désolé ... j'ai voulu écrire "décennie" et non pas "cécennie". Une erreur de frappe. Un peu comme dug et klin qui a écrit "tu peut" au lieu de "tu peux" et "c'eszt" au lieu de "c'est". Sans doute des erreurs de frappe.




Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Roseau le Ven 6 Avr - 19:11

Pourquoi sur le fond ?
Tous le MR savent déjà que la Riposte est capable de toutes les contorsions au service des sinécuristes.
Mais puisqu'il faut se dévouer...rions un coup Laughing
Gayraud de Mazars a écrit:
Le programme du Front de Gauche est le seul qui s’oppose radicalement à l’austérité et qui se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes.

Ah bon ? Plus sectaire, tu meurs. Les vieux tics staliniens...

[/quote]ce programme [F...d G...] pourrait devenir le point focal d’une opposition massive. Nous ne pouvons plus nous contenter d’une politique « anticapitaliste ». Il faut présenter une alternative au capitalisme. [/quote]

Plus bidon, tu meurs.
Une petite brigade en déroute est visiblement payée pour faire passer les vessies pour des lanternes.
Le programme est entièrement keynésien, comme s'efforce de le dire Mélenchon.
Interrogé lundi 17 octobre sur France Info, Jean-Luc Mélenchon affirmait :
« C’est quand même incroyable de voir qu’on passe pour un révolutionnaire quand on est simplement keynésien ; où on dit il faut partager, c’est ça qui va faire respirer l’économie ».

Faire croire le contraire, c'est vraiment une insulte, pas le moindre respect de la vérité et pour notre classe.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Abdallah le Ven 6 Avr - 19:36

Chers camarades,

autant arrêter tout de suite le raisonnement de Roseau : lui également confond depuis des décennies marxisme et manichéisme.

Nous soutenons le candidat Mélenchon sans que cela ne nous empêche d'envoyer à des milliers de militants du PCF et de sympathisants un texte critique vis à vis de Mélenchon dont ce paragraphe :

"Le deuxième point à relever concerne la question du socialisme. Mélenchon affirme que le programme du Front de Gauche est socialiste parce qu’il « fait du partage des richesses le levier principal de relance de l’activité utile ». Cette formulation ne peut pas nous satisfaire. Il y a nécessairement, sous le capitalisme, un partage des richesses entre les capitalistes et les travailleurs. C’est l’objet même de la lutte des classes. Le mouvement ouvrier s’efforce de défendre ou augmenter la part des richesses qui revient au salariat (qui les créé toutes). Mais à la différence du réformisme, le socialisme ne se limite pas à la lutte pour arracher des concessions sous le capitalisme. Il implique l’abolition de la propriété capitaliste des grands moyens de production, de distribution et d’échange. Nous touchons ici à la principale faiblesse du programme actuel du Front de Gauche. Il cherche à résister aux conséquences d’un système qu’il laisse intact, au fond, puisqu’il ne comprend pas de mesures d’expropriations suffisamment importantes pour arracher le pouvoir économique aux capitalistes. Or, tant qu’ils conserveront ce pouvoir, aucun des problèmes fondamentaux auxquels nous sommes confrontés ne pourra être résolu. Notre programme devrait tenir compte de cette réalité."

Quant aux expressions utilisées par Roseau ("plus bidon tu meurs") on dirait des expressions utlisées par les staliniens lorsqu'on leur fait des citations de Trotsky. Comme quoi....

D'autres critiques ?

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Vals le Ven 6 Avr - 19:50

Tous le MR savent déjà que la Riposte est capable de toutes les contorsions au service des sinécuristes.
Mais puisqu'il faut se dévouer...rions un coup

Gayraud de Mazars a écrit:

Le programme du Front de Gauche est le seul qui s’oppose radicalement à l’austérité et qui se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes.

Ah bon ? Plus sectaire, tu meurs. Les vieux tics staliniens...

Je trouve parfaitement malhonnête et surtout stupide de parler de "tics staliniens" pour un camarade comme Gayraud , avec qui on peut avoir des désaccords , sans être obligé de le calomnier...
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Gayraud de Mazars le Ven 6 Avr - 20:08

Abdallah a écrit:Chers camarades,

autant arrêter tout de suite le raisonnement de Roseau : lui également confond depuis des décennies marxisme et manichéisme.

Nous soutenons le candidat Mélenchon sans que cela ne nous empêche d'envoyer à des milliers de militants du PCF et de sympathisants un texte critique vis à vis de Mélenchon dont ce paragraphe :

"Le deuxième point à relever concerne la question du socialisme. Mélenchon affirme que le programme du Front de Gauche est socialiste parce qu’il « fait du partage des richesses le levier principal de relance de l’activité utile ». Cette formulation ne peut pas nous satisfaire. Il y a nécessairement, sous le capitalisme, un partage des richesses entre les capitalistes et les travailleurs. C’est l’objet même de la lutte des classes. Le mouvement ouvrier s’efforce de défendre ou augmenter la part des richesses qui revient au salariat (qui les créé toutes). Mais à la différence du réformisme, le socialisme ne se limite pas à la lutte pour arracher des concessions sous le capitalisme. Il implique l’abolition de la propriété capitaliste des grands moyens de production, de distribution et d’échange. Nous touchons ici à la principale faiblesse du programme actuel du Front de Gauche. Il cherche à résister aux conséquences d’un système qu’il laisse intact, au fond, puisqu’il ne comprend pas de mesures d’expropriations suffisamment importantes pour arracher le pouvoir économique aux capitalistes. Or, tant qu’ils conserveront ce pouvoir, aucun des problèmes fondamentaux auxquels nous sommes confrontés ne pourra être résolu. Notre programme devrait tenir compte de cette réalité."

Quant aux expressions utilisées par Roseau ("plus bidon tu meurs") on dirait des expressions utlisées par les staliniens lorsqu'on leur fait des citations de Trotsky. Comme quoi....

D'autres critiques ?

Fraternellement

Salut Abdallah,

Ce qui est écrit est pourtant clair à mon sens, tu as raison de le mettre en avant, et les charges menés avec sectarisme n'ont que peu d'intérêt en fait.

Maintenant Roseau parle de "tic stalinien", je ne souhaitais pas relever, il n'engage que lui, c'est assez indigne ce genre de caractérisation, le camarade Vals qui est honnête à résumé la chose...

Fraternellement
GdM

avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 49
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Copas le Ven 6 Avr - 20:26

Gayraud de Mazars a écrit:
Le programme du Front de Gauche est le seul qui s’oppose radicalement à l’austérité et qui se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes.

Il faut dire que cela est fort de café (j'ai d'autres termes qui me viennent mais...).

Bien sur que le programme des révolutionnaires s'oppose bien plus radicalement à l'austérité que celui du FdG. Et ce n'est même pas un problème de plus à gauche que moi tu meures. Mais une question de nature. La question de savoir si ce programme permet de se battre pour améliorer les conditions de vie en s'attaquant aux intérets capitalistes est également très douteux. Le programme réformiste du FdG n'est pas l'essentiel de ce qui se passe du côté du FdG.

On a bien compris que JLM n'en a rien à carrer du programme, quand il soutient des ventes d'armes dans une zone très tendue, quand il fait un panégyrique du patron qui crée la richesse (le logiciel Erika), et non les travailleurs (et non il y a plus scandaleux que de soutenir des ventes d'armes en jouant le jeu de l'impérialisme, il y a également la conception du monde et qui crée les richesses), il y a l'abandon des objectifs de la lutte pour les retraites en jouant sur la durée de cotisation (à force qu'on emmerde le FdG ils vont peut-être progresser là dessus), il y a les tirades sordides sur tout ce qui touche au nationalisme et la xénophobie, il y a les désirs de rassurer les investisseurs (dont le principal argument de JLM est de montrer qu'il est meilleur gestionnaire que les autres, avec des rappels lourds à son savoir-faire de ministre), etc.

On sait donc qu'on a affaire à un politicien bourgeois qui n'a rien lâché là dessus. Ces derniers mois ont vu un certain nombre de déclarations et de discussions confirmant la nature de JLM et, vu le régime anti-démocratique du PDG, la question du PDG est posée comme parti populiste .

Qu'on estime (et je peux le comprendre mais je pense qu'on se trompe ) qu'une dynamique existerait avec le FdG donnant confiance aux travailleurs est une chose, mais qu'on feigne de voir un programme qui serait le seul à s'opposer radicalement à l'austérité est une plaisanterie.

Je pense qu'une partie des travailleurs et jeunes radicalisés utilisera le vote JLM pour se manifester, une partie seulement, mais les rapports fondamentaux entre les classes ne se jouent pas là, mais dans la capacité de résistance des travailleurs, de la classe populaire, et cela est antagonique avec l'essentiel des appareils qui contrôlent le FdG.

Sans parler de l'analyse du programme du FdG qui est vraiment indigent même comparé au programme commun de l'union de la gauche des années 70.

Ce programme est mauvais.

Reste la question de la dynamique à rechercher pour faire face aux agressions qui vont suivre les élections pour financer toujours plus la restauration des taux de profits, quelque soit les risques extrêmes que l'humanité risque d'essuyer dans cette opération.

Cette dynamique nécessite une unité d'un autre ordre que le FdG ne peut apporter. Tout les travailleurs seront là sollicités, pas seulement ceux de partis nomneclaturistes.

Les militants du FdG encore en activité et pas gangrénés par la peste du suivisme, sont parmi ceux qui sont bienvenus dans nos combats de travailleurs .
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Roseau le Ven 6 Avr - 20:38

Exactement ce que nous attendions.

1. Aucune défense, car c'est impossible, du sectarisme insensé de cette déclaration.
Le FdG seul programme...
Cela vaut bien le vieuw sectarisme stalinien
(Mais que je sache, cela s'adresse au sectarisme de Riposte, pas de GdM; son cas n'est pas un sujte; en plus de trois ans de FMR1 et 2, je n'ai jamais fait d'attaques personnelles, c'est la technique des impuissants à argumenter)

2. Aucune défense pour démontrer que la forfaiture de la Riposte qui affirme que le programme est autre chose que ce qu'en dit Mélenchon, et ce que sa lecture en démontre: keynésien, d'infirmier du capital très malade.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  gérard menvussa le Ven 6 Avr - 21:02

Ce qui est sur, c'est que la riposte voulait "redresser" le pcf, et qu'elle s'est "coulée dans le moule"... Elle se voulait "Marceau Pivert" et elle terminera "Julien Dray". Totalement corrompue... Evidemment, il y a quelques "positions de principes" censée rappeler de là ou ils viennent. Mais cela n'indique en rien là ou ils vont !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Abdallah le Sam 7 Avr - 11:00

Chers camarades,

je constate que c'est toujours aussi difficile de débattre avec certains. La citation que fait Copas est tronquée. Cela pourrait être sans importance mais cette citation tronquée lui sert de ligne de départ pour son raisonnement. Comme ses compagnons qui ânonnent toujours les mêmes salades.

Dans l'éditorial, il est écrit ceci : "Si on laisse de côté les petits partis d’« extrême gauche » que leur sectarisme a marginalisés, le programme du Front de Gauche est le seul qui s’oppose radicalement à l’austérité et qui se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes."

Nul part on n'écrit que le Front de Gauche est le SEUL à proposer un programme pour améliorer les conditions de vie des travailleurs. Car dans la même phrase, on écrit que les petits partis d'"extrême gauche" proposent également un programme qui s'attaque aux intérêts capitalistes. N'est-ce pas ? Mais aux yeux de la masse des travailleurs, ils ne représentent rien. Peut être avez-vous de l'amertume vis à vis des travailleurs, mais c'est la réalité.

Nous n'avons cessé de vous le dire. Quand la masse des travailleurs veut se débarrasser de ce qui les oppresse, ils se tournent vers leurs organisations traditionnelles, sans lire le détail des programmes. Ils n'en ont ni le temps ni le loisir. Bref je ne vais pas vous ré expliquer tout ce que j'ai pu écrire à l'époque où vous étiez si moqueurs avec nos positions. Je vous disais que dès que les travailleurs allaient commencer à se réveiller, les petits partis tomberont dans l'indifférence. C'est vrai que j'écrivais ça juste au moment de l'euphorie de la création du NPA et qu'à ce moment là vous étiez très arrogants ....

Donc loin d'être corrompues (quel adjectif idiot !), nos perspectives se sont révélées exactes.

D'autres critiques ?

Fraternellement

Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  gérard menvussa le Sam 7 Avr - 11:07

Quand la masse des travailleurs veut se débarrasser de ce qui les oppresse, ils se tournent vers leurs organisations traditionnelles, sans lire le détail des programmes

Quelle "organisation traditionelles ? Il n'y a plus en france "d'organisations traditionnelles" qui "organiseraient la classe" Le pcf se contente de gerer ses municipalités. Avec l'aide (pas désintéressée du tout) des "marxistes" en peau de lapin de la riposte...

De plus, la "classe" ne s'est pas encore mis en route. Quand cela sera le cas, tu en ressentiera les secousses un peu plus violemment, mon camarade. Mais pour l'instant, on est plutot dans un bizarre "temps calme", un peu comme "l'oeuil du cyclone"

Quand cela commencera a bouger les pantouflards (comme "la riposte", entre autre) seront balayés...

Cordialement.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Roseau le Sam 7 Avr - 17:41

gérard menvussa a écrit:
Quand la masse des travailleurs veut se débarrasser de ce qui les oppresse, ils se tournent vers leurs organisations traditionnelles, sans lire le détail des programmes

Quelle "organisation traditionelles ? Il n'y a plus en france "d'organisations traditionnelles" qui "organiseraient la classe" Le pcf se contente de gerer ses municipalités. Avec l'aide (pas désintéressée du tout) des "marxistes" en peau de lapin de la riposte...

De plus, la "classe" ne s'est pas encore mis en route. Quand cela sera le cas, tu en ressentiera les secousses un peu plus violemment, mon camarade. Mais pour l'instant, on est plutot dans un bizarre "temps calme", un peu comme "l'oeuil du cyclone"

Quand cela commencera a bouger les pantouflards (comme "la riposte", entre autre) seront balayés...

Cordialement.

C'est le fond de l'affaire.
En attendant, la Déroute fait de la retappe pour un projet capitaliste,
derrière un politicien qui s'oppose au mouvement dès qu'il ne sert plus la mise en orbite
des "lieutenants du capital dans le mouvement ouvrier".

Les exemples abondent.
Concernant Mélenchon et autres lieutenants d'opérette qui s'estampillent encore "communistes",
voir le sabotage du tous ensemble pour défendre nos retraite.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  gérard menvussa le Dim 8 Avr - 9:32

Ça gère, à la Riposte. Quelquefois même, ça exagère...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Copas le Dim 8 Avr - 12:22

Abdallah a écrit:Chers camarades,

je constate que c'est toujours aussi difficile de débattre avec certains. La citation que fait Copas est tronquée. Cela pourrait être sans importance mais cette citation tronquée lui sert de ligne de départ pour son raisonnement. Comme ses compagnons qui ânonnent toujours les mêmes salades.

Dans l'éditorial, il est écrit ceci : "Si on laisse de côté les petits partis d’« extrême gauche » que leur sectarisme a marginalisés, le programme du Front de Gauche est le seul qui s’oppose radicalement à l’austérité et qui se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes."

Nul part on n'écrit que le Front de Gauche est le SEUL à proposer un programme pour améliorer les conditions de vie des travailleurs. Car dans la même phrase, on écrit que les petits partis d'"extrême gauche" proposent également un programme qui s'attaque aux intérêts capitalistes. N'est-ce pas ? Mais aux yeux de la masse des travailleurs, ils ne représentent rien. Peut être avez-vous de l'amertume vis à vis des travailleurs, mais c'est la réalité.

Nous n'avons cessé de vous le dire. Quand la masse des travailleurs veut se débarrasser de ce qui les oppresse, ils se tournent vers leurs organisations traditionnelles, sans lire le détail des programmes. Ils n'en ont ni le temps ni le loisir. Bref je ne vais pas vous ré expliquer tout ce que j'ai pu écrire à l'époque où vous étiez si moqueurs avec nos positions. Je vous disais que dès que les travailleurs allaient commencer à se réveiller, les petits partis tomberont dans l'indifférence. C'est vrai que j'écrivais ça juste au moment de l'euphorie de la création du NPA et qu'à ce moment là vous étiez très arrogants ....

Donc loin d'être corrompues (quel adjectif idiot !), nos perspectives se sont révélées exactes.

D'autres critiques ?
Fraternellement

"Si on laisse de côté les petits partis d’« extrême gauche » que leur sectarisme a marginalisés, le programme du Front de Gauche est le seul qui s’oppose radicalement à l’austérité et qui se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes."

On a beau prendre la citation entière, elle est toujours aussi sectaire et de caractère d'une autre époque pas reluisante.

On peut supposer que la secte "la riposte" parle du NPA sous le vocable petits partis d’extrême gauche. Donc partons de cela (sinon la secte la Riposte nous dira que ce n'est pas une bonne interprétation) :

Le sectarisme supposé du NPA :

- Tout le monde sait que le FdG a refusé systématiquement les demandes d'unité de la part du NPA, à toutes les élections depuis la création du NPA en ne voulant pas s'engager sur l'indépendance vis à vis du PS.

- Presque toutes les discussions pour des accords électoraux l'ont été à l'initiative du NPA (sacrés sectaires hein !). Cette question est largement documentée. Perso j'ai participé à ce type de discussions à un niveau départemental et les représentants du FdG n'ont jamais cessé de démontrer que cela ne les intéressaient pas (mais la peau du NPA oui).

- Dans le domaine des batailles du réel le NPA est dans la majorité des cas à l'initiative des démarches unitaires (le FdG quasiment jamais, il fait des coups pour montrer son sigle).

- Ce sont bien les bisounourseries du NPA qui ont affaibli ce parti vis à vis des nomenclaturas du FdG pas son supposé sectarisme. C'est la soumission aux cadres de débat que préfèrent le FdG qui a contribué à créer des vases communicants entre une partie de l'influence du NPA vers le FdG, pas son supposé sectarisme.

Point suivant, le programme


"le programme du Front de Gauche est le seul qui s’oppose radicalement à l’austérité et qui se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes."

Il n'y a pas de programme qui ne se discute sans l'observation des actes produits par le parti ou l'alliance qui le porte, sinon on va croire que Benoit XVI est un Chrétien communiste s'attaquant aux riches et que le Vatican c'est la foi enrobée d'un choix de pauvreté.

Le programme du FdG par ses flous laisse bien des ambiguités en place donnant plusieurs interprétations, pas toujours progressistes, mais bien plus les appareils de ce front sont incrustés dans les institutions électives l'appareil d'état bourgeois, dans lesquelles elles mènent souvent des politiques réactionnaires favorables aux intérets capitalistes et détruisant les conditions de vie de la population.

Pas toujours, mais bien souvent.

Pendant que la secte "la Riposte" lit une bible édulcorée, JLM eructe en soutien aux vendeurs d'armes, aux ventes d'armes et au crédo des richesses qui seraient crées par les patrons et non les travailleurs (c'est l'aspect dont on parle le moins des propos puants de JLM sur les ventes d'armes mais c'est surtout finalement le gros problème de fond).

L'interview de JLM aux échos où, encore une fois, ce n'est pas seulement le désir de rassurer les investisseurs qui fait sursauter mais ce qui transparait dans le discours de JLM aux bourgeois : je suis un meilleur gestionnaire que les autres...

La secte "la riposte" devrait se faire entendre un peu plus là dessus.

Qu'est ce qui est le plus important ? Le texte du programme FdG qui est indigent ou ce qui se fait et va se faire quand l'appareil du FdG est dans les ors de la république ?

Par ailleurs, même le plus petit pas en avant, la plus petite avancée de la classe ouvrière, ne se fera pas au travers du programme du FdG.

Le FdG est une espérance mesurée et sans attachement pour une petite partie des travailleurs, mais il ne sert strictement à rien dans la possibilité ou pas, concrètement, de faire reculer le capitalisme même sur des points mineurs en appliquant sa stratégie et ses principes (par les urnes).

Le programme du FdG de ce point de vue, ne se bat pour améliorer les conditions de vie de la population en s’attaquant aux intérêts capitalistes, car il ne peut s'y attaquer par la stratégie proposée.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Abdallah le Lun 9 Avr - 12:09

Chers camarades,

je ne vais pas répondre sur les qualificatifs employés par nos sarcastiques compères.... le fait d'employer le terme "secte" pour la Riposte me fait un peu penser à un asile de fous qui croient que ce sont tous ceux qui les entourent qui sont fous.

Bref, pour en revenir aux points qui peuvent soulever un débat... Les organisations traditionnelles des travailleurs sont celles qui ont été fondées par le mouvement ouvrier : le PS et le PCF. Quelque soient les déceptions, la grande majorité des travailleurs se tournent encore vers ces deux organisations. Tout comme la CGT qui, malgré la traitrise des dirigeants, apparait encore comme le drapeau sous lequel il faut se ranger pour défendre ses intérêts. C'est un fait. Certains ont beau le reprocher aux travailleurs, se moquer d'eux, théoriser sur une diminution de la conscience (comme si avant c'était mieux...), cela ne changera rien aux faits. Même en se roulant par terre de rage en fantasmant sur une classe ourière idéale...

Ensuite concernant l'unité. Cela m'amuse beaucoup de voir que c'est une organisation toute seule qui reproche aux autres le manque d'unité. Le Front de Gauche regroupe plusieurs organisations, dont le PCF est la principale composante, certes, mais pas la seule. La condition pour l'unité avec le NPA, ce serait l'indépendance du PS. C'est complètement idiot. C'est incompréhensible. Même LO ne peut pas accepter une telle condition. Prise au pied de la lettre cette formule infantile condamne le NPA à l'isolement. Ce que ne peuvent plus supporter de nombreux adhérents du NPA d'après ce qu'ils racontent.

Enfin, mes condraticteurs pensent prouver qu'on commet un blasphème lorsqu'on soutient un candidat réformiste, criticable sous de nombreux aspects (et la Riposte ne s'est pas gênée pour le faire). C'est là faire preuve de peu de culture du mouvement ouvrier. Je vous rappelle que Lénine avait demandé aux communistes anglais de soutenir les travaillistes Henderson et Snowden face aux libéraux, alors qu'Henderson avait lui-même participé auparavant à un gouvernement libéral. C'est vrai qu'à l'époque Lénine avait lui-même subi les attaques les plus cinglantes de la part des communistes sectaires.

Fraternellement


Abdallah

Messages : 95
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  gérard menvussa le Lun 9 Avr - 12:51

Les organisations traditionnelles des travailleurs sont celles qui ont été fondées par le mouvement ouvrier : le PS et le PCF. Quelque soient les déceptions, la grande majorité des travailleurs se tournent encore vers ces deux organisations.
Tu as tout à fait tort de penser que "les travailleurs se tournent encore vers ces deux organisations" Tout nous montre au contraire que ce n'est pas le cas, en France tout du moins. D'ailleurs le succes du FDG, incontestable dans la petite bourgeoisie salariée, ne se retrouve en aucun cas dans la classe ouvrière.
Autre, chose, tu connais mal l'histoire du mouvement ouvrier français Car le ps n'a qu'une relation assez vague avec "le mouvement ouvrier", et en particulier la SFIO qui l'a précédé. C'est au contraire une OPA du politicien bourgeois Mitterand (qui n'a aucun lien, organique ou culturel) sur la "gauche" faillie de la sfio

La condition pour l'unité avec le NPA, ce serait l'indépendance du PS. C'est complètement idiot. C'est incompréhensible.
L'indépendance de classe vis a vis de la bourgeoisie parait ridicule à "la riposte"... C'est effectivement significatif...

Enfin, mes condraticteurs pensent prouver qu'on commet un blasphème lorsqu'on soutient un candidat réformiste, criticable sous de nombreux aspects (et la Riposte ne s'est pas gênée pour le faire). C'est là faire preuve de peu de culture du mouvement ouvrier. Je vous rappelle que Lénine avait demandé aux communistes anglais de soutenir les travaillistes Henderson et Snowden face aux libéraux, alors qu'Henderson avait lui-même participé auparavant à un gouvernement libéral. C'est vrai qu'à l'époque Lénine avait lui-même subi les attaques les plus cinglantes de la part des communistes sectaires.
Lénine n'a jamais demandé de se coucher devant des politiciens bourgeois, jusqu'a preuve du contraire. Mais "la riposte" pense s'en tirer en laissant passer sa politique compradore vis a vis du front de gauche...

Cordialement





avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Marco Pagot le Lun 9 Avr - 12:57


Ensuite concernant l'unité. Cela m'amuse beaucoup de voir que c'est une organisation toute seule qui reproche aux autres le manque d'unité. Le Front de Gauche regroupe plusieurs organisations, dont le PCF est la principale composante, certes, mais pas la seule. La condition pour l'unité avec le NPA, ce serait l'indépendance du PS. C'est complètement idiot. C'est incompréhensible. Même LO ne peut pas accepter une telle condition. Prise au pied de la lettre cette formule infantile condamne le NPA à l'isolement. Ce que ne peuvent plus supporter de nombreux adhérents du NPA d'après ce qu'ils racontent.

Donc La Riposte, organisation trotskyste, à cheval sur les principes, nous explique qu'il faut entrer dans des majorités avec le PS, gouverner avec celui ci, sinon c'est idiot et incompréhensible...

Faites gaffe, vous allez finir par doubler sur la droite les novateurs et les refondateurs...

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Copas le Lun 9 Avr - 14:37

Abdallah a écrit:Chers camarades,

je ne vais pas répondre sur les qualificatifs employés par nos sarcastiques compères.... le fait d'employer le terme "secte" pour la Riposte me fait un peu penser à un asile de fous qui croient que ce sont tous ceux qui les entourent qui sont fous.

Bref, pour en revenir aux points qui peuvent soulever un débat... Les organisations traditionnelles des travailleurs sont celles qui ont été fondées par le mouvement ouvrier : le PS et le PCF. Quelque soient les déceptions, la grande majorité des travailleurs se tournent encore vers ces deux organisations. Tout comme la CGT qui, malgré la traitrise des dirigeants, apparait encore comme le drapeau sous lequel il faut se ranger pour défendre ses intérêts. C'est un fait. Certains ont beau le reprocher aux travailleurs, se moquer d'eux, théoriser sur une diminution de la conscience (comme si avant c'était mieux...), cela ne changera rien aux faits. Même en se roulant par terre de rage en fantasmant sur une classe ourière idéale...

Ensuite concernant l'unité. Cela m'amuse beaucoup de voir que c'est une organisation toute seule qui reproche aux autres le manque d'unité. Le Front de Gauche regroupe plusieurs organisations, dont le PCF est la principale composante, certes, mais pas la seule. La condition pour l'unité avec le NPA, ce serait l'indépendance du PS. C'est complètement idiot. C'est incompréhensible. Même LO ne peut pas accepter une telle condition. Prise au pied de la lettre cette formule infantile condamne le NPA à l'isolement. Ce que ne peuvent plus supporter de nombreux adhérents du NPA d'après ce qu'ils racontent.

Enfin, mes condraticteurs pensent prouver qu'on commet un blasphème lorsqu'on soutient un candidat réformiste, criticable sous de nombreux aspects (et la Riposte ne s'est pas gênée pour le faire). C'est là faire preuve de peu de culture du mouvement ouvrier. Je vous rappelle que Lénine avait demandé aux communistes anglais de soutenir les travaillistes Henderson et Snowden face aux libéraux, alors qu'Henderson avait lui-même participé auparavant à un gouvernement libéral. C'est vrai qu'à l'époque Lénine avait lui-même subi les attaques les plus cinglantes de la part des communistes sectaires.

Fraternellement

La secte "la riposte" gonfle son jabot d'être un allié peu critique du nomenclaturisme-réfromiste.

Effectivement l'appelation de secte avait recherche de vous faire réagir un petit peu. Vos critiques sont totalement inaperçues dans le front de gauche, vous ne servez strictement à rien.

Sur la question électorale, vous êtes en pleine confusion entre consignes de vote, alliance politique électorale et parti commun avec des politiciens bourgeois. Votre indépendance est sérieusement entamée.

Comparer avec le FdG, voir le PS, au labour de la période de sortie de la guerre de 1914 est un peu out de la réalité.

L'histoire a montré que l'indépendance organisationnelle et politique des révolutionnaires dans les grands pays industriels est une chose très importante sans laquelle il ne peut y avoir de politique unitaire. La compréhension également des phénomènes de nomenclaturisation des partis réformistes dans ces pays, tout le long du XXeme siècle et début XXI eme siècle, incite à comprendre que la question des partis considérés ne relève pas seulement du réformisme mais d'une analyse de classe, plus précisément de couches sociales bureaucratiques spécifiques nées dans des partis mais accomplies dans les ors de la république, les postes, etc.

Cela incite donc à une analyse sérieuse qui ne peut se contenter d'en rester à l'analyse du programme où des politiciens nomenclaturistes peuvent faire des grands écarts impressionnants. Cela incite surtout à comprendre le type d'organisations qui portent ces couches sociales et leur incapacité à évoluer. Une grande partie d'ailleurs des incompréhensions (venus de marxistes pas assez aiguisés sur ces problèmes) de ces phénomènes dans les partis réformistes expliquent les manquements de certains concepts.

Quand les partis réformistes sont peu organisés dans les entreprises et la classe (ce qu'est le FdG, si on regarde avec gentillesse), qu'ils sont sous contrôle de morceaux de couches sociales qui vivent de leur relation entre classe ouvrière et bourgeoisie, qu'existe des franges radicalisées de travailleurs loin d’être ridicules mais un peu déboussolées, les tâches des révolutionnaires sont tout autres.

Même pour faire évoluer les milliers de militants ouvriers de ces partis.

Sur la question de la secte "la Riposte", notre ami l'a cherché en mettant en exergue une démonstration qui signifiait que le camp des révolutionnaires avait tord car il était petit. Il fallait donc sortir le microscope pour parler de la Riposte... On verra au fond de l'épuisette ce qu'il reste de la Riposte quand elle devra faire un parti révolutionnaire. Une réponse donc du berger à la bergère.

Il ne sert à rien là dessus de citer Lénine qui parlait haut et fort aux masses quand il s'agissait de flétrir la social-démocratie ouvrière de l'époque.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Marco Pagot le Lun 9 Avr - 14:56

Et Lénine n'a jamais été un ministérialiste planqué ou assumé comme notre camarade de la riposte

_________________
http://www.petitionfuriani.com/
Catastrophe de Furiani - 5 mai 1992
La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.
Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Editorial de La Riposte n°61 - Du balai  ! Sarkozy

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum