anipassion.com

Malgré la surmortalité des abeilles, le gouvernement français autorise Syngenta à vendre le Cruser !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Malgré la surmortalité des abeilles, le gouvernement français autorise Syngenta à vendre le Cruser !

Message  BouffonVert72 le Jeu 14 Juil - 17:05

http://www.maxisciences.com/pesticide/pesticides-le-gouvernement-autorise-le-cruiser-osr_art15265.html

Pesticides : le gouvernement autorise le Cruiser OSR

Info rédaction, publiée le 17 juin 2011

Le ministère de l'Agriculture a décidé d'autoriser la mise sur le marché du pesticide Cruiser OSR. Destiné aux cultures de colza, ce produit est particulièrement craint par les apiculteurs en raison de ses potentiels impacts néfastes sur les abeilles.

Révélée et dénoncée jeudi par l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), l'autorisation du pesticide Cruiser OSR a été confirmée par le ministère de l'Agriculture. Alors que les apiculteurs s'insurgent contre un "nouveau coup porté aux abeilles", le ministère explique dans un communiqué rapporté par 20 minutes que cette décision a été prise suite à l’avis favorable de l’Agence nationale de sécurité sanitaire. Daté du 15 octobre 2010, cet avis "conclut que l’usage de la préparation Cruiser OSR sur (les) semences (de crucifères) satisfait à l’ensemble des conditions de sécurité requises". Le communiqué précise toutefois que cette autorisation pourrait faire l'objet d'une "suspension en cas d'incident".

Le ministère rappelle en outre que le Cruiser OSR est déjà utilisé sur plus de 2.800.000 hectares de culture dans l'Union européenne. Il aurait permis de "supprimer un à deux traitements insecticides des feuilles de plein champ", souligne-t-il.

Ce pesticide est commercialisé par le groupe suisse Syngenta Agro. Destiné aux cultures de colza, il contient deux fongicides et un insecticide, le thiaméthoxam. C'est ce dernier qui inquiète le plus les apiculteurs. Selon eux, cet insecticide s'insinue dans la sève et dans les fleurs des plantes. Il persisterait dans la terre pendant trois ans après son épandage, et contaminerait ainsi les cultures suivantes. "Nous constatons avec dégoût le désintérêt du ministère pour notre cause et nous redoutons un printemps silencieux dans les plaines du colza", a déploré le président de l'Unaf, Olivier Belval, dans un communiqué publié sur le site de l'Unaf.

Alors que la surmortalité des abeilles en Europe inquiète particulièrement les scientifiques, un autre pesticide, le Cruiser 350, qui remplace le Cruiser depuis son interdiction en 2010, est déjà autorisé en France. Il a engendré plusieurs cas d’empoisonnement des abeilles et est tout de même utilisé pour protéger les cultures de maïs.



http://www.maxisciences.com/pesticide/pesticide-cruiser-les-apiculteurs-tres-mecontents-de-son-autorisation_art15733.html

Pesticide Cruiser : les apiculteurs très mécontents de son autorisation

Info rédaction, publiée le 14 juillet 2011

Les apiculteurs de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) ainsi qu’une trentaine d'élus ont écrit au gouvernement pour obtenir l'abrogation immédiate de l'autorisation de vente du pesticide Cruiser OSR, jugé "extrêmement toxique pour les abeilles".

Une lettre rédigée par des apiculteurs et une trentaine d’élus a été adressée aux ministres de l'Agriculture, Bruno Le Maire, et de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, pour demander le retrait de la vente du pesticide Cruiser OSR. Cet "insecticide systémique utilisé en enrobage de semences de colza et véhiculé par la sève jusque dans les fleurs, est composé de trois substances actives d'une extrême toxicité pour les abeilles", souligne le courrier. L'Unaf a également déposé le 8 juillet un recours en référé devant le Conseil d'Etat pour demander une annulation immédiate de l'autorisation de mise sur le marché (AMM) délivrée le 3 juin dernier par le ministère de l'Agriculture. L'audience en référé est prévue le 28 juillet.

Interrogé à l’Assemblée nationale par l'élue des Verts, Anny Poursinoff, M. Le Maire a déclaré avoir demandé "à renforcer le dispositif de surveillance des populations apicoles" tout en rappelant que l’AMM du Cruiser OSR avait été décidée après un avis positif de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) et parce que l'Allemagne l'avait aussi autorisée. Le ministre a précisé avoir demandé à l'Anses "de veiller à ce que les cocktails de pesticides ne puissent pas avoir d'incidence sur la reproduction des abeilles et sur les populations apicoles".

Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture s'est également engagé "à retirer immédiatement l'autorisation du Cruiser OSR si les réseaux de surveillance devaient montrer que l'utilisation" de ce pesticide ou que les effets cocktails "pouvaient avoir la moindre incidence sur la reproduction des abeilles et leur population". Bien entendu, de son côté, le fabricant Syngenta, producteur du Cruiser OSR, a affirmé dans un communiqué que son produit n'avait pas d'effets nocifs sur les abeilles. "Cruiser OSR a fait l'objet de quatre années d'études [...] et l'analyse des résultats n'a montré aucune différence de comportement, de développement et de survie entre des colonies d'abeilles exposées à du colza protégé avec Cruiser OSR et celles ayant butiné un colza issu de semences qui n'étaient pas protégées", a assuré le groupe suisse.

Toutefois, comme le rappelle Sciences et Avenir, les autorisations pour les pesticides précédents Cruiser et Cruiser 350, avaient déjà été annulées, a posteriori, par le Conseil d'Etat pour 2008 et 2009 en février dernier. Dans l'attente d'une décision pour 2010, le Cruiser 350 continue à être commercialisé. La haute juridiction avait procédé à l’annulation de ces deux AMM au motif que l'autorisation reposait sur une méthode d'évaluation du risque qui n'était pas conforme à la réglementation.

Le président de l'Unaf, Olivier Belval, a quant à lui souligné souhaiter que soit mise en place une interdiction du pesticide lors de l’audience du 28 juillet de façon à pouvoir "encore empêcher à temps son utilisation pour l'enrobage des semences de colza, puis des prochains semis fin août et début septembre". Il souligne que près de 40% des fruits, légumes et oléagineux dépendent de l'action fécondatrice des abeilles. "On tombe dans des intérêts financiers souvent plus importants que les intérêts des apiculteurs", a dénoncé l'élue PS des Deux-Sèvres, Geneviève Gaillard, venue signer la lettre avec ses collègues devant la presse.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

confirmation du rôle des pesticides dans la surmortalité !

Message  BouffonVert72 le Sam 16 Juil - 19:36

http://www.maxisciences.com/abeille/abeilles-le-role-des-pesticides-confirme-dans-leur-surmortalite_art15660.html

Abeilles : le rôle des pesticides confirmé dans leur surmortalité

Info rédaction, publiée le 16 juillet 2011

Alors que les abeilles sont en Europe comme en Amérique du Nord victimes d'une inquiétante surmortalité, les chercheurs tentent sans relâche de déterminer l'origine du phénomène qui menace le fonctionnement des écosystèmes. Une équipe de scientifiques vient de confirmer le rôle des pesticides dans cette surmortalité.

Exposées à des pesticides, même à faible dose, les abeilles affectées par un parasite, le Nosema ceranae, ne peuvent pas survivre. C'est ce que révèle une étude menée par des chercheurs du CNRS, de l'INRA et de l'Université Blaise Pascal, dont les conclusions sont publiées par la revue scientifique PLoS ONE. Les insecticides sont depuis longtemps soupçonnés d'être l'une des origines du déclin des colonies d'abeilles en Europe et en Amérique du Nord. Les chercheurs s'accordent à penser que ce phénomène est la conséquence d'une combinaison de facteurs. Une piste qui vient d'être confirmée.

Comme l'explique le CNRS sur son site Internet, des abeilles naissantes saines et d'autres contaminées par le champignon Nosema ceranae ont été exposées de façon chronique à de faibles doses d'insecticides, inférieures à celles considérées comme mortelles. Les chercheurs ont alors vu les abeilles infectées succomber.
"Cet effet combiné sur la mortalité des abeilles apparaît pour une exposition quotidienne à des doses pourtant très faibles" soulignele communiqué. En outre, le phénomène ne dépend pas de la famille d'insecticides, note le CNRS, puisque les deux molécules utilisées au cours de l'étude, le fipronil et le thiaclopride, appartiennent à des familles différentes, celle des phénylpyrazoles et celle des néonicotinoïdes.

Une interaction fatale

Si le mode d'action de cette synergie n'a pas encore été identifié, cette découverte "montre donc que l'interaction entre nosémose et insecticides constitue un risque significatif supplémentaire pour les populations d'abeilles et pourrait expliquer certains cas de surmortalité". L'étude prouve que des doses d'insecticides considérées comme ne pouvant pas entraîner la mort peuvent être fatales à des abeilles déjà fragilisées. Elle révèle selon le CNRS, "la nécessité d'améliorer la gestion et la protection du cheptel apicol face au danger que représentent les pollutions environnementales et les pathogènes (seuls ou en combinaison) sur la santé de l'abeille".
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les firmes défendent leur insecticide

Message  Roseau le Sam 19 Jan - 23:49

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malgré la surmortalité des abeilles, le gouvernement français autorise Syngenta à vendre le Cruser !

Message  Roseau le Dim 27 Jan - 16:18

SOURCES ET COMPLÉMENT D'INFORMATIONS :
(1) FranceAgrimer – Etablissement National des Produits de l'Agriculture et de la
Mer :
Audit économique de la filière apicole française – Septembre 2012
http://www.franceagrimer.fr/Actualites/node_22291/Audit-economique-de-la-filiere-
apicole-francaise/%28filiere%29/983/%28nodeActu%29/985

http://www.franceagrimer.fr/Actualites/node_22291/Audit-economique-de-la-filiere-apicole-francaise/%28filiere%29/983/%28nodeActu%29/985

(2) Global Honey Bee Colony Disorders and Other Threats to Insect Pollinators :
http://www.unep.org/dewa/Portals/67/pdf/Global_Bee_Colony_Disorder_and_Threats_insect_pollinators.pdf

PNUE : les abeilles menacées d'extinction, l'humanité met en cause son avenir :
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=24688#.UP2311HWnrk

(3) 47 études qui condamnent les néonicotinoïdes :
http://www.pollinis.org/spip.php?page=article&id_article=74

(4) Le futur des abeilles est-il entre les mains du lobby des pesticides -
Corporate Europe Observatory, European Beekeeping Coordination - Novembre
2010 : http://bee-life.eu/fr/doc/151/

(5) Assemblée Nationale – N° 300 : Proposition de résolution relative à la
préservation des insectes pollinisateurs et à un moratoire sur les pesticides de la famille des néonicotinoïdes et des phénylpyrazoles :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion0300.asp
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malgré la surmortalité des abeilles, le gouvernement français autorise Syngenta à vendre le Cruser !

Message  philippulus le Sam 12 Avr - 14:09

Un rapport de 30 pages pour 3 millions d'euros.
Le mot "pesticide" ne figure pas une seule fois dans ce rapport et pour cause : il était expressément demandé par les commanditaires de ce rapport de ne pas étudier le rôle des pesticides dans le déclin des colonies d'abeilles.
Très joli foutage de gueule auquel des non-chercheurs se sont complaisamment associés.

philippulus

Messages : 170
Date d'inscription : 19/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malgré la surmortalité des abeilles, le gouvernement français autorise Syngenta à vendre le Cruser !

Message  Roseau le Sam 10 Mai - 14:15

En Europe, le déclin des abeilles frappe lourdement les pays du Nord

Phénomène mondial observé depuis le milieu des années 1990, le déclin des abeilles,
insectes pollinisateurs indispensables à 84 % des végétaux cultivés en Europe,
n'avait jamais été précisément évalué au sein de l'Union.
C'est désormais chose faite avec l'étude « Epilobee ».
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/07/en-europe-le-declin-des-abeilles-frappe-lourdement-les-pays-du-nord_4396816_3244.html
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malgré la surmortalité des abeilles, le gouvernement français autorise Syngenta à vendre le Cruser !

Message  Roseau le Mer 3 Déc - 22:44

Stop aux pesticides tueurs d'abeilles
http://actions.pollinis.org/actions/stop-neonics-fr/
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malgré la surmortalité des abeilles, le gouvernement français autorise Syngenta à vendre le Cruser !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum