Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Page 5 sur 39 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 39  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 3 Nov - 2:55

Rassemblements samedi 3 novembre :

Nîmes : rassemblement de soutien à 9h30 place de l’horloge
Rouen : Rassemblement de soutien 14 H 30 à la HALLE AUX TOILES, coté parking Vinci
Evreux : Rassemblement RDV à 15h00 devant La Poste


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 3 Nov - 16:40

Notre-Dame-des-Landes : un préfet en plein conflit d’intérêt ?

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes servirait-il de tremplin pour assurer la carrière de fonctionnaires zélés ? Bernard Hagelsteen, ancien préfet de Loire-Atlantique et de la région Pays-de-la-Loire de 2007 à 2009, travaille aujourd’hui pour... le groupe Vinci, qui est en charge de la concession de l’aéroport. Rien à voir ? En tant que préfet, il pilotait localement le projet d’aéroport, en collaboration avec la Direction générale de l’aviation civile (DGAC)...

Or, dans le cadre de la Délégation de service public, l’appel d’offres a été lancé en 2009 pour choisir le concessionnaire de l’aéroport, pour une durée de 55 ans. En 2010, le ministre de l’Écologie et du Développement durable tranche en faveur de Vinci. Ce qui n’empêche pas l’ancien préfet, après un passage à la Cour des Comptes, de se faire embaucher un an plus tard par ASF (Autoroutes du Sud de la France), filiale de Vinci. Il est depuis quelques mois le conseiller de Pierre Coppey, président de Vinci-Autoroutes, rapporte le quotidien nantais Presse Océan [1]. La Commission de déontologie placée auprès du Premier ministre a-t-elle été saisie de ce reclassement dans le secteur privé [2] ?

Proche de Nicolas Sarkozy, les conditions de sa nomination comme préfet à Nantes avait entrainé une pétition de ses collègues – une première en France, rappelle Ouest-France – contre le « limogeage » de son prédécesseur. Quant à son successeur, Jean Daubigny, préfet de la région des Pays-de-la-Loire et de Loire-Atlantique de 2009 à 2012, il a depuis été nommé directeur de cabinet de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur... Celui-là même qui a envoyé des centaines de CRS et gardes mobiles déloger les opposants au projet. Coïncidences ?

- Lire nos enquêtes et reportages sur Notre-Dame-des-Landes
Notes

[1] Voir aussi ici ou là

[2] Cette commission est « chargée d’apprécier la compatibilité de toute activité lucrative, salariée ou non, dans une entreprise ou un organisme privé ou toute activité libérale, avec les fonctions effectivement exercées au cours des trois années précédant le début de cette activité par tout agent cessant ses fonctions. » La saisine de la commission est obligatoire « pour les agents chargés soit d’assurer la surveillance ou le contrôle d’une entreprise privée, soit de conclure des contrats de toute nature avec une entreprise privée ou de formuler un avis sur de tels contrats, soit de proposer des décisions relatives à des opérations effectuées par une entreprise privée ou de formuler un avis sur de telles décisions. »

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Lun 5 Nov - 0:22

http://vimeo.com/52505893

Notre-Dame-des-Landes, du plomb dans l'aile d'Ayrault

Le bras-de-fer s'intensifie autour du projet d'aéroport au Nord de Nantes depuis les expulsions de "squatteurs", entamées début octobre. L' "entêtement" du Premier ministre est dénoncé par les opposants, y compris parmi Europe-Ecologie-Les Verts, partenaires de la majorité.

Plus de 1200 gendarmes mobilisés, des maisons centenaires évacuées manu militari et démolies, des jeunes poursuivis jusque dans les arbres où ils avaient trouvé refuge… Les expulsions de "squatteurs" depuis un mois à Notre-Dame-des-Landes, pour construire le futur aéroport du nord de Nantes, tournent à la guerre de tranchées. Et cette "opération Cesar" dans le bocage des pays de Loire rejaillit jusqu'à Matignon. En effet, Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, est un des plus ardents défenseurs du projet. La lutte contre l'"Ayraultport" est une épine de plus dans le pied d'un Premier ministre déjà en mal de popularité.
Conçu pour donner un rayonnement international à la mégapole de l'Ouest, l'aéroport, dont la réalisation a été confiée à Vinci, est un projet pharaonique : 556 millions d’euros, dont 240 millions d’argent public pour remplacer l'aéroport Nantes-Atlantique en 2017. Selon les promoteurs du nouvel aéroport, ce dernier sera à saturation dès 2015, avec 4 millions de voyageurs.
"Désaccord acté" avec EELV
Or, Notre-dames-des-Landes, c'est plus de 1500 hectares de terres agricoles détruites, dans une réserve de biodiversité remarquable. Objectif : remplacer l'aéroport Nantes-Atlantique, qui n'est pas loin. "Ce projet est climaticide. C'est un signal négatif du gouvernement à la veille d'un grand débat sur la transition énergétique", déplore Bruno Julliard, de Greenpeace, qui a dénoncé, avec dix autres ONG nationales la brutalité des expulsions.
Les écologistes dénoncent un "entêtement irraisonné à poursuivre cette démonstration de force" pour un projet "inutile sur le terrain". Dans un communiqué Jacques Auxiette, président PS du conseil régional des Pays de la Loire, ne laisse pas de place au doute sur sa détermination : « il est faux et irresponsable de laisser croire que le projet pourrait encore être abandonné », précisant que « plus aucune action en justice ne peut remettre en cause [sa] réalisation ». Or, plusieurs élus EELV se sont rendus sur place pour soutenir les opposants. Une grande manifestation est prévue le 17 novembre. Pour Cécile Duflot, membre du gouvernement, interrogée sur RTL, "il y a un désaccord sur ce projet, ancien et acté, rien de nouveau sous le soleil". Après l'épisode du traité européen, un nouveau numéro d'équilibriste en vue pour la ministre du logement.

Les dates clés

1970 : le Conseil général de Loire-Atlantique achète les terres agricoles de Notre-Dame des Landes. Début du projet d'implantation de l'aéroport.

15 octobre 2003 : le gouvernement a donné son accord au lancement des études en vue de la procédure de déclaration d'utilité publique de cet aéroport.

10 février 2008 : le décret d'utilité publique relatif à la réalisation du projet d'aéroport du Grand Ouest est publié au Journal officiel

2010 : signature d'un partenariat public-privé, conclu entre Vinci, l'Etat et les collectivités locales.

Des anti-aéroport divers mais solidaires

Comme au Larzac, la lutte contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes fait converger des agriculteurs, opposants historiques depuis les années 70, et de jeunes "squatteurs" anticapitalistes qui occupent le terrain depuis trois ans.

Ils n'ont ni le même âge ni la même philosophie, mais ils se battent pour une même cause : l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Les expulsions ont accentué la solidarité entre des opposants aux profils très divers.
Pour les "historiques", la bataille a commencé dans les années 70. Le projet d'aéroport au nord de Nantes a amené à créer une "Zone d'aménagement différée" (ZAD) en 1974 : aucun nouvel exploitant ne pouvait s'installer sur les terres. Les agriculteurs ont protesté contre la destruction de 1600 hectares de bocage, au sein de l'ACIPA (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport). Un mouvement qui rejoignait alors la lutte des paysans du Larzac contre la création d'un camp militaire. Le projet d'aéroport a été abandonné en 1985, avant d'être relancé en 2000.
"On est tous des activistes"
A partir de la déclaration d'utilité publique, en 2008, un appel a été lancé pour occuper la ZAD, rebaptisée "zone à défendre" et se réinstaller sur les terres. Entre 100 et 150 personnes sont arrivés. Certains ont occupé des fermes abandonnées, d'autres ont construit des maisons ou des cabanes dans les arbres. Ce sont les "squatteurs" délogés aujourd'hui par les gendarmes. Camille, sur place depuis deux ans, en fait partie. "Nous avons des âges et des profils différents, mais nous luttons contre ce projet et le monde qui va avec". Ces "jeunes anticapitalistes" ont créé des potagers collectifs, des journaux pour "vivre différemment".
Avec les agriculteurs, "au début, forcément, il y avait de la méfiance, mais les relations se nouent, explique Camille. On n'a pas les mêmes modes d'action. On est sur le terrain, eux plus dans les recours juridiques." Pourtant, certains "historiques" n'hésitent pas à payer de leur personne, comme Michel Tarin, qui a mené une grève de la faim avant la présidentielle pour ne pas se faire chasser de sa ferme – où sa famille est installé légalement depuis 1838. "Après les expulsions de 'squatteurs', on a rencontré la préfecture, qui nous a dit qu'on était des gens respectables et qu'il fallait nettoyer la zone des 'activistes'. Mais on est tous des activistes. On est solidaires; les vivres, les bottes, les tentes viennent de partout."
Pour Michel Tarin, en première ligne de toutes les actions du Larzac, les similitudes sont évidentes entre les deux luttes. Camille, elle, est plus prudente : "On ne prétend pas suivre un modèle, on ne refait pas l'histoire, mais on ne va pas se laisser gagner par la résignation."

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 6 Nov - 2:48

Manif contre l’aéroport de NDDL : Paris, samedi 10 novembre, 14 h, Mº Belleville

lundi 5 novembre 2012


Non à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes !


■ Non au projet du Premier Ministre, ex-maire de Nantes : construire son propre aéroport au nord de Nantes, à Notre-Dame-des-Landes, en plein bocage sur 2000 hectares de terres agricoles ! (alors que l’actuel aéroport, facile d’accès, suffit largement)

■ Non à la répression militaire mise en place pour imposer ce projet inutile et coûteux pour le seul bénéfice d’une multinationale privée, Vinci.

■ Non à la pollution de l’air, non aux trajets en avion pour les distances courtes !

■ Priorité au lien social, à la sauvegarde de la vie et du climat : en finir avec la civilisation du pétrole bon marché principale cause de l’effet de serre et des guerres !

■ Priorité au maintien des terres agricoles, non à la bétonnisation, déjà record en Loire Atlantique ! (La surface d’un département disparaît tous les cinq ans sous le béton en France.)


Tou-te-s à la manif du
samedi 10 novembre 2012 à 14 h
à Paris, départ du métro Belleville




Tou-te-s à la manif du
samedi 17 novembre,
sur place au nord de Nantes
à Notre-Dame-des-Landes !



Contact : collectifnddlparisidf [at] riseup.net

Plus d’infos sur http://zad.nadir.org/ et http://acipa.free.fr/

______________

Assemblée francilienne de lutte contre l’aéroport Notre-Dame des Landes


Révoltés par la répression et la violence des forces de police et des expulsions sur le site de Notre-Dame des Landes près de Nantes, habitant.e.s d’Île-de-France, nous constituons ce 23 octobre un collectif de lutte en Île-de-France, contre le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes.

Nous dénonçons :

* les expulsions et les destructions d’habitats
* la répression, qui est d’une violence extrême
* le gaspillage d’argent public
* le partenariat entre l’État français, les collectivités locales et le groupe privé Vinci
* l’aveuglement de Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, qui en fait un combat personnel

Nous soutenons toutes celles et tous ceux qui se battent depuis plusieurs années, contre ce projet, en particulier les habitant.e.s de la région, les paysan.ne.s et les occupant.e.s de la « Zone à défendre ».

Nous nous opposons à l’implantation d’un aéroport, inutile, coûteux, aux graves conséquences sociales et environnementales, et destructeur de terres agricoles.

Nous appelons les francilien.ne.s à se mobiliser et à nous rejoindre.

Rendez-vous Mardi 6 novembre à 19h au CICP, rue Voltaire, Paris IXème

Contact : collectifnddlparisidf [at] riseup.net / http://zad.nadir.org

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Motion en soutien à la lutte contre NDDL

Message  Lascar Kapak le Mar 6 Nov - 9:12

Motion d’actualité en soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes

La lutte contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes est actuellement sous les feux de l’actualité. Ce projet, vieux de 40 ans, doit aboutir à la construction du 3ème aéroport de France au Nord de Nantes, sur plus de 2000 hectares de zones humides et de bocages, à la richesse sociale et écologique reconnue.


Illégal, ce projet ne prévoit aucune mesure de compensation écologique pour la destruction de cette zone. Large plan d’aménagement territorial du grand Ouest, totalement inutile pour la population locale, ce projet profitera directement - via un Partenariat public-privé (PPP) - aux entreprises capitalistes (Vinci…) et à leurs complices politiques (Ayrault et alii). Le groupe Vinci est assuré d’une rentabilité de 11% compensée en cas de déficit par des fonds publics.

La construction de l’aéroport implique plus globalement la mise en place de Lignes grande vitesse (LGV), de zones industrielles et de dessertes routières. Les populations vivant sur la zone depuis longtemps - paysans et paysannes, « simples » habitant et habitantes - et celles plus récemment installées devront payer les conséquences sociales et sanitaires du projet. Les résidents et résidentes de la ZAD (Zone d’aménagement différé renommé Zone à défendre) ont su revivifier la lutte à une période où les associations locales et les élu-e-s semblaient la déserter. Les Zadistes ont mis en place une vie riche, alternative et autonome en intégrant le maraîchage et le petit artisanat. Leur expérience de vie autogestionnaire est porteuse d’une réelle dynamique de transformation sociale et écologique.

Aujourd’hui, le gouvernement PS-EELV ne recule devant rien pour mener à bien le projet. Il bafoue sans vergogne ses promesses électorales. La répression déployée pour expulser les occupant-e-s de la ZAD à quinze jours de la trêve hivernale et réprimer la contestation est sans précédent (1 Zadiste pour 10 flics). Ironie du sort, à l’heure de l’austérité et des restrictions budgétaires le dispositif d’expulsion et de destruction aura coûté 1 Million d’€ en 2 semaines.

Alternative Libertaire s’engage activement dans cette lutte en soutenant les populations rurales, les Zadistes, les paysannes et les paysans, les habitants et habitantes.

Nous appelons la population à s’investir dans les nombreuses actions de résistance qui fleurissent partout en France malgré la collusion des partis politiques et le silence complice de la majorité des médias.

La prochaine journée d’action aura lieu le 17 novembre autour de la réoccupation de la ZAD à Notre Dame des Landes.

Congrès d’Alternative libertaire, Toulouse le 3 novembre 2012

Source : http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article5013
avatar
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Jeu 8 Nov - 2:53

Les locaux du PS touchés par une vague de vandalisme anti- " Ayraulport " 07-11

PARIS (Sipa) -- Une vingtaine de fédérations, section ou permanences d'élus socialistes ont été vandalisés ces trois dernières semaines par des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Cette vague de dégradations touche principalement les régions du grand Ouest et Paris.

La fédération du Maine-et-Loire, à Angers, a été la première touchée dans la nuit du 16 au 17 octobre. La façade a été la cible de jets d'oeufs et de peinture et l'inscription "Vinci-PS même combat, solidarité ZAD" a été taguée au sol, en référence à la zone d'aménagement différée où doit être construit l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, rebaptisée "zone à défendre" par ses détracteurs.

D'autres fédérations ont été prises pour cibles: Rennes (Ille-et-Vilaine) le 19 octobre et dans la nuit du 26 au 27, Dijon (Côte-d'Or) dans la nuit du 19 au 20, Limoges (Haute-Vienne) dans la nuit du 21 au 22, Besançon (Doubs) dans la nuit du 30 au 31, Tulle (Corrèze) dans la nuit du 2 au 3 novembre, Bordeaux (Gironde) et La Rochelle (Charente-Maritime) dans la nuit du 5 au 6.

Plusieurs sections ont également été vandalisées: Arles (Bouches-du-Rhône) dans la nuit du 24 au 25, Brest dans la nuit du 29 au 30 et Douarnenez (Finistère) dans la nuit du 5 au 6 novembre.

A Paris, la permanence de la députée Fanélie Carrey-Conte dans le XXe arrondissement a été frappée dans la nuit du 21 au 22 octobre, puis la fédération départementale dans la nuit du 30 au 31 et les sections des Ve et VIe dans la nuit du 2 au 3 novembre. Trois nouvelles dégradations ont été commises mercredi matin vers 10h30 contre la section du IIIe, la permanence du député Patrick Bloche dans le XIe et la fédération départementale, située dans le même arrondissement.

" Tremblez ! "

D'après les témoignages recueillis par Sipa auprès des fédérations PS touchées, les auteurs de ces actes de vandalisme ont à chaque fois revendiqué leur opposition au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. "La ZAD est partout. Tremblez!", pouvait-on lire sur les murs de la fédération de Charente-Maritime, tandis que la section d'Arles était ornée d'un inébranlable "ZAD vaincra. Mon peuple survivra. On fait voler le PS en éclat".

Le nom du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes de 1989 à 2012, apparaît souvent dans des inscriptions dénonçant "l'Ayraulport" de Notre-Dame-des-Landes, comme à Dijon, Tulle ou Douarnenez, quand il n'est pas directement traité de "vendu" comme à Bordeaux.

Ces graffitis s'accompagnent régulièrement de bris de vitrines et de jets de peinture. Le PS a systématiquement déposé plainte auprès de la police ou de la gendarmerie.

" Vandalisme politique "

"Trop c'est trop! Ce sont des actes inadmissibles qui s'attaquent au fondement même de la démocratie. Le PS n'acceptera pas que certains puissent s'abriter derrière des pseudo-causes pour perpétrer des actes de vandalisme politique", a déclaré à Sipa le porte-parole du PS, David Assouline. "Il doit y avoir une réaction énergique pour ne pas que cela se poursuive", a-t-il ajouté.

La ZAD de Notre-Dame-des-Landes, qui s'étend aussi sur trois communes voisines, est le théâtre d'affrontements fréquents entre les opposants au projet d'aéroport qui occupent le terrain et les forces de l'ordre chargées de les en déloger.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Face aux expulsions, nous réoccuperons !

Message  Roseau le Jeu 8 Nov - 23:08

Notre-Dame-des-Landes Face aux expulsions, nous réoccuperons

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 169 (09/11/12)


Depuis le 16 octobre, les habitantEs de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes subissent une répression policière de grande ampleur. Les 1 800 hectares de la ZAD ont été envahis par 1 200 policiers.
Ceux-ci se sont attaqués petit à petit aux maisons et cabanes occupées, qu’ils ont détruites et emportées minutieusement pièce par pièce hors de la zone, pour ne rien laisser qui puisse servir aux 150 occupants. Ceux-ci ont résisté, barricadé, réoccupé. Ils sont toujours là, deux fois plus nombreux désormais, malgré le froid, la fatigue et les blessures.

Solidarité face à la répression

Cette attaque policière n’a pas tenu compte du sentiment de solidarité qui s’est développé ces derniers mois. La lutte contre l’aéroport s’est amplifiée ces dernières années. Elle a rassemblé parfois des dizaines de milliers de manifestants. Et la répression croissante a soudé les opposants. Les premierEs occupantEs de la ZAD, des précaires révoltéEs, ont créé de multiples liens avec la population locale : avec les militantEs parce qu’ils s’engagent, avec les agriculteurs parce qu’ils cultivent pour vivre, avec les habitantEs parce qu’ils y habitent.

Les solidarités locales, nationales voire internationales affluent pour soutenir les résistants : nourriture et fournitures pour survivre après les expulsions, manifestations et rassemblements dans toute la France, articles de presse et communiqués jusqu’aux USA.

Mobilisation contre l’« Ayraultport »

Ayrault, maire de Nantes pendant 23 ans et principal instigateur de ce projet imbécile, ruineux et ravageur pour l’environnement, voit se développer contre lui une unité croissante.
Nous appelons avec tous les opposants à une grande manifestation de réoccupation de la ZAD le 17 novembre. Dès maintenant, organisons des départs collectifs pour le rendez-vous sur place à 11 heures.

Faisons­-le connaître, organisons des manifestations locales. Il s’agira de reconstruire des lieux de vie pour remplacer ceux détruits par la répression, afin de faire de la ZAD un carrefour de la résistance.

Commission écologie NPA 44

Toutes les informations auprès des comités NPA du Grand Ouest ou sur http://zad.nadir.org

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Ven 9 Nov - 0:01


[Rennes] Samedi 10 novembre. Manifestation contre la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes

10h30 Marche
Marche piétonne RDV GARE pour arriver au rassemblement de 12h00 place de la Mairie.

11H00 Traco-vélo
2 convois de tracteurs de paysan-ne-s d’Ille-et-Vilaine Les vélos sont conviés à se joindre aux convois tracteurs.
- un convoi Sud partira à 11h depuis l’Ecomusée de la Bintinais route de Noyal-Chatillon
- un convoi Nord partira depuis la voie C7 entre les lieu-dits Bel-Air et la Victoire en Betton, (près du centre de réadaptation)

12h00 Grand rassemblement pique-nique place de la mairie
- Prises de paroles d’acteurs de la lutte contre la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes.
- Amenez de la terre (dans un sac, une brouette, une remorque) pour contribuer à une action symbolique

19h00 Réunion publique pour la manifestation de réoccupation
Réunion pour la manif de réoccupation de la ZAD du 17 novembre (1) 19h00 à la Maison de la Grève, 37 rue Legraverend, Rennes (2).

Appel à mobilisation lancé par le Collectif 35 contre l’aéroport de NDDL et COPAIN 35 (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles INdignées par le projet d’aéroport)

(1) http://zad.nadir.org/spip.php?article66

(2) https://maisondelagreve.boum.org/ar...

Texte

Nous, citoyen-ne-s et paysan-ne-s d’Ille-et-Vilaine réaffirmons notre opposition au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et témoignons de notre indignation face aux expulsions et destructions de maisons et bâtiments agricoles en cours depuis le 16 octobre dernier.

Nous demandons ainsi aux élus de Rennes Métropole, du Conseil Général d’Ille-et-Vilaine et de la Région Bretagne de revoir leur position vis à vis de ce grand projet inutile et imposé. Nous souhaitons interpeller les citoyens d’Ille-et-Vilaine sur les conséquences pour notre département que ce projet implique :

→ L’aéroport de Nantes Atlantique a été déclaré « meilleur aéroport régional 2011 »par les compagnies aériennes régionales européennes et Jean Marc Ayrault veut le fermer ! Pourtant une usine Airbus avec 900 emplois s’y trouve et a besoin de cette piste. Une étude internationale commandée par plus de 1000 élus regroupés dans le CDEPA (1) a pourtant conclut qu’il peut comme Genève qui a le même format accueillir 4 fois plus de passagers qu’actuellement !

→ La région Bretagne a mis de l’argent pour l’étude d’un projet de ligne grande vitesse (LGV) entre Rennes et Nantes avec un (seul) arrêt à Notre Dame des Landes, évitant Redon, rayant 2000 ha supplémentaires de terres agricoles ! Une LGV sur moins de 100 km : une aberration économique ! un argument publicitaire pour l’aéroport, alors que quasi tous les projets LGV sont arrêtés pour cause d’économie budgétaire et que l’on peine à trouver les fonds pour rénover les lignes ferroviaires de Rennes vers Brest, Quimper et Nantes.

→ Le Conseil Général d’Ille et Vilaine et Rennes Métropole participant au Syndicat Mixte de l’aéroport Notre Dame des Landes n’ont jamais demandé d’étude d’impact sur l’aéroport de Rennes St Jacques ! Qu’en sera t-il de l’aéroport de Rennes st Jacques, de ses emplois, notamment de la zone de frêt Airlandes. Faudra-t’il la renommer St Jacques « Notre DRame d’Airlandes ».

2 convois de tracteurs de paysan-ne-s d’Ille-et-Vilaine se formeront
un convoi Sud partira à 11h depuis l’Ecomusée de la Bintinais route de Noyal-Chatillon
un convoi Nord partira depuis la voie C7 entre les lieu-dits Bel-Air et la Victoire en Betton, (près du centre de réadaptation)

Les citoyens à vélo sont conviés à se joindre aux convois tracteurs.
Grand rassemblement et pique nique

Samedi 10 novembre, 12h, place de la mairie de Rennes
Prises de paroles d’acteurs de la lutte contre la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Amenez de la terre (dans un sac, une brouette, une remorque) pour contribuer à une action symbolique

Dire NON au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes en 2012, c’est affirmer un projet politique qui tient compte des urgences sociales, économiques et environnementales, préoccupations qui sont les nôtres aujourd’hui !

Appel à mobilisation lancé par le Collectif 35 contre l’aéroport de NDDL et COPAIN 35 (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles Indignées par le projet d’aéroport)

(1) Rapport de l’étude économique indépendante octobre 2011


nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 10 Nov - 2:32

Appel à mobilisation de la Confédération paysanne : Tous à Notre Dames des Landes le 17 novembre !
Appel rédigé par le Groupe jeunes de la Confédération paysanne 08.11

Ce qui se passe à Notre Dame des Landes en ce moment est crucial pour le monde paysan, et donc aussi pour notre syndicat. La Confédération Paysanne, et tout particulièrement les jeunes, soulignent depuis plusieurs années que l'accès à la terre est un sujet essentiel pour l'avenir de l'agriculture paysanne, car il conditionne les possibilités d'installation de milliers de paysans et paysannes en devenir.

Voici une lutte d'envergure nationale, portée par une base solide de paysans, de citoyens et de jeunes dont beaucoup souhaiteraient s'installer, qui allie une véritable radicalité dans son discours (qui rejoint celui de la Conf' à plusieurs niveaux : contre l'artificialisation des terres, pour la relocalisation de la production alimentaire, contre la malbouffe et l'agriculture industrielle, pour la souveraineté alimentaire, pour une gestion des terres basées sur leur usage et non sur la propriété,...) et des méthodes créatives de résistance pacifique.

Cette lutte arrive à un moment charnière : suite aux opérations d'expulsions qui ont créé une émotion très forte du fait de leur violence, nous devons répondre par une mobilisation massive, populaire et d'envergure nationale. Ce sera la manifestation de réoccupation et de reconstruction le 17 novembre prochain.

Notre syndicat doit jouer un rôle important pour la réussite de cette mobilisation. C'est à chaque structure départementale de prendre la mesure de ce qui se joue à Notre Dame des Landes : le succès de cette lutte peut changer profondément les termes du débat sur l'avenir de l'agriculture en France. Si nous gagnons à Notre Dame des Landes, le mouvement social dans son ensemble, et notre syndicat en particulier, sortira profondément renforcé, capable de gagner d'autres luttes.
Notre Dame des Landes est bien notre Larzac actuel. C'est une lutte paysanne, pour un autre modèle de société basé sur la solidarité et le respect du vivant, contre le règne de l'argent. Nous pouvons et nous devons donner un élan décisif à la lutte, en nous mobilisant massivement le 17 novembre et en appelant tous les citoyens à venir ce jour là à Notre Dame des Landes.

Alors bougeons-nous !

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Dim 11 Nov - 1:52

Notre-Dame-des-Landes : Stop à la répression ! Stop à l’aéroport ! Appel unitaire national


Engagée depuis des années, la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes connait une nouvelle intensité. Elle repart de plus belle depuis que le 16 octobre le gouvernement a décidé d’expulser les habitants de la Zone à Défendre, sur laquelle doit commencer le bétonnage.

Contre un projet : Inutile !

Une modification de l’aéroport actuel, très bien noté par l’aviation civile et loin de la saturation en vols, est possible pour résoudre les problèmes tels que le survol permanent de la ville de Nantes.

Nuisible !

Il va bétonner plus de 2 000 ha de terres préservées et nourricières, à quelques km de Nantes. Les surfaces agricoles disparaissent à grande vitesse dans notre pays ; les zones humides sont de précieuses réserves de biodiversité ; le déclin à terme des vols de courte et moyenne distance est une conséquence du pic de production du pétrole et des impératifs de la lutte contre l’effet de serre. Un tel projet est inconcevable en pleine crise écologique.

Insensé !

Au niveau de l’emploi il ne ferait que déplacer des populations, augmentant le déséquilibre Nord Loire/Sud Loire, et détruirait tout un réseau d’emplois liés à l’agriculture (au moins 600). Quant aux emplois liés à la construction, si tant est qu’ils puissent être locaux, ils seraient plus avantageusement créés en construisant des logements, des collèges ou autres structures de santé répondant à des besoins réels et urgents de la population.

Gaspilleur !

En pleine période restriction budgétaire et de mise en place de l’austérité institutionnelle par le vote inique du TSCG, le PS s’acharne à vouloir construire cet aéroport, qui ne servira qu’à engraisser le groupe Vinci, pieuvre malsaine qui étend ses tentacules vénéneux dans tous les coins du monde, toujours dans ce type de projets insensés, mégalomanes et destructeurs. Il n’hésite pas à transformer les forces de l’ordre en gardiennes des intérêts privés de Vinci, au prix d’une coûteuse opération de type militaire.

Ce modèle de développement basé sur le profit capitaliste, est une course au productivisme qui sacrifie terres, paysans et populations locales. Face à la répression, toute notre solidarité va aux premières victimes. Cette actualité nous amène à amplifier les résistances, la solidarité et les convergences avec tous ceux et toutes celles qui refusent l’avenir bétonné et les profits de Vinci

Nous soutenons les initiatives de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes et appelons à rejoindre les comités de solidarité et de résistance pour stopper ce projet et faire reculer la multinationale et le gouvernement.

Le 17 novembre a lieu la manifestation de réoccupation des terrains évacués ; elle doit être la plus massive possible et suivie d’autres actions diverses et unitaires.

Arrêt immédiat des expulsions et des destructions,
Arrêt immédiat de la répression et de l’occupation de la zone par les forces de l’ordre.

Nous sommes dans une phase cruciale.

Soit le gouvernement et son premier ministre Ayrault, s’acharnent et s’obstinent par la force à construire cet aéroport, et on assistera à une résistance citoyenne et populaire sur tout le territoire avec le soutien et la détermination de plus en plus d’organisations associatives, syndicales et politiques, qui fondent le terreau de la majorité des citoyens qui ont chassé Sarkozy et son gouvernement. Soit ce gouvernement et son président décrètent un moratoire sur tout le projet et reconsidèrent l’étude faite, pour une autre étude plus sérieuse, prenant en compte tous les critères économiques, sociaux et environnementaux, sans omissions ni mensonges, avec une volonté de transparence et de démocratie. Au-delà, c’est un modèle de développement qu’il faut remettre en cause, celui qui au nom du profit et de l’inexorable besoin de déplacements aériens est prêt à sacrifier terres, paysan-ne-s et populations.

Capitalisme et productivisme constituent les deux faces d’un même problème. Nous voulons imposer une autre logique porteuse d’une alternative politique au social-libéralisme.

Alter-écolo, Convergences & Alternative, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologiste, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, Parti de Gauche, Les Alternatifs, Zone d’Écologie Populaire,...

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Dim 11 Nov - 21:01

Retour sur ce qui s'est passé hier à Rennes : (j'ai pas un temps énorme et suis un peu crevé, du coup...je reviendrais peut-être plus en détails une autre fois)

-Pas mal de tracteurs(mobilisation importante de paysans-es, maraîchers-eres)
-Pour la marche matinale, au départ le groupe à été encerclé par les flics mais à pu continuer sa route ensuite
-Discours de résistantEs au projet, une courte apparition du vrai faux PDG de Vinci. La mobilisation à été importante(Place de la mairie "noire de monde")
-Tas de terre, stand d'information, pique-nique...
-Ensuite défilé tracteurs-piétons étouétou dans la joie et la bonne humeur...
-Réunion publique(à laquelle je n'ai pas assisté donc...euh...)
Je pourrais venir mettre des photos...mais y'a déja une jolie vidéo :

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mar 13 Nov - 3:02

Zone A Défendre

Depuis quelques jours, des dirigeant-e-s d’EELV prennent position par rapport aux expulsions en cours sur la ZAD : ils/elles expriment leur soutien aux habitant-e-s et appellent à la manifestation de réoccupation du 17 novembre. Depuis que le mouvement d’occupation existe, les dirigeant-e-s d’EELV n’ont fait que s’en désolidariser par presse interposée. Ils/elles ont parlé d’ultras, de violent-e-s agitateurs/ices et d’extrémistes ; et n’ont cessé de dénoncer des actions menées conte l’aéroport et les porteurs du projet.

Aujourd’hui, des responsables d’EELV se désolidarisent encore des "minorités violentes". Au cas ou ils/elles ne le sauraient pas, la manifestation du 17 est appelée notamment à l’initiative de ces mêmes "minorités violentes", de celleux qui montent des barricades et lancent des pierres pour défendre leur maison, en l’occurence les occupant-e-s de la ZAD.

Comment peut-on autant chier sur la gueule d’un mouvement, le fragiliser, pour ne pas dire essayer de le broyer ; et en même temps appeler à le soutenir au moment ou il prend de l’ampleur ? Serait-ce l’attrait des caméras ? Si les prétendu-e-s "porte-paroles" d’EELV ont tant envie de parler, ils n’ont qu’à s’expliquer d’abord sur 3 ans de declarations odieuses à notre sujet.

De notre côté, nous n’acceptons pas que celleux qui se dissocient des actes de résistance aux expulsions viennent à cette manifestation. Les responsables et figures médiatiques d’EELV ne sont pas les bienvenu-e-s à nos yeux.

PS : à tout-e-s les adhérent-e-s et sympathisant-e-s d’EELV qui luttent sincèrement contre l’aéroport, vous êtes les bienvenu-e-s. Et c’était chouette de partager des moments autour des barricades avec certain-e-s de vous...

Le mouvement d’occupation

http://zad.nadir.org/spip.php?article577


Nous voulons une manif, pas une parade

Le 17 novembre aura lieu une manifestation de réoccupation, pensée comme un moment de réaction collective aux expulsions de squats sur la ZAD.

Nous sommes des occupantEs de la ZAD. Nous ne sommes pas dans des logiques de parti. Nous ne croyons pas à la pseudo-démocratie et à son jeu de représentation. Ce qui fait la force de ces moments vécus depuis le déclenchement des expulsions, c’est de se retrouver avec un tas de gens autour de notre refus de ce projet d’aéroport, et du monde qui va avec. Nous voulons que cette manif soit celle de tou-te-s les opposantEs, et que touTEs celles et ceux qui sont en lutte y trouvent une place.

Depuis quelques jours, les stars de la politique politicienne se relaient pour annoncer leur venue. Depuis quelques jours on n’entend plus qu’elles/eux. Nous ne voulons pas que toute l’attention se braque ce jour là sur quelques têtes d’affiche qui ont déjà tout l’espace médiatique pour s’exprimer, et qui ne fouttront jamais les pieds sur la zone si il n’y a pas 50 caméras pour les accompagner.

Nous voulons une manif d’opposant-e-s au projet d’aéroport, pas un podium pour politicardEs.

AmiEs en lutte, bienvenue !

Le mouvement d’occupation.

http://zad.nadir.org/spip.php?article576

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Mer 14 Nov - 1:33



Liste villes mobilisées départs covoiturage et bus pour le 17 : http://zad.nadir.org/spip.php?article552

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Toutes et tous à Notre Dame Des Landes le 17/11 !

Message  Lascar Kapak le Mer 14 Nov - 14:58

Appel aux sympathisants et sympathisantes d’Alternative Libertaire : toutes et tous à Notre-Dame-des-Landes le 17 Novembre !!

Le samedi 17 Novembre 2012 à Notre-Dame-des Landes (près de Nantes) aura lieu une manifestation de réoccupation des terres contre le projet de construction d’un aéroport. Ce projet est l’exemple même de la mégalomanie de certains notables locaux comme J.M Ayrault (premier ministre et ancien maire de la ville de Nantes) et de leur collusion avec les intérêts capitalistes.


La construction du « troisième plus grand aéroport français » est inutile, elle ne repose sur aucun besoin des populations locales et entraînera la destruction de 2000 hectars de bocage, la disparition de centaines de terres agricoles, l’expulsion d’habitants et d’habitantes, de petits paysans et paysannes.

Ce projet se construit contre la population et dans l’intérêt des capitalistes, comme l’entreprise Vinci. Celle-ci est assurée, via un partenariat public-privé, d’une rentabilité de 11% qui sera compensée en cas de déficit par des fonds publics ! Voilà la logique des politiciens « socialistes » : d’une main étrangler la populations à travers les politiques d’austérité et de l’autre main nourrir les vautours capitalistes !

La résistance menée par les habitantes et les habitants, les paysannes, et les paysans, depuis des années est exemplaire. L’expérience de vie autogestionnaire menée dans la ZAD (zone d’aménagement différée ou Zone à défendre) est porteuse d’une réelle dynamique de transformation sociale et écologique. Mais cette résistance a dû faire face à une féroce répression. Le gouvernement a dépensé plus d’un million d’euros en deux semaines pour envoyer sa police contre la population de la zone. Voilà la politique du gouvernement Ayrault et de ses alliés : "protégeons les capitalistes contre la population" !

La manifestation qui se déroulera à 11h à Notre Dame-des-Landes Samedi 17 Novembre est très importante. Dans de nombreuses villes en France des covoiturages, des bus partiront vers Notre-Dame-des-Landes et des manifestations locales de soutien sont organisées à certains endroits. Alternative libertaire appelle, ses militants et militantes, ses sympathisantes et sympathisants et tous celles et ceux que cette politique inique révolte à se joindre à la manifestation

Contre les cadeaux faits aux capitalistes, contre la politique antisociale de ce gouvernement, contre la destruction écologique : Manifestons le 17 Novembre

Source : http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article5027
avatar
Lascar Kapak

Messages : 105
Date d'inscription : 11/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Notre Dame des Landes

Message  Roseau le Jeu 15 Nov - 16:00

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Roseau le Jeu 15 Nov - 16:02

avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Ven 16 Nov - 1:46

Accueil

Un camp d’accueil sera ouvert dès jeudi soir près des Rosiers (commune de Vigneux-de-Bretagne, cf. carte). Il y aura des cantines collectives pour manger, des chapiteaux chauffées et de la place pour poser sa tente.

Vendredi 16 à 19h, un point info sur tout ce qu’il faut savoir sur la manif aura lieu sur le camp.

A partir de samedi, un autre camp se mettra en place à proximité du terrain réoccupé.

A prévoir avant la manif

Durant la manifestation, radio klaxon émettera en live, donnera toutes les informations utiles et relaira les prises de paroles sur 107.7 FM. Prenez votre radio portative !

On vous invite à prendre des outils pour participer au défrichage (gants, faucilles, etc.) et à la construction (marteaux, scies, visseuse, vis ou clous).

Parkings

Garer tous le manifestants autour d’un bourg comme Notre-Dame demande un minimum d’organsation. Si vous venez en voiture, merci de lire ces consignes.

Prévoyez d’arriver en avance. La manifestation partira du bourg à 11h pile. Certains parkings sont à plus d’une demi-heure de marche du bourg. Pour être plus près, venez plus tôt !

Il y aura 5 entrées pour accéder à la manifestation :

. l’Arche du Fouan (au croisement de la D42 et de la D16) : unique entrée pour les cars ;
. Héric ;
. La Paquelais ;
. Le Temple de Bretagne ;
. Fay de Bretagne.

Laissez vous guider. Merci de laisser libre l’entrée et la sortie des riverains.

Garez vous en une seule file pour permettre les départs échelonnés. La circulation se fera toujours en sens unique.

Si vous amenez du matériel de construction, le laisser dans les remorques des tracteurs garés au niveau de chaque entrée. Les éventuels camions chargés de structures qui doivent aller dans le cortège doivent d’adresser aux personnes présentes au niveau des tracteurs.

Déroulement de la manifestation

L’objectif premier de la journée du 17 novembre est bel et bien d’aller reconstruire un lieu de lutte et d’organisation sur la ZAD, et non pas de s’affronter avec la police. A ce titre, tout un chacun, quel que soit son âge et sa mobilité est invité à venir participer à cette manifestation populaire. Nous sommes confiant quant au fait d’arriver à notre objectif. Au vu de la mobilisation massive autour de cette manifestation et de notre détermination, nous estimons qu’ils commettraient une erreur regrettable en essayant de nous en empêcher. Le préfet lui-même a récemment indiqué que les forces de l’ordre ne pouvaient contrôler entièrement la zone !

Néanmoins, en cas de barrages filtrant, contrôles, blocages de véhicules, bus ou personnes en amont, nous invitons les personnes concernées à ne pas se laisser décourager inutilement. Il est possible dans ce cas de se regrouper pour passer ensemble. Il est possible aussi de prévenir la communication externe de la manif (06 31 80 49 54), qui relaiera l’information pour que du soutien soit apporté. Si des personnes pour une raison ou pour une autre n’arrivaient pas à rejoindre la manifestation, un rv alternatif est donné à partir de 14h devant la Préfecture de Nantes...

Par ailleurs, l’assemblée générale d’organisation souhaite une manifestation populaire. Il s’agit de privilégier pancartes et slogans en lien avec la lutte et de limiter les drapeaux d’organisation, auxquelles on demande de ne pas faire de bloc. Un drapeau commun représentant la lutte anti-aéroport sera disponible.

Un point presse aura lieu samedi 17 à 10h à Notre-Dame-des-Landes. Un autre point presse sera mis en place près du lieu de réoccupation.

Programme du week-end

Vous êtes tou-te-s invitées à rester le week-end et plus si possible.

Samedi soir il y aura une scène ouverte sur le lieu d’arrivée de la manif. Dans le week-end, il y aura des discussions, des débats et des ateliers, avec notamment des actions de plantation d’arbres dimanche. Le programme est en cours de préparation et sera précisé sur place. Les constructions se poursuiveront aussi.

Une assemblée aura lieu dimanche à 10h30 sur le lieu de la réoccupation pour parler des perspectives de ce lieu et des suites du mouvement.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Sam 17 Nov - 1:21

Notre-Dame-des-Landes : le pouvoir réplique aux écologistes 16/11

José Bové et Eva Joly s'introduisent dans une maison vouée à la destruction en raison du projet d'aéroport près de Nantes, le 16 novembre 2012 à Grandchamp-des-Fontaines.

Les écologistes venus en force vendredi à Notre-Dame-des-Landes ont tenté d'occuper le terrain médiatique de l'opposition au projet d'aéroport, à la veille d'une grande manifestation mais une réplique massive est venue en fin de journée, de l'Elysée à Matignon en passant par l'Assemblée.

Une importante délégation d'élus EELV - parmi lesquels les eurodéputés Eva Joly, ex-candidate à la présidentielle, et José Bové, le sénateur Jean-Vincent Placé ou le député Noël Mamère - s'est rendue au matin dans la zone concernée. Devant les caméras, ils ont symboliquement rouvert, à l'aide de tournevis et de pieds-de-biche, une des maisons condamnées par les autorités sur le site du futur aéroport qui doit ouvrir ses portes en 2017.

Ils ont justifié leur action illégale par les "opérations complètement disproportionnées" d'expulsion des opposants depuis mi-octobre, selon les termes de M. Placé. En outre, le sénateur a proposé la nomination d'un "médiateur qui remette les gens autour de la table".

Ils se sont ensuite rendus à l'actuel aéroport de Nantes Atlantique, au sud de Nantes, pour y démontrer qu'il n'était pas saturé.

Les parlementaires écologistes entendent aussi participer samedi à la manifestation, où 8.000 à 10.000 opposants au projet sont attendus, mais il s'agissait aussi pour eux d'anticiper sur la présence écrasante, samedi, du coprésident du parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, qui risque d'éclipser la leur.

En outre, plusieurs militants anticapitalistes avaient indiqué que les élus EELV, opposés à l'aéroport mais alliés du PS au gouvernement et dans les collectivités locales favorables au projet, ne seraient pas les bienvenus.

Néanmoins aucune marque d'hostilité n'a été relevée sur le terrain vendredi, y compris lorsque le porte-parole national d'EELV Jean-Philippe Magnen s'est rendu, à la nuit tombée, à la Vache-Rit, centre historique de l'opposition, pour y rencontrer des opposants, a constaté l'AFP.

La permanence parlementaire du député EELV François de Rugy à Nantes avait été taguée dans la nuit de mercredi à jeudi du slogan: "Complice des destructions à NDDL. PS, EELV même merde".

" Consensus très large " selon Matignon

La tension sur le terrain, mais aussi entre le PS et EELV, est montée d'un cran cette semaine après l'agression d'un vigile près du site dans la nuit de lundi à mardi, les uns parlant de "provocation", les autres de "manipulation".

L'entourage de Jean-Marc Ayrault, qui a soutenu le projet en tant que maire de Nantes, a réaffirmé en milieu de journée qu'"il y a un consensus très large" autour du projet.

Puis François Hollande lui-même, depuis Varsovie, a rappelé en fin de journée son soutien au projet tout en précisant qu'il faisait "en sorte que tous les recours puissent être traités par une justice indépendante".

Aussitôt après, M. Magnen a souhaité réagir au nom d'EELV: "la force du droit, c'est ce qu'on demande depuis le début dans le suivi de ce dossier", s'est-il félicité en soulignant qu'il restait encore des recours.

"Le droit à manifester est un droit fondamental, mais en même temps, quand une décision a été prise, quand un projet a été déclaré d'utilité publique, il faut savoir les respecter", a souligné la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Enfin le patron des députés PS, Bruno Le Roux, a mis "en garde" vendredi les élus écologistes sur leur participation aux manifestations contre le projet "qui aujourd'hui mêlent la contestation d'un projet et la mise en cause des élus, et notamment du Premier ministre".

Depuis le 16 octobre, les forces de l'ordre ont expulsé environ 150 "squatters" opposants à l'aéroport, installés pour certains depuis plusieurs années sur place.

Les opposants anticapitalistes ont aussi mis en garde les médias en vue de la manifestation de samedi, indiquant leur volonté de contrôler leur accès aux lieux à couvrir.

Tag anti-aéroport (à l'excrément) sur la permanence du député de Rugy

Le bureau parlementaire du député François de Rugy à Nantes a été" vandalisé" cette nuit, annonce Europe Ecologie-Les Verts (EELV) qui y voit un lien avec le combat des écologistes contre le projet d'aéroport Notre-Dame-des-Landes.

Excréments d'animaux

Il s'agissait d'un tag portant l'inscription "Complice des destructions à NDDL", qui a été effacé ce jeudi matin nous informe François de Rugy, député de la 1re circonscription de Loire-Atlantique et co-président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale.

Le bureau a été peinturluré avec, notamment, des excréments d'animaux...

Le parlementaire a porté plainte, mais ne veut "pas faire perdre de temps" à la police. Ajoutant sur Twitter : "Voilà l'œuvre de courageux activistes nocturnes. Ils ne me feront pas changer d'avis contre le projet d'aéroport."

" Les écologistes ne se laisseront pas intimider "

"D'après les inscriptions peintes sur les murs de la permanence, les auteurs de ces actes tentent d'instrumentaliser le combat contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour attaquer le mouvement écologiste", écrit Pascal Durand, secrétaire national, dans un communiqué.

Selon lui, "ces actions hostiles à EELV témoignent de l'absurdité des accusations de ceux qui s'obstinent à laisser croire que les écologistes pourraient éprouver quelque complaisance que ce soit envers le recours à la violence".

"Malgré les provocations, les écologistes ne se laisseront ni intimider ni empêcher leur action. Les écologistes maintiendront leurs refus de la violence et de toute méthode qui dégrade le débat démocratique, qui doit se poursuivre par toutes les voies légales (recours judiciaires, action dans les institutions, manifestations citoyennes pacifiques)", ajoute M. Durand.

Soutien de Jacques Auxiette

Alors que le torchon brûle au conseil régional entre socialistes et écologistes, Jacques Auxiette, président de Région s'est aussitôt fendu d'une lettre de soutien au député EELV de Rugy :

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Roseau le Dim 18 Nov - 16:45

Besancenot : la mobilisation devrait l'emporter dans la bataille de Notre-Dame-des-Landes (AFP)

La mobilisation contre le projet d'aéroport de Nantes devrait permettre de faire céder le gouvernement, a confié samedi Olivier Besancenot lors de la manifestation organisée sur le site de Notre-Dame-des-Landes.
Evoquant la "répression" et le "bras-de-fer qui s'engage face au gouvernement", la figure du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) a dénoncé "un scandale social et écologique, avec des subventions publiques qui vont être massivement données à un groupe qui fait des profits".
La concession du futur aéroport a été accordée pour 55 ans au groupe de BTP Vinci.
Faisant allusion à la présence des écologistes d'EELV au gouvernement, M. Besancenot a ajouté : "que ce soit sur les questions sociales ou environnementales, ce n'est pas en étant dans le gouvernement qu'on peut changer les choses, mais en établissant un rapport de forces".
"Cette bataille, je pense que la mobilisation pourra la gagner", a-t-il déclaré, alors que des milliers de manifestants convergeaient vers le site prévu pour la construction de l'aéroport.
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lundi, on réoccupe la forêt !

Message  Roseau le Dim 18 Nov - 16:55

https://zad.nadir.org/spip.php?article568

A faire circuler: photo Interpol des "dangereux pré-terroristes" de Vals...
J'adore cette photo!
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  nico37 le Dim 18 Nov - 19:35

Notre-Dame-des-Landes: le funambulisme des Verts

EELV ne devrait pas s'impliquer dans les manifestations contre l'aéroport de Nantes "qui prennent pour cible le Premier ministre", selon Harlem Désir, à la tête du PS. Un jugement qui éclaire la position délicate des élus et des ministres écologistes.

Le sourire est figé. Quand elle s'avance vers les anti-aéroport qui patientent en marge des Journées parlementaires écologistes, à Nantes, le 18 septembre, Cécile Duflot (EELV) laisse la parole au ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll (PS). A l'époque, son silence ne surprend pas: il y a un an, la ministre de l'Egalité des territoires et du Logement s'interdisait encore de signer tout accord avec le PS si le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes était maintenu. Pour nombre d'opposants, sa participation au gouvernement Ayrault tient de la trahison; pour certains, elle symboliserait même un opportunisme très répandu chez les élus EELV, y compris locaux...

Le reproche est dur. "Injuste", tranche le député François de Rugy (EELV): "On met nos forces dans la bataille, et beaucoup d'argent dans les recours..." "Les élus écologistes nous donnent accès aux arcanes du pouvoir", reconnaît Dominique Fresneau, coprésident de l'Acipa. En septembre, il recevait Pascal Durand à la Vache Rit. Le secrétaire national d'EELV l'a rassuré. "Mais nous ne sommes pas majoritaires, rappelle-t-il par ailleurs. Nous avons une obligation de moyens, pas de résultat."

Sa sincérité ne soulève pas de doutes. Sa stratégie, si. "Notre absence du pouvoir ne servirait en rien la lutte", objecte François de Rugy. Au contraire, à ses yeux: "On a expérimenté l'isolationnisme avec Eva Joly: on récolte moins de voix, donc moins de leviers..." Un pied dans la rue, un autre dans les instances, donc! "En coopérant, on fait avancer tous les projets, explique Jean-Philippe Magnen (EELV), porte-parole national du parti. Ceux sur lesquels on diverge et ceux sur lesquels on converge." La politique ne se résume pas à l'aéroport. Transports, réseaux de chaleur, récompenses européennes: les Verts locaux ne s'estiment pas inefficaces.

Le sénateur Ronan Dantec (EELV) veut même y voir un "modèle nantais", déclinable au plan national. Deux ministres écolos au gouvernement? Cécile Duflot évoquera la question de l'aéroport en tant que ministre de l'Egalité des territoires. Pour le reste, l'accord gouvernemental signé en novembre 2011 permet d'avancer : "Il acte notre désapprobation sur ce dossier, rappelle Stéphane Sitbon-Gomez, conseiller politique de Duflot. Nous n'en voterons aucune ligne budgétaire." Pas sûr que cela suffise à convaincre les opposants les plus durs...

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre l'aéroport de Notre Dame Des Landes (44)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 39 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 39  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum