Parti socialiste

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  sylvestre le Jeu 4 Avr - 14:52

verié2 a écrit:OK, je connaissais ces chiffres. Mais cette étude ne nous dit pas :
-De quelles catégories d'employés et d'ouvriers il s'agit.

Est-ce important pour déterminer qu'il s'agit de "travailleurs" au sens où nous l'entendons ? Je suis franchement assez surpris de cette suspicion - quand il s'agit de la composition d'orgas d'extrême-gauche, on ne se demande pas de quelle catégorie d'employés ou d'ouvriers il s'agit.


-Quelle est l'implication de ces adhérents dans le parti, leur place éventuelle dans l'appareil etc. Il est en effet courant qu'un membre devenu permanent ou semi permanent décline sa profession d'origine. (C'était systématique au PCF : Marchais ajusteur.) De plus, on peut cumuler un boulot, parfois à temps partiel, avec celui de bureaucrate syndical, de gérant/animateur/salarié d'association etc.

Là encore, le vécu complète l'information. Je milite dans une grande ville où les cellules du Parti Socialiste sont au moins quatre fois plus nombreuses que celles du NPA. Le PS ne tracte pas toutes les semaines, mais suffisamment souvent pour que je connaisse quelques uns de leurs militants et pour savoir qu'il ne s'agit pas d'apparatchiks. D'autre part une indication au moins de la capacité de mobilisation du PS a été donnée récemment : l'organisation des primaires, assurée par des militants partout en France. Je pense qu'il y a beaucoup d'illusion dans l'idée que le PS est un genre de coquille vide sans vrais militants dedans : cela vient du fait qu'ils ne sont appelés à la mobilisation que très ponctuellement, essentiellement pendant les périodes électorales.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Jeu 4 Avr - 18:22

sylvestre a écrit: Il y a officiellement 173 486 adhérents au PS, ça fait donc un peu plus de 60 000 travailleurs - peut-être pas tous très actifs, mais en tous cas a priori un plus grand nombre que toute l'extrême-gauche réunie.
La comparaison, vu le type de recrutement (à quelques €) et la motivation ne veut rien dire.
Non, ce qu'il reste dans ce parti entreprise,
travaillant le segment de marché politique dit de gauche,
comme je l'ai déjà décrit, c'est l'Ecole de Commerce pour les jeunes,
et les sinécures pour les autres, avec quelques "inclassables" dont j'ai parlé,
mais aussi ce que j'avais oublié,
(alors que j'en ai croisé, j'écris plus vite que ma pensée...)
des gens pas méchants, et même bien intentionnés,
mais vraiment pas malins non plus, pour ne pas dire plus...
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les ouvriers n'en veulent déjà plus !

Message  Roseau le Jeu 4 Avr - 23:12

Sondage SOFRES Avril
Côte de confiance de Hollande : 27%
Côte de confiance de Ayrault : 25%
Hollande et Ayrault sont plus impopulaires que jamais, et ce sondage est antérieur aux aveux de Cahuzac.
18% des ouvriers ont confiance en Hollande et 15% en Ayrault !

Le sondage intégral
http://www.tns-sofres.com/_assets/files/2013.04.03-baro-figmag.pdf

A noter que les cotes d'avenir Olivier et JLM sont les mêmes, à 27%
Celle d'Olivier est remontée de 3 %, celle de JLM a chuté de 3% (page 14). .
Dans l'électorat dit de gauche, gain de 6 points pour Oliver, perte de 5 points pour JLM (page 15). .



avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Copas le Ven 5 Avr - 0:03

sylvestre a écrit:
verié2 a écrit:
plusieurs (dizaines de ?) milliers de militants qui influencent autour d'eux.
Plusieurs dizaines de milliers de militants ouvriers PS ? Ca se saurait...
Cela-dit, là où il y en a, bien sûr il faut mener une politique de Front Unique.

Cette étude nous indique qu'il y a 3% d'ouvriers, 14% d'employés, 7% d'instituteurs et 11% de professeurs parmi les militants du PS, soit 35% en tout pour ces catégories que nous n'hésitons pas je crois à classer parmi les "travailleurs".
Il y a officiellement 173 486 adhérents au PS, ça fait donc un peu plus de 60 000 travailleurs - peut-être pas tous très actifs, mais en tous cas a priori un plus grand nombre que toute l'extrême-gauche réunie.

Adhérents, pas militants et 173 000 adhérents ça fait hurler de rire....

Je repose la question : quels sont ceux ici, à part ceux qui sont dans l'éducation nationale, qui ont croisé un adhérent du PS dans leur entreprise ?

Et autre question (liée), en quoi le fait d'être travailleur et adhérent d'un parti fait de ce parti un parti du mvt ouvrier ?

Le FN et l'UMP aussi ?

Quel front unique (avec le PS) possible quand il est impossible de déceler des militants ouvriers du PS ?

Soyons sérieux.

Si le front uni des travailleurs, sur les revendications, est quelque chose à pousser et mettre en place avec tous ceux prêts à le faire, individus et organisations, dans le ballot le PS n'est pas discernable et ses adhérents ne sont qu'un des morceaux du spectre des sympathies politiques de fait des travailleurs. Le PS est un parti bourgeois , une machine électorale, pas un parti de militants avec lesquels on peut avoir une politique de front unique.

avatar
Copas

Messages : 7025
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Vals le Ven 5 Avr - 0:54

A noter que les cotes d'avenir Olivier et JLM sont les mêmes, à 27%
Celle d'Olivier est remontée de 3 %, celle de JLM a chuté de 3% (page 14). .
Dans l'électorat dit de gauche, gain de 6 points pour Oliver, perte de 5 points pour JLM (page 15). .

Osons Roseau et ses méthodes (ou références) en terme de rapports politiques et de rapports de classes ...... Suspect

On a gagné, on a gagné, on a gagné.. cheers
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Achille le Ven 5 Avr - 1:05

Roseau a écrit:
A noter que les cotes d'avenir Olivier et JLM sont les mêmes, à 27%
Celle d'Olivier est remontée de 3 %, celle de JLM a chuté de 3% (page 14). .
Dans l'électorat dit de gauche, gain de 6 points pour Oliver, perte de 5 points pour JLM (page 15). .

génial le npa est en pleine forme alors que le PG agonise Laughing Laughing Laughing

Achille

Messages : 2738
Date d'inscription : 24/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Ven 5 Avr - 4:09

Achille a écrit:
Roseau a écrit:
A noter que les cotes d'avenir Olivier et JLM sont les mêmes, à 27%
Celle d'Olivier est remontée de 3 %, celle de JLM a chuté de 3% (page 14). .
Dans l'électorat dit de gauche, gain de 6 points pour Oliver, perte de 5 points pour JLM (page 15). .

génial le npa est en pleine forme alors que le PG agonise Laughing Laughing Laughing

C'est faire dire n'importe quoi aux sondages.
Les politiciens réformistes, au contraire,
prospèrent jusqu'à ce qu'ils s'installent dans le véhicule,
et dans une crise comme celle en cours, s'écrasent dans le mur.
JLM n'est pas encore le Premier Sinistre du pédalo de Hollande
dont il rêve tous les jours en se rasant, et devant tous les micros.
"Les investisseurs n'ont pas à avoir peur".
Les bonzes syndicaux et autres lieutenants du capital non plus,
jusqu'à ce que les travailleurs et la jeunesse disent "Qu'ils s'en aillent tous!"
Patience...quelques (petites) années.
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  sylvestre le Ven 5 Avr - 12:45

Copas a écrit:
sylvestre a écrit:
verié2 a écrit:
plusieurs (dizaines de ?) milliers de militants qui influencent autour d'eux.
Plusieurs dizaines de milliers de militants ouvriers PS ? Ca se saurait...
Cela-dit, là où il y en a, bien sûr il faut mener une politique de Front Unique.

Cette étude nous indique qu'il y a 3% d'ouvriers, 14% d'employés, 7% d'instituteurs et 11% de professeurs parmi les militants du PS, soit 35% en tout pour ces catégories que nous n'hésitons pas je crois à classer parmi les "travailleurs".
Il y a officiellement 173 486 adhérents au PS, ça fait donc un peu plus de 60 000 travailleurs - peut-être pas tous très actifs, mais en tous cas a priori un plus grand nombre que toute l'extrême-gauche réunie.

Adhérents, pas militants et 173 000 adhérents ça fait hurler de rire....

Dans le lot il y a des militants - souvent d'ailleurs plus militants dans d'autres cadres (syndicats, assoces), mais mobilisables à certains moments, et formant une "mouvance socialiste" qui est une réalité militante importante.

Je repose la question :[b] quels sont ceux ici, à part ceux qui sont dans l'éducation nationale, qui ont croisé un adhérent du PS dans leur entreprise ?

Pourquoi exclure l'éducation nationale ? Very Happy

Il y a au moins aussi les collectivités territoriales, pas toujours pour de bonnes raisons (clientélisme, népotisme....).


Et autre question (liée), en quoi le fait d'être travailleur et adhérent d'un parti fait de ce parti un parti du mvt ouvrier ?

C'est le fait que les travailleurs qui le rejoignent le font sur une base de classe. Globalement je pense que c'est vrai : les travailleurs qui rejoignent le PS ne le font pas pour renforcer les lois racistes ou pour casser le code du travail.



Quel front unique (avec le PS) possible quand il est impossible de déceler des militants ouvriers du PS ?

Ils sont nombreux : pour le droit au mariage pour tous-tes, pour le droit de vote des étrangers, contre les fascistes, contre la privatisation de la Poste, contre le CPE, etc.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  verié2 le Ven 5 Avr - 12:57

le fait que les travailleurs qui le rejoignent le font sur une base de classe
Je ne crois pas que la majorité des enseignants et fonctionnaires qui adhèrent au PS le fassent sur "des bases de classe". Des bases corporatistes et un sentiment diffus de défendre des "valeurs" un peu différentes de celles de la droite - de moins en moins d'ailleurs quand on constate que ces gens ne se révoltent pas davantage contre les propos d'un Vals ou les projets de loi islamophobe de Hollande que contre la baisse des retraites et des allocs...

verié2

Messages : 8494
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  sylvestre le Ven 5 Avr - 14:50

verié2 a écrit:
le fait que les travailleurs qui le rejoignent le font sur une base de classe
Je ne crois pas que la majorité des enseignants et fonctionnaires qui adhèrent au PS le fassent sur "des bases de classe". Des bases corporatistes

On pourrait sans doute ouvrir un sujet pour approfondir cet aspect : quel est la différence entre une motivation de classe et une motivation corporatiste ? Il me semble que vouloir préserver son emploi, son salaire, ses conditions de travail, ce peut être à la fois des base de classe et/ou des bases corporatistes - il est strictement impossible de déterminer une différence, tout comme quand un salarié rejoint une organisation syndicale. Ce qui fait la différence c'est le mode de lutte : renforçant la compétition entre travailleurs de différentes branches et différents statuts ou bien la diminuant. A cette aune, je ne vois aucune raison pour penser que les enseignants qui rejoignent le PS le font sur des bases corporatistes.


et un sentiment diffus de défendre des "valeurs" un peu différentes de celles de la droite - de moins en moins d'ailleurs quand on constate que ces gens ne se révoltent pas davantage contre les propos d'un Valls ou les projets de loi islamophobe de Hollande que contre la baisse des retraites et des allocs...

En ce qui concerne les retraites ils l'ont fait lors du mouvement de 2010, c'était d'ailleurs le grand retour du PS en tant que tel dans les manifs - avec port en bandoulière du talisman de la retraite à 60 ans de 1981. Par contre maintenant c'est effectivement le silence embarrassé qui prévaut chez ces militants, trahis par leurs dirigeants : raison de plus pour s'adresser à eux et leur proposer des actions en commun.
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Ven 5 Avr - 22:00

TEAN
“De l'abandon au mépris Comment le PS a tourné le dos à la classe ouvrière”
http://npa2009.org/node/36489
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Jeu 18 Avr - 3:40

avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage au pays du parti qui n'a rien de socialiste

Message  Roseau le Dim 21 Avr - 22:21

http://npaherault.blogspot.com/2013/04/sur-fond-daffaire-cahuzac-voyage-dans.html#more
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Godillots à la godille

Message  Roseau le Mar 23 Avr - 16:53

http://www.atlantico.fr/pepites/seminaire-deputes-socialistes-certains-elus-demandent-changement-cap-705256.html
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Lun 27 Mai - 3:54

Dossier : Le PS au gouvernement.
Du socialisme comme référence historique au néolibéralisme comme politique

http://npa2009.org/node/37354
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Sam 1 Juin - 9:03

Roosevelt-2012 provoque la furie du BN socialiste Laughing
PAR STÉPHANE ALLIÈS
ARTICLE PUBLIÉ LE VENDREDI 31 MAI 2013
« Je n'ai jamais vu autant de violence dans un
débat politique. » Pierre Larrouturou digère mal le
procès en règle qu'il a subi lors du dernier bureau
national (BN) du parti socialiste, mardi dernier. La
scène, racontée par un participant qui nous a alerté («
Personne ne l'a soutenu, même pas moi, mais ça m'a
tellement foutu les boules que j'ai envie que ça sorte
»), en dit long sur la capacité toute relative du PS à
gérer les débats internes. Motif de l'ire des hiérarques
socialistes à l'encontre du ludion spécialiste de l'agitprop
économique, le verso du tract distribué tous les
mardis devant l'Assemblée nationale, en marge du
happening rituel, par le collectif Roosevelt-2012.
Ayant commis le crime de lèse-socialisme d'avoir
mélangé personnalités de gauche et de droite sous
la même bannière des optimistes du retour de la
croissance, celui qui avait quitté le PS en 2008 pour
devenir conseiller régional écologiste d'Île-de-France,
a alors subi un tir nourri de remontrances. « Bien
sûr qu'il n'a pas les codes du parti, qu'il est souvent
irritant et donne l'impression de jouer tout le temps
perso, explique notre informateur. Mais ce “grand
moment d'unité” dans la violence contre un homme qui
parvient à fédérer plus de 100 000 signataires derrière
Roosevelt-2012 et écrit des bouquins avec Rocard, est
franchement inquiétant. »
Tour à tour, ce sont Harlem Désir et Guillaume
Bachelay qui vont lui reprocher d'« user des méthodes
du Front national ». Puis l'ancien ministre de la
défense Alain Richard qui évoque des « méthodes de
voyou », le maire d'Evry (et très proche de Manuel
Valls) Francis Chouat qui lui intime de « retourner
chez les Verts ! ». Le premier fédéral du Nord
et eurodéputé Gilles Pargneaux ponctue la série de
récriminations : « Ça peut justifier une exclusion ! »
Vidéo disponible sur mediapart.fr
L'irruption de Pierre Larrouturou dans
l'ordonnancement très programmé du dernier congrès
socialiste de Toulouse avait déjà courroucé les
éléphants solfériniens. A l'époque, que n'avait-on
entendu, de la part de tous les courants sans exception,
sur la motion surprise (lire notre article) qu'il
avait déposée avec des militants ségolénistes de la
contribution citoyenne, et qu'il avait réussi à faire
porter par Stéphane Hessel ? Les accusations en
« abus de faiblesse » et les moqueries sous cape
sur « le naufrage du gâtisme » de Hessel n'étaient
d'ailleurs, à l'époque, pas franchement à la gloire
de beaucoup de cadres socialistes, les mêmes qui
se fendront d'hommages lyriques quelques mois plus
tard, après la mort de l'ancien résistant.
Larrouturou prend l'affaire avec le même détachement
qu'il considère le PS, depuis son amère expérience de
délégué national à l'Europe sous les ordres de Pierre
Moscovici, entre 2003 et 2008 (relire l'entretien qu'il
nous avait accordé avant le congrès de Reims).
« L'important, c'est qu'au moins ils ont tous vu le
recto du tract, et notre graphique sur l'évolution
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr 2
2/2
de la croissance… » Et précise que s'il n'est pas
prophète en son parti, « une quinzaine de députés
derrière Jean-René Marsac, un proche de Jean-Marc
Ayrault, ont demandé au président du groupe PS,
Bruno Leroux, que Roosevelt-2012 soit reçu ». En
attendant, il retournera devant l'assemblée. Et aussi au
BN. Avec ses tracts…
avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  sylvestre le Lun 10 Juin - 17:26

Les militants du PS ont eu l'idée saugrenue de voter des amendements de gauche au texte sur l'Europe, la direction s'assoit dessus, Gérard Filoche n'est pas content :

La direction nationale du PS vient de faire une trouvaille : pour qu’un amendement soit adopté, il faudrait qu’il obtienne plus de 50 % des… exprimés ! Selon le premier secrétaire national du PS, il ne suffit pas qu’un amendement recueille plus de voix « pour » que de voix « contre » pour être adopté. C’est pourtant la règle dans toutes les associations, les syndicats, les partis, les assemblées élues au suffrage universel. Pour l’actuelle direction du PS, il faudrait prendre en compte les abstentions qu’on additionne aux votes « contre » (et si ce total dépasse les 50 %, le texte n’est pas adopté même s’il a obtenu plus de voix « pour » que de voix « contre ») ! En clair, François Hollande n’aurait jamais été élu président de la République selon le théorème d’Harlem. Et l’ANI n’aurait pas non plus été adopté à l’assemblée nationale.

Ce théorème d’Harlem pourrait être énoncé comme suit : « un texte n’est adopté que si le nombre de voix « pour » est supérieur au total de voix « contre » et « abstention » ou « nulles ». C’est évidemment absurde, car cela signifie que les abstentions sont alors assimilés à des votes « contre » !

.filoche.net/2013/06/08/vive-ps-vive-les-militants-socialistes-ils-ont-vote-a-60-a-70-les-amendements-de-la-gauche-du-parti-quevivelamotion-ds-pour-la-convention-europe-du-16-juin-2013/
avatar
sylvestre

Messages : 4489
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Toussaint le Lun 10 Juin - 22:30

Pauvre Filoche...
avatar
Toussaint

Messages : 2238
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  alexi le Dim 16 Juin - 22:44

Le PS vient à nouveau de céder sa place au Front National pour un second tour de législative (remplacement du PS Cahuzac); il ne doit pas être loin de perdre sa majorité des sièges.
L'extrême-droite se nourrit des bassesses de la "gauche".

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Vals le Lun 17 Juin - 21:32

ENTRE PESTE ET CHOLÉRA
Alors que son candidat a été éliminé au premier tour de l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, le PS appelle une nouvelle fois à voter UMP sous prétexte de « faire barrage au Front National ». 
Voter pour les pires ennemis des travailleurs pour faire obstacle aux ennemis des travailleurs, ce n’est pas un choix. Entre peste et choléra, on ne choisit pas. On combat et l’un et l’autre.
Face à ceux qui, au pouvoir, mènent une politique anti-ouvrière et font grandir la droite et l’extrême droite, ce n’est pas par le bulletin de vote que les travailleurs se défendront. Mais par leur détermination, leur conscience et leurs luttes contre patrons et gouvernants. (brève LO)
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  gérard menvussa le Mar 18 Juin - 14:57


Lot-et-Garonne : deux ennemis irréductibles de notre camp social
Mardi 18 juin 2013
de-gauche-a-droite-maria-fe-garay-candidate-npa-sa_1235437_460x306.jpg

Le comité NPA de Fumel/Villeneuve sur Lot, a conduit une campagne militante dans une élection à l'américaine ponctuée par les meetings, les réunions publiques et les déclarations fracassantes des principaux leaders nationaux des partis en présence. Ainsi, nous avons vu défiler sur les places de nos marchés Coppé, Bertrand, Marine et Marion Le Pen, Harlem Désir, Vals, Le Foll, Mamère, Piquet, Myriam Martin, Marie Pierre Vieu…

Pour notre part, nous avons eu le soutien de Philippe Poutou. Avec lui nous sommes allés aux portes des entreprises et avons tenu une réunion publique.

Le score obtenu par le NPA 1, 2%, même si il est supérieur à celui des précédentes législatives, traduit un état des lieux désastreux. En dépit de la médiatisation accrue, 55% des inscrits ne sont pas allés voter, et le deuxième tour verra l'opposition de l'UMP avec J.L Costes et du FN avec Bousquet Cassagne. Il ne s'agit pas d'une progression électorale de ces partis puisque respectivement l'UMP récolte 12, 55% des inscrits et le FN 11, 38%.

Le PS, exclu du deuxième tour, prétend que cette défaite est le résultat de la division de la gauche. Quelle entourloupe ! Le PS oublie dans cette analyse les démêlés juridiques et financiers de J. Cahuzac, le ministre de la rigueur, et la politique anti-ouvrière du gouvernement. Allant même jusqu'à présenter Barral, un patron à la retraite qui durant sa campagne n'a eu de cesse de saluer la politique du gouvernement et de se revendiquer de J. Cahuzac.

Tout ceci dans un contexte social marqué par une augmentation des licenciements et du chômage. Bon nombre d'entreprises de la circonscription sont en difficulté et pratiquent déjà le chômage partiel. La circonscription est marquée par la dégradation violente des conditions de vie et la paupérisation de la population.

Le Front de gauche a mené une campagne sectaire, prétendant représenter seul une alternative au gouvernement. Malgré des moyens surdimensionnés, les 5, 08% obtenus ne l'autorisent plus à prétendre incarner cette perspective.

Le NPA considère que la seule ligne viable aujourd'hui c'est de reconstruire une véritable unité de tous les travailleurs et de toutes les organisations qui souhaitent en découdre avec l'austérité et la politique du gouvernement. Nous ne devons plus laisser croire qu'une autre solution que la lutte quotidienne pourrait être porteuse de succès. L'urgence est à la constitution d'une opposition de gauche offensive à ce gouvernement. Nous devons reconstruire la force de notre camp social en mesurant la gravité des affrontements à venir.

Développons les luttes, même partielles, remettons à l'ordre du jour la question de la grève contre toutes les politiques d'austérité et reconstruisons la solidarité de classe et internationale ainsi que l'unité du mouvement ouvrier.

Dans cette situation le NPA ne choisira pas entre le populisme sécuritaire de Costes appuyé par l'UNI et l'ambition fascisante de Bousquet Cassagne le fils à papa millionnaire. Ces deux individus sont des ennemis irréductibles de notre camp social.

Nous remercions ceux et celles qui ont voté pour les candidates du NPA et nous les encourageons à continuer la lutte et à se rapprocher de nous afin de la mener ensemble.
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 62
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  nico37 le Mar 18 Juin - 16:59

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Pour-se-faire-entendre-de-Hollande-Collomb-lance-son-think-tank-614206
Pour se faire entendre de Hollande, Collomb lance son think tank
Depuis un appartement du Sénat, le maire de Lyon a lancé mardi, son think tank auquel il faut encore trouver un nom. Se voulant "social-réformiste", Gérard Collomb s’organise pour peser.
Le déjeuner de lancement a eu lieu, les participants - économistes et politiques - étaient là, ne reste plus à Gérard Collomb qu’à trouver un nom pour son think tank. "Quelques idées d’avance, ça serait un beau nom", réfléchit à haute voix le sénateur-maire.

Souvent marginalisé à Paris et au PS, le maire de Lyon a décidé de s’organiser pour peser. "Aujourd’hui, nous ne sommes pas majoritaires", reconnaît celui dont la ligne "social-réformiste", et ouvertement très pro-entreprises, est souvent vue par ses camarades comme une sérieuse entorse au socialisme. "Si vous ne créez pas un mouvement, le président, va vous dire, 'vous êtes gentils, mais bon...'", explique Collomb.

Pour cette première réunion de lancement, une trentaine de parlementaires étaient présents. Parmi eux, Jean-Pierre Sueur (sénateur et président de la commission des Lois), Michel Delebarre, Jean-Louis Touraine, Thierry Braillard ou encore Christophe Caresche. Hubert Védrine, Catherine Tasca ont également répondu présent. Annoncé, André Vallini n’a pu venir. Côté économistes, le chef de file est Philippe Aghion, professeur à Harvard. On retrouve aussi quelques Gracquescomme Guillaume Hannezo.


Collomb : "Le pays va droit dans le mur"
Le but? "Faire en sorte que les futures lois soient sous-tendues par une pensée globalisante", résume Collomb. Depuis dix ans, "le pays va droit dans le mur", alerte l’édile. "C’est un peu mieux depuis qu’il y a François Hollande mais je voudrais que ce soit beaucoup mieux", complète Aghion. Cet économiste qui pendant la campagne pilotait pour François Hollande le groupe de travail "La Rotonde" poursuit : "Ni keynésianisme, ni néolibéralisme, il faut passer de l’Etat providence à l’Etat stratège". Avec "une politique industrielle qui favorise la concurrence" et non "les grands champions" nationaux, plaide-t-il. "Il ne faut pas non plus taxer le capital comme le travail si l’on veut une économie innovante", ajoute-t-il, quitte à s’opposer à l'une des mesures phares de François Hollande. Cet économiste aime aussi vanter le modèle suédois et la retraite à points, option qui ne semble pas retenue pour la future réforme de la retraite.

Aghion se félicite en revanche du pacte de compétitivité. "On avait voulu l’introduire dans le programme de campagne mais ce fut niet". Revenant sur cette époque, il conclut : "S’il n’y avait pas eu Mélenchon, il n’y avait pas la taxe à 75%". "Là, tu sors de ton rôle Philippe", sourit Collomb, en le coupant. D’ici la rentrée et le prochain rendez-vous de ce think tank, le maire de Lyon aura tout le temps de briefer Aghion sur ce qu’il peut et ne peut pas dire.

Arthur Nazaret 

nico37

Messages : 7048
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Jeu 27 Juin - 1:35

avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  nico37 le Dim 25 Aoû - 14:28

Valls s'oppose au FN et teste sa popularité au PS 24/08 AFP

Manuel Valls a profité samedi de son passage à l'université d'été du PS à La Rochelle pour afficher sa "loyauté absolue" à l'égard de François Hollande et tester sa popularité dans le Parti.

Après un premier discours devant les militants sur la lutte contre l'extrême droite, le ministre de l'Intérieur a pris une nouvelle fois la parole devant quelque 150 personnes, dont des parlementaires, dans un hôtel proche de l'université d'été.

L'occasion pour lui d'affirmer sa "loyauté absolue" à l'égard de M.Hollande. "Je ne veux gêner personne, je ne suis pas un problème".

"J'aime prendre des coups, j'aime aussi en donner", a-t-il toutefois ajouté.

"A chaque fois que je vois une critique, parfois même celle de mes collègues au sein du gouvernement ou des responsables de formations de la majorité, nous la gauche, je me dis +mais on va être unitaire pour eux+", a-t-il encore dit.

Accusé par Jean-Luc Mélenchon (PG), d'être "contaminé" par les idées de Marine Le Pen, le ministre de l'Intérieur avait, dans un premier discours, présenté aux militants ses armes - sécurité, laïcité, présence de l'Etat - anti- FN, "un parti qui simplifie tout et ne règle rien".

"Socialiste, de gauche et fier de l'être", M. Valls a rappelé qu'il avait abrogé la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers ou dissous des groupuscules d'extrême droite radicale comme l'Oeuvre française.

M. Valls a aussi appelé à ne pas céder à la "posture" en matière d'immigration. Celle-ci doit être "organisée, régulée", "ceux qui disent le contraire se bercent d’illusions", a lancé le ministre, sans évoquer le regroupement familial.

Il a reçu, comme Vincent Peillon avant lui, une ovation debout de plusieurs centaines de militants. Mais s'y sont glissés quelques sifflets et, à l'applaudimètre, l'accueil semblait un peu moins enthousiaste qu'en 2012.

Son arrivée à l'université d'été a néanmoins témoigné du poids médiatique qu'a pris le ministre, de plus en plus souvent comparé au Nicolas Sarkozy d'avant 2007. Entouré d'une meute de journalistes, M. Valls a peiné à se frayer un chemin jusqu'à la salle où il devait prendre la parole.

"Il a de l'énergie, du talent, des idées!", lance un ministre. C'est "un atout du gouvernement qu'il faut faire valoir", dit un autre.

Mais alors que la rentrée s'annonce compliquée pour un exécutif toujours très impopulaire, Manuel Valls, omniprésent tout l'été, suscite l'agacement de certains de ses collègues.

Quel poids au PS ?

C’est d’abord sur la forme qu'il irrite. Ainsi de son omniprésence médiatique : "Cet été, j'achète Paris Match, je tombe sur Valls! J'achète Gala, je tombe sur Valls!", raille une ministre.

D'autres au PS s'interrogent sur son influence réelle au sein du parti. Cinquième à la primaire de 2011, surnommé "Monsieur 5%" par ses détracteurs, M. Valls, qui vient d'avoir 51 ans, pesait ainsi moins dans l'appareil, il y a encore quelques mois, que Benoît Hamon ou Vincent Peillon. "Ici il y a beaucoup trop de monde pour quelqu'un qui n'aurait fait que 5% à la primaire !", a-t-il rétorqué samedi en désignant son auditoire.

"Aujourd'hui, personne ne peut dire combien il pèse" au PS, résume-t-on dans ce parti dont l'image auprès des Français s'est fortement dégradée depuis un an, selon un sondage Ifop.

Samedi, il a assuré ne pas être venu pour "constituer de nouvelle sensibilité, de nouveaux courants, on n'en a pas besoin". "Son réseau, c'est le Parti socialiste", renchérit le sénateur Luc Carvounas, proche du ministre.

"Beaucoup de choses se jouent dans les semaines qui viennent (...) pour le quinquennat", a mis en garde M. Valls, à quelques mois des municipales de 2014.

La Rochelle a été aussi l'occasion d'aplanir ses différends avec la garde des Sceaux, attendue samedi en fin d'après-midi. "Au sein du gouvernement et de la majorité, il ne faut pas sous-estimer la popularité de Christiane" Taubira, qui a notamment incarné la réforme du mariage homosexuel, décrypte un ministre.

Samedi, M. Valls a rendu hommage à son "amie, une ministre dont chacun d'entre vous connaît les qualités" et avec laquelle il incarne la politique de sécurité et de justice.

nico37

Messages : 7048
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Roseau le Sam 26 Oct - 20:48

avatar
Roseau

Messages : 17750
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parti socialiste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum