Homophobie

Page 32 sur 33 Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Mer 15 Juin - 12:41

Communiqué (14/06/2016) de la Ligue Internationale des Travailleurs - Quatrième Internationale (LIT-CI), notamment représentée au Brésil par le PSTU :

Repudiamos la masacre homofóbica en Orlando

La noticia de la mayor matanza a mano armada de la historia de los EEUU impactó el mundo entero. Omar Siddique Mateen, un sujeto con antecedentes de violencia y aparentemente “simpatizante” del Estado Islámico (EI), irrumpió durante la madrugada del domingo en un club nocturno LGBT de Orlando, en Florida, y mató a 50 personas e hirió otras 53.

Por SI de la LIT-CI

Desde la LIT-CI condenamos esta matanza atroz y exigimos castigo a sus responsables. Nos solidarizamos con las familias de todas las víctimas y compartimos su dolor e indignación. Independientemente de quién sea el responsable, el móvil de esta masacre es claro: estamos delante de un crimen de odio homofóbico y xenófobo. El blanco del asesino fue claro: LGBTs, en su mayoría de origen latino.

No se ha confirmado si Mateen actuó movido por fines de alguna organización terrorista. El Estado Islámico reivindicó la autoría de la masacre, lo cual es bien posible, dado su programa teocrático profundamente reaccionario y los métodos fascistas que utiliza dentro del “Califato” para asesinar y cometer todo tipo de atrocidades contra los homosexuales y las minorías religiosas. En cualquier circunstancia, repudiamos al Estado Islámico por su apoyo a la masacre.

Este ataque sin duda fortalecerá las posiciones xenófobas e islamofóbicas que pueden ser capitalizadas en los EEUU por sectores de ultraderecha como Trump, que aprovechó el crimen para reiterar su posición de prohibir la entrada de “musulmanes” al país.

Obama, por su parte, afirmó que “no hay pruebas” para concluir que el EI está detrás de este ataque. Dijo que el horror sería obra del “terrorismo autóctono” norteamericano. De cualquier forma, es un crimen que tiene el claro objetivo de atizar el odio homofóbico y racista, un ataque que pretende sembrar el terror entre la comunidad LGBT e hispana en una sociedad donde más de 20% de los crímenes de odio están motivados por la orientación sexual de la víctima. En los EEUU esta barbarie es cosa de todos los días. En Brasil, por ejemplo, un homosexual es asesinado a cada 27 horas.

Ante el intento de aterrorizar la lucha LGBT, es necesaria una respuesta contundente en las calles, para acabar con la homofobia, la xenofobia y todo tipo de opresión, entendiéndola como un mecanismo de dominación de la burguesía para dividir a nuestra clase.

El movimiento obrero debe asumir las reivindicaciones de todos los sectores oprimidos, en su lucha contra la explotación y contra todos los gobiernos capitalistas. La lucha contra el machismo, el racismo, la LGBTfobia y la xenofobia es una lucha del conjunto de la clase obrera y todos los sectores explotados.

No se puede ser indiferente ante una afronta como esta. Es hora de discutir en nuestras organizaciones la importancia que tiene la lucha contra las opresiones en el marco del programa anticapitalista en todo el mundo. En Medio Oriente, en particular, se impone intensificar la lucha para derrotar al imperialismo, a las dictaduras sanguinarias y al Estado Islámico, que juntos solo imponen explotación, opresión, masacres a los pueblos.

Es hora de pasar a la acción y responder los ataques que sufren los sectores oprimidos cotidianamente. Es hora de transformar el luto en lucha.

http://litci.org/es/mundo/norteamerica/estados-unidos/repudiamos-la-masacre-homofobica-en-orlando/

J'apprécie particulièrement ce passage :

"A cette tentative de terroriser la lutte des LGBT, il est nécessaire qu'il y ait une réponse forte dans les rues, pour mettre fin à l'homophobie, à la xénophobie et à toutes les formes d'oppression, qui doivent être comprises comme un mécanisme de domination de la bourgeoisie pour diviser notre classe.

Le mouvement ouvrier doit intégrer les revendications de tous les secteurs opprimés, dans sa lutte contre l'exploitation et contre tous les gouvernements capitalistes. La lutte contre le machisme, le racisme, l'homophobie et la xénophobie est une lutte de l'ensemble de la classe ouvrière et de tous les secteurs exploités."


Le communiqué (13/06/2016) du Partido de los Trabajadores (PT), section de la LIT-CI au Costa-Rica :

Ante la matanza homofóbica en el Club Pulse de Orlando

Desde el Partido de los Trabajadores nos solidarizamos con las familias de las víctimas del crimen de odio contra personas LBGTTI perpetrado ayer por Omar Mateen en el club Pulse. También extendemos nuestras más sinceras condolencias a la comunidad LBGTTI y latina de Orlando (y de todo el mundo) y repudiamos esta matanza.

Por PT – Costa Rica

Lamentamos profundamente la muerte de estos 50 jóvenes y redoblamos nuestro llamado a luchar contra toda ideología de discriminación y odio hacia las personas LBGTTI, los inmigrantes y las mujeres.

Repudiamos expresiones de naturalización de dicho crimen sobre la base de prejuicios homofóbicos como las del diputado Abelino Esquivel de Renovación Costarricense. Nos ponemos en guardia sobre cualquier intento de utilizar este crimen como excusa para justificar la represión gubernamental o impulsar discursos y políticas racistas contra árabes y/o mulsmanes en todo el mundo.

Independientemente de que se confirme que su perpetrador sea militante del Estado Islámico o no, el hecho es que este tipo de asesinatos o agresiones motivadas por el prejuicio y el odio contra la población LBGTTI también abundan en Centroamérica y Sudamérica (en donde no existe el Estado Islámico) y están escalando en los Estados Unidos.

Los discursos religiosos y la cultura y publicidad cargada de elementos homofóbicos e impulsores del modelo machista y violento de lo que significa ser hombre, incrementan la probabilidad de que este tipo de actos ocurran. De ahí que nuestro llamado sea a que hombres y mujeres de la clase trabajadora, independientemente de la orientación sexual que asuman, combatan estos discursos y políticas de odio y luchen por la igualdad de derechos y el respeto a la vida de estas personas.

El sistema capitalista utiliza esas ideologías de odio para dividir sectores de la clase trabajadora y enfrentarlos unos contra otros. Los oprimidos debemos unirnos y luchar contra el capitalismo, como única vía para lograr una verdadera sociedad de justicia e igualdad.

http://www.ptcostarica.org/ante-la-matanza-homofobica-en-el-club-pulse-de-orlando/

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Mer 15 Juin - 18:25

Article du dernier numéro de Solidarity (15/06/2016), l'hebdomadaire de l'organisation trotskyste britannique Workers' Liberty :

Orlando: we will not be silenced

By Gemma Short

On Sunday 12 June, 49 people were murdered in an LGBT club in Orlando, Florida, in the largest mass shooting in US history.


At around 2am the attacker Omar Mateen entered the Pulse nightclub and opened fire; shortly after he took a number of people hostage, barricading them and himself in a bathroom. Police used an armoured vehicle to demolish the wall into the bathroom, before engaging in a gun battle in which Mateen was killed.

53 more people were injured in the attack. The victims ranged from 20 to 50 years old, and were apparently overwhelmingly from black and Latino communities.

This was a deliberately targeted homophobic attack.

During the attack Mateen reportedly called 911. During the call he pledged allegiance to the leader of Daesh (ISIS). However it seems that Mateen did not plan this attack as part of the network of an organisation like Daesh. No communication between Daesh and Mateen has been found, but clearly the ideas and actions of Daesh had an influence on Mateen.

Mateen′s father has released a statement in which he said the attack had ″nothing to do with religion″. He also said his son had seen two men kissing a few months ago and been angered by it. In a later interview with TV broadcaster NBC he downplayed the influence he thought this had on Mateen′s motivation but said of the incident “they were kissing each other and touching each other, and he [Omar Mateen] said, ‘Look at that. In front of my son, they are doing that.’″

Mateen's homophobia does not come from nowhere. Mateen was not born homophobic. Mateen′s father has posted a video online in which he argues that his son′s actions were wrong. But he also seems to suggest that it is for God to punish gay people. Speaking in Dari he uses the word "hamjensbazi" for gay people, which Dari speakers say is used in a derogatory way.

Religious ideology is still a deep well-spring of homophobia around the world We can and should not ignore that. Not all religious people are homophobic and of course still less are predisposed to be violent towards LGBT+ people. But recognising that religion plays a significant role in oppressing people is crucial here.

Daesh is currently murdering our LGBT+ brothers and sisters in Syria and Iraq. In August 2015 six people were stabbed, one fatally, in an attack by an ultra-orthodox Jewish man on a Pride march in Jerusalem. The Iranian state systematically oppresses and murders LGBT+ people — recently a gay mullah who had been secretly conducting gay weddings fled Iran in fear of his life. The Christian far-right in the US have put forward more than 200 anti-gay laws and propositions in the last six months alone.

This growing climate of homophobia in the US, particularly through the vile transphobic ″bathroom laws″ put through by the populist right, could have very easily have led to this sort of attack by a Christian fundamentalist. Indeed Florida Senator, and former runner in the Republican presidential nominee race, Marco Rubio, has repeatedly opposed gay equality, including wanting to repeal same-sex marriage and protection against discrimination for LGBT+ employees.

It has been suggested by some regular customers of Pulse that Mateen had visited the venue a lot and may have been struggling with his own sexuality. This is a possibility. We may never know. But the main issues would remain the same. Many people internalise homophobia from their surroundings and use it against themselves. Many closeted gay people can be homophobic.

Much could be said about gun control in the US — it is despicable that it is still in the state it is. People will continue to die if it stays that way.

It is a sad fact that the state of politics is such that an anti-Muslim racist backlash in the US and elsewhere is also likely. We should oppose this without reducing one bit our opposition to Islamist movements who have anti-LGBT+, anti-woman, and anti-working class ideas and will act on them. The primary victims of Islamism across the world are Muslim-background LGBT+ people, women, secularists, and socialists. We must not forget those who have been fighting for, and dying for, secularism and against religious bigotry across the world for decades.

At the same time there have been attempts to downplay the homophobic motivation of this attack. Owen Jones was right to be angry at the attempt to sideline homophobia when he appeared on Sky News. It would suit right-wing politicians if they were able to portray this as a generalised attack on ″western values″ and ″western people″, and take the focus off homophobia, because they themselves perpetuate homophobia!

This is a reminder that the battle is not over on LGBT+ rights. Homophobia still exists, and the perpetrators discriminate, shame, hurt and murder people around the world every day.

We will not be silenced. The struggle continues.

http://www.workersliberty.org/node/26783

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Mer 15 Juin - 18:36

Dans le dernier numéro de Lutte ouvrière (15/06/2016) :

États-Unis : un acte horrible, et ceux qui l’exploitent

Après l’ignoble massacre perpétré dans la nuit du dimanche 12 juin dans une boîte de nuit homosexuelle à Orlando, en Floride, par un déséquilibré se revendiquant de l’État islamique, les tentatives d’exploiter l’émotion suscitée n’ont pas manqué, à cinq mois de l’élection présidentielle américaine.

La palme de la bêtise raciste revient une nouvelle fois au républicain Donald Trump, devenu coutumier des provocations xénophobes visant plus particulièrement les musulmans. Après s’être déclaré en décembre 2015, après la tuerie de San Bernardino, favorable à l’interdiction de l’entrée des musulmans sur le territoire des États-Unis, Trump a renouvelé sous une forme à peine atténuée la même proposition. Sa concurrente démocrate Hillary Clinton ayant réaffirmé après l’attentat sa volonté de réglementer davantage la vente des armes, Trump l’a accusée de vouloir « prendre les armes des Américains, puis autoriser l’entrée de ceux qui veulent nous assassiner ».

Que l’auteur du massacre de Floride soit né aux États-Unis n’arrête pas Trump, dont la démagogie vise à attirer les suffrages de la fraction la plus réactionnaire de l’électorat. Il s’est d’ailleurs bien gardé de dénoncer à un seul moment le fait que le tueur ait cherché à s’en prendre à des homosexuels. Car l’électorat ultrareligieux et conservateur dont le candidat républicain cherche à drainer les voix est lui aussi homophobe.

Si Trump est celui qui va le plus loin dans la démagogie raciste, les autres politiciens ne sont pas en reste sur le thème de la guerre à l’islamisme. « Nous sommes une nation en guerre contre les terroristes islamistes », a déclaré Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants. « Notre nation est en guerre. Le terrorisme islamiste radical a déclaré le jihad contre l’Amérique », a proclamé quant à lui l’ancien candidat à l’investiture républicaine Ted Cruz. S’il s’est montré plus sobre, Obama était tout de même dans le même registre en déclarant qu’ « aucun acte de terreur et de haine ne peut changer qui nous sommes ».

Quelles que soient les motivations réelles de ses auteurs, ce terrorisme aveugle qui vise à faire le plus de victimes possibles est particulièrement abject. En outre, loin d’affaiblir les gouvernements des puissances impérialistes, il les renforce, en leur permettant de se présenter comme les garants de la sécurité des populations, alors qu’ils sont les principaux responsables du chaos sanglant dans lequel se retrouve plongée la planète, chaos qui engendre la barbarie qui vient de frapper une nouvelle fois à Orlando.

Marc RÉMY

http://journal.lutte-ouvriere.org/2016/06/15/etats-unis-un-acte-horrible-et-ceux-qui-lexploitent_68695.html

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  verié2 le Mer 15 Juin - 19:06

Article nettement plus correct que la malencontreuse brève. Mais la fin est un peu plaquée. Et il faut expliquer que l'homophobie meurtrière est très largement endogène aux Etats Unis !

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Mer 15 Juin - 19:08

Communiqué (13/06/2016) du courant trotskyste international Socialismo o Barbarie, auquel appartient l'organisation argentine Nuevo MAS (Movimiento al Socialismo) :

Orlando : Nous condamnons le massacre homophobe

Déclaration du courant international Socialisme ou Barbarie, 13/06/2016

Empêchons que cet horrible crime soit utilisé par la droite pour promouvoir le racisme anti-immigrant et l’islamophobie !

Un nouveau massacre a eu lieu dans la nuit du samedi (11 Juin) aux États-Unis : ¡une fusillade dans un bar fréquenté par la population LGBTI en Orlando, Florida! Ceci laisse comme résultat 50 morts et de dizaines de blessés ! Un bar gay, qui était en plus très fréquenté par de jeunes latinos et afro-américains. Cela montre le caractère raciste et homophobe du massacre.

Le Courant International Socialisme ou Barbarie dénonce cette tuerie monstrueuse, nous sommes solidaires des victimes et leurs familles.

Le criminel part d’une haine réactionnaire envers les personnes LGBTI. Sa cruauté montre le côté le plus pourri, raciste et homophobe qui caractérise les secteurs les plus à droite et conservateurs de la société étasunienne.

Mais il ne faut pas confondre le contenu de ce crime – celui d’une agression homophobe– avec la couverture idéologique que l’assassin Omar Mateen lui donne, un fasciste avec des antécédents de violence machiste contre son ex-femme.

Le communiqué apparu dans le web, attribué à l’État Islamique (EI), disant que Mateen était un « soldat de Daech » ne nous surprend pas. L’Etat Islamique est une organisation semi fasciste, qui n’exprime aucune revendication réelle des exploités et opprimés du monde arabe, qui dans ses actions promeut les moyens et les objectifs les plus barbares et obscurantistes.

En tout cas, il n’est pas clair qu’il y ait une connexion directe entre Daech et l’l’assassin Mateen. Donald Trump, candidat d’extrême droite aux présidentielles, essaie de profiter de ceci, pour cacher le contenu homophobe du massacre. Ainsi, Trump et une grande partie de la droite des EEUU, d’Europe et d’autres régions essaient de renforcer le racisme et l’islamophobie, qui a été d’ailleurs la justification de leurs interventions militaires au moyen Orient.

C’est pourquoi il est décisif ne pas se tromper! Parce que la droite des États-Unis et de tout le monde veut profiter de ce brutal crime de haine motivé par l’homophobie, alors que ce sont les mêmes qui discriminent et haïssent les personnes LGBTI. Ils les considèrent des « pécheurs/euses » qui méritent d’être sévèrement puni/es : dans l’autre monde, avec l’enfer ; ou dans ce monde avec différents degrés de discrimination et de répression violente.

Le candidat à la présidence des républicains, Donald Trump, un flagrant homophobe qui prône comme point fondamental de sa campagne l’abolition de la conquête du « mariage pour tous », prend le massacre d’Orlando comme un drapeau pour redoubler sa campagne de haine raciste contre les peuples qui pratiquent l’Islam. Et aussi contre les immigrés… en occultant, en outre, qu’Omar Mateen, responsable de l’attaque, est états-unien par naissance, et que ce sont les propres secteurs ultra conservateurs comme lui, qui promeuvent une « morale » réactionnaire qui facilite ce type d’attaques barbares.

Trump est célèbre dans le monde entier pour sa prédication raciste anti-mexicaine et en général, anti-Latino. Mais la presse occidentale a mis moins en évidence dans sa campagne, que la prédication de la haine anti-latino est toujours allée de pair avec l’islamophobie.

Cela se produit dans le contexte d’un climat réactionnaire au niveau international dans plusieurs pays, où il y a des avancées des groupes plus conservateurs. Il existe de fortes attaques contre la classe ouvrière, les migrants, les droits des femmes et aussi contre la communauté LGBTI. Trump aux États-Unis, fait partie du phénomène.

Mais ce tournant réactionnaire, ces attaques, suscitent un rejet dans de larges secteurs de la classe ouvrière, de femmes et de jeunes. Cela commence à s’exprimer dans de nouvelles formes d’organisation et de lutte des activistes. Par exemple, les grèves en France contre la réforme du travail du « socialiste » Hollande ou la jeunesse aux États-Unis qui soutient Bernie Sanders. Ce dernier se présente auxEtats-Unis comme candidat « socialiste » à la présidentielle … et contre Hillary Clinton, qui fait partie de l’establishment yankee qui a mené la guerre au Moyen Orient et qu’Obama a continué.

Dans ce cadre, dans le monde entier auront lieu à la fin de juin les « marches de fierté LGBTI ». Celles-ci commémorent le combat et les mobilisations lancées le 28 juin 1969 au bar New-yorkais de Stonewall en signe de protestation contre la répression policière contre les personnes LGBTI.

Maintenant, dans tous les pays, après ce fait horrible, la commémoration doit acquérir un contenu plus politique. Orlando doit nous motiver à défendre les droits démocratiques des personnes sexuellement diverses et à empêcher que ce monstrueux crime serve à promouvoir l’islamophobie et le racisme dans le monde entier.

La version de ce texte en espagnol : http://www.socialismo-o-barbarie.org/?p=8022

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Prado le Mer 15 Juin - 23:13

verié2 a écrit:
Cette brève est en effet particulièrement maladroite et incompréhensible pour beaucoup de lecteurs.
Mais, en plus, elle est fausse, car elle fait totalement abstraction du climat homophobe qui règne en ce moment aux Etats unis et de la multiplication d'agressions homophobes. Ce massacre n'est pas un acte "importé" par Daesch mais bien un produit de la société américaine, comme les autres crimes de masse (tradition locale facilitée par la vente libre des armes de guerre).

On peut lire avec intérêt à ce propos l'article d'un historien de la question homosexuelle (et militant) dans Le Monde daté d'aujourd'hui. Et j'espère que LO trouvera des choses plus intelligentes à dire...
Plusieurs facteurs ont pu se combiner pour amener Omar Mateen à commettre ses crimes. Je crois qu'on ne dispose pas de suffisamment d'éléments pour écarter un facteur ou un autre. Peut-être aurait-il de toute manière pété un cable  et commis un jour un attentat homophobe dans d'autres circonstances. Mais on ne peut pas ignorer non plus que, fin mai, le porte-parole de Daech a appelé à commettre des meurtres contre des Américains et des Européens  durant le Ramadan (comme l'a ensuite fait Larossi Abballa en France).
Par ailleurs, Omar Mateen ne s'est pas seulement réclamé de Daech. Il a également exprimé sa solidarité avec d'autres prétendus djihadistes, les frères Tsarnaev (auteurs de l'attentat du marathon de Boston) et  un Américain, Abu-Salha, qui a commis une attaque-suicide en Syrie et qu'il a peut-être connu puisqu'ils avaient fréquenté la même mosquée.
Une parenthèse au sujet de la société étatsunienne : elle est agitée par de forts courants homophobes et particulièrement réactionnaires mais, fin 2015, un sondage a tout de même indiqué que 42% de la population soutenait le "mariage gay" (40% chez les musulmans).

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  verié2 le Jeu 16 Juin - 9:36

"L'assassin d'Orlando n'avait aucune pratique religieuse ; il avait prêté allégeance à Al-Qaida, au Hezbollah et à Daesh, soit 3 organisations en guerre l'une contre l'autre, ce qui montre qu'il n'y connaissait strictement rien ; il idéalisait le NYPD, une des polices les plus violentes des USA ; il avait bossé pour une entreprise de sécurité dans une prison pour jeunes, où il avait tapé des enfants ; il avait des doutes sur sa sexualité et sa masculinité ; il était raciste envers les Noirs et Latinos ; il était né et avait été élevé aux USA. Bref, avant d'être un "Afghan islamiste", c'était surtout un Américain pur jus , à l'image de cette société raciste, violente et homophobe"

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  verié2 le Jeu 16 Juin - 9:42

Y-a-t-il aux Etats-Unis un seul Imam qui ait tenu des propos homophobes aussi violents ?

"Steven Anderson, le fondateur de l'église «Faithful Word Baptist Church», s'est réjoui dimanche de la tuerie perpétrée dans 1 bar gai d'Orlando où 49 personnes ont perdu la vie & 53 autres ont été blessées.
«La bonne nouvelle, c'est qu'il y a 50 homosexuels de moins dans le monde, parce que, vous savez, ce sont 1 bande de pervers dégoûtants», affirme le pasteur dans une tirade haineuse publié publiée dimanche sur YouTube.

«50 de ces pédophiles ne feront plus de mal aux enfants. La mauvaise nouvelle, c'est que plusieurs d'entre eux sont toujours en vie et qu'ils pourront continuer à s'attaquer aux enfants», regrette Steven Anderson.

L'homme, qui se décrit comme un fervent chrétien adepte de la Bible, craint aussi que la tuerie d'Orlando ne soit utilisée pour restreindre l'accès aux armes à feu, et pour faire interdire les «discours haineux»." http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2016/06/20160613-152003.html

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Prado le Jeu 16 Juin - 10:40

verié2 a écrit:
"L'assassin d'Orlando n'avait aucune pratique religieuse ; il avait prêté allégeance à Al-Qaida, au Hezbollah et à Daesh, soit 3 organisations en guerre l'une contre l'autre, ce qui montre qu'il n'y connaissait strictement rien ; il idéalisait le NYPD, une des polices les plus violentes des USA ; il avait bossé pour une entreprise de sécurité dans une prison pour jeunes, où il avait tapé des enfants ; il avait des doutes sur sa sexualité et sa masculinité ; il était raciste envers les Noirs et Latinos ; il était né et avait été élevé aux USA. Bref, avant d'être un "Afghan islamiste", c'était surtout un Américain pur jus , à l'image de cette société raciste, violente et homophobe"
Qui a écrit cela ?
Ce texte commence par une contre-vérité : "L'assassin d'Orlando n'avait aucune pratique religieuse".
Bien au contraire :
- il s'est rendu deux années de suite en Arabie saoudite et, selon le ministère de Intérieur saoudien, c'était pour y participer à un pélerinage (le pélerinage mineur, Umrah, non obligatoire) ;
- il allait à la mosquée plusieurs fois par semaine (notamment deux jours avant le massacre) ;
- lorsqu'il travaillait dans un club de gym, à 18 ans, il se retirait pour prier.

Par ailleurs, mais cela n'a guère d'importance, il n'a pas "prêté allégeance à Al-Qaida, au Hezbollah et à Daesh, soit 3 organisations en guerre l'une contre l'autre, ce qui montre qu'il n'y connaissait strictement rien". Il a seulement prêté allégeance à Daesh (au moment du massacre) et s'est dit un jour membre du Hezbollah dans une discussion avec des collègues de travail qui l'emmerdaient.

J'ai lu qu'au Pulse il aurait épargné les Noirs, disant qu'ils étaient suffisamment victimes de la société américaine. Mais je ne sais pas ce que vaut cette affirmation. Il s'écrit tellement de choses sur internet...

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  verié2 le Jeu 16 Juin - 11:03

Texte d'un article traduit sur Facebook. J'ai oublié en effet de citer la source. Autant pour moi, je chercherai.

Sinon, Mateen semble surtout avoir été un malade : (http://www.linternaute.com/actualite/monde/1311937-omar-mateen-tuerie-d-orlando-l-effroyable-temoignage-de-son-ex-epouse/)
ORLANDO - Identifié après avoir été tué par la police américaine, Omar Seddique Mateen était un homme extrêmement violent et instable, selon son ex-femme.

Le portrait de l'auteur du massacre d'Orlando, survenu dimanche en Floride, s'affine au fur et à mesure qu'avance l'enquête. Les témoignages affluent sur les circonstances du drame, mais aussi sur le profil du tueur abattu par la police. Son ex-femme, Sitora Yusufiy, interrogée par la presse dimanche soir, a confié qu'Omar Mateen, avec qui elle a été mariée de 2009 à 2011, était un homme très violent. "Quelques mois après notre mariage, je me suis rendu compte qu'il était instable, bipolaire. Il se mettait en rage sans raison. Il me battait, il m'a violée plusieurs fois", a-t-elle fait savoir aux médias, ajoutant : "Comme si j'étais un otage, il m'empêchait de voir ma famille. Il était instable, un malade mental, vraiment dérangé. [...] Il me battait. Il rentrait à la maison et se mettait à me frapper parce que la lessive n'était pas faite, ou des choses de ce genre".

Et, selon des témoignages recueillis par Libération, il aurait bien été raciste :
https://fr.news.yahoo.com/tr%C3%A8s-discret-raciste-agressif-omar-mateen-vu-proches-112419944.html

Sur la religion 'Sud Ouest) :
"Il semblait normal", pas très religieux, souvent à la salle de sport, selon son ex-femme qui se souvient de photos prises par Omar Mateen déguisé en officier de police new-yorkais.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Prado le Jeu 16 Juin - 15:27

verié2 a écrit:Texte d'un article traduit sur Facebook. J'ai oublié en effet de citer la source. Autant pour moi, je chercherai.
J'ai trouvé le texte original, qui est encore plus simpliste que le résumé que tu en as fait. Il a été écrit par un jeune intellectuel né en Hollande, qui a milité avec les International Socialists (le courant autour du SWP britannique) et travaille maintenant pour Telesur.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Lun 20 Juin - 12:58

Un article (20/06/2016) de The Spark, l'organisation trotskyste américaine en lien avec LO. Plutôt pas mal.

Shooter Acted Out Violence Promoted by this Society

The FBI, Obama, and the media say that Omar Mateen, the shooter at the Pulse gay nightclub, did this for ISIS.

No one will ever know what went on in his mind. Only his actions can be known. And the actions of Mateen, who happened to be a guard, were to kill gay people, mostly Latino.

This was a guy who wanted to be a cop, who did everything he could to be cop. He earned a degree in criminal justice, worked as a correctional officer at the Martin Correctional Institution for adult males. Then for nine years, until his death, he worked for G4S Secure Solutions as a contract armed security guard for the company. Mateen was assigned work at various places including a facility for juvenile delinquents, a gated community on a golf course, and a courthouse.

Why gay people? ISIS is not alone in killing gay people. The U.S. has a long and vicious history of violence carried out against gay, lesbian or transgender people.

Thirty-two people were burned to death in June of 1973 when an arsonist turned a gay bar in New Orleans into an inferno. Five people were hurt when a bomb exploded at a lesbian bar in 1997. A gunman opened fire at a gay bar in 2000 after seeing two men hug each other. And of course, the infamous 1969 police raid at the Stonewall Inn in New York City that touched off riots and the modern gay rights movement. No, the shooting at Pulse was not the first such homophobic violence. That violence doesn’t spew up out of nowhere.

That violence is promoted by Christian preachers. Just hours after the massacre in Orlando, a Sacramento Baptist preacher praised and celebrated it exclaiming, “Are you sad that 50 pedophiles were killed today? Um – no – I think that’s great! I think that helps society. I think Orlando, Florida is a little safer tonight.” The preacher’s argument represents the same reasoning behind all the controversy surrounding who can use what bathroom.

This society, through its laws, and supported by fundamentalist religions of all sorts, says homosexuality is a crime and a sin. Mateen’s own father said “God will punish those involved in homosexuality.”

It shouldn’t be a big surprise that someone, who wanted to be a cop, murdered in cold blood 49 mostly gay men. It is not different from all the vitriol and hate espoused by this society against all of its victims and scapegoats.

https://the-spark.net/np1014202.html

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  verié2 le Lun 20 Juin - 14:34

Article correct de Spark. C'est important en effet de souligner que ce massacre homophobe a des causes endogènes et n'est pas un produit d'importation. Surtout pour des militants américains.

Sinon, il ne me semblait pas que Obama avait fait un lien si net avec Daesch, mais qu'il avait au contraire manifesté une certaine prudence - que lui a reproché Trump - en dénonçant avant tout le caractère homophobe du massacre.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Mar 21 Juin - 13:47

Article publié sur le blog du courant "Anticapitalisme & Révolution" du NPA (21/06/2016) :

États-Unis
Orlando, un massacre homophobe dans une société pourrissante




Dans la nuit du 11 au 12 juin, Omar Mateen a fait irruption au « Pulse », une discothèque gay d’Orlando (Floride). Avant d’être lui-même abattu par la police, il a assassiné méthodiquement 49 hommes et femmes, et blessé 53 autres. Les victimes, pour l’essentiel des jeunes gens d’origine latino-américaine, ont été ciblées du fait de leur orientation sexuelle ou de leur sympathie pour les gays, les lesbiennes et les trans. Le tueur aurait prétendu agir au nom de l’État islamique (Daech), l’organisation djihadiste qui s’est elle-même illustrée par de nombreux meurtres d’homosexuels en Syrie et en Irak. Soucieuse de sa publicité, cette organisation a d’ailleurs revendiqué la fusillade.

Tous les politiciens se sont empressés d’évoquer un acte « terroriste » commandité depuis l’étranger, cherchant à s’attaquer aux « valeurs » américaines. Ceux du Parti républicain, au premier rang desquels le milliardaire Donald Trump, ont amplifié leurs habituels discours hostiles à l’immigration, aux musulmans et au contrôle de la vente d’armes… tout en s’abstenant d’évoquer l’orientation sexuelle des victimes, leur électorat étant traditionnellement homophobe.

Plutôt qu’un djihadiste, Omar Mateen était le fils monstrueux d’une société capitaliste en décomposition. Son allégeance à Daech est sans doute une fanfaronnade visant à associer son crime à une cause « prestigieuse ». De parents afghans mais né aux USA, c’était un homme au machisme violent, qui méprisait les gays. C’était un minable réactionnaire, qui vouait un culte à l’institution policière et était coutumier des propos racistes à l’encontre des Latinos et des Noirs. Mateen avait en fait beaucoup de points communs avec d’autres nuisibles, qu’ils soient partisans de la suprématie blanche ou adeptes de sectes chrétiennes, comme ce pasteur évangélique qui a déclaré, quelques heures après la tuerie : « Est-ce que je suis triste que 50 pédophiles aient été tués aujourd’hui ? Euh… non. Je pense que c’est super ! Je pense que ça aidera la société. Je pense qu’Orlando est un peu plus sûr ce soir ».

Avant Orlando, le plus meurtrier de tous les attentats homophobes commis aux USA remontait au 24 juin 1973, quand une bombe incendiaire avait ravagé l’« UpStairs Lounge », un bar gay de La Nouvelle-Orléans : 32 hommes avaient péri asphyxiés, brûlés vifs, ou étaient morts des suites de leurs blessures. Loin de s’en émouvoir, l’opinion publique réactionnaire et les autorités avaient fait preuve d’une consternante inhumanité : des plaisanteries sur les victimes avaient circulé, relayées par une presse locale ironisant sur les « cadavres empilés comme des pancakes », et la police avait rapidement classé l’affaire après plusieurs déclarations teintées d’homophobie. Honteuses de leurs morts, certaines familles n’avaient pas récupéré les corps, qui avaient été inhumés dans une fosse commune.

Ce crime ancien nous renseigne sur le caractère très relatif du fameux « choc des civilisations », invention dont se servent les dirigeants des pays impérialistes pour justifier leurs politiques xénophobes et les guerres qu’ils mènent dans les pays pauvres. De nos jours, dans certains États américains, l’homosexualité d’un salarié est toujours considérée comme un motif valable de licenciement, et des commerçants peuvent légalement refuser de servir des clients homosexuels. Si les ténors du Parti démocrate se flattent d’avoir légalisé le mariage des couples de même sexe, pour la grande majorité des lesbiennes et des gays des classes populaires, cet arrêt de la Cour Suprême ne saurait masquer la réalité : encore et toujours, dans ce pays comme dans le reste du monde, assumer publiquement ce qui relève pourtant d’une orientation sexuelle naturelle, c’est s’exposer aux insultes et aux menaces, à plus forte raison quand on vit une existence précaire de prolétaire ; et cela peut conduire à l’hôpital, parfois à la morgue.

Les victimes d’Orlando pensaient être en sécurité dans une boîte gay, pouvoir oublier un peu leur quotidien dans l’un de ces commerces dits « communautaires », qui souvent profitent de la stigmatisation de l’homosexualité pour s’assurer une clientèle fidèle. Quand aux abords du « Pulse », les gyrophares des secours se sont éteints, l’homophobie était toujours là, et la presse a rapporté le témoignage poignant d’un rescapé qui venait de perdre son compagnon dans la tuerie : il allait devoir le pleurer en secret, ne pouvant se permettre de révéler son homosexualité à sa famille catholique.

L’homophobie est certainement le racisme le plus répandu au monde, un racisme qui n’est pas sans lien avec l’oppression multimillénaire des femmes. À travers les siècles, ces oppressions ont été marquées du sceau de l’évidence, défendues comme des lois « naturelles » par des idéologies très diverses, mystiques puis pseudo-scientifiques. Les religions jouent encore ce rôle dans bien des pays, en particulier dans les populations pauvres, en tant que vecteurs de superstitions et de préceptes arbitraires. Et si nous dénonçons les démagogues qui, aux USA comme en Europe, désignent les musulmans comme des terroristes potentiels et instillent le poison raciste dans les classes populaires, nous ne devrons jamais cesser de combattre les mots d’ordre religieux et leurs défenseurs, de quelque dieu qu’ils se réclament, chaque fois qu’ils s’opposent à l’émancipation des femmes et des homosexuels, et chaque fois qu’ils prêchent l’acceptation de l’ordre social existant.

Le combat contre l’homophobie et toutes les autres formes d’oppression, c’est le combat des travailleuses et des travailleurs réellement conscients de leurs intérêts. C’est le combat d’une classe sociale qui refuse de se laisser diviser par ses ennemis et qui, de fait, doit être fière de la diversité de celles et ceux qui la composent [1]. Cette classe ouvrière, en prenant un jour son destin en main, aura non seulement pour tâche de se libérer de l’exploitation capitaliste, mais également de débarrasser le monde des préjugés, de la violence et de l’obscurantisme qui, depuis des lustres, accompagnent le règne criminel de la bourgeoisie et des classes possédantes.

Pour nous comme pour tous les militants ouvriers conséquents, la lutte pour la libération des lesbiennes, des gays, des bisexuels et des personnes transgenres se confond avec la lutte pour le socialisme.

André Slava

------
[1] Ce texte a été écrit par un travailleur communiste et homosexuel, fier d’être tout cela à la fois.

http://anticapitalisme-et-revolution.blogspot.fr/2016/06/etats-unis-orlando-un-massacre.html

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Prado le Jeu 23 Juin - 23:41

Cette déclaration a été adoptée par le Bureau de la IVe Internationale lors de sa réunion du 19 juin 2016.

Après les tueries d’Orlando : douleur, colère et vigilance

Les meurtres perpétrés au Pulse, une discothèque des lesbiennes, gays, bisexuel-le-s, transexuel-le-s, intersexe et queer (LGBTIQ) d’Orlando aux États-Unis, nous laissent dans une profonde douleur. Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches, majoritairement membres de la communauté latino, et aux victimes des crimes de haine contre les LGBTIQ dans le monde. Nous participons ou organisons les rassemblements de solidarité, dans les nombreux pays où a lieu une réaction face au pire des meurtres de personnes LGBTIQ depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le fait que « l’État islamique » ait approuvé cette tuerie montre encore plus clairement le caractère ultra réactionnaire de cette organisation. Mais la bigoterie derrière ceci n’est pas nouvelle et n’a rien de spécifique à une seule culture ou religion. Aux États-Unis, pays où le tueur est né et a grandi, les politiciens de droite dénoncent le massacre d’Orlando, mais persistent hypocritement à bloquer les droits LGBTIQ. Dans d’autres pays, au nom du christianisme, on refuse même de reconnaitre que les victimes étaient homosexuelles. Les personnes LGBTIQ – en particulier les femmes trans – sont la cible de crimes haineux autour du monde.

Les morts et les blessés d’Orlando sont les victimes d’un affrontement sanglant entre deux idéologies de droite. L’une prêche la répression sexuelle au nom d’un fondamentalisme théocratique. L’autre instrumentalise les droits LGBTIQ pour mener des campagnes islamophobes et impérialistes. Les LGBTIQ musulmans sont cruellement victimes des deux idéologies et l’ont clairement fait savoir ; nous dénonçons le fait que leurs voix soient si peu prises en compte. Nous condamnons ces idéologies et appelons à les combattre, au nom de la liberté sexuelle, de la paix et de la solidarité internationale.

Paris, le 19 juin 2016
Bureau exécutif de la IV° Internationale

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  sylvestre le Ven 24 Juin - 14:35

Toujours risqué de se lancer dans de grandes analyses avant d'avoir tous les éléments pour un crime commis par un individu. Ce qui ressort plutôt à présent ce n'est pas "le combat entre deux idéologies de droite", mais quelque chose de finalement pas si lointain du pilote de Germanwings - en revanche la critique d'une "masculinité toxique" meurtrière et du caractère raciste du crime restent pertinentes.

http://www.politico.com/story/2016/06/orlando-shooter-gay-lover-omar-mateen-224644
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Prado le Sam 25 Juin - 0:23

sylvestre a écrit:Toujours risqué de se lancer dans de grandes analyses avant d'avoir tous les éléments pour un crime commis par un individu. Ce qui ressort plutôt à présent ce n'est pas "le combat entre deux idéologies de droite", mais quelque chose de finalement pas si lointain du pilote de Germanwings - en revanche la critique d'une "masculinité toxique" meurtrière et du caractère raciste du crime restent pertinentes.

http://www.politico.com/story/2016/06/orlando-shooter-gay-lover-omar-mateen-224644

Ce crime avait un certain caractère raciste. Mais il faut nuancer. Ce que dit l'homme qui se présente comme l'ancien amant d'Omar Mateen permet ainsi de mieux comprendre pourquoi, selon les dires de témoins du massacre, il aurait épargné les Noirs (alors qu'il a été présenté comme quelqu'un  détestant les Noirs) : il aurait voulu se venger de la manière dont il avait été traité par des gays Latinos, particulièrement par un homme dont il avait découvert trop tard qu'il était porteur du VIH.
L'article d'Univision Noticias auquel se réfère Publico apporte d'autres éléments importants pour comprendre ce qui s'est passé dans la tête de Mateen :
- "on one occasion Mateen expressed criticism of the U.S. war on terrorism and the killing of innocent women and children." Des témoins du massacre ont dit eux aussi que Mateen réclamait la fin des attaques contre Daesh.
- "Mateen expressed frustration over his father's extreme views on homosexuality, which included a belief that "gay people [are] the devil and gay people have to die,".
De même, Barry Sheppard (membre de Solidarity et ancien dirigeant du SWP) écrit : "If it is true that his internal conflict with his sexuality and homophobic culture was behind the massacre, then this was created by the homophobia of his immediate family reinforced by the homophobia evident in much of U.S. society".
Jusqu'à présent, le rôle joué par son père dans les événements ayant mené au massacre avait été peu souligné.

Prado

Messages : 1278
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Mer 29 Juin - 12:57

Byrrh a écrit:Article publié sur le blog du courant "Anticapitalisme & Révolution" du NPA (21/06/2016) :

États-Unis
Orlando, un massacre homophobe dans une société pourrissante


(...)

Avant Orlando, le plus meurtrier de tous les attentats homophobes commis aux USA remontait au 24 juin 1973, quand une bombe incendiaire avait ravagé l’« UpStairs Lounge », un bar gay de La Nouvelle-Orléans : 32 hommes avaient péri asphyxiés, brûlés vifs, ou étaient morts des suites de leurs blessures. Loin de s’en émouvoir, l’opinion publique réactionnaire et les autorités avaient fait preuve d’une consternante inhumanité : des plaisanteries sur les victimes avaient circulé, relayées par une presse locale ironisant sur les « cadavres empilés comme des pancakes », et la police avait rapidement classé l’affaire après plusieurs déclarations teintées d’homophobie. Honteuses de leurs morts, certaines familles n’avaient pas récupéré les corps, qui avaient été inhumés dans une fosse commune.

Après le massacre d'Orlando, un père a refusé de réclamer le corps de son fils : http://tetu.com/2016/06/29/pere-refuse-corps-fils-orlando/

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Jeu 22 Sep - 22:02

Dans "Le Courrier picard", voilà le genre d'article qu'on peut lire : http://www.courrier-picard.fr/region/assises-de-l-oise-la-triste-fin-du-petit-homme-gay-ia0b0n852762



"La triste fin du petit homme gay"... "employé modèle de l'usine Godin le jour, homosexuel en soirée"... Sommes-nous bien en 2016 ?? La "PQR" n'a jamais volé très haut, mais là... Shocked

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  verié2 le Ven 23 Sep - 8:39

En somme il a payé sa "double vie". A vomir... Difficile à croire que des abrutis écrivent encore des trucs qu'on croirait sortis de la presse des années trente.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Byrrh le Ven 23 Sep - 13:01

verié2 a écrit:En somme il a payé sa "double vie". A vomir... Difficile à croire que des abrutis écrivent encore des trucs qu'on croirait sortis de la presse des années trente.
Il y a aussi cette tendance chez les journalistes de la presse régionale : en fonction de l'idée qu'ils ont de leur lectorat local, ils se font volontiers démagogues, à l'instar des chaînes de télé. Le Courrier picard doit estimer que dans des coins où le FN cartonne, c'est un bon placement que de contribuer à l'abrutissement général en se vautrant dans le traitement putassier et complaisant des faits-divers. De toute façon, au sujet de l'homosexualité, Le Courrier picard a déjà un déplaisant passif : Amiens - Mais quel est donc le problème du Courrier picard avec les homosexuels ? (article de Yagg publié en 2014).

Faut-il rappeler qu'entre 1940 et 1944, les journalistes du quotidien collaborationniste L'Echo de Nancy étaient les mêmes que ceux de L'Est Républicain d'avant-guerre ? Et qu'à quelques exceptions près, ce furent les mêmes qui continuèrent leur carrière quand ce journal reprit son nom à la "Libération" ? Avec bien sûr toujours les mêmes actionnaires. Les journalistes du Courrier picard peuvent donc être rassurés : si un jour le régime politique de la France évolue carrément plus à droite, ils ne se retrouveront jamais avec le visage en "bouillie", pour reprendre le vocabulaire utilisé par Tony Poulain, le chroniqueur judiciaire à qui l'on doit cet article répugnant, qui salit la mémoire d'un prolo massacré par des voyous parce qu'il était homosexuel.

Byrrh

Messages : 1009
Date d'inscription : 12/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Zelda le Jeu 13 Oct - 13:25

Le courrier picard a écrit:
titre
ASSISES DE L’OISE La triste fin du petit homme gay
PUBLIÉ LE 22/09/2016
Courrier picard

Bernard Bernier, la victime du crime jugé cette semaine à Beauvais, menait une double vie : employé modèle de l’usine Godin le jour, homosexuel en soirée. L’a-t-il payé de sa vie ?

Les faits
Depuis lundi comparaissent en appel, devant la cour d’assises de l’Oise à Beauvais, trois habitants de Saint-Quentin : Mickaël Falentin, 31 ans, Demba Sacko, 34 ans, Mahamadou Konate, 42 ans.
Ils répondent de vol avec violence ayant entraîné la mort sur la personne de Bernard Bernier, 62 ans, le 5 août 2012.Condamnés en première instance à vingt ans de réclusion, ils connaîtront leur nouvelle peine demain vendredi.

Bernard Bernier était un petit homme « gentil, serviable, très ordonné », d’après sa sœur entendue hier. Il mesurait un mètre cinquante-cinq, était né le 16 décembre 1949. Il est mort le 30 avril 2013, huit mois après avoir été tabassé dans le coin des homosexuels de la gare de Saint-Quentin.
Car Bernard était gay. Sa famille dit ne l’avoir appris qu’au palais de justice de Laon, il y a un an. Avouer son orientation sexuelle n’était déjà pas simple à Paris ou New-York dans les années 60. Alors pensez, quand on est un petit employé de l’usine Godin, à Guise ! Bernard était celui qui s’occupe de sa maman. Bernard ne ramenait jamais de copine à la maison. Bernard avait un bon copain et, pour les extras, se rendait discrètement à Saint-Quentin.

Ses agresseurs pouvaient-ils ignorer ce que faisait un homme seul, entre la gare et le pont, vers 21 heures ? L’instruction n’a pas retenu la qualification de crime homophobe… Après avoir été roué de coups, le visage de Bernard Bernier n’était plus que bouillie. Les jurés l’ont constaté sur photos hier. Toute la nuit, son état s’est dégradé. Découvert à 6 heures le lendemain, il a été admis à l’hôpital pour des polytraumatismes, puis interné à cause de séquelles neurologiques, d’infections pulmonaires et urinaires, de dénutrition qui l’ont lentement mené vers la mort, sans jamais reprendre conscience. Sur la fin, Bernard devenait méchant…

Son nom était personne

Il a fallu deux semaines pour que la banque s’inquiète de mouvements suspects sur le compte du sexagénaire méticuleux et encore huit jours pour que des voisins répondent à l’avis de recherche lancé dans la presse.

Pendant presque un mois, Bernard n’était personne. Pas de quoi inciter la police locale à partir ventre à terre à la recherche de ses bourreaux. Parmi les nombreux errements de l’enquête, on relèvera cette acmé : le 6 août 2012, une sacoche est retrouvée au côté du corps meurtri de Bernard Bernier. À l’intérieur se trouvent les papiers d’identité de Mickaël Falentin, ainsi qu’un billet taché du sang de la victime.

Rarement un crime n’aura été signé de manière aussi explicite, mais Falentin ne sera interpellé par les « Experts-Saint-Quentin » que le 6 octobre 2013 !

Salut à tous.
Il y a l'article, il y a les faits, et il y a la "justice".
Je ne sais ce qui me désole le plus !
Commençons par l'article. Il est complet ? Il n'est pas signé ? C'est quoi, le correspondant local du type plumitif amateur payé à l'article ?
Une chose est sûre : il est tout simplement pervers : il décrit une situation scandaleuse, n'est pas totalement dupe du scandale mais... ça le ferait presque marrer.
C'est l'ignoble sensation qu'il me laisse, et si d'aucuns ici ne voient pas pourquoi, je suis prête à argumenter, mais j'ai l'impression que ça n'est pas nécessaire et que tout le monde ici voit ce que je vois.
Par contre, si vous voulez expliquer à quelqu'un ce qu'est le discours implicite, du coup, c'est un article éloquent; L'explicite dit un truc, l'implicite dit le contraire !!!

Les faits maintenant, qui sont hallucinants : Bernard se fait massacrer par 3 bonshommes dans un quartier gay et l'instruction n'aboutit pas à un crime homophobe ???
Seigneur, mais cela veut dire que le procès est tronqué d'emblée ? Quelqu'un en sait plus ? Je vais fouiller sur le net, mais ça veut dire qu'on va parler de quoi pendant le procès ? Quelle fable les assassins avancent-ils ? Délit de sale gueule ? Délit de petite taille ? Ou alors... ou alors... vu les noms, on peut se dire qu'il y a 2 blacks dans les agresseurs... Je serais avocat, je saurais quelle fable inventer pour défendre mes clients : Bernard a insulté mon client et l'a couvert d'injures racistes, et zou, le tour est joué. L'avocat inventera 1000 fables pour défendre celui qui le paie. Quelle curieuse vocation quand on y pense ?
Quel a été le rendu du procès ?
avatar
Zelda

Messages : 61
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 52
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Zelda le Jeu 13 Oct - 13:55

Bon, je développe.

http://www.courrier-picard.fr/region/assises-de-l-oise-la-triste-fin-du-petit-homme-gay-ia0b0n852762

Et voici le verdict final :
Et si j'ai tout suivi : le jury a effectivement donné la punition que mérite un crime homophobe (circonstance aggravante) aux 2 mecs d'origine malienne, mais sur le fond, ce crime ne sera pas rangé dans les crimes homophobes. Quant au "blanc", qui avait pourtant été déjà en justice pour agression homophobe, mais qui a eu un avocat plus malin qui lui a demandé d'avouer une partie, il a pris beaucoup moins, et donc ce qu'on prend environ pour "vol avec agression ayant entraîné la mort".
De ce que je comprends entre les lignes sur les faits :
Il y avait en gros 3 lumpen homophobes, un blanc et 2 noirs, qui menaient une lutte de territoire.
Ils ont commis une agression homophobe ensemble, et se dont divisés ensuite. Les 2 blacks ont gardé la carte bleue de la victime, sont partis s'offrir la belle vie tant qu'ils ont pu avec, et bien pris soin d'incriminer le blanc en posant sa sacoche en évidence près de la victime.

Alors que la qualification aurait due être clairement homophobe et qu'ils prennent tous pareil, on arrive exactement à l'opposé ! Un lumpen blanc prend 10 ans, 2 lumpens blacks prennent 16 ans, pour avoir volé quelqu'un qui est mort ensuite...

Merci les connards qui ont fait cette instruction immonde, merci le système qui tolère ça !

courrier picard a écrit:Vendredi 23 septembre 2016

La prime aux aveux pour Falentin

Les jurés de l’Oise ont revu à la baisse les peines infligées par ceux de l’Aisne aux auteurs du racket mortel.

LES FAITS

Hier, lles assises de l’Oise ont condamné en appel de l’Aisne les Saint-Quentinois Mickaël Falentin, Demba Sacko et Mahamadou Konate à 10, 16 et 16 ans de réclusion.

Tous trois sont coupables d’avoir battu à mort un habitant de Guise, âgé de 62 ans, le 5 août 2012 près de la gare de Saint-Quentin.

En octobre 2015, ils avaient été condamnés à 20 ans de réclusion.

L’avocat général Dominique Tailhardat a justifié la subtilité de ses réquisitions (15 ans contre Mickaël Falentin et 22 ans contre Demba Sacko et Mahamadou Konate)  : Falentin, celui qui a avoué lundi, « apporte quelque chose. Il est venu demander pardon ». Les deux autres, qui nieront jusqu’au bout, sont des « psychopathes »

Longuement, M. Tailhardat revient sur le calvaire de Bernard Bernier, « massacré » afin de lui voler une carte bancaire qui sera débitée de 8000 euros en neuf jours : « La mort d’un homme, les économies de toute une vie pour se payer quoi ? Des ordinateurs, de la vodka, un week-end à Deauville ! »

L’avocat général suggère ce que ne dit pas l’ordonnance de mise en accusation : le caractère homophobe de l’agression. « Car pour voler sa carte et son code à ce petit homme de 60 kg et 1,55 mètre, il n’y avait pas besoin de le laisser pour mort ».

Sur le fond, Dominique Tailhardat mêle l’orthodoxie pénale et le bon sens populaire. On ne juge ni un assassinat, ni un meurtre, mais un vol, dont la violence ayant entraîné la mort n’est que la circonstance aggravante. Dès lors, « pas besoin de se demander qui a frappé ou pas, qui a tapé du poing ou du pied. Ils ont tous décidé de racketter. A partir de là, ils en assument toutes les conséquences ».


En défense, pour Falentin, Me Domitille Risbourg demande aux jurés de « juger un homme, pas un numéro de dossier », et donc de « refuser l’amalgame ».

Me Benoit Varin, conseil de Mahamadou Konate, avoue qu’il n’était pas convaincu qu’une plaidoirie d’acquittement fût « le bon choix » mais que son client l’a obligé à « aller au charbon ». Il stigmatise, comme son confrère Lavalois, pour Sacko, « l’extrême lenteur » de l’enquête. Il estime « incohérent » de condamner son client à 22 ans pour un vol aggravé, quand le mineur n’a écopé que de quatre, et que la même cour vient d’infliger à une femme meurtrière huit ans de détention.

Si les assises étaient une science exacte, ça se saurait…

Sinon, sur le lien que je file au départ, c'est probablement le même correspondant qui parle, et qui reste par endroits absolument infect et pervers dans le ton. Un homme est mort dans d'atroces souffrances, mais il s'amuse comme un petit fou, le correspondant local, c'est son heure de gloire voyez-vous !
avatar
Zelda

Messages : 61
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 52
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  yannalan le Jeu 13 Oct - 16:25

Dans la PQR, en général, ce sont les journalistes professionnels qui vont aux assises, pas les correspondants locaux.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Zelda le Ven 14 Oct - 10:59

Merci de ta précision, Yannalan.
Et soit dit en passant, je t'aime bien. Tu fais partie des gens virtuels (virtuels pour moi !) que j'aime bien. Very Happy
Tu es un peu le Pelon du FMR.
avatar
Zelda

Messages : 61
Date d'inscription : 26/12/2015
Age : 52
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Homophobie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 32 sur 33 Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum