Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Invité le Dim 26 Juin - 22:49

Lu dans l'édition web du monde aujourd'hui :
A la tribune, plusieurs militants se sont demandé pourquoi aucune des deux porte-parole, Christine Poupin ou Myriam Martin, n'avait été désignée. Mme Martin a estimé que la commission des candidatures qui a récemment sorti le nom de M. Poutou, avait été mise en place pour"éviter" la sienne.
Rien compris ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Duzgun le Dim 26 Juin - 23:28

East End a écrit:Le premier désaccord important à citer avec le Front de gauche, c'est le nucléaire, vraiment ? Shocked
Le nucléaire est un désaccord important et de première importance dans la période, c'est clair.
Maintenant, il y a évidemment beaucoup d'autres points de désaccord très importants dans la période avec le FDG. Le tout c'est d'arrêter de les taire et de faire semblant d'être d'accord sur tout quand ce n'est pas le cas!

loriot2010 a écrit:Lu dans l'édition web du monde aujourd'hui :
A la tribune, plusieurs militants se sont demandé pourquoi aucune des deux porte-parole, Christine Poupin ou Myriam Martin, n'avait été désignée. Mme Martin a estimé que la commission des candidatures qui a récemment sorti le nom de M. Poutou, avait été mise en place pour"éviter" la sienne.
Rien compris ...
Ça veut dire que Myriam est intervenue à la tribune pour expliquer que - selon elle - la commission des candidatures avait été créée dans le seul but d'empêcher la seule candidature "naturelle" (donc ne nécessitant aucune discussion préalable) : la sienne.
Et que plusieurs motions successives pour dire que l'une des 2 porte-parole (donc Myriam puisque Christine s'était retirée) devait être candidate ont été présentées et rejetées par les délégués.
avatar
Duzgun

Messages : 1599
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Invité le Dim 26 Juin - 23:31

Roseau a écrit:Effectivement, la droite du NPA dérive complètement, loin du projet du NPA, et des nécessités de l'heure:

Ce projet n’était pas celui de construire un parti en agglomérant des "anonymes" autour d’un noyau d’"autenthiques anticapitalistes", s’adressant directement aux masses, dans une logique « anti-système ».

- "authentiques anti-capitalistes": à quoi sert ce parti si il est seulement anticapitaliste sur le papier ?
Les Principes Fondateurs vont même plus loin: "révolution sociale" et "gouvernement des travailleurs".
C'est ce qui fait que le FdG, altercapitaliste, a toujours refusé la moindre concession.

- logique "anti-système". Si ils l'aiment, qu'ils le gardent. Ils proposent de laisser le refus du système au FN ?
Là encore ces militants sont plus conséquents que toi, Roseau. Ne suivent-il pas la voie tracée auparavant par la LCR et plus tard par le NPA sur les forums sociaux mondiaux notamment, sur les regroupements initiés en 2006 avec Bové, les alternatifs, les décroissants, les Emgann et cie. Que font-ils de moins ou de plus que ce que la LCR et le NPA avait tracé auparavant. Le NPA non seulement s'est crée autour de cette thématique mais en plus l'a mise en musique pour TOUTES les élections. Il faut être aveugle pour ne pas voir que le NPA implose du fait de cette contradiction intrinsèque à sa création !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Roseau le Lun 27 Juin - 0:08

Etre conséquent, ce n'est pas, sauf pour les marxistes antiquaires, joyeux oxymore, suivre la voie tracée ...
C'est l'analyse des faits concrets.

Le problème n'est pas les forum mondiaux, ou le mouvement écologiste, féministe où la défense d'une langue, ou autres fronts de lutte contre l'oppression et l'exploitation, où heureusement les révolutionnaires interviennent pour agir et affirmer la perspective socialiste.

Le discussion de fond, c'est plus la période et la question stratégique réforme ou révolution, dans la LCR comme le NPA, et ailleurs, qui a toujours été d'actualité, et est devenue pressante dans le contexte actuel, d'où le changement de majorité.
C'est un grand signe de santé que les débats permettent à des camarades d'évoluer.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Lun 27 Juin - 0:32

Loriot tu mélanges tout, le NPA a été construit justement pour faire une rupture avec des tentatives d'alliances par en haut avec des appareils, c'était une réponse organisationnelle tentée pour commencer à construire le parti dont nous avons besoin.

Là où je suis relativement d'accord c'est que les problèmes sont venus d'une partie des courants de la LCR qui n'ont jamais été d'accord avec cette orientation et ont bossé à la miner pour ré-orienter le NPA vers une orientation inverse aux espérances de sa création, à savoir des tractations obscures et par en haut, absolument incompréhensibles aux plus larges masses.

Je ne leur jette pas la pierre pour cet aspect là qui vient d'une indigence dans l'analyse su monde moderne, dans la compréhension de la contradiction entre les potentiels de soulèvements (qui se voient en Europe du sud) et l'affaiblissement des organisations du mouvement ouvrier, l’incompréhension des espaces ouverts, le manque d'analyse de l'état des anciens partis réformistes qui sont devenus petits et très bureaucratisés , et des insuffisances logique amenant une incapacité à définir une stratégie révolutionnaire.

Ce chaos d’incompréhension a conduit cette politique aberrante d'erreurs tactiques en cascade où le NPA s'est toujours trouvé après sa création et après le virage vers les bureaucrates réformistes à contre-rythme permanent des réalités.

la décantation et la révolte des militants s'est faite bien tard et à minuit moins cinq...

Il s'agit bien de retourner au projet créateur qui avait fait le succès du NPA et de résoudre les problèmes qui existaient alors pour reprendre la marche en avant.

Hommage du vice à la vertu, le reproche de l'huma au NPA éclaire les choses à ceux qui en doutaient :

"Au grand regret des unitaires favorables à un rapprochement sous conditions avec le Front de gauche. La stratégie d’alliance n’est donc pas d’actualité pour le NPA qui semble rester fidèle aux valeurs du parti fondé en 2009."

de fait.

Maintenant on comprends mieux l'état du NPA quand on voit l'infantilisme désastreux de ceux qui se sont permis de publier ce texte.
La menace implicite de la fin de leur texte sent très mauvais et j'invite tout le monde à détailler la conclusion destructive :

5. A l’issue de cette Conférence Nationale qui a vu s’affirmer une opposition qui rassemble 40% des militant-es et des délégué-es, nous appelons les camarades qui se reconnaissent dans cette orientation pour le NPA à s’organiser en un courant, anticapitaliste, écosocialiste, féministe et unitaire. Notre volonté est de continuer à faire tout ce qu’il est possible de faire avec l’ensemble des militant-e-s du NPA.

et pas avec le parti

Et nous nous donnerons aussi les moyens de faire vivre le projet fondateur de notre parti auquel une majorité vient malheureusement de tourner le dos. Nous organiserons une assemblée constitutive de ce courant en octobre. En l’attente nous mettons en débat son fonctionnement collectif et démocratique, les outils dont nous allons nous doter, et le type de relations que nous entretiendrons avec d’autres forces politiques, sociales et écologistes en France et dans d’autres pays.

C'est bien une menace de scission ouverte, de parti bis parallèle qui tissera ses liens internationalement ...

J'invite l'ensemble des camarades à remettre ce parti en état de marche, en reconstruisant dans le prolétariat moderne un parti ouvert.

On embauche

Les oiseaux de passage qui nous suivent depuis un moment sont invités au bureau de recrutement , il y a des tas de choses à faire et chacun(e) a sa place, je ne parle pas là des élections (pas seulement) .


avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Roseau le Lun 27 Juin - 1:03

Ce n'est pas une menace, c'est de la part des dirigeants un projet fractionnel orienté vers une nouvelle orga ou plutôt, sucreries PS aidant, le ralliement à la bouillie de "transformation sociale, écologique, etc", que ne cache pas Velveth dans Médiapart de ce jour:

Je réserverai mes interventions dans le cadre ouvert et pluraliste de l’associatif et, éventuellement, si elle se crée, au sein d’une fraction publique unitaire issue du NPA, ouverte à tous les partisans d’une transformation sociale, écologique et démocratique de notre société.

Ce qui compte, c'est que le moins de militants se mettent au service de cette destruction par les rêveurs de transformation et les petits picquet en rêve comme lui de synécure.

Par contre, comme le laisse entendre Copas (il me corrigera éventuellement), la très bonne nouvelle, c'est que le NPA est enfin ouvert sans ambiguité au militants lutte de classe, sans ambiguité aucune sur la lutte des places.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Copas le Lun 27 Juin - 1:38

C'est bien de cela que je parlais

de l"ouverture aux militants lutte de classe, des couches du prolétariat moderne qui sont en bord de rupture, à l'ensemble de la classe populaire. Pour résumer 1%, 10%, 80%.

Je le dis tout net l'annonce de la candidature Poutou porte encore ce travers, il s'agit de rompre avec les formules ampoulées. Il faut savoir changer de braquet entre des discussions internes, quoi que, et quand on s'adresse à la classe populaire. Les formules ampoulées demeurent trop.

Il s'agit également de tenter d''opérer une percée créative permettant de dégager une stratégie révolutionnaire qui a manqué à l'extrème gauche depuis des dizaines d'années. Accepter que cela est nécessaire serait déjà un grand pas en avant (et urgemment).

Il y a des pistes à réflechir sur comment se sont constitués et délimités des partis de masse par le passé, et comment l'évolution du prolétariat moderne permet de repenser le problème posé. Avec la fameuse contradiction entre une lutte de classe qui s'exacerbe et la crise des organisations (qui ne durera pas éternellement et sera résolue par de nouvelles formes de partis réformistes, ou les vieux, si les révolutionnaires continuent de se nombriliser en processions).

Mais revenons à nos moutons, reconstruire c'est bien tourner le parti dans le prolétariat tel qu'il est , la représentation de candidats aux élections est un type de signal spécifique , pas trop difficile car le NPA a des talents dans le prolétariat.

Il faut vraiment un effort politique pour dégager une route vers le socialisme. Ca ne signifie pas des réponses toutes faites mais il faut avancer sérieusement.

Je sais que bien des questions se posent dans les autres orgas d'extrème gauche, et j'invite à réflechir à ce qui n'avance pas...

Cette crise doit nous amener à traiter du fond en rappelant quand même ce qu'est l'état bourgeois, ce qu'on peut y faire et ce qu'on ne peut pas y faire (et qui n'a pas changé pour les principes élémentaires), y compris les représentations électives gestionnaires.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Toussaint le Lun 27 Juin - 11:56

Je suis assez d'accord avec l'analyse de loriot.
Ce sont des projets qui viennent de loin, connaissant un peu PF Grond et quelques autres... et ayant quelque mémoire.
Par ailleurs, certes, il y a des camarades honnêtes comme Tristana, mais la question est claire, il s'agit bien d'une dérive droitière et fractionniste, antidémocratique (la démocratie, c'est quand on gagne), bureaucratique (candidat "naturel'?).

Dont acte à Copas et bouffon, pour le coup. Ils avaient raison et j'avais tort.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  verié2 le Lun 27 Juin - 12:08


Toussaint
certes, il y a des camarades honnêtes comme Tristana

Je crois qu'il faut éviter de faire intervenir la notion d'"honnêteté". La tendance qui consiste à considérer le dissident, le contradicteur etc comme malhonnête est tout de même fâcheuse.

Cela-dit, il faut que la situation soit claire. Ce n'est pas en faisant des ronds de jambe en direction de la droite pro alliance avec Mélenchon (qui serait en pratique un ralliement au FdG, tremplin dudit Mélenchon) qu'on la fera revenir à des positions plus radicales. Le communiqué s'efforce ainsi - inutilement à mon avis - de ménager la chèvre mélenchonniste et le chou anticapitaliste. Ca n'empêchera pas Grond (que je ne connais pas) et d'autres de se rallier au FdG s'ils l'ont décidé, ça ne fera que perpétuer la confusion.

Ce qu'il faut espérer, c'est que le petit groupe qui a signé cette tribune droitière ne sera pas suivi par la masse des militants qui se sont prononcés contre la candidature de Poutou. Les motivations de ces derniers peuvent être sensiblement différentes de celles de cette brochette et certains d'entre eux sont peut-être attachés au NPA et à son unité, et prêts à accepter la discipline qui s'impose aux minoritaires.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Toussaint le Lun 27 Juin - 17:32

La tendance qui consiste à considérer le dissident, le contradicteur etc comme malhonnête est tout de même fâcheuse.

Certes, et c'est pourquoi je m'étais élevé contre certains procès que je jugeais déplacés ou infondés.

En revanche aujourd'hui, c'est clair, et cela pose des questions.

On ne rompt pas une unité de parti sur une question comme la poursuite de la discussion "jusqu'au bout" avec un regroupement réformiste. Sauf si on juge que c'est la nature de l'organisation qui est en jeu. Et donc si on juge qu'en tournant le dos à une possible alliance stratégique, on change de nature politique. Et en ce cas, ce n'est nullement une question de temps de discussion mais de rythme de ralliement ou de fusion avec ce regroupement.

Et la seule justification possible de la décision des minoritaires, c'est de penser que la fusion des projets stratégiques entre le FDG et le NPA est la raison d'être du NPA.

Or, ce n'est pas du tout ce qui figurait dans les principes fondateurs du NPA, même tirés très loin vers la droite dans leur interprétation. Ce n'est pas non plus ce qui figure dans les débats publics tels qu'on les connaît. Il n'est que de voir la réaction de Tristana et la comparer à celle rendue publique... De même certaines réactions sur Bellaciao de militants s'estimant floués par les signataires de ce qui est de fait un appel à préparer la scission et le recentrement sur les positions jadis défendues par Picquet.

Donc on a ici une démocratie interne où les dés sont pipés, une des parties en présence n'estimant légitime qu'une position qui serait la sienne et qu'une seule désignation, celle de sa porte-parole. La démocratie n'étant donc acceptable que dans la mesure où vous êtes majos. Ce n'est pas cela, la démocratie interne. La démarche n'est certes pas une question de malhonnêteté personnelle des camarades. Mais en effet il y a eu manipulation et un double agenda. La démarche est pour le moins malhonnête. Et du coup les déclarations de la porte-parole s'écartant largement de son mandat apparaissent clairement comme un avant-goût du coup de force d'aujourd'hui.

Je ne pense pas que ces gens-là vieilliront ensemble, en tout cas pour ce qui est de certains des signataires de la minorité.

Et surtout, il me semble que cette fois on peut dire que la création du NPA est un échec retentissant. On peut ironiser sur les choix de LO (et critiquer ces choix), force est de reconnaître qu'il y a aujourd'hui une organisation révolutionnaire, avec tout ce qu'on peut en dire ou en penser, et une organisation centriste en voie d'implosion et d'émiettement. Point barre. Le reste est de l'ordre du projet de reconstruction. De quoi, au fait, un NPA vraiment NPA? Please...

Finalement les raccourcis pour arriver à un petit parti révolutionnaire de masse sont suicidaires. C'est cela le principal bilan. Et les flous théoriques sont toujours gros de projets stratégiques antagoniques entre réformisme et révolution.

Non, Tristana, je ne pense pas que les signataires de cette tribune soient les bolcheviques du 21 ème siècles. Outre que ladite tradition bolchevique en France a toujours été d'une affligeante anorexie, je ne vois vraiment pas en quoi se mettre à la remorque d'un Mélenchon a quoi que ce soit à voir avec une démarche transitoire ou de construction d'un parti révolutionnaire. Ajouter de la confusion au réformisme ne me paraît pas très bolchevique. Et la question du ralliement ou de la campagne commune avec le FDG n'est pas le nucléaire ou tel iy tel candidat, mais le projet stratégique: le FDG se situe explicitement dans le cadre de la République Française et même du capitalisme, même si réformé. Le bolchevisme, c'est précisément la construction d'un collectif militant autour d'un objectif stratégique clair, le renversement du pouvoir capitaliste, la destruction de l'appareil d'état et la construction de la dictature du prolétariat. On peut se gargariser avec le 21 èmes siècles, tant que l'on ne dit pas en quoi cette perspective est aujourd'hui dépassée, la référence au bolchevisme, c'est cela et rien d'autre. En tout cas rien qui ressemble à la capitulation devant le réformisme le plus plat à la sauce PCF et FDG.

Ce qu'il faut espérer, c'est que le petit groupe qui a signé cette tribune droitière ne sera pas suivi par la masse des militants qui se sont prononcés contre la candidature de Poutou. Les motivations de ces derniers peuvent être sensiblement différentes de celles de cette brochette et certains d'entre eux sont peut-être attachés au NPA et à son unité, et prêts à accepter la discipline qui s'impose aux minoritaires.

Amen. Mais ce qui fait accepter la mise en minorité, c'est la convction que sur le fond on partage les mêmes options stratégiques. Je crois au contraire que les signataires, et ils le disent, ne sont pas convaincus de cela. Il n'est que de voir les propos tenus par Borras sur Poupin et Martin avec la presse bourgeoise, lamentables de paternalisme et de droitisme revendiqués...

Cette crise doit nous amener à traiter du fond en rappelant quand même ce qu'est l'état bourgeois, ce qu'on peut y faire et ce qu'on ne peut pas y faire (et qui n'a pas changé pour les principes élémentaires), y compris les représentations électives gestionnaires.

Cela me semble la pertinence minimle.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  erouville le Lun 27 Juin - 18:29


L'actualité d'Octobre 17 et du programme de transition.

Le NPA a voulu se construire sur un présupposé idéologique complètement faux (d'où une grande part de ses difficultés actuelles) à savoir " la fin de la période historique initiée par la révolution d'Octobre 17" !
Or, la révolution tunisienne semble mettre les choses au point et démontrer plus que jamais l'actualité du programme de transition.
1. le combat pour une assemble constituante souveraine
2. le combat pour la constitution de comités locaux de défense et de protection de la révolution par lesquels les travailleurs prennent eux-mêmes leurs affaires en mains.
3. le combat pour un congrès national des comités locaux
4. la reconstitution de l'UGTT comme organisation syndicale indépendante, expression élémentaire du Front unique
5. le prologue au processus de révolution permanente et internationale

Autant d'illustrations du caractère non conjoncturel du programme trotskyste ( contrairement à ce que pensent tous les courants NPA). Drôles de marxistes d'ailleurs que ceux qui pensent que le programme de transition, programme de fondation d'une nouvelle internationale ( excusez du peu!) puisse être seulement conjoncturel!

Sans parler des fameuses forces productives qui bien sûr continuent de croître ( ah, ce capitalisme! qui malgré sa crise ravageuse pour l'immense majorité de l'humanité, s'obstine à perpétuer ainsi son "caractère progressiste"(selon les termes mêmes de Trotsky) en continuant éternellement - dialectique quand tu nous tiens!-à développer les forces productives et ne disons pas comme certains que cette croissance des forces productives aurait cessé depuis 2008 puisque la croissance économique repart de plus belle en Asie, en Amérique, en Afrique et même en Europe où elle est positive , tous courants du NPA confondant forces productives et production alors que cette croissance de la production est essentiellement destructive pour l'immense majorité de l'humanité, nourrie par la centaine de guerres à travers toute la planète, par l'endettement public et privé massif et par le parasitisme tous azimuts!!


erouville

Messages: 1
Date d'inscription: 24/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut

erouville

Messages : 412
Date d'inscription : 24/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Boutanche le Lun 27 Juin - 18:35

Sans parler des fameuses forces productives qui bien sûr continuent de croître ( ah, ce capitalisme! qui malgré sa crise ravageuse pour l'immense majorité de l'humanité, s'obstine à perpétuer ainsi son "caractère progressiste"(selon les termes mêmes de Trotsky) en continuant éternellement - dialectique quand tu nous tiens!-à développer les forces productives et ne disons pas comme certains que cette croissance des forces productives aurait cessé depuis 2008 puisque la croissance économique repart de plus belle en Asie, en Amérique, en Afrique et même en Europe où elle est positive , tous courants du NPA confondant forces productives et production alors que cette croissance de la production est essentiellement destructive pour l'immense majorité de l'humanité, nourrie par la centaine de guerres à travers toute la planète, par l'endettement public et privé massif et par le parasitisme tous azimuts!!

On en parlait ce matin au café du commerce avec les collègues, dommage que tu sois pas venu, ce débat nous aurait passionné.

Boutanche

Messages : 54
Date d'inscription : 18/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  oxy le Lun 27 Juin - 18:42

erouville a écrit:
L'actualité d'Octobre 17 et du programme de transition.etc .....etc .....


Deux fois le même intervention, comment dire peut être avec une troisième tu seras compris et le grand parti se lèvera et se construira ...en fredonnant le programme de transition . Quelle était belle la révolution bolchevique ...en 1917 (enfin je crois)

oxy

Messages : 141
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Boutanche le Lun 27 Juin - 18:50

Sans parler des fameuses forces productives qui bien sûr continuent de croître

Cela dit, il faut noter l'ironie d'un discours qui nous dit que le programme de transition n'est pas "conjoncturel" : parce que je crois que c'est les premières phrases de Trotsky dans le "Programme de transition" (après vérification c'est la troisième) : "La prémisse économique de la révolution prolétarienne est arrivée depuis longtemps au point le plus élevé qui puisse être atteint sous le capitalisme. Les forces productives de l'humanité ont cessé de croître."

lol.

Boutanche

Messages : 54
Date d'inscription : 18/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Roseau le Lun 27 Juin - 19:15

Complètement HS, mais amusant...
Aussi difficile de discuter avec le dogme des forces productives qui ont cessé de croitre depuis 80 ans, qu'avec les témoins de Jehova. L'affaire est entendue pour tout monde. Même dans le POI, ça fait rigoler maintenant des militants...
Par contre, le capitalisme est actuellement dans une crise majeure, qu'il faut dénouer vers le socialisme, contre la barbarie.
Pour cela il faut un parti et des militants qui s'attache à analyser les faits, à comprendre les évolutions, la période.
Pas des témoins du temple.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  BouffonVert72 le Lun 27 Juin - 19:19

Ah nous apprenons donc que Philipe Poutou est de la P1. Donc la logique est respecté : Texte A (écrit par la P1, je présume) avec candidat P1.
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  erouville le Lun 27 Juin - 19:33

Si les forces productives ont globalement cessé de croître, c'est l'inverse ( c'est le moins qu'on puisse dire!)
des "forces destructrices" ( selon les mots de Marx lui-même ).
Mais il est évident que le Marxisme est conjoncturel, tout comme le Bolchévisme, tout comme le programme de transition!!
La révolution tunisienne montre exactement l'inverse ! (voir message précédent)
Mais au fait, l'acte fondateur du NPA n'est-il pas directement lié à cette question ? A savoir la fin de la période historique ouverte par la révolution d'Octobre 17 !! Si Octobre 17 n'est plus à l'ordre du jour, on se demande bien pourquoi ces "cons" de Tunisiens s'échinent à construire des soviets locaux et à tenter de les centraliser.
Mais si Octobre 17 n'est plus à l'ordre du jour, pourquoi ne pas tous rejoindre le Front de gauche?

erouville

Messages : 412
Date d'inscription : 24/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  erouville le Lun 27 Juin - 19:45

Roseau fidèle à lui-même! Incapable de répondre sur le fond ; comme il le dit souvent l'insulte en apprend plus sur son auteur
Mais dis le clairement Roseau : selon ta conception (anti-marxiste) des forces productives, puisque la croissance économique se poursuit en Asie, en Afrique, en Amérique et même en Europe, le capitalisme continue donc vaillamment de développer les forces productives, et donc si on s'en tient à ce que nous expliquent Marx et Trotsky, le capitalisme a l'éternité devant lui! ( c'est qui le témoin de Jéhovah!!)
Le NPA qui se construit sur les cendres de 1917 (oh que c'est loin, presque un siècle!) n'at-il pas sa place , tous courants confondus, avec Mélenchon et Buffet ?

erouville

Messages : 412
Date d'inscription : 24/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  fée clochette le Lun 27 Juin - 19:46

BouffonVert72 a écrit:Ah nous apprenons donc que Philipe Poutou est de la P1. Donc la logique est respecté : Texte A (écrit par la P1, je présume) avec candidat P1.

non sérieux, arrête le jus de citrouille et les germes de soja tueurs, je t'assure tu te sentiras mieux après. le texte A est un texte écrit par la P2 et la partie "gauche" de la P1 sur la base de discussions communes. Quant à Philippe Poutou, c'est un camarade de la "gauche" de la P1 qui a fait consensus dans la motion A
avatar
fée clochette

Messages : 1274
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 52
Localisation : vachement loin de la capitale

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  BouffonVert72 le Lun 27 Juin - 20:28

fée clochette a écrit:
BouffonVert72 a écrit:Ah nous apprenons donc que Philipe Poutou est de la P1. Donc la logique est respecté : Texte A (écrit par la P1, je présume) avec candidat P1.

non sérieux, arrête le jus de citrouille et les germes de soja tueurs, je t'assure tu te sentiras mieux après. le texte A est un texte écrit par la P2 et la partie "gauche" de la P1 sur la base de discussions communes. Quant à Philippe Poutou, c'est un camarade de la "gauche" de la P1 qui a fait consensus dans la motion A

A mon avis, ce qu'il s'est passé, c'est ça :

Une grande majorité de la P2, sachant qu'ils ne pourraient pas être assez nombreux s'ils votaient le texte C avec les P4istes, ont, par tactique, décidé de voter le texte A, mais de faire pression sur une partie de la P1 pour que le texte soit quand-même acceptable...
Excellente tactique car ça permet de mettre en minorité la fraction P3, maintenant bientôt sur le départ (prévenons JLM, il faut qu'il leur donne des places)... Very Happy

Ca explique pourquoi le texte C n'a probablement été voté que par la P4 en grande majorité (je me souviens juste d'un seul appel d'un comité ou d'un groupe local P2 à voter le texte C). Le 5.75% du texte C m'étonnait vu que je me disais que toute la P2 allait voter pour... Maintenant je comprends.

Si la P2 avait voté le texte C, le texte B aurait peut-être gagné, qui sait... Ouf, on a eu chaud... Cool


BV72 ki/ Barmaid, un autre jus de citrouilles glacé siouplaît, il fait soif par cette chaleure ! drunken
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  tristana le Lun 27 Juin - 20:42

Encore les vieilles rengaines calomnieuses sur le fait que nous serions à la remorque de Mélenchon...
Je suis las de devoir expliquer à chaque fois que notre tendance est hostile à la candidature de Mélenchon, mais favorable à une candidature unitaire d'un camarade du mouvement social, qui ne soit pas un dirigeant d'une organisation. C'était d'ailleurs la position du NPA, elle est passée à la trappe, pour des raisons qui m'échappent.
Le résultat, c'est que la nouvelle majorité du NPA permet aux réformistes et aux sectaires du FdG de s'abstenir de toute réponse aux questions qui pourraient fâcher: Oui ou non le FdG veut-il rester indépendant du PS ?
Oui ou non le FdG veut-il rassembler "toute la gauche", c'est à dire aussi le PS ?
La position actuelle du NPA permet au FdG de faire croire aux uns et aux autres qu'il va dans leur direction.
Du coté de la gauche radicale, on jure par ses grands dieux qu'on ne gouvernera pas avec le PS.
Du coté du social libéralisme, on fait croire que la gauche toute entière va se ranger derrière le PS...
La poursuite des discussions aurait peut être permis une clarification salutaire, afin de peser sur les contradictions qui secouent le FdG, et de faire apparaitre in fine la candidature NPA comme l'aboutissement de divergences insolubles, et non comme le refus de discuter, ou comme la volonté sectaire de faire cavalier seul.
La majorité du NPA fait le jeu de Mélenchon et du courant le plus réformiste du FdG.
Je n'irai pas jusqu'à dire que nos camarades de la majorité veulent servir une soupe royale à la direction du PC ou du PG, mais ils en sont bien involontairement les plus fidèles serviteurs!
Enfin, les calomnies selon lesquelles nous refuserions l'aboutissement du débat démocratique au sein du NPA en refusant de nous investir dans la campagne présidentielle derrière notre candidat investi relèvent du pur fantasme sectaire et malveillant.
Nous participerons loyalement à la campagne et à la récolte de signatures, mais cela ne nous empêchera pas de poursuivre le combat pour remettre le NPA sur le bon chemin.
avatar
tristana

Messages : 263
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur http://www.npa-var-est.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Gaston Lefranc le Lun 27 Juin - 20:48

Bouffon vert, on nous a en effet sorti l'argument du "vote utile" pour voter A (plutôt que C) .... C'est assez pitoyable d'utiliser ce genre d'arguments, sachant que l'enjeu n'était pas de savoir quelle motion serait en tête, puisque même si la B était arrivée en tête mais n'avait pas eu la majorité absolue, il y aurait bien sur eu une majorité contre l'alliance avec le Front de gauche.

Malgré tout, des camarades de la P2 (notamment du Var, des Alpes Maritimes, de la Meuse) ont défendu le texte C avec des camarades de la P4, estimant qu'il fallait opposer un autre type de campagne à celle proposée par le texte B. Nous recueillons 6% alors qu'au congrès la P4 avait fait 3,5%. C'est donc un progrès, certes minime, mais un réel progrès. De nombreux camarades qui voulaient voter C se sont laissés convaincre par les dirigeants de la P2 qui leur ont dit qu'il fallait tactiquement voter A, mais qu'à la conférence nationale la P2 allait bien sur défendre son orientation. Les camarades apprécieront ce qui s'est passé à la conférence nationale : à savoir le refus de discuter du contenu de la campagne, et des pratiques détestables : une poignée de dirigeants écrit un texte d'appel de la conférence, et refuse aux délégués le droit de le discuter et de l'amender. C'est exactement ce qui s'est passé.

Des délégués de la A nous ont dit être d'accord avec notre motion, et je pense qu'ils tireront les conséquences de cette conférence nationale. On ne gagne jamais rien à cacher son orientation, au nom de la "tactique". C'est une très mauvaise tactique de vouloir créer un bloc majoritaire à tout prix.

Dès le début de la conférence nationale, la logique politique de la A était dévoilée : débattre du candidat d'abord ... puis du contenu de la campagne ensuite en précisant bien qu'il n'y aurait pas de vote là dessus ... finalement, on nous a sorti un texte qu'on n'avait pas le droit de discuter ou d'amender.






Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Marco Pagot le Mar 28 Juin - 2:36

erouville a écrit:Roseau fidèle à lui-même! Incapable de répondre sur le fond ; comme il le dit souvent l'insulte en apprend plus sur son auteur
Mais dis le clairement Roseau : selon ta conception (anti-marxiste) des forces productives, puisque la croissance économique se poursuit en Asie, en Afrique, en Amérique et même en Europe, le capitalisme continue donc vaillamment de développer les forces productives, et donc si on s'en tient à ce que nous expliquent Marx et Trotsky, le capitalisme a l'éternité devant lui! ( c'est qui le témoin de Jéhovah!!)
Le NPA qui se construit sur les cendres de 1917 (oh que c'est loin, presque un siècle!) n'at-il pas sa place , tous courants confondus, avec Mélenchon et Buffet ?

C'est pas le sujet ici !
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Roseau le Mar 28 Juin - 3:07

erouville a écrit:Mais dis le clairement Roseau : selon ta conception (anti-marxiste) des forces productives, puisque la croissance économique se poursuit en Asie, en Afrique, en Amérique et même en Europe, le capitalisme continue donc vaillamment de développer les forces productives
Affabulation: qui a dit que le capitalisme a l'éternité devant lui ?
Erouville devrait lire la rubrique sur la crise que je prends le soin d'alimenter...
J'ai parlé avec délices de la (fou)thèse sur les forces productives qui auraient cessé de croitre depuis 80 ans.
Qu'il recommence les contorsions du précédent FMR, qu'on rigole encore un peu...
Cela complètera l'anthologie. J'ai gardé des morceaux de choix...
Erouville devrait ouvrir un fil, au lieu de polluer celui-ci avec sa marotte HS...


Dernière édition par Roseau le Mar 28 Juin - 3:11, édité 2 fois
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Marco Pagot le Mar 28 Juin - 3:08

Roseau a écrit:
erouville a écrit:Mais dis le clairement Roseau : selon ta conception (anti-marxiste) des forces productives, puisque la croissance économique se poursuit en Asie, en Afrique, en Amérique et même en Europe, le capitalisme continue donc vaillamment de développer les forces productives, et donc si on s'en tient à ce que nous expliquent Marx et Trotsky, le capitalisme a l'éternité devant lui! ( c'est qui le témoin de Jéhovah!!)
Le NPA qui se construit sur les cendres de 1917 (oh que c'est loin, presque un siècle!) n'at-il pas sa place , tous courants confondus, avec Mélenchon et Buffet ?
Affabulation: qui a dit que le capitalisme a l'éternité devant lui ?
Erouville devrait lire la rubrique sur la crise que je prends le soin d'alimenter...
J'ai parlé avec délices de la (fou)thèse sur les forces productives qui auraient cessé de croitre depuis 80 ans.
Qu'il recommence les contorsions du précédent FMR, qu'on rigole encore un peu...
Cela complètera l'anthologie. J'ai gardé des morceaux de choix...

C'est toujours pas le sujet...
avatar
Marco Pagot

Messages : 939
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence nationale du NPA 26-26 juin 2011

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum