Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Dim 26 Juin - 1:07

eh oui, c'est une bonne nouvelle et il est utile de voir ce premier élément par rapport à un groupe comme la GU qui parle d'identité.

L'identité est celle du NPA comme outil politique d'émancipation de la classe ouvrière. Il y a peut-être loin de la coupe aux lèvres mais nous, nous analysons le monde en terme de lutte de classe, de couches sociales, et d'autres analysent en termes de droite et de gauche qui est un concept assez pataud des contradictions du monde.

La présentation de Poutou est une bonne nouvelle loin du sectarisme de la droite du NPA, elle est un signal à confirmer . Si nous pouvons aller au bout oui il y aura deux voix révolutionnaires aux élections, ça doublera les temps de parole là où Piquet, enfermé dans des logiques sectaires de concurence ne voit qu'une qué-guerre identitaire avec LO.

Avec LO il n'y a pas de guerre.

C'est vrai que Piquet joue la gagne et les scores à 2 chiffres permettant de reprendre le chemin de croix de la mitterandie avec le haridelle nationaliste qui hait les flamands.

Bien, laissons de côté ce camarade et ce qu'on va entendre dans les jours suivants, avec plein de salves haineuses, des gens claquant les portes, etc, et tellement peu électoralistes qu'ils vont scissionner parce qu'on ne rejoint pas le FdG alliance réformiste, par en haut.

Bien.

cette candidature n'a de sens que si elle se positionne par rapport aux questions d'organisation de résistance de la classe populaire, du bas vers le haut (et non de la gauche et du parti à construire nécessaire à cette fin) et la préparation aux chocs qui viennent.

Un temps immense a été perdu sans construire à cause de logiques politiciennes .

Il s'agit de construire vite et ventre à terre, "l'histoire nous mord la nuque" . Et cette fois nous n'avons plus en face de barrage organisationnel politique réformiste dans la classe ouvrière et le prolétariat moderne.

c'est nouveau depuis 10 ans mais une partie de l'extrême gauche préfère toujours se rejouer les films avec les appareils.

Construire n'a de sens qu'en prenant en compte cette nouvelle donne du désert organisationnel dans la classe, d'ouvrir largement ce parti, construire des réseaux et groupes de travailleurs révolutionnaires dans les grands secteurs du prolétariat moderne, dépasser la notion de parti des luttes qu'on fait bien (y participer) mais qui ne permet pas de se construire car il lui manque des compléments indispensables.

Cette candidature si elle touche des franges larges et révoltées, mais ne se situe pas dans l'espace limité des appareils politiciens peut être d'une belle aide.

Les jours prochains seront déterminants sur l'orientation et la résistance aux attaques qui vont venir de partout.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  gérard menvussa le Dim 26 Juin - 1:24

Il s'agit de construire vite et ventre à terre

Le pire (même si on s'engueule assez souvent) c'est que je suis d'accord avec toi. Mais pour "construire", il faut un minimum d'organisation et de méthodes. Je peut dire que j'ai "construit" des trucs, dans ma vie, et construire, selon l'expérience que j'en ai, c'est autant affaire de transpiration que d'inspiration.... Il faut être sérieux, méthodique, organisé ! J'ai organisé des séances de "culture scientifiques" (en dehors d'un cadre scolaire, et autant pour des "adultes" que des enfants), plus anciennement j'ai construit des tas de structures syndicales, et ce que j'en dit c'est que c'est au moins autant affaire de sérieux, de rendez vous fiables, de structures, de régularités, etc
Sur la question de la candidature, le défis (et c'en est un gros) c'est déja arriver à se présenter ! Bref, j'espère cher copas que tu es déja sur les routes, a faire signer des formulaires aux maires ! Et que si tu foire ça,, quelle sera ta crédibilité pour "recontruire le mouvement ouvrier" ?
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Dim 26 Juin - 1:45

tu commences bien et tu finis mal trop souvent. Tu as du mal à te retenir :

Sur la question de la candidature, le défis (et c'en est un gros) c'est déja arriver à se présenter ! Bref, j'espère cher copas que tu es déja sur les routes, a faire signer des formulaires aux maires ! Et que si tu foire ça,, quelle sera ta crédibilité pour "recontruire le mouvement ouvrier" ?

Je n'ai aucun soucis de crédibilité sur mes engagements.

J'ai déjà indiqué tout ce que je pensais sur les calculs ayant amenés un choix très tardif de candidature, faire assumer à ceux qui dés le début ont protesté là dessus c'est un peu fort et un peu bête

Tu peux mieux faire.
et les attaques personnelles, toi qui fait la leçon sans cesse sur le respect de la discipline seulement contre les militants qui dénoncent à raison un porte parole qui attaque notre parti et pas le dirigeant concerné, sont troublantes.

Par ailleurs, et à de nombreuses reprises j'ai expliqué ce que j'entendais par construction je n'ai également pas trop à culpabiliser là dessus. Cette construction ne se confond pas avec une campagne électorale, mais les dites campagnes doivent être au service de nos objectifs.

Mais bon, c'est une façon de faire de la politique ?
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  gérard menvussa le Dim 26 Juin - 1:53

les calculs ayant amenés un choix très tardif de candidature

Ladessus je suis désolé, mais le choix "trés tardif", est en définitive le résultat du fait que OB ai "canné" au dernier moment J'étais comme tout le monde persuadé qu'il allait se présenter une nouvelle fois (même s'il n'était pas chaud) et j'ai été surpris comme la plupart des camarades. Surpris, et pas mal déçu, dans la mesure ou je peut retourner la question dans tous les sens, sa décision n'était certainement ni honnète, ni conséquente. Pour résumer, je crois qu'il nous a fait un tour de cochon...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Dim 26 Juin - 2:31

Bon c'est comme ça

Mais je pense quand même qu'on a dérivé sur un congrès hyper tardif et des choix qui étaient faits de ne pas vouloir voir en face une réalité, reconnaitre que Mélenchon était déjà partie en campagne.

On a vu le même phénomène aux précedentes élections où on se cognait toujours des négos qui contentaient les dinosaures car eux étaient déjà en campagne, tout était imprimé et ils n'avaient jamais rentré dans leurs calculs une alliance.

Mais ils étaient contents qu'on s’embourbe dans un débat nombrilaire et négociaient avec un grand sourire...

Bien honnêtement ces questions électorales auraient dû être évacuées depuis longtemps, nous en avions fait l'analyse localement en nous inquiétant dés l'année dernière que c'était reparti dans le même trip.

Tout cela ne relève d'aucune surprise, et l'impéritie de la droite du NPA a créé une situation extrêmement difficile.

OB là dedans a été un catalyseur tardif.

il a tant donné que je ne me permet pas là dessus de remarque.
Et on s’aperçoit que quand on ne fait pas de choix politiciens (Sandra ou Myriam) on a de la réserve (Poutoux), même pour ce genre de campagne.


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

NPA : Philippe Poutou, un ouvrier pugnace pour succéder à Besancenot

Message  Roseau le Dim 26 Juin - 3:28


BORDEAUX, 25 juin 2011 (AFP) - Philippe Poutou, désigné candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) pour la présidentielle, est un ouvrier qui s'est fait connaître à travers le combat qu'il mène depuis des années à la CGT pour
la sauvegarde des emplois au sein de son usine Ford de Blanquefort (Gironde).
Contrairement au populaire Olivier Besancenot, que beaucoup de cadres du parti ont poussé à se présenter pour la troisième fois à la présidentielle Philippe Poutou est un total inconnu du grand public et "même d'une partie de la direction du parti", s'inquiètent certains de ceux qui, au NPA, entendent poursuivre à l'avenir les discussions avec le Front de gauche (FG).
D'ailleurs, selon Christian Picquet, un ancien de la Ligue communist révolutionnaire (devenue NPA) ayant rejoint le FG de Jean-Luc Mélenchon, M.Poutou, qui fut un temps proche de Lutte ouvrière, fait "partie de l'aile la plus sectaire du NPA, la plus hostile à tout dialogue avec le reste de la gauche et à toute forme d'accord et d'alliances avec le Front de gauche".
Très pugnace, cet homme de 44 ans a en tout cas toujours su mener de front aussi bien ses activités syndicales que politiques. "Grâce à son charisme, il a su grimper rapidement les échelons (dans ces deux organisations) pour
lesquelles il se rend disponible 7 jours sur 7", souligne un de ses camarades de la CGT.
Aujourd'hui, il est secrétaire CGT de Ford Aquitaine Industrie (FAI) alors que pour le compte du NPA, il s'est déjà présenté à trois élections, comme tête de liste aux élections régionales de 2010 (2, 52% des voix) ainsi qu'aux européennes pour le Sud-Ouest en 2009 et aux législatives en Gironde en 2007 sous l'étiquette LCR.
C'est à partir de 2007 que le nom de Philippe Poutou, alors délégué CGT à l'usine, a commencé à apparaître dans les médias, quand Ford a annoncé la fin de la production en 2010 de boîtes automatiques sur le site de Blanquefort faisant planer des menaces pour l'emploi de quelques 2.000 salariés.
Toujours disponible, excellent orateur, cet homme au look très décontracté s'est vite imposé comme un interlocuteur privilégié des journalistes au sujet de l'avenir de ce site.
Aux côtés d'autres syndicalistes, il a participé à des dizaines de réunions avec la direction ainsi que les représentants politiques de tous bords.
Toujours calme, il a, "grâce à son intelligence, toujours su apaiser les esprits", reconnaît un syndicaliste.
Parallèlement, ce grand quadragénaire au physique sec a été de toutes le manifestations, dans les rues de Bordeaux comme au salon de l'automobile à Paris, afin de sensibiliser l'opinion sur les menaces pesant sur les emplois de Ford.
Toujours volontaire, il se laissait parfois aller à un peu de lassitude devant l'inertie de nombre de salariés qui semblaient baisser les bras face à la fatalité à laquelle il s'est toujours refusé.
Le combat a cependant fini par payer, puisque début mai, le géant de l'automobile américain a confirmé un plan industriel permettant de pérenniser 955 emplois au sein de FAI.
Mais ce n'est pas pour autant qu'au cours de toutes ces années, il a laissé tomber son métier d'ouvrier au sein de l'usine dans laquelle il a été embauché au début des années 2000, après un grand nombre d'années d'intérim.
Ainsi, tous les matins, cet ouvrier aux cheveux grisonnants sur un front dégarni a continué d'arriver à 6H00 pour prendre son poste de réparateur de machines-outils dans l'usine.
Très simple et facilement à l'aise, il mène une vie tranquille à Bordeaux auprès de sa compagne et leurs deux enfants.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Dim 26 Juin - 4:10

D'ailleurs, selon Christian Picquet, un ancien de la Ligue communist révolutionnaire (devenue NPA) ayant rejoint le FG de Jean-Luc Mélenchon, M.Poutou, qui fut un temps proche de Lutte ouvrière, fait "partie de l'aile la plus sectaire du NPA, la plus hostile à tout dialogue avec le reste de la gauche et à toute forme d'accord et d'alliances avec le Front de gauche".

C'est vrai quoi, il n'a fait que participé à l'unité des travailleurs ...

Ce qui n'est quand même par grand chose par rapport à faire danser en cadence des bureaucrates en tutu ou changer le plomb en or.

Quel petit bras ce Poutou !

Bientôt on va lui reprocher de ne pas changer les ânes en chevaux de course...

Contrairement au populaire Olivier Besancenot, que beaucoup de cadres du parti ont poussé à se présenter pour la troisième fois à la présidentielle Philippe Poutou est un total inconnu du grand public et "même d'une partie de la direction du parti", s'inquiètent certains de ceux qui, au NPA, entendent poursuivre à l'avenir les discussions avec le Front de gauche (FG).

ce genre de propos très sérail m'inquiète beaucoup moi. C'est vrai quoi, Bordeaux c'est où sur la carte d'abord ?

ne vont-ils jamais fait une pose ?

Même Poutou, le 7e jour, fit une pause.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  verié2 le Dim 26 Juin - 8:45


fée clochette
C'est la stratégie électorale et politique du courant qui soutenait Martin qui n'allait pas.
Certes, le fait d'être ouvrier ne donne pas de garantie en soi sur le programme politique défendu, mais le choix d'un ouvrier pour défendre un programme conforme aux intérêts des travailleurs a tout de même un caractère symbolique non négligeable, comme LO le soulignait d'ailleurs quand elle présentait Arlette dans les années 70. On peut donc se réjouir que, face à des candidats politiciens professionnels ou qui appartiennent à d'autres catégories sociales (tels les enseignants, qui fournissent déjà une part très importante des candidats et élus), le NPA soit représenté par un ouvrier.

De plus, ce caractère symbolique est renforcé par le fait qu'il travaille dans l'automobile, secteur qui va faire l'objet d'une attaque patronale, avec les restructurations/délocalisations de PSA.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  elchepedro le Dim 26 Juin - 10:07

Ah parce que les enseignants sont une categorie sociale differente??!!?? et ne font pas partie du proletariat ????!!

Faut etre completement con (et je pese mes mots!!) pour pensez cela!

Quoi de commun entre un instit directeur d'ecole en campagne (comme je sais pas... moi par exemple) , un precaire en zep à roubaix, un agrege à henri IV et un mandarin de fac???

M'enfin ca doit etre champagne depuis hier soir à la P2!!!

Un NPA auto satisfait de lui même, pensant être detenir seule la verite revolutionnaire, n'essayant pas de percuter le champ a gauche , pas de reference a nos reponses a la crise (m'enfin ne s'agissait il pas d'un texte reformiste et keneysien???) violant ainsi les decisions du dernier congres!!, un profil a la LO sectaire, referme,...

Et enfin un vrai candidat Ouvrier qui sent le camboui et la sueur comme en 1930!!!! pas un sale petit bourgeois de postier de fonctionnaire ou de prof!!!

Moi je n'ai absolument rien contre philippe Poutou que je ne connais pas, mais le profil que la P2 a impose (democratiquement) est tout droit sorti des sectes d'extreme gauche des annees 70


En attendant, Je demande aux camarades (peu nombreux sur ce forum il est vrai) decourages par ce suicide politique de ne pas quitter le NPA qui est notre organisation .

Après l'echec promis a cette campagne de barge ( npa autoaffirmatif, replie,sectaire) qu'on nous promet, beaucoup ouvriront les yeux
Tel un Phenix le NPA renaitre et deviendra ce parti de masse, anticapitaliste, , clair dans sa volonte de rompre avec cette société (mais n'ayant pas tranche la question de la prise du pouvoir), ouvert dans sa volonte de lier des alliances avec les autres mouvements anticapitalistes et/ou antiliberaux s'ils sont independants du social liberalisme (ce qui mais je le repete pour la 100000000000000000000000000000000eme fois n'est pas le cas du fdg pour 2012)!!

en tout cas la cuvee NPA 2012 sera aussi mauvaise que le bordeaux 1977!

Pierre ( Majo dans la LCR et le NPA depuis 10 ans mais quia voté B evidemment)

elchepedro

Messages : 15
Date d'inscription : 30/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  panchoa le Dim 26 Juin - 10:09

Roseau a écrit:
BORDEAUX, 25 juin 2011 (AFP) - Philippe Poutou, désigné candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) pour la présidentielle, est un ouvrier qui s'est fait connaître à travers le combat qu'il mène depuis des années à la CGT pour
la sauvegarde des emplois au sein de son usine Ford de Blanquefort (Gironde).
Contrairement au populaire Olivier Besancenot, que beaucoup de cadres du parti ont poussé à se présenter pour la troisième fois à la présidentielle Philippe Poutou est un total inconnu du grand public et "même d'une partie de la direction du parti", s'inquiètent certains de ceux qui, au NPA, entendent poursuivre à l'avenir les discussions avec le Front de gauche (FG).
D'ailleurs, selon Christian Picquet, un ancien de la Ligue communist révolutionnaire (devenue NPA) ayant rejoint le FG de Jean-Luc Mélenchon, M.Poutou, qui fut un temps proche de Lutte ouvrière, fait "partie de l'aile la plus sectaire du NPA, la plus hostile à tout dialogue avec le reste de la gauche et à toute forme d'accord et d'alliances avec le Front de gauche".
Très pugnace, cet homme de 44 ans a en tout cas toujours su mener de front aussi bien ses activités syndicales que politiques. "Grâce à son charisme, il a su grimper rapidement les échelons (dans ces deux organisations) pour
lesquelles il se rend disponible 7 jours sur 7", souligne un de ses camarades de la CGT.
Aujourd'hui, il est secrétaire CGT de Ford Aquitaine Industrie (FAI) alors que pour le compte du NPA, il s'est déjà présenté à trois élections, comme tête de liste aux élections régionales de 2010 (2, 52% des voix) ainsi qu'aux européennes pour le Sud-Ouest en 2009 et aux législatives en Gironde en 2007 sous l'étiquette LCR.
C'est à partir de 2007 que le nom de Philippe Poutou, alors délégué CGT à l'usine, a commencé à apparaître dans les médias, quand Ford a annoncé la fin de la production en 2010 de boîtes automatiques sur le site de Blanquefort faisant planer des menaces pour l'emploi de quelques 2.000 salariés.
Toujours disponible, excellent orateur, cet homme au look très décontracté s'est vite imposé comme un interlocuteur privilégié des journalistes au sujet de l'avenir de ce site.
Aux côtés d'autres syndicalistes, il a participé à des dizaines de réunions avec la direction ainsi que les représentants politiques de tous bords.
Toujours calme, il a, "grâce à son intelligence, toujours su apaiser les esprits", reconnaît un syndicaliste.
Parallèlement, ce grand quadragénaire au physique sec a été de toutes le manifestations, dans les rues de Bordeaux comme au salon de l'automobile à Paris, afin de sensibiliser l'opinion sur les menaces pesant sur les emplois de Ford.
Toujours volontaire, il se laissait parfois aller à un peu de lassitude devant l'inertie de nombre de salariés qui semblaient baisser les bras face à la fatalité à laquelle il s'est toujours refusé.
Le combat a cependant fini par payer, puisque début mai, le géant de l'automobile américain a confirmé un plan industriel permettant de pérenniser 955 emplois au sein de FAI.
Mais ce n'est pas pour autant qu'au cours de toutes ces années, il a laissé tomber son métier d'ouvrier au sein de l'usine dans laquelle il a été embauché au début des années 2000, après un grand nombre d'années d'intérim.
Ainsi, tous les matins, cet ouvrier aux cheveux grisonnants sur un front dégarni a continué d'arriver à 6H00 pour prendre son poste de réparateur de machines-outils dans l'usine.
Très simple et facilement à l'aise, il mène une vie tranquille à Bordeaux auprès de sa compagne et leurs deux enfants.

eh bien voila un tres tres bon résumé du candidat du NPA. pour bien faire il faut que les membres de la direction du NPA qui ne le connaissent pas consulte le site de la CGt ford et lise les quelques articles parus dans TEAM. Des membres de la direction du NPA qui ne connaisent pas une équipe, qui avec P Poutou méne ne combat qui reléve de la solitude du courreur de fond, c'est étonnant, NON
pour Piquet qui le catalogue de sectaire il faudrat qu'il se penche lui aussi sur la démarche unitaire pour 10 des camarades du NPA de la CGt de ford. Unité qui n'est pas un long fleuve tranquille. A bientot la suite mais avant relisé bien cet article et regarde en détail le site de la CGT ford sur la forme et le fond panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  verié2 le Dim 26 Juin - 10:30

elchepedro

parce que les enseignants sont une categorie sociale differente??!!?? et ne font pas partie du proletariat
On a déjà discuté longuement de la "nature de classe des enseignants". Les enseignants sont indiscutablement des "travailleurs", au sens large, et ils font un travail utile. Ils sont tout de même aussi chargés "d'éduquer" les jeunes, dans tous les sens du terme, et de transmettre l'idéologie de l'Etat bourgeois, notamment le patriotisme, même si tous ne le font pas de la même manière.

Les enseignants ont une relation particulière à la culture, la connaissance, et ils disposent d'un peu plus de temps libre que la moyenne des salariés pour se consacrer à des activités extra-professionnelles. Ils sont pour beaucoup rompus à l'expression écrite et orale. Il en résulte que les enseignants occupent une place particulière dans les partis politiques, en particulier ceux de gauche et d'extrême-gauche. La majorité des députés et cadres PS sont des enseignants d'origine et 30 à 50 % au moins de l'appareil des trois principales organisations d'extrême-gauche (POI, NPA, LO) est composé d'enseignants...

Ce n'est tout de même pas une situation saine que l'ensemble des travailleurs "délègue" dans les faits sa représentation aux membres d'un corps spécialisé, et relativement privilégié par rapport à la masse des travailleurs. (Bien sûr, comme tu le souligne, il y a un gouffre entre le professeur des écoles et le mandarin d'université.)

Présenter des travailleurs du rang, des ouvriers, employés de base, postiers, cheminots, ce n'est pas faire de l'ouvriérisme par "goût du cambouis", mais montrer que les travailleurs du rang sont eux aussi capables de prendre leurs affaires en mains, qu'ils ne sont pas obligés de déléguer la conduite des partis prétendant les "représenter" à des spécialistes issus d'une "élite intellectuelle", dont le discours et l'écriture constituent la profession. C'est d'une certaine façon montrer symboliquement que le "pouvoir des travailleurs", c'est possible.



Dernière édition par verié2 le Dim 26 Juin - 10:53, édité 1 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  yannalan le Dim 26 Juin - 10:52

ouvert dans sa volonte de lier des alliances avec les autres mouvements anticapitalistes et/ou antiliberaux s'ils sont independants du social liberalisme (ce qui mais je le repete pour la 100000000000000000000000000000000eme fois n'est pas le cas du fdg pour 2012)!!

Moi,je ne suis pas au NPA,mais je suis content qu'il présente un candidat, même si je ne vois pas trop sa ligne et même si c'est déjà bien tard.
Mais quand tu dis ça concrètement, tu penses à QUI ? Dans les manifs on voit qui ? LO? Ils ont déjà quelqu'un. AL les anars ? Les élections ils s'en foutent.
Anticapitalistes, je veux bien, anti-libéraux ça va trop loin.

yannalan

Messages : 2073
Date d'inscription : 25/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Vals le Dim 26 Juin - 10:56

Bon, il reste à espérer que les militants NPA s'agitent pour les 500 signatures, car ce n'est déjà pas facile pour un candidat connu, c'est encore plus dur pour un nouveau.
Une non présence a la présidentielle ne serait pas seulement mauvaise pour le NPA, elle serait négative pour l'ensemble de l'extrême-gauche .
On ne peut donc que souhaiter bonne chance aux camarades qui vont ou vont faire le boulot.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Dim 26 Juin - 10:58

elchepedro a écrit:Ah parce que les enseignants sont une categorie sociale differente??!!?? et ne font pas partie du proletariat ????!!

Faut etre completement con (et je pese mes mots!!) pour pensez cela!

Quoi de commun entre un instit directeur d'ecole en campagne (comme je sais pas... moi par exemple) , un precaire en zep à roubaix, un agrege à henri IV et un mandarin de fac???

M'enfin ca doit etre champagne depuis hier soir à la P2!!!

Un NPA auto satisfait de lui même, pensant être detenir seule la verite revolutionnaire, n'essayant pas de percuter le champ a gauche , pas de reference a nos reponses a la crise (m'enfin ne s'agissait il pas d'un texte reformiste et keneysien???) violant ainsi les decisions du dernier congres!!, un profil a la LO sectaire, referme,...

Et enfin un vrai candidat Ouvrier qui sent le camboui et la sueur comme en 1930!!!! pas un sale petit bourgeois de postier de fonctionnaire ou de prof!!!

Moi je n'ai absolument rien contre philippe Poutou que je ne connais pas, mais le profil que la P2 a impose (democratiquement) est tout droit sorti des sectes d'extreme gauche des annees 70


En attendant, Je demande aux camarades (peu nombreux sur ce forum il est vrai) decourages par ce suicide politique de ne pas quitter le NPA qui est notre organisation .

Après l'echec promis a cette campagne de barge ( npa autoaffirmatif, replie,sectaire) qu'on nous promet, beaucoup ouvriront les yeux
Tel un Phenix le NPA renaitre et deviendra ce parti de masse, anticapitaliste, , clair dans sa volonte de rompre avec cette société (mais n'ayant pas tranche la question de la prise du pouvoir), ouvert dans sa volonte de lier des alliances avec les autres mouvements anticapitalistes et/ou antiliberaux s'ils sont independants du social liberalisme (ce qui mais je le repete pour la 100000000000000000000000000000000eme fois n'est pas le cas du fdg pour 2012)!!

en tout cas la cuvee NPA 2012 sera aussi mauvaise que le bordeaux 1977!

Pierre ( Majo dans la LCR et le NPA depuis 10 ans mais quia voté B evidemment)

impressionnant

le problème était donc vraiment déjà dans la LCR...

C'est quoi le profil que la P2 a impose (democratiquement) est tout droit sorti des sectes d’extrême gauche des annees 70 en parlant de Poutou dont tu dis que tu ne le connais pas ?

Tel un Phenix le NPA renaitre et deviendra ce parti de masse, anticapitaliste, , clair dans sa volonte de rompre avec cette société

C'est vrai que le NPA pétait la santé jusqu'à hier et ce terrible vote propulsant un ouvrier aux présidentielles, quelle cata !

Ca te gène tellement que cela soit un ouvrier de l'automobile ?

Sur les couches sociales du prolétariat qui existent dans le NPA, il y en a une qui est surreprésentée dans les représentations du NPA et il y a des raisons historiques à cela, que ce soit pour cette couche comme les vieilles habitudes gauchistes. C'est une bonne chose que pour au moins un aspect cela soit un peu ré-équilibré, il n'y a pas de honte à cela ni raison de monter sur ses grands chevaux.

Par contre on a besoin de toutes les couches du prolétariat moderne, et on doit travailler à les avoir (des enseignants précaires aux livreurs de pizza, des travailleurs de l’hôtellerie aux postiers, des ouvriers de l'automobile à ceux de la chimie, etc). Il y a des couches de prolétaires qui sont bien moins libres que d'autres là dedans, confrontées à un despotisme d'entreprise qui n'a absolument rien à voir avec d'autres.

Après l'echec promis a cette campagne de barge ( npa autoaffirmatif, replie,sectaire) qu'on nous promet, beaucoup ouvriront les yeux

ah... pour l'instant on a qu'un seul élément c'est l'immense retard pris par le NPA à cause de ceux qui ont tout fait pour en retarder les décisions qui auraient du être prises il y a un an déjà...

Personne ne souhaite faire une campagne sectaire et repliée.

Au contraire, elle doit être ouverte.

Les choix effectués par le front de gauche sont ceux du refus depuis le début. Eux veulent changer la société par en haut , dans le cadre du parlementarisme et nous nous estimons que les institutions issues de ce parlementarisme ne sont qu'un des fronts existants, celui taillé pour l'adversaire, et que l'essentiel se joue dans la capacité ou pas d'une classe qui s'affirme, s'organise et, par ses organisations mêmes , traite la question du pouvoir.

La droite du NPA ne semble pas au parfum des réalités et ne sait pas que depuis Janvier le FdG est en campagne, que Mélenchon est candidat .... Faut pas casser le rêve hein... C'est plus cet aspect hallucinant de croire que ça pouvait se discuter et qu'il fallait recommencer et continuer les contorsions politiciennes incompréhensibles qui a fait hurler de rire et de sacarsmes ceux qui nous étaient proches. Mais nous, nous n'avons pas rigolé d'un tel niveau de décervelage qui détruisait l'orga pas à pas.

Il peut y avoir des alliances avec des partis réformistes sur le terrain du concret des batailles à mener , mais l'alliance bureaucratique par en haut, sur un terrain incontrôlable par des travailleurs, sans qu'on puisse faire bouger d'un millimètre ceux-ci car c'est le concret des choses, ça détruit plus des orgas révolutionnaires que toute autre chose, sans pour autant permettre la reconstitution organisationnelle du prolétariat moderne dans les batailles du réel contre le capitalisme.

Poutou a participé à l'unité dans des batailles du réel pour faire reculer les patrons.

Pourquoi essayes-tu de faire croire que cela serait sectaire , etc ?

A cause des choix faits par vous , le NPA ne pourra probablement pas se présenter aux élections, bravo.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  panchoa le Dim 26 Juin - 11:01

NPA : Poutou, l'ouvrier qui succède à Besancenot sud ouest du jour panchoa
Hier soir, le parti d'extrême gauche a choisi le syndicaliste de Ford à Blanquefort pour le représenter en 2012.

Philippe Poutou a été élu avec 53 % des suffrages. PHOTO PATRICK BERNIERE

À l'usine, ses copains l'appellent Olivier. Aux yeux de l'intéressé, connu pour son engagement politique, ce surnom lui était jusqu'à présent sympathique. Bien plus difficile à porter aujourd'hui. Philippe Poutou, 44 ans, réparateur de machines-outils chez Ford, à Blanquefort (33), a été désigné hier soir pour porter les couleurs du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) à l'élection présidentielle de 2012.
En déclarant forfait pour éviter le « piège de la personnalisation », le leader du parti, Olivier Besancenot, candidat en 2002 et 2007, a laissé sa formation, qui a perdu plus de la moitié de ses adhérents en deux ans, dans une situation délicate. D'un côté, certains étaient prêts à se rapprocher du Front de gauche. L'autre courant préférant garder une ligne identitaire a obtenu gain de cause hier en conférence nationale. « Si j'ai émergé et été choisi, c'est à cause de Ford et des quatre ans de lutte derrière moi dans un moment où la crise a fait des ravages », affirme Philippe Poutou.

« Calme et bosseur »
Syndicaliste CGT, ce père de deux enfants, habitant Bordeaux, a été de tous les combats pour sauver les emplois de son entreprise, qui devait fermer et continue finalement à tourner. « C'est une personne calme, un bosseur, qui réfléchit très vite et va au fond de ses idées », raconte Gilles Penel, un de ses camarades de la CGT chez Ford. « On l'a rarement vu flancher pendant ces années difficiles », témoigne aussi Francis Wilsius, militant CFTC et représentant du comité d'entreprise pendant plusieurs années.
« Je ne ferai pas du super-Besancenot. Je ne serai jamais aussi fort que lui. J'aurai vraiment besoin des copains pour réussir », estime le militant. Ironie de l'histoire, il est fils de facteur, ses trois frères et sœurs le sont également. « Moi, j'ai échoué au concours. »
Sans diplôme, intérimaire pendant dix ans dans des petites entreprises de manutention, avant d'entrer par cette même porte dans l'usine de fabrication de boîtes de vitesse en 1996, Philippe Poutou a goûté très jeune à la politique.
Né en Seine-Saint-Denis, mais arrivé à l'âge de 7 ans en Gironde, il grandit dans une famille mitterrandienne. Un modèle qui l'interroge dès l'adolescence. Il rejoint l'extrême gauche à 18 ans. Pendant dix ans, il milite sous le drapeau de Lutte ouvrière (LO). Lit beaucoup. Marx et Engels, mais aussi Zola, Hugo, Pouillat, Jaurès. « C'est l'histoire de la société humaine à travers des romans qui m'a le plus intéressé », explique-t-il.
Il quitte LO. À la suite d'un différend avec Arlette Laguiller, la section locale est exclue du parti. Les Bordelais créent alors « La Voix des travailleurs », avant de rejoindre la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) en 2000.
Au sein du NPA, certains reprochent à Philippe Poutou ce côté trop « ouvriériste ». « Nous n'avons pas tous la même façon de voir les choses. La personnalisation autour du candidat ne plaît pas au sein du parti. Nous allons de toute façon mener campagne de façon collective », répond-il.
Philippe Poutou a le verbe facile. L'assurance également. Rompu à l'exercice devant les médias pendant la bataille pour Ford, il est aussi un habitué des campagnes électorales. Il s'est présenté plusieurs fois sous la bannière de la LCR puis du NPA aux élections municipales, législatives, européennes. En mars 2010, tête de liste pour les régionales en Aquitaine, il a obtenu 2,52 % des suffrages.


panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  gérard menvussa le Dim 26 Juin - 11:13

ah... pour l'instant on a qu'un seul élément c'est l'immense retard pris par le NPA à cause de ceux qui ont tout fait pour en retarder les décisions qui auraient du être prises il y a un an déjà...

même si c'est déjà bien tard.

Je suis désolé, mais jusqu'à il y a deux mois, le probléme ne se posait pas : on présentait Besancenot et "roule ma poule" ! On a appris la nouvelle en lisant la presse bourgeoise le 5 mai, on est le 26 juin, je trouve au contraire qu'on a fait trés vite, le plus vite possible. Aprés tout, on ne sait pas encore quels vont être les candidats du ps et de l'ump...

Aprés, je pense effectivement que c'est un trés bon candidat... Le fait que cela soit un salarié du privé ne me semble pas être un obstacle a quoi que ce soit... Par contre, c'est effectivement un unitaire "du réel", qui a permis sur Bordeaux un front unique de LO au ps !
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  panchoa le Dim 26 Juin - 11:19

a propos de "sectaire" les camarades cité dans l'article de sud ouest, gilles penel (CGT), secrétaire du CE, élus aprés une bataille faite de coups tordus des autres syndicats, etait, par ailleurs candidat PCF au régionale. Wilsus, elus CFTC, ancien secrétaire du CE, qui s'est politisé il y a 2 ans pendant le bloquage de l'uisne par les ford. Il a joué un grand role pendant le bloquage et aprés. Candidat au régionale pour le PS.
méme le modem et jupé on apporté leurs soutien à la lutte.

Panchoa

panchoa

Messages : 1042
Date d'inscription : 20/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  verié2 le Dim 26 Juin - 11:34

panchoa a écrit:a propos de "sectaire" les camarades cité dans l'article de sud ouest, gilles penel (CGT), secrétaire du CE, élus aprés une bataille faite de coups tordus des autres syndicats, etait, par ailleurs candidat PCF au régionale. Wilsus, elus CFTC, ancien secrétaire du CE, qui s'est politisé il y a 2 ans pendant le bloquage de l'uisne par les ford. Il a joué un grand role pendant le bloquage et aprés. Candidat au régionale pour le PS.
méme le modem et jupé on apporté leurs soutien à la lutte.

Panchoa

En effet, voilà un vrai front unique de militants ouvriers dans la lutte, qui n'a rien à voir avec une alliance qui aboutirait à servir de marchepied pour les ambitions de Mélenchon ! Après, si Mélenchon, Bayrou ou n'importe qui veulent "soutenir" la lutte, par démagogie, électoralisme etc, on ne peut pas les en empêcher...

C'est très bien d'avoir choisi un candidat qui s'est affirmé dans la lutte, même s'il n'est pas (encore) connu nationalement !

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  BouffonVert72 le Dim 26 Juin - 11:41

http://www.liberation.fr/politiques/01012345522-philippe-poutou-elu-candidat-du-npa-pour-202

26/06/2011 à 09h47

Philippe Poutou élu candidat du NPA pour 2012







Philippe Poutou le 20 décembre 2008 à Bordeaux. (©️ AFP JEAN-PIERRE MULLER)

Philippe Poutou, ouvrier dans l'automobile, a été élu samedi soir candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) pour la présidentielle de 2012, par 53% des délégués réunis à Nanterre en conférence nationale, succédant ainsi à Olivier Besancenot.

Selon le décompte final, 122 délégués ont voté pour sa candidature, 50 contre, il y a eu 11 abstentions et 47 personnes n'ont pas pris part au vote, donnant un score de 53% sur le total des délégués et de 66,67% des exprimés.

Ouvrier de l'usine automobile Ford de Blanquefort (Gironde), où il est syndicaliste CGT, M. Poutou a déjà été tête de liste du NPA aux élections régionales en Aquitaine (2,52%) mais aussi aux législatives de 2007 (2,7%) en Gironde sous l'étiquette de la Ligue communiste révolutionnaire (devenue NPA).

En début de semaine, la commission de candidatures du NPA s'était "majoritairement prononcée" pour Philippe Poutou pour remplacer Olivier Besancenot qui s'est retiré début mai après avoir représenté deux fois la LCR, en 2002 (4,25%) et 2007 (4,08%).

Réunis à l'université de Nanterre en conférence nationale, sorte de mini-congrès, les délégués ont donc confirmé, après des débats longs et parfois tendus, la candidature de M. Poutou.

A la tribune, plusieurs militants se sont toutefois demandé pourquoi aucune des deux femmes porte-parole, Christine Poupin ou Myriam Martin, n'avait été désignée.

Un vote serré dans une ambiance de division. Les délégués ont en effet confirmé le vote des congrès locaux, coupant quasiment en deux le NPA : 50,4% des militants soutenant la ligne "identitaire", contre 40,1% favorables à des discussions avec le reste de la gauche radicale dont le Front de gauche (FG), pour l'après-2012.

Le premier texte était soutenu notamment par Mme Poupin, MM. Besancenot et Poutou, le deuxième étant porté par Myriam Martin et Pierre-François Grond.
(Source AFP)


Sur la photo il n'a pas l'air commode... C'est exactement ce qu'il fallait ! Ca va enfin trancher avec le visage trop poupin d'OB !

BV72 ki/ Votez Poutoutestanous ! cheers
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  BouffonVert72 le Dim 26 Juin - 12:15

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/06/25/en-pleine-crise-le-npa-choisit-la-ligne-du-repli_1540948_823448.html#xtor=AL-32280184


En pleine crise, le NPA choisit la ligne du repli

25.06.11 | 13h59 • Mis à jour le 26.06.11 | 08h57

En décidant de jeter l'éponge pour 2012, Olivier Besancenot a-t-il mesuré la crise qu'il déclenchait au Nouveau Parti anticapitaliste ? Ou a-t-il sciemment décidé de pratiquer la politique de la terre brûlée ?

L'organisation révolutionnaire réunit, samedi 25 et dimanche 26 juin à Nanterre (Hauts-de-Seine), une conférence nationale pour désigner le ou la camarade qui portera ses couleurs en 2012. Mais c'est dans un climat de profonde division que l'organisation va tenter de trouver son nouveau porte-drapeau. Signe du désarroi, seuls 3 100 militants ont voté lors de cette consultation. Divisé, amoindri, le NPA plafonne à 0,5 % dans les sondages. Depuis l'envoi de sa lettre aux militants datée du 5 mai, où il annonçait qu'il ne voulait pas être candidat à la présidentielle et souhaitait "passer le relais à un(e) autre camarade", l'ex-porte-parole du NPA a activement participé aux débats qui ont mené à l'explosion de la majorité et de la direction du parti, entraînant une déflagration majeure dans toute l'organisation.

Que cherche-t-il ? On le savait hésitant depuis de longs mois sur sa présence à la présidentielle de 2012. Il n'avait pas envie de devenir une "Arlette bis", en référence aux six candidatures successives de la représentante de Lutte ouvrière (LO). Il voulait amoindrir la pression médiatique et passer à autre chose. Mais à la veille du congrès de février, il rassurait ses amis : il repartirait pour un tour à la présidentielle.

Deux mois plus tard, en avril, le NPA propose à l'ensemble de la gauche radicale l'idée d'une "candidature du mouvement social" pour tenter de mettre Jean-Luc Mélenchon en porte-à-faux. Les dirigeants du NPA entament même des discussions sur un possible programme présidentiel. Sans conclusions, mais l'attitude demeure plus ouverte que lors des régionales de mars 2010.

DEUX CAMPS SE TOISENT

M. Besancenot vit mal cet entre-deux. Il souhaite stopper les discussions avec le Parti de gauche et le PCF, qu'il juge vaines et susceptibles de brouiller l'image radicale du NPA qu'il avait réussi à imposer. Il change alors de pied et annonce à ses mentors, Alain Krivine et François Sabado, qu'il n'y va plus. Le leader envoie sa lettre à l'organisation et mène bataille pour imposer le lancement d'une candidature "pur jus" le plus rapidement possible. Il y parvient lors du conseil politique national qui suit, mais au prix d'un éclatement de la majorité. Autour de lui restent des personnalités comme Alain Krivine et Christine Poupin, qui décident de s'allier aux plus identitaires du parti venus de LO ou de groupuscules révolutionnaires.

Ses anciens alliés Pierre-François Grond ou Frédéric Borras se retrouvent, eux, dans la minorité. Ainsi que Myriam Martin, l'autre porte-parole, dont le nom avait été évoqué pour porter les couleurs du parti en 2012.

Lors de la consultation des militants, organisée depuis dix jours, la nouvelle majorité emmenée par M. Besancenot a obtenu 50,2 % des voix, contre 41 % à la plate-forme défendue par ses anciens proches. Un autre petit courant plus sectaire atteint 5,75 %.

Désormais, les deux camps se toisent. Les proches de M. Besancenot accusent les minoritaires de vouloir "créer un bloc regroupant à la gauche du PS", et de regarder du côté du PCF, "qui est mouillé jusqu'au cou dans les institutions du capitalisme". Les autres dénoncent une majorité qui "cultive l'isolement comme une vertu".

La direction a décidé de présenter la candidature à l'élection présidentielle de Philippe Poutou, ouvrier du secteur automobile, syndicaliste CGT de 44 ans. L'homme a fait ses premières armes comme candidat aux européennes en 2009 puis aux régionales de 2010. Il milite à Bordeaux où les anciens de LO tiennent le NPA local. Pas vraiment une image d'ouverture.

Sylvia Zappi Article paru dans l'édition du 26.06.11
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  verié2 le Dim 26 Juin - 12:19

Pas vraiment une image d'ouverture.
Sylvia Zappi

Et la gauchistologue Zappi (ex LCR, parait-il ?), c'est pas vraiment une image d'objectivité journalistique Very Happy....

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  alexi le Dim 26 Juin - 12:25


Et si l'identité c'était la classe sociale et que mieux vaut un ouvrier plutôt qu'une enseignante .
Vals :
Que dire ?
Ce n'est pas ce que LO écrivait lorsqu'elle à présenté "l'employée" Arlette Laguiller à la présidentielle de 1974 face à l'intellectuel Krivine de la LCR ?

Voilà donc un candidat NPA, ouvrier, formé pendant 10 ans à LO puis exclu avec ce qui deviendra la Voix Des Travailleurs. Reste à définir le programme de la campagne...


Dernière édition par alexi le Dim 26 Juin - 12:38, édité 1 fois

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  verié2 le Dim 26 Juin - 12:38

L'appartenance de classe d'un(e) candidat(e) a évidemment une charge symbolique très forte, surtout dans la période actuelle où le mouvement ouvrier a singulièrement rétréci et perdu une grande partie de ses valeurs et traditions. S'il existait un parti ouvrier reconnu par une fraction significative de la classe, avec nombre de militants ouvriers reconnus localement, à la limite, la profession du candidat aux présidentielles aurait moins d'importance.

Mais, aujourd'hui, ça peut contribuer à redonner confiance à une partie des travailleurs. D'ailleurs, le fameux "effet Besancenot" n'a pas été négligeable : nombre de travailleurs peuvent s'assimiler à Olivier, se sentir représentés. Il faut se souvenir aussi du mépris qui a accueilli la candidature d'Arlette dans certains milieux au début. Une simple employée, et une femme, candidate à la présidentielle ! Evidemment, depuis, les candidatures féminines se sont multipliées, d'Eva Joly à Marine Le Pen, et banalisées. Mais les candidatures de travailleurs, on les cherche toujours. Combien y-en-a-t-il eu depuis l'"ex ouvrier" Marchais ?

Le PCF, qui a tout de même longtemps incarné une certaine tradition, malgré son stalinisme, a pendant très longtemps présenté presque systématiquement des ouvriers, dont beaucoup de métallos, en tête des listes. Et ses secrétaires généraux
ont toujours été des ex ouvriers ou paysans (Waldeck), même si leurs rapports concrets avec le monde du travail était lointain.

Non, le fait de choisir un ouvrier comme candidat n'est ni neutre ni anodin !

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Invité le Dim 26 Juin - 12:55

Je sais pas si c'est une avancé, j'ai des doute sur l'orientation du NPA parce LO ou c'est ex membres ne sont pas très sensible a l’écologie, je pense que peut être que le NPA régresse sur certain thème, comme par exemple le féminisme ou les lutes spécifiques.
Quant aux référence Marx Angel c'est pas vraiment ma tase de thé, ça surprendra personne.
Pour le front de gauche je suis d'accord sur le principe, Méluchon se revendique Miterendisme, un entourlouppeur qui a fait c'est preuves.

Le bon coté c'est que peut etre le NPA va arreté de s'adressé aux notable du front de gauche, pour parler enfin aux ouvrier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  BouffonVert72 le Dim 26 Juin - 13:13

avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum