Produisons français

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Produisons français

Message  Babel le Mar 27 Déc - 17:03

Et si ce thème de campagne était en passe de constituer l'axe d'une future union sacrée ? Par les temps qui courent, et au vu des orientations prises par les gros candidats, en particulier à gauche, ça ne m'étonnerait qu'à moitié. C'est en tout cas ce que suggèrent obligeamment ces deux récents papiers du Monde :

"Produire français", un refrain entonné par presque tous les candidats
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/12/20/produire-francais-un-refrain-entonne-par-tous-les-candidats-a-la-presidentielle_1620687_1471069.html

et

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/12/26/herve-novelli-produire-francais-n-a-du-sens-que-si-nos-produits-ne-sont-pas-faits-ailleurs_1622734_823448.html

Seul antidote au poison : http://www.npa2009.org/content/produisons-fran%C3%A7ais-un-poison-violent


Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Roseau le Mar 27 Déc - 18:32

Babel a écrit:Et si ce thème de campagne était en passe de constituer l'axe d'une future union sacrée ? Par les temps qui courent, et au vu des orientations prises par les gros candidats, en particulier à gauche, ça ne m'étonnerait qu'à moitié. C'est en tout cas ce que suggèrent obligeamment ces deux récents papiers du Monde :

"Produire français", un refrain entonné par presque tous les candidats
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/12/20/produire-francais-un-refrain-entonne-par-tous-les-candidats-a-la-presidentielle_1620687_1471069.html

et

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/12/26/herve-novelli-produire-francais-n-a-du-sens-que-si-nos-produits-ne-sont-pas-faits-ailleurs_1622734_823448.html

Seul antidote au poison : http://www.npa2009.org/content/produisons-fran%C3%A7ais-un-poison-violent

Babel tape dans le mille.
Le protectionnisme, dans cette crise, comme dans celle des années 30, devient sinon déjà l'axe,
du moins le leurre et le leit-motiv de tous ceux qui protégent le régime capitaliste,
autrement dit détournent la lutte des classes, consciemment ou non, vers le nationalisme.

Il faut noter que les bourgeoisies de beaucoup de pays ont déjà adopté un premier train de mesures protectionnistes,
au grand dam des institutions bourgeoises internationales, OMC et Lamy en tête...

J'en ai fait écho dans le fil "Où va la crise ?" à plusieurs occasions,
mais la récession qui s'installe justifie pleinement désormais d'y consacrer un fil.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  BouffonVert72 le Mar 27 Déc - 23:06

Moi je répondrais : il faut plutôt produire bio, local, et social...

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Roseau le Mar 27 Déc - 23:44

Très bonne formulation du leurre qui prépare l'union sacrée pour sauver l'exploitation et l'oppression du travail,
version capitalisme vert des bureaucrates EELV...

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Duzgun le Mer 28 Déc - 13:35

BouffonVert72 a écrit:Moi je répondrais : il faut plutôt produire bio, local, et social...
"Produire local" ne veut rien dire. Produire pour répondre à des besoins locaux OK. Mais ça signifie sortir de la loi du marché. Rien à voir avec le chauvinisme et le patriotisme économique du "Produisons français".

Duzgun

Messages : 1560
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Roseau le Mer 28 Déc - 13:44

Répétons le sans-cesse face aux infirmiers du capitalisme:
La rupture avec le marché capitaliste mondial doit avoir lieu sur la base du pouvoir des travailleurs,
pas pour satisfaire la bourgeoisie nationale défendue depuis le Flan de Gauche jusqu'au FN.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  BouffonVert72 le Mer 28 Déc - 23:40

Duzgun a écrit:
BouffonVert72 a écrit:Moi je répondrais : il faut plutôt produire bio, local, et social...
"Produire local" ne veut rien dire.
Si, produire local signifie entre-autres mener une politique de circuits courts. L'autre jour au Simply Market en pleine cambrousse profonde où je fais mes courses, seul magazin du coin, y'avait des chapeaux et bonnets uniquement made in China, impossible de trouver un seul vêtement fabriqué dans l'UE... Même pour des fourchettes, couteaux, assiettes, ça devient difficile... C'est totalement absurde. En plus c'était tout en synthétique (saloperie de polyester), rien en coton bio... Evidemment j'ai boycoté.


Produire pour répondre à des besoins locaux OK.
"Répondre à des besoins locaux" ne veut rien dire. Il n'y a pas que la mise-en-commun des moyens de production qui pourra créer les 5 millions d'emploi dont la population locale du pays français a besoin. Il faudra bien recréer l'industrie textile et l'industrie de l'acier, entre-autres, qui ont été sabordées par les actionnaires & co...


Mais ça signifie sortir de la loi du marché. Rien à voir avec le chauvinissme et le patriotisme économique du "Produisons français".
Nous voulons tous sortir de la loi du marché, Eelv, FG, Npa, Lo... Mais on n'a pas forcément besoin d'une révolution pour sortir de la loi du marché...


Roseau a écrit:infirmiers du capitalisme... la bourgeoisie nationale défendue depuis le Flan de Gauche...
Toujours l'attaque personnelle pour masquer le vide argumentatif : elle qualifie son auteur. Mais malheureusement pour lui, nous ne nous laissons jamais provoquer. Revenons-en plutôt au sérieux de la discussion :

La rupture avec le marché capitaliste mondial doit avoir lieu sur la base du pouvoir des travailleurs, pas pour satisfaire la bourgeoisie nationale défendue depuis le Flan de Gauche jusqu'au FN.
Défendre le concept de produire et vendre le plus près possible des lieux d'achats/consommations (par exemple au niveau d'un pays) est en relation directe avec l'idée d'une société de type éco-socialiste.

On ne pourra pas crééer une société éco-socialiste tant que les bonnets, les gants, les vêtements, les fourchettes, les couteaux, les assiettes vendues dans les magazins ici (oui, je continue de mettre un z à magazin !) seront made in China car :

- La production : c'est des emplois. Il y aurait 5 millions environ de demandeurs d'emploi actuel en tout... Le socialisme, c'est le partage, entre-autre, du travail. Mais même en socialisant à fond (genre 5 heures de boulot pour tous par jour), le nombre d'emploi généré ne sera pas suffisant... Donc oui il faudra bien recommencer à produire des choses aujourd'hui arrêtées pour cause de délocalisations capitalistes...

- La circulation des marchandises tout-autour de la planète dans des camions diesel bien polluant est l'une des causes des 2 millions de morts par an à cause des particules fines... Et je ne parle même pas des accidents routiers...


Donc conclusion : dans l'optique de la création d'un nouveau type de société de genre écosocialiste, et dans un sens très général, le mot d'ordre de "Produisons français", cad produisons localement, de manière durable et écolo-socialement responsable, peut se justifier, à partir du moment où on fait bien apparaître clairement les termes (écolo-socialement responsables...).


BV72 ki/ Purée, les 2 borsalinos que j'avais achetés y'a 1 an ou 2 sont made in China, et ont la doublure intérieur en polyester... Evil or Very Mad

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Roseau le Jeu 29 Déc - 5:52

Roseau a écrit:Répétons le sans-cesse face aux infirmiers du capitalisme:
La rupture avec le marché capitaliste mondial doit avoir lieu sur la base du pouvoir des travailleurs,
pas pour satisfaire la bourgeoisie nationale défendue depuis le Flan de Gauche jusqu'au FN.

Voilà ce que le Bouffon vert appelle une attaque personnelle.
Excellente bouffonerie, pour botter en touche.

Alors enfonçons le clou.
Le programme du Flan de gauche,
à aucun moment ne défend le pouvoir des travailleurs, ni même le socialisme:
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article123371#forum465233

Au contraire, ses dirigeants, au gouvernement, n'ont cessé de servir le capitalisme.
Leur appel à produire français, en dehors de la moindre perspective socialiste,
est bien, dans la pire crise du capitalisme qui se profile, un axe futur
d'une Union sacrée et nationale contre les travailleurs.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Roseau le Jeu 29 Déc - 14:47

Grand classique, pour ceux qui ne connaissent pas encore.
Discours de Marx sur le libre-échange (1848):
http://www.marxists.org/francais/marx/works/1848/01/km18480107.htm
Sa conclusion:
Mais en général, de nos jours, le système protecteur est conservateur, tandis que le système du libre-échange est destructeur. Il dissout les anciennes nationalités et pousse à l’extrême l’antagonisme entre la bourgeoisie et le prolétariat. En un mot, le système de la liberté commerciale hâte la révolution sociale. C’est seulement dans ce sens révolutionnaire, Messieurs, que je vote en faveur du libre-échange.



Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chine bouge un pion monétaire

Message  Roseau le Jeu 29 Déc - 18:50

Pas la guerre de mouvement, mais de position, et d'usure, c'est sûr :
la Chine et le Japon ont décidé de se passer du dollar dans leurs échanges.
Des accords similaires ont déjà été signés avec d'autres partenaires commerciaux,
mais moins importants (Russie et plusieurs pays d'Amérique Latine).
http://www.liberation.fr/economie/01012380205-pekin-cherche-a-detroner-le-dollar

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le protectionnisme gagne l'Amérique du Sud

Message  Roseau le Jeu 29 Déc - 21:38


Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  BouffonVert72 le Ven 30 Déc - 21:53

Roseau a écrit:
Roseau a écrit:Répétons le sans-cesse face aux infirmiers du capitalisme:
La rupture avec le marché capitaliste mondial doit avoir lieu sur la base du pouvoir des travailleurs,
pas pour satisfaire la bourgeoisie nationale défendue depuis le Flan de Gauche jusqu'au FN.
Voilà ce que le Bouffon vert appelle une attaque personnelle.
Excellente bouffonerie, pour botter en touche.
Je ne me considère pas comme un infirmier du capitalisme, donc je suis bien obligé de réagir. Rien-à-voir avec un bottage-en-touche...


Alors enfonçons le clou.
Le programme du Flan de gauche,
à aucun moment ne défend le pouvoir des travailleurs, ni même le socialisme:
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article123371#forum465233

Au contraire, ses dirigeants, au gouvernement, n'ont cessé de servir le capitalisme.
Leur appel à produire français, en dehors de la moindre perspective socialiste,
est bien, dans la pire crise du capitalisme qui se profile, un axe futur
d'une Union sacrée et nationale contre les travailleurs.
Laughing
Soyons sérieux 72 secondes : que le Front de Gauche ne soit pas considéré comme assez à gauche par certains révolutionnaristes plus illiminés que des sapins de Noël, bon on peut comprendre, mais de là à affirmer péremptoirement que ce Front de Gauche n'a pas la moindre perspective socialiste, là, il y a des coups-de-pieds qui se perdent... C'est plus que limite... C'est quasiment de la diffamation... Je ne cafterai pas (pas envie que les tribunaux y soient mélés), mais bon... Misère de l'anti-matérialisme... Rolling Eyes

Ton lien de Bellaciao, ce n'est pas la peine de le poster à chaque message, ça ne sert à rien car personne ne le lira complétement, au bout de qq phrases tout le monde réalise immédiatement que c'est un tissu de connerie propagandatoire...

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Roseau le Ven 30 Déc - 22:32

Excellente réaction !
Le simple recensement des propositions du Flan de Gauche gêne beaucoup les réformistes FdG...
Simple citation des principaux points de leur programme, dont le socialisme est totalement exclu,
par la mise à l'écart de la socialisation des moyens de production,
et même l'absence du mot socialisme, malgré plus de 10 pages.

C'est la parfaite démonstration du projet "altercapitaliste" du FdG, comme on dit au PC,
pour mieux négocier ses places auprès de Hollande.... A diffuser donc massivement:

Le butin ou l'humain d'abord
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article123371#forum465233

Les MR pourraient compléter ce petit texte, mais avec ses citations textuelles du Flan "altercapitaliste",
il suffit à provoquer la rage des réformistes, enfin ceux qui ratissent à gauche pour le système,
comme le PC et Mélenchon l'ont toujours fait.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  BouffonVert72 le Ven 30 Déc - 22:41

Pas la rage, mais la tristesse de voir nos amis MR s'enfoncer dans leur isolement... No

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Roseau le Ven 30 Déc - 22:47

CQFD
Forcément, incapable de démentir les citations du programme du Flan de Gauche.
Quant à l'isolement, les MR ne le sont jamais, dès que les travailleurs agissent directement.
Le reste, cela concerne les comédiens payés grassement par le système.

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  lomours le Ven 30 Déc - 23:15

.


Dernière édition par Lomours le Ven 16 Jan - 23:08, édité 1 fois

lomours

Messages : 45
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  BouffonVert72 le Sam 31 Déc - 0:15

Roseau a écrit:CQFD
Forcément, incapable de démentir les citations du programme du Flan de Gauche.
Quant à l'isolement, les MR ne le sont jamais, dès que les travailleurs agissent directement.
Le reste, cela concerne les comédiens payés grassement par le système.

CQFD ! Incapable de prouver par A+B que l'idée générale du programme du Front de Gauche n'aurait soi-disant rien avoir avec le socialisme, alors qu'en réalité ce programme baigne dedans, Roseau, en rage d'avoir été confondu, lance toute une série d'attaques politiques ("Flan de Gauche", "comédiens payés grassement par le système"...) pour faire diversion !

Et comme il enrage doublement car je viens de rappeller la triste réalité (une partie des MR s'enfonce dans leur isolement), il ne peut plus se contenir et, dans ce qu'il croit être une ultime provocation, vient de changer sa signature pour y mettre encore-et-toujours le lien vers ce pitoyable texte totalement absurde, voire diffamatoire...

Oh bien-sûr que le programme partagé actuel du Front de Gauche n'est pas parfait, mais aucun des programmes des differents partis de gauche ne l'est ! Ce programme est évidemment perfectible, et il serait d'autant plus parfait si l'organisation entière du Npa venait intégrer cette nouvelle coalition qui, seule, pourrait réussir à mettre-en-oeuvre le projet d'écosocialisme du 21ièm siècle.

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Roseau le Sam 31 Déc - 0:26

@ Lomours
Bienvenu (e) dans le forum !
Effectivement, Bouffon Vert est excusé car il connait mal l'histoire du mouvement ouvrier,
mais la défense du protectionnisme a de tout temps
été un point de clivage entre révolutionnaires , donc internationalistes, et petits-bourgeois réformistes,
se racrochant aux basques du capital national.

La position des réformistes PC- PG-PS n'a rien d'original.
Ce qui est triste, c'est que les travailleurs préféreront l'original à la copie,
Dans les affres de la crise, ceux qui ne choisiront pas le camp du travail contre le capital,
(là c'est notre responsabilité NPA, LO, libertaires dans la période pré-révolutionnaire dans quelques années ou moins...)
préfèreront les fascistes aux réformistes impuissants.

PS Bouffon vert glose encore, mais toujours RIEN sur le programme décrit dans le texte cité:
L’humain ou le butin d’abord ?
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article123371#forum465233

Nous mettons toujours au défit le Bouffon de trouver la socialisation des moyens de production,
ou même le mot socialisme dans le programme du Flan de Gauche.
Le PC est plus sérieux: il assume la collaboration de classe et la collaboration avec le PS
en décrivant ce programme comme "altercapitaliste".
Mélenchon est aussi plus sérieux en donnant des gages à la bourgeoisie:
il décrit le programme comme "keynésien".
(John Meynard Keynes a été le meilleur infirmier du capitalisme dans la crise des années 30).

Roseau

Messages : 17759
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  BouffonVert72 le Sam 31 Déc - 0:59

Lomours a écrit:Tout d'abord bonjour à toutes et à tous ceci est mon premier message sur le forum.
Un bizut... Tous sur lui !


Je trouve le sujet intéressant parce qu'il met en relief une chose qui me tiens personnellement à coeur, l'internationalisme.
Oh l'internationalisme, ça va bien un moment, mais bon... Le manichéisme internationalisme-nationalisme est largement dépassable car il apparaît évident qu'il est aujourd'hui obsolète.


Je me souviens de l'intervention de Onfray dans l'émission "on n'est pas couché" qui expliquait qu'il y avait deux gauches: la gauche libérale, qui soutenait la "mondialisation" et la gauche protectionniste. Je ne sais plus en quels termes exacts.

Or n'y a-t-il pas une autre délimitation, autre que celle, biaisée à mon sens, présentée par notre philosophe: la gauche nationaliste et la gauche internationaliste?
Pour moi il y a 3 gauches. De la gauche vers la droite : Gauche révolutionnaire - Gauche Réformiste - "Gauche" Sociale-démocrate-libérale". Onfray mieux de se taire !


A une époque où la technique permet plus que jamais de penser le monde comme un grand village, je ne comprends pas qu'on puisse défendre le "produisons Français" ou le "produisons et consommons local".

Le progrès ne va-t-il pas dans le sens de considérer que la seule localité aujourd'hui c'est l'ensemble de la planète?

Voilà désolé si mon message peut paraitre un tantinet naïf, mais j'ai pour ma part choisi mon camp, celui de la "gauche" internationaliste. Et je ne pense pas être un "révolutionnaire illuminé" comme j'ai pu le lire.

Courage et merci aux militants (et militantes) de l'extrême gauche en tout cas !

Amicalement.
"illuminé" fait référence, en ce qui me concerne, au début de l'excellente intervention de Gael Quirante début 2011 lors d'un truc genre CPN du Npa... "Isolé, ouvriériste, un peu illuminé..." est désormais une sorte de truc culte pour moi, je l'ai souvent en tête...

Le progrès ne peut pas être les 2 millions de morts, victimes de la pollution atmosphérique chaque année, reconnus par les autorités. Le progrès ne peut pas être 5 millions de demandeurs d'emplois ici à cause des délocalisations de productions dans des pays à bas coûts, comme la Chine par exemple.

Si tu acceptes d'acheter ne serait-ce qu'une fourchette chinoise, tu envoies un message économique : ça implique le fait qu'après avoir acheté cette fourchette chinoise, des millions d'autres fourchettes chinoises seront ici dans les magazins. Non seulement ça détruit l'emploi ici, mais en plus ça entraîne des millions de morts à cause des carburants (les particules fines du diesel surtout, mais aussi le benzène de l'essence) utilisés pour transporter ces fourchettes de la Chine à l'UE.

Donc oui, si on veut crééer une société de type éco-socialiste, il va bien falloir arrêter toutes ces conneries. Evidemment ça n'a strictement rien avoir avec du poujado-nationalismo-bourgeoïsme.

Le progrès, oui, mais le vrai : le progrès écolo-socialiste, dont la politique de circuits courts par exemple...

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  lomours le Sam 31 Déc - 1:30

.


Dernière édition par Lomours le Ven 16 Jan - 23:08, édité 1 fois

lomours

Messages : 45
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Copas le Sam 31 Déc - 13:07

Il est exact que Bouffon vert est ésotérique.

Pour le sujet donné, la question du protectionnisme dans le système tel qu'il est c'est s'allier à sa bourgeoisie contre d'autres peuples.

Il ne s'agit pas là de refuser de se battre contre les délocalisations, bien au contraire, mais les motifs ne sont pas les mêmes.

De factions de droite, à LePen, jusqu'à des argumentaires d'une partie du Front de Gauche, il existe une logique qui parle au nom de la nation et de l’intérêt de la France pour protéger l'industrie "nationale".

Ce qui est franchement différent de résister contre les délocalisations et de parler au nom des intérets des travailleurs, de la souveraineté des travailleurs (et non de la nation) sur l'appareil de production, les usines, les commerces, les services.

Onfray s'est fait démentir par les faits quand il parle d'une gauche mondialiste bourgeoise contre une gauche nationaliste protectionniste.
Et il existe aussi une autre petite musique mondiale qu'on ne saurait négliger qui s'est toujours exprimée de tous temps et qui a eu ces derniers mois des échos particuliers tant on trouve des liens communs dans les incendies qui ont couru de l'Afrique du Nord au Proche Orient, à l'Europe et l'Asie, en passant par les Amériques, même si cette petite musique brandissait bien haut des drapeaux nationaux (on trouva d'ailleurs exportés, des drapeaux tunisiens en Algérie, au Maroc, en Égypte, aux USA, puis des drapeaux égyptiens en Oman, au Yemen, à Bahrein, en Syrie, en Palestine, à Hong Kong, etc...et évidemment à Madison).

Les infos circulent de plus en plus vite partout et nourrissent aussi une rébellion mondiale qui est floue, ou ce qu'on veut, mais existante réellement.

Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Azadi le Sam 31 Déc - 14:09

BouffonVert72 a écrit: mais bon... Le manichéisme internationalisme-nationalisme est largement dépassable car il apparaît évident qu'il est aujourd'hui obsolète.

Ce qui, aujourd'hui, est complètement obsolète, c'est le nationalisme.

Même pour un objet aussi simple que la fourchette, bien malin celui qui, en prenant toute la chaîne de production depuis l'extraction de la matière première jusqu'à la mise en rayon dans le supermarché, pourra en déterminer la véritable "origine nationale"... et je ne parle même pas des outils et des machines nécessaires à la production.

Comme Marx le soulignait déjà dans le Manifeste du Parti Communiste (1848) :

Par l'exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au grand désespoir des réactionnaires, elle a enlevé à l'industrie sa base nationale. Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour. Elles sont supplantées par de nouvelles industries, dont l'adoption devient une question de vie ou de mort pour toutes les nations civilisées, industries qui n'emploient plus des matières premières indigènes, mais des matières premières venues des régions les plus lointaines, et dont les produits se consomment non seulement dans le pays même, mais dans toutes les parties du globe. A la place des anciens besoins, satisfaits par les produits nationaux, naissent des besoins nouveaux, réclamant pour leur satisfaction les produits des contrées et des climats les plus lointains. A la place de l'ancien isolement des provinces et des nations se suffisant à elles-mêmes, se développent des relations universelles, une interdépendance universelle des nations. Et ce qui est vrai de la production matérielle ne l'est pas moins des productions de l'esprit Les oeuvres intellectuelles d'une nation deviennent la propriété commune de toutes. L'étroitesse et l'exclusivisme nationaux deviennent de jour en jour plus impossibles et de la multiplicité des littératures nationales et locales naît une littérature universelle.

Le retour à la "production nationale", ou pourquoi pas départementale ou même cantonale, est utopique et réactionnaire. On y retournera pas. Les discours nationalistes, d'ailleurs, ne visent pas dans le fond à "relocaliser" l'économie, mais comme arme de la bourgeoisie nationale contre ses concurrents étrangers et contre sa propre classe ouvrière. Dans les années 1980, le PCF demandait de "produire français"... le FN y a ajouté "avec des travailleurs français", et aujourd'hui, alors que les nations ne représentent plus rien, on nous bassine de discours réactionnaires sur "l'identité nationale", le "choc des civilisations" et autres conneries, les frontières ne représentent déjà plus rien pour la production tant matérielle que intellectuelle, mais sont encore une réalité terrible, synonyme de flicage, de répression, de vies brisées et souvent de mort, pour des millions et des millions de prolétaires qui cherchent une vie meilleure.

Les nations et les frontières, à l'heure où les gamins du plus petit village de Corrèze s'éclatent sur du Raï ou du rap, pendant que les derniers succès de Bollywood passionnent des foules à Tanger, que l'on peut en quelques heures aller d'Oslo à Alger, que d'un clic de souris on peut papoter avec des Australiens ou des Argentins, ce n'est plus que ça, le visage hideux des politiques de chasse aux travailleuses et travailleurs qui ont osé commettre le "crime" de n'avoir pas la bonne carte d'identité.

Il n'y a aucune concession à faire aux idéologies nationalistes. Ce qui est surprenant avec le Manifeste de Karl Marx, c'est que lorsqu'on le lit on a l'impression qu'il a été écrit aujourd'hui, et la conclusion, "prolétaires de tous les pays, unissez-vous" résonne avec encore plus d'actualité qu'en 1848.

PS : Rapidement sur le "consommer local", si les questions écologiques doivent être prises en compte, 100 usines de 10 ouvriers polluent plus qu'une usine de 1000 ouvriers...

Azadi

Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Vals le Sam 31 Déc - 15:36

Azadi a écrit:
BouffonVert72 a écrit: mais bon... Le manichéisme internationalisme-nationalisme est largement dépassable car il apparaît évident qu'il est aujourd'hui obsolète.

Ce qui, aujourd'hui, est complètement obsolète, c'est le nationalisme.

Même pour un objet aussi simple que la fourchette, bien malin celui qui, en prenant toute la chaîne de production depuis l'extraction de la matière première jusqu'à la mise en rayon dans le supermarché, pourra en déterminer la véritable "origine nationale"... et je ne parle même pas des outils et des machines nécessaires à la production.

Comme Marx le soulignait déjà dans le Manifeste du Parti Communiste (1848) :

Par l'exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au grand désespoir des réactionnaires, elle a enlevé à l'industrie sa base nationale. Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour. Elles sont supplantées par de nouvelles industries, dont l'adoption devient une question de vie ou de mort pour toutes les nations civilisées, industries qui n'emploient plus des matières premières indigènes, mais des matières premières venues des régions les plus lointaines, et dont les produits se consomment non seulement dans le pays même, mais dans toutes les parties du globe. A la place des anciens besoins, satisfaits par les produits nationaux, naissent des besoins nouveaux, réclamant pour leur satisfaction les produits des contrées et des climats les plus lointains. A la place de l'ancien isolement des provinces et des nations se suffisant à elles-mêmes, se développent des relations universelles, une interdépendance universelle des nations. Et ce qui est vrai de la production matérielle ne l'est pas moins des productions de l'esprit Les oeuvres intellectuelles d'une nation deviennent la propriété commune de toutes. L'étroitesse et l'exclusivisme nationaux deviennent de jour en jour plus impossibles et de la multiplicité des littératures nationales et locales naît une littérature universelle.

Le retour à la "production nationale", ou pourquoi pas départementale ou même cantonale, est utopique et réactionnaire. On y retournera pas. Les discours nationalistes, d'ailleurs, ne visent pas dans le fond à "relocaliser" l'économie, mais comme arme de la bourgeoisie nationale contre ses concurrents étrangers et contre sa propre classe ouvrière. Dans les années 1980, le PCF demandait de "produire français"... le FN y a ajouté "avec des travailleurs français", et aujourd'hui, alors que les nations ne représentent plus rien, on nous bassine de discours réactionnaires sur "l'identité nationale", le "choc des civilisations" et autres conneries, les frontières ne représentent déjà plus rien pour la production tant matérielle que intellectuelle, mais sont encore une réalité terrible, synonyme de flicage, de répression, de vies brisées et souvent de mort, pour des millions et des millions de prolétaires qui cherchent une vie meilleure.

Les nations et les frontières, à l'heure où les gamins du plus petit village de Corrèze s'éclatent sur du Raï ou du rap, pendant que les derniers succès de Bollywood passionnent des foules à Tanger, que l'on peut en quelques heures aller d'Oslo à Alger, que d'un clic de souris on peut papoter avec des Australiens ou des Argentins, ce n'est plus que ça, le visage hideux des politiques de chasse aux travailleuses et travailleurs qui ont osé commettre le "crime" de n'avoir pas la bonne carte d'identité.

Il n'y a aucune concession à faire aux idéologies nationalistes. Ce qui est surprenant avec le Manifeste de Karl Marx, c'est que lorsqu'on le lit on a l'impression qu'il a été écrit aujourd'hui, et la conclusion, "prolétaires de tous les pays, unissez-vous" résonne avec encore plus d'actualité qu'en 1848.

PS : Rapidement sur le "consommer local", si les questions écologiques doivent être prises en compte, 100 usines de 10 ouvriers polluent plus qu'une usine de 1000 ouvriers...

Parfaitement d'accord avec tout ça que ous allons devoir répéter dans la période qui vient car on sent déjà des remontées nationalistes dans tous les coins et des replis chauvins encouragés par les démagogues de droite mais aussi de gauche voire plus sous des accomodements divers tels que l'"antimondialisation", le "produire près de chez nous", le "made in France", la dénonciation des (AUTRES) impérialismes...

Plus que jamais, gardons en tête ce "prolétaires de tous les pays, unissez vous" et restons vigilants envers toutes les dérives nationalistes, quelles que soient leurs alibis...

Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  gérard menvussa le Sam 31 Déc - 16:25

Rapidement sur le "consommer local", si les questions écologiques doivent être prises en compte, 100 usines de 10 ouvriers polluent plus qu'une usine de 1000 ouvriers...
Un peu moins rapidement, la nécessaire prise en compte des impératifs "écologiques" ne signifient en rien souscrire au "nationalisme" (ou a sa version "régionaliste") On dénonce les produits nous provenant de la chine, mais ce n'est pas objectivement eux qui posent le plus probléme ! La "relocalisation" d'un certain nombre de produits n'est en aucun cas un prétexte pour développer le "nationalisme" dans la mesure ou c'est en premier lieu des productions "nationales" qui sont concernées...

De même quand dans des pays africains, certain(e)s se battent pour que la production agricole servent à la population locale (et en particulier à son alimentation, quand par ailleurs la malnutrition est un problème de santé majeure, et quon arrache les cultures vivrières pour produire du sucre pour au final élaborer des "biocarburants" et non au "marché", ce n'est pas forcément une preuve de "réaction nationaliste"

Quand a Bouffon vert nous vantant socialisme du front de gauche, ce ne sont que les simagrées stériles d'un esprit perturbé (Bouffon vert a du rester trop longtemps prés d'un émeteur de micro ondes, ça lui aura bouffé le cerveau ! )

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 59
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Produisons français

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum