Alain Krivine, A voix nue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alain Krivine, A voix nue

Message  Babel le Mer 21 Déc - 21:02

C'était sur France-Cu la semaine passée.
Une émission de Perrine Kervran, réalisée par Dominique Costa. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Un beau moment d'histoire sociale passée et présente, composé de 5 entretiens:

1) La cellule familiale et celle du parti
Son dernier livre s’intitule avec ironie Ça te passera avec l’âge, un titre qui en dit long sur le regard qu'ont porté sur lui ses proches et ses contemporains, mais aussi sur son propre regard sur lui-même. Un titre comme un pied de nez : puisque visiblement rien ne lui est passé avec l'âge : toujours actif au NPA, Alain Krivine conserve un idéal qu’il qualifie de romantique et guevariste. Il garde sa capacité de révolte, le militantisme, l’enthousiasme, l'optimisme (béat, comme il l’écrit), et la conviction qu'il faut inventer des slogans, descendre dans la rue, participer au fauchage des champs d'OGM, épauler les grandes grèves, soutenir les sans papiers, organiser des meetings voire des campagnes électorales. Dans cette première émission, retour aux origines avec la cellule familiale et la cellule du parti communiste qui ont forgé vos premières amours politique, au sein d’une fratrie de 5 militants. Naissance d’une vocation et d’une culture politique au sein des vaillants et des vaillantes et dans les colonies de vacances du parti communiste.

2) La famille anticoloniale, au cœur de la lutte des peuples pour leur liberté
Deuxième volet de la série. Alain Krivine a été formé au sein de la cellule du parti communiste et de ses organisations de jeunesse. De retour d’un voyage en URSS qui a semé la graine du doute dans son esprit, il va peu à peu concrétiser cette rupture avec le parti autour de la guerre d’indépendance menée en Algérie par le FLN. Là ou le parti se prononce pour la paix et donne son appui aux socialistes, Alain Krivine veut lutter pour l’indépendance aux côté des algériens. Ces luttes pour l’indépendance et la liberté des peuples, ce combat anticolonial va être le point de bascule vers le trotskisme et le militantisme activiste. Un activisme qui aboutira à la création du Comité Vietnam National (CVN), pour l’indépendance du Vietnam qui sera le mot d’ordre de la génération de mai 68.

3) La famille des étudiants, ceux de mai 68
La mobilisation pour la victoire et l’indépendance du Vietnam a été l’amorce de la mobilisation étudiante de mai 68 et une école de la manifestation et de l’activisme. Alain Krivine a été de ceux là au sein de la IVe internationale trotskiste et en rupture avec le parti communiste. Il va découvrir avec mai 68 la force de la mobilisation de masse, la fièvre des affrontements de rue, l’exaltation du collectif mais aussi l’éloignement des étudiants politisés gauchistes et de la classe ouvrière communiste. C’est le passage de relais entre deux générations de militants et deux cultures politiques. C’est l’entrée dans la famille enthousiaste et désordonnée du mouvement étudiant.

4) La famille trotskiste
Au début des années 60 Alain Krivine entre dans une nouvelle famille, au départ sans le savoir par le biais de la lutte pour l’indépendance de l’Algérie, puis clandestinement à la IVème internationale. C’est une famille plus discrète, plus secrète, moins enveloppante que celle du PC et pas forcément très ouverte sur une société qui change, mais une famille à laquelle il adhère encore aujourd’hui. Il adhèrera au PCR, parti communiste révolutionnaire, fondera en 1966 les JCR, jeunesses communistes révolutionnaires, puis sera de la LC, ligue communiste puis de la LCR, ligue communiste révolutionnaire. Désormais dissoute la LCR a rejoint le NPA nouveau parti anticapitaliste, mais que reste-t-il du trotskisme au NPA ? Et que représentent le trotskisme et le terme même de trotskisme pour Alain Krivine ?

5) La famille politique
Alain Krivine fait partie d’une dernière famille, celle des hommes politiques, à laquelle il a appartenu au travers de mandats et de responsabilités politiques et publiques. Candidat malheureux à la présidentielle deux fois en 69 et 74, il a été député européen de 1999 à 2004 où il a découvert ce qu’il nomme la gabegie du parlement ; il a été aussi membre du bureau politique de la LCR pendant de longues années et porte parole de cette même ligue jusqu'en 2009 moment de sa dissolution. Mais il est avant tout un activiste ; il a manifesté, fait campagne, organisé des meetings, signé des pétitions, participé à des forums mondiaux, occupé une église aux coté de sans papiers et fauché un champ de mais génétiquement modifié et cette liste n'est pas exhaustive. C’est un homme politique et public, mais aussi et surtout un militant.

http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Krivine, A voix nue

Message  Eugene Duhring le Mer 21 Déc - 23:17

Babel a écrit:C'était sur France-Cu la semaine passée.
Une émission de Perrine Kervran, réalisée par Dominique Costa. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Un beau moment d'histoire sociale passée et présente, composé de 5 entretiens:

1) La cellule familiale et celle du parti
Son dernier livre s’intitule avec ironie Ça te passera avec l’âge, un titre qui en dit long sur le regard qu'ont porté sur lui ses proches et ses contemporains, mais aussi sur son propre regard sur lui-même. Un titre comme un pied de nez : puisque visiblement rien ne lui est passé avec l'âge : toujours actif au NPA, Alain Krivine conserve un idéal qu’il qualifie de romantique et guevariste. Il garde sa capacité de révolte, le militantisme, l’enthousiasme, l'optimisme (béat, comme il l’écrit), et la conviction qu'il faut inventer des slogans, descendre dans la rue, participer au fauchage des champs d'OGM, épauler les grandes grèves, soutenir les sans papiers, organiser des meetings voire des campagnes électorales. Dans cette première émission, retour aux origines avec la cellule familiale et la cellule du parti communiste qui ont forgé vos premières amours politique, au sein d’une fratrie de 5 militants. Naissance d’une vocation et d’une culture politique au sein des vaillants et des vaillantes et dans les colonies de vacances du parti communiste.

2) La famille anticoloniale, au cœur de la lutte des peuples pour leur liberté
Deuxième volet de la série. Alain Krivine a été formé au sein de la cellule du parti communiste et de ses organisations de jeunesse. De retour d’un voyage en URSS qui a semé la graine du doute dans son esprit, il va peu à peu concrétiser cette rupture avec le parti autour de la guerre d’indépendance menée en Algérie par le FLN. Là ou le parti se prononce pour la paix et donne son appui aux socialistes, Alain Krivine veut lutter pour l’indépendance aux côté des algériens. Ces luttes pour l’indépendance et la liberté des peuples, ce combat anticolonial va être le point de bascule vers le trotskisme et le militantisme activiste. Un activisme qui aboutira à la création du Comité Vietnam National (CVN), pour l’indépendance du Vietnam qui sera le mot d’ordre de la génération de mai 68.

3) La famille des étudiants, ceux de mai 68
La mobilisation pour la victoire et l’indépendance du Vietnam a été l’amorce de la mobilisation étudiante de mai 68 et une école de la manifestation et de l’activisme. Alain Krivine a été de ceux là au sein de la IVe internationale trotskiste et en rupture avec le parti communiste. Il va découvrir avec mai 68 la force de la mobilisation de masse, la fièvre des affrontements de rue, l’exaltation du collectif mais aussi l’éloignement des étudiants politisés gauchistes et de la classe ouvrière communiste. C’est le passage de relais entre deux générations de militants et deux cultures politiques. C’est l’entrée dans la famille enthousiaste et désordonnée du mouvement étudiant.

4) La famille trotskiste
Au début des années 60 Alain Krivine entre dans une nouvelle famille, au départ sans le savoir par le biais de la lutte pour l’indépendance de l’Algérie, puis clandestinement à la IVème internationale. C’est une famille plus discrète, plus secrète, moins enveloppante que celle du PC et pas forcément très ouverte sur une société qui change, mais une famille à laquelle il adhère encore aujourd’hui. Il adhèrera au PCR, parti communiste révolutionnaire, fondera en 1966 les JCR, jeunesses communistes révolutionnaires, puis sera de la LC, ligue communiste puis de la LCR, ligue communiste révolutionnaire. Désormais dissoute la LCR a rejoint le NPA nouveau parti anticapitaliste, mais que reste-t-il du trotskisme au NPA ? Et que représentent le trotskisme et le terme même de trotskisme pour Alain Krivine ?

5) La famille politique
Alain Krivine fait partie d’une dernière famille, celle des hommes politiques, à laquelle il a appartenu au travers de mandats et de responsabilités politiques et publiques. Candidat malheureux à la présidentielle deux fois en 69 et 74, il a été député européen de 1999 à 2004 où il a découvert ce qu’il nomme la gabegie du parlement ; il a été aussi membre du bureau politique de la LCR pendant de longues années et porte parole de cette même ligue jusqu'en 2009 moment de sa dissolution. Mais il est avant tout un activiste ; il a manifesté, fait campagne, organisé des meetings, signé des pétitions, participé à des forums mondiaux, occupé une église aux coté de sans papiers et fauché un champ de mais génétiquement modifié et cette liste n'est pas exhaustive. C’est un homme politique et public, mais aussi et surtout un militant.

http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue
Touchant, à l'image du titre de son bouquin : "Ça te passera avec l’âge". Alain Krivine conserve un idéal qu’il qualifie de romantique et guevariste : ça nous ramène au bouquin de Besancenot sur le romantisme révolutionnaire - la filiation entre Krivine et OB est plus qu'évidente.
"Tout est à nous", "ça te passera avec l'âge", etc ... sans déconner, on joue à quoi ? Au djeun ?

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Krivine, A voix nue

Message  Roseau le Jeu 22 Déc - 16:35

Merci Babel!
Je viens d'écouter la série des 5 interviews d'Alain Krivine: à écouter absolument.
A travers de récit des engagements dans 50 ans de luttes, des leçons d'une grande actualité.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Krivine, A voix nue

Message  gérard menvussa le Jeu 22 Déc - 19:31

la filiation entre Krivine et OB est plus qu'évidente.
Oui et non.... Mais on ne va pas oeuvrer dans la complexité alors que tu ne souhaite que des réponses bien balisées, dans un ensemble de faits simples "et vérifiables immédiatement". Ce qui est évident dans la "figure" de Che guavara : pour le jeune, Che est avant tout une "icone" (et l'usage rituel de son tempsl, c'est de le foutre sur un tee shirt) Du temps de Krivine, l'usage de Che est totalement différent : on essaye de créeer "deux trois, de nombreux vietnams" et cela "à l'intérieur de la Bête") (quand des révolutionnaires des usa sont venu visiter Cuba, Che a dit que le révolutionnaire véritable, ce n'était pas celui qui participait à la récolte militante de canne à sucre mais celui qui organisait sa propre classe ouvriére, là bas en Amérique) Bref, une figure, deux usages (comme les "trotskystes" pouvaient avoir des "usages" totalement différent du Vieux.... [i]
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Krivine, A voix nue

Message  Roseau le Lun 21 Avr - 14:16

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Krivine, A voix nue

Message  Dinky le Lun 21 Avr - 20:24

Malgré les très nombreux désaccords (même dans ce qu'il dit là), impossible de ne pas garder une grande sympathie teintée de respect pour ce bonhomme qui reste fidèle à ses idéaux et n'a pas cédé, comme beaucoup de sa génération (et de celles d'après), au carriérisme et aux attraits d'un beau parcours sous les ors de la république bourgeoise de gauche.
Sa fraîcheur et son engagement rendent encore plus répugnants les Melenchon, Cambadelis, Weber et autres Dray ou Désir qui se vautrent avec délice dans la fange du "socialisme de gouvernement".

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Krivine, A voix nue

Message  verié2 le Mar 22 Avr - 9:00

Dinky
une grande sympathie teintée de respect pour ce bonhomme
Je préfère "pour ce camarade" - même si tu n'avais pas une intention péjorative...
On ne va pas faire de culte de la personnalité, mais, oui, Alain Krivine est un camarade exemplaire par sa fidélité à notre idéal communiste, quelles que puissent être les divergences avec certaines des positions qu'il a pu prendre ou peut défendre aujourd'hui.

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Camarade

Message  Dinky le Mar 22 Avr - 10:07

verié2 a écrit:
Dinky
une grande sympathie teintée de respect pour ce bonhomme
Je préfère "pour ce camarade" - même si tu n'avais pas une intention péjorative...
On ne va pas faire de culte de la personnalité, mais, oui, Alain Krivine est un camarade exemplaire par sa fidélité à notre idéal communiste, quelles que puissent être les divergences avec certaines des positions qu'il a pu prendre ou peut défendre aujourd'hui.

Tu as raison, c'est avant tout un camarade mais le mot" bonhomme" n'avait effectivement rien de péjoratif, au contraire, sur mon clavier.

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Krivine, A voix nue

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum