CO² et GES (gaz à effet de serre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CO² et GES (gaz à effet de serre)

Message  BouffonVert72 le Jeu 22 Déc - 14:51


http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/12/22/pekin-s-oppose-aux-quotas-de-co2-pour-les-avions-desservant-l-ue_1621336_3244.html#xtor=AL-32280515

Pékin s'oppose aux quotas de CO2 pour les avions desservant l'UE

LEMONDE.FR avec AFP | 22.12.11 | 09h57


Les Européens ont décidé d'obliger toutes les compagnies aériennes desservant les pays de l'Union à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2.AFP/FABRICE COFFRINI

La Chine s'est déclarée jeudi 22 décembre hostile à la "législation unilatérale imposée" par l'Union européenne qui compte obliger les compagnies aériennes y compris étrangères à acheter des quotas de CO2 pour les vols sur son territoire. La Chine "espère que l'Union européenne agira avec prudence en adoptant une position pragmatique grâce à des consultations adéquates avec la Chine et les autres parties", a aussi dit M. Liu.

Les Européens ont décidé en 2008 d'obliger toutes les compagnies aériennes desservant les pays de l'Union à acheter l'équivalent de 15 % de leurs émissions de CO2 à compter du 1er janvier 2012, pour lutter contre le réchauffement climatique. La Cour européenne de justice a jugé mercredi que l'obligation d'acheter ces quotas de CO2 était conforme au droit international et a rejeté les arguments avancés par des compagnies américaines qui avaient déposé une plainte.

GUERRE COMMERCIALE

Cette mesure de l'UE risque pourtant de déclencher une guerre commerciale avec les Etats-Unis et la Chine. Pékin a déjà menacé l'UE de rétorsions commerciales, notamment contre le constructeur Airbus. Quant aux compagnies américaines, elles avaient dénoncé une "mesure discriminatoire" et "un droit d'accise (taxe) sur le carburant prohibé par la convention de Chicago" sur les redevances d'aéroports et déposé un recours en Grande-Bretagne.

La décision de la Cour européenne de justice va donner à l'Europe les coudées franches pour aller de l'avant. Mais la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, dans un courrier en date du 16 décembre adressé à la commissaire chargée du climat Connie Hedegaard, a enjoint à l'Union européenne de "renoncer" à cette mesure, ou "au moins de différer" sa mise en oeuvre, sous peine de "mesures appropriées".

"Les Etats-Unis ont de fortes objections, à la fois sur un plan juridique et politique, au projet de l'UE d'imposer ses propres politiques à d'autres pays", a indiqué mercredi le ministère des transports dans un communiqué. "Les Etats-Unis ont un certain nombre de possibilités à leur disposition qu'ils feront valoir comme il se doit", a ajouté le ministère, sans plus de précision.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CO² et GES (gaz à effet de serre)

Message  BouffonVert72 le Jeu 22 Déc - 14:59


http://www.maxisciences.com/co2/co2-les-constructeurs-automobiles-menaces-d-039-amendes_art19840.html


CO2 : les constructeurs automobiles menacés d'amendes

Info rédaction, publiée le 22 décembre 2011






Les constructeurs automobiles accusant un retard dans la réalisation de leurs objectifs en matière de réduction des émission de gaz à effet de serre pourront écoper d'une amende. Une menace émise le mardi 20 décembre par l'Agence européenne pour l'Environnement (AEE).

Plusieurs constructeurs automobile européens risquent d'écoper d'une lourde amende s'ils ne réduisent pas suffisamment leurs émissions de gaz à effet de serre de façon à respecter les objectifs fixés pour 2012. C'est ce qu'a annoncé mardi l'Agence européenne pour l’environnement (AEE), précisant que ces amendes pourraient atteindre au total quelque 10 milliards d'euros.

"Si les constructeurs ne font pas davantage de progrès dans l'efficacité carbone des nouveaux véhicules entre 2010 et 2012, ceux qui ne seront pas en conformité pourraient faire face à des amendes qui pourraient au total s'élever à 10 milliards d'euros" a menacé l'agence, citée par l'AFP. L’objectif d’émission global a été fixé à 130 grammes de CO2 par kilomètre pour chaque nouvelle voiture particulière immatriculée dans l’Union européenne, a rappelé l'AEE. Une norme que 65 % des voitures neuves devront respecter à partir de 2012. L'année suivante, ce taux passera à 75 %, puis à 80 % en 2014, pour enfin atteindre 100% à l'horizon 2015.

En 2010, 32 constructeurs représentant 80% environ des nouvelles immatriculations avaient d'ores et déjà atteint l'objectif fixé pour 2012, Renault, PSA Peugeot Citroën et Toyota étant les groupes ayant pris le plus d'avance. Ils sont à ce jour très proches de l'objectif de 2015, les félicite l’agence avant de pointer du doigt les retardataires Dacia, Nissan, Mazda, GM-Daewoo, Daimler et Skoda.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CO² et GES (gaz à effet de serre)

Message  BouffonVert72 le Dim 1 Jan - 23:27


http://www.liberation.fr/terre/01012380591-bruxelles-s-attaque-aux-emissions-des-avions

Hier à 0h00

Bruxelles s’attaque aux émissions des avions

Par laure noualhat

A partir du 1er janvier, toutes les compagnies aériennes qui desserviront les pays de l’UE devront payer pour compenser 15% de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes émises en Europe.

En quoi consiste cette compensation ?

Jusqu’à présent, l’aviation - qui représente 3% des émissions mondiales de CO2 - est exempte de tout effort dans la lutte contre les changements climatiques. En 2008, les Européens ont décidé de remédier à cet oubli en obligeant les compagnies aériennes du monde entier à acheter l’équivalent de 15% de leurs émissions. A 8 euros la tonne, cela devrait rapporter 256 millions d’euros en 2012. Les réfractaires paieront une amende de 100 euros par tonne de CO2 et pourraient être interdites de vol dans l’UE. Connie Hedegaard, commissaire européenne en charge du Climat, qui défend vigoureusement le dossier, conseille d’augmenter les tarifs des billets d’avion de 2 à 14 euros par trajet.

Qu’en disent les compagnies aériennes ?

Chinois, Russes et Américains sont furieux. Ces derniers hurlent à la «mesure discriminatoire». Même si la Cour de justice de l’UE a jugé fin décembre cette mesure conforme au droit international, Hillary Clinton a fait savoir qu’elle envisageait des «mesures de rétorsion». La Chambre des représentants a même adopté un projet de loi interdisant aux compagnies américaines de s’acquitter de cette taxe. Leurs homologues chinoises ont, quant à elles, engagé une action devant les tribunaux.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CO² et GES (gaz à effet de serre)

Message  BouffonVert72 le Jeu 5 Jan - 6:48


Pas de taxe carbone pour les compagnies aériennes chinoises
Par Alison Leung et Harry Suhartono | Reuters – il y a 14 heures

HONG KONG/SINGAPOUR (Reuters) - Les compagnies aériennes chinoises ne participeront pas au système ETS (Emission Trading Scheme) qui permet l'échange et l'achat de droits à polluer dans l'Union européenne, tandis que d'autres compagnies de la région devraient en répercuter le coût sur leurs clients.

Lancé en 2005 dans le cadre des efforts déployés par l'UE pour réduire les émissions de CO2, le système ETS concerne l'ensemble des compagnies aériennes qui utilisent des aéroports européens.

Depuis le 1er janvier 2012, toutes les compagnies desservant l'Europe doivent acheter des permis de polluer dans le cadre d'un système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre conçu pour lutter contre le réchauffement climatique.

"La Chine ne coopérera pas avec l'Union européenne sur les ETS, si bien que les compagnies aériennes n'imposeront pas de surcoûts liés à la taxe sur les émissions à leurs clients", a déclaré à Reuters Cai Haibo, secrétaire général adjoint de l'Association du transport aérien chinois (CATA).

Cette fédération regroupe les quatre principales compagnies aériennes chinoises, Air China, China Southern Airlines, China Eastern Airlines et Hainan Airlines.

Les compagnies aériennes chinoises pourrait songer à porter ce dossier sur le terrain judiciaire, même si elles gardent à l'esprit que leurs homologues américaines ont déjà perdu une bataille juridique semblable.

Qantas Airways a également indiqué vouloir entreprendre une procédure contre le système ETS.

"D'une part, nous n'écartons pas l'idée d'entreprendre des actions judiciaires, d'autre part de solliciter le gouvernement afin qu'il prenne des mesures de rétorsion. Plusieurs agences s'intéressent à cette question", a déclaré Cai Haibo.

La CATA estime à 800 millions de yuans (98 millions d'euros) le coût annuel du système ETS pour les compagnies chinoises lors de la première année. Ce coût devrait plus que tripler d'ici 2020.

BILLETS PLUS CHERS

Lufthansa, deuxième compagnie aérienne mondiale dans le secteur du long courrier après Emirates, a prévenu ses passagers que le coût de leurs billets devrait augmenter car elle refuse de supporter seule le coût de l'ETS.

L'Union européenne estime que l'ETS, qui s'applique déjà à d'autres industries, est le système le plus juste pour faire contribuer le secteur aérien à la lutte contre le réchauffement climatique.

Delta Airlines, numéro deux américain du secteur aérien, a décidé de relever de trois dollars le prix de chaque billet pour un trajet entre l'Europe et les Etats-Unis.

"Il est inévitable que ces hausses de coûts soient répercutées sur les passagers. Nous détaillerons nos mesures en temps utile", a déclaré Carolyn Leung, porte-parole de Cathay Pacific.

Singapore Airlines a de son côté indiqué qu'elle tenterait de compenser l'impact des ETS grâce à des économies de carburant et en réduisant ses émissions de carbone, ce qui se traduira par des taxes moins lourdes.

"Nous n'écartons toutefois aucune option pour récupérer les coûts supplémentaires", a déclaré Nicholas Ionides dans un courriel adressé à Reuters.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Danielle Rouquié
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CO² et GES (gaz à effet de serre)

Message  BouffonVert72 le Jeu 5 Jan - 7:00


Durcissement des normes européennes d'émissions des véhicules
Par Gilles Guillaume | Reuters – lun. 26 déc. 2011

PARIS (Reuters) - L'Union européenne va maintenir l'an prochain son avance en matière d'émissions de CO2 du secteur automobile en durcissant d'un cran supplémentaire l'objectif qu'elle fixe aux constructeurs.

A partir de 2012, les groupes immatriculant plus de 10.000 voitures par an sur le sol européen -les constructeurs de modèles de sport échappent pour l'heure à la règle commune- devront se rapprocher progressivement de 130 grammes de CO2 par kilomètre parcouru pour les émissions moyennes de leurs nouvelles immatriculations.

Sur cet objectif, dix grammes peuvent correspondre à l'introduction de biocarburants et à l'amélioration des pneumatiques ou des systèmes de climatisation, le reste devant venir des motorisations et des gains de poids.

L'an prochain, 65% des nouveaux véhicules ne devront pas dépasser en moyenne 130 grammes sous peine de sanctions. Celles-ci seront très progressives et commenceront à cinq euros par gramme excédentaire et par voiture, dans un premier temps.

Si l'objectif moyen est établi à 130 grammes pour l'ensemble des constructeurs, chaque groupe se verra fixer un objectif propre un peu différent selon la masse moyenne de sa gamme.

"La formule de calcul est destinée à garantir une concurrence non faussée entre les constructeurs, tout en tenant compte de leurs différences", explique l'Agence européenne pour l'environnement, une des agences spécialisées de l'Union européenne, dans un document publié le 20 décembre.

La stratégie, adoptée en 2007 par Bruxelles dans le cadre de la lutte contre les gaz à effet de serre et le réchauffement climatique, vise à réduire de 20% environ d'ici 2015 les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves par rapport au niveau de 2006.

En 2011, les émissions moyennes en Europe dans l'automobile sont en passe de tomber à 137,2 grammes, contre 140 grammes en 2010 et 161,3 grammes en 2006.

L'Union européenne reste très en avance en termes d'émissions moyennes, mais les Etats-Unis et la Chine se sont fixé eux aussi des objectifs ambitieux, bien qu'à des horizons plus lointains. L'administration Obama a ainsi proposé mi-novembre de réduire de moitié la consommation moyenne des voitures immatriculées sur le sol américain, progressivement entre 2017 et 2025.

RESTER RÉALISTES

Les données récapitulatives de 2010 qui accompagnent le document de l'Agence européenne pour l'environnement montrent que la plupart des constructeurs généralistes devraient atteindre facilement l'objectif assigné pour 2012. A titre d'exemple, 65% des immatriculations des deux marques du groupe PSA ont émis en moyenne 119 grammes sur l'année prise pour référence, alors que l'objectif 2012 est fixé pour le constructeur à 127 grammes.

Pour Fiat, meilleur élève en 2010 grâce à ses petites voitures et au GPL, très populaire en Italie, les émissions des deux tiers de la gamme ont atteint 115 grammes, contre un objectif de 119 grammes l'année prochaine, et pour Toyota, deuxième grâce à l'hybride, elles ont été de 112 grammes contre un objectif 2012 de 128 grammes.

PSA occupe la troisième place du classement, ex-aequo avec Seat (groupe Volkswagen). Renault vient en quatrième position et Volkswagen se classe septième.

Sur la base des émissions de 2010, Renault et VW devraient atteindre eux aussi facilement l'objectif de 2012. En revanche, Dacia, la marque low cost du groupe au losange, affichait en 2010 sur 65% de sa gamme des émissions supérieures de 10 grammes à l'objectif fixé pour 2012.

La tâche sera plus difficile les années suivantes puisqu'en 2013, 75% de la gamme de chaque constructeur devra atteindre l'objectif spécifique, puis 85% en 2014 et 100% en 2015.

Le régime des sanctions continuera parallèlement de se durcir, pour atteindre à terme 95 euros par gramme excédentaire et par voiture.

Le prochain objectif devrait être porté à 95 grammes à l'horizon 2020, mais le calendrier pour y parvenir ne sera pas défini avant 2013. La Commission européenne doit aussi déterminer si la réflexion lancée par le Parlement européen sur une cible de 70 grammes d'ici 2025 relève du possible.

"On ne peut pas simplement tirer une droite, les objectifs doivent rester réalistes car il y a toujours une limite au-delà de laquelle on ne peut plus aller sans nouvelle rupture technologique", déclare à Reuters Joseph Beretta, délégué Energies, technologies et émissions chez PSA. "Mais le groupe aborde l'année qui vient avec sérénité grâce à ses nouvelles technologies moteur et aux gains de poids."

Edité par Dominique Rodriguez
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CO² et GES (gaz à effet de serre)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum