anipassion.com

Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Duzgun le Sam 16 Juil - 18:47

Viriato a écrit:Si on ne voit pas la différence entre un parti qui doit avoir une unité idéologique et politique et un Front des masses (avec la participation des partis) je n'y peut rien.
Tes propos sont très confus Viriato. Tu mélanges front politique et front unique. Construire un front unique dans la lutte, autour de revendications précises et au delà des divergences politiques, ce n'est pas la même chose que de construire un front politique sur un programme, et ça n'empêche pas justement chaque organisation du front unique de populariser son propre programme.

Mais un front politique permanent (ou "à long terme"), c'est un autre projet, autre chose qu'un front unique, et j'ai vraiment du mal à voir ce que tu mets concrètement dedans, si ce n'est pas une organisation commune (ce que tu renies maintenant juste après avoir parlé d'une "organisation très large commune ...").

Viriato a écrit:Si on trouve que le problème d'un tel front est "la démocratie" parce qu'il y aura des directions politiques, cela ne peut venir que de quelqu'un qui pense que la démocratie est une question d'organisation dans les conditions de la démocratie bourgeoise. Qu'il n'a pas compris que la démocratie est une forme de domination (de la minorité par la majorité, qu'elle exige la centralisation, la discipline et le respect des accords, la hiérarchie de ceux qui savent plus, ont plus d'expérience etc. comme cela est le cas de tous les partis qui veulent réaliser leur programmes) Et/ou qu'il milite ou sympathise avec des partis où chacun fait comme il l'entende, s'en tape des accords et décisions, fait scission dès qu'on est pas d'accord (et il n'est pas d'accord dès le début), porte la "démocratie" en bouche à tout propos mais pratique sa propre volonté individuelle.
Je ne cherche pas "la démocratie" en soi, mais l'efficacité. Pour cela il faut une démocratie politique, donc un accord politique entre les individus et les partis. Tout le reste est un bavardage creux dissolvant et vide de toute réalité et substance. Personne jamais, moins encore un parti ou un front révolutionnaire a avancé pratiquant ce type de libéralisme (appelons le par son nom) anarchisant soi disant démocratique.
En gros tu craches sur le fonctionnement démocratique des organisations ouvrières sous prétexte que ce serait bourgeois/libéral (ce qui est faux). Et je suis radicalement en désaccord avec ce rejet de la démocratie au nom de l'efficacité, etc.

Viriato a écrit:Un Front Politique à long terme (je n'ai pas parlé de "permanent") est possible et nécessaire et une organisation large permettra à deux ou trois ou plus des partis de constituer des centres politiques d'attraction pour les masses, sans contraintes, mais sur la base de l'accord politique signé.
Oui enfin tu joues sur les mots, un "front politique à long terme" et un "front politique permanent", désolé si je ne saisis pas la subtilité entre les deux. Et je ne vois toujours pas concrètement ce que tu proposes.

Viriato a écrit:La liquidation de la LCR est un fait. Le NPA est en piteux état, c'est encore un fait. Les fait sont têtus.
La dissolution de la LCR dans le NPA est un fait. La "liquidation" certainement pas.

Viriato a écrit:Et les nouveau "développements" Clermont-limousins (en attendant d'autres pour leur "université de division") ne permettent pas de penser autrement. La seul planche de salut est une campagne radicalement différente de celles qui a été entrepris jusqu'à maintenant en coupant les pont avec la social-démocratie et en s'orientant vers des accords à long terme avec la mouvance communiste véritable. Après, une fois "fortifiés" on pourra envisager autre chose.
Ces "développements" n'ont rien de nouveau, les mêmes avaient fait la campagne Bové en 2007. Ça n'a rien de spécifique au NPA, c'était déjà comme ça dans la LCR.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Vals le Sam 16 Juil - 22:38

Ces "développements" n'ont rien de nouveau, les mêmes avaient fait la campagne Bové en 2007. Ça n'a rien de spécifique au NPA, c'était déjà comme ça dans la LCR..

Miracle du génie génétique......On garde et on cultive ce qu'il y a de mieux....!
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Invité le Dim 17 Juil - 12:12

Bon, décidément Duzgun ne lit pas avant de "répondre"...il cite et "réfute" ce qu'il n'a pas lu, même pas la citation.
S'il veut comprendre, qu'il lise, j'ai déjà répété plusieurs fois les mêmes arguments.

Ce que je propose concrètement? En ce moment précis? La propagande pour l'unité entre des partis qui se revendiquent d'un programme commun de défense des travailleurs. Et je n'ai rien d'autre à proposer.
C'est peu? C'est inutile? Cela a été fait et il n'y a pas eu de réponse? C'est peut-être vrai, mais je trouve que c'est mon devoir de la faire cette propagande pour l'unité. Autrement c'est laisser que tout parte en couille sans essayer à mon échelle homéopathique de l'éviter. Ni plus ni moins.

Que je le fais sans me faire aucune illusion du résultat? C'est vrai.
Que je devrais m'occuper à d'autre chose? Vous m'y obligez mais bon, je crois encore que certains militants qui militent à coté des gauchistes, devant les coups redoublés de la réalité réfléchiront et ce quelques uns feront réfléchir d'autres.
Plus un espoir qu'une certitude, plus une confiance dans la capacité des masses de comprendre poussées par la nécessité qu'autre chose.

Comme disait l'autre "dixit et salvavi anima meam"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Duzgun le Dim 17 Juil - 14:14

Viriato a écrit:Ce que je propose concrètement? En ce moment précis? La propagande pour l'unité entre des partis qui se revendiquent d'un programme commun de défense des travailleurs. Et je n'ai rien d'autre à proposer.
Ça ce n'est pas concret, c'est purement abstrait.
L'unité en soi ne veut rien dire, et en te lisant, je ne vois pas ce que tu veux/proposes concrètement derrière ce grand mot (utilisé à toutes les sauces pour dire tout et son contraire).
Et pourtant j'ai essayé de comprendre. Si c'était une organisation commune, si c'était un front unique, etc. Tout ce que je retiens, c'est que "organisation très large commune ..." mais pas une organisation commune, que c'est un front "à long terme" mais pas un front permanent, et autres subtilités de ce genre qui m'échappent. Du coup, je ne vois toujours pas, mais sans doute suis-je trop bête... Rolling Eyes (en conséquence je ne peux même pas te dire si je suis d'accord ou pas avec toi Embarassed )
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Richard Heiville le Dim 17 Juil - 18:40

J'ai appris que sur l'ensemble des listes de discussions gérées par le NPA, ce serait 150 militants qui auraient écrit un message annonçant leur départ depuis la conférence nationale. Pour moi, c'est le sommet de l'iceberg qui cache de nombreux départs mais que "les révolutionnaires" se rassurent il n'y aura pas de décompte publié avant longtemps. Rien ne viendra troubler leur béatitude avant peut-être deux ans. Cool


avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Gauvain le Dim 17 Juil - 19:01

Quand on dégage une orientation politique, on prend toujours le risque de perdre des gens qui ne sont pas d'accord avec.
Mais on se donne aussi le moyen d'en recruter d'autres.
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Richard Heiville le Dim 17 Juil - 19:20

Mais on se donne aussi le moyen d'en recruter d'autres.
J'ai de sérieux doutes, vois-tu. C'est beau l'optimisme béat et, comme déjà indiqué, personne ne viendra le troubler avant longtemps.

avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Dim 17 Juil - 21:00

Richard Heiville a écrit:
Mais on se donne aussi le moyen d'en recruter d'autres.
J'ai de sérieux doutes, vois-tu. C'est beau l'optimisme béat et, comme déjà indiqué, personne ne viendra le troubler avant longtemps.


Ce qui est bien c'est que le cloaque de la droite du NPA après avoir saigné à mort le NPA ne parle jamais de politique. Irresponsabilité, refus d'assumer ses responsabilités, passant son temps à attaquer ceux qui n'ont pas responsabilité d'un cours politique désastreux...

Ils n'ont jamais cessé d'attaquer la possibilité de construire un parti par en bas, en s'adressant à l'ensemble des travailleurs et de la classe populaire, menant une lutte sourde pour que les épousailles se mènent avec de petites nomenclaturas qui rigolent de la bêtise du NPA de croire que quelque chose se discute encore autre que leur soumission?

Mélenchon s'est présenté aux élections depuis maintenant 7 mois et les dirigeants de la droite du NPA font semblant de croire que cela se discute encore, ils rêvent comme le NPA de Clermont Ferrand de se coucher devant les petits partis réformistes en copiant la popularité du NPA en reproduisant le sigle du parti pour semer la confusion.

Ceux qui sont favorables aux accords bureaucratiques qui de fait ne peuvent se faire que sur la base des réformistes, cachent mal qu'ils considèrent des accords politiques électoraux comme passant avant toute chose au détriment des discussions avec les bases de ces partis jamais informées de ce qui se passe et surtout au détriment de courants et militants, réseaux, rompant sur la gauche avec le PC, courants, réseaux, sites et militants longuement niés dans leur existence.

L'orientation des dirigeants de la droite du NPA est un enfermement dans le cadre des nomenclaturas réformistes, pour faire une union de la gauche encore plus à droite que ne l'était feu le programme commun.
Le sevrage de postes et l'isolement d'une partie des vieux crocodiles de la LCR les pousse à accepter n'importe quoi . A force de lutter pendant des dizaines d'années contre de puissants partis réformistes qui organisaient la classe ouvrière les voilà confrontés d'être acceptés sans coups de piolet dans la course aux élevages de poulardes et poulardins roses, avec les vieux partis , leurs vieux ennemis.

Sauf que ceux-là, ces vieux partis, ne sont plus dans la classe prolétaire depuis un moment sauf sur de courageuses bordures, généralement oppositionnelles, et là où ils survivent c'est dans des couches vieillies du prolétariat et dans des secteurs très étroits de cette classe.

Reconnaitre cela , que les partis qu'ils ont tant rêvés de déborder ne soient plus des partis s'organisant dans le monde du travail les met en transes.

Le principe de réalité pousse à reconsidérer les questions des responsabilités de ceux qui se battent pour le pouvoir des travailleurs, ne dessinent plus les mêmes frontières que les longs jeux de dupes suivis depuis des dizaines d'années avec des partis réformistes de travailleurs devenues petits, vieux, bureaucratiques, usés, excentrés dans des couches sociales très réduites de la classe populaire .
Il y a des choses à faire vis à vis de ces partis, de leurs influences, on peut continuer de parler avec eux , ça ne mange pas de pain. Mais s'orienter essentiellement vers cela est d'un lourd sectarisme qui isole completement envers les nouvelles responsabilités qui étaient dévolues au NPA à sa création de s'adresser à des couches de masse parmi les travailleurs, contre les licenciements, pour des revendications claires, et pour doter des outils organisationnels de résistance la classe populaire.

Le vieux truc d'irresponsabilité de l'extrème gauche qui se comprenait quand les réformistes organisaient les travailleurs , de déborder, de faire un front avec eux pour déborder ensuite, devient un cloaque puéril quand ceux-ci ont débarrassé pour l'essentiel le champ de l'organisation parmi les travailleurs et laissent libre cours à l’aventurisme populiste mitterando-melenchiste hors sol, hors du prolétariat moderne.

La droite du NPA est profondément marquée par ce qu'il y a de plus mauvais dans la vieille extrème gauche qui cherchait des espérances dans des courants pas forcement à gauche des partis réformistes . Là la gourme est jetée, ils ne parlent plus de politique mais procèdent par allusions, débinages, et prennent appuis sur les ennemis des révolutionnaires pour les cogner, les disqualifier et chercher à les ridiculiser.

Mais on n'est plus du tout dans la politique.

S'ouvrir, comme la situation nous l'impose, ne se confond pas avec la soumission aux petits partis réformistes bobos qui n'y sont plus. S'ouvrir c'est assumer ses responsabilités envers les plus larges masses dans les batailles du réel, et surtout celles où la classe populaire a le plus de contrôle.



avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  tomaz le Dim 17 Juil - 21:18

Richard Heiville a écrit:J'ai appris que sur l'ensemble des listes de discussions gérées par le NPA, ce serait 150 militants qui auraient écrit un message annonçant leur départ depuis la conférence nationale. Pour moi, c'est le sommet de l'iceberg qui cache de nombreux départs mais que "les révolutionnaires" se rassurent il n'y aura pas de décompte publié avant longtemps. Rien ne viendra troubler leur béatitude avant peut-être deux ans. Cool



comme tu emplois un conditionnel dans ta phrase, il me faudrait quelques confirmations.

si cela peut te rassurer, je ne doute pas de départs plus ou moins massif, cependant dans un sursaut d'optimisme cynique je me dis que ces départs sont peut etre du a une lassitude des guerres internes. Guerre internes issus de l'ancienne lcr : il n'y a qu' a voir les signataires de chaques position : de la A aux clermontois, il n'y a que des anciens lcr dans "les tetes pensantes". Pour tous les nouveaux militants non issus de groupes organisés, assister impuissant a ces crises fait fuir a toute jambes. Comme le dit Corcuf : "le plan du renouvellement des pratiques politiques apparaît le plus nettement sous-développé"
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Duzgun le Dim 17 Juil - 21:19

Richard Heiville a écrit:J'ai appris que sur l'ensemble des listes de discussions gérées par le NPA, ce serait 150 militants qui auraient écrit un message annonçant leur départ depuis la conférence nationale.
Ca n'a vraiment aucun sens de balancer ce genre d'infos invérifiables publiquement.
D'autant que moi j'en connais des départs récents, mais il n'avaient rien à voir avec la CN. Y compris pour certains un ras-le-bol des questions électorales (ce n'est pas pour rien qu'on s'est même retrouvé avec une motion locale proposant de ne pas se présenter à la présidentielle...). Donc attribuer au pifomètre 150 départs au résultat de la CN, ça n'a franchement aucun sens.
Surtout juste après avoir provoqué le départ de la moitié du parti en deux ans! C'est indécent!

Richard Heiville a écrit:
Mais on se donne aussi le moyen d'en recruter d'autres.
J'ai de sérieux doutes, vois-tu. C'est beau l'optimisme béat et, comme déjà indiqué, personne ne viendra le troubler avant longtemps.
Et y a cinq ans, c'était de ne pas raccrocher le wagon Bové qui était censé être "suicidaire"...
Évidemment qu'une bonne campagne nous permettra de gagner des militants. Contrairement à ce que tu as l'air de penser Richard, ce que les gens regardent c'est le candidat et son programme. Savoir ce qu'il s'est dit dans tel ou tel réunion d'appareils au sommet, ça n'intéresse personne. Et des sympathisants qui pourraient potentiellement adhérer grâce aux clarifications politiques actuelles, j'en connais.

Mais nous ne sommes pas les seuls à avoir droit au chantage au "repli" etc, Hulot fait exactement les mêmes déclarations que toi chez EELV, qui serait sectaire de ne pas vouloir discuter avec la droite...
Mélenchon se fait lui aussi traiter de sectaire par le PS (avec qui son parti cogère un peu partout pourtant). L'ironie de tout ça, c'est qu'on est toujours le "sectaire" de quelqu'un.
..... et qu'en dehors de quelques cercles militants, tout le monde s'en fout royalement de ces histoires! Razz
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Duzgun le Dim 17 Juil - 21:32

tomaz a écrit:ependant dans un sursaut d'optimisme cynique je me dis que ces départs sont peut etre du a une lassitude des guerres internes. Guerre internes issus de l'ancienne lcr : il n'y a qu' a voir les signataires de chaques position : de la A aux clermontois, il n'y a que des anciens lcr dans "les tetes pensantes". Pour tous les nouveaux militants non issus de groupes organisés, assister impuissant a ces crises fait fuir a toute jambes. Comme le dit Corcuf : "le plan du renouvellement des pratiques politiques apparaît le plus nettement sous-développé"
Je pense que tu as raison. Le NPA prétendait rompre avec les pratiques de la LCR, il n'en a rien été. Et surtout quand ces "guerres internes" ne tourne qu'autour de la question des élections (même quand c'est sur le voile, c'est uniquement sur le plan électoral), ça dégoûte vite.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  tomaz le Lun 18 Juil - 11:14


je me sens donc moins seul...L'ouverture tant espérée et théorisée n'a pas encore réussi, les guerres de courants chers au mouvement "trostkyste", les cooptations au sein du cpn (quel que soient les positions) brise l'envie des nouveaux militants.

Au sein de notre comité, c'est un constat que nous avons tous fait, comité constitué à 90% de militants "vierges", les deux ancien lcr étant des adhérents de la "dernière heure" (2007 pour ma part) donc loin de connaitre les ficelles interne. Et pour faire rester des camarades qui ont envie d'en découdre mais que les querelles sur la stratégie électorales (nous sommes entierement d'accord) gavent, ce n'est pas facile.

Alors certe il y a un gros boulot de formation interne mais secouer le cocotier directionnel et casser ces tendance qui paralyse me parait la tache la plus importante du moment si l'on veut sortir de la crise pour avoir un discours clair, un fonctionnement interne profondement démocratique et au final recruter.
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Lun 18 Juil - 15:46

pareil dans notre comité, un seul ex-LCR très bon d'ailleurs, tous les autres n'étaient pas à la LCR à sa dissolution, à part des apparentements lointains.

C'est vrai que je reste pensif par moment de voir les gauches et les droites du NPA se foutrent sur la gueule pour savoir qui est le plus conforme à Léon ou lénine, en des débats hors sols et completement contradictoires avec un mouvement d'émancipation vivant qui prends le meilleur du passé, mais trie dedans sans pitié et sera forcement obligé de tracer un chemin qui n'a pas été emprunté déjà.

Nous avons beaucoup appris mais devenant de plus en plus rouges de rage de voir les habitudes manœuvrières, le canal bis historique avoir peu de respect et continuant de se foutre sur la gueule en sourdine et sans qu'on sache ce qui se passe.

Il n'y a que ce printemps qu'on a appris finalement un tas de choses avec surprise . On continue de voir hélas ces manœuvres en sourdine où tout le monde en haut se connait sauf les militants du NPA.

Nous avons eu à un moment un grand nombre de personnes venant à nous, des précaires, des prolétaires, venant à nous et se rebarrant à toute vitesse en voyant que ça retournait aux tractations politiciennes avec des petits partis réformistes dont ils n'avaient rien à carrer.

De plus, les compléments nécessaires à la création du NPA , inexistants, ne permettaient pas de proposer quelque chose aux nouveau arrivants et sympathisants.

Nous n'avions pas non plus des principes d'organisation permettant de donner leur place aux venants.

Là ce qui restait était aux limites de se barrer si la droite du NPA l'avait emporté à la conférence nationale (ça a failli au congrès d'ailleurs) et le retour aux tractations incompréhensibles.

Nous étions à l'agonie, encéphalogramme plat, prenant à chaque fois comme des tartes dans la figure les manœuvres pour ranger le NPA derrière les réformistes.

Nous avons perdu un moment tout le bénéfice que nous avions en direction d'oppositionnels internes et externes du PCF qui ont rigolé de nous voir retourner vers les appareils qu'ils quittaient ou combattaient.

Même notre site qui était en pleine ascension avait été suspendu (17 000 visiteurs uniques mensuels au moment de l'arrêt), il a repris en voyant que tout n'était pas mort (après avoir été gelé 3 mois et demi).

Mais le mal est quand même largement fait.

Toutefois, les conditions du moment de la création du NPA sont toujours fondamentalement existantes , les potentialités toujours là, on peut se remettre sérieusement au travail en sachant que la porte sur le printemps nous oblige à accomplir une nouvelle mue pour être un parti des travailleurs organisé dans les secteurs et les entreprises, là où existe le désert, pour se doter d’une stratégie compréhensible.

Là est une partie décisive et importante du potentiel de croissance du NPA.

Ca nécessite une stratégie relativement aisée à définir du moment qu'on ne confond pas unité des travailleurs avec tractations politiciennes , et qu'on s'adresse à l'ensemble de la classe populaire.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Duzgun le Lun 18 Juil - 23:05

tomaz a écrit:les deux ancien lcr étant des adhérents de la "dernière heure" (2007 pour ma part)
Je suis aussi ex-LCR de la dernière heure (été 2007).
Après, je ne renvoie pas tout le monde dos à dos, je prends clairement position dans le débat interne pour la P2 qui est de très loin la moins pire des positions.
Ceci étant, je trouve que le débat interne est très pauvre, axé uniquement sur la question électorale. La manière dont nous (P2) avons été stigmatisés par la direction de l'ex-majo comme les vilains petits canards à abattre, et contre qui tous les coups sont bons (y compris répandre des mensonges sur nos positions etc), est assez détestable et empêche tout débat de fond. Tout ça n'a pas créé une ambiance fraternelle malgré nos efforts constants pour faire avancer l'organisation en positif (contrairement à des ex-courants style C&A par exemple, qui ont passé leur temps à cracher publiquement sur leur organisation, sans jamais chercher à la construire ni rien).
Bref, il serait temps de renouveler les pratiques et d'arrêter le nombrilisme et les guerres internes typiques de l'ex-LCR (et de tous les courants trotskistes d'ailleurs) pour tourner le parti vers l'extérieur, vers nos nombreux sympathisants, vers les travailleurs en général...
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Roseau le Lun 18 Juil - 23:20

En tant que LCR de la première heure (1967, et nous sommes encore nombreux!), je soutiens totalement Duzgun et tous les camarades bon pied bon oeil, peu importe leur génération ou origine, qui veulent dépasser les débats imposés par la vieille tendance droitière et fatiguée de la LCR, expression des défaites du trotskisme face au stalinisme. Au diable, comme le dit si justement Copas, les prosternations des impuissants et vaincus devant les PPR, qu'il appelle souvent aussi PPN (nomenclaturistes).
La crise appelle à une alternative révolutionnaire, pas à l'alternance dans le caviar de la République.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Richard Heiville le Mar 19 Juil - 20:49

Ca n'a vraiment aucun sens de balancer ce genre d'infos invérifiables publiquement.

J'ai confiance dans mes sources mais comme le nombre d'adhérents d'un parti est une information confidentielle, ce n'est pas demain la veille que mes craintes se verront confirmées, la direction actuelle du NPA doit s'en féliciter secrètement.

Cela autant de sens que se référer à des sondages faits à un instant t et prétendre que ce qu'on croit qu'ils mesurent sera éternellement vérifiable.

Par ailleurs, il n'y a eu aucun bilan fait des deux années et quelques qui séparent aujourd'hui du congrès de fondation du NPA. (je n'en suis pas étonné outre mesure)

Copas:
Je ne me reconnais pas dans tes propos auxquels je ne comprends pas grand chose et qui d'un certain point de vue sont délirants !

En ce moment, comme j'ai déjà indiqué je lis le "Petit manuel pour rompre avec le capitalisme"
de Lénine et tout ce que je lis de la part de nos "révolutionnaires" me semble en contradiction
avec les conseils (qui me semble être de bon sens) que dispense Lénine dans ce manuel

S'y pose des questions comme "Faut-il participer aux parlement bourgeois?"
et beaucoup d'autres questions dont les réponses actuelles de nos "révolutionnaires"
ne me satisfont pas du tout: ils ont intégré l'idée qu'il n'y aura pas de révolution prolétarienne
avant un "millénaire", d'où leur posture défensive de repli sur eux-mêmes.

Le défaitisme, la suspicion c'est leur marque de fabrique.
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Invité le Mar 19 Juil - 23:07

Richard Heiville a écrit:
En ce moment, comme j'ai déjà indiqué je lis le "Petit manuel pour rompre avec le capitalisme"
de Lénine et tout ce que je lis de la part de nos "révolutionnaires" me semble en contradiction
avec les conseils (qui me semble être de bon sens) que dispense Lénine dans ce manuel

S'y pose des questions comme "Faut-il participer aux parlement bourgeois?"
et beaucoup d'autres questions dont les réponses actuelles de nos "révolutionnaires"
ne me satisfont pas du tout: ils ont intégré l'idée qu'il n'y aura pas de révolution prolétarienne
avant un "millénaire", d'où leur posture défensive de repli sur eux-mêmes.

Le défaitisme, la suspicion c'est leur marque de fabrique.
Le truc c'est qu'il n'y a pas de truc. Participation à un parlement bourgeois ou pas, défaitisme ou pas, construction d'un parti ou entrisme dans un autre, etc... tout est question d'appréciation sur le moment présent, d'adaptation aux conditions historiques, de pas en avant vers les masses, un communiste s'adapte à son environnement en permanence, évalue, soupèse, teste sa ligne d'intervention dans la classe ouvrière, fait un pas en arrière si nécessaire pour en faire deux autres en avant, mais sans jamais trahir ses convictions !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  BouffonVert72 le Mar 19 Juil - 23:25

Richard Heiville a écrit:J'ai confiance dans mes sources mais comme le nombre d'adhérents d'un parti est une information confidentielle, ce n'est pas demain la veille que mes craintes se verront confirmées, la direction actuelle du NPA doit s'en féliciter secrètement.
Alors là chapeau, attaquer le Npa avec l'argument comme quoi le nombre d'adhérents serait délibérément caché... Tu en as d'autres des arguments du même type ? Si oui, tu pourrais peut-être tous nous les assainés tout-de-suite d'un seul coup, comme ça on serait tranquille après... clown


Cela [a] autant de sens que se référer à des sondages faits à un instant t et prétendre que ce qu'on croit qu'ils mesurent sera éternellement vérifiable
Pour l'instant ce qui est éternellement vérifiable est la pauvreté de tes arguments... Laughing


Par ailleurs, il n'y a eu aucun bilan fait des deux années et quelques qui séparent aujourd'hui du congrès de fondation du NPA. (je n'en suis pas étonné outre mesure)
Si, si, le bilan est vite fait : les droitistes du Npa qui n'avaient pas compris, et n'ont toujours pas compris d'ailleurs, qu'on ne peut pas réformer les institutions de la 5ièm République pour aboutir à un socialisme digne de ce nom, ont d'abord tenté de liquider ce parti, puis comme ils ont vu qu'ils n'y arrivaient pas sont soit partis au FDG, soit sont en dissidence (comité Npa Clermont et Npa Limousin).
Le problème est qu'ils ont entrainé avec eux un grand nombre de néo-arrivants sincères. Now, il faut tout reprendre à la base, tout recommencer.


Richard Heiville a écrit:Copas:
Je ne me reconnais pas dans tes propos auxquels je ne comprends pas grand chose et qui d'un certain point de vue sont délirants !
Je résume l'ensemble des propos de Copas (et d'autres comme Roseau...) : il y avait des courants de "droites" à la LCR, et ces mêmes courants de "droites" au Npa (droite de la Position 1, et Position 3) ont tout tenté pour liquider ce parti car ce sont des gens qui ne croient pas en la révolution en tant que telle, et qui préfèrent soit tenter de déborder les Petits Partis Réformistes Nomenclaturisés (FDG notemment, et aussi bureaucraties syndicales), soit les rejoindre en abandonnant leurs propres convictions, soit partir en dissidence... Mais à aucun moment ils ne veulent construire un parti de la révolution...


En ce moment, comme j'ai déjà indiqué je lis le "Petit manuel pour rompre avec le capitalisme"de Lénine et tout ce que je lis de la part de nos "révolutionnaires" me semble en contradiction avec les conseils (qui me semble être de bon sens) que dispense Lénine dans ce manuel

S'y pose des questions comme "Faut-il participer aux parlement bourgeois?"
et beaucoup d'autres questions dont les réponses actuelles de nos "révolutionnaires" ne me satisfont pas du tout: ils ont intégré l'idée qu'il n'y aura pas de révolution prolétarienne avant un "millénaire", d'où leur posture défensive de repli sur eux-mêmes.
La lecture confortable des textes sacrés paraît être d'un grand réconfort pour ceux qui ont décidé d'abandonner la lutte... Une constatation : Krivine, Besancenot, Poutou, etc, sont vivants et luttent. Lénine ne fout plus rien depuis longtemps...


Le défaitisme, la suspicion c'est leur marque de fabrique.
C'est le premier qui le dit, qui l'est. tongue
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Mer 20 Juil - 0:16

Le défaitisme, la suspicion c'est leur marque de fabrique.

bien il y a là une question très importante que je partage exactement (pas le défaitisme et la suspicion) sur l'état d'une grande partie de la gauche qui plaque son défaitisme particulier sur l'état du monde.

Dans l'extrême gauche ce mal est très important et explique les tares de ceux qui se jettent dans les bras des réformistes comme ceux qui se rabattent sur les fonctionnements construits dans l'époque où les partis réformistes étaient sur-puissants.

Ce défaitisme s'est exprimé dans un grand opportunisme vis à vis des débris réformistes ou des lignes politiques délirantes de repli sur soi , en même temps qu'une trouille considérable devant les mouvements de prolétaires tels qu'ils sont, une trouille de construire un parti dans les masses. Il y a là un reste d'élitisme bobo qui n'a plus de sens à l'époque de l'instruction de masse.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Richard Heiville le Mer 20 Juil - 0:25

un communiste s'adapte à son environnement en permanence
Ce n'est pas ce que je constate aujourd'hui.

Si, si, le bilan est vite fait : les droitistes du Npa qui n'avaient pas compris, et n'ont toujours pas compris d'ailleurs, qu'on ne peut pas réformer les institutions de la 5ièm République

Je suis considéré ici comme un "droitiste" (terme que je trouve insultant et qui sous-entend qu'il y aurait une aile gauche au NPA ce qui est un pléonasme comme l'assemblage des mots "petit nain" ou "grand géant").
Je n'ai jamais cru personnellement qu'on pouvait réformer la 5ème république, je crois simplement que le système sera détruit de l'extérieur et de l'intérieur. Il faut occuper le plus d'espace politique qu'il est possible.

Le problème est qu'ils ont entrainé avec eux un grand nombre de néo-arrivants sincères. Now, il faut tout reprendre à la base, tout recommencer.
C'est assez pénible de discuter avec des gens qui croient détenir la vérité et qui ont la fâcheuse tendance à croire que lorsque quelqu'un n'est pas un traitre il est manipulé parce que soupçonné d'être un crétin.
La révolution on ne la fera pas à 500 surtout si en outre on se méfie des gens qu'on voudrait entraîner dans ce mouvement.
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Richard Heiville le Mer 20 Juil - 0:34

La lecture confortable des textes sacrés paraît être d'un grand réconfort pour ceux qui ont décidé d'abandonner la lutte... Une constatation : Krivine, Besancenot, Poutou, etc, sont vivants et luttent. Lénine ne fout plus rien depuis longtemps...

Parce qu'en plus tu délivres des certificats de bonne conduite, tu décides qui est méritant et qui ne l'est pas?

Si on commence à tenir une telle comptabilité on va vite se rendre compte que beaucoup de personnes qui se prétendent "révolutionnaires" sont des planqués qui ne prennent jamais aucun risque mais qui dépensent beaucoup de salive pour exhorter d'autres à faire le travail qu'ils ne font plus depuis longtemps (s'ils l'ont jamais fait un jour)
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Admin le Mer 20 Juil - 10:52

Richard Heiville a écrit:
En ce moment, comme j'ai déjà indiqué je lis le "Petit manuel pour rompre avec le capitalisme"
de Lénine et tout ce que je lis de la part de nos "révolutionnaires" me semble en contradiction
avec les conseils (qui me semble être de bon sens) que dispense Lénine dans ce manuel

Accessoirement, Lénine n'a jamais écrit de "Petit manuel pour rompre avec le capitalisme" - c'est une compil, et le titre et de l'éditeur (ce qui n'empêche pas que sa lecture doit être fort instructive). Je suis un peu curieux de savoir à quel point de vue le NPA entre en contradiction avec ce que Lénine dit sur la participation aux parlements bourgeois, cela dit. Il me semble que nous faisons du bon boulot pour nous présenter aux élections tout en évitant l'électoralisme, les combinaisons foireuses qui seraient autant d'obstacles à la constitution d'"une bonne fraction parlementaire de communistes convaincus, dévoués, héroïques"...

Admin
Admin

Messages : 24
Date d'inscription : 22/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://forummarxiste.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Richard Heiville le Mer 20 Juil - 15:28

Je suis un peu curieux de savoir à quel point de vue le NPA entre en contradiction

On s'est mal compris.
Lénine était implacable, rigoureux, audacieux et les "révolutionnaires" du NPA (je suis membre de ce parti, à jour des mes cotisations) prônent un repli sur soi, une sorte d'hibernation, avec épuration du parti qui va conduire très probablement au départ de centaines de camarades.

Je me permets de recopier le quatrième de couverture de l'édition que je possède:


Que faire pour rompre avec le capitalisme?
Tout évènement doit être utilisé pour mobiliser les masses par des mots d'ordre adaptés aux conditions économiques, politiques, culturelles et
religieuses locales. Les syndicats, les associations et les parlements les plus réactionnaires sont, avec les grèves de masses, les lieux de l'agitation et de la propagande. Les mobilisations d'intensité croissante reposent sur des alliances et des compromis politiques en vue de la conquête du pouvoir. Un texte théorique et pratique pour les militants et la gauche d'aujourd'hui.

Il me semble qu'une grosse partie du travail qui est suggéré d'accomplir est sciemment laissé de côté par "les révolutionnaires".

NB:

Accessoirement, Lénine n'a jamais écrit de "Petit manuel pour rompre avec le capitalisme"
Il est indiqué dans l'édition que je possède de ce livre:

Texte de Lénine écrit en avril 1920 pour les militants et les délégués au 2e congrès de l'internationale communiste
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  tomaz le Mer 20 Juil - 17:53

Il me semble qu'une grosse partie du travail qui est suggéré d'accomplir est sciemment laissé de côté par "les révolutionnaires

ah bon, on est pas dans des syndicats ? ni dans des assos, nous n'avons pas deux élus au cr du limousin ? Tu ne lis pas leur compte rendu "limousin terre de gauche" ? on se présente pas aux élections cantonales ?

pour un parti replié sur lui meme aux mainx de vilains révolutionnairex, c'est un peu beaucoup non ? a moins que tu es chaussé tes lunette déformantes
avatar
tomaz

Messages : 303
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : zonvier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Richard Heiville le Mer 20 Juil - 20:16

Tu ne lis pas leur compte rendu "limousin terre de gauche" ? on se présente pas aux élections cantonales ?

Maintenant les "révolutionnaires" qui fréquentent ce forum savent, s'ils l'ignoraient, que tu es de "droite" Cool
avatar
Richard Heiville

Messages : 767
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum