Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Gaston Lefranc le Lun 1 Aoû - 22:11

Par Tendance CLAIRE (28 juillet 2011) : http://tendanceclaire.npa.free.fr/article.php?id=274

La Tendance CLAIRE du NPA condamne la signature par la direction de notre parti de l’appel intitulé « Non à la soumission aux marchés financiers », au côté des organisations du Front de gauche et de quelques autres (cf. le texte et les signataires de cet appel ci-dessous).

Il est certes juste de dénoncer la politique de l’Union européenne et des gouvernements qui veulent faire payer la crise aux travailleurs et aux peuples en se soumettant aux exigences des banques — et en fait plus généralement aux trusts capitalistes. Il est juste également de dénoncer la volonté des gouvernements d’intégrer dans la Constitution des États l’objectif de l’équilibre budgétaire : cela rendrait encore plus contraignantes les règles de l’Union européenne visant à réduire les dépenses publiques avant tout en supprimant des postes de fonctionnaires et/ou en baissant leurs salaires, en aggravant encore la liquidation de services publics utiles à la population.

Pour autant, cet appel est inacceptable car contraire aux orientations fondamentales du NPA, y compris aux décisions de son congrès en février dernier :

1. Il se cantonne à une protestation « citoyenne », laissant croire au passage que jusqu’à présent les « politiques économiques » seraient soumises à la « décision citoyenne » et culminant sur... l’interpellation des parlementaires, sans la moindre perspective de mobilisation des travailleurs, fût-elle partielle !
2. Cet appel soutient indirectement le sauvetage des banques par l’argent public de l’État en 2008-2009, en arguant que la constitutionnalisation » de l’équilibre budgétaire aurait empêché une telle mesure. Or le NPA a au contraire toujours condamné cette opération au service du capitalisme, qui n’est que le pendant des nouvelles attaques contre les travailleurs pour qu’ils paient la facture de la crise.
3. Enfin, cet appel se prononce pour « un moratoire et des audits citoyens sur les dettes publiques », ce qui implique qu’une partie de celles-ci serait légitime et devrait donc être payée par les travailleurs. Or la position du NPA, adoptée par son congrès après un débat explicite sur cette question même, est clairement celle de l’annulation de la dette publique, considérée comme illégitime car au service des capitalistes. Et nous devons ajouter clairement que cela ne sera possible que par l’expropriation et la nationalisation sous contrôle ouvrier des banques, du système financier et des grands trusts capitalistes, donc par la prise du pouvoir des travailleurs eux-mêmes, qui seule permettra d’en finir avec le capitalisme et de réorganiser l’économie selon la logique des besoins et non du profit.

La signature de cet appel a été décidée à l’unanimité du Comité exécutif, c’est-à-dire aussi bien par les partisans d’alliances stratégiques avec le Front de gauche que par la nouvelle direction issue de la dernière Conférence nationale, qui s’oppose aux accords électoraux avec le Front de gauche. Il est inadmissible que la nouvelle direction mette le NPA à la remorque du Front de gauche en lui faisant adopter ses élucubrations citoyennistes sous prétexte d’« unité » ! Sur ce plan, n’y aurait-il aucune rupture avec la politique de la précédente direction, qui a mené le NPA à l’impasse et à la crise justement parce qu’elle l’a rendu constamment suiviste à l’égard des réformistes, au lieu de développer une orientation révolutionnaire ?

D’autre part, il est clair que l’unité des organisations syndicales et politiques qui se réclament de la défense des travailleurs est un objectif majeur pour la mobilisation des masses et suppose que le NPA accepte, voire initie des accords entre ces organisations pour définir des revendications et des appels à l’action : c’est le principe du « front unique ouvrier ». Mais cela ne peut se faire que sur la base de revendications justes, quoique partielles, et en aucun cas en adoptant des positions contradictoires avec celles que l’on défend !

C’est d’ailleurs exactement ce qu’avait fort bien expliqué les camarades de l’ex-position 2 l’an dernier à la même époque pour dénoncer la signature par la direction d’alors d’un appel « républicain » sous prétexte d’unité contre la politique de Sarkozy contre les Roms... Un an après, il est navrant de constater que les mêmes camarades, qui co-dirigent désormais le parti, signent le même type d’appels que ceux qu’ils dénonçaient avec virulence lorsqu’ils étaient dans l’opposition !

Cet épisode prouve que nous avons eu raison, durant la préparation de la Conférence nationale, où nous avons impulsé le Texte C en le défendant avec d’autres camarades, de mettre en garde contre les accords de direction au sommet et la confusion stratégique du « Texte A ». Au-delà de la candidature de Philippe Poutou, pour laquelle nous nous engageons activement — tout en nous réservant le droit de critiquer les orientations de la campagne autant que nécessaire —, il est évident que la clarification politique reste à faire car elle a été empêchée durant la Conférence nationale, que la nouvelle direction a voulu centrer uniquement sur la question de la candidature (1).

Les camarades qui veulent doter le NPA d’un programme et d’une stratégie révolutionnaires doivent rester vigilants, soutenir au cas par cas les aspects positifs de la politique menée par la nouvelle direction, mais se regrouper aussi pour combattre la confusion qu’elle entretient sur le fond, pour avancer vers un NPA clairement révolutionnaire et donc pour construire au plus vite une grande tendance révolutionnaire.

L’appel en question

Non à la soumission aux marchés financiers
Les peuples ne doivent pas payer leur crise !


L'Union européenne et les gouvernements utilisent les dettes publiques pour imposer aux peuples d’Europe une véritable purge sociale. Alors que les banques et autres opérateurs financiers n’en finissent pas de spéculer sur les dettes publiques, il faudrait que ce soit les populations qui payent une crise dont les marchés financiers sont les premiers responsables et uniques bénéficiaires.

C’est pour cela que les gouvernements de l'Union, la Commission et le Parlement européen, avec la participation active de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international, veulent imposer une nouvelle gouvernance économique asservie à la finance avec pour objectif de mettre sous surveillance accrue les budgets nationaux, de durcir les sanctions contre les Etats en cas de déficit dit excessif et de réduire les dépenses publiques.

Le pacte « euro plus » utilisait déjà la crise de la dette pour imposer l’austérité, la baisse des salaires des pensions et des retraites, la diminution du nombre de fonctionnaires, la flexibilité du travail, le recul de l’âge du départ en retraite, la casse des systèmes de protection sociale, tout en réduisant les pouvoirs des organisations syndicales. Le tout, au seul bénéfice des actionnaires des grandes sociétés et du système financier international ! Une mesure déjà prise, le « semestre européen », vise à soumettre au Conseil et à la Commission, les budgets des États avant même qu’ils soient débattus par les parlements nationaux.

Pour essayer de verrouiller totalement ce montage, les gouvernements européens veulent intégrer dans la loi fondamentale des États l’objectif de l’équilibre budgétaire, ce que Nicolas Sarkozy appelle « la règle d’or ». Stupide économiquement - que se serait-il passé si cette règle avait été appliquée au moment de la crise financière où les États ont renfloué les banques -, cette proposition est une agression contre la démocratie, car les politiques économiques seraient ainsi totalement soustraites au débat politique et à la décision citoyenne. Une telle disposition, adoptée par les parlementaires des deux chambres, ne doit pas être intégrée dans la Constitution française comme le veulent le président de la République et l'Union Européenne.

Les citoyens et les citoyennes ne doivent pas payer les dettes qui sont le résultat de la soumission des États aux marchés financiers. Ces dettes sont illégitimes et les peuples ne doivent pas en faire les frais. Il faut exiger aujourd’hui un moratoire et des audits citoyens sur les dettes publiques. Dans l’immédiat, les organisations signataires appellent les citoyennes et les citoyens, leurs organisations associatives, syndicales et politiques à se mobiliser contre la constitutionnalisation de l’austérité et les parlementaires à voter contre ce texte si Nicolas Sarkozy osait malgré tout convoquer le Parlement en congrès à Versailles.

ATTAC, CGT-Finances, FASE, Fondation Copernic, GU, Les Alternatifs, Marches européennes, MPEP, NPA, PCF, PCOF, PG, Union syndicale Solidaires

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  BouffonVert72 le Mar 2 Aoû - 0:42

Je ne le vois pas comme ça à priori. Je vois la signature de cet appel en gros comme une simple pétition... Je range ça dans la catégorie "Frappons ensemble". Je ne vois pas cette signature comme un "Marchons ensemble" car ça n'engage à rien, donc ça n'engage pas le Npa à devenir réformiste...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Copas le Mar 2 Aoû - 7:54

Ce texte signé est mauvais.

Il ne me semble pas permettre une mobilisation populaire contre les nouvelles vagues d'austérité qui vont s'abattre sur la France et l'UE.

C'est un texte qui rabat vers un objectif institutionnel qui permet mal un mouvement de masse sur le sujet dans le contexte actuel pré-électoral.

De plus il se fait avec des forces dont il n'est pas sur que, pour la plupart, elles ne soient pas là justement que pour mettre sous contrôle toute velléité populaire de se battre concrètement contre les nouvelles offensives de la bourgeoisie.

Le charabia novlangue utilisé est de la pire espèce et correspond au remue-méninges de vieux réformistes bobos qui ne nous font pas beaucoup avancer dans la bataille.

La progression de l'indépendance et de l'organisation de la classe populaire vis à vis de la bourgeoisie n'est pas spécialement aidée par cet appel.

Il vaut mieux partir de ce qui marche actuellement dans le monde en matière de mobilisation contre les plans d'austérité et agressions de la bourgeoisie.

A Tel Aviv, en Afrique du Nord, en Grèce et en Espagne, ce ne sont pas autour de charabias du type de ce texte à grand renfort de "citoyens" que les choses se font.

Ce n'est pas un hasard.

Quand on quitte la précision des revendications populaires on ne peut s'élever dans la résistance.

Il n'est pas sur que cet appel ait fait avancer les choses.

Il va falloir travailler avec, mais ça ne se fera pas sans ré-orientation vers une bataille populaire, sur des objectifs populaires, logement, emploi, salaires, précarités, attaques précises contre la bourgeoisie, modalités d'organisation permettant autre chose que des cartels par en haut de partis dont on sait qu'ils sont là pour marquer à la culotte et controler les velléités de lutte non solubles dans les institutions.

C'est un ersatz d'unité .

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Roseau le Mar 2 Aoû - 8:51

@ BV

Heureusement, ce n'est pas une pétition, car le texte, on est d'accord, est réformiste.
Agir avec des réformistes est souhaitable si c'est pour agir justement,
faire reculer la bourgeoisie sur un point précis, limité, qui de plus par l'unité et l'action,
permet la mobilisation pour aller plus loin.
Mais même pas. Juste une déclaration, qui contredit les positions du NPA.
C'est une scorie de l'ancienne direction droitière.
Cela n’a plus rien à voir avec « Frappons ensemble, marchons séparément».
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  sylvestre le Mar 2 Aoû - 10:27

Gaston Lefranc a écrit:
3. Enfin, cet appel se prononce pour « un moratoire et des audits citoyens sur les dettes publiques », ce qui implique qu’une partie de celles-ci serait légitime et devrait donc être payée par les travailleurs. Or la position du NPA, adoptée par son congrès après un débat explicite sur cette question même, est clairement celle de l’annulation de la dette publique, considérée comme illégitime car au service des capitalistes.

Un peu en marge du débat sur ce texte-ci, et outre qu'il peut être stratégiquement correct de réclamer des enquêtes, audits, etc., je trouve incorrecte la position de dire que toute la dette publique est "illégitime car au service des capitalistes" :
- tout ce que fait l'Etat en général est au service des capitalistes, s'il se retrouve désendetté, particuliérement dans le cas d'un Etat impérialiste comme la France, il pourra... l'être d'autant mieux, et acheter plus d'armements, payer plus de CRS, etc.
- parmi les dettes publiques il y en a envers.... d'autres organismes publics, notamment les collectivités territoriales, la Sécurité sociale, des associations, les considérons-nous "illégitimes" ? Devons-nous être pour leur annulation ? Il serait utile aussi de faire la distinction entre remboursement des emprunts aux ménages capitalistes, et aux ménages petits-bourgeois ou salariés.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  stef le Mar 2 Aoû - 12:06

Dis-moi Gaston

Tu imagines sérieusement que TOUS les membres du CE issus de la P2, que quelqu'un comme Y. Lemaître aient voté pour la signature d'un tel texte ?
Vous êtes vraiment surs de vous avant de faire raconter de telles choses ?

Moi personellement, j'aurais comme un (très) gros doute.... On verra quand tout le monde sera rentré de vacances....

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Roseau le Mar 2 Aoû - 15:24

@ Sylvestre
Le congrès du NPA a eu raison sur ce point.
Les arguments du NPA sont ceux aussi du CADTM (voir leur site).
Le mot d'ordre juste est la répudiation, comme l'on fait quantité de pays, à chaque révolution notamment.
A moins de se situer, comme la majorité des signataires du texte cité, dans la perspective de gestion du capitalisme.

Par contre, d'accord sur le fait qu' une partie de la dette publique est de l'épargne populaire.
Cette épargne, comme les dépôts bancaires, peut être garantie pour un montant que le pouvoir des travailleurs déterminerait.

La discussion pourrait être déplacée et se poursuivre sur le fil correspondant du forum:
http://forummarxiste.forum-actif.net/t718-la-grande-arnaque-de-la-dette-publique
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Gaston Lefranc le Mar 2 Aoû - 16:38

Stef, c'est bien une décision unanime du CE, cela a été précisé sur la liste du CPN (sans être démenti par quiconque).

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  stef le Mar 2 Aoû - 17:09

Donc c'est bien cela : tu crois sérieusement que Lemaitre, Gael, Cabral et les autres se sont prononçés pour la signature de ce texte, sous prétexte de je ne sais quelle circulaire sortie dans la torpeur de l'été.

Pour ta gouverne, la première au CPN à protester contre la signature du texte fut Galia dont on peut soupçonner qu'il lui arrive de se concerter avec Lemaître.

Et moi, je connais déjà une membre du CE qui n'a aucun souvenir d'avoir approuvé un tel texte.

On clarifiera cette afaire (qui sent le bordel organisationnel) fin août, mais honnêtement : quel amateurisme de propager de telles choses sans prendre de précautions ! Que vous en aurait-il coûté d'envoyer un mel à la P2 et d'attendre la réponse ?

Mon petit doigt me dit que vous allez encore recevoir.... M'enfin, si ça vous amuse de passer pour des charlots...

stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Gaston Lefranc le Mar 2 Aoû - 21:35

Je n'ai en effet pas de raison de douter de ce que dit une camarade dirigeante, sur la liste du CPN, à partir du moment où il n'y a strictement personne de la P2 pour démentir. Si ce qu'elle dit est faux, et qu'il n'y a personne pour le dire, je te laisse trouver qui sont les vrais charlots de l'histoire ...

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  stef le Mar 2 Aoû - 21:54

Il n'y eu encore aucune clarification car les instances statutaires du NPA débattront de la question quand il se réunira.

Dans l'attente de ces précisions, chacun comprendra que la reprise d'un mel par la Tendance "Claire" pour procéder à toute une construction sont des plus hasardeuses.



stef

Messages : 184
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Copas le Mer 3 Aoû - 0:47

savoir si il faut cliver entre des courants ou pas dans l’exécutif du NPA n'est pour l'instant pas acquis pour ll"organisation car celle-ci n'a pas le bonheur d'être informé de ceux qui ont été fers de lance de ce type d'accord.

Vu de l'extérieur de ces magouilles d'initiés (mais pas de ce qui agite et bruisse du NPA) cela ressemble plutôt à l'expression d'un bordel ambiant qu'autre chose, jusqu'à plus ample information.

Avant toute chose c'est que c'est un truc qui va être difficile d'utiliser pour faire avancer notre classe, même d'un pas, alors que les tensions se lèvent et qu'elles vont percuter violemment de nouvelles attaques gouvernementales qui seront exigées par le capital.

La mise en ordre de bataille pour faire face aux nouvelles agressions qui arrivent nécessite tout autre chose.

ce texte a été signé, il s'agit maintenant de mener une bataille qui aille à l'essentiel, organise et mobilise . Et permette à la classe populaire de faire un pas en avant au moins en matière d'organisation et de lutte, de necessité de renverser le capitalisme.

Ce qui s'est passé ailleurs qu'en France incite à penser que les concoctages par en haut d'appareils ne permettent pas tant d'avancer et que d'autres chemins surgissent empruntées par les masses.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  chejuanito le Mer 3 Aoû - 1:21

Sur le fond du texte,

Je ne trouve pas impensable de signer un texte demandant un audit et un moratoire sur la dette. Cette position est bien en-dessous de celle du NPA (répudiation de la dette), mais n'est pas contradictoire. Il serait pleinement possible d'avoir une double campagne dont le 1er volet serait notre matériel propre expliquant pourquoi toute autre revendication que celle de répudiation est mauvaise et un 2ème volet qui reviendrait à dire que l'illégitimité de la dette est un point tellement important qu'il y a nécessité à le clamer et le faire valoir ce que nous faisons pour plus de force avec des réformistes qui ne sont que pour l'audit et le moratoire mais qui sont pour faire barrage à la constitutionnalisation de l'équilibre budgétaire et pour affirmer que la dette est illégitime.
Ce qui par contre ne me parait pas acceptable c'est d'une part ce que dénonce dans son argument 2 de la claire (strictement à mettre en lien avec le trip de nos réponses à la crise sur les attaques du patronat qui sont mal parce qu'elles ne permettent pas de sortir de la crise) et surtout le fait que ce texte appelle "à se mobiliser" sans donner la moindre piste de mobilisation. Ainsi faire des concessions sur le fond de l'appel s'il pouvait être un outil, un levier, pour la mobilisation, ne me choquerait pas, mais faire des concessions sur le fond d'un appel qui n'a pas d'autre utilité que la diffusion en question est problématique, c'est un peu la même question que l'appel copernic sur les retraites, le fond ne m'en paraissait pas strictement inacceptable.... sauf qu'il ne servait à rien puisqu'il refusait d'aborder les formes de mobilisations.


Sur les circonstances de ce texte,

le vrai problème, ce n'est pas que nous signions ce texte, c'est que nous nous retrouvions devant le choix entre signer ce texte et ne pas le signer. Encore une fois, nous ne sommes pas à l'initiative, on se retrouve avec un groupe d'orgas assez homogène politiquement (aucune n'a du faire de grosse concessions dessus) qui présente un texte pourrave et on a le choix entre signer ce texte perrave (ce que fait systématiquement le NPA) ou rester en dehors de la seule initiative publique sur la dette, thème censé être prioritaire pour nous. Pendant qu'on jouait au plus con sur 2012 (on a largement gagné!) à essayer de mettre au pied d'un mur inexistant les réformistes, on aurait été un brin plus inspiré de se saisir de la question centrale de la dette, de lancer une grosse campagne centrale là-dessus et de proposer publiquement aux orgas la signature d'un texte qui propose un cadre de mobilisation "populaire" (pour faire plaisir au fdg!). Les réformistes auraient très bien pu le refuser et lancer leur propre appel mais ça aurait été moins simple et surtout moins grave pour nous puisque ça aurait été un thème dont on se serait déjà saisi, un créneau qu'on aurait déjà occupé.

sur les circonstances de notre signature,
je ne les connais pas, mais je crains de deviner qu'il soit vrai que ce se soit fait à l'unanimité, mais faux que tout le CE l'ait voté, en gros qu'on soit dans une situation proche de l'an dernier ou l'appel au 4 septembre avait été signé par le NPA alors que les 3/4 du CE était absent. Et ça, c'est un vrai problème, et c'est celui de toute l'orga pas juste de telle ou telle composante, si on est pas capable d'assurer une permanence de gestion 12 mois sur 12. On ne va quand même pas avoir tous les étés une polémique interne sur un truc qui ne fait pas consensus signé par les 3 camarades présents.
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  gérard menvussa le Ven 5 Aoû - 19:37

c'est tout a fait étonnant ! Le npa depuis qu'il existe signe tous les appels "qui vont dans le bon sens", et ne fait que reprendre une "vieille" pratique de la ligue, qui en faisait autant. En général, il y a a boire et à manger là dedans ! Celui là fait partie de ceux les plus défendable, et je ne comprend pas que certains ici aient la mémoire courte, et ne se souviennent plus d'appels bien plus "discutables" en soi, et qu'ils avaient défendu avec énergie (n'est ce pas, Roseau...)

Sinon, on peut aussi avoir un point de vue "gauchiste", et ne signer que "notre" point de vue.... Certains se sont fait une spécialité de ce genre d'appel... (et en général cela débouche sur une "campagne politique" qui ne sert qu'au recrutement interne) mais tout cela est un peu vain !

Franchement, ce texte aurrait été signé du seul npa, on aurait pu gueuler, mais vu le "front large" qu'il rassemble, il est presque miraculeux...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Sire Jeans le Ven 5 Aoû - 21:09

HaHa HaHa Ha...

Non mais sérieusement c'est quoi le problème du texte ? scratch

Sire Jeans

Messages : 10
Date d'inscription : 05/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  gérard menvussa le Ven 5 Aoû - 21:35

Moi, je ne vois que celui là :

//// surtout le fait que ce texte appelle "à se mobiliser" sans donner la moindre piste de mobilisation.

Il faut dire que décider d'une date de manif en juillet/Aout est la chose la plus aisée du monde ! bom Maintenant, je vois parfaitement une manif la plus large possible à la rentrée (en septembre) cheers sur le thème : c'est "Votre" crise, et on ne veut pas la payer, non a la mainmise des banquiers, etc" ! Mais j'ai peur qu'au 15 aout, elle n'ai que peu d'impact. Embarassed Embarassed Mais je dis ça, je dis rien ! bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Sire Jeans le Ven 5 Aoû - 21:38

Et ça justifie de gueuler contre comme un cochon qu'on égorge ? Ben dis donc c'est pas gai tout ça Rolling Eyes

Sire Jeans

Messages : 10
Date d'inscription : 05/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Roseau le Ven 5 Aoû - 21:48

gérard menvussa a écrit:c'est tout a fait étonnant ! Le npa depuis qu'il existe signe tous les appels "qui vont dans le bon sens", et ne fait que reprendre une "vieille" pratique de la ligue, qui en faisait autant...

....je ne comprend pas que certains ici aient la mémoire courte, et ne se souviennent plus d'appels bien plus "discutables" en soi, et qu'ils avaient défendu avec énergie (n'est ce pas, Roseau...)

Justement, la LCR et la direction droitière héritée par le NPA ont signé n'importe quoi, en se contentant de "ce qui va dans le bon sens".
Les critiques du texte sont justes, à méditer profondément.
Si j'ai soutentu des textes plus "discutables", que Gérard les signale. Je revendique le droit de me tromper.
Sur celui-ci, concernant la dette, je connais trop bien et suis sûr de mon jugement.
Il ne faillait pas signer avec les altercapitalistes, pas parce qu'ils sont altercapitalistes,
et en rien anticapitalistes ou même radicaux, mais parce que le texte ne sert à rien. Il est mauvais.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Sire Jeans le Ven 5 Aoû - 22:00

J'espère que toi et le NPA a déjà un autre texte sous la main pour le remplacer, du genre qui "mette le feu" contrairement à celui-ci qui "sert à rien" Idea

Sire Jeans

Messages : 10
Date d'inscription : 05/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  gérard menvussa le Ven 5 Aoû - 22:01

Si j'ai soutentu des textes plus "discutables", que Gérard les signale. Je revendique le droit de me tromper.

Je ne dénie pas ton droit à l'erreur ! Je pense simplement que tu as changé d'optique (aprés avoir soutenues des années durant ce genre de démarche), et que la méthode d'avancer des mots d'ordres transitoire, et de faire apparaitre des dynamiques contradictoires ne t'agrée plus, au profit d'un gauchisme quelque peu décomposé (par le manque de perspectives) Un peu comme inversement quelqu'un comme Tristana explore la démarche contraire, sans plus de perspectives d'ailleurs...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  gérard menvussa le Ven 5 Aoû - 22:07

Sire Jeans a écrit:Et ça justifie de gueuler contre comme un cochon qu'on égorge ? Ben dis donc c'est pas gai tout ça Rolling Eyes
r
Ben c'est les habituels disputeurs de virgules (et je ne dis rien de leurs pratiques vis a vis de certains diptères)... Mais rien d'étonnant que "Sire Jean" entende faire rendre gorge à "Robin des boites" ! Very Happy
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Roseau le Ven 5 Aoû - 22:20

gérard menvussa a écrit:
Si j'ai soutentu des textes plus "discutables", que Gérard les signale. Je revendique le droit de me tromper.

Je ne dénie pas ton droit à l'erreur ! Je pense simplement que tu as changé d'optique (aprés avoir soutenues des années durant ce genre de démarche), et que la méthode d'avancer des mots d'ordres transitoire, et de faire apparaitre des dynamiques contradictoires ne t'agrée plus, au profit d'un gauchisme quelque peu décomposé (par le manque de perspectives) Un peu comme inversement quelqu'un comme Tristana explore la démarche contraire, sans plus de perspectives d'ailleurs...

J'ai demandé: quelle texte "discutable" ? Aucun visiblement.
Car je n'ai pas changé d'optique. Je suis partisan de la démarche transitoire depuis près de 30 ans. Mais celle de Trotski (bien que j'ai 42 ans dans la IV, sans être trotskiste, sauf face aux staliniens...autre débat), qui n'a rien à voir avec ce texte, platement réformiste. Il constitue un recul programmatique, alors qu'il ne permet aucune mobilisation mettant à l'ordre du jour la nécessité d'un gouvernement des travailleurs.
Le problème, c'est que tout centriste fait de la moindre revendication réformiste un mot d'ordre transitoire...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  gérard menvussa le Ven 5 Aoû - 22:32

Moi je suis à la ligue depuis bien moins longtemps que toi (seulement 30 ans !) et je ne me souviens pas d'un texte "zunitaire" qu'on ait signé qui "pose le probléme du gouvernement des travailleurs" depuis 25 ans au moins ! Tout cela est parfaitement ridicule...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Roseau le Sam 6 Aoû - 0:20

gérard menvussa a écrit:Moi je suis à la ligue depuis bien moins longtemps que toi (seulement 30 ans !) et je ne me souviens pas d'un texte "zunitaire" qu'on ait signé qui "pose le probléme du gouvernement des travailleurs" depuis 25 ans au moins ! Tout cela est parfaitement ridicule...
J'ai écrit "nécessité d'un gouvernement des travailleurs" et cela devient ce qui est au dessus: parfaitement ridicule...
Le texte signé critiqué ici n'a rien de transitoire. Il est réformiste, contre productif. Les altercapitalistes savent pourquoi ils l'ont signé. Le NPA ne sait toujours pas. Faut assumer les erreurs. C'est pas grave. C'est comme cela qu'on apprend. On vient de tellement loin...
Heureusement, les camarades grecs, eux, ne partagent aucune des illusions du PCF et autres altercapitalistes:
http://www.internationalviewpoint.org/spip.php?article2231
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  chejuanito le Sam 6 Aoû - 12:59

gérard menvussa a écrit:c'est tout a fait étonnant ! Le npa depuis qu'il existe signe tous les appels "qui vont dans le bon sens", et ne fait que reprendre une "vieille" pratique de la ligue, qui en faisait autant.
Oui, c'est exactement cette vieille pratique attentiste que je dénonce. Si on dit depuis 2007 (enfin, 2009 parce qu'il y en a qui ont eu du mal à comprendre!) que la période est marquée par la crise, c'est quand même abherrant qu'on ait pas trouvé le temps de faire une campagne centrale sur la répudiation de la dette, et, dans nos pratiques, ça devrait passer par proposer un truc unitaire, mais non, encore, une fois, on préfère attendre qu'une telle campagne soit tellement évidente que ce soit las soç-dem qui la proposent.

gérard menvussa a écrit:En général, il y a a boire et à manger là dedans ! Celui là fait partie de ceux les plus défendable
Mouais, c'est ce que je dis, ce texte ne fait pas parti des abjections dégueulasses (genre l'appel au 4 septembre dernier) mais des trucs dont on ne voit pas l'utilité, des textes qu'on signe pour ne pas être en dehors, mais on ne sait pas en dehors de quoi, et c'est dans ce cadre là que les concessions faites sont emmerdantes.

gérard menvussa a écrit:Sinon, on peut aussi avoir un point de vue "gauchiste", et ne signer que "notre" point de vue....
Oh non, surtout pas. Le NPA a tellement rien compris a ce que c'est que la crise (il y en a qui croient toujours que la crise est un truc que font la bourgeoisie et le patronat pour embêter les ouvriers alors qu'ils pourraient faire autrement) que je crois que je préfères encore laisser le FdG se charger du fond.

gérard menvussa a écrit:mais tout cela est un peu vain
Alors que là, c'est vrai que c'est un texte qui va être très utile, tous mes collègues vont l'avoir lu, et mes camarades syndiqués vont se dire, ouais c'est vrai, à la rentrée on mobilise! Non mais mais...

gérard menvussa a écrit:vu le "front large" qu'il rassemble, il est presque miraculeux...
Là tu te moques, ce n'est pas possible! Un front large, où ça? Par la présence de Solidaires auprès du FdG? Ou de la Cgt finance? Ils ont toujours signé ce genre d'appel, ça n'a rien de nouveau et en tant que représentation du mouvement syndical c'est quand même pas bezef non plus. Quant à Attac et la fondation Copernic, c'est pareil, c'est très inhabituel! Franchement, c'est un tête à tête avec le FdG arbitré par une ou 2 orgas qui sont toujours dans leur sillon sur ces appels. Quant à dire que ce texte est miraculeux, il faudrait que tu me dises quelles concessions ont faite les différentes orga alors pour que je trouve ça miraculeux qu'elles le signent.

Sire Jeans a écrit:HaHa HaHa Ha...
Non mais sérieusement c'est quoi le problème du texte ? scratch
Par respect on commence par lire les arguments donnés et y répondre avant de dire qu'il n'y en a pas. Je ne suis pas encore atteint de la maladie sénile du communisme et je n'ai pas l'intention de me répéter ad libitum.

gérard menvussa a écrit:Moi, je ne vois que celui là :

//// surtout le fait que ce texte appelle "à se mobiliser" sans donner la moindre piste de mobilisation.

Il faut dire que décider d'une date de manif en juillet/Aout est la chose la plus aisée du monde ! bom Maintenant, je vois parfaitement une manif la plus large possible à la rentrée (en septembre) cheers sur le thème : c'est "Votre" crise, et on ne veut pas la payer, non a la mainmise des banquiers, etc" ! Mais j'ai peur qu'au 15 aout, elle n'ai que peu d'impact. Embarassed Embarassed Mais je dis ça, je dis rien ! bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce

Là c'est sûr, tu te payes la tronche de tes interlocuteurs. Tu vois très bien une manif le plus large possible en septembre, et bah passe moi ta boule de cristal parce que pour l'instant je ne vois rien venir à l'horizon si ce n'est le rouge qui rosoit et le rose qui blanchoit. Quant à ton histoire de date de manif en plein été, je ne sais pas d'où tu sors cette ânerie mais pas d'un post de ce forum. Déjà, de manière générale, la sortie d'un appel se voulant aux masses en plein été est déjà débile et ça aurait pu avoir lieu à un autre moment. Ensuite, donner des pistes de mobilisation, il ne me semble pas que ça signifie donner une date de manif. Une piste, pourrait être de s'engager à monter dans toutes les villes des comités de mobilisations pour une manif centrale à paname, où des rassemblements devant tous les consulats grecs (qui eux savent ce que c'est la règle d'or budgétaire), ou encore un meeting international central...
Après si jamais il y a une volonté à la rentrée de mobiliser vraiment sur la question de la dette (en prenant la peine de faire de la pédagogie et de faire le lien entre la dette et les salaires, l'emploi...), tant mieux. Et ça ne me dérangera pas de faire parti d'un cadre unitaire pour un audit et contre le passage de la loi, si le NPA fait un vrai boulot sur la répudiation en parallèle. Mais je doute sérieusement des deux (et de la volonté du NPA sur la répudiation et de celle de ses partenaires sur le refus de la modification constitutionnelle, à mon avis on aura une pauvre manif à Paname et que dalle comme à chaque fois).
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre la signature par le NPA de l’appel réformiste « Non à la soumission aux marchés financiers »

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum