Agriculture anticapitaliste

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Copas le Jeu 28 Mar - 23:53

yannalan a écrit:D'accord sur le lieu, mais pas sur l'assertion.Le climat "physique' est bon, OK, mais les mentalités faut vraiment s'y faire.J'ai de la famille à Cannes, franchement, j'y vais à reculons et j'ai hâte de rentrer...

Bien quelques précisions :

Une agglo d'1 million d'hab qui va de Arma di Taglia à l'Estérel sur 3 pays (effectivement la partie la plus bourgeoise est biensur Cannes, ville de l'entreprise Aérospatiale où se construisent des satellites ), globalement moins bourge que la RP, un revenu médian (pour les Alpes Maritimes) global à peu celui des Bouches du Rhône mais avec un cout de la vue plus élevé dû à la spéculation immobilière et une économie dont la faction politique dirigeante oriente les investissements vers la dominance du tourisme, industrie peu redistributrice, pourvoyeuse de chômage et de bas salaires.

Pour info le revenu médian de Nice est inférieur au revenu médian des Bouches du Rhône...
Bref, ils rêvaient de la Californie (il y a un quartier à Nice qui s'appelle comme ça) et ils sont plus proches de Naples.
Il y a des niches d’extrême pauvreté dans les Alpes Maritimes, des gens qui vivent derrière des soupirails, dans des caves et des parkings, etc, à cause du cout du logement qui représente une part énorme de ce qu'ils gagnent.

Pas mal d'entreprises high tech sur la côte d'azur , notamment à Sophia Antipolis, avec des boites comme Alcatel Lucent, Altran Technologies, Amadeus, Amesys, ARM, Ask, Atos Origin, Cisco Systems, Dassault Systems, France Télécom, Hewlett-Packard, IBM, Nvidia, Intel, Infineon, Legrand, Nortel Networks, NXP, Oracle, SAP, Schneider Electric, Siemens AG, Sogeti, ST Microelectronics, Symantec, Thales,Laser (entreprise).

Une douzaine des entreprises citées ont fait des licenciements collectifs ces 4 dernières années. Ainsi que d'autres boites non citées là.

Les zones économiques principales se concentrent sur 3 zones (en dehors de Nice, Cannes, Antibes) :

- En premier la zone qui est le long du Var qui correspond en grande partie à une zone logistique sur laquelle sont venues se greffer quelques centaines de boites,
- puis les 50 000 travailleurs en Principauté de Monaco , entreprises sous-traitantes de l'automobile comme mecaplast, de produits de beauté, etc et des entreprises comme SBM (pas la société des bains de mer, l'autre...) qui fait de l'ingénierie pour un des grands de l'offshore pétrolier mondial, plus d'un millier d'emploi), la SBM (la vraie, là du tourisme de luxe et de congrès), un pôle de santé important (plusieurs milliers de travailleurs), son union syndicale un peu à gauche de la CGT française et qui a été désagréable en parlant de syndicalisme de classe à la CES.
- Sophia Antipolis, j'en parle plus haut, source très importante de revenus loin d'être ridicule en comparaison avec les revenus du tourisme.

Les terres agricoles de la plaine du Var (qui est dans les alpes maritimes) qui étaient les seules importantes en cultures maraichères ont été méthodiquement bétonnées (pour les zones industrielles, logistiques, commerciales, et les infrastructures routières). L'empli agricole est très faible, la moitié de la moyenne française pour le 06. Pour la partie italienne de cette aglo côtière, l'emploi agricole est resté plus important.

Cette grande agglomération méconnue est une impasse totale sur tous les terrains et une bombe sociale importante. On ne fait pas vivre une aglo d'un million d'habitants sur le tourisme.
Et de fait on ne le fait pas.

Impasse écologique,
Mauvais niveau de vie réel
Sur-exploitation
Conditions de travail très dures
Inégalités monstrueuses
transports cauchemardesques
Biaffra de l'esprit

Chacun se souviendra des longues luttes de ce mois des Postiers sur une série de sites (plus d'un mois par exemple pour les postiers du Cannet, etc), de la première fois (à ma connaissance) qu'un gouvernement recule légèrement sur les retraites (pour les 2400 employés de l'hôpital de Monaco qui ont mené bataille pendant 10 ans pour ça, grèves, manifs, défilés dans le centre de Monaco).

Voilà, la côte n'est pas qu'un bronze-cul.
Si le sud ne plait pas, pas de soucis, il y a de la place ailleurs.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Roseau le Sam 11 Mai - 13:42

Position sur la commercialisation des semences, la sante des plantes et les contrôles
Via Campesina (Europe)
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article28620
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

transformation radicale agriculture durable

Message  justib le Jeu 23 Mai - 9:53

l'agriculture est impactée par la crise écologique, un changement radical s'impose désormais,car les méthodes de culture favorisent 20% d'agriculteurs avec l'octroi de primes européennes colossales et inchangées par la PAC 2013! L'impasse faite sur le verdissement, conduit cette agriculture dans le mur au bénéfice du plus grand poison qui se retrouve dans nos assiettes! Des tonnes de pesticides déversées en toute impunité, au plus grand bénéfice de MULTINATIONALES qui s'enrichissent en commercialisant leurs substances chimiques dont les effets seront encore plus lucratifs sur la santé humaine! Cet art de s'enrichir est un non sens ,quand on sait que 80% des agriculteurs souffrent et détiennent le taux de suicide le plus important des professions! Le changement qui s'impose dans l'urgence doit naître dans le coeur de chaque citoyen, respecter la nature par :

-le refus d'utiliser des produits phytosanitaires à la maison où dans son potager, les solutions respectueuses de l'environnement existent!
-Cultiver son propre potager sans engrais ni produits chimiques! Cultures associées , compost, engrais verts...
-Ne plus tondre son jardin, à la campagne Chèvres où Moutons pour tondre également les abords des communes, rien de plus naturel,et pour le plaisir, du lait de chèvre, c'est joindre l'utile à l'agréable!
-En campagne faire sa vigne soi même sans pesticides , le vin ne sera que meilleur sans migraines!
- Acheter localement des fruits et nourriture de saison, par exemple privilègier le pain et céréales bio...



justib

Messages : 48
Date d'inscription : 16/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Roseau le Mer 19 Juin - 13:52

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  sylvestre le Mer 19 Juin - 14:38

Intéressant panorama de la place des paysans dans le monde dans les dernières décennies :

Interview: Agriculture, class and capitalism
Henry Bernstein
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  mykha le Mer 26 Juin - 23:59

Je n'ai pas lu tout ce sujet, je peux donc me tromper.
Mais je trouve grotesque l'idée même d'une agriculture "anticapitaliste" sous la dictature capitaliste qui détermine ce qu'il faut produire, comment , comment commercialiser, transporter, vendre.
En fonction des stricts intérêts du profit.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  sylvestre le Jeu 27 Juin - 10:41

mykha a écrit:Je n'ai pas lu tout ce sujet, je peux donc me tromper.
Mais je trouve grotesque l'idée même d'une agriculture "anticapitaliste" sous la dictature capitaliste qui détermine ce qu'il faut produire, comment , comment commercialiser, transporter, vendre.
En fonction des stricts intérêts du profit.

Je te suggère de lire le sujet, tu verras peut-être de quoi il est question.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Toujours pour les mêmes

Message  Roseau le Dim 21 Juil - 22:13

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  mykha le Lun 22 Juil - 18:00


Survolé parce que cette affaire ne me passionne guère.
D'autant que je ne vois pas ce que les guéguerres entre syndicats agricoles pour la pêche aux subventions font dans la rubrique "extrême-gauche". (Bové, peut-être ? Cool )
Et que je n'ai toujours pas compris ce qu'était "l'agriculture anticapitaliste" se développant dans une société capitaliste mondialisée où le marché détermine tout (malgré le fait que l'agriculture française soit la plus subventionnée de la PACS ).
Trop compliquées pour moi, cette histoire d'agriculture anticapitaliste. surtout que perso, je ne suis pas anticapitaliste, mais communiste.
Alors, vois plutôt ça avec des interlocuteurs compétents avant de m'expliquer dans un autre fil ce qu'est l'industrie "anti capitaliste" aujourd'hui
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Rougevert le Lun 22 Juil - 20:15

Oui mais communiste anti-capitaliste ou procapitaliste (celui-ci étant qualifié de progressiste dans la période contemporaine) ?
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Rougevert le Mar 23 Juil - 18:19

L'agriculture existait avant le capitalisme.
L'accumulation de réserves a eu pour effet de favoriser les échanges qui ont pris la forme du commerce qui a permis, lui, l'accumulation du Capital.
Aujourd'hui, le capitalisme intervient directement dans la production agricole, avec l'agriculture industrielle.
Celle-ci a de moins en moins pour but de nourrir la population, et de plus en plus la fonction de générer du profit, de la plus value.
Le paysan, s'il est encore plus ou moins propriétaire de sa terre (souvent hypothéquée pour garantir les emprunts nécessaires pour investir dans des techniques donnant des rendements suffisants pour payer les traites...
D'autre part ce ne sont plus les paysans qui fixent les prix selon "la loi de l'offre et de la demande".
Ce sont les gros acheteurs et tout particulièrement les grandes surfaces de la distribution.
Le capitalisme s'insinue dans la production (bien que les paysans ne soient pas des prolétaires) en vendant des marchandises nécessaires (plus ou moins, car la représentation de la nature et la méconnaissance totale de certaines découvertes de la science agronomique et de la pédologie déterminent les choix) à la réalisation des rendements (intrants : engrais et pesticides, nouvelles semences plus ou moins adaptées à la monoculture intensive).
C'est donc un phénomène récent: le capitalisme a investi dans l'agriculture en asservissant les paysans avec leur consentement plus ou moins acquis.
Les techniques de l'agriculture industrielle sont donc strictement déterminées par l'accumulation capitaliste, alors qu'il y a 60 ans ce n'était pas le cas..

Dans le monde, ces multinationales spolient, détruisent, endettent les paysans et il y a des luttes qui remettent en question leur domination...sans remettre directement les rapports de production capitaliste, mais en s'attaquant à l'accumulation et aux régimes soutenus par l'impérialisme qui vampirisent l'agriculture locale et l'empêchent de produire pour l'autosubsistance en détournant les cultures pour la production à destination des marchés des métropoles néocoloniales.
Des paysans s'interrogent, luttent et refusent d'employer ces techniques (dites "progrès") qui polluent, déforestent, assèchent, tassent les sols et donc mettent en danger la production future et l'avenir de l'Humanité. Ils affrontent directement, avec plus ou moins de soutien, les intérêts des multinationales et la vente de leurs produits (qui réalise la plus value).
Bien sûr ça ne constitue pas le combat communiste, mais oui, on peut dire qu'ils sont "anticapitalistes".
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  mykha le Mar 23 Juil - 18:37

Un paysan "anticapitaliste", je comprends.
Un exploitant agricole "anticapitaliste", je vois à peu près.
Des agriculteurs écologistes, ça peut exister;

Mais une "agriculture anticapitaliste", dans un monde de plus en plus dominé par les logiques capitalistes et impérialistes, ça ne me dit toujours rien.
La démonstration de Rougevert ci-dessus va d'ailleurs dans le sens d'une impossibilité pour la production agricole d'échapper à la dictature du capital.

Et puis après tout, la concentration qui diminue le nombre de petits et moyens exploitants au profit de trusts ne peut que faciliter la tâche des révolutionnaires : moins d'expropriations individuelles, de subventions idiotes pour une survie économique artificielle (France, par exemple), moins de coups de fourche dans la tronche pour les partageux.

avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Rougevert le Mar 23 Juil - 20:19

mykha a écrit:Un paysan "anticapitaliste", je comprends.
Un exploitant agricole "anticapitaliste", je vois à peu près.
Des agriculteurs écologistes, ça peut exister;

Mais une "agriculture anticapitaliste", dans un monde de plus en plus dominé par les logiques capitalistes et impérialistes, ça ne me dit toujours rien.
La démonstration de Rougevert ci-dessus va d'ailleurs dans le sens d'une impossibilité pour la production agricole d'échapper à la dictature du capital.
Qu'appelle-t-on "agriculture"?
A la fois les techniques, les "exploitations" agricoles, les surfaces cultivées et les agriculteurs.
Il existe une agriculture qui s'oppose politiquement ET techniquement au capitalisme.
La question des techniques est centrale. Difficile de s'opposer politiquement quand on "suit" le modèle.
Il existe des techniques qui utilisent les connaissances produites par les sciences (écologie, pédologie, botanique, agronomie) qui détournent la production vers sa fonction sociale et qui cessent la course vers la mort des sols, des cours d'eau et des campagnes poursuivie par les techniques qui favorisent la productivité à outrance et le profit, au détriment des bases matérielles (l'état des campagnes et des terres agricoles) absolument indispensables dans l'avenir...communiste.
Il est donc stupide et dogmatique de ne se contenter que de regarder, commenter et répéter "une seule solution, la révolution!"
Ce que mangent les prolétaires est à considérer comme les salaires, les services publics, la santé, la sécurité et les conditions de travail.
mykha a écrit:
Et puis après tout, la concentration qui diminue le nombre de petits et moyens exploitants au profit de trusts ne peut que faciliter la tâche des révolutionnaires : moins d'expropriations individuelles, de subventions idiotes pour une survie économique artificielle (France, par exemple), moins de coups de fourche dans la tronche pour les partageux.

 
La concentration de la propriété privée des terres agricoles "ne peut que faciliter la tâche des révolutionnaires".
J'en doute.
D'abord parce qu'elle va de pair avec le développement des techniques polluantes et destructrices.
Ensuite, parce que si le "savoir faire" se perd, il sera autrement plus difficile de se nourrir que de fabriquer des grille-pains sans patron!
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  mykha le Mar 23 Juil - 21:04

La concentration de la propriété privée des terres agricoles "ne peut que faciliter la tâche des révolutionnaires".
J'en doute.
D'abord parce qu'elle va de pair avec le développement des techniques polluantes et destructrices.
Ensuite, parce que si le "savoir faire" se perd, il sera autrement plus difficile de se nourrir que de fabriquer des grille-pains sans patron!

1 La concentration (sous différentes formes) est inéluctable compte tenu des moyens modernes nécessaires à une agriculture réellement productive (évolution du nombre d'exploitants agricoles en France entre 1945 et maintenant) et si les subventions disparaissaient, ça irait encore plus vite. La concentration peut s'accompagner de pollutions et destructions mais ce n'est pas une corrélation automatique;

2 Le "savoir-faire" dont tu parles est en voie de disparition pour plusieurs raisons.
les techniques modernes le rendent caduc, personne n'a plus envie de se coltiner des vies de petit éleveur ou petit producteur "bob à tout faire" (et ça se comprend).
L'agriculture dont toi et tes potes êtes nostalgiques, elle ne subsistera probablement que dans quelques eco-musées ou fermes éducatives.
et pourquoi pas sur des parcelles réservées où pourront se faire plaisir ceux qui aiment ça (genre centre de loisir pour adultes ).

Sur le plan du rapport des forces sociales en présence dans une période d'affrontement révolutionnaire, oui, je préfère des prolétaires travaillant dans l'agro-alimentaire que des petits et moyens exploitants agricoles, accrochés à leurs lopins (que le capitalisme fait disparaitre).
(idem pour les petits commerçants et autres petits bourgeois proprios)

ce sera plus facile (et utile) d'exproprier la Beauce et la Brie que l'Auvergne, et les capitalistes du Champagne que les petits producteurs planqués derrière leurs fusils et leur mentalité terriennes.
avatar
mykha

Messages : 1079
Date d'inscription : 19/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Rougevert le Mer 24 Juil - 10:57

mykha a écrit:
1 La concentration (sous différentes formes) est inéluctable compte tenu des moyens modernes nécessaires à une agriculture réellement productive (évolution du nombre d'exploitants agricoles en France entre 1945 et maintenant) et si les subventions disparaissaient, ça irait encore plus vite. La concentration peut s'accompagner de pollutions et destructions mais ce n'est pas une corrélation automatique;
 
Dans le cadre capitaliste, la concentration est observée (ce mot n'a pas le même sens que "inéluctable") et on peut l'expliquer par une volonté politique et les conséquences de l'économie de marché (baisse des coûts (externalisés) --> produire toujours  plussss).
Ce qu'on observe (sans rêver comme "toi et tes potes" aux miracles de la technoscience et prier avec grande foi pour qu'ils se réalisent) c'est que pollution, destruction des sols des écosystèmes, déforestation sont indissolublement liés aux techniques de l'agriculture industrielle.
Tout gain obtenu en "propreté" (retraitement des eaux de lisier par exemple) est minime et compensé par de nouveaux inconvénients que tu négliges, accordant la priorité à la production et en négligeant les autres facteurs, comme, entre nombreux autres la qualité de l'eau et la pollution de l'air.
Donc, question: sur quoi t'appuies-tu pour dire qu'il n'y a pas de "corrélation automatique?"
 
mykha a écrit:
2 Le "savoir-faire" dont tu parles est en voie de disparition pour plusieurs raisons.
les techniques modernes le rendent caduc, personne n'a plus envie de se coltiner des vies de petit éleveur ou petit producteur "bob à tout faire" (et ça se comprend).
L'agriculture dont toi et tes potes êtes nostalgiques, elle ne subsistera probablement que dans quelques eco-musées ou fermes éducatives.
et pourquoi pas sur des parcelles réservées où pourront se faire plaisir ceux qui aiment ça (genre centre de loisir pour adultes ).
 
Quelle naïveté!
Voilà à quoi mènent l'ouvriérisme et le productivisme hérités de la "bulle" industrielle et technologique.
Pour savoir comment produire  une alimentation abondante et de bonne qualité sanitaire, il faut savoir ce qu'est une plante, ce qu'est l'eau ou encore une vache.
Ceux des exploitants agricoles qui ont tendance à tout mécaniser (et donc "oublient) se retrouvent souvent en difficulté et ont besoin d'assistance.
Je constate tous les jours la profonde ignorance des militants révolutionnaires (pour la plupart, car il y a des exceptions), pire: l'indifférence sur ces questions bassement matérielles.
Les méthodes modernes dont tu attends des miracles dont les effets (très nocifs)  à long terme commencent à se faire sentir massivement appartiennent déjà au passé.
Moi je te parle (avec plus de respect) non pas des petits paysans du passé, mais de nouvelles techniques appelées agroécologie, basée sur des découvertes scientifiques récentes et auxquelles vous restez hermétiques, vous passéistes de LO.
C'est pour ça que je vous demande si vous êtes "communistes" procapitalistes (héritiers de Monsanto, Pompidou, Chirac et la FNSEA) ou au contraire anticapitalistes.
Nous avons là la réponse!
Vos âneries on les a vues en application autour de la Mer d'Aral, avec la méthode prolétarienne de culture du coton et dans toute l'URSS.
 
 
mykha a écrit:
Sur le plan du rapport des forces sociales en présence dans une période d'affrontement révolutionnaire, oui, je préfère des prolétaires travaillant dans l'agro-alimentaire que des petits et moyens exploitants agricoles, accrochés à leurs lopins (que le capitalisme fait disparaitre).
(idem pour les petits commerçants et autres petits bourgeois proprios)
Oui  ces prolétaires produisent des choses (nuisibles) mais ne savent rien faire pousser eux-mêmes.
Ce n'est pas sur eux, ni sur des révolutionnaires comme vous qu'il faut compter pour nourrir le prolétariat mondial.
La seule chose que vous sauriez faire c'est continuer le saccage capitaliste et employer la violence pour résoudre les problèmes que votre ignorance créerait inéluctablement.
En rendant les derniers paysans responsables de futures crises alimentaires.
 
 
mykha a écrit:
ce sera plus facile (et utile) d'exproprier la Beauce et la Brie que l'Auvergne, et les capitalistes du Champagne que les petits producteurs planqués derrière leurs fusils et leur mentalité terriennes.
Déjà le mépris des bourreaux qui rêvent du pouvoir.
En gros: vive la bourgeoisie qui nous débarrasse de ces affreux réactionnaires paysans.
J'en ai connus (et affrontés) de moins réacs que Vals et toi.
avatar
Rougevert

Messages : 2069
Date d'inscription : 06/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Gaston Lefranc le Mer 21 Aoû - 23:48

Un compte rendu des journées d'été des amis de la confédération paysanne
http://tendanceclaire.npa.free.fr/article.php?id=524

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Estirio Dogante le Jeu 22 Aoû - 10:18

Toujours aussi clair le copain Lefranc que je ne manquerait pas d'aller voir à l'université d'été du NPA. Comme au débat sur le Chili naturellement.

Les arguments de Rouge Vert sont intéressants mais ses objections contre les évidences de mhyka se font dans le cadre capitaliste. Pourquoi myhka ne pourrait pas intégrer ces critiques à sa vision plus générale? Je ne vois pas pourquoi. L'écologie peut être très utile en une société socialiste à sensibilité écologiste mais en capitalisme elle est cantonnée ou à un centre d'études (très nécessaire surement) et/ou à un parti qui doit tout bazarder pour avoir de places au soleil.
Rouge Vert n'est pas de ce bord, je le vois, mais "pour arriver au dessert, il faut d'abord manger le plat principal". C'est le capitalisme l'obstacle et la mentalité "productiviste-machin" peut se changer rapidement sous le coups critiques d'une argumentation logique des écologistes.

Il faut apprendre des expériences et en cela ce qui s'est passé en URSS est une bonne école d'apprentissage critique, surtout dans tous ces détails pratiques de l'économie, de l'écologie,sur leurs échecs et leurs réussites (il doit en avoir quand même). Mais aussi on peut apprendre du gaspillage capitaliste et de son saccage des ressources.
Bref, il n'y a pas une muraille de chine entre marxistes et écologistes; ce sont des contradictions au sein du peuple, non antagonistes je veux dire.

Estirio Dogante

Messages : 686
Date d'inscription : 30/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hollande a choisi l'agriculture productiviste

Message  Roseau le Mer 16 Oct - 23:23

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Capitalisme agro-industriel

Message  Roseau le Dim 9 Mar - 22:36

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Roseau le Lun 2 Juin - 17:53

L'appropriation des terres agricoles mondiales, une rente économique pour les multinationales
http://multinationales.org/L-appropriation-des-terres
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Permaculture

Message  Roseau le Sam 5 Juil - 14:36

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agriculture anticapitaliste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum