Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Jeu 10 Nov - 9:41

Trois sites (de tendance libertaire) pour s'informer et se mobiliser sur les théories du complot, le conspirationnisme et leurs nombreuses ramifications à l'extrême-droite (Meyssan, Dieudonné, révisionnistes, rouges-bruns, etc...) .

http://www.conspiracywatch.info/
http://conspishorsdenosvies.wordpress.com/
et le très humoristique http://paranomagazine.blogspot.com/

avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  chejuanito le Ven 11 Nov - 2:42

Je pense que ce fil aurait plus sa place dans le forum "liens" mais j'en profite pour extraire quelques articles issus de deux de ses sites sur Etienne Chouard. En effet, dans le fil sur les indignés, un camarade a affirmé avoir "de l'estime" pour cet homme. Comme je ne soupçonne nullement Copas d'être un conspi d'extrême droite, j'en déduits que l'information sur le vrai visage de Chouard n'a pas encore assez circulée. A lire donc ces quelques articles (d'inégale valeur):
Témoignage : « Oui, je me suis fait avoir par Etienne Chouard »
Faux ami : Etienne Chouard en tournée
Etienne Chouard et ses inspirateurs d’extrême droite
Finalement, Etienne Chouard dit ''oui''... à la théorie du complot
Le blogueur Etienne Chouard adoube Thierry Meyssan
Etienne Chouard chez les Amis du Monde diplo : la descente aux enfers
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Ven 11 Nov - 17:28

C'est, en effet, en lisant des mails et des commentaires me mettant en garde contre Etiennes Choaurd (le Etiennes Chouard du "non" au TCE ???) que j'ai commencé a lire ce genre de site traitant des théories et des stratégies cinspirationnistes qui gagnent du terrain et servent, souvent, d'espace de manoeuvre pour l'extrême droite.
A suivre, donc...
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Ahlam le Jeu 22 Nov - 12:31

Je ne sais pas si je poste dans le bon fil (ce message et les réponses ont d'abord été postés dans le fil "Les stratégies de l'extrême-droite sur internet" - modération), mais je pense que c'est ici le plus pertinent.

Nouveau sur ce forum, je suis quelque peu étonné de ne pas voir plus de recherches, ou en tout cas plus de "diversités" de commentaires MR par rapport aux différentes approches, stratégies et "analyses" de l'extrême droite sur internet.

En particulier une que je connais bien, et que je vois peu ici (mise à part sous sa forme Alain Soral), c'est à dire la tentative de concilier complotisme, anti sionisme (enfin xénophobie déguisée), et appels de pieds aux minorités d'origine musulmane, essentiellement dans les quartiers populaires.

Alors évidemment, on est pas dans un sujet aussi brûlant et essentiel que la crise, le développement et les mutations des modalités d'accumulation du Capital à un niveau mondial.

Néanmoins, je sais d'expérience à quel point la "thèse" illuminato-sioniste-NOM touche certains "jeunes" issus de l'immigration de l'ex sphère coloniale française. Souvent nouvellement ré-islamisés, d'ailleurs. Parvenant à joindre cette "thèse" avec une lecture coranique boursouflée par milles discours non fondés (sur aucun faits) pullulant sur le net (retour de l'antéchrist en Israël, muslim les vrais ennemis du Dijel et donc des illuminatis, etc).

Il est de fait très difficile de discuter avec eux, et ce sujet me paraît important. Car qu'il touche quelques "bobos" abasourdis par de longues lectures fantasmagoriques sur internet, c'est une chose. Mais qu'il touche le lumpen prolétariat de plus en plus abruti et sonné par ces allégations montées de toute pièce, c'en est une autre. Cela peut, à mon sens, mener à une manipulation extrême de ceux qui aurait pu rejoindre notre camp, tant leurs intérêts matériels rejoignent ceux des MR, a priori.
Et qui sait ce que nous coûtera cette manipulation, en parallèle avec le désert des MR dans ces mêmes quartiers ?
Pensez vous qu'il s'agisse d'une question pertinente, où j'en fais un peu trop ? (j'ai bien conscience que s'il devait y avoir une hiérarchie dans les sujets abordés sur ce forum, ce sujet ne viendrait pas en premier et loin de là, mais il me paraît important d'au moins l'aborder).

J'espère en tout cas avoir été au plus clair possible et que vous voyez de quoi je veux parler ! En tout cas je classe ceci, dans mon esprit et donc sur ce forum, dans "extrême droite sur internet", car il me paraît évident qui cette manipulation peut arranger... Neutral

Ahlam

Messages : 14
Date d'inscription : 21/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  sylvestre le Jeu 22 Nov - 13:18

Je pense que la question est pertinente, mais effectivement pas à sa place dans un fil sur l'extrême-droite. Il y a justement Soral et Dieudonné qui cherchent clairement à canaliser ce genre d'idées confuses qui peuvent exister dans le prolétariat postcolonial vers l'extrême-droite française, mais cela demande un effort idéologique considérable de leur part, et ce lien est loin d'être automatique, et pour des raisons évidentes il est en fait très difficile à établir.
Les idées conspirationnistes, éventuellement avec des aspects antisémites qui existent dans une partie du prolétariat postcolonial a à mon avis surtout comme source et comme bénéficiaire les régimes des Etats algérien et marocain - directement dans le premier cas, indirectement dans le deuxième, de par l'attitude de collaboration du régime marocain avec Israël, l'instrumentalisation de la population juive marocaine dans cette optique, etc. Pour l'Algérie, c'est plus en rapport avec l'idéologie nationale concevant le pays comme exclusivement arabo-musulman, et ce n'est pas limité aux islamistes, une laïcarde éradicatrice de premier plan comme la ministre de la culture Khalida Toumi pouvant alimenter cette veine par exemple.


Bref il faudrait éventuellement discuter de ces questions sur un autre fil.


Sinon une excellente réponse par l'humour à ce genre de thématiques :
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Théories du complot

Message  Ahlam le Jeu 22 Nov - 13:23

Je peux (techniquement) le déplacer dans le fil dieudo ou seul un admin peut le faire ?

Sinon j'avoue avoir du mal à voir le lien avec les gouvernements algérien et marocains : la plupart des tenants de cette thèse que j'ai pu rencontrer m'ont tous dit que "ceux qui gouvernent, muslim ou non, ont vendus leur âme au Dijel pour, à l'avènement du royaume de celui-ci, être de ses "lieutenants"
Ceci dit peut être que cette optique ne change rien à ce que tu me disais mais que je n'ai pas la matière première pour le comprendre ? Autant l'histoire de ces pays m'est familière, autant l'histoire postcoloniale, pas du tout Surprised

edit Merci l'admin pour le déplacement !

Ahlam

Messages : 14
Date d'inscription : 21/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  sylvestre le Jeu 22 Nov - 13:59

Ahlam a écrit:Je peux (techniquement) le déplacer dans le fil dieudo ou seul un admin peut le faire ?

Sinon j'avoue avoir du mal à voir le lien avec les gouvernements algérien et marocains : la plupart des tenants de cette thèse que j'ai pu rencontrer m'ont tous dit que "ceux qui gouvernent, muslim ou non, ont vendus leur âme au Dijel pour, à l'avènement du royaume de celui-ci, être de ses "lieutenants"
Ceci dit peut être que cette optique ne change rien à ce que tu me disais mais que je n'ai pas la matière première pour le comprendre ? Autant l'histoire de ces pays m'est familière, autant l'histoire postcoloniale, pas du tout Surprised

Oui, je ne pense pas non plus que ce soit contradictoire avec ce que tu dis - dans toutes les idées conspirationnistes on a affaire à une contestation des pouvoirs en place, mais dans une direction et avec des modes de pensée qui en sont hérités (toute-puissance de certaines élites, importance de la symbolique, nationalisme, racisme, etc.). Je ne suis pas spécialistes de l'histoire postcoloniale du Maroc et de l'Algérie, mais au moins pour cette dernière j'ai lu un peu et j'essaie de me tenir au courant. En tous cas je pense que c'est utile d'en savoir plus pour mieux comprendre les idées qui peuvent avoir cours dans le prolétariat postcolonial en France. Le fait par exemple que l'opposition à Israël, du fait de la complicité objective des régimes arabes avec l'impérialisme, a pris un tour plus abstrait depuis les années 70, idéologique, et donc souvent conspirationniste dans les discours des dirigeants et des medias arabes, joue un rôle, de même bien sûr que d'une part le discrédit du discours communiste internationaliste de classe, dans ces pays du fait de la complicité historique des partis staliniens avec les régimes, et bien sûr du sionisme débridé du Parti Socialiste en France, tout cela s'ajoutant aux raisons qui font le succès des thèses conspirationnistes dans la population française en général.
Evidemment, à nous de nous appuyer sur le côté positif (la contestation du pouvoir, la révolte contre l'injustice, etc.) pour, dans le mouvement, convaincre que c'est sur une base de classe, antiraciste et internationaliste que l'on peut changer les choses.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Ahlam le Jeu 22 Nov - 14:14

Je suis tout à fait d'accord avec cette analyse.

Je ne sais pas si ça sert à quelque chose que je mette ce point en lumière, mais dans mon cas, le problème qui s'est toujours trouvé dans le débat était que la référence numéro 1 de ces personnes pour étayer les thèses complotistes étaient des pseudo références au Coran, et que là ça tenait d'une croyance absolue, ils étaient incapables d'écouter. Comme tout relèvait d'interprétation et non de connaissance ou d'analyses, je me suis vite retrouvé bloqué...

L'autre question que je me pose est : qui s'occupe d'une telle diffusion de ces "informations" : sur le web il y a qu'à se pencher pour en trouver des tonnes et des tonnes. Qui ça pourrait servir, d'un point de vue MR ?

Ahlam

Messages : 14
Date d'inscription : 21/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  sylvestre le Jeu 22 Nov - 15:42

Pourquoi beaucoup de théories du complot sur le net ? Je pense que c'est une question un peu différente de "qui ça sert ?"
Ou alors on risque de tomber dans une théorie du complot particulière : les théories du complot sont répandues par le groupe qui a intérêt à ce qu'elles soient répandues afin de cacher le véritable complot.... A un certain niveau on peut dire ça pour résumer (les théories du complot servent à cacher la domination capitaliste, à diriger la contestation du système dans des impasses), et il y a des exemples ponctuels où c'est fait de façon directe (propagande nazie par exemple), mais en général, je pense qu'il faut plutôt voir ça comme un phénomène "spontané", qui correspond à un besoin d'explications globales et simples, et qui est d'autant plus fort que les mouvements de masse pouvant effectivement changer les choses sont faibles. Le conspirationnisme a fondamentalement les mêmes cause que le réformisme : sentiment d'impuissance, contestation du système capitaliste (mais avec les idées dominantes, parfois simplement renversées), et une stratégie simple et unique - victoire électorale dans un cas, démasquage des élites conspirantes dans l'autre.


Je ne sais pas si ça sert à quelque chose que je mette ce point en lumière, mais dans mon cas, le problème qui s'est toujours trouvé dans le débat était que la référence numéro 1 de ces personnes pour étayer les thèses complotistes étaient des pseudo références au Coran, et que là ça tenait d'une croyance absolue, ils étaient incapables d'écouter. Comme tout relèvait d'interprétation et non de connaissance ou d'analyses, je me suis vite retrouvé bloqué...

Assez classiquement dans ce genre de cas, ça signale le fait qu'effectivement on ne peut pas aller plus loin par le raisonnement seul. C'est avec l'expérience pratique du mouvement, ou du changement social que les idées peuvent évoluer, le plus souvent en passant par des phases médianes (réinterprétation du Coran dans un sens qui colle avec la réalité changée plutôt qu'abandon immédiat de la religion, par exemple).
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Jeu 22 Nov - 16:02

Salut,
ayant été confronté à cette problématique dans des mouvements sociaux où les organisations ouvrières traditionnelles ne s'étaient pas investies, je peux vous faire part de mes analyses quant au rôle idéologique de ces théories et à la stratégie qu'il faudrait adopter pour les combattre.

D'abord, il faut bien se dire qu'il n'y a pas une mais des théories conspirationnistes et qu'elles n'ont pas toute la même teneur. Certaines sont carrément antisémites, d'autres anti-maçonniques et d'autres, encore, relèvent de l'anti-capitalisme romantique voire de la posture anti-impérialiste opportuniste. Enfin, il en existe des qui sont franchement délirantes, liées au mysticisme quasi-religieux, à la pensée magique ésotérique.

Toutes se basent sur une volonté de savoir puissamment enracinée chez tout être rationnel. Face à la crise économique, politique mais aussi morale que nous traversons, nombre de nos contemporains cherchent des réponses à leurs doutes. Ces théories entendent y répondre de façon globale, totalisante. Pour ce faire elles exploitent les divers indices que tout un chacun peut glaner de part son expérience, ses capacités de recherche, bref, l'utilisation de son esprit. Le net est l'endroit privilégié où elles se développent tout simplement parce que nous sommes dans une société atomisée et que c'est le moyen (média) le plus facile d'accès pour des personnes isolées. Les théories du complot viennent alors répondre de façon globale à toutes les questions que se posent ces individus.

Les personnes qui ont recours à ce genre de réponse sont aussi, j'ai pu le remarqué, largement dépolitisées. En réalité, elles se politisent de façon complètement individuelles au contact de ces sites, forums, listes facebook etc... et se constituent une culture politique autonome qui ne trouve, pratiquement jamais, de prolongement concret, dans le militantisme de terrain.

A ceci s'ajoute un fait que j'ai pu remarquer, c'est que ces idées prennent souvent chez les personnes les personnes les plus dominées, celles qui finalement se repèrent mal dans l'offre politique et les subtilités de l'histoire contemporaine. De fait, nous nous retrouvons avec des personnes qui apprennent tout de sites animées par de vrais idéologues qui leurs inculquent leurs délires réactionnaires.

Ces théories sont d'autant plus assimilées qu'elles se présentent souvent comme une réponse mûrement réfléchies que les personnes tombées dans le piège considèrent, souvent, comme le fruit d'un effort intellectuel individuel et original. Dans ce dispositif, les éventuelles critiques qu'ils subies viennent parfois renforcer l'impression de rébellion portée par le fait de se présenter "seuls contre tous".

Alors, pourquoi ces idéologies progressent-elles ?
Je dirais, tout simplement, parce que nombre de personnes qui y ont recours ne savent tout simplement pas qu'il existe des organisations qui se mobilisent sur telle ou telle cause prétendument défendue par les conspirationnistes. Dans ces conditions, les gens qui ont envie de comprendre et de se mobiliser pour telle ou telle cause politique ne se retrouvent confrontés qu'à la propagande des conspirationnistes et autres amateurs délirants de la théorie du complot.

avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Ahlam le Dim 25 Nov - 23:05

Rien à dire de plus quant au diagnostic : il me semble que les Dr Ramiro et Sylvestre ont tout dit. Que des gens ambitieux genre Soral veuillent surfer sur ces faits ne changent pas l'analyse que l'on peut en tirer, me semble il.

Néanmoins, sur la question de comment faire lorsque l'on se retrouve impliqué dans une discussion de ce type, il me semble qu'il y a encore beaucoup à dire.
D'abord parce que, comme vous l'avez si justement dit, cela touche le plus souvent des personnes non politisés (et, il me semble, appartenant à des classes populaires), et que donc elles devraient être ouvertes à nos discours.
Le problème étant que justement, ces discours précédant ceux de la conspiration, ils ne les touchent, le plus souvent, pas.
Pour plusieurs raisons, d'abord parce que le plus souvent les conspis voient les politiques, quels qu'ils soient, comme des "tous pourris".
Mais aussi parce que, bien souvent, c'est leur première "prise de position politique" de leur vie (dans les cas que je connais en l'occurrence), et que ça plus l'impression d'être seul contre tous les rend très obtus, et il est très difficile de leur faire entendre raison.
Des pistes ?

Promis, j'espère avoir bientôt le temps de participer à d'autres fils sur ce forum Very Happy

Ahlam

Messages : 14
Date d'inscription : 21/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Lun 26 Nov - 16:52

Salut Alham,

J'ai, peut être un élément de réponse à te soumettre lorsqu'on est confronté à des personnes qui croient à ce genre de discours (et il y en beaucoup, même parmi les personnes qui se mobilisent, qui se syndiquent ou qui prennent contacts avec nos organisations...).

D'abord, il faut avoir en tête qu'elles ne sont pas dépolitisées mais qu'elles ont acquis des notions politiques via ces inepties. Ils ont des idées fausses, ce sont devenues "leurs" idées et ils ont souvent eu du mal à les acquérir (lorsque tu n'es pas politisé, c'est difficile de bouquiner, de voir une vidéo et de te repérer dans l'histoire des mouvements sociaux et politiques). Il ne faut donc pas, foncer bille en tête en leur disant des trucs du genre "tu sais que ça c'est un discours fasciste" "c'est un truc de conspi" ou autre...comme on s'adresse à des gens, jeunes souvent, pas politisées, cela ne signifiera rien (et oui, "Moins d'un tiers des étudiants français savent que c'est la police française qui a procédé à la rafle du Vel d'Hiv (32%), et moins de la moitié des Français dans leur ensemble (46%)", ça laisse songeur sur l'état de la culture de nos contemporains), au mieux, sera pris pour une insulte (entretenue comme telle par les Soral et cie qui jouent à fond, là dessus)et, au pire, pourra les confronter dans leur identité de "rebelles". J'ai vu des mecs virer révisionnistes tout simplement parce qu'ils ont lus les références que nous leur avancions pour critiquer leurs positions conspi. Arg !

Il faut donc, partir de leur bonne volonté, leur volonté de comprendre le monde, de le connaitre et d'acquérir des clés pour le maitriser.
Il faut donc faire le tri, expliquer qu'il y a bien des complots qui ont existé, mais que cela ne ressemble pas du tout à ce qu'on a pu leur raconter. Il faut aussi dédramatiser le sujet, bien montré qu'il n'y a pas de complot derrière les fonctionnements habituels de la bourgeoisie, de la haute bourgeoisie, des stratégies impérialistes ou colonialistes. ça demande énormément de boulot, de recherches, mais on trouve souvent de quoi leur répondre avec nos connaissances militantes (non, non, ce ne sont pas les Rothschild qui ont inventé le communisme ! et oui, il existe bien une classe dominante, c'est pas les "illuminati" mais la bourgeoisie !)

Là, c'est beaucoup moins glamour que les théories romantiques dont ils s'abreuvent, du coup, il y a un risque de les perdre.

Il faut bien montrer que, quoiqu'il arrive, on est du côté des luttes des opprimés, du peuple, de la majorité et que l'on se base sur des faits réels, historiques, et que contrairement aux adeptes de la théorie du complot, on ne les met pas en ordre n'importe comment mais qu'on les contextualise. Là aussi, c'est dur à comprendre quand quelqu'un te dis "attends, c'est beaucoup plus complexe que tu le crois", certains pensent aussi que tu veux les embrouiller, d'autant plus si tu es franc et que tu parles de ton engagement militant à côté (tu comprends, ça surfe aussi sur l'esprit anti-orga qui existe dans les classes populaires).

Il faut aussi comprendre que dans les espaces dominés socialement les personnes peu politisées n'ont pas une vision "idéologique" de la politique. Pour elles, on peut cultiver beaucoup de choses qui, à nous militants, paraissent contradictoires : On peut parler de capitalisme et plaindre les patrons à cause de leurs charges, on peut trouver génial un clip de rap paranoïaque et vouloir manifester avec les antifascistes pour les droits des homos...bref...c'est éclectisme politique et il faut, parfois, manger son chapeau de militant, passer sur des conneries annexes, pour aller à l'essentiel. Si un gars veut manifester, autant de démerder pour qu'il rencontre les bonnes personnes, au bon moment...si ça marche, il quittera ses délires de paranos !

C'est pourquoi, selon moi, il faut aussi proposer des alternatives. Suggérer des lectures, des vidéos, des films, en parler, inviter à des actions, informer sur des actions concrètes liées à des organisations progressistes.

Évidemment, tout cela peut marcher si il y a un climat de confiance, si il y a dialogue et si on propose quelque chose de concret.

Bref, c'est une véritable question militante....
dure à trancher, parce que difficile à comprendre, difficile à percevoir, aussi...

Bon courage...
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Lun 26 Nov - 16:53

Pour la culture militante...

jetez un oeil sur l'article, écoutez aussi le clip de rap d'Assassin : http://www.streetpress.com/sujet/65189-le-complot-illuminati-enfin-demonte-dans-une-enquete-made-in-france
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Ahlam le Mar 27 Nov - 17:52

Merci de tous ces bons conseils, j'essaierai d'enrichir ce fil avec mes prochaines expériences à ce sujet.

Je trouve particulièrement intéressant, je ne sais plus dans quel lien, la constatation de l'auteur que ces théories gangrènent aussi certains altermondialistes, surfant sur le fil du rasoir à ce niveau. Je pense notamment à Keny Arkana qui, il me semble, est passée en quelques années d'une contestation réfléchie à un flirt de plus en plus poussé avec ces "thèses". Et du coup, tous ceux qui la suivent se font un peu embarquer...
(de même, dans ton analyse, la côté "glamour" de ces théories qui pose problème dans la contestation de celles-ci).

Ahlam

Messages : 14
Date d'inscription : 21/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Mar 27 Nov - 20:07

Salut,
Ce que tu dis de Kenny Arkana est vrai, je pense que quand Stéphane François parle "d'alter-mondialiste", il fait référence au mouvement des "Indigné-es". Pour ne rien te cacher, c'est en les fréquentant que j'ai pris connaissance de ces théories !

A bientôt.

avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Gayraud de Mazars le Mar 27 Nov - 20:22

Merci Ramiro, pour ces articles sur le fil !
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Mer 28 Nov - 12:50

Sinon, j'aimerais intervenir sur l'aspect social, de classe, de ce genre de théories.

Ces théories, comme toutes les théories politiques, sont le produits d'esprits bourgeois. Comme le racisme, le fascisme, ce sont des "passions" qui viennent d'en haut et qui, historiquement, servent à diviser le peuple. Ce ne sont pas des intellectuels prolétariens, des militants de la base, qui produisent ce genre de délires. Les Soral, les Dieudonné, les sectaires d'extrême-droite, intégristes religieux, chefs de sectes, sont des bourgeois qui ont les capacités produire, non seulement un discours intellectuel construit historiquement référencé, mais aussi de le diffuser en masse, via des sites, des vidéos, des émissions de radios, qui, souvent, utilisent, soit les infrastructures de l'extrême-droite, soit celle des puissances impérialistes internationales ( la Russie de Poutine est un grand producteur d'informations "conspirationniste", tout comme les fractions radicales de la bourgeoisie conservatrice US).

En France, c'est la fraction radicalisé de la bourgeoisie qui produit ce genre de propagande. Les Soral, les Meyssan et autres "antisionistes" profitent des relais qu'ils ont dans les réseaux de propagande d'extrême-droite pour attendre leurs cibles, soit directement (grâce à l'association de Soral qui fait le lien entre fascisme et classes populaires, par exemple) soit indirectement, en infestant les réseaux alternatifs d'information (comme le grand soir), les réseaux militants dits "rouges-bruns" ou les causes politiques complexes comme la cause palestinienne, la cause anti-impérialiste (Lybie, Syrie, France-afrique) ou les "nouveaux mouvements sociaux" faiblement structurés, comme les "Indignés" "Anonymous" ou autres.

C'est comme ça qu'ils touchent les classes moyennes et populaires qui trouvent, dans leurs textes, vidéos et sites, des sources d'informations qui viennent "répondre" à leur questions. Si le tout est médiatisé par des rappeurs connus, alors, c'est le jackpot Wink
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Ahlam le Mer 28 Nov - 15:50

Tout à fait d'accord avec cette analyse.

Ceci, d'ailleurs, ne pose-il pas le problème de la présence, dans ces milieux peu structurés, de militants MR pouvant abonder dans un sens de classes, face à ces tentatives de division ?
Je te crois sans problème sur le fait que tu ais appris l'existence de ce monde dans les indignés, y étant allé un petit peu moi même, j'ai justement vu, pour étayer ce que je dis plus haut, que ces "trolls de la vraie vie" (car leurs méthodes de débat sont très similaires à celles des trolls internet) étaient bien plus présents et actifs (du moins là ou j'étais, je ne parle pas d'une tendance de fond, quoique..) que des militants MR pouvant les contrecarrer dans leur entreprise de désinformation (car il s'agit bien de ça, je me suis fais à moitié hué en tentant d'expliquer que la bourgeoisie française était autant juive et sionistes que le père noël... Et étant seul -et aussi vu l'essoufflement très rapide des indignés dans la ville où j'étais à ce moment- cela a scellé mon départ ; bien que je sois conscient que ça ne soit pas une bonne chose, je pense que donner tant d'énergie pour si peu de résultats... Enfin voilà.) cela pose le problème de hors des circuits "classiques" de la lutte des classes, certaines personnes se font happer par ce mouvement "faute de mieux".
Je ne sais pas si je suis très clair..

Ahlam

Messages : 14
Date d'inscription : 21/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Mer 28 Nov - 19:48

C'est, on ne peut plus clair, cher Alahn.

J'ai vécu la même expérience que toi et j'en arrive aux mêmes conclusions qui remettent radicalement en doute la façon qu'on peut avoir de militer et de toucher cette frange de la jeunesse.

Il suffirait de peu, d'un média indépendant avec une bonne ligne politique, d'une mise en forme de l'information, de possibilité d'action solidaires et d'une volonté militantes de lier cet univers virtuel à la réalité du terrain, des luttes dans lesquelles nous sommes impliqués.

Personnellement, la seule satisfaction que je retire de cette lutte, c'est d'avoir, avec des gens censés, enrayé une partie de la propagande de l'extrême-droite.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Gayraud de Mazars le Ven 21 Déc - 18:59

Salut camarades,

Pour un jour supposé de la fin du monde, le 21 décembre 2012, restons sérieux, les Mayas et leur calendrier ont bon dos. l'Apocalypse et ses quatre cavaliers, c'est pas pour ce soir ! "Marxisme et théories du complot", voilà un article qui rétablit bien des analyses, vous avez dit théories du complot ? Quelle réponses les marxistes doivent - ils apporter ?

Marxisme et théories du complot
La Riposte, le 21-12-2012

http://www.lariposte.com/marxisme-et-theories-du-complot,1871.html

Cet article a été écrit par un camarade de Socialist Appeal, la section américaine de la Tendance Marxiste Internationale. Les « théories du complot » sont un phénomène relativement marginal au sein du mouvement ouvrier européen. Il en va autrement dans la gauche américaine, où elles ont une audience non négligeable.

Black Helicopters, Zone 51, les Illuminati, les Hommes lézards et le Nouvel Ordre Mondial sont quelques-unes des théories « conspirationnistes » – ou « théories du complot ». Ce ne sont pas des théories au sens scientifique de ce terme. Elles sont en général constituées à partir d’une étrange – et très inventive – connexion de faits et d’événements.

Ces idées sont très répandues aux Etats-Unis. D’après un sondage, 80 % des Américains croient que le gouvernement leur cache des informations concernant les Ovnis ; 70 % pensent qu’il y avait plusieurs snipers impliqués dans l’assassinat de J.F. Kennedy ; 15 % ne croient pas qu’Al-Qaïda est responsable des attentats du 11 septembre 2001. La série X-Files (pas moins de 9 saisons) a connu un grand succès et les films conspirationnistes font un tabac. Les livres sur des sociétés secrètes qui seraient liées aux gouvernements sont des best-sellers.

La croyance dans ces idées a fortement augmenté depuis les années 60. Avec la guerre du Vietnam et le scandale du Watergate, la confiance dans le gouvernement américain s’est beaucoup affaiblie. Aujourd’hui, après le choc du 11 septembre, deux guerres impérialistes perdues et une crise économique majeure, beaucoup de monde pense que le gouvernement est capable de tout.

Qui est responsable des problèmes sociaux ?

Quand les gens commencent à penser à l’existence d’un ordre social, les théories du complot leur offrent une explication simple. Comme l’explique Frank Spotnitz, l’un des scénaristes des X-Files, « les théories du complot donnent une clef magique pour réunir toutes les pièces du puzzle ». Or, la plupart des gens considèrent – non sans raison ! – que la société ne fonctionne pas correctement. Dès lors, il n’est pas difficile de les attirer vers de fausses explications, selon lesquelles il a des forces malicieuses qui, en coulisse, nuisent au bon ordre des choses.

C’est une logique assez simple, en apparence. Elle est pourtant complètement fausse. Le marxisme offre une explication systémique et scientifique des problèmes de la société. L’exploitation d’une majorité de travailleurs par une minorité de propriétaires ne dépend pas des intentions diaboliques de tel ou tel individu, mais des lois du système capitaliste.

Les théories du complot reposent, elles aussi, sur l’idée qu’une minorité exploite la majorité. Mais elles ne voient pas que ce rapport d’exploitation repose sur le système lui-même, qu’il est le résultat des rapports de production capitalistes et de la division de la société en classes. En outre, le marxisme ne présente pas l’oppression de classe comme la conséquence d’agissements obscurs et cachés, mais au contraire comme une réalité bien visible, se déroulant sous nos yeux, à travers le processus de production des marchandises. Aucun complot n’est requis pour expliquer la structure de classe du système capitaliste. Les travailleurs ne possèdent pas de moyen de production, mais seulement leur force de travail – leur faculté à travailler – qu’ils vendent aux capitalistes, lesquels en extraient de la plus-value (le profit). Rien de mystérieux là-dedans !

La personnalité et les intentions individuelles du capitaliste n’entrent pas en ligne de compte. Tel capitaliste peut être un individu bien intentionné ou détestable – en dernière analyse, le système le déterminera à jouer un rôle défini : celui d’exploiter des travailleurs. Les capitalistes qui réalisent moins de profits que les autres finissent par être évincés.

Au-delà des mécanismes du système économique, la classe capitaliste est liée à deux autres forces pour maintenir sa domination. D’une part, il y a l’appareil d’Etat, qui inclut les hommes en arme (l’armée, la police, etc.), les tribunaux et les prisons.

En plus de cette force matérielle très importante, il y a ce que le marxisme appelle l’« idéologie ». Cela va au-delà de la simple « manipulation » médiatique, comme Marx l’explique dans L’Idéologie Allemande : « Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes, autrement dit la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est aussi la puissance dominante spirituelle. La classe qui dispose des moyens de la production matérielle dispose, du même coup, des moyens de la production intellectuelle, si bien que, l’un dans l’autre, les pensées de ceux à qui sont refusés les moyens de production intellectuelle sont soumises du même coup à cette classe dominante. […] Pour autant qu’ils dominent en tant que classe et déterminent une époque historique dans toute son ampleur, il va de soi que ces individus dominent dans tous les sens et qu’ils ont une position dominante, entre autres, comme êtres pensants aussi, comme producteurs d’idées, qu’ils règlent la production et la distribution des pensées de leur époque ; leurs idées sont donc les idées dominantes de leur époque ».

Par « idéologie », les marxistes se réfèrent donc à l’ensemble du dispositif d’idées qui reflète et justifie une société. Cela inclut les idées religieuses, la croyance dans le « rêve américain », etc. L’idéologie fait parfois l’objet d’une instrumentalisation cynique de la part de la classe dominante, mais il faut comprendre qu’elle-même croit en sa propre idéologie. Les idées de notre époque sont, par défaut, ses idées. Et sauf exception, les idées de la classe capitaliste sont acceptées comme la « norme ».

Cela ne signifie pas que les capitalistes ne « conspirent » jamais en vue de tromper les travailleurs. Au contraire ! La propagande pro-capitaliste est un vaste marché. Mais ce n’est pas la cause de l’exploitation. Dans la mesure où il y a « conspiration », elle vise à maintenir un système d’exploitation ; elle n’en est pas la base. Les « conspirationnistes » confondent la cause et l’effet. Par exemple, il y a effectivement des réunions de « sociétés secrètes » capitalistes. Mais ces sociétés sont le produit des rapports sociaux capitalistes – et non l’inverse.

Idées réactionnaires

Ceci étant dit, la plupart des théories du complot ciblent une section donnée de la classe capitaliste – et non la classe capitaliste dans son ensemble. C’est ce qui les rend particulièrement réactionnaires. Dès le Moyen-âge, des populations bien définies étaient désignées comme conspiratrices. Il s’agissait souvent de victimes du système : les Juifs, les Tsiganes, les femmes. L’idée d’un complot diabolique orchestré par une population bouc-émissaire était un outil très utile pour la classe dominante au cours de la période féodale. Cependant, cet engouement pour les théories du complot n’a pas disparu avec l’arrivée du système capitaliste.

Les Juifs étaient la cible privilégiée les théoriciens du complot tout au long du XIXe et au début du XXe. Au moyen d’une distinction entre le soi-disant « capitalisme productif » et le « capitalisme improductif » (financier), ils désignaient le « banquier juif » comme la source de tous les problèmes. Des gens comme Henry Ford, aux Etats-Unis, ont contribué à populariser ces idées. Il a écrit une série d’articles sur une prétendue « Internationale juive » dans le journal The Dearborn Independant.

Ainsi, les théories du complot, qui se présentent comme une critique de l’ordre établi, sont en réalité un produit idéologique de droite, historiquement. De même que les classes dirigeantes féodales cherchaient à détourner la colère des masses vers une population bouc-émissaire, de même les conspirationnistes modernes détournent la colère des masses soit vers une section donnée de la classe capitaliste (banquiers, usuriers, etc.), soit vers une minorité ethnique (ignorant les divisions de classe au sein de ces minorités), soit enfin, plus simplement, vers telle institution ou tel secteur « voyou » de l’appareil d’Etat (Zone 51, le FBI, la CIA, l’ATF, l’ONU, etc.).

De nos jours, beaucoup de gens de gauche, aux Etats-Unis, passent leurs temps à débattre d’une grande variété de théories du complot. Or, ces théories ne représentent aucune menace pour le capitalisme. Elles ne remettent pas en cause le système lui-même. En dernière analyse, elles acceptent le système capitaliste et se proposent simplement de le nettoyer de tels ou tels conspirateurs qui sèmeraient le désordre à des fins personnelles.

Nous avons besoin de rigueur scientifique dans notre lutte pour transformer la société. Une telle lutte doit être conduite par les organisations de la classe ouvrière, la seule classe capable de mener le combat jusqu’à la victoire du socialisme. Il faut jeter aux orties les théories du complot et en revenir à la lutte des classes réelle et vivante. On ne peut, sans cela, armer idéologiquement la classe ouvrière en vue d’en finir avec le capitalisme une bonne fois pour toutes.

Josh Lucker
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  ramiro le Ven 28 Déc - 11:49

Comment naissent les Théories du complot ?

"La “naissance” de ces théories du complot répond, sinon à des règles immuables, à des critères que l’on retrouve régulièrement. Le “complot” ainsi théorisé fournit une explication perçue comme “rationnelle” face à des évènements qui nous dépassent sur le plan émotionnel : dans le cas de Newtown, ils fournissent une explication au massacre d’enfants, à des faits difficilement explicables ou compréhensibles."

http://altminds.blog.lemonde.fr/2012/12/21/comment-naissent-les-theories-du-complot/

Il y a quelque chose de rationaliste dans les théories du complot...seulement, comme les gens qui souhaitent comprendre le monde qui les entourent tombent sur des margoulins...ils se trouvent pris dans les raies de filets idéologiques qui les dépassent.
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les aboyeurs sous-fascistes

Message  Lascar Kapak le Dim 18 Aoû - 18:27

Article avec des vidéos montrant le vrai visage d' Alain Soral et Kémi Séba, plus un lien vers le dossier qu'AL avait consacré au conspirationnisme fin 2009 :

http://al-moselle.over-blog.com/les-aboyeurs-sous-fascistes
avatar
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Invité le Ven 23 Mai - 12:51

Mais pour le directeur de l'Observatoire des radicalités politiques (Orap) Jean-Yves Camus, cet engouement n'est pas confiné à un seul profil. "Certains adhèrent au discours antisémite proche de Dieudonné, d'autres à un discours catholique conservateur proche du Printemps français et il y a aussi un renouveau du discours islamique radical", énumère-t-il.

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20140521.AFP7711/les-jeunes-de-plus-en-plus-seduits-par-les-theories-du-complot.html

Note: Encore une foi l'émigration et les musulman dit "radicale" se font égratignée au passage. No 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Théories du complot, conspirationnismes et cie...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum