Bactérie tueuse et concombre masqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  gérard menvussa le Dim 5 Juin - 21:58

Excellent article de Jean Batou, à paraitre dans Sodidarités


BATOU Jean
5 juin 2011


Depuis le début du mois de mai, une bactérie « tueuse » de la famille Escherichia coli, pathogène pour l’homme, provoque une épidémie d’hémorragie intestinale potentiellement mortelle dans le Nord de l’Allemagne. Elle aurait déjà infecté 3000 personnes en Europe, en particulier des femmes, entraînant la mort d’une vingtaine d’entre elles. D’où vient-elle et comment en venir à bout ?

Le mal se manifeste d’abord par des crampes abdominales très douloureuses, qui s’accompagnent de diarrhées et de fièvres. Dans les cas aigus, elle peut provoquer une insuffisance rénale et des troubles neurologiques qui conduisent à des paralysies. De quoi faire vraiment très peur…

L’agent spécial 0104:H4

Les épidémies d’hémorragie intestinale liées à certaines souches d’E. coli sont connues depuis une trentaine d’années aux Etats-Unis, où elles affectent 110 000 personnes par an et causent la mort de 90 d’entre elles, même si les souches impliquées (principalement 0157:H7) sont moins virulentes que le bacille de « Hambourg ».

C’est que le nouvel agent pathogène est le clone hybride d’une espèce rare (0104:H4), résistante aux antibiotiques, qui n’avait jamais été observé jusqu’ici dans une épidémie. Signe des temps, son génome a pu être déchiffré en quelques jours à peine par un laboratoire… de Shenzhen en Chine.

D’où vient ce nouveau spécimen ? Probablement d’un « transfert génétique horizontal », au cours duquel deux microbes de souches différentes ont échangé des portions d’ADN. Selon la revue Science, 0104:H4 posséderait ainsi, en plus des gènes de E. coli, un fragment de gène de Salmonella enterica, susceptible de provoquer la salmonellose. Ces résultats devront être confirmés par d’autres travaux.

Qui se cache derrière ce « complot » ?

Il n’en fallait pas plus pour que les blogs débordent de thèses farfelues sur la création de ce nouveau bacille par l’ingénierie militaire, voire le bioterrorisme. Même si de telles hypothèses ne peuvent pas être absolument exclues, il est en réalité infiniment plus probable qu’il soit le produit « naturel » du système de production alimentaire globalisé qui se développe sous nos yeux depuis une trentaine d’années.

S’il y a « complot », c’est celui des investisseurs qui réalisent d’énormes profits en industrialisant et en concentrant de plus en plus la production, le transport, le stockage, le conditionnement et la distribution de la nourriture. N’y a-t-il pas un lien évident entre la multiplication des pathologies liées à l’alimentation et les formes contemporaines de sa marchandisation (maladie de la vache folle, grippe aviaire, E. Coli pathogènes, etc.).

Les grandes batteries d’élevage produisent et disséminent de nouveaux bacilles ; l’agrobusiness multiplie les intrants chimiques et les manipulations génétiques ; le conditionnement introduit des inconnues supplémentaires ; la grande distribution favorise le transport sur de longues distances. La malbouffe résulte de tout cela, sans parler de la spéculation boursière qui provoque la hausse des cours des produits vivriers et génère la plus meurtrière des maladies : la famine.

Ruminants et hamburgers

Les versions pathogènes d’E. Coli pour l’homme sont surtout présentes dans l’intestin des ruminants, mais elles peuvent aussi loger dans l’appareil digestif d’autres animaux. Contrairement à l’homme, ils n’en sont pas affectés et transmettent cet agent pathogène par leurs déjections (sols, canaux d’irrigation, cours d’eau, nappes phréatiques, etc.), qui peuvent contaminer des cultures, même éloignées. Il faut savoir que les élevages produisent dix fois plus d’excréments que de viande.

Les grandes batteries industrielles sont évidemment des incubateurs d’E. Coli. Depuis une dizaine d’années, la prolifération de ce bacille a même vraisemblablement été dopée par les nouvelles méthodes d’engraissage (notamment à base de maïs) qui permettent une prise de poids rapide, mais modifient la flore intestinale des bêtes. Ajoutons que la concentration des germes dans un espace très confiné accroît la probabilité de leur mutation.

Aux Etats-Unis, une étude du Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC), publiée en septembre 2009, estime que 42% des patients ont contracté une hémorragie intestinale à E. coli en consommant de la viande. On l’y appelle d’ailleurs la « maladie du hamburger », le germe y étant souvent incorporé au moment de son hachage. Elevage industriel et malbouffe sont donc directement pointés du doigt.

Démasquons le concombre

Si le vecteur de transmission est vraisemblablement un aliment cru ou une boisson non pasteurisée, il n’a pas encore été identifié : un légume, un fruit, une farine, un fromage, une viande mal cuite (hamburger, tartare, etc.). La chaine de production, de conditionnement, de transport, de stockage et de distribution est ainsi passée au crible sans résultat. Ce sont des circuits complexes, globalisés, extrêmement difficiles à tracer : les légumes, notamment, sont cultivés dans un pays, nettoyés dans un autre, empaquetés dans un troisième.

Pour avoir incriminé un peu vite les concombres d’Espagne, avant d’abandonner cette piste, l’Allemagne a été accusée à demi-mots de torpiller la Politique agricole commune (PAC), qui lui coûte fort cher, sous de faux prétextes sanitaires. L’embargo russe sur tous les légumes de l’UE va plus loin encore. Pourtant, ce type de mesures, voire de guerre commerciale déguisée, ne pose pas les véritables problèmes et s’interdit d’y apporter des réponses probantes à long terme.

Notre bien commun

En revanche, depuis 1996, les organisations paysannes liées à Via Campesina (Uniterre en Suisse, la Confédération paysanne en France, etc.) défendent avec raison le concept de « souveraineté alimentaire », qui n’est pas réductible à une politique commerciale. Il lie en effet conditions sociales de production (petite agriculture paysanne), préoccupations écologiques (culture biologique de proximité) et défense de la santé des consommateurs-trices (sécurité alimentaire).

En effet, une politique alimentaire qui réponde aux intérêts de l’humanité et de son environnement doit impérativement rompre avec la logique du profit privé en affirmant que les terres agricoles et leurs produits ne sont pas des marchandises, mais les biens communs les plus essentiels de l’humanité.

Jean Batou
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les bactéries sont nos amies, les concombres bio aussi

Message  BouffonVert72 le Mar 7 Juin - 17:05

Je reste persuadé que le fait de conserver, par l'alimentaire, son immunité, est La solution face à tous ces problèmes. J'appelle ça l'alicamentation. Evidemment ça necéssite d'avoir personnellement un peu travaillé le sujet (diététique, etc...), mais rien d'insurmontable... Même moi j'y suis arrivé...

Les puissants lobbys de l'agro-busseness non-bio tente depuis le début de cette affaire de faire une fois de plus le procès en sorcellerie du bio : voir par exemple cet agriculteur-bio allemand, qui produit des graînes germées, casi-accusé par le ministre allemand de l'agriculture alors qu'il n'y a pas le moindre début de preuves !

Remarquons cette insistance depuis le début de faire le procès des fruits-et-légumes... A mon avis c'est en rapport avec la baisse probable du taux de profit dans la filière viande (bovine notemment) ces dernières années en raison des scandales sanitaires, notemment concernant l' E.S.B. engendrée par les farines animales...

Et là ça fait le lien avec l'actualité d'hier : a été annoncé par la Commission Européenne le prochain retour des fameuses farines animales ! D'abord pour l'aquaculture (les poissons), puis pour la volaille et les porcs... Mais évidemment après ça, ils viendront nous dire qu'il faut aller jusqu'au bout de la démarche... Et hop, ils remettront les farines animales pour les boeufs... Ni vu, ni connu !


En gros, on pourrait y voir un plan d'ensemble : d'abord crééer de toutes pièces un problème d'envergure avec les fruits et légumes (c'est assez facile à orchestré), les accuser de tous les maux... Et hop on réautorise les farines animales en douce...
Evidemment certains vont encore dire "théorie du complot, blablabla"... Mais bon, la concomittance des faits me paraît tellement "reglée" au millimètre...


BV72 ki continue de manger du concombre 1 fois tous les 3 jours, ainsi que carottes et tomates... Le tout en AB, évidemment...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  yannalan le Mar 7 Juin - 18:21

Une solution d'avenir :
http://pranique.com/pranic.html

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  BouffonVert72 le Mar 7 Juin - 18:47

Je connaissais déjà ça : http://www.respirianisme.org/

Bon, le problème est que l'air qu'on respire est complétement pollué hein. A l'extérieur : c'est de l'air fukujimesque (iode-césium-etc), à l'intérieur ce sont les C.O.V. (Composés Organiques Volatiles).

Donc croire qu'on va mieux vivre uniquement en respirant, c'est se tromper lamentablement... L'air actuel est aussi cancérigène que l'eau et la nourriture...


BV72 ki retient sa respiration depuis mars...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  Aura le Jeu 9 Juin - 1:16

yannalan a écrit:Une solution d'avenir :
http://pranique.com/pranic.html


génial, tout simplement génial.
avatar
Aura

Messages : 260
Date d'inscription : 28/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  gérard menvussa le Jeu 9 Juin - 1:57

Pas de pranique !

Sinon on ne peut que constater une fois de plus comment bouffon vert est intoxiqué à la consommation à outrance ! Et il refuse la seule nourriture saine, celle de son esprit : vendu à carrouf et autres magasins de bouffe industrielle il se demande encore pourquoi il perd ses cheveux. Si il suivait la voie des Véda, ça n'arriverait pas, pour sur !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le coupable est la viande bovine !

Message  BouffonVert72 le Lun 20 Juin - 20:39

Il faut changer le titre du topic ! Le concombre est innoncent !



Le rôle des steaks confirmé dans les infections par E. coli

Par Sophie Louet | Reuters – il y a 33 minutes

PARIS (Reuters) - Les huit cas de contamination par une souche virulente de la bactérie E. coli sont bien liés à un lot de steaks hachés surgelés, ont annoncé lundi les directions générales de l'Alimentation et de la Santé.

Deux des huit enfants hospitalisés à Lille en fin de semaine dernière ont pu regagner leur domicile dans la journée, avait-on appris auparavant auprès du centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Lille.

Six autres enfants sont toujours soignés au CHRU, notamment un garçon de deux ans originaire de l'Oise dont l'état a requis son placement en coma artificiel et sous assistance respiratoire.

Chez ce jeune patient, l'infection à E. coli a évolué vers un syndrome hémolytique et urémique - qui peut provoquer une insuffisance rénale aiguë - et est compliquée d'atteintes neurologiques.

Pour ces huit cas, les soupçons se sont rapidement portés sur des steaks hachés surgelés de la marque "Steak Country" commercialisés par l'enseigne de distribution Lidl.

"Les résultats d'analyse sur les steaks hachés prélevés lors des enquêtes alimentaires chez les familles touchées confirment le lien avec le lot retiré de marque Steak Country", déclarent la DGA et la DGS dans un communiqué commun.

Elles précisent que ce lot, commercialisé en boîtes d'un kilo (10 steaks de 100 grammes) porte une date limite de consommation (DLC) du 11 mai 2012 et le numéro d'agrément FR 52 448 02 CE.

"Les souches virulentes retrouvées dans les analyses faites sur les enfants ont été également isolées lors de l'analyse des échantillons de steaks, dont la souche E. coli O 157", poursuit le communiqué. "Les enquêtes se poursuivent sur la recherche de l'origine de la contamination des steaks par ces bactéries."

Les lots de viande incriminés ont été retirés de la vente.

Pierre Savary et Marc Angrand, édité par Sophie Louet

Une fois de plus le problème vient de :

- la viande alors qu'on n'est pas obligé d'en manger !! Y'a bien d'autres aliments existant !

- la viande bovine, alors que la consommation de viande blanche et volailles pose moins de problème sanitaire (je n'ai pas dit "pas").


BV72 ki a arrêté totalement la consommation de viandes & volailles y'a 1 an et qui ne s'en porte pas plus mal...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  gérard menvussa le Lun 20 Juin - 21:42

De toute façon, que tu prenne de la viande, ou des légumes bio (ou les intrants chimiques sont remplacés par du fumier d'bovins) tu est confronté aux pollutions éventuelles par E coli et ses versions dangereuses


Naissance d'une bactérie tueuse ! Extrait de... par CTVinternational
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Gérard Menvussa est absolument nul en com' !

Message  BouffonVert72 le Lun 20 Juin - 22:26

Tu n'as donc rien compris à la communication et à la propagation de nos idées... Misère...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  gérard menvussa le Lun 20 Juin - 22:30

Je crois que c'est toi qui n'a rien compris a "nos" idées éventuellement convergentes. N'étant pas un bouffon, je ne partage pas grand chose de commun qu'on puisse en faire un "nous"..
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Gérard Menvussa devrait arrêter de manger du boeuf !

Message  BouffonVert72 le Lun 20 Juin - 22:58

Tu donnes juste du grain à moudre à nos ennemis, comme dans le topic où tu discutes avec le fan d'Aurengo (ou Aurengo lui-même). Quand tu commenceras peut-être à comprendre, il sera déjà trop tard.

On ne discute pas sur les arguments de nos ennemis. On les combat. Ta tactique de communication pour informer les Masses est donc nul.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  Invité le Mar 21 Juin - 0:33

BouffonVert72 a écrit:Tu n'as donc rien compris à la communication et à la propagation de nos idées... Misère...
Mais qu'est-ce que tu peux bien faire sur un forum marxiste ? Pas une intervention qui ne respire un tant soi peu le marxisme ; il y a une légèreté d'esprit qui confine presque à la bêtise politique. J'ai du mal à comprendre ta présence sur ce forum ?!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

POI chiche transgénique !

Message  BouffonVert72 le Mar 21 Juin - 0:47

Va bouffer tes sandwichs au boeuf transgénique et au Mox toi, lamberto-réformiste du 19 ièm siècle !

Quand le petit poi sera marxiste, reviens nous prévenir !
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  Invité le Mar 21 Juin - 23:50

gérard menvussa a écrit:Je crois que c'est toi qui n'a rien compris a "nos" idées éventuellement convergentes. N'étant pas un bouffon, je ne partage pas grand chose de commun qu'on puisse en faire un "nous"..
Trouvé par hasard sur le web :

Je voudrais quand même faire remarquer à Gerard qu'il porte atteinte à l'image d'une variété tout à fait honorable de plantes potagères, le concombre. Le titre affiché pour ce fil est éclairant sur les méthodes employées par Gerard pour discréditer le concombre. Les autorités sanitaires allemandes ont depuis deux semaines mis au jour le responsable de la série mortelle qui a endeuillé la classe des consommateurs. Le concombre a été démasqué et derrière cet oripeau - le masque - se cachait finalement une plante bien inoffensive.
Je m'insurge donc contre ces méthodes et demande instamment qu'un correctif soit apporté au titre malveillant de Gerard.
Signé un admirateur anonyme de BV !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  Vals le Mer 29 Juin - 20:30


Sur le site Imposteurs;





Mamère et MMR rament dans le même bateau bio

En l’espace de quelques semaines, 3 affaires de contamination d’aliments par des bactéries Escherichia Coli sont venus rappeler la nature des vrais problèmes alimentaires, loin des délires de MMR ou d’Isabelle Saporta : le risque bactérien (salmonelles, listéria, E coli) est de loin le plus important.


L’épidémie la plus grave a pour origine des graines germées produites par une ferme bio allemande. Responsable à elle seule de 3900 cas d’infection à Escherichia coli entérohémorragique (Eceh), elle a entrainé à ce jour 48 décès (1). Alors que la réalité des risques sanitaires spécifiques liés à l’agriculture biologique est soulignée , on s’attendrait à ce que ceux qui font des peurs alimentaires leur fonds de commerce fassent au minimum preuve de réserve, à défaut de réclamer des contrôles plus rigoureux des pratiques et des produits de la filière bio. Mais certains ne veulent visiblement à aucun prix ternir l’image trompeuse du bio sain et sans danger qui fait la fortune des publicitaires et de certaines grandes enseignes. Que ce soit par aveuglement idéologique, par opportunisme politique, ou par motivation mercantile (les trois n’étant pas contradictoires), ils feront tout pour empêcher que soit tirées les leçons qui s’imposent, voire pour détourner la responsabilité vers de faux coupables, prenant ainsi la très grave responsabilité de prochaines intoxications alimentaires.


Parmi eux, Marie-Monique Robin et Noël Mamère. Les deux menteurs invétérés trouvent ainsi les moyens de s’en prendre… à l’agriculture industrielle.


Lisons la prose récente de la cruche d’Arte à ce sujet (2) :

« La bactérie E Coli bien connue des élevages intensifs

Je m'étais abstenue d'intervenir dans l'affaire de la bactérie E Coli, attendant de connaître les résultats de l'enquête, mais devant la mauvaise foi des commentaires que je lis sur ce Blog, j'ai décidé de sortir de mon silence (prudent). Comme le rappelle cet article du New York Times, qui est, comme chacun sait, un journal activiste radical (!!), la bactérie E Coli est surtout connue pour proliférer dans les élevages intensifs où on use et abuse d'antibiotiques. »



Elle qui était bien inspirée de garder son silence prudent (sic) , ne pouvait plus attendre, se rattrape donc comme il se doit par une rafale d’âneries : la bactérie E.coli n’a effet rien de spécifique à l’élevage industriel, ni même à l’élevage tout court. C’est une des bactéries les plus courantes, spontanément présente dans la flore intestinale des humains et des animaux à sang chaud. Fort heureusement, elle est la plupart du temps inoffensive, certaines souches seulement sont pathogènes. La bactérie E.coli ne prolifère donc pas spécialement dans les élevages intensifs (classique fantasme de MMR and cie), et l’allusion aux antibiotiques est d’autant plus stupide que la souche concernée (0104:H4) comme le souligne l’OMS (3), n’avait jamais été jusque là rencontrée lors d’une épidémie, n’était donc ni recherchée ni ne faisait l’objet de traitements antibiotiques dans les élevages.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  yannalan le Mer 29 Juin - 21:05

Les intoxications par salmonelles, puisque'on en parle, se produisent n'importe où, bio ou pas bio, dans les restaurants les cantines, etc...
Sur trois intox dont on parle,
--une concerne des steaks hachés industriels et parfaitement non-bio
-- Une de graines germées en Allemagne, produite dans une ferme où on n'épand pas de fumier.
--Une à Bègles. D'après mon canard de ce matin, on a au moins un malade qui n'a pas mangé les graines en question.
L'E Coli vient des ruminants, bios ou pas, et les déjections des ruminants sont étendues autant chez les bios que chez les autres. Et contrairement à pas mal d'âneries, la DSV contrôle tout le monde pareil.
MMR raconte souvent des conneries, c'est pas la peine que l’autre bord en rajoute.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  BouffonVert72 le Jeu 30 Juin - 12:53

Vals a écrit:Sur le site Imposteurs;
L’épidémie la plus grave a pour origine des graines germées produites par une ferme bio allemande. Responsable à elle seule de 3900 cas d’infection à Escherichia coli entérohémorragique (Eceh)...

Faux. La réalité est qu'on ne sait rien du tout :

http://XXXwww.lepoint.fr/societe/des-graines-de-fenugrec-originaires-d-egypte-impliquees-dans-les-intoxications-a-l-e-coli-29-06-2011-1347413_23.php


Des graines de fenugrec originaires d'Égypte impliquées dans les intoxications à l'E. coli

Le Point.fr - Publié le 29/06/2011 à 21:09
Un lot de ces graines importées d'Égypte serait au moins partiellement à l'origine du déclenchement de l'épidémie.

Des graines de fenugrec importées d'Égypte en France et en Allemagne en 2009 et 2010 ont joué un rôle dans l'intoxication à la bactérie E. coli qui a fait au moins 48 morts en Europe, a indiqué mercredi l'Agence européenne de sécurité alimentaire EFSA. Dans une "évaluation rapide des risques" conduite avec le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), à la suite des récents cas signalés à Bordeaux (sud-ouest de la France), l'Agence européenne, basée à Parme (Italie), évoque clairement cette piste égyptienne.

"L'enquête de traçabilité (de l'intoxication) progresse et a montré jusqu'alors que des graines de fenugrec importées d'Égypte en 2009 et/ou en 2010 sont impliquées dans les deux déclenchements" des intoxications en Allemagne et en France, a indiqué cette évaluation conjointe des deux organismes européens. "Il y a encore beaucoup d'incertitudes sur le point de savoir si c'est vraiment la cause commune de toutes les infections dans la mesure où il n'y a pas actuellement de résultats bactériologiques positifs", a-t-elle cependant ajouté.

Enquête sur la distribution

Le lot importé en 2009 "paraît impliqué dans le déclenchement en France et celui de 2010 est considéré comme étant impliqué dans le déclenchement en Allemagne", ont relevé l'EFSA et l'ECDC. "Tout cela continue d'être l'objet d'une enquête. En particulier, une enquête sur la distribution de ces lots en Allemagne et à travers l'Europe a été demandée d'urgence. L'exportation de certaines de ces graines importées d'Égypte à une autre société au Royaume-Uni (d'où des graines ont été exportées en France) démontre la nécessité" de cette information", ont-elles noté.

Le secrétaire d'État français à la Consommation Frédéric Lefebvre a mis en cause des graines du britannique Thompson & Morgan dans les cas d'intoxication à la bactérie E. coli survenus à Bordeaux. Une dizaine de personnes ont été atteintes par la bactérie E. coli dans l'agglomération. L'enquête de traçabilité réalisée par la Direction de la consommation (DGCCRF) du ministère français a montré que les graines germées consommées étaient du fenugrec, de la moutarde et de la roquette. L'épidémie provoquée par la bactérie a fait au moins 48 morts en Europe, dont 47 en Allemagne, selon les autorités sanitaires allemandes.

Ca part d'Egypte, ça arrive en Europe par l'Angleterre... Bref, le circuit de distribution est complétement opaque... C'est fait exprès pour qu'on ne sache rien du monde de production, transport, conditionnement, et des conditions de travail...

Après le concombre, les fruits et légumes crus, les steaks-à-chier surgelés pour pauvres, après le bio, après les allemands, c'est maintenant au tour des Egyptiens et des anglais d'être pointés du doigt... Ce sera au tour de qui demain ? Probablement la P2 et la P4 du Npa... La P3 va se réjouir... lol

Les ficelles sont grosses... C'est de l'enfumage... Moi je prévois que ce sont les radiations de Fukujima, ainsi que l'irradiation volontaires des aliments, ainsi que les pesticides...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  Roseau le Mer 16 Juil - 13:31

Grand tournant : Et si nous devenions aussi intelligents que les bactéries ?
par Stéphane Feunteun
http://www.pauljorion.com/blog/?p=66978#more-66978
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bactérie tueuse et concombre masqué

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum