Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Page 4 sur 39 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 39  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 11 Sep - 21:21

http://zad.nadir.org

Avec cet article on veut essayer de faire une chronique de la lutte autour de l’aéroport de NDDL. Les actions et événements décrits ci-dessous ne sont pas tous menés par des occupant-e-s de la ZAD, mais nous supportons tous les différents moyens de lutte qui sont appliqués et nous sommes en solidarité avec tous le monde qui bouge autour de cette lutte.

Pour une liste des procès à venir voir l’autre article.

Si vous voyez des actions/éventements qui manquent dans cette chronique, n’hésiter pas a envoyer un mail a zad at riseup dot net, par préférence dans la forme date, phrase, lien comme dessous.
Septembre 2012

10 4 gendarmes sont repasser avec le même pickup que samedi. Ils sont rentrés dans le foret de rohan. 1 qui reste avec le véhicule. Ils on fait le tour de tous les cabanes et ont pris des photos de tous les structures et les ponts de singe et ont mesuré la distances entre les cabanes. Ils disait d’être d’un département logistique, tant que samedi ils disait d’être de l’unité d’intervention mobile. Ils avaient une insigne avec les fleurs de l’ile et une insigne rond avec un char noir sur un arrière-plan gris.

8 Passage des keufs dans un pick-up (espèce de 4x4) qui passe par la plupart des lieux en prenant des photos et en mettant un peu la pression sur les gens présents.

4 Des sources journalistiques font état d’un rassemblement de CRS autour de Nantes qui serait lié à des expulsions sur la zone du projet d’aéroport. L’aprèm l’hélico passe, plus tard plusieurs patrouilles circulent sur la zone et des keufs avec des appareils photo balaises (avec gros zoom) ont été vus rentrer dans gardénica.
Août 2012

30 Les physionomistes et des gendarmes avec probablement le trombinoscope (bouquin avec les portraits) ont été vuE au moins aux Planchettes, l’isolette, le Rosier, le Sabot. Ça donnait l’impression qu’ils/elles cherchaient des gens.

28 Le procès de Sylvain et Clément. Voir la chronologie des procès pour plus d’info.

2 : Un couple d’habitantEs déménagent sous la pression d’AGO. Le lendemain, le 3, la maison doit se faire murer. Le travailleur et les flics sont reçus quelques dizaines de personnes faisant du feu sur la route d’accès
Juillet 2012

20 Environ 80 gendarmes et gardes mobiles, accompagnée d’un huissier et de 5 sinistres experts, ont déboulé dans au moins 5 des lieux occupés sous prétexte d’y réaliser des relevés "de plomb, d’amiante et d’espèces protégés", et en ont profité pour repérer les lieux et embarquer une personne en garde-à-vue.

19À Nantes, pique-nique de soutien à l’occasion du procès pour l’expulsion du Cent Chênes et du Sabot.
Juin 2012

27 Rendu du procès des cinq inculpé-e-s anti-aéroport pour la visite des locaux de VINCI a Couëron :
Ils ont une amande « détériorations causant un dommage léger », pour refus de prélèvement d’ADN et doivent payer les frais de justice.

25 AGO + une entreprise (pour la démolition) se sont présentés au Tertre et à Bel Air pour pénétrer les lieux. Il ont obtenu une ordonnance sur requête le 13 avril leur permettant ce coup.

21 250 Personnes essaient de bloquer le premier jour de l’enquête publique. Une personne ce trouve en GAV et son tracteur séquestré.

20 Sur la D81 au niveau de Lande de Rohan un vigile de Sécuritas a été signalé a 2h du matin, qui essayait de noter des plaques des véhicules passants.

19 Le juge d’expropriation vient sur la ZAD et plusieurs actions ont été mené pour l’empêcher.

09 Nantes : Manif contre le projet d’aéroport à.

01 La Rochelle : Meeting de Jean-Marc Ayrault "brièvement perturbé"
Mai 2012

28 Péage gratuit à Toulouse Dans le cadre de la procédure d’expulsion d’un Centre Social Autogéré, et en solidarité aux résistances de Notre-Dame-des-Landes et de la LGV Lyon-Turin.

15 AGO lance l’enquête publique pour le barreau routier

15 Des gendarmes gazent une maison occupée pendant l’absence de ses habitants.

03 Les ouvriers du chantier d’extension de la 4 voies entre Sautron et Vigneux de Bretagne souhaitent de bienvenus les sabotages du chantier.

Avril 2012

20 du bruit devant le meeting ps en vendée

17 Diffusion de tract a Nantes dans le cadre de la journée internationale des luttes paysannes.

12 perturbation d’un meeting ps à bressuire (79)

11 Deux paysans de NDDL lancent une grève de la faim à Nantes devant la préfecture.

5 Un huissier est venu sur la plupart des terrains occupés par des cabanes, des tentes ou des caravanes. Il a pris des photos à certains endroits, a parfois demandé l’identité des habitant-e-s (sans l’obtenir) parfois non, prétexte des histoires de cadastre, d’évaluation de conditions sanitaires, ou de constat d’occupation.
Mars 2012

27 Un fonctionnaire de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement est passé avec 4 gendarmes a la Pointe pour poser des questions sur le puits. Il a été renvoyé. La DREAL s’occupe de la construction de la route sud de l’aéroport.

24 Manif à Nantes/Naoned

23 Des affichettes de Presse Océan et Ouest France ont été détournés pour dire : "Aéroport : Ayrault seul contre tous".

22, 23 Les flics sont présent en masse sur la ZAD et contrôlent un peu partout et principalement aux points suivants : La Paquelais, les Ardillières, le carrefour de la boissière, le Chêne des Perrières, le carrefour des Fosses noires, la Gaité et l’Epine. Les flics ont une autorisation préfectorale pour fouiller les véhicules et contrôler les identités des passagers...

17 Action de péage gratuit à la Brillane-Oraison (04)

16 Le matin (env. 9h30) les keufs circule sur la ZAD avec la sirène et gyrophares. Il y avait une caisse, deux fourgons et un van. Parmi eux : la physionomiste, un costume-cravatte et un officier avec des épaulettes dorées. Ils sont passés devant plusieurs squats (bellishroot, sabot, Bel Air, Ardillières, Le pré faillite, Maison Rose.

14 Ils continuent de faire des fouilles et les keufs présents se font attaquer avec des eux de peinture et des légumes pourries. Après ils appellent des renforts...

12 Une pelleteuse a été vue sur un champ 200m nord-est du terrain motocross accompagné par au moins 5 bagnoles de keufs à 17h.

07 Une vingtaine de personnes vont à la gendarmerie de Blain pour exiger la liberté des potes arrêtés les dernier jours. Les keufs flippent, gazent l’accueil de la gendarmerie et appellent des gros renforts pour s’enfermer tous ensemble...

07 Il y a deux perquises sur la ZAD. Les keufs cherchent une personne. Les keufs crèvent les pneus d’un camion, pissent sur le lit et embarquent des instruments musicaux.

07 Les keufs viennent encore une fois pour trouver la maison vide. Une entreprise mure la maison. Le CG tente d’envoyer des ouvriers de ERDF pour couper l’elec chez les voisins, un autre squat. Après de la contestation et l’arrivé de quelques journalistes ils lâchent l’affaire. Il y a deux vigiles postés devant la maison au moins jusqu’à dimanche soir.

06 Les keufs repassent avec 7 fourgons de gardes mobiles pour une deuxième tentative d’expulsion aux Ardières et n’évacuent pas les gens sur le toit.

05 Une entreprise (qui veut calfeutrer une maison abandonnée par les locataires deux heures avant) et des gendarmes se vont virer par des squatteurs qui investissent le lieux.
Février 2012

16 La DCRI de Lyon a tenté de recruter un informant et lui ont proposé de venir à la ZAD...

10 Une personne a été convoqué pour une interrogatoire de deux heures sur l’incendie à Sautron fin de juillet.

Janvier 2012

24 Le président du tribunal de première instance a convoqués 8 propriétaires, qui ont pas voulu vendre leurs terres, sur place. Une centaine de manifestants se rassemble en soutien des propriétaires et essayent de ralentir le juge.

06 Des anti-aéroports font un piquet sur la place royale. Il font des piquets chaque vendredi depuis 3 ans. Avant déja vu devant la mairie, le conseil général, Talensac et le siège du PS...
décembre 2011

15 une action contre Vinci à Guingamp

15 Des opposants manifestent devant Vinci

12 Les machines de l’île sont contre l’aéroport 10 Balade champêtre sur la ZAD

08 Banderoles contre vinci attaché sur le périf de Nantes en solidarité avec les inculpées de Poitiers

07 un bâtiment du conseil général 44 pris pour cible

06 Propriétaires perdent un recours contre l’arrêté de cessibilité de leurs terres. L’Acipa avait appelé pour un rassemblement devant le tribunal.

04 Action péage sur l’autoroute Paris-Angers

01 Descente de flics à Couëron et sur la ZAD (6 arrestations)
novembre 2011

22 Vinci obtient le prix Pinocchio des Amis de la terre dans la catégorie « Plus vert que vert »

19 le local Europe écologie décoré pour fêter leur accord

19 Ballade champêtre pour enlever les bornes des géomètres

12 Manif à Paris. Il y a entre 3000 et 4000 manifestants. Voici le texte qui a été lu devant la manif.

06 Tracto-vélo Notre-Dame-des-Landes - Paris contre le projet d’aéroport organisé par la coordination des opposants au projet de l’aéroport.

05 Nouveau squat a Poitiers avec banderole « Vinci, hors de nos vies » ce fait expulser toute suite. 47 personnes en GAV.
octobre 2011

31 Le huissier ramène le commandement de quitter les lieux pour les Planchettes. On doit partir le 2 janvier. Normalement on devrait profiter encore du trêve hivernale.

27 Le huissier ramène le rendu du procès de Nantes

21 Des ultralégumes font une conférence de presse.

20 Rendu des procès de Nantes Concernant les squats sur le territoire de Nantes.

20 Action aux offices de Vinci à Couëron

13 Fausse bombe trouvé aux fouilles archéologiques

11 Un commando saccage la fédération du PS de Haute-Garonne

11 Rassemblement à l’enquête publique à Notre Dame Des Landes

11 Paysan refuse accès à son champs

11 Au Pays Basque, les bureaux de Vinci construction tagués en solidarité avec la ZAD

05 Forages surprises

03 Manifestation anti-aéroport à NDL

01 Parkings sabotés - Vinci dégage ! (en Suisse)
septembre 2011

29 Les keufs ramènent le rendu du procès à Saint-Nazaire

27 Une campagne est lancée montrant le liens entre le PS et Vinci-Véolia.

20 Rendu des procès de Saint-Nazaire Concernant les squats sur le territoire de Saint-Nazaire.

15 Séance du procès d’expulsion et une manif en même temps.

03 Tractage à Nantes suite à la répression du 2/09

02 Sur un arbre perché... les flics en bas au square Mercoeur (en face du Bouffay à Nantes)
août 2011

28 Biotope et les gendarmes qui les accompagnent se trouvent empêchés de quitter la ZAD a la fin de la journée par une barricade. Il doivent attendre les renforts pour pouvoir partir. Toute l’opération prends 3h.

26 Action contre Vinci à Paris en solidarité avec les défenseurs de Khimki

24 Picnic et tractage en solidarité avec les 4 personnes en GAV inculpé d’avoir saccagé la caravane du PS

24 La coordination contre l’aéroport condamne la violence et comme ça on apprend que pas seulement le PS a été attaqué mais aussi Europe-Ecologie-Les Verts

22 La caravane du PS est saccagé par une trentaine de personnes

17 Manif à St-Nazaire pendant le procès d’expulsion et l’appel pour cette manif

15 Tentative de péage gratuit à Bignon au sud de Nantes empêché par les keufs et patrouille ASF

15 Péage gratuit contre Vinci à Montpellier

13 Vendée : action péage contre le projet d’aéroport à NDDL

11 Report du procès de Nantes à 15 Septembre

04 PS Vinci complices – la fédération socialiste couverte de tags (La Roche-sur-Yon (Vendée))
juillet 2011

31 A propos de l’explosion de deux engins d’un chantier de Vinci à Sautron (44)

30 Plusieurs actions contres des huissiers

28 Une manifestation à l’aéroport de Nantes-Atlantique fait parler d’elle. Entre 150 et 200 personnes s’y retrouvent. Certain.e.s entreprennent de repeindre le bâtiment de slogans anti-aéroport et anti-AGO avec de la peinture verte. La police agresse les manifestant.e.s lorsque celles et ceux-ci montent à l’étage, où se trouvent les bureaux d’Aéroports du Grand Ouest. , lien indymedia

20 Environ 40 personnes participent à une vélorution (manif à vélo) de la ZAD jusqu’à Nantes et tentent de bloquer le périphérique (empêchées par des flics) après avoir distribué des tracts contre l’aéroport en centre-ville.

19 Actions nocturnes chez fit conseil (agence immobilière sous-traitant les procédures de rachat des dernières maisons invendues sur la zone) et biotope  : tags, pneus des voitures de fonction crevés, serrures collées.

16 Visite au siège social de biotope dans l’Hérault. Le siège social de l’entreprise Biotope a vu ses serrures engluées et sa façade taggée «  vinci bétonne, biotope cautionne, stop l’éco-labo  ». Dans la même rue, le pas de porte d’un des patrons fondateurs de cette boîte d’études environnementales portait l’inscription «  on t’a trouvé !  ».

08 Un camp noG se met en place sur la ZAD. Il durera 3 semaines et sera le point de départ de rencontres, discussions, actions contre l’aéroport et son monde et de nouvelles installations d’occupant.e.s sur la ZAD

08 La coorde organise 3 jours de résistance contre l’aéroport. Il y aura 15 000 personnes au total. Une grande fresque humaine forme le message «  Vinci dégage  !  ».

06 AGO lance la procédure pour les permis de démolition
juin 2011

21 AGO obtient par ordonnance sur requête l’autorisation de pénétrer dans les lieux, aux fins d’interpellation des occupants sur leur identité, d’identification des véhicules par eux utilisé ou encore de constat de l’état intérieur de l’immeuble situé ... au besoin à l’aide de clichés photographiques.

15 à Bègles (33), le chantier d’un parking de Vinci est investi, câbles coupés, moteurs pourris et murs marqués.

15 La chambre d’agriculture est bloquée. La confédération paysanne a appelé à ce rassemblement suivi par deux centaines de paysans et opposants devant la chambre, pour protester contre le zèle de ces élus (à majorité FDSEA) ) à accompagner Vinci dans ces recherches foncières.

10 Occupation d’un chantier de Vinci

06 Confrontations avec la police pendant les forages sur la ZAD

05 Fondasol se retire du projet de l’aéroportaprès être visé par des actions
mai 2011

25 5 entarteurs présumés coupables d’un attentat à la chantilly propulsée sur des assiettes en carton comparaissent le 6 avril pour "violences commises en réunion" et un autre pour avoir diffusé la plaisanterie sur internet. Les keufs ayant obtenu, du site d’hébergement, l’adresse ip d’où vient d’être posté la vidéo de l’action . La personne vivant sur le lieu aurait passé au keufs le nom de la personne qui est venu poster la vidéo. Claude Bricaud, l’élu entarté& en 2008, vient d’être battu aux cantonales. Il réclame l’euro symbolique. Tout le monde est condamné à 150 euros avec sursis, 1 euro ferme pour Mr Bricaud et 600 euros de frais de justice.

12 Ils sont en repérage pour venir puiser des échantillons dans le sol. Contre les camions des techniciens de l’Aviation civile, des Ponts et Chaussées, leur escorte de pandores et un huissiers, 80 vaches et une centaine de cow-boys et de cow-girls font barrage, empêchant de réaliser les piquetages en vue des forages, là où est programmée la tour de contrôle du projet d’aéroport. Les techniciens ne peuvent entrer dans la parcelle et doivent repartir bredouilles, privés de carottes.

07 Manif’-occupation contre l’aéroport

avril 2011

28 Biotope reçoit de la visite !
mars 2011

30 Procès en appel de deux militants contre l’aéroport pour vol d’échantillons de terre en 2007

26 Le député maire de Nantes se fait entarter de chantilly en plein cœur de Nantes, sur la pleine place publique, au cri insoutenable de "Non à l’aéroport !" L’entarteur court toujours, comme la vidéo sur internet.

19 Suite au rassemblement sur la ZAD, un nouveau lieu de résistance a été ouvert sur cette même zone près du village de la Grand’haie.
février 2011

28 Plusieurs associations sous l’égide de l’ACIPA (Solidarité écologie, Confédération paysanne...), la communauté de communes d’Erdre et Gesvres et Europe Écologie déposent un recours juridique contre le décret de concession signé le 28 décembre 2010 par le Premier ministre, l’état faisant de Vinci le concessionnaire de l’aéroport actuel puis de celui de Notre-Dame.,

14 Sur neufs terrains envisagés pour le barreau routier s’ouvre une quinzaine de campagne de sondages géotechniques. C’est la Saint-Valentin. Les manifestants offrent des cœurs brisés aux forces anti émeute qui bloquent les accès. Cœurs de pierre, les agents de l’état n’ont pas fondu en larmes.
janvier 2011

10 Le maire de Nantes commence sa traditionnelle tournée des vœux dans les quartiers nantais. Des avions en papier ornés de slogans perturbent le discours. Slogans, sifflets, tracts, deux banderoles. Une vingtaine de trublions disséminés sous le chapiteau rappelle le désastre de la politique de développement menée par la ville et sa métropole et le désastre programmé du projet d’aéroport. Le service d’ordre de la cérémonie intervient rapidement. Une demi-douzaine de voitures de police appelée en renfort.
décembre 2010

03 L’entreprise alphacoms est choisi pour faire la propagande de l’ayrault porc
mars 2010

01 Tracto-vélo contre l’aeroport

Une chronique de 2010 qui doit encore être intégré dans cette chronique ici peut être trouvé sur indymedia nantes
août 2009

Le Camp d’Action Climat s’organise sur la ZAD. Il y a entre autres une occupation de l’aéroport existant à Nantes.
février 2008

Déclaration d’Utilité Publique (DUP) déclarée pour 10 ans. Superficie 1650 Ha. La DUP donne un droit d’expropriation pa de préemption. Pendant 2 ans l’état est obligé d’acheter si un propriétaire veut lui vendre.
2007

Le Rosier est squatté. Le premier squat sur la ZAD.
2004

Fin du droit de préemption du Conseil Général. Les rachats de terres et bâtiments se font sur accord amiable avec le propriétaire uniquement.
2000

Création de l’Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport
1988

Fin du décret de ZAD, début du Droit de Préemption Urbain (DPU). Maintenant les maires peuvent donner leur accord ou désaccord au CG pour le rachat des terres et bâtiments.
1974

Décret de ZAD (Zone d’Aménagement Différé) Superficie : 1200 Ha (la commune de Héric n’est plus concernée). Le Conseil Général (CG) a préemption pour 7 ans renouvelable 1 fois.

Droit de préemption : Lors de la vente de terres ou de bâtiments le CG est le premier à pouvoir racheter. L’héritage est toujours possible.
1972

On découvre dans les journaux l’existence du projet de l’aéroport. Communes affectée par le projet : Notre Dame, Vigneux, Grandchamps, Héric, Le Temple. Superficie : 1350 Ha.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 13 Sep - 23:18

URGENT : tracteur et moutons de NDDL à Paris

une vingtaine de militant.e.s contre l’aéroport de Notre Dame des Landes (ACIPA & occupant.e.s de la ZAD) viennent d’arriver sur la Champs de Mars à la veille de la Conférence environnementale.

- La Conférence environnementale des 14 et 15 septembre a censuré les sujets tabous, dont le projet de Notre Dame des Landes.

Bientôt expulsés, nous venons avec tracteur et animaux pour pâturer le Champs de Mars, le 13 septembre à 16 h 00

Solidarité avec la lutte contre l’aéroport de NDDL et son monde !

Des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes s’installent au Champ-de-Mars 13/09

Un groupe de 25 opposants au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes est arrivé à Paris, aujourd’hui, vers 15 h 30. Partis de Notre-Dame-des-Landes avec un tracteur et des moutons, ils se sont installés au Champ-de-Mars. Ces opposants reprochent à la conférence environnementale des 14 et 15 septembre de « censurer les sujets tabous, dont le projet de Notre-Dame-des-Landes ». Ils entendent aussi « dénoncer le gouffre financier que serait ce projet, alors qu’en pleine crise économique, c’est la sobriété budgétaire qui devrait s’imposer ; et condamner le choix de construire un aéroport en détruisant le bocage, plutôt que d’aménager l’existant si besoin ».

Ce vendredi, un autre groupe de cinquante personnes devrait rejoindre le marathon de la sobriété énergétique, place d’Iéna, à 9 h 30.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Ven 14 Sep - 22:44

Après les verdicts du Tribunal de St Nazaire

Après les verdicts du tribunal de Saint Nazaire : deux jugements à l’évidence très politiques, mais, sur le fond, deux dénis de justice au seul regard des faits.

En condamnant Sylvain Fresneau, paysan à Notre Dame des landes et président de l’ADECA, à un mois de prison avec sursis pour violences sur forces de l’ordre tout en ne retenant pas l’interdiction de manifester sur le territoire de la commune demandée par la Procureure, le tribunal de Saint Nazaire a sans doute « choisi l’apaisement » comme l’a indiqué Maitre Lemoigne, l’avocat de Sylvain. Mais en retenant motif à condamnation, il n’a pas dit la justice.

De la même façon, il est scandaleux que Clément ait été condamné à deux mois de prison avec sursis pour avoir refusé un prélèvement ADN pour des faits supposés de violence à gendarme pour lesquels il a été relaxé.

Deux jugements à l’évidence très politiques, mais, sur le fond, deux dénis de justice au seul regard des faits.

Les Alternatifs 44 renouvellent leur soutien à Sylvain Fresneau, qui a décidé de faire appel de cette condamnation, et Clément. Ils appellent à poursuivre la mobilisation citoyenne contre l’inutile projet de construction d’aéroport dont la prochaine étape sera vendredi prochain à Paris avec l’installation d’une vigie citoyenne à l’occasion de l’ouverture, par le Président de la République, de la Conférence gouvernementale sur l’environnement.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 20 Sep - 21:55

Notre Dame des Landes : lettre ouverte à Philippe Grosvalet, président du Conseil Général de Loire Atlantique par le CéDpa

A Paris le 14 septembre dernier

Monsieur le Président,

C’est avec un mélange de colère et de consternation que nous avons découvert vos propos dans Ouest- France du 15 septembre. Que vous défendiez le projet de Notre Dame des Landes est parfaitement normal, compte tenu de vos positions et de vos engagements antérieurs. Que vous vouliez qu’il se fasse, nous l’avons compris depuis longtemps, notamment depuis la publication, dans le magazine du Conseil général de juin dernier, d’un encart de 8 pages à la gloire de ce projet d’aéroport présenté déjà comme une réalité. Mais que vous affirmiez, de manière péremptoire « qu’il n’y a aucun obstacle » et que « d’ailleurs l’aéroport est commencé », cela s’appelle du mensonge.

Nantes le 17 septembre

A notre connaissance, il reste précisément des obstacles, dont des recours juridiques et une enquête loi sur l’eau pour laquelle la commission d’enquête n’a pas encore rendu son rapport. A moins que vous ne connaissiez déjà les conclusions des juridictions et de la commission d’enquête ? A moins que vous n’ayez déjà reçu de la Préfecture les arrêtés donnant toutes les autorisations ? Il faudra nous expliquer comment cela est possible dans un état de droit, et avec un gouvernement qui dit vouloir être exemplaire ! Est-ce digne d’un élu, qui plus est président d’une grande collectivité, de prendre ainsi des libertés avec les procédures ?


Nous transmettrons bien évidemment à la Présidente de la commission d’enquête votre interview pour qu’elle puisse juger de la considération que vous portez à son travail.

En réalité, Monsieur le Président, vous cédez au défaut le plus commun des politiques : vous pensez que votre volonté et votre verbe suffiront pour plier la réalité à votre désir. Vous dites que ceux qui prétendent que ce projet n’ira pas à son terme sont irresponsables ? Nous pensons, nous, que ce sont les porteurs de ce projet qui le sont, en persévérant dans un transfert inutile, coûteux et destructeur ; en avouant aujourd’hui que l’on aura « une desserte de haut niveau par la route » alors que la commission du débat public avait demandé que le nouvel aéroport soit parfaitement relié en transport en commun ; en avouant que le train c’est « à très long terme » pour ne pas dire jamais ? En avouant enfin que la question du maintien de la piste à Bouguenais est toujours pendante et qu’il faudra vraisemblablement payer alors qu’en 2010 la somme votée par les collectivités pour leur participation au projet avait été présentée aux élus comme ferme et définitive…


Une dernière question, Monsieur le Président : si les opposants ne représentaient pas une véritable menace pour la réalisation de ce projet, en feriez-vous autant vis-à-vis de l’opinion pour faire croire à sa réalisation ?

Bien que vos propos, rapportés dans cette interview, nous semblent très irrespectueux du droit, nous sommes toujours prêts à vous présenter nos arguments.

Soyez sûr, en tout cas, Monsieur le Président, de notre entière détermination à continuer à « faire obstacle » et recevez nos salutations militantes !

Les coprésidents du CéDpa Françoise Verchère – Jean Paul Naud

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 27 Sep - 0:01

Aéroport, Airbus et emplois : parlons-en, Françoise Verchère conseillère générale de Loire Atlantique, militante du Parti de Gauche, co-présidente du CéDpa (collectif des élu-e-s doutant de la pertinence d'un aéroport à Notre Dame des Landes)

Dans les arguments des porteurs de projet de Notre Dame des Landes, celui de la création d’emplois nous est resservi à l’envi. Même la crise, qui devrait inciter plutôt à la prudence est appelée en renfort pour justifier le transfert. Premier tour de passe-passe : on affirme qu’au Nord-Loire le nouvel aéroport va ipso facto enclencher un mouvement de création d’emplois alors qu’il s’agit d’abord de transfert d’emplois et on fait croire en même temps au sud-Loire que le départ de Nantes-Atlantique, en libérant de fabuleuses potentialités, permettra le développement de nouveaux emplois. Vous allez avoir un aéroport ? Formidable, votre développement est assuré ! Vous perdez votre aéroport ? Formidable, l’avenir est à vous ! Sauf à croire à la multiplication des pains, pardon des emplois, en ces temps difficiles, on tique un peu…Mais quand on creuse la question, on hurle !

De 1700 à 2000 emplois en moins au Sud-Loire

Commençons par regarder de près les conséquences qu’aurait sur le Sud-Loire le transfert de l’aéroport : une étude de 2011 dont on a fort peu parlé publiquement mérite une lecture attentive ; elle n’émane pas de dangereux opposants mais du CETE-Ouest, c’est-à-dire de l’État et s’intéresse « aux conséquences pour les entreprises et estimation des mouvements de relocalisation potentiels ». Que dit-elle ? Précisant les études précédentes, elle réaffirme que de 1850 à 2130 emplois directs générés aujourd’hui par l’aéroport sont potentiellement transférables. 2130 emplois, excusez du peu…cela pourrait peut-être faire peur aux élus et habitants du Sud-Loire dont on sait qu’il est déjà fortement déficitaire en emplois par rapport au Nord-Loire (le Pont de Cheviré le montre tous les matins et tous les soirs…) ? L’étude analyse les différents emplois de la zone (compagnies aériennes, 650 emplois ; services aéroportuaires, 400 ; emplois publics 410 ; entreprises du secteur du fret, 760 dont 580 dépendant de l’aéroport) puis essaie de préciser quels emplois seraient forcément transférés et quels emplois resteraient éventuellement sur place. Les rédacteurs sont d’une extrême prudence (« ce sera beaucoup moins, on ne sait pas vraiment, ça dépend de la stratégie de tel ou tel… ») et évitent d’ailleurs tout tableau récapitulatif qui montrerait clairement l’impact du transfert ! En faisant le calcul, on arrive en tout cas à ce premier constat : 1100 emplois sont sûrs de passer du Sud au Nord (compagnies aériennes, 420 ; emplois publics, 371 ; transport et fret 300). Ensuite viennent les incertitudes, qui parfois semblent bien théoriques… :

1.L’étude qui a chiffré à 400 les emplois dans les services aéroportuaires et les entreprises sous contrat avec l’exploitant actuel (restaurants, agence de voyage, gestion des bagages, sûreté, nettoyage) n’avance aucune hypothèse sur le nombre d’emplois transférés au motif qu’on ne connaît pas le projet du concessionnaire et que les entreprises actuelles ne seront pas forcément les entreprises choisies demain…mais il y aura forcément un impact. Avançons donc une hypothèse et prenons donc la moitié de ce chiffre : 200.

2.La société Régional (filiale d’Air France pour les vols intérieurs) compte aujourd’hui 400 emplois puisque c’est le siège qui est installé à Bouguenais. 200 sont directement liés à l’activité de Nantes-Atlantique et partiront. Qu’en sera-t-il des autres ? Régional gardera-t-elle son siège et ses 200 autres emplois sur place ? Rien n’est moins sûr…

3.Le service des douanes est un service d’état indispensable évidemment sur le nouvel aéroport ; l’étude a diagnostiqué que les nombreuses entreprises de fret de la zone aéroportuaire utilisent non pas l’aéroport lui-même, mais les services des douanes ; en effet, le fret avionné est très limité et passe pour l’essentiel dans les soutes des avions passagers. En revanche le fret camionné utilise les services douaniers présents sur la zone aéroportuaire. Les questions qui se posent sont donc les suivantes : peut-on imaginer que l’État garde deux services douaniers à trente kilomètres de distance ? Comme c’est peu probable financièrement parlant, il faut d’abord rajouter les 20 emplois de ce service au transfert et surtout imaginer les conséquences sur les entreprises de fret actuellement situées sur le D2A et leurs 760 emplois… L’étude avance une hypothèse de 300 emplois vraiment dépendants auxquels s’ajouteraient une partie des 280 emplois du secteur de la messagerie…prenons donc un chiffre moyen de 400.

4.Et passons sur les 22 postes de Météo-France dont personne ne dit s’ils resteraient à Bouguenais ou iraient à NDL…

Et les hommes dans tout ça ??

De 70 % à 80% de ceux qui occupent ces emplois aujourd’hui habitent au Sud-Loire ; l’étude reconnaît que « l’accompagnement des ces salariés dépendra des entreprises »…Croit-on que les entreprises (Air-France par exemple dont les comptes ne sont pas vraiment flamboyants) vont payer des bons d’essence à leurs salariés ou mieux un déménagement ? …En fait, on compte sur le départ progressif des salariés habitant le Sud-Loire (retraite, départs « volontaires », dégraissages ?) pour rééquilibrer tout ça et éviter l’asphyxie complète de Cheviré !

Au total, c’est donc très probablement entre 1700 et 2000 emplois qui partiraient en cas de transfert, avec tout ce que cela signifie pour ceux qui les occupent et pour le secteur. Une paille !!! Qu’en pensent les habitants et les élus du secteur ??

Airbus et l’arlésienne de la piste,

Et revoilà la piste d’Airbus sur laquelle le flou le plus total continue à régner ! Il y aurait de quoi devenir fou si l’on n’était malheureusement habitué aux déclarations successives et contradictoires des porteurs de projet. En 2003, au moment du débat public, le directeur de l’usine questionné notamment par la ville de Bouguenais a fini par dire du bout des lèvres avoir besoin de la piste (du bout des lèvres parce qu’il n’avait pas l’intention d’en payer l’entretien tout simplement !). Aussitôt, main sur le cœur, les politiques ont juré qu’on ferait tout pour garder cette piste, évidemment ! (comment, à quel coût ? On verrait plus tard…). En 2009, soudain, le maire de Nantes affirme qu’il ne restera rien à Bouguenais et qu’on trouvera une solution alternative pour Airbus (barge, route…). Patrick Mareschal, alors président du Conseil Général prétend lui lors d’un débat public à Bouguenais début 2010 avoir reçu une lettre d’Airbus disant qu’il n’y avait pas de problème à supprimer la piste. On va travailler plusieurs années, à grand renfort d’études sans doute, sur ces alternatives. Et cet automne la conclusion tombe : Il faut garder une piste pour Airbus ! Évidemment ! Il n’y a pas d’usine Airbus sans piste associée, on le sait depuis toujours…Mais où en est-on sur les conséquences du maintien de la piste ? Alors là, le flou total continue…quel coût ? quelle prise en charge financière ? par qui ?

Rappelons deux ou trois choses : la précédente concession de gestion de l’aéroport à la chambre de commerce incluait la piste de Bouguenais et celle de Saint-Nazaire utilisée par Airbus mais ouverte comme Nantes à l’aviation générale ; une manière d’offrir à l’entreprise sur les deux sites un bel avantage qui ne pouvait pas être attaqué (par Boeing par ex, devant l’OMC, le gendarme de la concurrence libre et non faussée.). Le nouveau contrat signé par AGO inclut bien toujours Saint-Nazaire, mais pas Bouguenais. Alors qui paiera ? Airbus a les moyens ? A voir…les collectivités ? Exsangues, non, les collectivités ? Mais l’actuel Président du Conseil Général vient d’affirmer qu’il était prêt à participer au tour de table financier. Quand on aime Vinci, on ne compte décidément pas ! Et que change le maintien de la piste sur les projets de réutilisation du site de Bouguenais ? L’État pensait bien payer sa quote-part financière pour le nouvel aéroport en vendant ses terrains actuels, quel sera son manque à gagner ? Où retrouvera t-il de l’argent en ces moments d’économies obligatoires ?

En guise de conclusion provisoire :

Est-il normal que le silence et l’improvisation règnent sur des questions aussi sensibles que l’emploi local et l’avenir d’Airbus alors qu’elles ont été posées depuis plus de quinze ans ? On comprend que les porteurs de projet ne veuillent pas en parler trop, cela risquerait de mettre à mal l’avenir radieux qu’ils promettent à tous avec NDL. Ils promettent en effet un bel enrichissement du sud de l’agglomération avec, notamment une valorisation d’espaces immobiliers. Dans quelle mesure ? Personne ne le sait, les chiffres et les projets les plus fantaisistes circulent, toujours flatteurs, parfois démagogiques. Raisonnant encore et toujours sur les logiciels des années fastes, beaucoup d’élus croient en ces promesses de richesses et de croissance. Ils oublient, ou refusent d’admettre qu’il y a derrière ce projet de nouvel aéroport des groupes et des hommes dont les intérêts financiers priment sur les intérêts sociaux et collectifs. Car, malheureusement, il est parfaitement possible, d’apporter une plus-value, de créer des richesses et certaines formes de développement en détruisant l’emploi. Mais ces fossoyeurs du travail en Sud Loire enroberont bien sûr leurs discours de promesses et, la main sur le cœur, exprimeront leur attachement à la défense de l’emploi, du bien-être, et de l’équilibre social.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 13 Oct - 0:39

Risques accrus d’expulsions sur la ZAD (Notre-Dame-Des-Landes)

Plusieurs sources laissent penser que des expulsions sont imminentes. Nous avons eu vent d’une première vague d’expulsion pour le mardi 16 octobre à l’aube. Nous avons eu des informations précises telles que le lieu d’hébergement des troupes mobilisées, l’itinéraire prévu pour rejoindre la zone, l’effectif engagé, soit 500 gendarmes. Cette première vague devrait concerner les maisons déjà expulsables ainsi que les cabanes. Une seconde vague devrait suivre une dizaine de jours plus tard., visant cette fois les cabanes dans les arbres et 3 maisons, la Sécherie, les Rosiers et la Saulce, dont l’huissier a choisi en août d’avancer la date d’expulsabilité, la passant du 15 novembre au 27 octobre.

Depuis plusieurs semaines des équipes de police se sont déplacées sur la ZAD pour faire des repérages préparatifs, comme mesurer la hauteur des cabanes dans les forêts par exemple. Des équipes en civils se déplacent actuellement, certaines dans des véhicules immatriculés dans la région parisienne. Mardi dernier (9 octobre) le dernier squat de Grands Champs a été expulsé à l’aide d’un impressionnant dispositif policier. Cette semaine encore les dispositifs de sécurité ont été renforcés devant le Conseil Général, le Tribunal de Nantes et d’autres lieux stratégiques, les contrôles routiers se sont quant à eux multipliés sur et autour de la ZAD. La presse reconnaît d’ailleurs que le dispositif pourrait en réalité cacher une opération en préparation contre la ZAD.

Nous nous tenons prêts.

Un appel a été publié appelant les groupes et individus souhaitant s’inscrire en solidarité avec la lutte ici à effectuer des actions décentralisées (voir zad.nadir.org). Toutes les initiatives sont et seront les bienvenues.

Les personnes souhaitant venir sur la ZAD sont invitées à s’organiser en conséquence : être conscientes de l’urgence dans laquelle nous allons être, prévoir au maximum de quoi être autonome.

Nous nous préparons logistiquement contre les expulsions, nous appelons les amiEs d’ici et d’ailleurs, voisinEs, à venir nous soutenir.

Dans tous les cas vous pouvez suivre les évolutions sur le site de la ZAD.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 16 Oct - 1:27

Confirmation d’expulsion demain, mardi 16

Aujourd’hui lundi 15 octobre, un important dispositif policier/militaire s’est mis en place, confirmant très probablement les menaces d’expulsions pour demain mardi 16 :
600 CRS qui viennent de Nantes
400 GM (gardes mobiles) actuellement sur un parking d’hôtel à Héric
tout le dispositif de GM de Châteaubriant
26 cars et 4 paniers a salade arrivant d’Angers
Ces informations nous ont été communiquées par des personnes ayant vu ces différents déploiements militaires/policiers.
Dans cette situation, on vous appelle à venir à partir de 5h30 (pour essayer d’arriver avant le bouclage de la zone) sur la zone, possibilité de se retrouver à la Vache rit. L’Acipa y donne rdv à 9h pour faire un point.
Il se peut que les communications téléphoniques par portables ne soient pas possibles sur la zone pendant la période des expulsions.
Nous donnerons très régulièrement des informations sur ce site.
Appel à actions au moment des expulsions de la ZAD partout où vous êtes

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  gérard menvussa le Mar 16 Oct - 20:27

Communiqué du npa :
Le gouvernement tente de passer en force à Notre-Dame-des-Landes.
mardi 16 octobre 2012

Depuis ce matin des forces de polices présentes massivement sur le terrain du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes sont en train d’intervenir pour vider des maisons situées sur le site, occupées par des opposants au projet. Ce que le gouvernement de Sarkozy-Fillon n’avait pas pu faire le gouvernement Hollande-Ayrault le tente aujourd’hui : passer en force contre la mobilisation et la résistance des habitants, des associations, de tous ceux qui refusent ce projet pharaonique, inutile et coûteux aux conséquences négatives sur l’environnement. Le gouvernement veut démontrer « sa fermeté » sur ce dossier comme il a tenté de le faire en gazant les salariés venus manifester au Mondial de l’automobile. Après s’être aplati face aux patrons-pigeons, après avoir démontré son incapacité à s’opposer aux plans de licenciements des patrons de l’automobile, après avoir clos le débat sur la dépénalisation de la consommation du cannabis donnant ainsi des gages à la droite, cette agression est une provocation supplémentaire contre le mouvement social. Ce gouvernement n’est décidément pas le nôtre et la question doit être posée aux écologistes. Que sont-ils prêts à accepter de ce gouvernement ? Cécile Dufflot et Pascal Canfin ont-ils l’intention d’entériner ce nouveau coup de force en se taisant comme ils l’ont fait pour le traité européen ?

Le NPA pour sa part appelle à la mobilisation, à la résistance. Il réaffirme sa solidarité avec toutes celles et ceux qui sont engagés dans cette mobilisation. Il appelle l’ensemble des forces politiques et sociales à faire front, unitairement, pour exiger l’arrêt immédiat de l’intervention policière, à s’opposer au projet d’aéroport et à ce gouvernement qui tente par la répression de l’imposer.

Montreuil, le 16 octobre 2012
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mer 17 Oct - 13:24

La gendarmerie a commencé ce matin à évacuer plusieurs maisons dans lesquelles se sont installés des adversaires de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Une importante opération d'évacuation par les forces de l’ordre de maisons squattées par des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes, a eu lieu mardi matin. Plusieurs dizaines de véhicules de gendarmerie et de CRS ont convergé dans la nuit de plusieurs directions en convoi vers cette zone et les premières évacuations ont débuté peu avant 7 heures, selon les opposants à l’aéroport. Plus de 500 gendarmes et CRS étaient engagés, a-t-on appris sur place auprès des forces de l’ordre.

Plusieurs hélicoptères tournaient au dessus des lieux et les opposants avaient enflammé un barrage en travers d’une des routes, au milieu d’un bocage très dense de haies et de fossés. Vers 7h15, au lieu-dit le Bel Air, des CRS se sont approchés pour demander aux occupants des lieux de partir. Après l'évacuation de leurs meubles ces derniers, une vingtaine de personnes, ont été évacués de force en scandant «on n’est pas des voyous» et «on vit ici, on reste ici».

L’opération «concerne sept occupations illégales sur des espaces bâtis et quatre zones d’occupation illégales non bâties», a indiqué la préfecture de Loire-Atlantique dans un communiqué. «Cette situation ne doit pas être confondue avec celle des personnes présentes légalement sur le site depuis avant la date de déclaration d’utilité publique du projet en 2008 et concernées par une procédure d’expropriation dont l’exécution n’est pas d’actualité», a ajouté la préfecture.

Notre-Dame-des-Landes. Coup de force contre des opposants à l'aéroport

Une importante opération d'évacuation par les forces de l'ordre de maisons squattées par des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes, a débuté ce matin peu après 7h. [Notre dossier sur Notre-Dame-des-Landes]

Plus de 500 gendarmes et CRS, plusieurs hélicoptères, plusieurs dizaines de véhicules sont sur place. Un barrage érigé par les opposants en travers d'une des routes sinuant au milieu d'un bocage très dense de haies et de fossés...Notre-Dame-des-Landes est ce matin en quasi état de siège. Presse Océan note des tensions, mais pas de violence.

Vers 7h15, au lieu-dit le Bel Air, des CRS se sont approchés pour demander aux occupants de sept maisons de partir. Après l'évacuation de leurs meubles ces derniers, une vingtaine de personnes, ont été évacués de force en scandant "on n'est pas des voyous" et "on vit ici, on reste ici". Ils font partie de la centaine d'opposants à l'aéroport très mobilisés. [Le site de l'ACIPA : http://acipa.free.fr/]

7 maisons, quatre zones non bâties

L'opération "concerne sept occupations illégales sur des espaces bâtis et quatre zones d'occupation illégales non bâties", indique la préfecture de Loire-Atlantique. Cette situation ne doit pas être confondue avec celle des personnes présentes légalement sur le site depuis avant la date de déclaration d'utilité publique du projet en 2008 et concernées par une procédure d'expropriation dont l'exécution n'est pas d'actualité", ajoute la préfecture.

En guise de première riposte, les opposants ont investi dès 7h la fréquence 107.7, antenne des autoroutes Vinci, le groupe concessionnaire du projet d'aéroport. ,

Deux premières expulsions en octobre

Cette évacuation matinale fait suite à une première expulsion d'une quinzaine de personnes, le 9 octobre dernier, dans une commune proche de Notre-Dame-des-Landes. Une autre a eu lieu lundi soir dans une maison fermée et gardée par le concessionnaire du projet d'Aéroport du Grand Ouest (AGO), réoccupée depuis samedi dernier par une centaine de militants. Toujours à Notre-Dame-des-Landes.

Les travaux préparatoires à la construction de l'aéroport (bilan archéologique, construction du barreau routier) doivent commencer début 2013 pour un achèvement prévu en 2017 et impliquent que les maisons rachetées par le concessionnaire et celles qui ont fait l'objet d'une procédure d'expulsion soient en grande partie vidées.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Ven 19 Oct - 21:01

ILS L’ONT FAIT !

Ce mardi à l’heure du laitier le gouvernement socialo-écologiste a envoyé ses chiens pour briser la résistance qui s’était installée à Notre-Dame-des-Landes (en Loire-Atlantique) contre le projet de nouvel aéroport. Il a fallu moins de six mois au pouvoir pour que son vrai visage de haine contre ceux qui osent essayer de l'empêcher de bétonner en rond se dévoile aux yeux du plus grand nombre. Plus de 1000 policiers ont entamé une véritable opération de nettoyage pour expulser des habitants opposés au projet et installés depuis des mois ou des années sur le futur chantier et détruire les maisons qu’ils avaient construites. L’ordre policier se met méthodiquement en place : après les expulsions des campements de Roms et celles de différents squats dont le CREA à Toulouse, ce sont toutes les révoltes sociales, qui ne peuvent manquer de naître contre leur crise, qui sont visées.
Le projet de nouvel aéroport, comme tous les grands travaux ruineux et inutiles (autoroutes, lignes à grande vitesse, nouveau réacteur nucléaire et ses lignes à haute tension...), est imposé aux forceps. Ce défrichement productiviste des espaces ne répond pas aux besoins réels des populations, mais à la nécessité pour des multinationales capitalistes (ici Vinci) de maintenir à tout prix leur logique de profit, fût-ce au prix de la répression et du saccage environnemental. Le discours du gouvernement, dirigé par Ayrault, le premier promoteur de cet "ayraultport", sur les "gisements de croissance et d'emplois" ne témoigne, dans un capitalisme peinant à trouver de nouvelles sources de profit, que du soutien permanent et indéfectible de l'Etat à ce modèle mortifère, à cette fuite en avant dans le saccage social et environnemental. Face aux résistances des populations, ces "partenariats privés d'utilité publique" reflètent aussi la volonté du pouvoir de quadriller toujours plus nos espaces de vie pour les mettre sous contrôle.
Nous appelons à manifester notre solidarité avec les habitants de la ZAD par tous les moyens à notre disposition.

Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux
Collectif poitevin pour l’arrêt immediat du nucléaire (copain)
Démocratie réelle
Droit au logement (DAL 86)

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 20 Oct - 13:37

https://zad.nadir.org/spip.php?article330

La Pointe, qui devait abriter la discussion de rentrée en luttes contre l’aéroport et son monde demain samedi a été expulsée hier jeudi. La discussion se retrouve donc sans logis. Malgré tout, elle nous semble d’autant plus pertinente qu’avant ces expulsions, même si son contenu sera peut-être un peu différent de ce qu’on avait prévu.

Pour l’instant, on n’a pas trouvé de lieu de repli - la ZAD est toujours fliquée et d’accès difficile. On cherche toujours du côté de Nantes... et au pire il n’est pas censé pleuvoir demain.

Une manif est prévue demain à 11h à Nantes en réaction aux expulsions sur la ZAD. On vous invite à se retrouver après la manif. Pour celleux qui ne pourraient ou ne voudraient pas venir dès 11h, on vous attendra entre 13h et 14h au square Daviais. La bouffe qu’on vous avait promise devrait être là aussi. On ira ensemble au lieu qu’on espère avoir trouvé à ce moment. Merci de faire passer le mot !
La rentrée en lutte contre l'aéroport et son monde

Samedi 20 Octobre à La Pointe (commune du Temple de Bretagne)

Où en est le projet d'aéroport ? C'est quoi les dernières infos ? Où en est la lutte ?

Dans cette lutte, les moments de rencontre sont souvent brefs, autour de rassemblements, procès, manifs… Ce sont des moments importants pour se croiser mais ils sont peu propices au développement de liens forts et de débats entre les personnes et groupes engagées dans la lutte.

Depuis le début de l'été, l'envie de dépasser cette situation est dans l'air. Avec l'arrivé des premiers travaux (2013 pour le barreaux routier) et des expulsions, il paraît de plus en plus important de se donner des moyens collectifs d'échange d'informations et de coordination.

On propose de prendre une journée pour se rencontrer, parler de la situation de la lutte, envisager des perspectives, etc… Pour que l'opposition à ce projet prennent encore de la force, que chacun et chacune puisse y trouver une prise, avoir une vision des enjeux et des stratégies possibles à venir, s'échanger des propositions.

À l'appel d'opposant-e-s au projet d'aéroport impliqué-e-s dans différentes collectifs de lutte à Nantes et ses alentours, sur la ZAD et ailleurs

Au programme :
À partir de 12h , accueil et buffet
14h : discussions en assemblée puis groupes par problématique ou thématique
Apéro

Accès
La Pointe se trouve sur la D15 du Temple vers Fay à gauche




--------------------------------------------------------------------

Rassemblements ce samedi 20 octobre

à la Paquelais :
à 16h, appel à une déambulation de soutien en face de l’éco-musée, afin de rejoindre le sabot en lutte !

Nantes :
à 11h rassemblement devant la Préfecture (Pont Morand).

Angers :
à 17h30, place du Ralliement
Rassemblement place du Ralliement à Angers à 17h30 contre l'Ayrault-porc.

Manif de droite et de gauche-caviar (et d'écolo recyclé) pour dénoncer l'absurdité du projet d'Ayrault-porc à Notre-Dame des Landes.

L'habit faisant souvent le moine (la nonne), prière de venir en tenue de géomètre / aménageur-se / urbaniste / consultant-e de cabinet d'études spécialisé-e dans la protection des zones humides / patron-ne / voyageur-se de classe affaire / journaleux-se / élu-e / actionnaire de Vinci / contribuable réactionnaire en colère / citoyen-ne responsable préoccupé-e par le rayonnement économique de sa métropole etc etc...
Faites votre choix et venez nombreux-ses !
http://nantes.indymedia.org/article/26331


Paris :
à 12h, rassemblement pique-nique, place Édouard-Herriot, Paris 7ème

Suite à l’expulsion indigne et brutale en cours à Notre-Dame-des-Landes, nous appelons à manifester notre soutien aux expulséEs de la Zone à défendre et à continuer de résister au projet d’aéroport, Samedi 20 octobre 2012 à 12 h, pour un pique-nique place Édouard-Herriot, Paris 7ème, métro Assemblée nationale.

Les moyens disproportionnés employés pour déloger les habitantEs et leurs soutiens ne masquent plus les intentions du gouvernement et de Vinci. Il s’agit de soumettre par la répression et la force brute à un mécanisme à broyer le vivant, détruire le lien social. D’imposer un Grand Projet inutile, véritable gouffre financier.

Pour rappel, il vise à raser 2 000 hectares de bocage, démembrer 40 000 hectares aux environs de Nantes et Rennes et donc y détruire la biodiversité. Construire un aéroport sur un terrain argileux et très fertile avec les affaissements qui en découleront alors qu’un aéroport volontairement sous-exploité existe déjà. Construire un barreau routier titanique et laisser place partout autour à d’énormes zones commerciales ou industrielles.

UNE CATASTROPHE ÉCOLOGIQUE ET SOCIALE EST EN COURS. MOBILISONS-NOUS.

Nous appelons à un pique-nique de solidarité avec les habitantEs de Notre-Dame-des-Landes, samedi 20 octobre 2012 à 12 h, place Édouard-Herriot, Paris 7ème, métro Assemblée nationale.
http://paris.indymedia.org/spip.php?article11945


Quimper :
à 12h, Manif devant la préfecture.

----------------------------------------------------------

Pétition mise en ligne : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/dame-landes-oui-debat-expulsions-522.html

une vidéo : http://vimeo.com/51634804

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Lun 22 Oct - 19:03

Notre Dame des Landes : contre les expulsions, près de 2000 manifestant-e-s dans les rues de Nantes



Malgré l’horaire atypique, 11h un samedi matin, malgré surtout l’épuisement des personnes habitants sur la zone de Notre Dame des Landes, sans compter une fois de plus un effarant déploiement policier près de 2000 personnes ont manifesté ce samedi matin dans les rues de Nantes. C’est un indéniable succès qui démontre à qui en aurait douté que la résistance à la construction du projet d’aéroport n’est nullement ébranlée par la violence, « sécurisation » dit le Préfet, mise en œuvre par le gouvernement depuis une semaine.

« Les opérations d’évacuation ont mon soutien entier » vient d’affirmer dans un communiqué le président du Conseil Général, M. Grosvallet, 48 heures après que son collègue du Conseil régional, M. Auxiette, ait également dans un communiqué affirmé son appui à l’effarante intervention policière actuellement à l’œuvre sur le site de Notre Dame des Landes.

Comment ne pas être révolté par ces déclarations des idylles socialistes au seul regard des faits. Jugez-en :
- six cent hommes sont en permanence mobilisés pour permettre la destruction des maisons – vides - occupées par des squatteurs depuis plus de deux ans. Ils seront à nouveau en masse sur le site la semaine prochaine, a annoncé le Préfet de Région,
- les habitations de fortune construites par ces militant-es- sont également systématiquement détruites,
- deux hélicoptères tournent en permanence autour du site, avec projecteurs pour la nuit,
- les téléphones mobiles sont brouillés dans la zone interdisant le droit aux communications,
- une route départementale est coupée,
- les familles se voient interdire l’accès aux habitants, y compris aux personnes âgées habitant sur le site,
- les habitants sont soumis à de multiples tracasseries et contrôles policiers pour accéder simplement à leur domicile,
- les journalistes se sont vus interdire l’accès au site de Notre Dame des Landes pendant l’offensive policière nocturne, ainsi pas de témoins,
- plus d’une centaine de jeunes se retrouvent aujourd’hui sans domicile dans des conditions climatiques extrêmes et sans que rien ne leur soit proposé,…

C’est à cette véritable chasse à l’Homme, à ces multiples et répétées atteintes aux libertés démocratiques élémentaires, décidées au plus haut sommet par le gouvernement Ayrault, qu’Auxiette et Grosvallet apportent leur appui.

Plus que jamais, Notre Dame des landes = culture de résistances.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 23 Oct - 22:11

Amis désobéissants,

Depuis une semaine sur la zone du projet d'aéroport de Notre Dame Des Landes, les socialos/écolos envoient leurs forces militaires, pour arraser la ZAD ! Vinci n'aura plus qu'à se ramener avec ses bétonneuses pour achever le travail d’arasement du territoire ! Et tout cela se déroule dans un silence médiatique assourdissant !

Les militaires détruisent ainsi des dizaines d'arbres dans les chemins, pour empêcher d'éventuelles barricades; détruisent de vieilles maisons en pierre où de nombreux/se-s habitant-e-s y ont vécu, parfois sans que les procédures d'expulsions soient légales !, brûlent les cabanes, condamnent des parcelles entières en amenant leurs machines de guerre et de de destruction sur des terrains complètement noyés (d'ailleurs comment peut-on faire un aéroport sur des zones aussi humides !).

Des jardins sont volontairement parcouru par des pelleteuses, des maisons ancestrales détruites dans l'urgence !

Ce qui se passe sur la ZAD ressemble fort à une politique de la terre brulée !


Le préfet l'avait bien déclaré dans la presse le week-end dernier. La volonté affiché est de saper le moral des résistant-e-s sur place et de leur priver de moyen de retrait, de repos et d'autonomie alimentaire! On croirait entendre les déclarations d'un général de guerre sur les moyens d'éteindre une résistance !

Les chars ne sont pas sur la zone, mais c'est tout comme ! La ZAD ressemble véritablement à une zone en guerre !

Nous sommes nombreux-se-s à être en rage et en pleurs contre la destruction de ces maisons, terrains et arbres qui représentaient beaucoup pour nous !

Mais devant le nombre de forces militaires qu'ils ont déployé, et la facilité pour eux/elles de nous user par un harcèlement constant (n'oublions pas qu'ils peuvent se reposer tous les soirs dans des hotels payés au frais de l'Etat !), nous ne sommes jamais assez, malgré les camarades venu-e-s rejoindre la zone, pour les empêcher de détruire cette zone magnifique et unique qu'est la ZAD !

Nous devons en finir avec cette occupation militaire et la destruction systématique de nos espaces de vies !

Venez nous rejoindre ou nous soutenir sur place !

Mais vous pouvez aussi nous aider de différentes manières :

-harcelez les médias, appelez-les et décrivez leur la manière totalitaire dont se déroule l'opération d’arasement de la ZAD ! Demandez-leur de venir sur place et d'écouter la parole de ceux/celles qui résistent sur place, et non pas de bêler gentiment devant le préfet !

-Organisez des manifestations dans toutes les villes de France, des actions devant les sièges de Vinci, du Ps et d'EELV dans chaque département.

-Aux paysan-ne-s de France et d'ailleurs : vous arrivez à vous mobiliser fortement pour des questions du prix du lait, mais ici sur la ZAD, se joue la survie du monde paysan dans son ensemble ! Il est temps de dire stop au bétonnage de nos territoires et à la destruction de la nature !
Des opérations escargots, des barrages filtrants, des manifestations dans les villes sont possibles partout en France ! Soutenez-nous !

-Aux membres du Ps et d'EELV qui sont choqués par la démonstration de force militaire du gouvernement, vous avez la possibilité de leur montrer que vous n'êtes pas que des membres du parti ! Et que l'action la plus courageuse et la plus déstabilisante pour eux/elles est de leur rendre votre carte de parti en expliquant votre refus de cette politique !

-Toutes vos idées de soutien/d'action qui permettront d'amplifier la résistance sur place, et de voir un jour cette alliance militaire/privée de cesser sur NDDL et partout ailleurs, sont les bienvenu-e-s !

Nos vies valent mieux que leurs profits !

Notre droit à l'auto-détermination est légitime, pas leur volonté de mater notre contestation !

Aidez-nous à briser leur machine de guerre!

Des révolté-e-s non-résigné-e-s

Pour suivre les infos en direct de la lutte : http://zad.nadir.org

D'autres blogs pour des infos sur la lutte : http://nddlagirdesobeir.noblogs.org & http://lutteaeroportnddl.wordpress.com

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mer 24 Oct - 22:59

Notre-Dame-des-Landes : Alternative libertaire soutient le combat contre les expulsions Alternative libertaire, le 23 octobre 2012

La lutte contre la construction d’un nouvel aéroport à Nantes vit des moments difficiles. Les expulsions ont commencé et la zone occupée (rebaptisée Zone A Défendre) est devenue littéralement une zone de non droit pour les habitant-e-s et les occupant-e-s. Nous condamnons la violence déployée depuis la semaine dernière lors des expulsions par les gendarmes mobiles et CRS envoyés par le pouvoir de M Ayrault, lui-même vendu à la solde de la multinationale Vinci.

Nous ne pouvons rester passifs et passives devant ce drame et protestons contre ce gaspillage d’argent public qui va aboutir à mettre à la rue des familles et individus à la veille de la trêve hivernale. Cela rappelons le, à la suite de promesses électorales nous disant que le problème du logement serait au cœur des préoccupations.

Ce projet inutile est surtout le symbole d’une société de sur-consommation qui a conduit et continue de plonger dans une crise économique, écologique et sociale sans précédent toutes les populations. Laisser faire l’expulsion revient à laisser les grands groupes et leurs relais au pouvoir expulser des familles, et détruire toujours plus des terres cultivables. La lutte n’est pas une option, c’est une obligation. La lutte qui est menée actuellement est aussi la nôtre, elle résonne comme un espoir pour nombre d’individus opprimé-e-s par le capitalisme.

Alternative Libertaire apporte son soutien total à la résistance courageuse dont font preuve les opposant-e-s à la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes et appelle à mettre en place la solidarité par tous les moyens possibles


Notre-Dame-des-Landes, Zone à défendre : Communiqué Fédération anarchiste, secrétariat aux relations extérieures.

L’information circulait depuis quelques jours : le gouvernement socialo-écologiste mobilisait des troupes de gardes mobiles et de CRS (plusieurs centaines), des tractopelles pour déloger les occupants et occupantes installé-e-s, un peu partout, sur la zone d’aménagement différé, faite de bocages, de terres agricoles, destinée à construire le futur aéroport international de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique.

Si, pour le moment, ne sont visés que les occupants considérés comme illégaux par les tribunaux, les procédures sont en cours pour expulser les propriétaires, les locataires et paysans concernés de la zone.

Cet endroit avait été rebaptisé Zone à défendre (ZAD) par les résistants et résistantes opposé-e-s à l’aménagement capitaliste du territoire, à un projet ruineux qui ne répond pas aux besoins de la population, mais à des ambitions politico-financières, et qui saccagerait l’environnement. Il y a 40 ans que ce projet existe et que les premières expropriations ont débuté.

Cette zone à défendre appartient, légalement, à la multinationale Vinci, chargée de construire et gérer ensuite cet aéroport, dans le cadre d’un partenariat public-privé, très avantageux pour le groupe financier. En effet, les collectivités locales s’engagent à compenser les éventuelles pertes qui pourraient survenir... durant 55 ans !

Mais cette ZAD est aussi devenue, depuis plus de 3 ans, le lieu d’expériences alternatives et autogérées très intéressantes pour plus d’une centaine de personnes y résidant et pour les milliers qui y sont passées, appréciant la créativité : terres maraîchères défrichées collectivement, construction de cabanes, de fours à pains, cuisines collectives, rencontres, échanges de savoir (de la sérigraphie à la découverte des plantes sauvages comestibles), concerts à prix libre, une radio locale (Radio Klaxon), une revue (Lèse béton)…

Ce projet d’aéroport est porté, en particulier, par l’actuel Premier ministre Jean-Marc Ayrault (ex maire de Nantes et ex député, conseiller municipal de Nantes et conseiller communautaire de Nantes métropole, depuis le 21 juin 2012), qui en fait une affaire personnelle, sans doute afin de laisser son nom glorieux dans l’Histoire des "grands chantiers". Nul-le ne peut donc être surpris-e du déploiement massif de forces de l’ordre pour satisfaire les intérêts d’un potentat local, des partis politiques alliés officiellement dans cette affaire (PS et UMP) et de ceux qui le sont, de fait, comme EELV, en tant que co-gestionnaires au Gouvernement et au Parlement. Les soi-disant écologistes de EELV, une fois de plus, retournent leur veste – malgré leurs rodomontades pré-électorales contre l’aéroport – pour le confort de quelques ministères.

Ainsi, mardi 16 octobre, les forces de l’État ont commencé, tôt le matin, à déloger des habitant-e-s de la ZAD, détruisant des habitations, en murant d’autres. Bien prétentieux et décalé de la réalité, le préfet annonçait, dès 10 h 30, que la mission était accomplie. Or, si certains lieux d’habitation ont été démolis, fermés, la résistance continue de plus belle et reçoit de plus en plus de soutiens !

La Fédération anarchiste se déclare entièrement solidaire de la lutte des résistant-e-s à l’aéroport et à son monde glacé du Capital et de l’État ; en un mot : du Pouvoir. La Fédération anarchiste apportera toute l’aide qu’elle peut, à la mesure de ses moyens, pour que ceux et celles qui y habitent puissent continuer à faire vivre cette Zone à défendre.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Roseau le Ven 26 Oct - 23:55

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 27 Oct - 2:11

Invitation à un campement festif de résistance pour le we du 27 octobre et les jours qui suivent sur la ZAD

Tandis que l’opération « César » (sic)(si, si, c’est le nom que les autorités ont donné à l’opération d’expulsion et d’arasement de la ZAD) continue (non sans résistance), d’irréductibles ZADistes et soutiens extérieurs ont décidé de préparer la contre-offensive (vu sur le site de la ZAD, le 24/10) :

2eme vague d’expulsion prévue à partir du 27 octobre :
Invitation pour le we et les jours qui suivent*

On avait dit « on partira pas », ben depuis 8 jours, on peut dire qu’on essaye vachement ! bon, à dix contre un …

Les salauds ont viré, rasé et brûlé – de manière durable et responsable, bien sûr- dix de nos lieus de vie ; z’ont pas compris, encore, qu’y peuvent bien casser nos maisons, on garde nos liens intacts : nous tricotons, vous tricotez, et c’est là qu’ils sont coincés !

Samedi 27 octobre, c’est la Sécherie, la Saulce et le Rosier, nos trois dernières « vraies maisons » (sic) qui seront légalement expulsables.

Et en fait, ptet qu’ils espèrent bien que cette semaine du 27 octobre au 3 novembre signera le décès de ce que nous vivons ici.

Mais bon, une promesse, c’est une promesse, non ? Alors on bouge pas de là.

On vous attend dés vendredi soir, parce qu’on choisit notre moment, pour profiter du week-end, construire, être nombreux-ses dans ces 3 maisons, échanger, faire la fête, et bref, continuez à vivre quoi !

Au niveau logistique, pour ce campement de plusieurs jours ; ramenez tout ce que vous pouvez : tentes, couvertures, duvets, matériel de construction, ami-e-s, parents, idées, musique, mais surtout pas votre chien (pour sa vie et nos nerfs)

RDV du week-end

. vendredi 26 octobre à partir de 21h à la Vache rit
. pour les petits dej des samedi 27, dimanche 28, lundi 29 ( et les jours suivants si besoin) à 5h du matin à la Vache rit
. et au fait, samedi 27, c’est aussi les 3 ans de la Sécherie… grosse fête ?!

( *invitation aussi appelée « venez surfer sur la 2eme vague d’expulsion » …)

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  chejuanito le Sam 27 Oct - 11:33

Expulsions, destructions à Notre-Dame-des Landes : Nantes, capitale vert kaki ?
Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 167 (25/10/12)


Crédit Photo:
Photothèque Rouge/JMB

Nantes sera capitale verte de l'Europe en 2013...

Depuis le 16 octobre se poursuit une opération policière de grande envergure sur le site de la ZAD (Zone d'aménagement différé) de Notre-Dame-Des Landes destinée à accueillir l'aéroport du Grand Ouest.
C'est là que depuis deux ans, voire trois pour certains, se sont installés environ 150 opposants, qui ont occupé sur 25 sites les maisons rachetées par AGO- filiale de Vinci, construit des cabanes individuelles et des lieux de vie collectifs, fait fructifier la terre en créant des potagers dont ils se nourrissent.C'est là que ces opposants-occupants vivent chaque jour en démontrant concrètement que la terre n'est pas une marchandise, et qu'ils espèrent un monde sans fric et sans béton inutile
Mais les porteurs du projet, et en premier lieu Jean-Marc Ayrault et ses courtisans en ont décidé autrement, malgré l'opposition grandissante d'année en année contre ce projet inutile et coûteux, grand dévoreur de terres et de fonds publics, cadeau offert sur un plateau par le PS à la multinationale Vinci !
Selon eux, la légalité c'est d'avoir vendu ces terres à AGO/Vinci, l'occupation de ces terres est donc illégale, vidons les lieux de ses occupants... suivront les agriculteurs, d'abord les détenteurs de bail et enfin les propriétaires . Place nette et ensuite on bétonne, pour la plus grande gloire de JMA, et le plus grand profit des bétonneurs !
Des centaines de CRS et de gendarmes, venus de loin, sillonnent depuis mardi toute la région de Notre-Dame-Des -Landes, pour « sécuriser » la zone et permettre la destruction systématique de tous les lieux de vie et de toutes les récoltes des jardins collectifs : routes coupées et détournées, contrôles incessants, vérification des identités, fouille des voitures, tout est fait pour pourrir la vie des habitants, les décourager et les diviser, au nom de l'application de la loi. Un hélicoptère, sinistre, survole la zone et « contrôle les opérations ». Selon le préfet, la zone restera « militarisée » jusqu'à ce que ces terres soient vidées de leurs habitants.
C'est sans compter avec la résistance, et la solidarité qui s'est forgée au fil des années entre les opposants, qu'ils soient occupants de la ZAD ou non. C'est sans compter avec la détermination sans faille qui s'est exprimée notamment depuis 2010 par des manifestations locales, régionales et nationales par la grève de la faim courageuse de militants l'hiver dernier, par des rappels à toute occasion aux porteurs du projet qu'ils ne sont pas légitimes.
Depuis mardi la résistance s'organise: d'abord sur les lieux de vie : malgré les gaz lacrymogènes tirés massivement, des lieux « nettoyés » sont réoccupés. Depuis mercredi tous les soirs à 19 heures des manifestations de centaines d'opposants déambulent dans les rues du centre ville de Nantes. Samedi plus de 1 500 personnes y ont manifesté.
Tous les jours à Notre-Dame-des Landes un rendez-vous permet d'organiser la solidarité : bottes et vêtements chauds, nourriture, recherche de logements provisoires… Parallèlement des démarches sont effectuées pour interpeller les responsables de cette destruction.
Malgré les démolitions et les expulsions, objectif à court terme : la réinstallation !
Correspondante Locale 44
avatar
chejuanito

Messages : 568
Date d'inscription : 08/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le silence du mouvement social français

Message  Roseau le Sam 27 Oct - 19:43

Source; Politis
Samedi 27 oct
Tribune.

Deux jeunes paysans de la confédération paysanne (Morbihan et Var) appellent à l’aide : « Il ne manque pas de courage ni de détermination à Notre-Dame-des-Landes. Il manque de la légitimité. »

Depuis mardi 16 octobre au matin, plus de 500 gardes mobiles ont envahi la campagne tranquille du Nord de Nantes. Ils ont chassé les gens de leur habitat, détruit des maisons et enlevé les pierres une par une pour s’assurer qu’elles ne seraient pas rebâties. Depuis six jours, environ 200 personnes dorment chaque nuit sur des barricades, respirent des gaz lacrymogènes, organisent le ravitaillement des copains en première ligne, tout cela dans une non-violence exemplaire (sinon, il n’y aurait pas cet assourdissant silence médiatique !).

Depuis quelques jours, des gros ballots de vêtements, de bottes, de chaussettes, de piles, de pommes, de pâtes, de légumes, de café, de jus de fruits, de barres de céréales, affluent dans le hangar qui sert de QG à la résistance, témoignant que si peu de gens osent s’aventurer dans le « territoire en guerre » qu’est devenu ce beau bocage, il existe une véritable indignation dans la population.

Et enfin bon, des raisons de s’indigner il y en a tout de même : il n’a rien d’autres à faire ce gouvernement que de mobiliser des centaines de flics pendant des semaines pour chasser des gens de leur maison alors qu’il semble qu’il y ait une crise du logement dans ce pays, rien de plus urgent comme dépense que de construire un aéroport pour en remplacer un autre loin d’être saturé alors qu’on nous dit que la priorité c’est de réduire les déficits, rien de plus important que de développer le trafic aérien alors qu’il paraît qu’il y a un truc qui s’appelle le changement climatique ?

Alors pourquoi ce silence ?

Soit, ce qui est une possibilité réelle, le mouvement social est bien mal en point, tué par la « crise », asphyxié par l’arrivée de la gauche au gouvernement.

Soit ce combat n’est pas celui du mouvement social, car ceux qui luttent pied à pied à Notre-Dame-des-Landes ne sont pas très présentables, un peu trop boueux, avec en prime des têtes un peu trop jeunes et que donc certainement ils sont violents, donc peu fréquentables.

Soit encore vous ne savez pas quoi faire.

Si c’est cette dernière option qui prime, quelques idées :

La résistance à Notre-Dame-des-Landes est incroyable. Il est incroyable que quelques centaines de personnes sans moyens financiers, sans soutien logistique aucun à part celui de quelques habitants et paysans des alentours, logeant dans des abris de fortune, sans eau, sans électricité, aux vêtements détrempés, aient résisté une semaine derrière des barricades de bric et de broc face à une véritable armée. Ils sont encore là et ne vont pas lâcher, même s’il leur faudra probablement se replier à un moment ou à un autre.

Il ne manque pas de courage ni de détermination à Notre-Dame-des-Landes. Il manque de la légitimité.

Et cela, vous, vous qui savez écrire, qui avez les arguments en tête, qui êtes reconnus socialement comme des gens « sérieux », qui avez de l’audience auprès des militants de vos organisations, qui connaissez des journalistes, qui êtes en contact avec des politiques, vous qui êtes respectés, vous pouvez le donner à la lutte de Notre-Dame-des-Landes : de la légitimité.

Ce sont des choses que vous savez faire : écrire aux pages débat des journaux, organiser des conférences de presse, passer des coups de fil à droite à gauche, signer des tribunes collectives, intervenir lors de conférences, convaincre des gens connus d’aller à Notre-Dame-des-Landes, ne serait-ce qu’une demi-heure, pour qu’ils puissent dire leur indignation devant les médias, puisque ces médias n’ont rien à faire de l’indignation des gens ordinaires.

Vous savez faire cela et c’est vraiment le moment de le faire maintenant.

Cette lutte est exemplaire et c’est aujourd’hui à chacun(e) d’entre vous de permettre au mouvement social dans son ensemble de faire preuve d’une solidarité exemplaire.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Dim 28 Oct - 1:33

Greenpeace France, Attac France, Agir pour l’Environnement, Réseau Action Climat France, Les Amis de la Terre, Confédération paysanne, Générations Futures, Solidaires, Paysages de France, Droit au Logement, Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports

Paris, le 25 octobre 2012

Projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes DECLARATION SOLENNELLE

La brutalité employée par la force publique en vue d’expulser, à la veille de la trêve hivernale, les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes nous amène à protester officiellement, collectivement et vigoureusement.

Alors que nous estimons que le dialogue et la concertation sont une nécessité pour dépasser les crises écologiques, sociales et économiques, le déploiement de force auquel nous assistons actuellement à Notre-Dame des Landes ne fait que renforcer notre détermination à contester ce projet d’infrastructure inutile, coûteux et clairement contradictoire avec nos objectifs en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

Sur la forme comme sur le fond, ce projet d’aéroport est contestable. Au scandale écologique de ce projet, le premier ministre semble vouloir ajouter un scandale démocratique et social. Il va de soit que cette façon de faire ne peut que créer de la défiance. Cinq ans durant, nous avons subi une politique reposant sur une duplicité quasi institutionnalisée. Nous ne saurions accepter plus longtemps une écologie des mots qui, à l’aide de discours enjoués, permet de justifier des actes profondément scandaleux.

Nous appelons solennellement et avec la plus grande fermeté le gouvernement à cesser les expulsions des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes.

Nous appelons le premier ministre à remettre en cause ce projet d’aéroport qui aura une incidence significative sur le budget de l’Etat, un impact irréversible sur plus de 2000 hectares de zone humide et terre agricole et sur nos émissions de gaz à effet de serre.

A l’heure des crises alimentaires, climatiques et énergétiques, à l’heure de l’effondrement des écosystèmes, nous ne cautionnerons pas un double-discours qui tend à devenir une seconde nature des responsables politiques.

Par cette déclaration solennelle, nous tenons à exprimer notre solidarité et à apporter tout notre soutien à celles et ceux qui luttent pour un monde vivable. Nous appelons l’ensemble des citoyennes et citoyens à participer à des mobilisations locales et ainsi répondre démocratiquement à une violence qui, pour être institutionnelle, n’en est pas moins illégitime.

Halte au passage en force du gouvernement à Notre-Dame-Des-Landes ! Stop à l'aéroport !
communiqué commun Les Alternatifs, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, Parti de Gauche, Nouveau Parti Anticapitaliste

Depuis près de 2 semaines, 1200 gardes mobiles, CRS, policiers ont envahi la campagne de Notre-Dame-des-Landes et continuent de chasser les occupants de la ZAD, détruisant leurs habitations, leurs cultures.

Les Alternatifs, La Gauche Anticapitaliste, la Gauche Unitaire, le Parti de Gauche, le Nouveau Parti Anticapitaliste réprouvent l’entêtement déraisonnable (irresponsable) des acteurs politiques du gouvernement et des collectivités locales. Ils dénoncent la répression ostentatoire d’une opération au nom impérialiste, "César".

Le gouvernement et son premier ministre Jean-Marc Ayrault n'ont-ils rien de mieux à faire que d'expulser à la veille de la trêve hivernale et de saccager les cultures ? N'ont-ils rien de mieux à faire que de détruire le bocage, des zones humides et des terres nourricières ?

Il faut cesser d'encourager et d’arroser de fonds publics, un transport aérien particulièrement polluant dans cette période où la crise climatique s'amplifie, où la crise écologique est plus aiguë que jamais.

Alors que les responsables financiers ont précipité les peuples dans la crise financière et l'austérité, que les partenariats publics-privés ont commencé à montrer leur nocivité, ce gouvernement et les collectivités locales n'ont-ils rien de mieux à faire que de fournir appui politique et financier à Vinci-AGO, lui garantissant un retour sur investissement à prix d’or, pour un projet dont ils ne savent démontrer l’utilité qu’à coups de gaz lacrymogènes ?


Ils doivent cesser de multiplier les gâchis financier, social et environnemental au moment même où, sous couvert de dette souveraine à rembourser, ils organisent l'austérité en faisant ratifier un pacte budgétaire européen économiquement absurde et socialement insupportable. L'ampleur de la crise écologique et sociale exige d'autres orientations, élaborées dans le respect de la démocratie et satisfaisant aux besoins réels des populations.

Nous apportons tout notre soutien aux opposants à ce projet d'aéroport, nous exigeons la remise à plat du dossier et appelons à développer partout la résistance citoyenne contre un projet inutile socialement, économiquement et nuisible écologiquement. Non à Notre Dame des Landes. On ne lâchera rien !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Lun 29 Oct - 3:15

Expulsions des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes : Halte à la répression, stop à l'aéroport !

Depuis le 16 octobre, l'agression subie par les habitants de la zone concernée par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (44), a franchi un nouveau cran.

Parce qu'ils défendaient la préservation des terres agricoles, des écosystèmes, et ont mis en place des modes de vie alternatifs, les habitants de la ZAD (Zone d'aménagement différé renommée Zone A Défendre) et leurs familles ont été chassés de leurs maisons, 15 jours avant le début de la trêve hivernale, et ces maisons détruites, parfois illégalement, par les forces de l'ordre.

Nous condamnons la violence déployée depuis la semaine dernière lors des expulsions par les gendarmes mobiles et CRS envoyés par le gouvernement, qui illustre ainsi une nouvelle fois son soutien à la multinationale Vinci, maîtresse d’œuvre du projet d'aéroport.

Depuis plusieurs années, les habitants, et les paysans de Notre-Dame-des-Landes se battent contre un projet inutile, coûteux, destructeur de la nature et des terres agricoles (1600 hectares de terres agricoles et de bocage prévus pour la construction de l'aéroport, et des milliers d'autres pour les zones commerciales et industrielles sur les 20 kilomètres qui séparent Notre-Dame-Des-Landes de Nantes). Ces terres sont indispensables pour développer une agriculture saine et de proximité, leur destruction est une signe supplémentaire que le capitalisme est un modèle de développement économique irrationnel. Quand toutes les terres agricoles seront construites comment ferons-nous pour nous nourrir, et où ira se nicher la vie végétale et animale ?

Alors que le gouvernement n'a que la réduction des déficits à la bouche, comment peut-il justifier de gaspiller des centaines de millions d'euros, voire plus, pour construire un aéroport dont il n'arrive même pas à démontrer l'utilité sociale et dont le financement va être assuré par un partenariat public privé garantissant un retour sur investissement exorbitant à Vinci?

Depuis l'expulsion, les manifestations de soutiens et les actions entreprises un peu partout en France sont de plus en plus nombreuses et témoignent d'une résistance qui en marche

Nous dénonçons les expulsions et destructions, l'occupation de la zone par les forces de l'ordre, la répression, ainsi que l’acharnement du 1er ministre J.M Ayrault, ancien maire de Nantes, à poursuivre le projet d'aéroport. Nous soutenons les initiatives de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes et appelons à rejoindre les comités de solidarité et de résistance pour stopper ce projet.

L'heure est à la convergence de toutes les initiatives pour faire reculer le gouvernement.

Signataires :
Alter Ekolo
Alternative Libertaire,
ATTAC
Fédération Anarchiste
Fédération pour une Alternative Sociale et Écologiste,
Gauche Anticapitaliste,
Ile-de-France Décroissance
Initiative Pour un Autre Monde (IPAM)
Les Alternatifs,
Les Amis de la Confédération Paysanne
Mouvement des objecteurs de Croissance
Nouveau Parti Anticapitaliste,
Parti de Gauche,
Parti Pour La Décroissance
Relocalisons
Union Syndicale Solidaires

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Roseau le Lun 29 Oct - 4:27

On notera que le PCF est absent,
(bien que les infos remontent sur tanguage dans certaines fédés).

Comme lors de la manif à Toulouse,
ou au parlement, les nomenclatures du PCF
refusent de s'oposer au gouvernement bourgeois
(au parlement le seul député, Dolez, fait de même...)
Priorité aux gamelles municipales au minimum,
dont vivent politiciens PCF et PG,
en phase de renégociation avec le PS...
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Roseau le Lun 29 Oct - 16:30

APPEL POUR LA MANIFESTATION DE REOCCUPATION, 17 novembre 2012, sur la Zone A Défendre

Notre-Dame des Landes, Face aux expulsions

Manifestation de réoccupation !

Pour reconstruire - contre l’aéroport !

Fourches, poutres, planchettes, clous et outils en main...

Rendez-vous le 17 novembre dans la matinée.

Des informations restent à définir : lieu du rendez-vous,
directions pour vous rendre sur le campement la veille.
Consultez régulièrement le site web de la ZAD :
https://zad.nadir.org
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mer 31 Oct - 1:39

Fil d’infos de la journée

- 16h26 : sur la barricade nord de la saulce, qui n’est plus existente, les gens encore face au face avec les assasins. L’heli est parti en passent des sirenes et volent plus bas possible pour montrer ça dominance. A la Saulce, il y a encore des gens dans des arbres.

- 16h15 : les assasins sont au tour de campement centre de la fôret de Rohanne en train de détruire les affaires par terre, ils cherchent dans quelle cabane dans des arbres ou il y a des gens. En bas de la cabane coté sud, il y a encore un vingtaine de flic et le grimper qui se prépare de monter. La "petite" charge a la barricade nord de la saulce a couté 3 bléssées avec des éclats de grénades assourdissantes !

D’autres infos sur la situation à la Saulce sur le site de 7seizh.

16h : Dans la forêt de Rohanne, il y a une vingtaine de flics dans la forêt il n’y a que 2 personnes au sol, d’autres dans les arbres ; il manque des papiers pour pouvoir expulser le Sabot et les 100 chênes ; 3 personnes ont été blessées par des éclats de grenades assourdissamtes près de la barricade au nord de La Saulce

15h48 : À la barricade au nord de la Saulce ; il n’y a plus de barricade entre les opposantes et les flics, face à face.

15h44 : Les flics ont passé la barruicade au nord de la Saulce, ils passent aussi pas la forêt juse à côté et ont lancé des flashballs.

15h42 : Gros déploiment de flics à la barricage au nord de la Saulce. On entend des tirs de grenades assourdissantes.

15h32 : Une grosse pelle mécanique et décendue de son porte-charge et se dirige vers le Sabot

15h15 : Le directeur du cabinet du préfet est aux Planchettes pour annoncer que toutes les habitations illégales sur la ZAD seront expulsées dans les prochains jours.

15h07 : Les forces de la république démontent les barricades du chemin de Pimky (au nord su sabot)

Un petit extrait du communiqué de presse de la préfecture d’aujourd’hui :

[...]Le Préfet de la Loire-Atlantique, au terme de la procédure judiciaire, a accordé le concours de la force publique aux huissiers chargés d’assurer les expulsions.[...] La troisième intervient ce jour sur le site bâti au lieu dit la Saulce à Vigneux-de-Bretagne et sur les Squat non bâtis du Sabot, des 100 Chênes sur cette même commune et sur la Lande de Rohanne à Notre-Dame-des-Landes. [...]

- 14h42 : Une pelleteuse et deux camions-benne ont été aperçus sur le chemin de Suez en direction de la Lande de Rohanne.
- 14h35 : Sous la cabane en question à La Saulce, ils menaceraient (verbalement) de couper l’arbre…
- 14h25 : À La Saulce, un buldozer donnerait des coups dans un arbre dans lequel il y a une cabane occupée.
- 13h39 : tout est tranquille dans la forêt de Rohanne, les tirs de grenades devaient provenir de l’orée de la forêt, proche d’une permière cabane.
- 13h33 : Sitting devant le sabot : les opposants sont plus nombreux aue les flics.
- 13h10 : les pelleteuses commencent leur travail de mort, la maison de la Saulce en fait les frais.
- 13h : les flics sont dans la forêt de Rohanne, on entend des tirs de grenades assourdissantes. Ils rencontrent une résistance. Au Sabot des groupes de playmobiles tiennent les accès nord et sud mais nous tenons la maison et le potager. A la Saulce les pelleteuses se rasssemblent et tentent de se frayer un chemin vers la maison. Les cabanes dans les arbres résistent toujours même si deux d’entre elles, vides d’occupantEs, ont été détruites. Les barricades sont démolies peu à peu mais nous tenons encore. De nombreusEs participantEs de la manifestation interdite ce matin (au nom de la sécurité des manifestantEs ah ah ah) ont rejoints la barricade nord.
- 12h35 : la volaille tient le carrefour de la Saulce. Des grimpeurs essaient apparamment de déloger les habitantEs des cabanes perchées de la Saulce, pour l’instant sans succès. Une machine de démolition a été signalée sur la route entre la D81 et l’Isolette. Ils peuvent détruire nos maisons ils ne pourront pas nous faire quitter la zone. Le Sabot est toujours entouré mais pas pris.
- 12h : les flics tiennent le carrefour et commencent à démolir les barricades. La batucada continue à jouer dans les champs : "Vinci dégage, la terre ça se partage".
- 11h55 : une partie de la manif arrive sur le D81 vers la barricade Nord du carrefour du Moilin de Rohanne près de la Saulce.
- 11h40 : la destruction des barricades continue lentement au carrefour du Moulin de Rohanne près de la Saulce.
- 11h20 : une trentaine de tracteurs de camarades sont devant les Planchettes. Les flics menacent de faire usage de la force si ils ne partent pas dans 10 minutes.
- 11h10 : à la Saulce deux cabanes dans les arbres et une au sol seraient détruites par les flics. Il reste au moins une cabane occupée et un camarade perché dans un filet.
- 11h00 : des flics font des tirs tendus de flash-ball dans les champs près de la Saulce. A la Forêt de Rohanne, les flics sont en ligne sur le chemin parallèle au chemin de Suez et progresse dans la forêt.
- 10h50 : un buldozer est en train de détruire les barricades autour du Sabot. Des camarades sont toujours dans la cabane du Sabot.
- 10h45 : les flics refusent l’accès à la zone à la manifestation partie du bourg de Notre-Dame en prétextant la "violence" des opposants déjà sur place. La manifestation repartirait vers le bourg
- 10h40 : une pelleteuse est arrivée au carrefour près de la Saulce. Les camarades dans les arbres à la forêt de Rohanne de voient pas de flics directement. Le manifestation est bloquée à la Primaudière.
- 10h20 : il y a maintenant 200 personnes rassemblées dans le bourg de Notre-Dame, des tracteurs arrivent.
- 10h11 : la barricade est s’est enflammée du côté de la Saulce
- 10h09 : des gardes mobiles arrivent à pieds vers la barricade est de la Saulce
- 10h05 : une dizaine de flics armés de flashball s’est postée en ligne en bas des cabanes de la forêt de Rohanne
- 10h : plus de 100 personnes sont rassemblées devant la mairie de NDDL, avec des tracteurs !
- 9h55 : arrivée de bulldozer et pelleteuse du côté du Sabot, accompagnés de 7 cars de policiers. Les flics commencent à s’organiser en groupes mobiles pour pouvoir suivre les groupes mobiles d’opposant-e-s.
- 9h50 : les flics commencent à contourner la forêt de Rohanne, ils n’auraient pas l’air à l’aise en forêt, 10 camions de GM ont été vu partant de NDDL vers la ZAD
- 9h48 : les flics attendraient un bulldozer pour entrer dans le Sabot : pas facile à prendre, le sabot est toujours là !
- 9h40 : les personnes dans les cabanes de la Saulce y sont toujours ! l’expulsion n’a pas commencé là-bas des flics sont dans le chemin de Suez au niveau de la forêt de Rohanne
- 9h40 : annonce d’une autre personne touchée au genou par grenade assourdissante des fourgons de renforts arrivent vers le carrefour de la Saulce par le chemin de suez, 8 autres fourgons ont été vus de la Boissière vers NDDL
- 9h23 : tirs de flashball, une personne a été touchée
- 9h15 : du côté de la Saulce, on entend la batoukada mais aussi des grenades assourdissantes. Un flic aurait été touché par une grenade de ses camarades et rapatrié dans ses rangs.... La situation reste stable au Sabot, avec des flics positionnés dans le champ mais immobiles.
- 9h05 : les flics détruisent les cabanes au sol dans la forêt de la Saulce. Il y a toujours des camarades perchés dans les arbres. Du côté du Sabot, ne machine est un train de détruire une barricade sur la route de la Paquelais au niveau du Phare Ouest.
- 9h : la battuc rythme la résistance aux barricades de la Saulce, les flics se font repeindre leurs boucliers au niveau du Sabot où ils sont positionnés devant la cabane
- 8h55 : les flics ont des grimpeurs et une tronçonneuse dans le bois de la Saulce. Ils sont informés qu’il y a des gens dans les arbres. Il y aurait une interpellation (à La Saulce ?). Les flics reculent à la barricade Nord de la Saulce.
- 8h50 : la ZAD reprend l’offensive depuis le centre de la Saulce et depuis une barricade ! courage et rage !
- 8h40 : une soixante de GM sont entrés dans le champ du Sabot après quelques confrontations, ils sont devant la maison
- 8h39 : arrivée d’une quinzaine de fourgons du côté du Sabot, qui ont franchit la barricade enflammée les flics sont au centre des barricades de la Saulce : qu’ils y restent !! les barricades est et nord tiennent toujours ! des gens arrivent d’ailleurs une fumée noire s’en dégage, des détonations sont entendues
- 8h32 : les flics ont passé les barricades et sont entrés dans la Saulce, et cherchent les cabanes. Au niveau du far ouest, les véhicules de flics sont toujours bloqués par la barricade en feu, au niveau du Sabot, les flics sont à pied en ligne sur le chemin
- 8h25 : ils arrivent au niveau des barricades de la Saulce construites ce we sur la D81, par le Nord et le Sud : la résistance commence là aussi.
- 8h20 : la Saulce est aussi une destination policière ... 3 camions s’en approchent par le chemin de Suez
- au niveau des Ardillières, les flics laissent passer les piéton-ne-s (et les tracteurs) sur présentation de la carte d’identité
- 8h10 : l’hélico a fait un petit tout de reconnaissance au dessus de la Saulce.
- 8h05 : les flics se positionnent autour du Sabot, par le champ en face et essayent de passer par le chemin du Pimki Courage là bas !
- 8h : les flics sont entrés dans le chemin entre le Sabot et les Cent Chênes.
- 7h50 : les flics sont entrés dans le chamin derrière le Sabot au niveau de Pimky.
- 7h45 : les camarades demandent des renforts au niveau du Sabot
- 7h30 : situation à NDDL : 2 fourgons et 2 voitures sont stationnés devant la Poste, un fourgon devant la cantine, et une voiture bloque la route en direction de la Paquelais. L’hélicoptère est arrivé.
- 7h30 : les flics ont passé la première barricade sur la route au niveau du Far ouest, de nombreux véhicules stationnés derrière cette barricade. Une trentaine de flics se dirigent vers le Sabot, une trentaine vers le Far Ouest. La résistance commence.
- 7h20 : plusieurs fourgons sont arrivés devant la barricade du Far Ouest ( en provenance de la Paquelais) : la barricade est en feu
- 7h10 : la circulation est bloquée aussi au niveau du carrefour de la Boissière par une voiture de flics : ils laissent passer les "locaux"
- 7h : les flics ( 2 fourgons ) laissent passer les personnes à pied au niveau des ardillières
- 6h20 : circulation bloquée aussi depuis NDDL et Vigneux ...
- 5h50 : une voiture bloque depuis la Paquelais vers NDDL et Fay
- 5h30 : deux voitures de flics bloquent la circulation depuis les Ardillières en direction de Vigneux

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 1 Nov - 2:56

Communiqués de presse du 30 octobre

Matinée

10h30 ...on est toujours là !

Ce matin, depuis 8 h, des centaines de gardes mobiles tentent d’expulser les habitant-e-s du lieu-dit la Saulce à Notre Dame des Landes et rencontrent une résistance déterminée de la part de dizaines de personnes, certaines installées dans des cabanes dans des arbres, d’autres derrière des barricades construites pendant le week-end sur la D81*.

Au moins trois opposant-e-s ont été blessés par des tirs de flash-ball ou de grenades assourdissantes lors des charges. “Je constate qu’encore une fois, la république utilise des armes offensives pour mater la résistance” déclaré Gaël, présent sur place lors des charges. Contrairement à ce qui a pu être annoncé, le Sabot, lieu de maraîchage occupé collectivement lors d’une manifestation le 7 mai 2011 ainsi que les lieux environnants et notamment les Cent Chênes et le Far West ne sont pas expulsés.

Ce mardi, le COPAIN 44 (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles Indignées par le projet d’aéroport) a appelé à rejoindre le Sabot pour participer à cette lutte contre la destruction des terres. Plus de deux cent personnes et des tracteurs sont déjà présentes devant la mairie de Notre-Dame-des-Landes, et vont essayer de rejoindre le Sabot.

*"Ils nous jettent à la rue, donc on assume et on l’occupe ! En occupant la route, on créé un moment éphémère dans cette lutte contre l’aéroport Grand ouest. Un moment de rencontre pour celles et ceux qui participent à cette lutte, un moment pour montrer que même si des maisons sont expulsées et détruites, ainsi que des jardins collectifs et des potagers, cela n’entame en rien notre détermination." annonce un texte écrit ce week-end à l’occasion de la construction des barricades sur la D81.

"Contrairement aux déclarations du sous préfet, M. Lapouze, annonçant le mouvement de résistance à Notre Dame des Landes ’fini’, nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à nous engager pour la protection de ce magnifique bocage, et plus généralement pour lutter contre la logique sous-jacente à ce type de projet. Pendant tout le week end, des centaines de personnes sont arrivées pour apporter leur soutien, nourriture, vêtements, et matériel, pour participer à cette lutte et pour s’installer pour les semaines et les mois à venir." a déclaré Camille Giloin, 34 ans.

Une manifestation de réoccupation est d’ores et déjà prévue samedi 17 novembre au départ d’un bourg proche de la ZAD.

Contact presse : 06 65 67 76 95 / zad@riseup.net


Après midi

“Ils détruisent nos maisons mais nous restons sur place”

La ZAD, zone menacée par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, est depuis ce matin le théâtre d’un déploiement militaire et policier de grande ampleur, bloquant tout accès à ce périmètre*. A cette heure, au moins six personnes ont été blessées par les forces de l’ordre (tirs tendus de flash ball et éclats de grenades assourdissantes). “Les gens ne sont pas dupes, c’est bien parce que ce projet est complètement illégitime qu’il nécessite le recours à une telle démesure policière.” déclare Stéphanie Tournut, 42 ans.

Ces expulsions sont annoncées par les porteurs du projet comme un préalable nécessaire aux travaux préparatoires à la construction de l’aéroport, mais les opposants restent déterminés. “Nous nous opposerons à tous les travaux, qu’ils soient prétendus préparatoires ou non. Que les mots reprennent bien leur sens : le “défrichement” évoqué par la préfecture signifie en fait raser la forêt de Rohanne avant le printemps prochain ; la “déconstruction” signifie anéantir des lieux de vie.” souligne Erwann Lahennec, 64 ans.

Depuis deux semaines, l’opposition sur le terrain est appuyée et renforcée par un mouvement de solidarité d’ampleur nationale. Un nombre croissant de collectifs et associations ont dénoncé les expulsions et affirmé leur soutien à cette lutte**. Ils se joignent à l’appel pour la manifestation de réoccupation le 17 novembre prochain. “Ils tentent de nous expulser, mais nous reviendrons. Aujourd’hui les autorités essayent de passer en force pour rendre la contestation impuissante mais cette lutte se joue dans la durée : nous resterons mobilisés dans les semaines, les mois et les années à venir. Nous ne les laisserons pas faire de cette zone un désert.” affirme Caroline Perez, 31 ans.

*Une manifestation de soutien d’environ 200 personnes, avec tracteurs, a été longuement empêchée par les forces de l’ordre d’atteindre le Sabot. **Parmi de nombreux autres : ATTAC France, Greenpeace France, la Confédération paysanne, le DAL, Agir pour l’Environnement, les Amis de la Terre, les Alternatifs, Union syndicale Solidaires, ont fait une déclaration solennelle de soutien (voir http://www.france.attac.org/article...) ; Alternative libertaire, la Fédération anarchiste, le NPA, le Parti de gauche, la Via Campesina, etc. ont également exprimé leur soutien.

Contact presse pour la ZAD : 06 65 67 76 95

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Roseau le Jeu 1 Nov - 15:30

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 39 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 39  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum