L'insécurité manipulée

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'insécurité manipulée

Message  Invité le Mar 27 Juil - 15:52


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  sylvestre le Ven 30 Juil - 16:57

Là ça commence à sentir la panique - mais c'est pas forcément rassurant : une bête féroce qui panique ça mord et ça griffe.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/30/nicolas-sarkozy-met-la-decheance-de-nationalite-au-coeur-de-sa-politique-securitaire_1393949_823448.html#ens_id=1390910

Nicolas Sarkozy met la déchéance de nationalité au coeur de sa politique sécuritaire

Nicolas Sarkozy a ciblé les délinquants d'origine étrangère, à l'occasion de l'installation du nouveau préfet de l'Isère, vendredi 30 juillet, à Grenoble. Ainsi envisage-t-il pour la première fois de les déchoir de leur nationalité. "Il ne faut pas que nous hésitions à réévaluer les motifs pouvant donner lieu à la déchéance de la nationalité française", devait dire le chef de l'Etat selon le texte de son discours. "La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d'origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d'un policier, d'un gendarme ou de toute personne dépositaire de l'autorité publique." De même, M. Sarkozy veut que l'acquisition de la nationalité à l'âge de 18 ans pour un mineur délinquant né en France de deux parents étrangers ne soit plus un droit.

Cette offensive a lieu alors que M.Sarkozy est mis en cause sur l'efficacité de sa politique de sécurité. Deux semaines après les violences qui ont eu lieu à Grenoble et à Saint-Aignan (Loir-et-Cher), il a franchi une étape supplémentaire dans la politique de répression.

Alors que les violences aux personnes continuent d'augmenter, il dénonce "l'angélisme et la naïveté" et balaie les critiques sur son bilan et sa politique – il a supprimé la police de proximité dès 2002 et réduit les effectifs policiers depuis 2007. "Qui peut croire vraiment que c'est avec quelques subventions supplémentaires aux associations, quelques îlotiers supplémentaires, (…) que l'on pourra apporter des réponses efficaces", s'est-il interrogé.

En prônant la déchéance de nationalité, M. Sarkozy s'attaque à deux principes juridiques considérés comme intangibles depuis la Libération: le droit à la nationalité et le refus de toute distinction entre les Français "de souche" et ceux ayant acquis récemment la nationalité. Actuellement, une ou deux décisions de déchéance sont prises chaque année. Le président de la République veut étendre les peines plancher "à toutes les formes de violences aggravées", citant les agressions commises en bande, sur les personnes vulnérables, ou sur les dépositaires d'une autorité publique. Les peines plancher, qui vont contre l'esprit de l'individualisation des peines, ne concernaient que les récidivistes. Il a annoncé également "une peine de prison incompressible pour les assassins de policiers ou de gendarmes".

Lire l'intégralité de l'article de Philippe Bernard et Arnaud Leparmentier sur le site du Monde.fr en zone abonnés ou dans l'édition du Monde datée du 31 juillet disponible dans les kiosques ce vendredi, à partir de 14 heures.


sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Invité le Lun 2 Aoû - 8:45

Témoignage d'un Officier de la Police Judiciaire,
qui nous parle de ces que les policiers n'ont pas le droit de dire
publiquement. Il dresse un état des lieux de la police française et de
son utilisation en tant qu'outil de répression et de pouvoir. La police
est un service public, elle est manipulée par le gouvernement.
Les chiffres sur la délinquance sont disproportionnés. Il y a une politique de création du délit orchestrée par l'Interieur.


Sans Casque Ni Bouclier - part1
envoyé par Kaos6128. - L'actualité du moment en vidéo.


Sans Casque Ni Bouclier - part2
envoyé par Kaos6128. - L'info internationale vidéo.


Sans Casque Ni Bouclier - part3
envoyé par Kaos6128. - L'info video en direct.


Sans Casque Ni Bouclier - part4
envoyé par Kaos6128. - L'info internationale vidéo.


Sans Casque Ni Bouclier - part5
envoyé par Kaos6128. - Regardez les dernières vidéos d'actu.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Invité le Lun 2 Aoû - 9:31

Au passage d'un article sur un viole.
"De mémoire c'est la première fois que ça se passe mais mes équipes de
médiateurs dans le secteur ont fait arrêter la veille un pédophile qui
montrait son sexe à des gamins et qui a été arrêté et expulsé", a ajouté
M. Menucci. Cet exhibitionniste, un Algérien en situation irrégulière,
selon la même source, agissait dans les rochers de Malmousque, sur la
Corniche de Marseille.]La suite ici


A vérifier si cette arrestation de exhibitionnisme n'est pas une invention, ça a déjà était fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  sylvestre le Jeu 5 Aoû - 14:05


sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sondage sur la "sécurité" et les projets de mesures xénophobes

Message  verié2 le Ven 6 Aoû - 10:19

Les sondages valent ce qu'ils valent, mais celui-ci est tout de même très inquiétant.

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-08/securite-les-mesures-du-gouvernement-plebiscitees-6030903.html

Le texte complet (en PDF, mais je ne sais pas le mettre) est encore plus inquiétant, puisqu'une majorité de gens se disant de gauche pu même d'extrême-gauche, ayant voté Besancenot etc, est favorable aussi aux mesures sécuritaires et racistes. Les plus fortes majorités se trouvent parmi les classes populaires, en particulier les ouvriers.

Voilà qui montre bien l'importance de la lutte contre toutes les formes de racisme, de xénophobie et de sécuritarisme. Même si l'objectif de Sarkozy est avant tout électoraliste, ses propos ont une portée inquiétante contrairement à ce que semblaient penser certains (sur le fil consacré à l'islamophobie).

Cette approbation d'une partie importante de la population pourrait expliquer le silence assourdissant du PS.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  sylvestre le Ven 6 Aoû - 10:59

verié2 a écrit:
Le texte complet (en PDF, mais je ne sais pas le mettre)

Voici : http://www.ifop.com/media/poll/1226-1-study_file.pdf

Parmi les éléments qui incitent à relativiser, le fait qu'il s'agisse d'une enquête "auto-administrée en ligne". Mais enfin, ça reste une indication, qui doit effectivement nous inciter à prendre la chose très au sérieux !

sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  verié2 le Ven 6 Aoû - 12:03

Bien sûr il faut relativiser les sondages. Néanmoins, si les campagnes sécuritaires et racistes ne marchaient pas du tout, le gouvernement n'en lancerait pas régulièrement et les politiciens de gauche, notamment les maires, ne lui emboîteraient pas le pas.

La culture de classe a nettement reculé parmi les travailleurs et les classes populaires. Et cette culture de classe comprend la compréhension, même instinctive de la fonction réelle de l'appareil policier au service des classes dominantes. Des décennies de relative paix sociale ont contribué à ce recul idéologique, mais les partis de gauche, notamment le PCF, ont largement contribué à diffuser l'idée que la police serait un "service public" comme un autre, donc qu'il faut plus de policiers dans les quartiers pour protéger la population.

L'extrême-gauche a aussi sa petite responsabilité, à son échelle, en particulier LO - même si je vais encore fâcher les camarades de LO. Le discours ambigu de LO sur la police, opposant la police de proximité aux autres formes d'interventions, le refus de dire clairement que seule la mobilisation, la lutte et le changement de société peuvent faire reculer l'insécurité, la volonté d'avancer des "solutions immédiates" ont contribué à faire perdre reculer cette compréhension du rôle de l'Etat bourgeois et de sa police.

Pas étonnant donc que nombre de travailleurs ne voient pas que le renforcement de la police, de l'ensemble de l'appareil répressif, des lois et techniques sécuritaires de toutes natures, sous prétexte de combattre l'insécurité, se retournera inévitablement contre la classe ouvrière quand elle entrera sérieusement en lutte.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  sylvestre le Ven 6 Aoû - 12:15

http://www.mediapart.fr/club/edition/pol-en-stock/article/050810/sondage-securite-la-reponse-est-dans-la-question

Sondage «sécurité»: la réponse est dans la question


05 Août 2010 Par Vincent Truffy
Edition : Pol en stock

Le Figaro publie dans son édition du 6 août les résultats d'un sondage Ifop annonçant que «les annonces de la majorité (Roms, déchéance de nationalité, peines planchers, vidéosurveillance) sont plébiscitées». L'AFP qui a eu la primeur du sondage reprenait cette conclusion dans les mêmes termes: «les principales mesures gouvernementales pour lutter contre l'insécurité apparaissent largement plébiscitées par les Français, recueillant entre 55% et 89% d'opinions favorables selon les propositions (...). Le consensus semble transcender assez largement les tranches d'âge, appartenances sociales ou préférences politiques affichées.»

Cette quasi-unanimité remarquable mérite que l'on questionne le sondage. L'échantillon est correct (1003 personnes), la méthode reconnue (méthode des quotas) et le mode de recueil des réponses (questionnaire «auto-administré» en ligne), s'il évince ceux qui n'ont pas accès à Internet en été, n'est après tout pas beaucoup plus discutable que le sondage téléphonique (dont avait bénéficié le précédent sondage Ifop sur la «sécurité» pour France-Soir)  qui élimine ceux qui ne disposent plus d'une ligne fixe.

Reste la question posée: «Vous savez que le gouvernement a annoncé différentes mesures pour lutter contre l'insécurité. Pour chacune de ces mesures, vous me direz si vous y êtes très favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou très opposé?» Suit la liste des annonces récentes du président de la République ou de la majorité. Sans que soit jamais questionné l'hypothèse de départ, à savoir que le retrait de la nationalité française ou l'emprisonnement des parents de mineurs délinquants luttaient effectivement contre la déliquance, ou pis, contre l'insécurité, comme perception de cette délinquance ou de simples comportements incivils (le sondage pour France-Soir faisait, lui, la distinction en posant une question sur la délinquance, puis sur la perception de la sécurité). Ou si ces annonces seront jamais applicables ou appliquées.

On n'y teste également que certaines propositions, comme «le démantèlement des camps illégaux de Roms» sans jamais se demander si les communes respectaient, elles aussi, leurs obligations légales en matière d'accueil de gens du voyage. Ou encore, on amalgame dans une même catégorie «les ressortissants d'origine étrangère (!) coupables de polygamie» ou «d'incitation à l'excision».

L'article qui accompagne ces résultats cite Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département opinion de l'Ifop, «qui voit dans cette enquête la confirmation de ce qu'il pressentait»: « L'affaire Bettencourt a occupé une place très importante dans les médias, mais l'opinion, elle, a davantage été marquée par les violences des dernières semaines. » Dans une note de juillet, il expliquait déjà, sans le chiffrer vraiment, que «l’affaire Bettencourt-Woerth n’a pas eu le même écho dans le pays réel que dans la sphère médiatique. (...) A l’occasion de ces différents événements une grille de lecture s’est mise en place dans l’opinion. Son interprétation est alors la suivante : une partie du personnel politique entretient des relations troubles avec l’argent, d’où le fait que de telles affaires sortent périodiquement. Aux yeux des Français, il est alors d’usage et attendu que le camp adverse en profite pour tenter d’affaiblir le parti concerné et que les médias s’en emparent et poussent les feux pour engranger de l’audimat et des lecteurs alors même que la justice ne s’est pas prononcée.»

Le Figaro poursuit la citation de l'analyse de Jérôme Fourquet: «le président dispose “encore d'une marge de manœuvre” pour durcir son discours, tant les résultats du sondage sont “en rupture avec les idées jusqu'il y a peu dominantes dans l'opinion ”». Et l'article conclut, en écho à 2002, lorsque les socialistes redoutaient plus que tout d'être taxés d'«angélisme» sur ces questions, que le candidat Jospin s'accusait de «naïveté» pour justifier le fait de suivre le candidat Chirac dans sa surenchère sécuritaire avant de se laisse imposer un second tour inédit Chirac-Le Pen:  «Les dirigeants socialistes, dépassés par leurs troupes, n'ont toujours pas fait leur révolution culturelle, huit ans après l'élimination de Lionel Jospin au premier tour de la présidentielle.»

La ligne de rentrée du gouvernement est en tout cas toute tracée.


sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Invité le Ven 6 Aoû - 12:26

J'ai lu la même chose sur orange, si ça a marcher il y a un précédant en France.

Adhésion aux mesures sécuritaires de Sarkozy: un défi pour la gauche


L'adhésion des Français de tous bords aux
nouvelles mesures sécuritaires de Nicolas Sarkozy, mêmes les plus
polémiques, dévoile un hiatus entre les partis de gauche et leur
électorat qui pose un défi aux états-majors, à deux ans de la
présidentielle.


Lire la suite ici


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  verié2 le Ven 6 Aoû - 13:50

A 13 h, mini débat sur France Inter entre un représentant de l'IFOP (auteur du sondage) et un porte-parole du PS. Débat surréaliste : le porte-parole du PS polémiquait essentiellement sur le manque de moyens et... la suppression de postes de policiers par Sarkozy ! Bref, il se plaçait exactement sur le même terrain que lui...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Zappa le Ven 6 Aoû - 14:24

Ca fait des années et des années que le PS se place exactement sur le même terrain que la droite en matière de sécurité. Au début des années 2000, Julien Dray disait que la gauche devait cesser de trouver des " excuses sociologiques " aux délinquants. En tapant vite fait sur Google, je viens de voir une petite chronologie pas mal : http://lmsi.net/spip.php?article283

Zappa

Messages : 146
Date d'inscription : 25/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Invité le Ven 6 Aoû - 15:02

Première évacuation d'un camp illégal de Roms depuis l'annonce de Sarkozy


Un camp illégal où vivaient au moins une
centaine de Roms de Roumanie depuis le mois de mai, sur un terrain
municipal de Saint-Etienne, dans le centre de la France, a été évacué
vendredi par la police, a-t-on appris auprès de l'association "Réseau
Solidarité Roms".


Lire l'article ici


(Au passage un dessin de Fanch qui vise dans le mille, tout est dans le titre aussi...ici.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Déclaration des membres du PS sur les lois raciste et de guerre social umpisme.

Message  Invité le Sam 7 Aoû - 7:22


Pour Michel Rocard, la loi sur les mineurs délinquants est inédite "depuis les nazis"




L'ancien Premier ministre socialiste Michel
Rocard dénonce avec virulence dans Marianne les dernières mesures
annoncées par Nicolas Sarkozy sur la sécurité, estimant "qu'il le
paiera" et que le projet de condamner les parents d'enfants délinquants
remonte à "Vichy" et aux "nazis".



Lire la suite ici...

Je savait pas ou le mettre....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  verié2 le Sam 7 Aoû - 10:01

Zappa a écrit:Ca fait des années et des années que le PS se place exactement sur le même terrain que la droite en matière de sécurité. Au début des années 2000, Julien Dray disait que la gauche devait cesser de trouver des " excuses sociologiques " aux délinquants. En tapant vite fait sur Google, je viens de voir une petite chronologie pas mal : http://lmsi.net/spip.php?article283
Certes, toutes les variétés de réformistes se sont toujours placés sur le terrain d'une "bonne police", en proposant au mieux de créer davantage de postes d'éducateurs et d'enseignants.
Mais, au fil du temps, le curseur s'est très nettement déplacé vers la droite. Plus Sarkozy en rajoute, moins la gauche conteste le principe de la politique répressive sur le fond. Elle ne dénonce que quelques mesures ponctuelles et symboliques pour se démarquer à peu de frais.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Insécurité=peur?

Message  irneh09218 le Sam 7 Aoû - 11:50

A mon avis, ce n'est pas l'insécurité qui est manipulée, c'est la "peur"...

irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 65
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  fée clochette le Dim 8 Aoû - 9:55

Déclaration commune PCF 66 –NPA 66 – PG
catalan -IC




Une campagne sécuritaire, xénophobe et
démagogique du gouvernement !





La situation de notre pays et
surtout de sa population s’aggrave dramatiquement (emploi, salaire, retraite,
services publics, etc.). La politique de casse, impulsée par Nicolas Sarkozy, y
est pour beaucoup. Elle est bien en phase avec les exigences du capitalisme
ultra libéralisé exprimées dans le Traité de Lisbonne. Les affaires qui
touchent des membres du gouvernement, et le président lui-même, ont atteint
leur paroxysme avec l’affaire Woerth-Bettencourt. Les mobilisations autour
notamment de la défense des retraites montrent que la colère populaire grandit
contre ce pouvoir qui apparaît de plus en plus ouvertement pour ce qu’il
est : un gouvernement des riches pour les riches.


Sarkozy tente de détourner
l’attention en jouant sur le racisme et les peurs, en agitant plus
dangereusement encore que d’habitude le spectre de l’insécurité, dont il est
responsable depuis près de dix ans, soit comme ministre de l’Intérieur soit
comme Président. Des députés comme Daniel Mach, en place aussi depuis bien
longtemps, lui emboîtent le pas, pensant faire oublier que c’est avant tout les
conséquences de leur politique que paie notre peuple. Les uns et les autres
jouent voire exacerbent la phobie de « l’étranger » et de celui qui
peut apparaître comme « différent », en faisant à nouveau des plus
défavorisés et discriminés d’entre nous les boucs émissaires pour l’insécurité.
Mais l’insécurité que connaissent les couches populaires, c’est la crise du
capitalisme : le chômage, la précarité, la misère, la destruction des
services publics et de la protection sociale, la dégradation de
l’environnement, les attaques contre les droits et libertés démocratiques… !
Avec leurs propositions anticonstitutionnelles et leurs propos sur le retrait
de la nationalité (du jamais vu depuis Vichy…) comme avec leurs affirmations et
décisions sur les gens du voyage et les communautés « Rom », non
seulement ils multiplient les provocations incendiaires et bafouent les droits
de l’homme dont ce pays se réclame mais ils font également à nouveau le lit du
Front national.


Nous rappelons ici l’article
premier de la constitution française affirmant que la France assure
"l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine,
de race ou de religion". Concernant les gens du voyage et les
« Roms », les déclarations et décisions démagogiques visent à
stigmatiser encore un peu plus des populations qui le sont déjà suffisamment.
Ces personnes ont choisi un mode de vie non sédentaire dans leur propre pays
qui est la France. Parfois, elles ont été obligées de fuir leur pays d’origine
à cause de la misère et des persécutions qui sont trop souvent inséparables.
Dans les deux cas, leurs situations sont conformes à notre constitution et aux
règles qui régissent l’Union européenne. Il convient donc de porter
prioritairement l’effort sur un l’accueil et un logement, dignes de notre pays
et d’une démocratie humaine, solidaire, responsable. En premier lieu, le
gouvernement doit se donner les moyens de faire appliquer la loi Besson en
tenant compte du volume de
personnes concernées qui augmente avec les années. Se pose en particulier la
réalisation d’aires d’accueil et de grand passage exigée par la loi une fois
réactualisée.


Les Françaises et Français ne
sont pas dupent, ils ne se laisseront pas détourner de l’essentiel. Nos partis,
conscients des enjeux, unissent
une nouvelle fois leur voix pour appeler à faire échec à cette campagne sécuritaire
et à se mobiliser massivement notamment le 7 septembre, pour le retrait de la
contre-réforme Sarkozy-Woerth-Medef et pour la défense de la retraite à 60 ans
par répartition et à taux plein.

fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 51
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  ulm le Lun 9 Aoû - 8:37

communiqués de la cgt





Discours de haine de Nicolas Sarkozy :
Une dangereuse escalade



lundi 2 août 2010
Le Président de la République vient de franchir un nouveau cap dans son discours de Grenoble. Après la réunion du 28 juillet consacrée « aux gens du voyage et aux Roms, Nicolas Sarkozy attise une nouvelle fois la haine contre les « étrangers » déclarés coupables de tous les maux, et désignés à la vindicte populaire, responsables de l’insécurité.
Les mesures ainsi annoncées, remettraient en cause des fondements essentiels de notre République en matière de nationalité et d’égalité de traitements. Avec ce discours nauséabond il tente de faire oublier les vrais débats de société, et contourner la montée en puissance du rejet qu’inspire sa politique de rigueur, notamment, en matière de retraites.
Les semaines et mois qui ont précédé la période estivale ont vu en effet les salariés, retraités, jeunes, privés d’emploi, prendre conscience des graves dangers du projet gouvernemental sur les Retraites ainsi que toutes les autres mesures brutales qui représenteraient un recul social sans précédent.
Dans le même temps, les travailleurs sans papiers ont gagné, à l’issue de longs mois de luttes, de grèves, le droit d’obtenir des papiers et ce, grâce à l’appui permanent de la CGT et le soutien très majoritaire de la population.
Le gouvernement, le Président Sarkozy, se retrouvent également englués dans nombre d’affaires depuis plusieurs semaines.
C’est dans ce contexte que son ministre de l’Intérieur, Brice HORTEFEUX, par ailleurs condamné par la justice française pour propos racistes, n’hésite pas, chaque jour, à trouver de nouveaux boucs émissaires, catalogués comme « étrangers »… ça va de soi.
Ce même ministre est chargé de présenter un nouveau projet de loi (un de plus !!) pour septembre et Eric BESSON planchera sur un nouveau texte sur l’immigration…
Et comme par hasard, cette présentation aurait lieu le 7 septembre, jour ou le débat s’engage à l’Assemblée Nationale sur Retraites et jour où toutes les organisations syndicales du pays appellent les salariés, les jeunes, les retraités, les privés d’emploi à faire entendre encore plus fort leur voix.
La CGT, parce qu’elle est et a été à travers toute son histoire, l’organisation de tous les salariés, français et immigrés, condamne fermement cette vaste opération, gravissime, mais qui ne trompera personne.
Elle appelle les salariés à rejeter ce climat de haine, à agir ensemble dans leur entreprise et à participer massivement aux manifestations et arrêts de travail du 7 septembre prochain.
Montreuil, le 2 août 2010





ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  sylvestre le Mar 10 Aoû - 11:32

http://www.marianne2.fr/sarkofrance/Insecurite-quand-Hortefeux-se-tait-et-quand-il-parle-trop_a155.html

Insécurité : quand Hortefeux se tait, et quand il parle trop.

L'agitation sécuritaire a fait un mort, un adolescent qui s'est noyé dans la Seine près de Mantes la Jolie en fuyant la police. Aucun ténor de l'UMP ne réagit. Normal ?


Insécurité : quand Hortefeux se tait, et quand il parle trop.


Insécurité: un mort.
Sur le papier, Brice Hortefeux aurait pu le traiter de «racaille » :  il avait 15 ans, d'origine marocaine, et il a fui la police à un barrage routier, samedi dernier, vers minuit. Il roulait vite et feux éteints, avec deux autres jeunes de 16 et 18 ans. Bref, il correspondait en tout point au portrait-robot de ces «jeunes-délinquant-d'origine-étrangère» que l'on nous dresse depuis une dizaine de jours. Avec un «complice», il s'est jeté dans la Seine, et en est mort, noyé. Dimanche, la police a du prévenir les parents, au Maroc. Le garçon venait de revenir de vacances. Il roulait avec la voiture de son père. Le procureur local a expliqué qu'à la fuite des ado,  «les agents présents ont cherché à relativiser la gravité des faits pour les inciter à revenir vers eux, mettant en avant qu'un refus d'obtempérer n'était pas très grave». Mais deux d'entre eux ont sauté à l'eau. Il avait la trouille, le procureur. Les trois jeunes venaient de la Cité des Mureaux.

Lundi matin, aucun ténor de l'UMP, ni même Brice Hortefeux, n'avait réagi au décès accidentel du jeune homme. Christian Estrosi préférait en rajouter une louche sur le thème «Français ou voyou, il faut choisir». Nadine Morano était plus indignée par la couverture de l'hebdomadaire Marianne sur «Sarkozy, le voyou de la République

Hortefeux n'avait pas besoin de cette mort symbolique-là. Les destructions de campements de Roms, comme ce dernier près de Saint-Etienne, ou la nouvelle accusation de son épouvantail musulman, déjà soupçonné de polygamie et de fraudes à la Sécu, Lies Habj, lui suffisaient amplement dans son combat sécuritaire du moment. Ce dernier a été opportunément mis en examen dimanche dernier pour «viols aggravés» à l'encontre d'une ancienne compagne (de 2003 à 2007). Sur RTL, il s'est autorisé un dérapage fameux, qualifiant Lied Habj de «présumé coupable.» C'est une obsession personnelle, et Brice Hortefeux ne s'en cache pas : «Il cumule tout: la polygamie, la fraude aux prestations sociales, le travail illégal, les violences… et notre arsenal actuel ne marche pas? Ce sont des dérives que je bloquerai

Les Roms, enjeu régional ?
Dans les colonnes du Figaro, Frédéric Lefebvre, porte-parole du gouvernement, fait lui aussi le service-après vente des propos présidentiels. Il a des formules magiques : «Mais la très forte abstention aux régionales a traduit de nouvelles attentes des Français, notamment sur la question des gens du voyage et des Roms.» Il a fallu attendre la chaleur estivale d'un mois d'août pour découvrir que les gens du voyage et les Roms étaient l'un des sujets majeurs, mais masqués, des dernières élections régionales.... Frédéric Lefebvre n'est pas stupide, il le fait exprès, expliquait le journaliste Thomas Legrand sur Slate.fr.

Le porte-parole ajoute : « Ils veulent aussi une fermeté totale contre l'économie souterraine, cancer des sociétés modernes auquel nous avons décidé de déclarer la guerre.» Comme d'autres, Lefebvre est coincé par la progression de l'insécurité violente alors que son président est aux commandes de l'affaire depuis huit ans. Il faut donc inventer une explication, déjà servie à de multiples reprises : la délinquance change, elle est nouvelle. C'est pour cela que les précédentes réformes ne suffisent pas.

Rappelez vous ces propos : «L'objectif de la lutte contre l'économie souterraine est de rétablir la loi de la République dans des quartiers où s'est imposée la loi du plus fort, la loi de l'argent et de la violence. C'est une exigence à l'égard de nos concitoyens qui vivent honnêtement et parfois avec peu de moyens dans ces quartiers. Chaque jour, ils sont témoins du sordide spectacle de trafics en tous genres. Chaque jour, ils sont victimes des actes d'intimidation ou même de violence de ceux qui souhaitent éloigner les regards indiscrets. Chaque jour, ils voient des individus sans travail qui se pavanent dans de grosses cylindrées, alors qu'eux ont eu des difficultés à payer leur voiture. » Ils datent du 13 janvier 2003. Ils sont de Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur. 

Le 12 août, les six prévenu(e)s accusé(e)s d'avoir amalgamé à tort les traques de sans-papiers avec certaines pratiques de rafles sous l'Occupation seront fixés sur leur sort. Le jugement sera prononcé au tribunal de Pau. Il fait suite à la plainte pour outrage du préfet des Pyrénées Atlantiques. Le 30 avril dernier, le ministre Hortefeux a porté plainte, pour les mêmes motifs, contre 4 autres militants associatifs, responsables d'un communiqué de presse dressant le même parallèle. Leur procès est prévu le 16 septembre prochain, à Tours. Michel Rocard sera-t-il appelé à la barre ?




sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  sylvestre le Mer 11 Aoû - 11:06

Une fois de plus, un bon article de Tévanian sur la question.

une enquête publiée en 2002 dans L’Humanité a par exemple montré que les personnes interrogées peuvent faire de l’insécurité le problème le plus préoccupant du pays, loin devant les problèmes des retraites, de la pauvreté, de la sécurité de l’emploi, de l’hygiène alimentaire ou de la pollution, mais que les mêmes, lorsque la question spécifiait « pour vous, dans votre vie, dans votre ville », les mêmes placent l’insécurité liée à la délinquance de rue en dixième position avec seulement 20% de personnes plutôt insatisfaites et près de 80% de plutôt satisfaites.

sylvestre

Messages : 4488
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Invité le Jeu 12 Aoû - 18:52

Eva Joly accuse Sarkozy de pratiquer "un racisme d'Etat"


L'eurodéputée d'Europe Ecologie Eva Joly accuse
jeudi dans Paris Match Nicolas Sarkozy de pratiquer "un racisme
d'Etat", en estimant que "c'est très fasciste" de nommer des "boucs
émissaires".


Lire l'article ici


Plus de 40 camps de Roms démantelés en 15 jours, annonce Brice Hortefeux


Plus de 40 camps illégaux de Roms ont été
démantelés en France en 15 jours, a annoncé jeudi à Lyon le ministre de
l'Intérieur, Brice Hortefeux.http://actu.orange.fr/une/plus-de-40-camps-de-roms-demanteles-en-15-jours-annonce-brice-hortefeux_34477.html



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Invité le Ven 13 Aoû - 7:34

Discriminations: la France clouée au pilori par un comité de l'ONU


La France a été clouée au pilori mercredi et
jeudi par les experts du Comité pour l'élimination de la discrimination
raciale de l'ONU (CERD), qui ont dénoncé un "manque de volonté
politique" face à une "recrudescence" des actes racistes dans ce pays.


lire l'article ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  ulm le Ven 13 Aoû - 15:15

Article tiré du Monde. Je parie que ce sondage ne sera pas aussi repris que le precedent.



69 % des Français jugent Nicolas Sarkozy "inefficace" en matière de sécurité, selon un sondage
LEMONDE.FR | 13.08.10 | 12h18 • Mis à jour le 13.08.10 | 12h36

La crédibilité du chef de l'Etat en matière de sécurité s'est fortement effritée, selon un sondage CSA pour le magazine Marianne à paraître samedi 14 août. D'après cette enquête, 69 % des sondés jugent "inefficace" son action comme ministre de l'intérieur, puis comme chef de l'Etat, sur les questions de sécurité.

Ce constat sévère, et qui explique sans doute la multiplication des annonces sécuritaires par la majorité ces dernières semaines, est partagé à gauche (72 %). Mais les sympathisants de droite sont une majorité (53 %) à faire le même constat. Seuls 27 % des sondés jugent que Nicolas Sarkozy a été "efficace" en matière de lutte contre l'insécurité (25 % à gauche, 45 % à droite).

L'enquête montre aussi que Nicolas Sarkozy est jugé inefficace dans tous les aspects de la lutte contre l'insécurité : Pour 58 %, le chef de l'Etat est jugé "plutôt inefficace en matière d'atteintes aux biens" ; 69 % partagent ce constat pour les atteintes aux personnes ; 72 % pour la délinquance financière et 78 % le jugent "plutôt inefficace" pour lutter contre les violences urbaines.

LE LIEN ENTRE INSÉCURITÉ ET IMMIGRATION MINORITAIRE DANS L'OPINION

Autre information qui vient, en partie, contredire le lien établi de plus en plus fréquemment par l'UMP entre immigration et insécurité : la principale cause de celle-ci, aux yeux des Français, est sociale : pour 73 % des sondés et 68 % des sympathisants de droite, ce sont les inégalités qui causent l'augmentation de la délinquance. Pour 68 % d'entre eux et 64 % à droite, la suppression par Nicolas Sarkozy de la police de proximité est également en cause. Deux autres hypothèses sont validées : "l'incivilité des citoyens" (68 %) et la réduction du nombre de policiers (66 %).

L'immigration est citée comme cause de la hausse de l'insécurité par une forte minorité (47 %), tandis que 49 % estiment qu'elle y contribue "peu ou pas du tout". En revanche, les sympathisants de droite sont nettement plus nombreux, 61 % (contre 33 % à gauche), à partager ce constat.

Plus étonnant encore, au vu des précédentes enquêtes d'opinion, dont celle de l'IFOP qui avait fait polémique : le projet de priver de nationalité les Français d'origine étrangère coupables de certains crimes est jugé défavorablement par une courte majorité. Précisément, 51 % des sondés, contre 46 %, jugent que "tous les Français doivent être égaux devant la loi quelle que soit leur origine". Avec un net clivage partisan : 63 % des sympathisants de gauche partagent ce constat, contre seulement 28 % de ceux de droite.

L'institut CSA a également testé l'adhésion à la phrase "les Français d'origine étrangère sont des Français à part entière", qui recueille 75 % d'approbation, contre 22 %. Il a également demandé si les exilés fiscaux méritaient la nationalité française. Seuls 28 % jugent que oui, contre 66 %.
LeMonde.fr

ulm

Messages : 385
Date d'inscription : 15/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Invité le Sam 14 Aoû - 10:32

"les Français d'origine étrangère sont des Français à part entière",
qui recueille 75 % d'approbation, contre 22 %. Il a également demandé si
les exilés fiscaux méritaient la nationalité française. Seuls 28 %
jugent que oui, contre 66 %.
A propos des évadés fiscaux


Juste pour rappeler que il y a eu un précédant en France qui a conduit a la nationalisation des grande entreprise pour des raison de collaboration avec les nazis, c'est juste dommage de ne pas utiliser cette argument.
Ont me dira oui mais ont est international et l'état administratif est a abattes, OK mais en attendant la notion de réappropriation des moyen de production ne peut pas se faire de façon illégal et sans l'avale de peuple qui en attendant de se mettre d'accord sur la notion de patrie, que le peuple aime profondément d'une façon naturel, il faut bien réfléchir sur les moyen que nous avons de se réapproprié les moyen de production, un vrai travail d'intellectuel quoi.

Et au passage si certain pouvait évité de s'appuyer sur des model qui ont déposer leurs déépot de bilant, l'humanité leurs en serait reconnaissent.

Fessons la révolution le plus proprement possible sans effusion de trop de sang, en se réapproprient les moyen de production, c'est une ligne qui permet de faire soufflé un peut ceux qui sont déjà bien fatiguer.

Enfin bref c'est une réflexion pas une réponse, pour passer a autre chose.

Autre chose donc, moi j'ai vue des policier avant Sarko qui ne fessait pas que de la répression, les seule qui se réjouisse de cette diabolisation de la police de proximité c'est les voyous et l'extrême droite.

1) Les voyou parce que ils arrête des petit poisson comprenait moi bien, les colle blanc eux sont tranquille.
2)l'extrême droite pour des raison que tout le monde comprend.


Dernière édition par FRED le Sam 14 Aoû - 11:45, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Invité le Sam 14 Aoû - 10:37

Bon en me relisant je me rend compte que c'est ma période merdique, bon j'"assume.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'insécurité manipulée

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum