Oppression des Roms

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  bébair le Mer 16 Oct - 20:28

Bin oui, tous les enseignants ne sont pas de vaillants, courageux et glorieux "marxistes révolutionnaires" qui ont forcément la bonne réponse à une injonction des flics en pleine sortie scolaire.
Mais bon, pour vous rassurer, le gouvernement prévoit une enquête administrative. C'est vrai quoi, l'arrêt du car n'était surement pas prévu dans le programme de la sortie prévue par l'enseignante.....

bébair

Messages : 10
Date d'inscription : 16/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  verié2 le Mer 16 Oct - 20:58

tous les enseignants ne sont pas de vaillants, courageux et glorieux "marxistes révolutionnaires" qui ont forcément la bonne réponse à une injonction des flics en pleine sortie scolaire.
Pas nécessaire d'être marxiste révolutionnaire. D'ailleurs les marxistes révolutionnaires ont souvent tendance à trop calculer, bonne tactique et tout, avant de réagir. Alors que bien des braves gens pas un poil marxistes, voire croyants et même de droite, réagissent quelquefois avec leurs tripes en pareille situation. Je pense par exemple aux gens qui ont réagi dans des avions où on ligotait et baillonnait des sans-papiers expulsés sur leurs sièges.

Mais je conviens volontiers que la situation de cette enseignante n'était pas facile. Ce qui m'a un tout de même choqué, c'est le fait qu'elle a déclaré avoir demandé aux flics d'attendre que le car soit reparti pour arrêter la gamine pour ne pas traumatiser les autres gamins. Elle aurait pu au contraire les prendre à témoin :"Voyez comment se comporte la police d'un pays démocratique etc".
__
Au cinéma, à la TV, on arrête pas de nous montrer des gens héroïques, par exemple qui cachent des Juifs sous l'occupation au péril de leur vie, mais aujourd'hui, alors qu'on ne risque quasiment rien, on ne pourrait rien faire ? Faut attendre d'être sous Le Pen pour réagir ?

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Duzgun le Mer 16 Oct - 21:58

verié2 a écrit:
tous les enseignants ne sont pas de vaillants, courageux et glorieux "marxistes révolutionnaires" qui ont forcément la bonne réponse à une injonction des flics en pleine sortie scolaire.
Pas nécessaire d'être marxiste révolutionnaire. D'ailleurs les marxistes révolutionnaires ont souvent tendance à trop calculer, bonne tactique et tout, avant de réagir. Alors que bien des braves gens pas un poil marxistes, voire croyants et même de droite, réagissent quelquefois avec leurs tripes en pareille situation. Je pense par exemple aux gens qui ont réagi dans des avions où on ligotait et baillonnait des sans-papiers expulsés sur leurs sièges.

Mais je conviens volontiers que la situation de cette enseignante n'était pas facile. Ce qui m'a un tout de même choqué, c'est le fait qu'elle a déclaré avoir demandé aux flics d'attendre que le car soit reparti pour arrêter la gamine pour ne pas traumatiser les autres gamins. Elle aurait pu au contraire les prendre à témoin :"Voyez comment se comporte la police d'un pays démocratique etc".
__
Au cinéma, à la TV, on arrête pas de nous montrer des gens héroïques, par exemple qui cachent des Juifs sous l'occupation au péril de leur vie, mais aujourd'hui, alors qu'on ne risque quasiment rien, on ne pourrait rien faire ? Faut attendre d'être sous Le Pen pour réagir ?
Je partage le point de vue de Vérié. D'autant qu'on voit déjà le tollé médiatique que provoque cette affaire, alors je n'imagine même pas si elle avait eu le bon réflexe de refuser d'obtempérer, d'appeler immédiatement la presse, RESF, etc.
Il me semble que l'arrestation aurait été un poil plus difficile à assumer pour les flics...

Mais bon, c'est sûr que sur le moment ce n'est pas facile de bien réagir, et manifestement elle a surtout pensé à protéger les autres gamins, plutôt qu'au sens politique...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Vic le Jeu 17 Oct - 7:09

avatar
Vic

Messages : 470
Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 63
Localisation : Près de la Mer du Sud

Voir le profil de l'utilisateur http://emma-en-ligne.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  artza le Jeu 17 Oct - 7:35

Duzgun a écrit:
verié2 a écrit:
tous les enseignants ne sont pas de vaillants, courageux et glorieux "marxistes révolutionnaires" qui ont forcément la bonne réponse à une injonction des flics en pleine sortie scolaire.
Pas nécessaire d'être marxiste révolutionnaire. D'ailleurs les marxistes révolutionnaires ont souvent tendance à trop calculer, bonne tactique et tout, avant de réagir. Alors que bien des braves gens pas un poil marxistes, voire croyants et même de droite, réagissent quelquefois avec leurs tripes en pareille situation. Je pense par exemple aux gens qui ont réagi dans des avions où on ligotait et baillonnait des sans-papiers expulsés sur leurs sièges.

Mais je conviens volontiers que la situation de cette enseignante n'était pas facile. Ce qui m'a un tout de même choqué, c'est le fait qu'elle a déclaré avoir demandé aux flics d'attendre que le car soit reparti pour arrêter la gamine pour ne pas traumatiser les autres gamins. Elle aurait pu au contraire les prendre à témoin :"Voyez comment se comporte la police d'un pays démocratique etc".
__
Au cinéma, à la TV, on arrête pas de nous montrer des gens héroïques, par exemple qui cachent des Juifs sous l'occupation au péril de leur vie, mais aujourd'hui, alors qu'on ne risque quasiment rien, on ne pourrait rien faire ? Faut attendre d'être sous Le Pen pour réagir ?
Je partage le point de vue de Vérié. D'autant qu'on voit déjà le tollé médiatique que provoque cette affaire, alors je n'imagine même pas si elle avait eu le bon réflexe de refuser d'obtempérer, d'appeler immédiatement la presse, RESF, etc.
Il me semble que l'arrestation aurait été un poil plus difficile à assumer pour les flics...

Mais bon, c'est sûr que sur le moment ce n'est pas facile de bien réagir, et manifestement elle a surtout pensé à protéger les autres gamins, plutôt qu'au sens politique...

Ben dîtes donc y-en-a des bons sur ce forum y savent tout quoi faire en toutes situations surtout pour les autres.

artza

Messages : 112
Date d'inscription : 29/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Duzgun le Jeu 17 Oct - 7:48

artza a écrit:Ben dîtes donc y-en-a des bons sur ce forum y savent tout quoi faire en toutes situations surtout pour les autres.
Garde ton ironie pour toi va. Je dis précisément que sur le moment ce n'est pas facile de savoir bien réagir.
Quant à préférer qu'elle ait agi autrement, je crois que c'est mon droit oui. Et sauf à tomber dans le fatalisme et la résignation, on est bien en droit de se poser la question de ce qu'il aurait mieux valu faire dans telle situation. C'est d'autant plus important de se poser la question que ce genre de situation risque de se reproduire...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  verié2 le Jeu 17 Oct - 9:12

Artza
Ben dîtes donc y-en-a des bons sur ce forum y savent tout quoi faire en toutes situations surtout pour les autres.
Je te trouve bien méprisant. D'autant que tu affectes d'ignorer les nuances : j'ai souligné que la situation de cette enseignante avait été difficile. Mais il me semble que LO a pour habitude de donner des conseils voire des consignes à ses camarades et sympathisants dans diverses circonstances, particulièrement dans les entreprises. Ceux qui les donnent ne sont pas toujours eux-mêmes dans la boîte. Ils les donnent donc bien "pour les autres".

Evidemment, cette enseignante n'a pas eu le temps de réfléchir avant à l'attitude à adopter et elle n'avait pas LO pour lui donner des conseils, ni qui que ce soit d'autre. Néanmoins, son attitude spontanée a été une attitude de "collaboration" avec la police, pour que "les choses se passent bien", "éviter les incidents", ce qui est toujours une des principales préoccupations de la police. Il me semble qu'elle pouvait au moins couper la communication, puisqu'on lui a donné l'ordre par téléphone, laisser les flics prendre leurs responsabilités. Ceux-ci auraient du établir un barrage pour bloquer le car ou attendre qu'il arrive à destination, monter dans le car pour appréhender la jeune Leonarda devant ses copines et copains etc. Bien sûr, l'enseignant ne pouvait pas empêcher l'arrestation et encore moins l'expulsion, mais elle pouvait faire en sorte que ça se passe le moins discrètement possible. Je ne suggère pas qu'elle aurait du se jeter sur les flics et risquer la condamnation. Mais faire descendre la gamine pour que ça se passe discrètement, oui, je trouve cela gênant.

Quant à traumatiser le reste de la classe, faut pas rigoler, alors qu'il y a plein de politiciens, voire d'enseignants répressifs qui préconisent la présence de flics dans les établissements scolaires, demandent des interventions policières parfois pour des faits mineurs etc.

En tout cas, la réaction de ces lycéens du 18ème arrondissement qui bloquent leur bahut pour leur copain, apprenti d'origine arménienne menacé d'expulsion, et qui vont manifester aujourd'hui avec d'autres est bien sympathique. Il est vrai que la jeunesse est plus dynamique, plus révoltée et a moins à perdre que nombre de ceux qui prétendent faire son éducation !


Dernière édition par verié2 le Jeu 17 Oct - 9:33, édité 1 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  verié2 le Jeu 17 Oct - 9:31

La manifestation d'aujourd'hui exige aussi le retour de Leonarda.

Mobilisation pour un lycéen parisien expulsé en Arménie
Sylvain MOUILLARD 16 octobre 2013 à 17:10


Khatchik, élève en CAP dans un lycée parisien, a été expulsé le week-end dernier vers l'Arménie. Révoltés, des élèves de la capitale ont manifesté devant le rectorat.

Khatchik Kachatryan a été arrêté le jour de son anniversaire, le 19 septembre. Le lycéen, scolarisé à Paris mais sans-papiers, fêtait ses 19 ans. Envoyé dans la foulée au centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes, il a été expulsé samedi dernier, au petit matin, vers l’Arménie, son pays d’origine. Mais ses anciens camarades de classe ne désarment pas. Depuis un mois, ils se battent pour que Khatchik puisse construire son avenir en France. Ils s’étaient donné rendez-vous ce mercredi matin, devant le rectorat de Paris (dans le XXe arrondissement), pour protester contre la politique d’expulsion des élèves étrangers. Durant près de deux heures, plusieurs centaines d’élèves, venus de divers établissements de la capitale, ont bloqué la circulation sur l’avenue Gambetta. Leurs slogans : «Libérez Khatchik !» et «Valls démission !»

Ulysse a 16 ans. Elève en première au lycée Hélène-Boucher (XXe), il ne connaissait pas le jeune Arménien, mais est quand même venu lui apporter son soutien. «C’est une expulsion parmi tant d’autres, et ce n’est pas normal. Toutes les personnes qui sont scolarisées en France devraient être régularisées.» Steven, lui, a rencontré Khatchik début septembre, lors de la rentrée scolaire. Elève dans la même classe de CAP entreposage, au lycée professionnel Camille-Jenatzy (XVIIIe), il décrit quelqu’un de «sympathique», qui «voulait donner les moyens à ses parents de sortir de leurs problèmes».

L’adolescent se félicite de la mobilisation pour son camarade de classe. «On avait réussi à empêcher son embarquement dans un premier avion pour l’Arménie. Même s’il a fini par être renvoyé, on continue !» Il appuie : «Jamais je n’aurais pensé faire quelque chose comme ça. Avant, je serais resté dans mon coin. Mais là, je me dis que je n’aimerais vraiment pas être à sa place.»
La prison ou le service militaire

Depuis son retour en Arménie, Khatchik est assigné à résidence dans son village d’origine. Placé sous contrôle judiciaire, il risque, d’après le Réseau éducation sans frontières (RESF), trois à cinq ans de prison pour insoumission. A leur majorité, tous les jeunes hommes arméniens doivent en effet se faire recenser. Ce que Khatchik, réfugié en France en raison des activités politiques de son père, n’a évidemment pas fait... S’il échappait à l’emprisonnement, Khatchik devrait de toute façon effectuer son service militaire à partir du 1er novembre. Soit, selon RESF, deux ans de service, «avec des risques réels d’avoir à mener des opérations de guerre».

La famille de Khatchik, elle, est toujours en France. Inquiète et cachée : «Ses parents et leurs autres enfants sont sous le coup d’une Obligation de quitter le territoire (OQTF) depuis le mois de juin, souligne Dante Bassino, représentant de RESF et de la CGT Educ’action. Ils ont très peur et ne comprennent pas pourquoi leur fils a été expulsé.» Arrivés en France en 2011, les Kachatryan ont vu leurs demandes d’asile refusées, «car l’Arménie est considérée comme un pays sûr».
Nouvelle mobilisation jeudi

Dante Bassino espère que la mobilisation des élèves et professeurs incitera les autorités françaises à faire machine arrière. Plusieurs élus de gauche de la capitale, dont la candidate à la mairie de Paris Anne Hidalgo, ont signé un appel pour Khatchik, demandant l'arrêt des expulsions de lycéens. Jacques Daguenet, adjoint au maire du XIe et présent au rassemblement devant le rectorat, va plus loin : «Il est grand temps de régler la situation de ces jeunes scolarisés mais privés de papiers. J’espérais de la gauche qu’elle le fasse, ce n’est pas le cas. On en est encore au système du cas par cas, à la discrétion des préfectures.»

A ses côtés, Christine Maillard, professeur au lycée Dorian, le premier établissement de Khatchik, s’emporte : «Le dernier lycéen parisien expulsé, ça remonte à 2006, alors que Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur. Cela avait fait suffisamment de bruit pour que ça ne se reproduise pas pendant sept ans. Et là, en 2013, sous un gouvernement de gauche, on recommence avec les mêmes attitudes...» Du côté des élèves, on appelle à un blocage des lycées parisiens ce jeudi et à une manifestation de la place de la Nation jusqu'au ministère de l'Intérieur.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  verié2 le Jeu 17 Oct - 10:14

L'appel pour la manif d'aujourd'hui réunit un très grand nombre de partis et associations:
De 2005 à 2011, les lycéens Suzilène, Taoufik, Najlae, Mohamed, Ilyes avaient été expulsés.

Les manifestations de leurs camarades, de leurs enseignants, de leurs soutiens avaient obligé Sarkozy à les faire revenir.

Comme eux Khatchik doit revenir !!!

Paris le 14 octobre 20013

Signataires : RESF, CGT educ, SNUEP-FSU, FSU, CNT-STE, UNEF, FIDL, JC

Soutien des associations : MRAP, La Cimade, LDH

Soutien d’organisations et partis politiques : EELV, PCF, FASE, Les Alternatifs, PG, GA, GU, C&A, NPA
Ironie du sort, Leonarda était scolarisée dans... le Lycée Lucie Aubrac. Etablissement qui porte donc le nom d'une héroïne officielle de la résistance s'il en est ! Rappelons que Sarkozy a essayé d'instrumentaliser le jeune communiste Guy Moquet. Les gens courageux qui résistent à des gouvernements autoritaires et racistes, on les aime bien quand ils sont morts ou quand ils vivent dans des pays lointains comme la Chine ou l'Iran.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  yannalan le Jeu 17 Oct - 11:23

Pour ce qui disent que la prof aurait pu mettre les autres gamins dans le coup, faut rappeler que ce n'est pas un lycée, mais un collège. Ca n'a pas grand-chose à voir.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  artza le Jeu 17 Oct - 13:46

verié2 a écrit:
Artza
Ben dîtes donc y-en-a des bons sur ce forum y savent tout quoi faire en toutes situations surtout pour les autres.
Je te trouve bien méprisant. D'autant que tu affectes d'ignorer les nuances : j'ai souligné que la situation de cette enseignante avait été difficile. Mais il me semble que LO a pour habitude de donner des conseils voire des consignes à ses camarades et sympathisants dans diverses circonstances, particulièrement dans les entreprises. Ceux qui les donnent ne sont pas toujours eux-mêmes dans la boîte. Ils les donnent donc bien "pour les autres".

Evidemment, cette enseignante n'a pas eu le temps de réfléchir avant à l'attitude à adopter et elle n'avait pas LO pour lui donner des conseils,
Mais c'est une manie.
Que vient faire LO là-dedans?

artza

Messages : 112
Date d'inscription : 29/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Toussaint le Jeu 17 Oct - 14:17

LO ne vient rien faire là-dedans.

Pas besoin de LO ni de mr (d'ailleurs on voit les réponses...Very Happy ). Suffit de protéger une élève dont on a la charge d'un danger, les flics en la présente circonstances. C'est vrai que dans un pays de dictature comme la France, une enseignante titulaire de l'EN, donc la précarité maximale, et sans soutien possible, syndical ou associatif, a de quoi prendre peur. Et livrer son élève à la police pour expulsion. Pôvre femme, comme elle a dû souffrir... Snif.

Je suis content. On est pas en 40 et elle ne vient pas de s'apercevoir qu'elle a une petite rom ou juive dans sa classe, et qu'elle doit protéger les autres élèves du traumatisme de voir leur camarade arrêtée. Je suis très content, j'exulte. Il y a en effet pire que cette "collègue". Les flics, par exemple, Valls, l'état... moui. Mais cela, on le sait, non? En revanche, voici bien une française de souche qui a choisi son camp et livré son élève aux flics. Allons enfants de la patrie, cette gosse n'en fait pas partie, donc elle ne va nulle part, la gamine, pour elle, changement de direction, c'est le camp.

Un jour de gloire de plus pour une profession qui n'avait pas besoin d'une honte supplémentaire. Gueulez, hurlez au scandale, RAF, moi, je suis avec la gosse et ses parents, pas avec les flics et leur auxiliaire stipendiée. Mais cela ne m'étonne pas que l'on trouve des gens ici à pelurnicher, (tiens, je m'y mets aussi, Very Happy ) sur l'atroce dilemme de la prof qui aurait pu avoir des ennuis. Et même des problèmes. Snif. Corneille était un amateur à côté de ce que cette pauvre femme a vécu.

Que Dieu la garde. Et il peut même la garder pour lui.

avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Giaches_de_Wert le Jeu 17 Oct - 14:22

verié2 a écrit:
La famille de Léonarda n'est pas Rom mais Kossovar.
Dès les premières dépêches elle a été désignée comme "rom du Kossovo".

Giaches_de_Wert

Messages : 117
Date d'inscription : 12/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  yannalan le Jeu 17 Oct - 14:43

Toussaint a écrit:LO ne vient rien faire là-dedans.

Pas besoin de LO ni de mr (d'ailleurs on voit les réponses...Very Happy ). Suffit de protéger une élève dont on a la charge d'un danger, les flics en la présente circonstances. C'est vrai que dans un pays de dictature comme la France, une enseignante titulaire de l'EN, donc la précarité maximale, et sans soutien possible, syndical ou associatif, a de quoi prendre peur. Et livrer son élève à la police pour expulsion. Pôvre femme, comme elle a dû souffrir... Snif.

Je suis content. On est pas en 40 et elle ne vient pas de s'apercevoir qu'elle a une petite rom ou juive dans sa classe, et qu'elle doit protéger les autres élèves du traumatisme de voir leur camarade arrêtée. Je suis très content, j'exulte. Il y a en effet pire que cette "collègue". Les flics, par exemple, Valls, l'état... moui. Mais cela, on le sait, non? En revanche, voici bien une française de souche qui a choisi son camp et livré son élève aux flics. Allons enfants de la patrie, cette gosse n'en fait pas partie, donc elle ne va nulle part, la gamine, pour elle, changement de direction, c'est le camp.

Un jour de gloire de plus pour une profession qui n'avait pas besoin d'une honte supplémentaire. Gueulez, hurlez au scandale, RAF, moi, je suis avec la gosse et ses parents, pas avec les flics et leur auxiliaire stipendiée. Mais cela ne m'étonne pas que l'on trouve des gens ici à pelurnicher, (tiens, je m'y mets aussi, Very Happy ) sur l'atroce dilemme de la prof qui aurait pu avoir des ennuis. Et même des problèmes. Snif. Corneille était un amateur à côté de ce que cette pauvre femme a vécu.

Que Dieu la garde. Et il peut même la garder pour lui.

Et comment elle la protège, dans un bus ? C'est facile comme réaction...Ca fait bien, humanitaire et tout... Quat à l comparaison avec les juives de 40, elle est juste dégueulasse et imbécile, pas la peine d'en rajouter...
Tu auras fait quoi, toi qui est Si balèze en paroles?

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  verié2 le Jeu 17 Oct - 15:33

Yannalan
comment elle la protège, dans un bus ? C'est facile comme réaction...
Personne n'a dit, me semble-t-il, que cette enseignante avait la possibilité d'empêcher l'arrestation de la gamine? Ce qui est tout de même choquant, c'est que, d'après les infos dont on peut disposer, elle a tout de même "collaboré" avec la police pour que "ça se passe sans incident"... de nature à nuire à l'image de la police et des autorités, sous prétexte de ne pas traumatiser les autres gamins.

Certes, comme tu le soulignes, il s'agissait d'un collège. Elle ne pouvait pas "mobiliser" ses élèves - les profs le font très rarement, même avec des plus grands, sauf pour... les emmener au défilé du 14 juillet. Mais, elle a tout de même bien été obligée de s'adresser à eux ensuite de toute façon, pour leur expliquer pourquoi leur copine a été descendue du car. Que leur a-t-elle dit ? "C'est bien triste, mais c'est la loi, on n'y peut rien" ? Les jeunes, même de 13-15 ans (Leonarda en a 15) sont tout de même assez grands pour comprendre certaines choses, non ? J'ai connu une époque où il y avait des JC de 13 ans.
On nous montre, dans divers films, des enfants qui aident des résistants contre des méchants nazis, voire qui balancent des cocktails molotov, par exemple dans "La grande pagaille" du cinéaste Commencini. Alors on ne pourrait pas dire à des enfants de 13-15 ans que cette expulsion est dégueulasse ?

Nous vivons dans une société qui se gargarise sans arrête de ses héros. Dans Un village français, série regardée par des millions de spectateurs toutes les semaines, on voit d'héroïques résistants subir la torture sans parler. Tout le monde trouve ça formidable. Et on ne pourrait pas, ne serait-ce que pousser un coup de gueule quand les flics arrêtent une gamine et refuser de collaborer avec eux, alors qu'on ne risque ni le peloton d'exécution, ni le camp, ni la torture ?
la comparaison avec les juives de 40, elle est juste dégueulasse et imbécile
Ben non, elle n'est pas si imbécile que ça. car, si l'expulsé risque moins que le déporté, celui qui défend l'expulsé risque aussi beaucoup moins que celui qui cachait des Juifs ou des maquisards. Je doute fort que ceux qui n'ont pas la dignité de gueuler quand on embarque un de leurs élèves ou voisin auraient le courage d'agir sous une dictature au péril de leur vie.
Artza
LO ne vient rien faire là-dedans.
Tu as sorti une réflexion méprisante sur ceux qui savent ce que les autres doivent faire et auraient du faire. Comme tu appartiens, à ma connaissance, à LO, je t'ai rappelé que LO n'a pas de complexe à donner des conseils et consignes aux "autres", et que ceux qui les donnent, par exemple à des salariés d'une boîte, ne sont pas nécessairement dans la boîte. Je pense que tu as parfaitement compris. Ce n'est pas une critique à l'encontre de LO, mais contre la réflexion déplaisante sur les donneurs de leçons.


Dernière édition par verié2 le Jeu 17 Oct - 20:49, édité 1 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Roseau le Jeu 17 Oct - 15:57

D'accord avec Vérié.
Dommage que cette enseignante n'ait pas sauté sur l'occasion
de faire la plus belle leçon l'éducation de sa carrière:
celle qui montre aux jeunes, quel que soit l'âge, qu'on peut toujours défendre la dignité et la justice.
Mais peut-être qu'elle l'a fait d'une façon ou d'une autre, et que nous le saurons plus tard...

C'est passé. L'important, c'est le présent, très important:
les lycéens se mobilisent pour défendre dignité et justice.
Il faut les soutenir.
C'est même l'occasion d'une mobilisation de toute la jeunesse,
scolarisée ou pas, travaillant ou pas.

C'est peut-être aussi le fissure de trop dans le gouvernement.
Et de quoi faire réfléchir les dirigeants FdG
qui se préparent à prendre des places avec le PS au premier ou deuxième tour...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Toussaint le Jeu 17 Oct - 19:30

Tu auras fait quoi, toi qui est Si balèze en paroles?
Je ne sais pas. Je n'étais pas dans le bus, je ne connais pas non plus la situation concrète.

Et toi, yannalan, tu aurais donné la gamine? Moi, en tout cas, je n'aurais pas collaboré avec les flics.

Ce que j'ai fait, en 1977, lorsque la SAVAK est entrée dans mon cours à l'Université Polytechnique de Téhéran, et a commencé à matraquer et arracher une élève de sa chaise pour l'emmener, pas une gamine d'ailleurs, une secrétaire de l'université? Je leur ai sauté dessus en hurlant n'importe quoi en anglais. Je ne le referais sans doute pas aujourd'hui, c'était de la folie et je plonge moins vite, moins bien. Mais la fille s'en est tirée, et moi aussi. Donc j'avais correctement quelque part apprécié leur réaction probable. Alors, certes, j'étais militant et préparé à la question de la violence. C'est la différence avec la collègue. Ce qu'a fait un autre collègue français, de mon âge, dans la même université? Il a fait signe à un étudiant déboulé dans sa classe de se foutre sous le bureau auquel il s'est assis et il a pris l'air innocent de sa vie devant la SAVAK et ses mitraillettes, il s'en est tiré, le jeune aussi, du moins cette fois. Il n'était pas militant, même pas vraiment de gauche. Mais il m'a dit ne pas avoir su quoi faire d'autre. La collègue, elle, j'en suis très sûr, aurait trouvé autre chose à faire. Ou peut-être aurait-elle agi correctement? Parfois, c'est vrai qu'on agit différemment sans vraie raison valable.

Mais désolé, yannalan, je n'achète pas la pôvre enseignante terrorisée par la soldatesque déchaînée. Et je maintiens ce que j'ai écrit. Cette collègue m'a emplie de bonheur, en me souvenant que la police française n'est pas la milice vichyste, et que le camp est un camp de rétention, pas un camp de la mort. Mais le terme de comparaison avec les ROMs de 1940 n'est pas le terme qui convient, tu as raison. C'est en fait une situation sur le fond identique. Seuls les risques encourus diffèrent, l'enseignante ne risquait pratiquement rien, à part, peut-être une bourrade, et la gamine n'allait pas être tuée. Pour le reste, la matrice et les ressorts sont les mêmes exactement les mêmes, avec d'ailleurs la même population visée, ce pays a de la constance dans ses haines d'en haut.

Quant à l'enseignante, elle ne risquait pas grand-chose, sauf à montrer qu'elle demande aux parents de signer une autorisation et de lui confier des enfants qu'elle est prête à abandonner au danger au moindre risque pour elle. Beûrk... Un jour de gloire de plus pour le corps enseignant français qui n'en avait pourtant pas besoin, c'est le moins que l'on puisse dire de ce corps de métier.

Basta cusi sur la française collaboratrice des politiques racistes. Pour le reste, Roseau a évidemment raison.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  gérard menvussa le Jeu 17 Oct - 19:45

Il me semble que le probléme n'est pas là
Le Monde a écrit:
RÈGLEMENTS DE COMPTES À RESF

Mais Leonarda manque à l'appel, rendant l'expulsion impossible. La police des frontières veut la localiser. Louis Philippe, ancien maire de Levier, où est hébergée la famille, se propose de l'appeler sur son portable, avec l'approbation du responsable du Comité de soutien aux demandeurs d'asile et sans-papier de Pontarlier, Gérard Guinot. C'est le fameux coup de téléphone qui va déclencher l'une des affaires d'expulsion les plus médiatiques de ces dernières années et les foudres du bureau du Réseau éducation sans frontières (RESF) de Besançon.

Gérard Guinot se réclame de RESF, avec lequel il entretient des relations distantes, depuis peu exécrables. Le réseau, qui milite contre l'éloignement des enfants étrangers scolarisés, l'accuse d'avoir plaidé pour que les enfants de Resat Dibrani le rejoigne au Kosovo, et d'avoir validé l'interpellation de Leonarda, à laquelle il a assisté, en violation des principes fondateurs de RESF. "RESF est né en 2004 en réaction aux arrestations de mineurs étrangers aux abords des écoles, et c'est un de ses membres qui accompagne une arrestation lors d'une sortie scolaire", s'étrangle Jean-Jacques Boy, militant de RESF à Besançon. Mais le réseau est ainsi fait qu'il est aisé de s'en réclamer et que ses membres ne sont pas formés.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Duzgun le Jeu 17 Oct - 20:08

En fait, c'est encore plus dramatique...
Le père de Leonarda dit avoir menti aux autorités françaises
Reuters – il y a 2 heures 39 minutes

par Fatos Bytyci

MITROVICA (Reuters) - Le père de Leonarda Dibrani, la collégienne expulsée de France avec sa famille, a déclaré jeudi à Reuters avoir menti aux autorités françaises sur l'origine kosovare de sa femme et de ses enfants pour tenter d'obtenir l'asile.

"Toute la famille, ma femme et mes enfants, sont nés en Italie. Ils n'ont rien à voir avec le Kosovo", raconte Reshat Dibrani à Reuters. "Ils sont nés en Italie et puis nous sommes venus en France. Nous avons menti aux autorités en disant que nous étions du Kosovo."

"Nous demandions l'asile en France et nous avons dû détruire nos papiers italiens pour ne pas être renvoyés en Italie", a précisé en albanais cet homme de 43 ans. "Nous avons dit que nous avions fui le Kosovo."

Le gouvernement kosovar verse une aide mensuelle de 150 euros pour leur hébergement au deuxième étage d'une maisonnette dans un quartier populaire de Mitrovica, ville du nord du Kosovo.

"Nous ne savons pas quoi faire avec cette famille. Elle n'est pas du Kosovo", confie un responsable kosovar sous couvert de l'anonymat. "Il n'y a que le père qui soit né au Kosovo."

Reshat Dibrani dit avoir quitté le Kosovo en 1973 ou 1974 et être prêt éventuellement à y rester, mais pas ses enfants.

"Les enfants ont peur parce qu'ils ne connaissent pas la langue, ici. Ils pleurent nuit et jour. Ils disent, 'Papa, qu'est-ce que tu nous as fait ?' Je leur dit que ce n'est pas ma faute mais celle de la France", déclare-t-il.

La maisonnette est envahie de journalistes français. Entourée de ses frères, Leonarda revient sur l'épisode qui émeut et divise la gauche au pouvoir, en France.

"La police m'a prise par la main en me disant, 'Il n'y a pas de temps, il faut y aller", raconte-t-elle à Reuters.

"PARCE QUE NOUS SOMMES ROMS"

"Ici, je ne parle pas la langue, je ne la comprends pas, j'ai peur que les gens se moquent de moi", poursuit-elle. "Ma maison est en France. En France, j'ai tout, mes amis, mon petit ami, mes professeurs, mon école, mon avenir (...) Je n'ai rien ici. Je ne sais pas pourquoi je suis au Kosovo."

Personne dans la famille ne semble en effet parler albanais. Les enfants parlent français, italien et un peu rom. Leurs noms - Maria, Leonarda, Roki, Ronaldo, Hasani et Medina - sonnent pour la plupart italien.

Selon la presse française, le père a eu en France des démêlés avec la justice pour des violences présumées sur sa fille et de petits larcins, et n'a guère montré en quatre ans de présence sur le sol français de volonté concrète d'intégration.

Dans la petite cour derrière la maison, l'homme coupe du bois. "J'ai été expulsé seulement un mois avant de recevoir la permission de rester", raconte-t-il. "Nous n'avons pas eu la permission parce que nous sommes Roms."

"Notre intention est de revenir (en France) le plus vite possible parce que nous n'avons rien, ici", ajoute-t-il.

Selon la préfecture du Doubs, la famille Dibrani était entrée irrégulièrement en France en janvier 2009.

Leur demande d'asile a été rejetée en août 2009, puis en appel en janvier 2011. Une demande de réexamen de leur dossier a été rejetée. Après un refus de séjour assorti d'une obligation de quitter le territoire prononcé en septembre 2011, dont la légalité a été confirmée en janvier 2012, le jugement a été confirmé en appel en février 2013, précise-t-elle.

Le père a été expulsé le 8 octobre de France. La mère et ses six enfants le 9 octobre.

Avec Nicholas Vinocur, Emmanuel Jarry pour le service français, édité par Sophie Louet
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  verié2 le Ven 18 Oct - 8:28

Duzgun a écrit:En fait, c'est encore plus dramatique...
On assiste à une lourde contre-offensive médiatique sans doute télécommandée par Valls et les services policiers pour salir cette famille de toutes les façons possibles. Les "aveux" du père en direct sont même tellement gros qu'on peut se demander s'il n'a pas été payé ou si on ne lui a pas promis une aide quelconque pour qu'il fasse ces déclarations devant les TV. Sinon, quel serait son intérêt à les faire ?

C'est assez classique. Chaque fois que la police commet une bavure, elle commence par présenter les victimes comme des délinquants, et c'est repris complaisamment par une grande partie des médias. L'objectif est certainement de casser le mouvement d'indignation. La droite et l'extrême-droite qu'on n'entendait pas trop sur cette affaire doivent jubiler...Suspect 

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  verié2 le Ven 18 Oct - 10:09

L'infect Finkielkraut considère que l'expulsion de Léonarda est un magnifique exemple de l'exercice de l'Etat de droit :
http://www.dailymotion.com/video/x1634e3_alain-finkielkraut-l-invite-de-ruth-elkrief-17-10_news
Ironie du sort, ce personnage est venu faire la promo d'un livre qu'il prétend être consacré à... la dignité de la femme ! (sic) Pour parodier le député qui défendait l'esclavage en disant que "les droits de l'homme, c'est pas fait pour les Nègres", il pourrait dire "La dignité de la femme, c'est pas fait pour les Roms"...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  yannalan le Ven 18 Oct - 11:10

Il y a aussi le problème des mineurs. Un majeur comme l'arménien dont on parle aussi peut rester seul. De quel droit peut-on enlever une gamine de 15 ans à sa famille? A la limite, si l'enquête pour violences contre le père avait abouti, les enfants en cause auraient été placés et pratiquement non-expulsables.
Le coup de la "contre-offensive médiatique" est un peu facile. Le père semble s'être débrouillé comme un manche. Le RESF local aussi...
Je trouve un peu facile de se focaliser sur Leonarda, on a l'impression que le reste de la famille, on les a embarqués à la maison, alors ça va...

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  verié2 le Ven 18 Oct - 12:16

Je trouve un peu facile de se focaliser sur Leonarda, on a l'impression que le reste de la famille, on les a embarqués à la maison, alors ça va...
Nous savons très bien que ce qui révolte les gens, les fait bouger, c'est souvent un petit fait relativement mineur par rapport à tout le reste, la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Le fait qu'il s'agisse d'une toute jeune fille arrêtée dans un voyage scolaire, ça a fait tilt. Et ça permet de parler aussi des autres expulsions, qui ne sont pas moins dégueulasses, quelle que soit la "méthode" employée.

Mais, bien sûr, tous les faux jetons du PS aimeraient bien qu'on se limite à critiquer la méthode pour faire oublier le reste. Leur hypocrisie n'a pas de limites. C'est :"Les jeunes qui manifestent sont bien sympathique, mais Valls a bien raison de faire respecter la loi etc".

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  mykha le Ven 18 Oct - 12:33

Mais, bien sûr, tous les faux jetons du PS aimeraient bien qu'on se limite à critiquer la méthode pour faire oublier le reste. Leur hypocrisie n'a pas de limites. C'est :"Les jeunes qui manifestent sont bien sympathique, mais Valls a bien raison de faire respecter la loi etc".
C'est exactement ça. Ce matin sur France Inter, l'intervention d'un représentant du MJS était dégoulinante d'hypocrisie ...Et dans le même temps, grand matraquage sur le père qui aurait utilisé des faux-papiers etc...Tous ces tartuffes socialos et les medias à la botte sont à vomir.....
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Babel le Sam 19 Oct - 11:30

Dans la revue Contretemps : Nous ne débattrons pas de la "question Rom", une tribune de Luc Boltanski, écrite à l'occasion du rassemblement "Les Roms, et qui d'autre ?" tenu le 11 septembre 2010 à Montreuil. Toujours actuelle.

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oppression des Roms

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum