Parti socialiste

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Invité le Jeu 11 Déc - 2:02

Travail le dimanche.
Article ici;
Il y a plus d'heure supplémentaire a la place, on pourra travailler tout les jour même le dimanche.
Il est con ou celui qui pond ça ou?
Bon?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Dim 4 Jan - 13:43

Vers quelle débâcle nous emmène le Parti socialiste ?

http://www.societelouisemichel.org/mardi-20-janvier-vers-quelle-debacle-nous-emmene-le-parti-socialiste-avec-laurent-mauduit/

Mardi 20 janvier. Vers quelle débâcle nous emmène le Parti socialiste ? Avec Laurent Mauduit
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Babel le Mar 9 Juin - 7:12

Le socialiste Liêm Hoang-Ngoc appelle les frondeurs à sortir du PS

L’ancien député européen, membre du bureau national sortant du PS, opte pour Syriza plutôt que Marceau Pivert.


Liêm Hoang-Ngoc invite ses camarades à rompre les rangs « pour poser les fondations d’une coalition avec les écologistes de conviction et le Front de Gauche ». Cet économiste, ancien député européen et membre sortant du bureau national du parti socialiste, a publié ce midi une tribune en ce sens sur lemonde.fr cosignée par le politologue Philippe Marlière, avec qui il avait créé l’an dernier le Club des socialistes affligés. Du point de vue de la motion B, que soutenait Liêm Hoang-Ngoc, le congrès de Poitiers est un échec, écrivent-ils :

« La fronde, a échoué. Le PS restera contrôlé par ceux qui n’entendent pas remettre en cause le virage néolibéral imposé par le chef de l’État. »

Ce congrès n’a pas non plus été le « congrès de clarification attendu », notent-ils, la direction ayant plagié les propositions économiques de son opposition pour ratisser large et éviter le débat.

« L’aile gauche du PS est désormais au pied du mur » , estiment-ils. Il lui faut choisir entre rester au Parti socialiste ou travailler à construire « une alternative attractive » avec EELV et le Front de gauche. C’est évidemment la voie pour laquelle plaident Liêm Hoang-Ngoc et Philippe Marlière. Cela serait « susceptible de remobiliser, dès les prochaines échéances électorales, le bataillon des électeurs socialistes qui s’abstiennent », écrivent-ils, et « déciderait peut-être » EELV et le Front de gauche « à dépasser leurs différends pour s’entendre, comme les 18 composantes de gauche qui forment Syriza en Grèce ».

Si l’aile gauche du PS choisit de rester dans le vieux « parti d’Epinay à bout de souffle », elle ne parviendra pas à inverser le cours de l’histoire prédisent les auteurs :

« Elle peut certes se prévaloir d’avoir exercer une influence relative dans la mesure où ses thèses ont fini par infuser le texte de la direction. Mais elle sait que la politique qu’elle recommande ne sera pas appliquée. En rentrant dans le rang, la gauche du PS est condamnée à servir de caution à une politique poussant les salariés à la déshérence électorale… et le candidat du PS à l’élimination au premier tour de la prochaine élection présidentielle. »

Il y a un an, en conclusion d’un colloque des Socialistes affligés, Liêm Hoang-Ngoc estimait que les socialistes contestant la politique du gouvernement avaient le choix entre deux stratégies :
- Celle de Marceau Pivert, le leader de historique de l’aile gauche de la SFIO, consistant à peser à l’intérieur du PS pour changer sa ligne et donc celle de la politique du gouvernement.
- Celle de Syriza qui impose de construire du neuf à côté et en confrontation avec le PS pour lui contester sa domination sur la gauche.

La stratégie de Marceau Pivert supposait qu’il soit possible de transformer le PS de l’intérieur. Une hypothèse que le congrès de Poitiers a totalement infirmée, jugent Liêm Hoang-Ngoc et Philippe Marlière.

http://www.politis.fr/

Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  gérard menvussa le Jeu 25 Fév - 21:55

Après la tribune d’Aubry, « c’est la baie des Cochons version PS 2016 »

LE MONDE | 25.02.2016 à 11h09 • Mis à jour le 25.02.2016 à 18h18 | Par Bastien Bonnefous et David Revault d'Allonnes

Moins qu’une offense politique personnelle, une étape supplémentaire dans la « clarification ». C’est ainsi que Manuel Valls a reçu la tribune assassine publiée dans Le Monde daté du 25 février et signée par plusieurs personnalités socialistes et écologistes, au premier rang desquelles la maire de Lille, Martine Aubry, sous le titre « Sortir de l’impasse ».

« C’est une remise en cause générale, globale », constate à juste titre le premier ministre, qui a vu l’ensemble de son œuvre depuis son arrivée à Matignon étrillée, presque point par point, par l’ancienne première secrétaire du PS et ses alliés dans ce texte particulièrement musclé. Mais il ne pouvait qu’y déceler un épisode supplémentaire de la confrontation entre anciens et modernes, entre une gauche « du XIXe siècle », qu’il fustige, et celle « du XXIe siècle », qu’il aspire à incarner. « Cette tribune a un avantage : cela oblige tout le monde à clarifier et à assumer. Il faut que tout le monde assume », estime M. Valls.

Le chef du gouvernement, bien sûr, ne prend pas entièrement l’affaire à la légère. « Je ne néglige pas et je ne minimise pas, et il y a sans doute d’autres soutiens. Mais parmi les signataires, on est dans la primaire de 2011 », constate-t-il, rappelant que les soutiens au texte furent également, à peu de chose près, ceux de la finaliste de la dernière primaire socialiste. Mais, surtout, il en souligne l’ambition destructrice, et fort peu constructive politiquement : « Il n’y a pas un début de proposition. Je suis chef du gouvernement, je n’écris pas des tribunes de proclamation », assure le premier ministre, en cela fidèle à la doctrine vallsienne traditionnelle d’une confrontation permanente, à gauche, entre réel et idéal, entre Clemenceau et Jaurès.
« C’est la baie des Cochons version PS 2016 »

Certes, les amis politiques de M. Valls ont parfaitement mesuré l’impact dévastateur du texte de Mme Aubry et de ses associés, publié le même jour que l’annonce de la plus forte baisse du chômage depuis le début du quinquennat, ce qui en souffle l’effet positif et cristallise l’état de guerre civile entre socialistes. « C’est affligeant. On est à peine un an avant la présidentielle et on passe encore notre temps à se taper dessus entre socialistes, plutôt qu’à taper sur la droite et le FN », déplore l’un d’eux. « C’est la baie des Cochons version PS 2016. Mais qui va appuyer le premier sur le bouton atomique ? Tout ça va mal finir. »

Chez les élus socialistes, plus généralement, l’on redoute ces fissures apparentes sur la façade d’un édifice déjà passablement lézardé : « La droite va se déchirer avec sa primaire, nous à gauche on commence déjà… Ça va être une année très compliquée pour tout le monde. Sauf pour une seule, Marine Le Pen, qui pendant ce temps-là, se tait et profite de nos divisions. » Un diagnostic particulièrement lucide a été livré par François Bayrou : pour le leader centriste, cette tribune est « le coup de bistouri qui tranche, qui approfondit la rupture » de la gauche. De fait, la fracture est plus ouverte que jamais.

Cette situation, cependant, n’est pas pour déplaire totalement au premier ministre. « A un moment, il faut sortir des ambiguïtés », affirme M. Valls. Depuis plusieurs semaines, le chef du gouvernement a décidé d’intensifier son entreprise de « clarification ». Trop fort ? Certains proches de François Hollande y voient non seulement un risque pour la majorité, mais un danger pour le président de la République. « Valls se prépare à sortir, il ne veut pas rester à Matignon jusqu’à la fin et être coresponsable du bilan. Alors il tend au maximum l’élastique pour qu’il finisse par casser. S’il est mis en minorité sur la loi travail, il pourra sortir en disant qu’il n’a pas les moyens de son grand réformisme », se persuade un élu proche du chef de l’Etat. « La stratégie de Valls ne peut pas réussir : on ne fait pas la loi El Khomri alors que le pays est déjà dans le climat très anxiogène après les attentats. La fragmentation forcée ne peut pas nous faire gagner », ajoute un poids lourd de la direction du PS.

« Je ne suis pas un pousse-au-crime, se défend M. Valls. Le président a décidé de ces arbitrages. » Le premier ministre souligne que celui sur le texte El Khomri a ainsi été rendu par le chef de l’Etat et lui-même, à l’Elysée, en présence de la ministre ainsi que de MM. Sapin et Macron : « Il n’y a aucun choix qui est fait, aucun texte qui est décidé sans le président. » Et de souligner que sur le fond, le duo exécutif partage les mêmes positions : sur la déchéance de nationalité, sur la réforme du code du travail, sur l’accueil des migrants en Europe… MM. Hollande et Valls seraient donc parfaitement alignés. Si divergence il doit y avoir, elle ne serait que de pure forme. « Hollande est toujours un pied dedans un pied dehors dans ses expressions, Valls est plus d’un bloc », décrypte un élu proche du premier ministre.

En somme, si M. Valls monte sabre au clair sur tous les fronts depuis quelques semaines, c’est uniquement pour dire ce que M. Hollande ne peut ou ne veut pas dire clairement. « En faisant cela, Valls aide Hollande et s’aide lui-même, à tous les coups il est gagnant », explique un de ses soutiens.

« Revenir en arrière serait non seulement dommageable pour le président et pour moi, mais aussi pour le pays », affirme M. Valls. Pour le premier ministre, le chef de l’Etat va devoir finir par choisir : il ne pourra pas être continuellement le président qui change la gauche et qui la rassemble à la fois. Celui qui apaise le pays et le bouscule en même temps. M. Valls est persuadé que si M. Hollande le suit son sur terrain, il peut gagner la présidentielle. Voilà qui suppose d’abandonner les vieux schémas du rassemblement classique de la gauche, pour s’adresser directement aux Français, de gauche comme de droite, qui veulent à la fois des réformes et de la cohérence.

Le premier ministre a observé de près les résultats des élections régionales en Ile-de-France, en décembre 2015. Si Claude Bartolone a perdu, c’est parce qu’il a cherché, selon lui, à reconstituer entre les deux tours l’ancienne gauche plurielle, en s’alliant avec l’écologiste Emmanuelle Cosse et le communiste Pierre Laurent. « Les voix de gauche lui étaient acquises d’avance, en revanche, il a fait fuir vers Pécresse une partie des électeurs indécis qui auraient pu voter pour lui », affirme-t-on dans l’entourage du premier ministre.

Une erreur que M. Hollande doit absolument éviter dans l’esprit des partisans de M. Valls, s’il veut se qualifier pour le second tour en 2017. « Pour gagner, pour créer une dynamique, il faut mieux avoir les idées claires », estime le premier ministre. Et la charge de Mme Aubry et de ses alliés pourrait de ce point de vue constituer un puissant levier afin de pousser le chef de l’Etat, qui a soigneusement évité les questions des journalistes mercredi à l’occasion de son déplacement en Argentine, à « clarifier ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/02/25/face-a-aubry-valls-cogne-et-hollande-esquive_4871327_823448.html#fMmEI7asas0UgEhh.99
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  verié2 le Ven 26 Fév - 10:30

Après la tribune d’Aubry, « c’est la baie des Cochons version PS 2016 »
Diantre ! Et Aubry et Cohn Bendit seraient les Fidel et Che 2016 ! No

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  gérard menvussa le Ven 26 Fév - 11:11

Toi aussi le titre t'a amusé ? Evil or Very Mad

Cela dit, au dela des petits jeux politiciens (non, "Martine" n'est pas le Che) c'est quand même intéressant, "ça branle dans le manche"...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  marxmarx le Dim 28 Fév - 19:40

gérard menvussa a écrit:Toi aussi le titre t'a amusé ? Evil or Very Mad

Cela dit, au dela des petits jeux politiciens (non, "Martine" n'est pas le Che) c'est quand même intéressant, "ça branle dans le manche"...

Petits jeux de politicards comme il y en a eu des dizaines de fois au ps. rien ne branle du tout;

marxmarx

Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Duzgun le Dim 28 Fév - 21:42

marxmarx a écrit:
gérard menvussa a écrit:Toi aussi le titre t'a amusé ? Evil or Very Mad

Cela dit, au dela des petits jeux politiciens (non, "Martine" n'est pas le Che) c'est quand même intéressant, "ça branle dans le manche"...
Petits jeux de politicards comme il y en a eu des dizaines de fois au ps. rien ne branle du tout;
C'est totalement absurde ce que tu dis. Le PS est au bord de l'explosion, la base politique du gouvernement est de plus en plus maigre, malgré les manœuvres du dernier remaniement.
Ça ne veut pas dire qu'il faut s'enthousiasmer pour qui que ce soit (évidemment!), mais voir quand ça tangue dans la classe dominante, c'est le b-a-ba pour les marxistes révolutionnaires.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  marxmarx le Ven 4 Mar - 9:04

Duzgun a écrit:
marxmarx a écrit:
gérard menvussa a écrit:Toi aussi le titre t'a amusé ? Evil or Very Mad

Cela dit, au dela des petits jeux politiciens (non, "Martine" n'est pas le Che) c'est quand même intéressant, "ça branle dans le manche"...
Petits jeux de politicards comme il y en a eu des dizaines de fois au ps. rien ne branle du tout;
C'est totalement absurde ce que tu dis. Le PS est au bord de l'explosion, la base politique du gouvernement est de plus en plus maigre, malgré les manœuvres du dernier remaniement.
Ça ne veut pas dire qu'il faut s'enthousiasmer pour qui que ce soit (évidemment!), mais voir quand ça tangue dans la classe dominante, c'est le b-a-ba pour les marxistes révolutionnaires.

Base politique ? Le ps s'en caille. Pour gouverner avec tous les pouvoirs électoraux, 15% d'électeurs suffisent grace à un système de magouille bien huilé.

Au niveau social, ca fait longtemps qu'il n'y a plus de base au Ps
Au bas de l'echelle il y a des employés du Ps. Les militants de base, militants de quartiers, salariés, sont partis depuis longtemps (au bas mot 15 ans, des rapports émis par le ps l'ont signalé d'ailleurs)

Le ps est un parti de notable au service des patrons et ne s'en cache même plus.
Ca ne branle pas plus que quand melenchon est parti ou quand montebourg a quitté le gouvernement. Ils jouent leur carte de politicard point barre. S'ils fondent quelque chose ce sera une organisation tout aussi servile vis a vis de la classe dominante que le PS.

marxmarx

Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Sam 5 Mar - 16:09

Si , c'est important.
Ce sont des rats, qui ne feront qu'un nouveau parti de rats.
Mais l'important, c'est qu'ils quittent le navire qui prend l'eau.
Au moment où les révolutionnaires, eux, sont comme des poissons dans l'eau,
dont ils ont été privés depuis longtemps....
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  gérard menvussa le Dim 6 Mar - 17:13

les révolutionnaires, eux, sont comme des poissons dans l'eau,
On nous cache tout on nous dit rien. Tu peux développer ? En quoi "les révolutionnaires" (et c'est qui, les révolutionnaires ? Le groupe dont tu te reconnais à l'intérieur du npa) se sentent ils "comme un poisson dans l'eau" : en quoi avancent ils des propôsitions révolutionnaires", et surtout en quoi sont elles reprises "par de larges masses". Je devine que de larges fractions "gauchistes" vont lancer le mot d'ordre "gréve générale, gréve générale, gréve générale" si le mouvement de merdredi est assez puissant, mais si ça se cantonne à ça, ça restera un coup d'épé dans l'eau. On nous a fait le coup une bonne centaine de fois, permet qu'on ait quelques doutes...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Dim 6 Mar - 19:03

On a le droit d'ignorer encore à cette date les efforts de tous les révolutionnaires, pas seulement NPA (révo = ceux qui ne croient pas que les urnes suffisent pour imposer le socialisme face à la barbarie en cours, et donc se préparent à toutes les batailles) pour renverser le rapport de force. Un travail qui vient de loin, et porte de grands espoirs d'émancipation.

Pour aider  comprendre la conjoncture et les tâches, une bonne analyse du camarade Chastaing,
d'autant plus qu'il a été rédigé avant l'annonce et la mobilisation Kel Khomri.
La construction d’un rapport de force et celle d’un parti ne sont pas séparables
http://wp.me/p5oNrG-k58
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  gérard menvussa le Lun 7 Mar - 13:07

dire qu'on est plus à l'aise la dedans que dans les batailles électorales, c'est assez évident. Ca montre surtout la totale impréparation des auto proclamés "révolutionnaires" dans le cadre de batailles plus politiques que sociale...
Mais ça ne signifie pas qu'on est "comme des poissons dans l'eau". On a en particulier aucun outil pour contruire la lutte, fournir des perspectives, éviter les pièges...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum