Etats-Unis d'Amérique

Page 23 sur 24 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Copas le Dim 23 Nov - 20:37

Le plus gros vendeur d'armes du monde demeure de loin les USA :
http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Crises-et-conflits-armes/Actualites/Les-5-plus-gros-vendeurs-armes-dans-le-monde-12947
Les États-Unis sont, de loin, le plus gros exportateur d’armes au monde. ils sont à l'origine d'environ 30 % des transferts d'armes classiques (en valeur). Leur position sur le TCA est donc déterminante.
Principaux clients :

Les États-Unis fournissent des armes à plus de 170 pays.
Ils ont restreint les transferts d’armes en direction du Myanmar, de la Chine, du Sri Lanka, du Zimbabwe et des pays visés par des embargos sur les armes décrétés par les Nations unies. Ils ont cependant vendu des armes à des pays comme l'Irak, Israël, le Sri Lanka, Bahreïn, l’Égypte et le Yémen, où il existait un risque substantiel qu’elles soient utilisées pour commettre de graves atteintes aux droits humains.

Transferts irresponsables :
Les États-Unis sont le principal fournisseur d’armes de l’Égypte et d'Israël, à qui ils vendent des armes lourdes ainsi que des armes de petit calibre, des munitions et des agents chimiques antiémeutes, malgré la répression violente menée contre les manifestants. Ils ont également fourni des armes de petit calibre, des agents chimiques et des véhicules blindés à Bahreïn. Ils fournissent aussi des armes, une aide militaire et des formations aux forces de sécurité colombiennes, malgré les atteintes répétées aux droits humains qu'elles commettent.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Roseau le Lun 24 Nov - 19:58

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Dinky le Mer 26 Nov - 14:22

Condamné à mort sur la base du témoignage d'un garçon de 12 ans en 1975, un noir américain a été innocenté après la rétractation de ce dernier. C'est la plus longue peine purgée dans un cas d'erreur judiciaire aux Etats-Unis.

Il a échappé de justesse à la peine de mort

Le prisonnier de 57 ans avait écopé de la peine capitale en mai 1975, reconnu coupable d'avoir, avec deux complices, frappé, jeté de l'acide et tiré deux coups de feu sur un homme qui était venu collecter la recette d'un magasin d'alimentation. Le tireur avait également grièvement blessé par balle la femme du propriétaire du magasin.
La sentence de mort avait été révoquée trois ans plus tard, en raison d'une erreur de procédure puis de l'abolition de la peine capitale en Ohio, depuis rétablie. Ses deux compagnons d'infortune, deux frères, avaient aussi vu leur peine commuée en prison à vie, avant d'être innocentés. Mais tous trois étaient passés proches de l'exécution.
Il a pardonné au témoin
"Toutes les charges ont été abandonnées et il a retrouvé la liberté", a indiqué à l'AFP Joseph Frolik, directeur de la communication du bureau du procureur du comté de Cuyahoga. Il a été innocenté sur la base du nouveau "récit du témoin qui avait 12 ans" à l'époque des faits, a ajouté ce responsable. Lors d'une audience mardi au tribunal du comté à Cleveland, le procureur Timothy McGinty avait déclaré que "l'Etat s'incline devant l'évidence" et abandonne les poursuites.





http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/condamne-a-mort-a-cause-du-faux-temoignage-d-un-enfant-il-est-innocente-apres-39-ans-de-prison_1624833.html

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Dinky le Mer 26 Nov - 14:26

FERGUSON : LE RACISME D’ÉTAT PROVOQUE LA RÉVOLTE

La colère de la population noire a éclaté, de nouveau, dans les rues de Ferguson. Cette ville du sud des États-Unis avait déjà connu plusieurs manifestations violentes à la suite du meurtre par un policier blanc d’un jeune noir désarmé.
C’est l’annonce que le policier assassin ne serait même pas jugé qui a mis le feu aux poudres. Aux États-Unis, les Noirs sont toujours traités comme des citoyens de seconde zone et les bavures policières contre les jeunes noirs sont monnaie courante : deux jours plus tôt, un autre jeune, de 12 ans cette fois, avait été tué à Cleveland par un policier pour avoir brandi un pistolet factice.

Alors la juste colère des Noirs se résume en un slogan : « Pas de justice, pas de paix ».

Brève LO

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Dinky le Sam 29 Nov - 19:18

États-Unis - Après les mobilisations de Ferguson, où en sont les Noirs américains ?

(Lutte de Classe-Novembre 2014)

Conclusion

Alors, quelles sont aujourd’hui les perspectives des Noirs américains ? Aujourd’hui, 60 ans après les premières mobilisations contre la ségrégation, un grand nombre de Noirs vivent dans des quartiers principalement noirs. Si les formes les plus sordides, les plus brutales de la ségrégation et des discriminations ont reculé au cours des années 1960 et 1970, c’était à la suite de l’immense révolte qui traversa alors la première puissance mondiale. Le mouvement noir s’est heurté à une dure répression, non seulement dans le Sud mais dans tout le pays, où de nombreux militants ont été arrêtés, incarcérés, voire exécutés par l’État et ses sbires. Aujourd’hui encore, 40 ans après, des militants comme Mumia Abu-Jamal payent de leur liberté d’avoir défié le pouvoir. Beaucoup l’ont payé de leur vie. Aujourd’hui, le mouvement noir n’a plus grand-chose à voir avec ce qu’il était. Une partie de ses cadres ont été liquidés, d’autres se sont démoralisés, d’autres encore se sont intégrés à la machine du Parti démocrate. Il existe certes toujours des associations pour les droits civiques, comme l’ancienne NAACP (Association nationale pour l’avancement des gens de couleur) ou le National Action Network. Il existe aussi, à l’échelle locale, de nombreuses Églises noires, souvent évangéliques, ainsi que la Nation de l’Islam, à laquelle appartenaient Malcolm X ou Mohammed Ali, et qui est également une organisation noire. Enfin, il existe une certaine conscience noire, au sens d’expériences partagées du racisme, des discriminations, de l’histoire aussi.

Mais on ne peut plus parler de mouvement noir, comme on pouvait en parler dans les années 1960 et 1970. Celui-ci avait représenté une leçon de choses pour toute la classe ouvrière américaine et, au-delà, pour les opprimés du monde entier. Il représentait un vaste soulèvement contre la discrimination raciale qui, on l’a vu, non seulement lèse les Noirs, mais constitue en fait une pierre angulaire du capitalisme américain. Après des décennies de luttes infructueuses d’associations réformistes pour les droits civiques, c’est par un soulèvement violent que les Noirs américains ont conquis non seulement leur dignité, mais aussi les quelques droits démocratiques élémentaires que la bourgeoisie des pays riches est disposée à accorder, plutôt que de risquer une révolution. À la violence du pouvoir blanc, les Noirs répondaient par leur propre violence. Et si la révolte des années 1960 ne s’est pas transformée en révolution, c’est aussi parce qu’elle ne pouvait le faire. Elle ne visait pas au renversement du capitalisme, mais à la fin des discriminations à l’encontre des Noirs, qui en font partie. Les Noirs étaient le talon d’Achille du capitalisme américain mais ils ne pouvaient, avec leurs seules forces, détruire le pouvoir blanc, celui de la bourgeoisie. Les Noirs représentaient en revanche la fraction la plus combative, la plus politisée, la plus consciente de la classe ouvrière. Et la combativité des prolétaires noirs entraîna aussi celle des travailleurs blancs, avec de nombreuses grèves dans tout le pays à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Elle contribua également à l’opposition à la guerre du Vietnam, en particulier parmi les soldats envoyés là-bas. Mais il n’y eut pas de tentative consciente faite pour que la révolte des Noirs soit rejointe par le reste du mouvement ouvrier, dans un combat commun. Aucune force politique significative ne proposait cette politique.

Aujourd’hui, comme le montrent les mobilisations qui ont suivi le meurtre raciste de Ferguson, c’est toujours sans doute un peu le cas, au sens où bien des Noirs ont une conscience plus aiguë de l’oppression et de l’exploitation. Cela n’empêche ni les illusions – et les Noirs en eurent beaucoup à propos d’Obama – ni la démoralisation, en particulier parmi ceux qui sont marginalisés par la société.

Mais la conscience d’appartenir à la classe ouvrière, aux intérêts opposés à ceux de la bourgeoisie, est plus élevée parmi les Noirs que parmi les Blancs. Cependant, le contexte politique a bien changé. La classe ouvrière américaine doit faire face à des décennies de compromissions syndicales et de reculs sur le plan de ses conditions de travail, de son organisation, de ses traditions de lutte aussi. Si une explosion de colère se produisait, les travailleurs noirs pourraient assurément y jouer un rôle moteur. Mais pour eux comme pour les travailleurs blancs, regagner le terrain perdu, mettre un coup d’arrêt à la dégradation des conditions de vie, cela veut dire trouver le chemin d’une lutte commune contre l’exploitation capitaliste et l’État qui l’incarne.
19 octobre 2014





http://www.lutte-ouvriere.org/documents/archives/la-revue-lutte-de-classe/serie-actuelle-1993/article/etats-unis-apres-les-mobilisations

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Copas le Sam 29 Nov - 21:38

Des mouvements occupy à une série de contre-attaques de mouvements sociaux, il y a bien un frémissement du camp de la classe ouvrière aux USA.
Les batailles longues, très longues, des travailleurs des grands hôtels, des fastfoods, les résistances face à la casse de l'US Postal qui a choqué beaucoup d'américains par les aspects profondément identitaires de cette société, de très nombreuses entreprises, la grande bataille du Wisconsin qui a été relayée par une série de batailles du même type dans d'autres états, les fractures sur la côte ouest du mouvement ouvrier, les longues luttes des infirmières qui se rallument sans cesse, d'abord dans l'ouest mais aussi maintenant dans l'Est, les batailles dans la grande distribution (comme Walmart) illustrent des fractures de plus en plus importantes dans la société américaine.

Les grandes centrales "jaunes" sont saisies de façon minoritaires mais réelles par les résistances sociales.

Si tout cela demeure minoritaire, il ressort que des phénomènes continuent de fracturer et agissent en sous-sol de la société US et que la vieille taupe peut ré-emerger massivement à tout moment. Le mouvement ouvrier US se recompose actuellement, nous en voyons les prémices, cela joue dans toutes les formes d'orga larges de ce mouvement et au premier chef les syndicats.

De bons scores électoraux, même locaux, illustrent de façon déformée l'évolution de la société US et ses affrontements.
La place de l'impérialisme US et sa crise doivent amener à regarder tout cela attentivement.

Une crise plus importante, notamment sous la forme de la continuité de l'érosion des positions de l'impérialisme US aura d'énormes conséquences pour notre classe dans cet état.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Roseau le Dim 30 Nov - 14:23

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Roseau le Mer 3 Déc - 14:22

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Dinky le Mer 3 Déc - 23:42

États-Unis : la colère ne retombe pas

Après la relaxe du policier Darren Wilson, le 24 novembre, les manifestations se sont poursuivies aux États-Unis. À Saint Louis, tout près de Ferguson, dans le Missouri, des manifestants ont perturbé le « Black Friday », une journée de commerce en vue des fêtes de fin d'année, obligeant un centre commercial à fermer. En une semaine, quelque 260 manifestations ont eu lieu dans 44 États différents.
La non-inculpation de Darren Wilson avait été à peine prononcée qu'Obama appelait la population à respecter la décision. Pendant ce temps, la garde nationale quadrillait Ferguson, pour mettre fin aux émeutes qui ont suivi la relaxe. Les propositions faites par Obama quelques jours plus tard - équiper les policiers de caméras individuelles - ressemblent fort à des simulacres. Il est déjà fréquent que les meurtres de jeunes Noirs par la police soient filmés par des caméras de vidéosurveillance ; et cela ne se traduit pas par des inculpations. Car, sur le fond, la question n'est pas technique, elle est sociale et politique.

D'ailleurs, de nouveaux meurtres sont venus s'ajouter tout récemment à la longue liste où figure Michael Brown. Ainsi, le 20 novembre, un policier new-yorkais a tué un jeune Noir, Akai Gurley, dans une cage d'escalier. Le commissaire de police a décrit la victime comme « totalement innocente... pas engagée dans une activité criminelle en aucune sorte ». Le maire démocrate de New York, à l'image vaguement de gauche, a mis en garde contre tout rapprochement avec le meurtre de Michael Brown à Ferguson, ou avec celui d'Eric Garner, un Noir de New York étranglé à mort l'été dernier par des policiers alors qu'il revendait des cigarettes.

À New York comme à Ferguson, c'est le racisme chronique de la police et de la justice américaines qui est en cause. Et c'est contre cela que les protestataires ne baissent pas les bras.

Michel Bondelet

LO

Dinky

Messages : 400
Date d'inscription : 02/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Roseau le Dim 7 Déc - 18:15

Déficit commercial américain : exportations et importations en forte baisse

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-04/q3-gdp-alert-us-trade-deficit-worse-expected-exports-goods-imports-drop
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Roseau le Lun 8 Déc - 14:39

La « Destinée manifeste » et l’exceptionnalisme américain [1/4] : Histoire de deux concepts essentiels
http://www.les-crises.fr/destinee-manifeste-exceptionnalisme-americain-14-histoire/
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un Etat terroriste de premier plan

Message  Roseau le Mar 9 Déc - 17:24

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Révolte contre un système d'oppression

Message  Roseau le Mer 10 Déc - 5:03

http://npa2009.org/idees/ferguson-revolte-contre-un-systeme-doppression

A lire aussi
Où en est la lutte pour les 15 dollars?
http://npa2009.org/idees/etats-unis-ou-en-est-la-lutte-pour-les-15-dollars

Et aussi...
Vers un renouveau du mouvement ouvrier aux États-Unis. Après la grève des enseignants de Chicago (2012)

Aux Etats-Unis, la crise du mouvement syndical pousse parfois certaines organisations
à mener des expériences qui sortent de l'ordinaire.
Dans cet article, paru dans le numéro 89 de l'International Socialist Review
(après une première partie dans le numéro précédent),
Lee Sustar revient sur l'une des plus importantes grèves de ces dernières années,
celle des enseignants de Chicago, et les questions stratégiques qu'elle a soulevées.
http://www.contretemps.eu/interventions/vers-renouveau-mouvement-ouvrier-%C3%A9tats-unis-apr%C3%A8s-gr%C3%A8ve-enseignants-chicago-2012
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Roseau le Lun 15 Déc - 14:14

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La bulle gonfle, gonfle...

Message  Roseau le Dim 21 Déc - 0:16

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les grosses banques sont de retour

Message  Roseau le Dim 25 Jan - 19:39

Le mois dernier, le congrès des États-Unis a succombé au lobbying de Citigroup
et abrogé un point clé de la réforme Dodd-Frank de 2010
sur la réforme de Wall Street et la protection des consommateurs :
la règle qui empêchait les banques de trader des produits dérivés.
http://www.project-syndicate.org/commentary/dodd-frank-repeal-us-financial-regulation-by-mark-roe-2015-01



avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Copas le Sam 18 Avr - 21:39

Le mouvement pour un salaire minimum horaire de plus de 15$ (12 €) qui existe depuis plus de 2 ans dans les mac dos et s'est étendu à toute la restauration à domicile, aux employés d'aéroport, à des professeurs. aux hypers style  Wal-Mart, et commence à gagner d'autres secteurs comme les services à domicile.


Le salaire minimum actuel aux États-Unis est de 7,25$ l'heure (5.8 €)
Le mouvement en cours a touché au moins 230 villes en Avril 2015.


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  sylvestre le Mar 21 Avr - 11:42

Copas a écrit:Le mouvement pour un salaire minimum horaire de plus de 15$ (12 €)

14 € au cours actuel.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Copas le Mar 21 Avr - 20:50

Oui juste .
J'en étais encore à 1,20 dollar pour un euro.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  gérard menvussa le Mer 22 Avr - 19:08

Je reprend une vieille intervention (qui me semble sinon "juste" du moins "significative") de Sylvestre :

les services de sécurité nationale américains mis en place après le 11-Septembre - et donc en pleine expansion depuis - sont devenus si tentaculaires, secrets et inextricables qu'il est impossible d'en connaître avec précision l'efficacité

Il me semble à moi que c'est le capitalisme pris dans sa globalité dont il est difficile voir impossible de mesurer "l'efficace"...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  verié2 le Ven 19 Juin - 16:03


Quelques-unes des victimes de Charleston :
Personne ne parle de "terrorisme" à propos du suprématiste blanc qui a commis cet ignoble attentat...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Carlo Rubeo le Mar 7 Juil - 12:40




Callout to Smash the Klan in Columbia, SC



On Saturday, July 18th, the Loyal White Knights of the Ku Klux Klan will assemble on the statehouse grounds in Columbia, SC. And we will confront them.

This rally is part of a recent wave of anti-Black terror, from the Charleston massacre to the arson of Black churches, that has strategically sought to build upon a white racist backlash against the #BlackLivesMatter, anti-police uprisings of the past year.

We call upon all those willing and able—#BlackLivesMatter activists, community organizers, anti-racists, anarchists and other radicals, and anyone else furious with racism and the police—to converge on Columbia, confront the Klan, and defy their message of white supremacy. History has shown—from the armed standoff against a lynch mob in Columbia, TN in 1946 to the 1958 Battle of Hayes Pond, from the Deacons for Defense to the armed defiance of Monroe, NC’s NAACP chapter, from the 1979 Greensboro Massacre to the 1997 confrontation with the Klan in downtown Asheville, NC—that we must oppose white supremacist organizing actively and physically, in our streets and neighborhoods.

The KKK is only a small group, whose ability to inflict racist violence actually pales in comparison to that of structures like the police, the economy, and the state. But the sentiment that groups like the KKK hold runs deep through the currents of whiteness in this country, and is a major obstacle to our struggles against these larger structures. Explicit manifestations of white supremacy like the Klan are one way that the state will seek to contain the #BlackLivesMatter organizing and anti-police riots of the last year; at this historic juncture, a large Klan rally in the South cannot go unchallenged.

Bring banners, bring a friend, and bring your anger and rage against the white supremacy that courses through the veins of this society. See you in Columbia.

Anti-Confederate Vandalism and Protests Continue to Intensify



Anti-Confederate vandalism across the US South hasn’t let up, just as right-wing and racist rallies in support of the Confederate flag have also gained steam. Last week, a monument to Jefferson Davis in Richmond, Virgina, who served as President of the Confederacy during the civil war, was vandalized with “Black Lives Matter.” A lone man was also later arrested and charged with painting an “L” (for ‘LOSER’) on the same statue.

On55973094305cf.image July 3rd it was reported that a monument for Confederate soldiers and sailors was also vandalized in Richmond, with graffiti reading, “RBGz,” and apparent nod to the Dead Prez album, ‘Revolutionary But Gangsta.’

Since we last reported, there have been more actions as well. In early July, a Confederate cemetery was vandalized in Durham, North Carolina. At Winthrop University in South Carolina, someone vandalized a picture of Ben Tillman, former Govenor of the state, writing “violent racist.” Tillman was a vehement white supremacist who helped ensure white rule in a post-Civil War south. On the campus of Chapel Hill in North Carolina, a Confederate statue was attacked with graffiti reading, “KKK,” and “Black Lives Matter.”

In Northern States, groups have held rallies in solidarity, burning both Confederate and US flags. According to the NY Daily News, such rallies have taken place in Denver, New York, and Charleston, SC. In Austin, Texas, the Revolutionary Alliance of Trans-People Against Capitalism, held a ‘Fuck the Fourth’ event:
avatar
Carlo Rubeo

Messages : 251
Date d'inscription : 03/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Etats-Unis

Message  Leoni le Mer 29 Juil - 17:18

La question concrète aux USA, c'est de construire un parti noir associé à la construction d'un Labour party, totalement indépendant des 2 partis de la bourgeoisie, Labour party rassemblant les travailleurs blancs, hispaniques, noirs...

Leoni

Messages : 170
Date d'inscription : 17/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Toussaint le Mer 29 Juil - 21:49

un parti noir associé à la construction d'un Labour party
Autrement dit, un parti noir dont la fonction serait d'amener des noirs au sein d'un parti dans lequel ils seraient minoritaires et joueraient un rôle de lobbyisme... Perso, je ne vois pas comment ce truc pourrait se développer, pas plus de sens que le Bund dans le parti sd russe. Ensuite, l'intérêt d'un parti noir, c'est de rassembler les noirs qui veulent prendre en mains leur propre défense, "par tous les moyens nécessaires", sans, justement dépendre des positions d'autres n'ayant pas leurs problèmes, comme le reste du parti que tu décris. Ce genre de choses, rentrer dans les grands partis, cela a déjà été fait, cela n'a pas donné grand-chose. Maintenant, si le Labour Party en question crèe un parti noir, et invite ses adhérents noirs à rentrer dans les organisations noires indépendantes du parti, comme aux USA, on a pu voir des communistes travailler avec le BPP, par exemple, c'est une autre histoire. Mais un parti noir pour renforcer en position minoritaire un parti qui serait dominé par d'autres, c'est à nouveau créer une structure noire sous tutelle. Parce qu'un Labour Party, ce n'est pas un parti révolutionnaire marxiste (et même, cela ne garantirait rien, il suffit de voir ce qui est dit dans l'EG française sur l'auto-organisation des racisés), il est donc soumis en dernière instance à la domination des représentations bourgeoises du monde, et parmi elles la vision racisante, voire raciste. Ce n'est pas parce qu'il s'agirait d'un parti ouvrier que sa majorité blanche prendrait spontanément la question de la discrimination raciale comme une question essentielle. On aura vite fait d'entendre que le racisme s'étendra avec le capitalisme et qu'il ne faut donc pas mener de lutte spécifique contre lui pour ne pas diviser les travailleurs, mais au contraire que les noirs se donnent pour seuls objectifs ceux qu'ils partagent avec les blancs. A ce jeu, on sait qui perd toujours à la fin.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis d'Amérique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 24 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum