Automobile, luttes des travailleurs

Page 2 sur 27 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  alexi le Mer 27 Juin - 23:24

CCR :
Pour une intervention du parti en direction des entreprises pour aider les travailleurs à s’organiser

Le NPA, on l’a souligné à plusieurs reprises, souffre d’un manque d’enracinement en entreprises.

Cette orientation revient souvent dans les textes du CCR.
Est-ce que c'est simplement une proposition d'orientation pour le NPA ou le CCR fait déjà, à son échelle, une intervention politique régulière dans les entreprises et si oui lesquelles ?

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  verié2 le Jeu 28 Juin - 11:18

A noter, Renault vient de mettre en chômage technique 1600 salariés sur les 1800 de son usine de Cordoba, en Argentine. Il y avait déjà eu, au cours des mois précédents, plusieurs semaines de chômage technique. Mais cette fois, ce chômage technique durerait au moins un mois, voire jusqu'à la rentrée de septembre. De plus, la direction cumule ce chômage avec des vacances forcées... Raison invoquée : la chute des exportations vers le Brésil.

On le voit, c'est à l'échelle internationale qu'il faudrait organiser la coordination des luttes des travailleurs de l'automobile.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Roseau le Jeu 28 Juin - 15:59

verié2 a écrit:
On le voit, c'est à l'échelle internationale qu'il faudrait organiser la coordination des luttes des travailleurs de l'automobile.
Le NPA a fait des avancées au niveau européen, mais la question dépasse de loin l'Europe.
Par exemple, puisque Verié cite l'Argentine, le gouvernement vient aussi de prendre
des mesures protectionnistes contre les importations de voitures du Mexique...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  panchoa le Sam 30 Juin - 15:56


Politiques

La CGT se demande à «quel jeu» joue Arnaud Montebourg ping sur le bec

30 juin 2012 à 14:27
La CGT de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois a vivement critiqué samedi le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg qui, dans une lettre, a interrogé la direction du groupe sur ses «intentions», alors que son projet de fermer le site est notoire, selon le syndicat.

«Toute la France sait qu’ils veulent fermer Aulnay et qu’ils vont l’annoncer dans les prochains jours, à la seule différence qu’ils ne vont pas annoncer la fermeture mais la reconversion du site», a expliqué Jean-Pierre Mercier, délégué CGT à Aulnay, ajoutant qu’il ne croyait pas à une reconversion des salariés.

«Que la seule personne qui n’ait pas compris ça soit le ministre du Redressement productif, ça en devient choquant», a-t-il ajouté. «Quel jeu il joue ? Il a rencontré (le PDG Philippe) Varin la semaine dernière, Varin ne lui a rien dit, ça veut dire qu’il s’est fait rouler dans la farine», a estimé M.Jean-Pierre Mercier.

Pour le délégué CGT, ce que devrait dire M. Montebourg au PDG c’est «arrêtez, suspendez la fermeture de l’usine d’Aulnay».

La CGT réclame que le site d’Aulnay, qui emploie 3.300 salariés, sans compter les sous-traitants, achève la production de la C3 Citroën (450.000 véhicules jusqu’en 2016) et qu’on lui attribue ensuite un nouveau véhicule.

Le délégué CGT a également critiqué la promesse de M. Montebourg de présenter «un plan d’actions pour l’avenir de la filière automobile française».

«S’il y a une chose à faire pour aider la filière c’est de contraindre Peugeot et Renault d’arrêter leurs plans de suppressions d’emplois», selon Jean-Pierre Mercier. «Si on veut donner des centaines de millions de fonds publics pour qu’au final l’usine d’Aulnay disparaisse, ça serait un vrai scandale national», a-t-il lancé.

(AFP)

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Copas le Sam 30 Juin - 21:13

Roseau a écrit:
verié2 a écrit:
On le voit, c'est à l'échelle internationale qu'il faudrait organiser la coordination des luttes des travailleurs de l'automobile.
Le NPA a fait des avancées au niveau européen, mais la question dépasse de loin l'Europe.
Par exemple, puisque Verié cite l'Argentine, le gouvernement vient aussi de prendre
des mesures protectionnistes contre les importations de voitures du Mexique...

Tout à fait.

J'alimente depuis un certain temps dans la page internationale les luttes de l'automobile, il y en a plein de grandes partout. Les travailleurs de l'automobile sont dans énormément de batailles et des fois avec des victoires en Chine, en Inde, au brésil (Volvo, Bosch, etc) en Russie (Ford Russie), etc et des défaites dans d'autres pays (Corée, etc).

Les batailles dans l'automobile, les pièces détachées (bosch, etc) , les pneumatiques, les engins et camions, font rage sur toute la planète.
L'absence d'une internationale ayant une vision moins locale et limitée là dessus manque.

Les tentatives de coordination entre ces luttes commencent à s'exprimer. On l'a vu sur PSA Aulnay avec la venue d'une délégation de Opel Bochum menacée de fermeture, on l'a vu à Opel Bochum avec la venue de GM Saragosse, etc.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Copas le Sam 30 Juin - 21:17

alexi a écrit:
CCR :
Pour une intervention du parti en direction des entreprises pour aider les travailleurs à s’organiser

Le NPA, on l’a souligné à plusieurs reprises, souffre d’un manque d’enracinement en entreprises.

Cette orientation revient souvent dans les textes du CCR.
Est-ce que c'est simplement une proposition d'orientation pour le NPA ou le CCR fait déjà, à son échelle, une intervention politique régulière dans les entreprises et si oui lesquelles ?

Nous sommes un certaon nombre à partager profondément la problématique d'une intervention plus structurée du parti dans les entreprises. Et ça ne concerne pas que le CCR.

Mais la question vaut d'être posée : L'orientation du CCR là dedans est bien je l'espère adressée au parti.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  nico37 le Dim 1 Juil - 21:16


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Vals le Lun 2 Juil - 0:38

http://www.youtube.com/watch?v=x520Nz1SydM&feature=relmfu


L'intervention de Jean Pierre MERCIER, responsable CGT de PSA AULNAY le 28 juin 2012
Ca fait du bien...!
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  verié2 le Lun 2 Juil - 10:31

Vals a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=x520Nz1SydM&feature=relmfu


L'intervention de Jean Pierre MERCIER, responsable CGT de PSA AULNAY le 28 juin 2012
Ca fait du bien...!
C'est combattif et regonflant sans aucun doute, et on ne peut que souhaiter bon courage à Jean-Pierre M. et ses camarades.

Toutefois :
-Pourquoi ne pas avoir même évoqué les autres boîtes qui licencient en ce moment, notamment Air France, dans le 93 (près d'Alnay), dont un représentant présent n'a pas eu la parole lors de cette manif ?
-La conclusion sur la revendication d'une "réunion tripartite" avec le gouvernement est tout de même surprenante. Qu'on participe à ces réunions est une chose, les revendiquer en est une autre...
__
Sinon, à en croire Libération.fr de ce matin, Montebourg aurait piqué une petite crise d'égo en constatant que PSA ne daignait même pas répondre à ses courriers de demande d'infos. Ce petit coq vaniteux, qui espérait peut-être que les patrons l'autoriseraient à distribuer quelques miettes pour faire bonne figure, vient sans doute réaliser que les capitalistes le considèrent comme quantité négligeable, voire comme un clown...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Vals le Lun 2 Juil - 17:52

-La conclusion sur la revendication d'une "réunion tripartite" avec le gouvernement est tout de même surprenante. Qu'on participe à ces réunions est une chose, les revendiquer en est une autre...

Et mettre au pied du mur un gouvernement bourgeois qui se dit "de gauche" en est une troisième...
Tu sais comme nous que les travailleurs ont besoin de vérifier l'inanité de voies plus "faciles" avant de vraimen,t admettre la nécessité d'entrer en lutte ...Montebourg et sa grande gueule demago, les travailleurs ont besoin de voir ce que valent les promesses de ces gens là...Peut-être pour toi et moi, c'est évident, mais nous ne sommes pas vraiment représentatifs des travailleurs de PSA ou d'ailleurs....Et JP Mercier intervent en tant que représentant syndical des travailleurs de sa boite et pas en tant que délégué de l'internationale communiste invité par eux ...
PSA sur tous les sites, l'automobile en général, sur un polan international et national, c'est déjà pas mal...Alors, Air France, évidemment et tous les secteurs menacés par les agressions patronales...Et crois moi, tous les copains militent pour ça....mais , deux pas devant c'est autre chose que cent bornes devant les travailleurs ...Sinon, tu as la LTF, les avatars gauchisants sortis du PCI, les ARS et autres donneurs de leçons....dont j'espère que l'Etincelle saura ne pas s'inspirer pour tenter de dégommer le travail (de fond et politique) des militants ouvriers révolutionnaires sur leur vrai terrain....qui n'est pas un terrain de jeu ou de JE......

avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Copas le Lun 2 Juil - 18:31

Exact.

L'expérience des impasses se fait collectivement, du moment qu'on protège là dedans la volonté d"en découdre, d'élargir, d'organiser.

Chaque choix se discute... avec les camarades en lutte.

Il y a bien d'autres illusions également qui sont peut-être encore plus pénibles. Tu es obligé de traiter les illusions réformistes et pro-négos des travailleurs. La relative transparence et absence des bureaucraties ne doit pas amener à penser que ces illusions n'existent pas.

Ce qui compte quand même beaucoup est la volonté d'en découdre, et c'est cela qu'il faut chercher, chercher sans cesse ce qui peut mieux mobiliser donner confiance en soi aux travailleurs, les faire progresser en maitrise de leurs propres luttes.

Il est exact là dedans que l'importance de l'existence de groupes de travailleurs révolutionnaires distincts joue pour compléter les questions que le mouvement de masse ne peut pas encore reprendre.

La faiblesse des orgas de la gauche révolutionnaire dans un contexte de faiblesse des bureaucraties syndicales et d'absence totale dans l'entreprise de partis réformistes, rend nécessairement compliquée et "impure" (même sur les contenus) la direction des luttes par des révolutionnaires.

On n'est plus dans des contextes de débordement, pas tant dans des logiques de dénonciation de bureaucrates, mais à se coltiner directement le fond réformiste et conciliant naturel d'une grande partie des travailleurs.

C'est un des traits de la période.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ford en lutte ce jour

Message  panchoa le Mer 4 Juil - 19:26

Les syndicats CGT, CFTC, CFDT, UNSA et FO appellent à manifester lors de la venue de FORD Europe ! ce mercredi
*
Soyons nombreux, c'est important !
En débrayage ou en APLD, tous ensemble !

C'est le moment de ressortir nos tee-shirts :
"Ford Sauvons les Emplois"

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Eugene Duhring le Mer 4 Juil - 22:42

Copas a écrit:Exact.

L'expérience des impasses se fait collectivement, du moment qu'on protège là dedans la volonté d"en découdre, d'élargir, d'organiser.

Chaque choix se discute... avec les camarades en lutte.

Il y a bien d'autres illusions également qui sont peut-être encore plus pénibles. Tu es obligé de traiter les illusions réformistes et pro-négos des travailleurs. La relative transparence et absence des bureaucraties ne doit pas amener à penser que ces illusions n'existent pas.

Ce qui compte quand même beaucoup est la volonté d'en découdre, et c'est cela qu'il faut chercher, chercher sans cesse ce qui peut mieux mobiliser donner confiance en soi aux travailleurs, les faire progresser en maitrise de leurs propres luttes.

Il est exact là dedans que l'importance de l'existence de groupes de travailleurs révolutionnaires distincts joue pour compléter les questions que le mouvement de masse ne peut pas encore reprendre.

La faiblesse des orgas de la gauche révolutionnaire dans un contexte de faiblesse des bureaucraties syndicales et d'absence totale dans l'entreprise de partis réformistes, rend nécessairement compliquée et "impure" (même sur les contenus) la direction des luttes par des révolutionnaires.

On n'est plus dans des contextes de débordement, pas tant dans des logiques de dénonciation de bureaucrates, mais à se coltiner directement le fond réformiste et conciliant naturel d'une grande partie des travailleurs.

C'est un des traits de la période.
Mais quelle mélasse que ce discours. Tout ça pour nous expliquer une évidence pour chacun : le syndicalisme c'est pas un chemin droit mais sinueux avec ou sans bureaucratie, avec ou sans parti réformiste implanté.
Quelle découverte ...

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Copas le Jeu 5 Juil - 1:20

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:Exact.

L'expérience des impasses se fait collectivement, du moment qu'on protège là dedans la volonté d"en découdre, d'élargir, d'organiser.

Chaque choix se discute... avec les camarades en lutte.

Il y a bien d'autres illusions également qui sont peut-être encore plus pénibles. Tu es obligé de traiter les illusions réformistes et pro-négos des travailleurs. La relative transparence et absence des bureaucraties ne doit pas amener à penser que ces illusions n'existent pas.

Ce qui compte quand même beaucoup est la volonté d'en découdre, et c'est cela qu'il faut chercher, chercher sans cesse ce qui peut mieux mobiliser donner confiance en soi aux travailleurs, les faire progresser en maitrise de leurs propres luttes.

Il est exact là dedans que l'importance de l'existence de groupes de travailleurs révolutionnaires distincts joue pour compléter les questions que le mouvement de masse ne peut pas encore reprendre.

La faiblesse des orgas de la gauche révolutionnaire dans un contexte de faiblesse des bureaucraties syndicales et d'absence totale dans l'entreprise de partis réformistes, rend nécessairement compliquée et "impure" (même sur les contenus) la direction des luttes par des révolutionnaires.

On n'est plus dans des contextes de débordement, pas tant dans des logiques de dénonciation de bureaucrates, mais à se coltiner directement le fond réformiste et conciliant naturel d'une grande partie des travailleurs.

C'est un des traits de la période.
Mais quelle mélasse que ce discours. Tout ça pour nous expliquer une évidence pour chacun : le syndicalisme c'est pas un chemin droit mais sinueux avec ou sans bureaucratie, avec ou sans parti réformiste implanté.
Quelle découverte ...

Si Duhring a quelque chose à dire ça aiderait à part ses petites haines stériles.
La question posée devait être traitée puisque des camarades sont flous là dessus (mais ça Duhring il faudrait qu'il lise les autres).

Par contre oui, le réformisme nomenclaturisé c'est pas la même chose que le réformisme qu'on croise dans la classe ouvrière même si le premier se sert du second.
Oui dans la plupart des entreprises ce qui se pose comme question c'est d'abord construire.

Et il n'y a que les ânes pour penser que c'est la même chose si il existe un parti implanté dans la classe ouvrière ou pas de parti... Tu vas pouvoir monter au plafond Duhring toi qui essaye de tirer chaque fil en dehors du sujet .

Mais bon ça...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  panchoa le Jeu 5 Juil - 10:44

voir le site de la cgt ford, pluraliste et unitaire en diable. ciel panchoa
http://www.dailymotion.com/video/xryqo1_ford-blanquefort-le-04-07-2012_news

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Copas le Jeu 5 Juil - 19:09

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Vals le Ven 6 Juil - 7:37



PSA Peugeot Citroën -- Aulnay-sous-Bois : la mobilisation franchit une nouvelle étape

Jeudi 28 juin, la direction de PSA organisait un comité de groupe européen sur l'alliance avec la GM. La CGT du groupe avait appelé, à cette occasion, à un rassemblement de toutes les usines du groupe pour dénoncer les projets de fermeture ou de suppressions de postes. En effet non seulement les usines d'Aulnay, Madrid et SevelNord sont menacées, mais à Rennes les ouvriers se demandent ce qui va se passer après la C5 et la 508, et sentent bien que leurs emplois sont menacés.

Grève à l'usine d'Aulnay

En ce qui concerne l'usine d'Aulnay, la grève devait démarrer à la pause de 8 h 30. Mais dans certains ateliers du Ferrage les ouvriers n'ont pas attendu la pause. Dans d'autres secteurs, les ouvriers sont sortis tous au dernier moment comme un seul homme. Résultat, il ne restait pratiquement plus personne pour travailler au Ferrage et en Peinture. Dans les cabines de Peinture, les chefs ont bien tenté de dissuader les peintres de faire grève -- ce qui n'est pas forcément fréquent dans ce secteur --, en leur proposant de leur payer une journée supplémentaire. Devant leur refus de rester au travail, les chefs sont même allés jusqu'à proposer une prime de 100 euros. Mais rien n'y a fait, tout l'atelier s'est vidé. Fait nouveau, de nouvelles catégories de salariés comme les ouvriers professionnels et certains techniciens, n'ayant pas l'habitude de se mobiliser, s'y sont mis cette fois-ci.

Au Montage, une manifestation dans les allées a permis d´entraîner des ouvriers qui hésitaient encore, laissant les cadres essayer de faire tourner la chaîne.

Les discussions étaient déjà animées ces derniers jours. Beaucoup d'ouvriers étaient passés à la « cellule mobilité » mise en place par PSA pour se renseigner. La nouvelle que la direction proposait une prime d´à peine 2 500 euros pour faire accepter la mutation à l´usine de Poissy a fait le tour de l´atelier. Le déménagement d´une machine coûterait plus cher au patron !

La manifestation devant le siège de PSA

Nous nous sommes donc retrouvés à quelque mille cinq cents travailleurs, jeudi 28 juin, devant les vitres du siège social. 800 ouvriers d'Aulnay donnaient le ton, dans cette manifestation regroupant non seulement des délégations de toutes les usines PSA, jusqu'à celle de Madrid, mais aussi de Renault Cléon, Flins, Lardy et du Technocentre, des sous-traitants automobiles et des ouvriers venus de la GM Strasbourg, eux aussi menacés de fermeture d'usine.

L'ambiance n'était absolument pas à la démoralisation. Au contraire, tous les présents avaient envie d'envoyer un message fort au patron comme au gouvernement. Il n'est pas question de laisser les patrons nous jeter dehors. Nous n'acceptons pas non plus leur chantage, comme à SevelNord où ils veulent imposer aux ouvriers de geler les salaires, de perdre des jours de RTT et d'accepter des suppressions d'emplois, sous le prétexte mensonger de sauver l'usine.

PSA comme les autres groupes automobiles sont riches à milliards. La ridicule baisse des ventes en 2011 (-1 %) ne peut pas cacher qu'en vingt ans les ventes sont passées de deux millions de véhicules à 3,6 millions et que le chiffre d'affaires de PSA est passé de 41 milliards à 65 milliards d'euros. Les profits accumulés sont immenses (+ 10 milliards). Alors, tous les discours sur les difficultés de la filière automobile sont de la poudre aux yeux.

Si PSA veut fermer Aulnay et Madrid et s'attaquer aux emplois à Rennes, c'est pour augmenter la charge de travail dans les autres usines et ainsi faire plus de profit. À l'échelle du groupe, la direction veut réaliser 1 milliard d'économies supplémentaires. Ce qui veut dire que tous les travailleurs du groupe sont concernés par les attaques. Tous risquent de voir leurs conditions de travail se dégrader, de perdre leur emploi, de subir le chantage du patron. Alors, pour se défendre, pour sauver notre peau, il nous faut combattre collectivement ces attaques, dans les usines menacées comme dans les autres. Et nous le pouvons, car collectivement nous représentons une force. C'est nous qui créons les richesses !

Au cours du comité de groupe européen, la direction a annoncé un nouveau CCE extraordinaire pour juillet. Dans la manifestation, tout le monde comprit que cela signifiait qu'elle allait annoncer à cette occasion la fermeture d'Aulnay ce qu'elle s'était refusée à faire jusque-là, osant même affirmer que ce n'était pas d'actualité.

Vendredi, le ministre Montebourg a écrit une lettre à Varin, le PDG du groupe, lui demandant de « clarifier ses intentions ». Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, est le seul à faire semblant de ne pas comprendre que PSA a décidé de fermer l'usine d'Aulnay et de penser que le groupe est en difficultés financières. Il se prépare non seulement à laisser le patron nous jeter dehors, mais même à financer les actionnaires en mettant sur pied un nouveau plan d'aide à la filière automobile. Pendant ce temps, la direction cherche toujours à vider le plus possible l'usine de ses embauchés et se prépare à annoncer la fermeture.

Les suites à donner à notre mobilisation

Le lendemain vendredi 29 à l'usine d'Aulnay, les discussions continuaient. Tous les participants étaient remontés et contents d'avoir réussi cette mobilisation. La nouvelle tombait que, finalement, il y aurait deux CCE extraordinaires, les 12 et 25 juillet. On se prépare aux annonces de la direction, tout en sachant que lors du prochain CCE elle fera bien attention de ne pas employer le mot fermeture ou licenciements. PSA trouvera des formules pour parler de reconversion ou de réindustrialisation.

Nous avons l'avantage certain de ne pas être pris de court. Nous avons déjà fait un certain nombre de démonstrations de force et cette mobilisation du 28 juin a été une nouvelle étape réussie, dans la construction du rapport de forces. Il reste encore bien des étapes à franchir, comme celle d'éviter de tomber dans le piège des solutions individuelles. Il nous faut convaincre encore plus de travailleurs de réagir collectivement.

Réaction en Peinture

Ce mardi, en équipe du matin, l'équipe entière de 16 peintres de la cabine centrale ont décidé entre eux de se mettre en grève après la pause casse-croute. Très rapidement le Montage a été arrêté. Fait marquant : sur 16 travailleurs, 13 sont intérimaires. Ils se sont mis en grève contre la fermeture de l'usine et, pour les intérimaires, pour demander d'être embauchés en CDI avec maintien de l'emploi au moins jusqu'à 2016. L'usine compte près de 380 intérimaires et il est évident que, si l'usine ferme, ils perdront leur boulot comme tous les autres.

La conscience grandit qu'il nous faudra lutter ensemble pour sauver nos emplois. Et d'ailleurs le patron ne s'y trompe pas et craint d'avance les réactions de colère. À l'usine de PSA Saint-Ouen, qui alimente en pièces d'emboutissage toutes les usines de montage, des heures supplémentaires sont imposées pour réaliser des stocks de pièces au cas où les salariés d'Aulnay viendraient bloquer l'usine, ce qui paralyserait la production européenne de PSA. Le patron se prépare car il sait que ses projets ne vont pas passer comme une lettre à la poste.

Mais nous aussi nous nous sommes préparés à ces luttes. La conscience et l'organisation des ouvriers ont franchi de nombreuses étapes ces derniers mois. Y compris dans la compréhension que l'on ne peut compter que sur nos propres forces et qu'on ne peut guère compter sur le gouvernement.

Correspondant LO

LO 5 juillet 2012
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Copas le Ven 6 Juil - 8:02

La grève des intérimaires d'Aulany, chargés de la peinture des véhicules, paralyse les chaînes de montage..



Toujours de mêmes réactions de travailleurs (à convaincre) qui pensent qu'en ne bougeant pas ça peut s'arranger
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Copas le Ven 6 Juil - 8:04

Ce qu'est une fermeture d'usine pour le tissu social environnant

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Vals le Ven 6 Juil - 11:46

avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Eugene Duhring le Ven 6 Juil - 20:22

Copas a écrit:
La grève des intérimaires d'Aulany, chargés de la peinture des véhicules, paralyse les chaînes de montage..



Toujours de mêmes réactions de travailleurs (à convaincre) qui pensent qu'en ne bougeant pas ça peut s'arranger
Tiens on reconnait sur la palette à l'entrée du site le sigle du POI !

Eugene Duhring

Messages : 1706
Date d'inscription : 22/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Copas le Dim 8 Juil - 12:29

Eugene Duhring a écrit:
Copas a écrit:
La grève des intérimaires d'Aulany, chargés de la peinture des véhicules, paralyse les chaînes de montage..

Toujours de mêmes réactions de travailleurs (à convaincre) qui pensent qu'en ne bougeant pas ça peut s'arranger
Tiens on reconnait sur la palette à l'entrée du site le sigle du POI !

Question d'une importance historique...

Une palette d'anisette venue en solidarité de Mailhac ? geek

Mais non je rigole...
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  verié2 le Jeu 12 Juil - 9:46

Suppressions massives d'emplois chez PSA

PSA vient donc d'annoncer la suppression de 8000 emplois en France et la fermeture du site d'Aulnay. Avec l'ensemble des emplois induits - intérimaires, sous-traitants etc - cela fait peut-être trois fois plus.

Interviewé sur France Inter ce matin, Thibault a qualifié cette violente attaque patronale de "séisme", mais il s'est bien gardé d'appeler à une mobilisation. Tout juste a-t-il dit, du bout des lèvres, qu'on ne pouvait pas exclure des luttes. Il a osé qualifier la nomination de Montebourg comme une victoire résultant des mobilisations (sic) et il n'a cessé de mettre l'accent sur les "arguments" que la CGT allait déployer pour "convaincre" le gouvernement qu'il y a d'autres solutions...

Bref, on s'en doutait déjà, mais il ne faudra pas compter sur la direction de la CGT pour être à l'initiative d'une vraie riposte, pour la préparer sérieusement. Peut-être accompagnera-t-il le mouvement s'il démarre. On sentait, tout au long de son interview, sa volonté de ménager le gouvernement...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Vals le Jeu 12 Juil - 12:07

FORTUNES PLACEES EN SUISSE

N·1 : Les Peugeot (plus de 4,2 milliards €),
une holding créée depuis 1929


Première fortune française de Suisse, et de loin : la famille Peugeot, dont plusieurs membres se sont installés il y a belle lurette chez nos voisins helvètes. En tout, selon le magazine Bilan, la fortune de la famille est comprise entre 7 et 8 milliards de francs suisses, soit une fourchette de 4,2 à 4,8 milliards d'euros.

Le magazine Challenges, lui, parle précisément de 4,4 milliards d'euros, grâce à leur participation de 22% dans le constructeur automobile PSA, ainsi qu'à une douzaine de participations dans des entreprises aussi variées que l'équipementier automobile Faurecia, le groupe Seb, les autoroutes Sanef ou encore Zodiac. Ces parts sont détenues via une holding familiale, Foncière et Financière de Participation, créée en... 1929.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Vals le Jeu 12 Juil - 12:11

PSA : les mensonges grossiers du patronat

Depuis une semaine, la direction du groupe PSA -- et derrière elle les représentants du patronat -- ont mis en route la grosse machinerie pour préparer l'opinion à l'annonce de la fermeture d'Aulnay et de milliers de suppressions de postes dans d'autres usines.

Dans cette comédie bien huilée, la direction du groupe a reçu le soutien de toute une partie de la presse, bien complaisante : depuis une semaine, les titres, tous plus catastrophistes les uns que les autres, s'enchaînent à la une des médias : « PSA s'effondre », « PSA au bord du gouffre », a même titré Le Figaro. Un gouffre où la famille Peugeot ne devrait pas se faire trop mal si elle devait y tomber, sa chute étant amortie par le matelas de milliards qu'elle cache en Suisse depuis des décennies.

Mais la presse n'est pas seule à jouer cette partition : un certain Eric Saint-Frison, « consultant automobile », a expliqué le 5 juillet sur BFM avec le cynisme de ceux dont l'avenir n'est pas menacé par un licenciement : « La question est de savoir pourquoi il faudrait garder un site industriel là où il ne devrait plus y en avoir ? » Quant à la patronne du syndicat des milliardaires, Laurence Parisot, elle a naturellement pris fait et cause pour la fermeture d'Aulnay en expliquant qu'il fallait « accepter des restructurations » au nom de la compétitivité -- et cela même si c'était « douloureux ».

Ce qui a provoqué toute cette effervescence, c'est la publication d'un simple chiffre : les ventes de PSA, au premier semestre 2012, auraient chuté de 13,6 %. Même si ce chiffre reflétait réellement une baisse des ventes, on ne voit pas bien en quoi il justifierait une saignée de milliers d'emplois : rappelons qu'en 2010 et 2011, PSA a réalisé les deux meilleurs chiffres de vente de son histoire, et que même avec 13 % de chute, le groupe resterait encore très au-dessus de ses chiffres des années 1990.

Mais de toute façon, l'annonce de ce chiffre est une grossière manipulation. La direction « oublie » en effet de préciser que, suite à l'accord avec GM, elle a décidé de suivre l'embargo américain sur le marché iranien. Or, ce marché tenait jusqu'alors la deuxième place dans les ventes du groupe, juste après la France. En renonçant à exporter en Iran, PSA a décidé de s'asseoir sur 457 000 voitures vendues par an (en 2011), soit quelque 200 000 en six mois... quelle surprise, tout juste le chiffre de baisse des ventes annoncé cette semaine ! Hormis ce choix stratégique du constructeur, il n'y a donc pas de baisse des ventes... mais simplement une annonce bien opportune, qui permet de justifier aux yeux de l'opinion la fermeture d'une usine de montage.

Il y a au moins une catégorie de la population que ces manœuvres rendent enthousiastes : ce sont les spéculateurs. Le jour où la presse a donné la parole à un syndicaliste du groupe qui disait craindre plus de 10 000 licenciements à venir chez PSA, l'action du groupe bondissait... de plus de 5 % !

Correspondant LO
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Automobile, luttes des travailleurs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 27 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum