Wesh Professeur !

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Toussaint le Dim 19 Juin - 1:29

Il y a des choses que je partage avec ce texte.

Mais je me demande comment il aurait fait pour l'écrire si ses parents ne lui ont pas appris et si des enseignants ne lui avaient pas appris.

Et dans cette société il est clair que tous les parents ne peuvent pas apprendre à leurs enfants jusqu'au bac ce qu'ils doivent savoir. Je suis individuellement des gamins et des gamines... en maths, physique et parfois ailleurs, je suis à l'Ouest. Faut qu'ils en trouvent un autre. Ensuite, expliquer, c'est un métier, je vois la collègue ici qui est dans le primaire. Chapeau, collègue et camarade, moi ton boulot, je le fais pas, lorsque je vois des bambins de cet âge, je fuis... Et de toute façon, en sixième, je suis inepte, soit ils pleurent, soit ils me grimpent sur l'épaule.

Je pense que bien des choses qu'il dit sont vraies. Humiliation, répression, sélection injuste, rendre les gens dociles et soumis, tout cela est vrai, je pense avoir déjà eu l'occasion de le dire, et perso, je travaille à montrer que je suis un flic, une machine à formater, soumettre, sélectionner, etc... quoi que je puisse être par ailleurs, et j'essaie de n'être pas seulement cela, évidemment. Mais je pense que mes élèves sortent d'une année avec moi en ayant progressé dans la compréhension du monde, en se posant des questions. Une des choses que je fais assez vite, c'est un peu comme ce qu'avait fait la Ligue dans les années 70, lorsque nous diffusions un manuel de maintien de l'ordre. Je donne mes trucs de maintien de l'ordre à mes élèves et je travaille avec eux les enjeux. Certes cela ne m'empêche pas d'être aussi tout ce que dit cet ancien brillant élève, tête de classe, je n'en doute pas une seconde...

Ensuite je n'ai pas honte de mon métier. Pas plus que d'être fabricant de bagnoles ou de travailler dans une pharmacie ou dans une épicerie, etc... Lorsque je vois des jeunes analphabètes se mettre à lire, commencer à pouvoir rédiger, s'exprimer, aller plus loin dans les analyses, lorsque je les vois s'illuminer parce qu'ils ont compris un texte, une nuance, une idée, une situation, lorsque je vois une jeune mère battue, affamée par le père de ses enfants s'appuyer sur l'école pour apprendre, devenir indépendante et se libérer... je me dis que je n'ai pas forcément vécu en vain. Et même si l'Education Nationale est une structure centrale dont la tâche est la reproduction de la force de travail et son formatage, je crois aussi qu'avec les élèves nos intérêts sont les mêmes. La structure nous divise, nos luttes devraient nous unir. En 68, il y avait ceux qui étaient contre nous parmi les profs, il y a aussi ceux qui étaient avec nous, y compris contre leur fonction de chien de garde.

La fonction est restée, elle est la même. Et les élèves apprennent dans la situation et la société où nous enseignons, nous avons entre nous une barrière érigée par le système de domination. Je ne crois pas qu'il faille renoncer à ce métier, je ne crois pas que je conseillerais à mes élèves de l'Ouest guayanais de quitter l'école, même à seize ans. En revanche je pense qu'il est nécessaire de démonter en classe le système, et de donner les armes de la critique aux gens que nous sommes censés soumettre.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Dim 19 Juin - 4:27

Toussaint a écrit:Et même si l'Education Nationale est une structure centrale dont la tâche est la reproduction de la force de travail et son formatage, je crois aussi qu'avec les élèves nos intérêts sont les mêmes. La structure nous divise, nos luttes devraient nous unir. En 68, il y avait ceux qui étaient contre nous parmi les profs, il y a aussi ceux qui étaient avec nous, y compris contre leur fonction de chien de garde.

La fonction est restée, elle est la même. Et les élèves apprennent dans la situation et la société où nous enseignons, nous avons entre nous une barrière érigée par le système de domination. Je ne crois pas qu'il faille renoncer à ce métier, je ne crois pas que je conseillerais à mes élèves de l'Ouest guayanais de quitter l'école, même à seize ans. En revanche je pense qu'il est nécessaire de démonter en classe le système, et de donner les armes de la critique aux gens que nous sommes censés soumettre.
L'éducation nationale n'est pas imperméable à la lutte de classes, ce qui a permis à de nombreux instits ou profs en parallèle du programme imposé, d'amener un complément de réflexion critique. D'autant que le statut de fonctionnaire lui permet d'accéder si il le souhaite un degré de liberté bien supérieur à un salarié.

Si tu le dis...

Ah ! Parce que cracher sur l'éducastron nationale et ses pédachiottes c'est forcément croire avoir un "libre arbitre", se considérer comme un héros, voire en poussant l'analyse jusqu'au bout du procès d'intention psychologiste : "ignorer se considérer comme tel" ? Et si justement c'était fait pour cracher sur les déterminismes empêchant le "libre arbitre" ? Et si justement c'était fait pour extirper l’insupportable charogne que "nos aïeux" nous ont légué en nous imposant entre autres sa gestion ? Et faudrait après ça encore être courtois dans les pamphlets ? (qu'ils soient "bien ou mal" écrits n'est pas la question)

"Le monde n'est pas composé d'individus" est bien relatif. Sans nier les déterminismes, les rapports sociaux ne fonctionnent pas seuls, ses porteurs ne sont pas des machines, de la matière inerte dénuée de toute sensibilité, "sujets automates" est une bien bizarre expression... Si c'était le cas, autant "excuser" TOUS les génocides passés, faire dans la condescendance, infantiliser tous ses bourreaux, collabos et autres, déresponsabiliser entièrement les individus. Autant dire aux flics, militaires et tortionnaires que losrqu'ils matraquent, exterminent et torturent, que ce n'est pas une partie d'eux-mêmes qu'ils mutilent en FAISANT LEUR BOULOT.

Désolé mais moi je peux pas penser de cette manière, enfin je peux plus. Pas envie de dire merci à l'huissier qui m'expulse, au prof qui me fout des coups de triques, au connard de bureaucrate appliquant le règlement qui est de bousiller la vie d'individu-e-s généralement plus démunis qu'eux. Quand ton patron te considère comme de la merde, tu lui dis merci en chantant comme Les Charlots ?
Le pire du pire, ce genre d'intervention où on met tout le monde dans un même sac, où on extrapole d'un grain de poussière une montagne. Et cette habitude d'introduire la merde dans un sujet (éducastron, pédachiottes, etc. ) c'est un style vulgaire qui n'apporte rien à l'argumentaire sinon à faire passer son auteur en un authentique héroïque ennemi de l'ordre établi - nihiliste au moins en syntaxe, grammaire et vocabulaire. Et puis ça peut presque faire populo quand on estime que le populo s'exprime de cette manière !! Rien à tirer de bon de tes remarques, elles alignent le même fond haineux, individualiste, ennemi de tellement tout qu'au bout du compte on en retient rien ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Dim 19 Juin - 11:25

Visiblement tu n'as encore volontairement rien compris. Mais soit. La merde structurelle ON l'introduit pas, ON la remue. T'aimes pas quand ça éclabousse sur ton estrade et ton bureau ? Tant mieux. L'Autorité ? ON la déteste. La répression de l'Emotion, du Cri (existentiel), ON a déjà vu où ça conduisait... Si le nihilisme (comme tu dis) est encore la seule manière d'émoustiller l'éducation nationale-charogne capitaliste et bien J'EN SUIS ! La modernité ? A JETER, AVEC SES APOTRES !



Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.
Je ne dois pas être HAINEUX et VULGAIRE envers la bonne conscience BOURGEOISE de gauche.

nota : le texte "Wesh professeur" a été écrit il y a plus d'un an et demi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Dim 19 Juin - 11:50

Un peu de pédagogie avec Philippe Noiret "qui croyait, lui aussi, faire la révolution avec un film" (sic) :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  yannalan le Dim 19 Juin - 13:47

Tu fais collection de ce genre de tissus d'âneries démagos ?

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Toussaint le Dim 19 Juin - 14:28

Le fil n'a pas sa place dans hitoire et théorie.

Là, on tombe dans autre chose... Quant au caractère prolétarien de tes interventions, gnl, je ne vois pas très bien. Le côté niais, en revanche...

Sur ce que dit loriot, l'espace dont tu parles se rétrécit comme une peau de chagrin. Il n'est que de voir les nouveaux programmes d'Histoire en lycée. De plus, on prépare les élèves à des exams et mieux vaut pour eux qu'ils soient dans le conforme... même en fac, on voit des choses ébouriffantes en matière d'alignement strict sur l'idéologie nationaliste républicaine.

De plus, nous sommes comme dit l'autre, de toute façon dans le cadre d'une école inégalitaire jusqu'à la caricature et cela ne cesse de s'aggraver. Et le prof est bien là dans le rôle de celui qui sélectionne, élimine, voue les uns à des boulots précaires et les autres aux métiers qui les associent ou les font rejoindre les classes dominantes.

Et il n'y a pas, de moins en moins, de possibilité qu'il en aille autrement. En fait jamais le déterminisme social, entériné par les notes et l'orientation, n'a été aussi implacable. La classe ouvrière est discriminée, et on cherche sans cesse des boucs émissaires. Le système fonctionne ainsi, sur la culpabilisation de ses victimes.

Et nous n'y pouvons pas grand chose. En revanche nous sommes un rouage.

Lorsque je dis cela, please, pas de cours sur tout ce que font les profs, etc... j'en suis un. Ce que nous pouvons faire est marginal par rapport à la machine dont nous sommes un rouage.

Là encore, pas de démagogie, je laisse gnl à ses stupidités, je n'ai pas de solution dans cette société, ce système. Et je conseille tous les jours aux gamins et leurs parents de s'accrocher, d'essayer de ne pas se faire cracher sans diplôme et sans formation, d'essayer de suivre leurs envies et leurs rêves. Et j'essaie de faire de mon mieux. Mais je suis désolé, c'est l'école du capital, pas la nôtre, et il y a peu de choses positives à en dire. Sauf qu'il faut malgré tout la défendre contre les attaques d'un capital qui cherche à encore empirer les choses. Et qu'il faut faire front avec les jeunes qui ruent.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Dim 19 Juin - 16:38

yannalan a écrit:Tu fais collection de ce genre de tissus d'âneries démagos ?

Ouais, tiens, un anarchiste déguisé en Hitler :



---

"côté prolétarien" : quoi, la révolte existentielle (comme l'éthique) c'est bourgeois, c'est ça ?

Un rouage... justement ! Si les rouages ne sont pas critiquables autant que les institutions composées par eux, je vois même pas comment créer ne fusse qu'un début de mouvement social. Autant parler à des murs. D'ailleurs c'est ce qui passe.

Trouves stupide ce que je dis à trucmuche, je m'en cogne (quoique la valse des étiquettes, tu devrais te méfier). Répondre "intelligemment" à quelqu'un qui envoie dans les cordes un avis sur la responsabilité (relative) des travailleurs, c'est bien la plus belle saloperie que je puisse concéder à ce quelqu'un-machin. La haine, la paille et la poutre, blablabla, ce sont des trucs de réacs refusant premièrement l'autocritique (suffit de voir sa posture de fanatique scientophile), de questionner leur position sociale (en termes de fraction de classe -donc de pouvoir-, de responsabilité professionnelle, de revenu, de moeurs), c'est la marotte du "passage de dessous de tapis de bien des saloperies", ce sont les derniers habits des individus traversés par les rapports sociaux de cette société soi-disant civilisée à laquelle ils s'accrochent a priori, moderne et éclairée, où il est "interdit" de cracher sur l'immondice ambiante qui génère la colère, la haine, le désespoir, les guerres, les génocides, bref ce monde de merde.

Si la cause première de la révolution, de "l'idée du fossoyage du capitalisme" n'est pas de l'ordre du sentiment d'injustice, de refus du "je m'en foutisme généralisé" que le capitalisme certes encourage idéologiquement et a besoin structurellement, d'une critique de la part de responsabilité des individus-rouages du "système", d'une énumération de TOUT ce que l'on ne veut plus "avant" de savoir ce que l'on veut, et bien j'espère qu'elle n'aura jamais lieu et que le "système" perdurera tel qu'il est, en pire pour le plus grand bonheur des profs constituant-constitués de l'éducation nationale, de ses flics et de ses scientifiques (entre autres).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Toussaint le Dim 19 Juin - 17:38

la révolte existentielle (comme l'éthique) c'est bourgeois, c'est ça ?

Le moins que l'on puisse en dire est que ce n'est ni une spécificité ni une spécialité "prolétarienne", lequel mot serait par ailleurs à préciser, dans le contexte de cette bouillie. Lorsque, en plus, onparle de "révolte existentielle", on a des lettres, et cela renvoie à pas mal de choses, pas du tout prolétariennes. La liste serait longue... et pas très intéressante.

Si les rouages ne sont pas critiquables autant que les institutions composées par eux

Mouais... de plus en plus prolétarien, hmmm? A ce compte-là que ne va-t-on pas lire bientôt sur le "prolétariat"? Laughing D'ailleurs tu as commencé, c'est toujours le premier pas qui coûte.

pour le plus grand bonheur des profs

Tu racontes des sottises, factuellement des sottises, renseigne-toi.

Si la cause première de la révolution, de "l'idée du fossoyage du capitalisme" n'est pas de l'ordre du sentiment d'injustice, de refus du "je m'en foutisme généralisé" que le capitalisme certes encourage idéologiquement et a besoin structurellement, d'une critique de la part de responsabilité des individus-rouages du "système", d'une énumération de TOUT ce que l'on ne veut plus "avant" de savoir ce que l'on veut, et bien j'espère qu'elle n'aura jamais lieu et que le "système" perdurera tel qu'il est, en pire pour le plus grand bonheur des profs constituant-constitués de l'éducation nationale, de ses flics et de ses scientifiques (entre autres).

Et voilà comment on finit par se découvrir lettré, révolté "existentiel", et... préférant le capitalisme à la révolution par haine d'une fraction du salariat... Bravo. Une vraie leçon de choses, et une réponse à ta question:
c'est bourgeois, c'est ça ?. Toute révolte existentielle n'est certes pas nécessairement bourgeoise ou petite-bourgeoise, celle que tu l'étales en revanche n'est que l'antichambre d'un ralliement à l'ordre. Céline a déjà ouvert la voie... bonne route.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Vérosa_2 le Dim 19 Juin - 17:54

"côté prolétarien" : quoi, la révolte existentielle (comme l'éthique) c'est bourgeois, c'est ça ?
Je crains fort que la lutte de classes - pour peu que tu lui accordes quelque valeur - n'ait rien d'existentiel et se passe de toute forme d'éthique, que l'on soit du côté du travail ou de celui du capital. Ce qui incidemment (hors sujet, mais est-ce bien grave à ce stade...) renvoie à cet essai de Bertell Ollman : Is there a marxian ethic ?

Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Dim 19 Juin - 22:14

Toussaint a écrit:Lorsque, en plus, onparle de "révolte existentielle", on a des lettres, et cela renvoie à pas mal de choses, pas du tout prolétariennes. La liste serait longue... et pas très intéressante.
Désolé mais je saisis pas, je suis stupide, idiot, que sais-je encore ?

pour le plus grand bonheur des profs
Tu racontes des sottises, factuellement des sottises, renseigne-toi.
Là j'avoue, il y avait un peu de "provoc'.

Et voilà comment on finit par se découvrir lettré, révolté "existentiel", et... préférant le capitalisme à la révolution par haine d'une fraction du salariat... Bravo.

Justement pas, mais visiblement comme loriot,tu n'as pas compris.

Une question : tout ce qui est "pourri" est légitime, "excusable", occultable en attendant la "Révolution concrète", le "Socialisme", le " Communisme" ?

Une vraie leçon de choses, et une réponse à ta question:
Toute révolte existentielle n'est certes pas nécessairement bourgeoise ou petite-bourgeoise, celle que tu l'étales en revanche n'est que l'antichambre d'un ralliement à l'ordre. Céline a déjà ouvert la voie... bonne route.
J'adore la "logique" de certain-e-s (au moins sur le net), ça rejoint je crois ce que je disais plus haut ("faire le jeu de"): vomir, dégueuler, critiquer, cracher, polémiquer, "provoquer" c'est mécaniquement -pour ne pas dire palvovien- "l'antichambre de l'ordre" ? Eééé ben, quel discernement, quelle honnêteté intellectuelle ! Tous les pamphlétaires, bouseux comme Céline ou non, et surtout anti-célinien seront encore ravis de l'apprendre. Et après vous vous étonnez encore des anti-orgas, des "individualistes", etc étant contre cette manière statique et rigide de penser ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Vals le Dim 19 Juin - 22:32

Toussaint a écrit:Le fil n'a pas sa place dans hitoire et théorie.

Là, on tombe dans autre chose... Quant au caractère prolétarien de tes interventions, gnl, je ne vois pas très bien. Le côté niais, en revanche...

Sur ce que dit loriot, l'espace dont tu parles se rétrécit comme une peau de chagrin. Il n'est que de voir les nouveaux programmes d'Histoire en lycée. De plus, on prépare les élèves à des exams et mieux vaut pour eux qu'ils soient dans le conforme... même en fac, on voit des choses ébouriffantes en matière d'alignement strict sur l'idéologie nationaliste républicaine.

De plus, nous sommes comme dit l'autre, de toute façon dans le cadre d'une école inégalitaire jusqu'à la caricature et cela ne cesse de s'aggraver. Et le prof est bien là dans le rôle de celui qui sélectionne, élimine, voue les uns à des boulots précaires et les autres aux métiers qui les associent ou les font rejoindre les classes dominantes.

Et il n'y a pas, de moins en moins, de possibilité qu'il en aille autrement. En fait jamais le déterminisme social, entériné par les notes et l'orientation, n'a été aussi implacable. La classe ouvrière est discriminée, et on cherche sans cesse des boucs émissaires. Le système fonctionne ainsi, sur la culpabilisation de ses victimes.

Et nous n'y pouvons pas grand chose. En revanche nous sommes un rouage.

Lorsque je dis cela, please, pas de cours sur tout ce que font les profs, etc... j'en suis un. Ce que nous pouvons faire est marginal par rapport à la machine dont nous sommes un rouage.

Là encore, pas de démagogie, je laisse gnl à ses stupidités, je n'ai pas de solution dans cette société, ce système. Et je conseille tous les jours aux gamins et leurs parents de s'accrocher, d'essayer de ne pas se faire cracher sans diplôme et sans formation, d'essayer de suivre leurs envies et leurs rêves. Et j'essaie de faire de mon mieux. Mais je suis désolé, c'est l'école du capital, pas la nôtre, et il y a peu de choses positives à en dire. Sauf qu'il faut malgré tout la défendre contre les attaques d'un capital qui cherche à encore empirer les choses. Et qu'il faut faire front avec les jeunes qui ruent.

Pas grand chose à ajouter ou à retirer...

Sauf peut-être qu'il ne faut pas trop surestimer le rôle de l'école, de ses programmes, de ses méthodes...
Des profs sérieux, progressistes, respectueux de leurs élèves , novateurs et révoltés contre le conformisme et l'injustice, il y en a et c'est bien...
Mais au bout du compte, l'école de la bourgeoisie ne peut que servir les intérêts fondamentaux de la bourgeoisie ...
N'empêche que plus les jeunes des classes opprimées y apprennent de choses, se cultivent, se forment...mieux c'est pour eux, pour leur vie, pour l'avenir de leur classe...
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Dim 19 Juin - 22:35

Vérosa_2 a écrit:
"côté prolétarien" : quoi, la révolte existentielle (comme l'éthique) c'est bourgeois, c'est ça ?
Je crains fort que la lutte de classes - pour peu que tu lui accordes quelque valeur - n'ait rien d'existentiel et se passe de toute forme d'éthique, que l'on soit du côté du travail ou de celui du capital. Ce qui incidemment (hors sujet, mais est-ce bien grave à ce stade...) renvoie à cet essai de Bertell Ollman : Is there a marxian ethic ?
Je n'ai jamais nié les contraintes que le "système" impose aux individus-porteurs de fonction du capital, c'est d'ailleurs le "début" de ma réflexion sur et révolte envers ce monde merdique. Je n'ai non plus jamais nié "l'éthique" de certaines professions "bienfaisantes" indirectement liées au mode de production actuel. Je n'ai jamais non plus nié le "contraire" (au contraire!), cad les pires saloperies que ce "système" engendre, ce qui est sûrement dû à mon histoire personnelle - expatrié, "injonctions paradoxales" pendant l'adolescence dues à cette "expatriation", "à moitié" handi (bonjour les diagnostics truc-muches, étiquettes, etc.), pas assez ceci, cela, bref "un peu comme plein de gens"...

On m'a reproché d'avoir le "même genre" de critique que le MEDEF à propos de certains secteurs professionnels, sous prétexte que si elle n'avait pas les mêmes intentions elle pouvait avoir les mêmes effets. En suivant cette "logique", cette "idée" (faussement neutre du point de vue sensible), il est donc inacceptable de cracher sur ce qui provoque les injustices, de "parler non pas avec sa tête mais avec ses tripes", sa chair meurtrie, autrement dit : "tu ferais mieux de la fermer!". Et bien NON ! Que ça change quoi que ce soit ou non, peu importe. Ce qui quelque part rejoint et la question que je viens de poser à Toussaint et le côté viscéral du texte suscité : "tout ce qui est "pourri" est légitime, "excusable", occultable en attendant la "Révolution concrète", le "Socialisme", le " Communisme" ?"

"Pour ma part" j'y ai déjà répondu.

Edit : merci pour le texte d'Ollmann mais mon NIVEAU en anglais ne me permet pas de comprendre cette pointure de texte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Toussaint le Lun 20 Juin - 2:24

J'adore la "logique" de certain-e-s (au moins sur le net), ça rejoint je crois ce que je disais plus haut ("faire le jeu de"): vomir, dégueuler, critiquer, cracher, polémiquer, "provoquer" c'est mécaniquement -pour ne pas dire palvovien- "l'antichambre de l'ordre" ? Eééé ben, quel discernement, quelle honnêteté intellectuelle ! Tous les pamphlétaires, bouseux comme Céline ou non, et surtout anti-célinien seront encore ravis de l'apprendre. Et après vous vous étonnez encore des anti-orgas, des "individualistes", etc étant contre cette manière statique et rigide de penser ?


Voici ce que tu as écrit:

j'espère qu'elle n'aura jamais lieu et que le "système" perdurera tel qu'il est

Lorsque l'on vient dire des trucs de ce genre, on a bien ganné le droit de se voir répondre ce qui te met en rogne. Par haine des profs, tu préfères le maintien du système... C'est noté, et ne viens pas te plaindre que l'on réponde aux conneries que tu dis comme tu les dis. Au fait, ce sont tes parents qui t'ont appris tout ce que tu mets en oeuvre pour raconter tes conneries? Veinard, mes élèves n'ont pas ce genre de chance, merci aussi de ne pas les mépriser pour faire le choix de suivre les cours de ces salauds de profs, je ne te pense sûrement pas plus malins qu'eux, ils ont une expérience de la faim et la misère dans ses versions les plus atroces qui donnent à tes crises existentielles comme à celles du bouffon qui te soutient et de l'étudiant poil aux dents dont tu cites la logorrhée... toute leur profondeur prolétarienne et tout le respect qu'elles m'inspirent. Parce que, eux, savent que comme le dit vals, plus les jeunes des classes opprimées y apprennent de choses (à l'école), se cultivent, se forment...mieux c'est pour eux, pour leur vie, pour l'avenir de leur classe...

Vals, pas de divergences sur ce que tu dis, c'est ce que je voulais dire par c'est l'école du capital, pas la nôtre, et il y a peu de choses positives à en dire.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Lun 20 Juin - 10:55

Si tu n'avais pas tronqué la citation, je ne te dirais pas que le stalinisme est encore à l'oeuvre...

Si la cause première de la révolution, de "l'idée du fossoyage du capitalisme" n'est pas de l'ordre du sentiment d'injustice, de refus du "je m'en foutisme généralisé" que le capitalisme certes encourage idéologiquement et a besoin structurellement, d'une critique de la part de responsabilité des individus-rouages du "système", d'une énumération de TOUT ce que l'on ne veut plus "avant" de savoir ce que l'on veut, et bien j'espère qu'elle n'aura jamais lieu et que le "système" perdurera tel qu'il est, en pire pour le plus grand bonheur des profs constituant-constitués de l'éducation nationale, de ses flics et de ses scientifiques (entre autres).

Ce que je voulais dire était qu'une critique structurelle ne doit pas se dispenser d'une critique morale, du moins si celle-ci ne la précède pas finalement (?) Se dispenser de cracher sur des saloperies dont le prolétariat est en partie responsable (absence de conscience morale), alors mieux vaut rester silencieux et donner du crédit au "système", en cautionnant les saloperies passées. Dire ceci n'est pas forcément approuver, mais pour toi si, visiblement.

Qui dit prolétaire dit dépossédé des moyens de subsistance ok. Le problème c'est que ça passe sous silence la "nature" de quantités non négligeables d'activités - la croyance en le Progrès sûrement... Je ne mets pas sur le même "plan moral" l'ajusteur de clé à molette et l'ajusteur de bombes atomiques, je ne mets pas sur le même plan les flics, les matons, les burocrates, les pilotes de bombardiers et des médecins, les manifestants tabassés, écroués, etc. La catégorie "prolétaire" a vachement tendance à gommer le rapport de forces (fractions de classe), le pouvoir au sens de domination que le flic (au sens large, ça peut être prof, psy, burocrate, etc., et au sens strict : agent de l'Etat, défenseur de la Propriété) a sur le manifestant, le "rebelle", le chômeur, l'étudiant...

Et sinon quoi, faudrait avoir honte "d'avoir la haine" ? Faudrait avoir honte de "casser les jouets du cacapital" ? Faudrait avoir honte de conspuer ce monde (avec ou sans "Oui mais qu'est-ce que vous proposez à la place ?!" ) ? Qui méprise là-dedans, qui est "contre tout" (nihiliste) ? Ceux qui crachent sur l'absence de conscience morale ou ceux qui "esquivent le devoir moral [en] adoptant à sa place les préceptes de l’intérêt rationnel et de l’instinct de conservation [...], qui placent l’instinct de survie au-dessus du devoir moral [qui] n’est en aucune façon un acte prédéterminé, inévitable, incontournable" ? Et faudrait accepter l'hypocrisie ("inversion des rôles", "bouc émissaire"...) de ceux qui vous reprochent d'avoir la HAINE, ne pas cracher sur la "bonne conscience" du prolétaire excusant tout a priori, à commencer peut-être par "ses propres immondices" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Toussaint le Mar 21 Juin - 2:43

critique morale

Et dans ce cadre, tu es quoi au juste? Un prophète, un saint ou Dieu lui-même? Mais qu'est-ce que cela veut dire?!!

le flic (au sens large, ça peut être prof, psy, burocrate, etc., et au sens strict : agent de l'Etat, défenseur de la Propriété)

Bravo. Privatisons l'état, tous ces salauds dans le privé, Wesh, etc... Sarko doublé sur sa droite.

Se dispenser de cracher sur des saloperies dont le prolétariat est en partie responsable (absence de conscience morale), alors mieux vaut rester silencieux et donner du crédit au "système", en cautionnant les saloperies passées. Dire ceci n'est pas forcément approuver, mais pour toi si, visiblement.

Ce n'est pas moi qui ai écrit un jour ni pensé ce genre de conneries:

j'espère qu'elle n'aura jamais lieu et que le "système" perdurera tel qu'il est, en pire pour le plus grand bonheur des profs constituant-constitués de l'éducation nationale, de ses flics et de ses scientifiques (entre autres).

Autrement dit, ignorance pour tout le monde, sauf les fils de cadres et de bourgeois, et retour au Moyen Age, c'est le grand prolétaire gnl qui régale. Tu te relis parfois ou tu écoutes béatement les conneries que tu écris? Tu as déjà vu une science sans scientifiques et des écoles sans enseignants? Et ce sont les profs et les enseignants qui sont pour toi les cibles? Rigolo, va...

Et sinon quoi, faudrait avoir honte "d'avoir la haine" ? Faudrait avoir honte de "casser les jouets du cacapital" ?
le flic (au sens large, ça peut être prof, psy, burocrate, etc., et au sens strict : agent de l'Etat, défenseur de la Propriété)

De mieux en mieux...
En plus tu veux casser du prof? De l'agent des services publics "étatisés", du fonctionnaire? Tu comptes lever des milices pour leur casser la gueule dans les bahuts, les facs, sur les quais des gares et dans les bureaux de poste ou dans les administrations?

ceux qui vous reprochent d'avoir la HAINE, ne pas cracher sur la "bonne conscience" du prolétaire

Oh, mais personne ne te reproche d'avoir la haine, simplement on voit bien de qui tu as la haine et qui tu vas attaquer: des employés, des salariés, des exploités et des lampins.

le manifestant, le "rebelle", le chômeur, l'étudiant

Tout rebelle et toute rébellion n'est pas du tout forcément révolutionnaire. Les connards qui pètent la gueule à l'agent de service, ou à l'infirmier qui leur demande d'attendre leur tour, ou de sortir d'une chambre, très franchement, ils ont berau se donner des airs de rebelle, en général, c'est du petit con nombriliste... Tu nous sors un grand classique, la posture rebelle et hyper-rebelle, notamment avec le mépris pour tous ces prolos et employés qui courbent le dos, et ensuite on se range et on intègre les rangs des exploiteurs. Le grand classique de la petite-bourgeoisie nombriliste... On connaît, par coeur, on a donné.

Tu as toute mon approbation, surtout garde ta haine, et ton délire, c'est un registre tellement connu.

Haberlodicho, hombre, et moi qui discutais... Tu as trouvé plus idiot que ton délire, moi. Fin de la discussion pour moi. Aucun intérêt...
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  gérard menvussa le Mar 21 Juin - 8:42

Il connaît pas Raoul, ce mec. Il va avoir un réveil pénible. Je voulais être diplomate, à cause de vous tous, éviter que le sang coule, mais maintenant c'est fini. J'vais le travailler en férocité, le faire marcher à coups de latte. À ma botte je veux l'voir, et je vous promets qu'il demandera pardon, et au garde à vous !



avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  BouffonVert72 le Mer 22 Juin - 3:55

- Personne pour définir "situationisme"... Sigh.


- Marie-George : ok, réponse valable (je fais court, faut que j'aille manger).


-
Toussaint a écrit:ils ont une expérience de la faim et la misère dans ses versions les plus atroces qui donnent à tes crises existentielles comme à celles du bouffon qui te soutient [...] toute leur profondeur prolétarienne et tout le respect qu'elles m'inspirent. Parce que, eux, savent que comme le dit vals, plus les jeunes des classes opprimées y apprennent de choses (à l'école), se cultivent, se forment...mieux c'est pour eux, pour leur vie, pour l'avenir de leur classe...
crises existentielles comme à celles du bouffon : Précise. Car moi je fais ici un combat politique et sociale (= le fond), à ma façon (= la forme, même si elle dérange... Surtout si elle dérange !).

Ne méprise pas les faits et historiques perso qui ont participé au fait que chacun d'entre-nous ici veuille un autre type de société. Ou alors je ne comprends pas ton expression "crise existentielle"...

Par exemple je ne suis pas passé à la gauche-écolo-révolutionnaire en lisant Marx ou Proust ou en écoutant des instituteurs & professeurs. Pas non plus en étant pauvre et ayant faim, désolé, sociologiquement parlant chuis un bobo-écolo-ermite...

Mais j'ai subit des trucs, oui... Et en partie du fait d'une pseudo "formatrice" d'un organisme de formation, par exemple. Et c'est vrai que si je place cet événement, qui a failli me liquider, dans le grand ensemble Ecoles-Collèges-Lycées-Organismes de Formation, ça fait sens... D'où parfois certaines réactions épidermiques de ma part sur cette catégorie professionnelle (instit-prof-formateur, c'est équivalent hein) par exemple... Pas de chance, tu en fais partie...

Des faits subits impliquent des réactions futures... Rien d'existenciel là-dedans... On est au contraire dans des trucs très terre-à-terre. Il faut toujours avoir à l'esprit le binôme : cause-conséquence, sinon autant abandonner la politique.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Toussaint le Mer 22 Juin - 4:16

Relis-toi. Tu réponds à ta question.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Mer 22 Juin - 12:47

Toussaint a écrit:
critique morale

Et dans ce cadre, tu es quoi au juste? Un prophète, un saint ou Dieu lui-même? Mais qu'est-ce que cela veut dire?!!
L'ironie, cette arme couvrant le cri des victimes, la favorite des SS.

Ce que ça veut dire ? Ca veut dire que le flic (au sens large d'individu disposant d'un pouvoir sur "autrui", qu'il soit médecin-maton, burocrate, vigile, prof-bourrin, etc.) qui tabasse c'est en partie lui qui tabasse et en partie le Système, c'est sa domination consentie, son "asentimentalité admise" qui tabasse et qui est non pas méprisable mais avec laquelle je ne me sens aucunement solidaire, et qui est critiquable d'un point de vue moral, sensible. A moins bien sûr que pour toi, faire respecter l'ordre et la sécurité (de l'emploi) au détriment des pauvres soit bon en attendant la Révolution...

Faudra bien "braves honnêtes gens citoyens travailleurs" du secteur public ou privé qu'un jour vous acceptiez que des "djeuns" crachent sur cette part de résignation, ou encore d'acceptation des comportements dominateurs qu'un nombre non négligeable d'entre vous cautionne (je me comprends "en partie" dedans aussi, hein), et qui enfonce encore plus dans le caca les plus démunis, dominés, des couches sociales plus défavorisées. Quoi, ya que dans l'Art qu'on peut cracher sur le Sacro-saint Prolétariat-Travail (hum, quand c'est permis) et pas dans la choucroute ? Et béé, à ce rythme on peut attendre encore longtemps une transformation radicale de la société - en compensant par la vue des corps tombés ?

Casser du prof ? Non, malheureusement (hi hi!), t'as encore compris de travers.

Casser du médecin ? Pardon ? Quels médecins ? Des psychiatres ? Pourquoi pas, à coups d'électrochocs ça pourrait être festif, ya tellement de connards obtus dans ce milieu...

Petit-bourgeois ? lol. Je suis (sous-)lumpen, fils et petit-fils de (sous-)lumpen, alors le coup de la "marotte tellement connue de celui qui crache finira comme Cohn-bendit", hum... miroir miroir...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  sylvestre le Mer 22 Juin - 14:42

L'ironie, cette arme couvrant le cri des victimes, la favorite des SS.

Ou encore "c'est exactement le type de réponse qu'on obtient en régime fasciste" (© Cohn-Bendit, 1968 - mais lui le disait à meilleur escient, somme toute)
En tout cas point godwin ! Par ailleurs il me semble que tu ne t'abstiens pas non plus de manier l'ironie... Enfin bon, c'était pas pour intervenir sur le fond, mais sur le style.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  gérard menvussa le Mer 22 Juin - 17:33

Je suis (sous-)lumpen, fils et petit-fils de (sous-)lumpen

Ca me fait penser à lavilliers ça !!

Tu voudrais hurler mais t'es queen
Tu voudrais être in t'es has been
Tu voudrais mordre mais tu lèches
Tu voudrais déchirer mais tu caresses
Tu voudrais cogner mais tu mouilles
Tu voudrais dénoncer tu magouilles
Tu voudrais t'éclater mais la mèche est mouillée

T'es un ringard pour le reggae
T'es un zonard qu'a des papiers
T'es un loubard des beaux quartiers
Rock and roll et parfum anglais

Tu voudrais vivre tu fonctionnes
Tu voudrais suivre tu t'cramponnes
Tu voudrais aimer tu adores
Tu voudrais dévorer tu picores
Tu voudrais être Cream and the Square
Tu voudrais Marylin mais c'est trop cher
Tu voudrais des pavés mais tout est moquetté

Y a des patins dans les idées
Y a des strass sur tes croix gammées
T'es un kid de l'avenue Mozart
Un hell's angel d'la rue Mouffetard

T'es un ringard pour le reggae
T'es un zonard qu'a des papiers
T'es un loubard des beaux quartiers
Rock and roll et parfum anglais.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Mer 22 Juin - 18:08

gnl intellect a écrit:
Petit-bourgeois ? lol. Je suis (sous-)lumpen, fils et petit-fils de (sous-)lumpen, alors le coup de la "marotte tellement connue de celui qui crache finira comme Cohn-bendit", hum... miroir miroir...
Pas très flatteur pour tes parents. N'importe quel prolétaire a à cœur de voir leur rejetons s'extraire des conditions de vie qui ont été leurs durant leur vie. L'éducation nationale fut pendant longtemps un marche-pied pour y parvenir. Combien de fils ou filles de paysans, d'ouvriers ont pu sortir de cette condition ? Mais GNL toute à sa bave aux lèvres, voit le monde au travers de ses lunettes nihilistes, des verres grossissant le détail et occultant le général. Bref, du grand n'importe quoi, par un type qui se la joue anar à deux balles ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  gérard menvussa le Mer 22 Juin - 18:14

Neuf chances sur 10 pour que ce mec soit étudiant en cinéma à paris 10, son père proffesseur d'art plastique et sa mère assistante sociale...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Invité le Mer 22 Juin - 18:21

gérard menvussa a écrit:Neuf chances sur 10 pour que ce mec soit étudiant en cinéma à paris 10, son père proffesseur d'art plastique et sa mère assistante sociale...
On va essayer de la jouer GNL : Neuf etrons sur 10 pour que ce putain de mec soit un étudiant de merde en cinéma Paris-chiasse, son père un professeur de l'éducatron et sa mère une assistante sociale de purain. Et qu'on vienne pas chercher un arrière-arrière-arrière petit fils de (sous-sous-sous)lumpen. On va enfin pouvoir discuter sur un pied d'égalité avec GNL !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Vérosa_2 le Mer 22 Juin - 19:13

Je suis (sous-)lumpen, fils et petit-fils de (sous-)lumpen
Suspect Suspect


Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wesh Professeur !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum