L’âge de la Terre, des mythes au savoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’âge de la Terre, des mythes au savoir

Message  Roseau le Lun 14 Nov - 14:36

« Un méta-laboratoire pour comprendre comment se forge une vérité scientifique »
KRIVINE Hubert
A l’occasion de la publication de La Terre, des mythes au savoir (Ed. Cassini 2011), la rédaction d’A l’Encontre s’est entretenue avec son auteur, Hubert Krivine, physicien, qui a été chercheur au Laboratoire de physique théorique et modèles statistiques de l’Université Paris-Sud et enseignant à l’Université Pierre et Marie Curie. Cet ouvrage est préfacé par Jacques Bouveresse.
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article23435
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’âge de la Terre, des mythes au savoir

Message  gérard menvussa le Lun 14 Nov - 20:27

je me demande pourquoi ce sujet n'est pas dans les pages "débats scientifiques" (qui existent pourtant, même si roseau ne s'en est pas rendu compte)

il y aurait pourtant beaucoup a dire sur les conceptions extrêmement contestables du camarade Krivine...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’âge de la Terre, des mythes au savoir

Message  gérard menvussa le Mar 15 Nov - 14:08

Le probléme général du texte en question, c'est d'être une "machine de guerre" contre les tenant du soi disant "constructivisme social" (qui prétendent que les "connaissances scientifiques" ne sont pas le simple reflet des phénomènes "de la nature" mais les phénomènes de la nature "médiés" par les structures de base de l'humain (de l'écriture et du langage, etc)
d'ailleurs l’intervieweur donne dés l'origine une définition "malveillante" du "relativisme"

Le recours que tu fais à la notion de vérité scientifique va à l’encontre des tenants d’un relativisme scientifique qui pensent la science comme une construction sociale où interviennent rapports de force entre instituts, entre réseaux, etc. Ce relativisme d’une science comme construction sociale ne renvoie-t-il pas, sous un certain angle, à la césure qui s’est imposée durant une période du stalinisme entre science bourgeoise et science prolétarienne (dans le domaine des sciences dures), chacune renvoyant à une autre « construction sociale » avec ses intérêts spécifiques ? On connaît les déboires théoriques et pratiques du lyssenkisme.

Or justement partisans du relativisme et du constructivisme social des sciences donnent l'exemple d'une maison. On peut avoir des milliers de façon différentes de construire une maison (selon les cultures, les époques, etc) mais en aucun cas la maison ne peut se résumer a un "consensus" défini de façon totalement univoque pour donner le modèle d'une "bonne maison"... Sinon, ta maison s'écroule avant même qu'elle soit finie d'être construite. Or la science construit des maison "relativement" solides....

Or la question du relativisme et du constructivisme en science est d'abord une question de politique (et du rapport des sciences et du politique)
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’âge de la Terre, des mythes au savoir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum