le dernier livre d'Hubert Krivine, «La Terre, des mythes au savoir»,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le dernier livre d'Hubert Krivine, «La Terre, des mythes au savoir»,

Message  Roseau le Jeu 21 Juil - 18:36

Les chemins de la vérité
Edouard Brézin, physicien, ancien président du CNRS, a lu le dernier livre d'Hubert Krivine, «La Terre, des mythes au savoir», qui réhabilite la notion de vérité scientifique:

La science contemporaine a étendu le champ de l'histoire: désormais nous savons que le vivant, la Terre, l'Univers, loin d'être immuables, sont plongés dans une évolution qui échappe à nos sens et n'apparaît qu'à travers l'observation raisonnée qu'a permis la méthode scientifique. Il est clair que cette histoire nous concerne.

Que l'on songe aux religions ou aux mythes, leurs discours sont fondés sur des récits imaginaires consacrés à inventer arbitrairement, ex nihilo, cette évolution. Au-delà des préjugés religieux qui n'ont cessé de combattre les acquis de la science (point n'est besoin de remonter à l'exécution de Giordano Bruno ou au procès de Galilée –institutions chrétiennes intégristes aux Etats-Unis et islamistes turcs poursuivent aujourd'hui même leur lutte contre le darwinisme), il existe de nos jours une critique fondamentale de la méthode scientifique qui remet même en cause la nature comme arbitre. La notion de vérité disparaîtrait, remplacée par un simple consensus social à travers lequel finalement tous les discours, mythiques ou simplement absurdes, deviennent équivalents.

Visiblement irrité par cette irruption du discours social dans le champ de la science, ce refus de considérer qu'à travers des tâtonnements, des erreurs, des approximations, puisse émerger in fine une vérité, Hubert Krivine a choisi d'illustrer son propos dans son dernier livre, La Terre, des mythes au savoir, par deux thèmes: l'âge de la Terre et le mouvement des planètes du système solaire. Le livre est remarquable à plus d'un titre: il est très bien écrit et facile à lire mais surtout, plutôt que d'affirmer de manière dogmatique, l'auteur a choisi de montrer comment les thèses successives apparaissent, s'affrontent, et permettent finalement aux vérités d'aujourd'hui, une Terre âgée d'environ 4,5 milliards d'années, un système planétaire héliocentrique, d'émerger au sein d'une gangue d'idées. Le livre ne suppose aucune connaissance scientifique antérieure, et il expose avec beaucoup de soin et sans formalisme les idées successives qui ont précédé la compréhension contemporaine. Le livre fait preuve d'une grande érudition historique et il inclut même des annexes bien écrites pour lecteurs plus scientifiques.

La première partie, la datation de la Terre, débute avec la préscience, cette période qui s'étend en gros jusqu'au XVIIe siècle, où les textes sacrés sont considérés comme des livres d'histoire. Puis viennent des essais d'horloges variées pour dater notre planète, où apparaissent Buffon qui tente de déduire cet âge du refroidissement d'une masse rocheuse initialement en fusion, Kelvin qui utilise pour le même calcul les progrès de Fourier sur la diffusion de la chaleur et aboutit à la fourchette de 20 à 400 millions d'années, Joly qui mesure le taux annuel de déposition de salinité par les rivières dans les océans, Georges Darwin -l'astronome fils de Charles- qui estimait le temps qu'il avait fallu à la Lune pour se séparer de la Terre, etc. Toutes ces estimations successives s'accompagnent de querelles d'écoles, catastrophistes contre unitaristes, Darwin (Charles) s'opposant à Kelvin car ses études de l'évolution des fossiles lui indiquent un âge supérieur à celui estimé par ce dernier. Mais ne n'est qu'au XXe siècle, avec la découverte de la radioactivité, que finalement tout ce que nous savons aujourd'hui sur l'âge de la Terre, et de manière plus générale sur la datation des diverses périodes de son histoire, prendra la forme précise et définitive que nous lui connaissons.

L'histoire de l'héliocentrisme, où apparaissent les noms illustres de Copernic, Tycho Brahe, Kepler, Galilée, Newton a été souvent contée, mais Hubert Krivine a fait un travail de recherche historique approfondi qui fait toute la richesse de cette partie du livre. Qu'il s'agisse de la période hellénistique d'Aristote à Ptolémée, de la révolution copernicienne ou de la bataille qui verra in fine Galilée abjurer sous la contrainte, les textes cités sont très riches. C'est ainsi qu'on trouve, parmi d'autres, celui de la sentence de condamnation de Galilée en 1633, de sa sainteté Léon XIII mettant en garde la jeunesse contre «les fausses promesses des rationalistes et le fantôme d'un érudition toute extérieure [aux sciences bibliques]», un texte de 2006 du pape Benoît XVI qui affirme que tout ce qui est hors de la «raison créatrice» est irrationnel, mais aussi un texte remarquable d'Henri Poincaré qui explique ce qu'il faut entendre lorsque l'on dit que «la Terre tourne».

Dans la dernière partie, l'auteur nous révèle que son but, en écrivant cette histoire, était bien de réhabiliter la notion de vérité scientifique face à ceux qui affirment qu'elle n'est qu'une opinion socialement construite, et aussi de faire comprendre la nature de la démarche scientifique dans toute sa richesse.

Le livre est précédé d'une magnifique préface de Jacques Bouveresse, qui reprend pour le bonheur des lecteurs sa lance, sortie au moment de la parution du texte polémique d'Alan Sokal il y a 15 ans, et pourfend avec talent Bruno Latour et tous ceux qui à sa suite, ont en définitive mis leur relativisme au service des conservatismes bigots les plus obtus.

Ce livre est donc une belle réflexion sur la science, concrétisée par les deux grands thèmes du livre, destinée à tous ceux qui se raccrochent, dans notre océan d'irrationalité, à l'esprit des Lumières.

La Terre, des mythes au savoir, Hubert Krivine, préface de Jacques Bouveresse. Ed. Cassini, Paris 2011, 26 €.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum