Libertaires au NPA ?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Duzgun le Dim 18 Sep - 17:09

iztok a écrit:Je ne t'ai pas insulté, donc merci de baisser d'un ton. Je ne me permets pas de dire que tu racontes des conneries.

ben voilà ... on critique des cotés désagréables de la nouvelle majo, on est forcément un horrible partisan de la B. C'est parfaitement cet esprit binaire qui est dénoncé par le fightclub du npa, et c'est en ça que je les trouve pertinent. Et ce n'est pas basé sur des "on dits" !
Des partisans de la nouvelle majo ont en effet un coté "curé rouge" tant dans leur façon de distribuer les bons et mauvais points et dans leur agressivité, ça dédouane les cotés désagréables de la b ? non Rolling Eyes

Mais bon on est hors-sujet, donc je m'arrête là.
Je sais très bien que tu n'es pas partisan de la B (à moins que tu aies totalement retourné ta veste), mais ça ne t'empêche pas de dire des âneries sans savoir. Donc très probablement sur la base de on-dit, en tout cas pas de ta propre expérience.

Maintenant, t'as pas à t'énerver comme ça pour si peu. Je n'ai fait que rappeler ce qu'est la réalité interne, et qui sont ceux qui agissent constamment en "donneurs de leçons" à base de sermons plutôt qu'en militants politiques qui débattent fraternellement entre eux sur le fond politique.

Faire de grossières caricatures basées sur une mauvaise expérience particulière pour les appliquer à tout le parti, ou à tout un courant, c'est juste débile et diffamatoire.
Personnellement, j'ai tout à fait plaisir à militer avec les camarades de la B, je suis tout à fait conscient de leur diversité en terme de ligne, de comportement etc. Et je n'essaie pas d'en faire de grossières caricatures en les faisant passer pour des "curés rouges", ni d'horribles droitiers etc. Ceci même si j'ai de profonds désaccords avec ce que peuvent exprimer certains dirigeants de la B, comme par exemple les conceptions présentées par Guillaume Liégard à l'université d'été, ou comme ce que théorisent en terme de stratégie et d'orientation à peu près tous les dirigeants de la P3 (ça n’empêche pas d'être entièrement d'accord sur d'autres sujets politiques).
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Vals le Dim 18 Sep - 17:49

velpot a écrit:Au moins le NPA çà fait un peu moins armée de clones que LO. Et il est vaste le mouvement libertaire...En tout cas en tant que communiste, et attaché au sens réel de ce terme et pas aux tristes caricatures et contres exemples de l'Histoire, à lire vals moi je vois où il est le contre-révolutionnaire, et ce n'est donc pas forcément là où il le dit.

Il est plutot flatteur d'être traité de "contre-révolutionnaire" par un expert de ta trempe....
Je crois que c'est Mermet qui disait que Prévert restait un immense détecteur à cons :
eh bien ce sujet permet à un clown politique de parler de clones et il n'est pas déplaisant de se faire injurier par cette médiocrité souriante...


Dernière édition par Vals le Dim 18 Sep - 23:11, édité 2 fois
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  gérard menvussa le Dim 18 Sep - 19:02

Et je pense pas que fightclub et csp ait un rapport avec les "libertaires au npa" .

Effectivement ! Il serait plus correct d'ouvrir un nouveau sujet, celui ci ayant son importance et sa nécessité. Et celle ci se mesure à la colére que suscite cette idée chez vals : voila quelque chose d'intéressant ! Quand il dit "mais que vont faire ces gens avec des léninistes purs et durs, "partisans de la dictature du prolétariat", et du centralisme démocratique. " On voit bien le décalage : ou est ce que vals a trouvé les "léninistes purs et durs", partisans de la dictature du prolétariat et du centralisme démocratique ? A la limite, ça caractérise des marges de l'organisation (marges par ailleurs dont je ne suis pas méprisant ou aggressif, mais marges quand même) Vals sait trés bien que cela ne correspond en rien à la description du npa dans toute sa diversité.
On pourrait dire que l'utilité de tel ou tel courant est fonction de son bilan réel (et non pas fantasmé) De ce point de vue, le bilan de nos camarades libertaires est bien meilleurs que celui de nos camarades de lutte ouvriére, ne serait ce que dans l'organisation de la classe : plusieurs dizaines de milliers de travailleurs organisé dans le mouvement "syndicaliste révolutionnaire", ce n'est pas rien. Et n'oublions pas l'importance de ce courant dans Sud ! Quand les camarades auront montré la capacité a organiser plusieurs dizaines de milliers de travailleurs, on acceptera mieux leur ton "donneur de leçon"

Et bien que cela ne soit pas le lieu (ce serait mieux d'en ouvrir un spécifique pour ça) : les curés rouges, ça existe (mais pas que dans le npa), mais il existe également des curés "noirs et rouges", des curés "laicards républicains" et des curés "de la version désabusée" Le monde serait bien plus aggréable et vivable si les donneurs de leçon se limitaient à la gauche du npa. Malheureusement, il n'en est rien !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  verié2 le Lun 19 Sep - 9:33


Vals
s'il reste quelques militants anars qui luttent dans des boites, on peut leur faire un peu de place...!
Mais la comparaison entre la position des camarades de VO et les références "libertaires" de Besancennot me paraissent très osées...
Dans un bulletin de boite, rien ne s'oppose à écrire et construire avec des travailleurs socialos, PC ou anars....des travailleurs du rang et pas des phraseurs libertaires...
D'une part, tu en conviendras, il y a des militants anars dans certaines boîtes, et le courant anar reste vivant dans une partie de la classe ouvrière, même s'il a évidemment reculé... comme le courant communiste.

Alors, bien sûr, je comprends la distinction que tu entends établir entre militants de boîtes et anars "petits bourgeois" bavards. Mais, même si on ne prend en considération que les militants de boîte anars, travailler avec eux suppose certaines concessions réciproques. A moins de considérer qu'on va les convaincre en trois coups de cuiller à pot.

Donc, si la dissolution de la théorie et des principes marxistes dans un patchwork n'est assurèment pas une bonne chose, on peut admettre, me semble-t-il, que des militants venant de traditions diverses puissent travailler ensemble, voire même cohabiter dans un même parti, dans certaines circonstances, à condition que les diverses positions soient ouvertement et clairement défendues. Je ne dis pas que cela ne pose pas de problème que cela soit réalisable en toutes circonstances, mais ce n'est pas, en soi, une trahison.
Le tout et de voir si cela peut contribuer à renforcer l'organisation d'une avant-garde de travailleurs, donc la classe dans son ensemble, de confronter les points de vue, ou si cela n'aboutit qu'à la confusion, aux bagarres internes stériles et à la démoralisation.
Mais, entre ces deux extrêmes, il y a pas mal de situations intermédiaires...

verié2

Messages : 8505
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Vals le Lun 19 Sep - 12:17

verié2 a écrit:

Vals
s'il reste quelques militants anars qui luttent dans des boites, on peut leur faire un peu de place...!
Mais la comparaison entre la position des camarades de VO et les références "libertaires" de Besancennot me paraissent très osées...
Dans un bulletin de boite, rien ne s'oppose à écrire et construire avec des travailleurs socialos, PC ou anars....des travailleurs du rang et pas des phraseurs libertaires...
D'une part, tu en conviendras, il y a des militants anars dans certaines boîtes, et le courant anar reste vivant dans une partie de la classe ouvrière, même s'il a évidemment reculé... comme le courant communiste.

Alors, bien sûr, je comprends la distinction que tu entends établir entre militants de boîtes et anars "petits bourgeois" bavards. Mais, même si on ne prend en considération que les militants de boîte anars, travailler avec eux suppose certaines concessions réciproques. A moins de considérer qu'on va les convaincre en trois coups de cuiller à pot.

Donc, si la dissolution de la théorie et des principes marxistes dans un patchwork n'est assurèment pas une bonne chose, on peut admettre, me semble-t-il, que des militants venant de traditions diverses puissent travailler ensemble, voire même cohabiter dans un même parti, dans certaines circonstances, à condition que les diverses positions soient ouvertement et clairement défendues. Je ne dis pas que cela ne pose pas de problème que cela soit réalisable en toutes circonstances, mais ce n'est pas, en soi, une trahison.
Le tout et de voir si cela peut contribuer à renforcer l'organisation d'une avant-garde de travailleurs, donc la classe dans son ensemble, de confronter les points de vue, ou si cela n'aboutit qu'à la confusion, aux bagarres internes stériles et à la démoralisation.
Mais, entre ces deux extrêmes, il y a pas mal de situations intermédiaires...

Tu objectais à ma remarque (compatibilité d'anars et de marxistes révolutionnaires dans un même parti) le fait que VO/LO ait pu sortir des bulletins communs avec des travailleurs anars de leur boite..
Ce genre de coopérations militantes, comme je l'ai dit, me parait utile et intéressante pour les uns et les autres, comme s'il s'agissait de travailleurs se référant à d'autres courants...
Ca n'a rien avoir avec le fait de cohabiter dans un même parti (même si là-aussi, le contexte, la période doivent être pris en compte (ex: période post 68).

Mon but, si je discute avec un travailleur anarchisant, sans parti ou anti-parti sera de tenter d'essayer de le convaincre de la nécessité de construire un parti révolutionnaire, une organisation efficace et cohérente au service exclusif de la classe ouvrière.
Ca marche ou ça marche pas (mais il y a pas mal d'ex-anars à LO).

Ne pas tomber d'accord sur les fondamentaux du marxisme et du leninisme n'empêche évidemment pas de faire des bouts de chemins ensemble, ne serait-ce que dans les actions ou luttes quotidiennes des travailleurs ...
Beaucoup d'anars et de syndicalistes révolutionnaires ont rejoint les bolcheviques ou les PC dans les années 17 et suivantes...mais ils se sont transformés en communistes révolutionnaires par la force de la réalité et de l'histoire.

Je préfèrerais vivre une période où il y a beaucoup plus d'anars, de gauchistes x, y ou z, de syndicalistes de classe, de réformistes sincères... et surtout de travailleurs communistes et trotskistes. La remontée des uns sera probablement concommitente à celle des autres et les question d'unité, de la forme de l'unité, se pose en de tous autres termes en période de montée des luttes et des consciences qu'en période d'ultra-faiblesse du mouvement ouvrier où il est nécessaire de militer sur des bases CLAIRES à contre-courant.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  gérard menvussa le Lun 19 Sep - 12:26


Alors, bien sûr, je comprends la distinction que tu entends établir entre militants de boîtes et anars "petits bourgeois" bavards.

Eh bien moi pas ! Parce que cette distinction, on peut les faire tout autant entre "militants de boites" marxistes et marxistes "petits bourgeois" bavard, militans de boite du npa et npaistes "petits bourgeois" bavards, et bien entendu "militants de boite de LO" et "moines soldats bavards et petits bourgeois etc etc etc ! Qu'on fasse la distinction entre "militants de boite" et "petits bourgeois bavards" est déja discutable en soi, mais la vraie question c'est : en quoi Vilenne est il plus un "petit bourgeois" bavard, et Vals un "militant ouvrier" ? La réponse du npa, c'est qu'on ne fait pas de distinctions Voyons a la pratique... Et depuis qu'il intervient ici, Vals n'a pas montré que sa pratique était spécifiquement ouvrière...
Un autre intervenant "je saute pour pas passer pour un con" (aka "Kadafi me fait le même effet que mao zedong") disait (à juste titre) que le npa est une "auberge espagnole"... C'est tout à fait exact ! Et non seulement dans notre restaurant on peut apporter son manger, mais en plus on DOIT partager avec ses voisins...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Vals le Lun 19 Sep - 12:52

Je ne fais pas de différence, incluant une nuance péjorative, pour ceux qui ne sont pas directement appartenant à la classe ouvrière.

Petit-bourgeois, ça peut être une caractérisation sociale, c'est aussi souvent une caractérisation comportementale...

Si un petit-bourgeois de culture "libertaire" veut sincèrement se poser la question de la révolution sociale, non pas comme une vague utopie, il consacrera son énergie militante, les éventuels avantages que lui donnent sa position sociale (revenu "confortable", temps disponible, accès à la culture etc...) , à se mettre au service de la seule classe qui peut faire cette révolution, la classe ouvrière...
Et avec ceux-là, on peut bien sûr dicuter politique.

Les autres, qui choisissent d'autres priorités d'activité ("anti-fascisme", anti-consommation, cultures alternatives, anti-ogm ou nucleaire, anticlericalisme, développement de squatt ou de circuits commerciaux libres et autogérés...etc...), ont bien le droit de le faire mais ils savent (comme nous ) qu'ils n'ont pas leur place dans une organisation marxiste révolutionnaire de type leniniste qui priorise à 100% l'intervention dans le priolétariat et la lutte de classe.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Copas le Lun 19 Sep - 18:37

le fight club ou CSP, et les libertaires c'est deux mondes distincts.

Les premiers sentent vraiment l'aigreur et les fantasmes à plein contre ceux qui estiment qu'il existe toujours des classes, et que le prolétariat est plus important qu'avant (là ils commencent à s'énerver) et que c'est cette classe qui sera au cœur d'un processus révolutionnaire ...

Mais bon, voir des mecs qui se la jouent libertaires alors qu'ils génuflexent devant Mélenchon. Préferer un parti dirigé par un caudillo nationaliste, haineux envers les Flamands, haineux contre les précaires du spectacle, voulant fait censurer un site de la gauche populaire et ayant virer plus d'adhérents du PG que LO en 40 ans qui passe à côté pour un peace and love là à côté.

Ils préferent donc cela, un appareil incrusté dans l’appareil d'état, continuant à pieuter avec le PS au service de la bourgeoisie et se prétendent libertaires ?

Bien, donc retour à la réalité qui se passe des clowns aigres.

Une partie des libertaires fait partie du même camp que nous, souvent très proches suivant les déclinaisons des multiples chapelles qui les parcourent.

Ils ont des fois des organisations, et ils en ont eu, qui ne le cèdent en rien à des organisations dites marxistes.
C'est sur le concret des batailles que les distinctions et vérifications peuvent se faire, voir des convergences.

Par contre avec des nomenclaturistes réformistes ça c'est plus compliqué.

Mais mettre au milieu de cette discussion ceux qui font du lèche aux réformistes comme des libertaires c'est fort de café, ceux qui n'en peuvent plus d'aigreur contre Poutou après avoir été hyper agressifs contre Besancenot, alors non.

Ceux qui se regardent dans une glace et s'insultent "curés rouges" "méchants méchants " sont ridicules.

Incapables de parler ...

Donc retour à la discussion sur les libertaires.

Un détail, quand il y aura un parti révolutionnaire, une partie des libertaires y aura sa place. Un parti révolutionnaire n'est pas une faction révolutionnaire .



avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  vilenne le Mer 28 Sep - 11:44

Le sujet est noyé dans les sempiternels récitations de professionnels bolchéviques d'un côté et ptits bourgeois anars de l'autre. Les gardiens des temples sont des chieurs chiants à lire. Ils lisent leur bréviaire et récitent leurs 10 commandements en refusant d'écouter l'autre. Qu'ils restent chez eux, entre eux, bien au chaud dans leur certitude.

Si on enlève les HS, qu'on tente de synthétiser, peut-on conclure que la démarche n'en est qu'aux prémisces d'une possibilité ? Un possible futur ? J'ai pas l'impression qu'il y ait des actions concrêtes.


vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  gérard menvussa le Mer 28 Sep - 12:04

L'action concrete se focalise sur le fonctionnement concret du npa... Étant donné les problèmes (nombreux) de fonctionnement, cela permet justement de tout "remettre à plat"... Personnellement, je pense que le fonctionnement de la lcr appliqué au fonctionnement du npa, ça ne fonctionne pas du tout ! Et je suis convaincu de l’intérêt d'une critique "libertaire", qui se pose de façon pratique la question de la délégation de pouvoir, des débats évacués, etc etc etc
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  vilenne le Mer 28 Sep - 12:20

Oky, merci Gérard.

J'avais pas compris le sens ou l'objectif de l'intervention des comlibs NPA.

vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  fée clochette le Mer 28 Sep - 14:43

vilenne a écrit:Si on enlève les HS, qu'on tente de synthétiser, peut-on conclure que la démarche n'en est qu'aux prémisces d'une possibilité ? Un possible futur ? J'ai pas l'impression qu'il y ait des actions concrêtes.

La première des actions (internes) concrètes du courant a été d'écrire une motion sur les statuts et du coup sur le fonctionnement du NPA. la motion a été votée dans de nombreux comités, soutenue par des élus du CPN de différentes sensibilités. Un gros boulot sur les statuts va donc pouvoir être engagé. C'est une énorme avancée. Ce n'est pas rien. je pense que les questions d'orientation et de stratégie viendront ensuite.
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  vilenne le Ven 30 Sep - 14:48

Désolé si j'ai pu paraitre désabusé sur ce coup. Aboutir à une proposition sur des statuts à venir alors que l'orga existe depuis 2 (ptêt 3 ?) ans ne me paraissaient pas à la hauteur du truc. Mais bon, un pas après l'autre hein ! Il y a de la dynamique et c'est bien Smile

vilenne

Messages : 264
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  gérard menvussa le Ven 30 Sep - 19:17

Aboutir à une proposition sur des statuts à venir alors que l'orga existe depuis 2 (ptêt 3 ?) ans ne me paraissaient pas à la hauteur du truc.

Moi au contraire, cela me parait être la seule façon de sortir du bordel sans en rajouter ! La méthode "idéologique" reprenant les vieux discours, les vieux débats, plaquant sur une situation donnée quelque chose qui n'a rien a voir mêne clairement à une impasse...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Roseau le Ven 30 Sep - 21:55

La décision du CPN est exactement ce qui avait été décidé
en adoptant des statuts annoncés comme provisoires, cad à confronter à la pratique.
Pour la pratique, il fallait ces quelques années.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Duzgun le Dim 2 Oct - 16:23

vilenne a écrit:Désolé si j'ai pu paraitre désabusé sur ce coup. Aboutir à une proposition sur des statuts à venir alors que l'orga existe depuis 2 (ptêt 3 ?) ans ne me paraissaient pas à la hauteur du truc. Mais bon, un pas après l'autre hein ! Il y a de la dynamique et c'est bien Smile
Je partage la critique de vilenne. J'ai du mal à voir l'apport des libertaires dans le NPA jusqu'ici. Et si c'est juste une histoire de statuts (en se réveillant aussi tard!?) et rien sur le projet de société, le rapport à l’État etc, je trouve ça un peu léger.
Malheureusement je n'ai pas l'impression que les libertaires soient les plus critiques des petites manœuvres politiciennes et institutionnelles vis-à-vis du FDG par exemple.

Sur la motion "statuts", je suis assez réservé. Il me semble que le moment est assez mal choisi. Il aurait mieux valu y penser avant (quand on était un certain nombre à se battre là-dessus) ou après la séquence actuelle (présidentielles etc), parce qu'étant donné le peu de disponibilité militante en ce moment, le résultat risque juste d'être un débat bâclé et clos prématurément, en bloquant d'éventuelles évolutions futures.
En plus vu le niveau de tension autour de la fraction PB en constitution, qui se permet des choses qui nous auraient limite valu l'exclusion si on en avait même fait le dixième, je pense qu'il va être assez compliqué de mener ce débat sereinement en ce moment. Quels droits d'une fraction? Quels devoirs? Ont-ils le droit de cracher sur leur parti en permanence? De toute façon, quoi qu'on en dise, ils feront ce qu'ils voudront (ils cracheront sur le parti).

Bref, même si je me sens proche sur pas mal de points des idées libertaires, je suis un peu sceptique sur tout ça...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Copas le Dim 2 Oct - 18:41

Bon il y a deux choses :

1) le travail, l'évolution et la décantation d'idées et principes de fonctionnement de la part de militantes de sensibilité et libertaire.

2) l'effet d'aubaine de certains de la fraction pour la soumission au Front de Gauche qui nagent en eau trouble.

Il est clair qu'une politique cherchant la soumission à une alliance de nomenclaturistes réformistes largement excentrée vis à vis des travailleurs, c'est l’antithèse de la tradition et la pratique libertaire.

A se tordre.

Par contre on ne peut reprocher à certains se ressentant comme libertaires d'avoir leurs agendas et leurs maturations sur une série de questions comme les questions d'organisation.

On peut penser que cela tombe mal, mais je ne le crois pas.

Ce qui tombe mal c'est la panne du débat stratégique et la non-volonté de s'implanter avec méthode dans les entreprises et les secteurs du prolétariat moderne réel et actuel. Alors que les sympathies envers le NPA viennent du prolétariat réel, on leur tourne le dos ou on reste dans une logique vaporeuse ne cherchant pas la durée .

A la jointure de ces questions mal traitées se posent les débats amenés par des camarades libertaires dans le NPA.
Ces débats sont tout à leur honneur même si il y a d'autres marmites de lait sur le gaz.

Ce dont il faudra prendre garde c'est de l'attitude de ceux qui mènent depuis un moment une entreprise de démolition du NPA et l'attaquent dans la presse bourgeoise.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  tomaz le Dim 2 Oct - 20:33

plusieurs choses

la question de statuts travaille a mon avis l'ensemble des comité et militant du npa, que les libertaires (du moins ceux qui se réclament de l'idéologie, s'en inspirent) en face un combat au nom de la démocratie interne du parti est a mon avis un exemple de travail sur un projets de société.

la période est ce qu'elle est, on agit en fonction de celle ci en montrant que les statuts, la vie démocratique interne sont les reflet des crispations que l'on vit. Les sentences du style : "il nous cracherons dessus quoique qu'il arrivent" ne nous aiderons pas non plus.
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Marco Pagot le Lun 3 Oct - 15:42

J'ai pas l'impression que les libertaires soient PB... Je vais peut être faire mon curé noir, mais j'ai l'impression que libertaire est assimilable pour certains à "les partis c'est de la merde vive les collectifs" et "je fais ce que je veux", tendance générale qu'on observe beaucoup chez des gens de la B dont on peut voir les implications concrètes...

Dans mon comité je dois faire chier des jours et des jours pour pouvoir organiser une diff, un collage, une réunion...
Pendant ce temps là, la plupart des camarades B passent leurs temps dans les énièmes mêmes collectifs SP, Santé, etc... avec les énièmes même gens (2 PC, 2 PG, 1 CGT Hopitaux, 1 Sud, 1 Fase)... pour ce qui est de l'apparition propre de l'orga, de l'existence propre du parti, et de son existence, ben je suis limite le seul à m'en soucier. Quand je suis arrivé en 2010, on était 10 en réunion, les camarades passaient leurs temps en collectifs. On m'a écouté que 3 fois quand il s'agissait de tracts ou collages, et on a fini par les organiser. Aujourd'hui on est 4 (10 ou 15 en comptant les cotisants qui viennent pas jamais en réunion et qui n'apparaissent qu'au moment des votes (Congres, CN) en procurations P3 ou C). On fait pas plus d'apparitions NPA qu'avant. Mais on est toujours dans les mêmes collectifs avec les mêmes personnes...

Heureusement qu'il y a le syndicat étudiant ou je milite à coté, sinon, je serai vraiment désoeuvré...

J'ai réussi à organiser un collage. O Joie ! Fête ! Bombance ! Sauf qu'on pouvait rien coller pour Poutou ou 2012, sinon je me retrouvais seul à coller... Et quand il y a les JI, les NA, et toutes sortes de fafs en ville, c'est mieux d'éviter... Là, en plus j'ai découvert qu'il y en a un qui dans le dos du comité négocie déjà avec le FdG, des candidatures communes NPA-FdG aux législatives (le même qui refuse de coller Poutou "parce que le NPA c'est pas ça")...

Peut être que je vais finir par aller differ tout seul, parce que là... Je ferai des contacts et m'organiserai avec eux, pour les ramener en comité... Vous en pensez quoi ?

Je peux même pas vraiment gueuler en comité ou au niveau départemental, vu qu'on m'ignorerait, ou que c'est moi qu'on bazarderait hors du npa, parce que je suis vilain petit canard de la P4, de la Tendance Claire...

A coté de ça, les JC, sur des bases de classe et anti-mélenchon (et un folklore pseudo stal, et aussi des limites politiques) grossissent quantitativement et qualitativement, interviennent sur les facs, sur tous les lycées de la ville, au FJT, dans les CFA (je sais je vois bien ce qu'ils font et les plannings, ma meilleure amie est leur secrétaire de section), ils animent des soirées debat tous les jeudi... J'ai l'air fin moi avec mon comité fantomatique... Ils sont sympas sinon, les JC, ils tirent pas sur l'ambulance (ou le corbillard), alors qu'ils pourraient... Peut être que je suis le trotskiste préféré des staliniens...

Enfin bref, je devrais peut être me mettre à boire sinon... ou finir toto anarcho-primitiviste... ou aller rigoler à l'ARS-Combat... ou me consacrer à mes études et devenir un mandarin...

Enfin bref, - après ce bref intermède à caractère cathartique,ou plutot du genre "retenez moi sinon je saute par la fenêtre" -, pour moi être libertaire, c'est être plate-formiste (cf la plate-forme d'archinov) et ce qui est important dedans, c'est la partie organisationnelle...


Dernière édition par Marco Pagot le Jeu 21 Juin - 3:37, édité 1 fois
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Duzgun le Mar 4 Oct - 23:34

tomaz a écrit:plusieurs choses

la question de statuts travaille a mon avis l'ensemble des comité et militant du npa, que les libertaires (du moins ceux qui se réclament de l'idéologie, s'en inspirent) en face un combat au nom de la démocratie interne du parti est a mon avis un exemple de travail sur un projets de société.

la période est ce qu'elle est, on agit en fonction de celle ci en montrant que les statuts, la vie démocratique interne sont les reflet des crispations que l'on vit. Les sentences du style : "il nous cracherons dessus quoique qu'il arrivent" ne nous aiderons pas non plus.
C'est juste pour dire que tu pourras décider ce que tu voudras dans les statuts sur les droits et devoirs d'une fraction, la nouvelle fraction fera comme le faisaient déjà Picquet, Cochin, etc : comme bon lui semble (ce qu'elle fait déjà).
De toute façon, j'ai du mal à voir dans le contexte actuel comment un consensus pourrait être trouvé sur les droits et devoirs des militants et de la future fraction. Il aurait fallu poser ça à plat avant d'être mis devant le fait accompli.

@Marco Pagot : y a pas un comité jeunes sur ta ville? Tu peux pas militer avec eux?
C'est sûr que beaucoup de camarades de la B jouent la politique de la terre brûlée, donc se retrouver dans un comité tenu par la B, c'est compliqué pour militer...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  gérard menvussa le Mer 5 Oct - 12:39

Je vais peut être faire mon curé noir, mais j'ai l'impression que libertaire est assimilable à "les partis c'est de la merde vive les collectifs" et "je fais ce que je veux", tendance générale qu'on observe beaucoup chez des gens de la B dont on peut voir les implications concrètes...
Peut être a tu des idées toutes faites sur les libertaires (et la tendance B, qui n'a effectivement que peu de rapport avec la vulgate "libertaire")
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Marco Pagot le Mer 5 Oct - 12:45

gérard menvussa a écrit:
Je vais peut être faire mon curé noir, mais j'ai l'impression que libertaire est assimilable à "les partis c'est de la merde vive les collectifs" et "je fais ce que je veux", tendance générale qu'on observe beaucoup chez des gens de la B dont on peut voir les implications concrètes...
Peut être a tu des idées toutes faites sur les libertaires (et la tendance B, qui n'a effectivement que peu de rapport avec la vulgate "libertaire")

Ben chuis un ancien d'Alternative Libertaire.

J'ai fait un contresens en oubliant des mots...

j'ai l'impression que libertaire [pour certains] est assimilable à "les partis c'est de la merde vive les collectifs" et "je fais ce que je veux"...

avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Invité le Lun 7 Nov - 14:59

...


Dernière édition par ... le Jeu 8 Nov - 22:17, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Vals le Lun 7 Nov - 17:22

Il sera peut-être intéressant (un jour ?) de montrer ce qu'il y a de compatible entre un engagement "libertaire" (respectable au demeurant) et le choix de construire un parti centralisé, discipliné, exigeant, et sans états d'âme pour mener la lutte de classe...jusqu'au bout.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Marco Pagot le Lun 7 Nov - 17:43

Vals a écrit:Il sera peut-être intéressant (un jour ?) de montrer ce qu'il y a de compatible entre un engagement "libertaire" (respectable au demeurant) et le choix de construire un parti centralisé, discipliné, exigeant, et sans états d'âme pour mener la lutte de classe...jusqu'au bout.

ça:
http://www.nestormakhno.info/french/platform/organisationelle.htm

Ces 3 points:

1) L'unité théorique

La théorie représente la force qui dirige l'activité des personnes et des organisations par une voie définie et dans un but déterminé. Naturellement, elle doit être commune pour toutes les personnes et toutes les organisations adhérant à l'Union Générale. Toute l'activité de l'Union Générale Anarchiste, aussi bien dans son caractère général que particulier, doit être en concordance parfaite et constante avec les principes théoriques professés par l'Union.

2) L'unité tactique ou méthode collective d'action

Les méthodes tactiques employées par les membres séparés ou les groupes de l'Union doivent être également unitaires, c'est à dire se trouver en concordance rigoureuse aussi bien entre elles qu'avec la théorie et la tactique générale de l'Union.

Une ligne tactique commune dans le mouvement a une importance décisive pour l'existence de l'organisation et de tout le mouvement: elle le débarrasse de l'effet néfaste de plusieurs tactiques se neutralisant mutuellement, elle concentre toutes les forces du mouvement , leur fait prendre une direction commune aboutissant à un objectif déterminé.

3) La responsabilité collective.

La pratique consistant à agir sous sa responsabilité personnelle doit être fermement condamnée et rejetée dans les rangs du mouvement anarchiste.

Les domaines de la vie révolutionnaire, sociale et politique sont avant tout profondément collectifs par leur nature. L'activité sociale révolutionnaire ne peut pas se fonder dans ces domaines sur la responsabilité personnelle des militants isolés.

L'organisme exécutif du mouvement anarchiste général - l'Union Anarchiste - se dressant de manière décisive contre la tactique de l'individualisme irresponsable, introduit dans ses rangs le principe de la responsabilité collective: l'Union toute entière sera responsable de l'activité révolutionnaire et politique de chaque membre; de même, chaque membre sera responsable de l'activité révolutionnaire et politique de toute l'Union.
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libertaires au NPA ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum