Dominique Strauss-Kahn

Page 15 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  BouffonVert72 le Jeu 7 Juil - 18:23

verié2 a écrit:
BouffonVert72 a écrit:L'éviction de D$K du Fmi est déjà une victoire, petite certes, mais bon... Et le fait qu'il soit décrédibilisé pour la Présidentielle 2012 est une seconde victoire... Ce n'est pas assez, je sais, mais l'occasion est trop bonne.
Une victoire, le remplacement de DSK par Lagarde ? Tu dérailles, Bouffon.
Ce n'est pas le remplacement de D$K par Lagarde qui est une victoire, c'est l'éviction d'un des Kapitalistes de l'un de ses postes actuels (Fmi) et futurs (Elysée).
La stratégie est : on les fait tous virer, les uns après les autres. Peu importe le prétexte (tactique)... Ca ne peut que nous renforcer...

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Invité le Jeu 7 Juil - 19:11

BouffonVert72 a écrit:

L'éviction de D$K du Fmi est déjà une victoire, petite certes, mais bon... Et le fait qu'il soit décrédibilisé pour la Présidentielle 2012 est une seconde victoire... Ce n'est pas assez, je sais, mais l'occasion est trop bonne.


BV72 ki/ Pas de pitié pour nos ennemis, eux n'en ont pas pour les Travailleurs.
Pitié, assez de cette morale petite-bourgeoise qui te caractérise tant. DSK parti du FMI, une autre la remplace avec les mêmes objectifs. Que DSK soit au FMI ou Lagarde, qu'est-ce qu'on en a à faire. Les deux s'appliqueront avec le même zèle à détruire les acquits de la classe ouvrière. Des fois tes réactions sont un peu pénibles à lire tant elles exhalent le petit-bourgeois ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  BouffonVert72 le Jeu 7 Juil - 19:28

Lis l'explication au-dessus...

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  verié2 le Ven 8 Juil - 10:35

Vers un nouveau rebondissement dans la saison 3 ?

Ci-dessous, un article intéressant de Marianne qui souligne que tout ne va peut-être pas se terminer aussi vite et aussi facilement pour DSK que les médias français, bien drivés par les copains et communicants de DSK, l'avaient laissé entendre.

Au passage, une insinuation assez dégueulasse de Marianne sur le fait que les militants noirs newyorkais s'en prendraient à DSK parce qu'il est Juif - alors que cette question n'a été jusqu'ici soulevée par personne...

Affaire DSK : les activistes pro-Diallo poussent au procès
New York, Alain Léauthier - Marianne |

Durant la journée de jeudi 7 juillet, les activistes et l'avocat de Nafissatou Diallou Kenneth Thomson ont mené l'offensive contre ce qu'ils appellent le procureur qu'ils accusent aujourd'hui d'être trop conciliant avec DSK. Ils veulent le procès, et Cyrus Vance Jr. devra peut-être le leur concéder.


Dès mardi 5 juillet, alors que beaucoup s’attendaient à un dénouement heureux pour DSK le lendemain, Marianne2.fr vous l’avait annoncé : malgré les rebondissements de la semaine dernière et les sérieux doutes portés sur la crédibilité de Nafissatou Diallo, la victime présumée de l’ancien directeur du FMI, l’éventualité d’un non-lieu pour ce dernier n’est peut-être pas pour tout de suite.

Après avoir rencontré mercredi Benjamin Brafman et William Taylor, les deux conseils de DSK, le procureur Cyrus Vance Jr a dû faire face à l’offensive en règle menée contre lui par Kenneth Thomson, l’avocat de la jeune Guinéenne, très remonté, du moins en apparence, contre le magistrat.
Que lui reproche-t-il ? De ne pas soutenir à la régulière le dossier d’accusation alors que :
1°) les tests ADN effectués sur DSK et Nafissatou Diallo ainsi que l’examen médical de cette dernière prouveraient qu’il y a eu rapport sexuel brutal et non consenti.
2°) d’avoir laissé fuiter dans la presse américaine des informations partiales et parcellaires concernant sa cliente. C’est notamment le cas de la fameuse conversation téléphonique que celle-ci a eu le lendemain de son agression (supposée) avec son petit ami, un trafiquant gambien incarcéré en Arizona : « Ce type a beaucoup d’argent. Je sais ce que je fais. » Eh bien non, les paroles tenues le 15 mai ne seraient pas exactement celles-là, la traduction du dialecte peul de l’intéressée n’ayant pas été sans reproche .

Pinaillage ? Pas aux yeux de Kenneth Thomson qui n’a pas hésité à réclamer la nomination d’un spécial prosecutor en lieu et place de Cyrus Vance Jr. Pour l’instant c’est non. Mais du coup, le proc ne peut plus se permettre d’offrir une victoire complète à DSK. D’autant que l’avocat de la femme de chambre du Sofitel s’appuie désormais sur un petit groupe d’activistes noirs, bien décidés à mener la vie dure à Cyrus Vance Jr s’il s’avisait de blanchir le prévenu DSK. Un DSK décidément trop blanc pour le coup, trop riche, trop juif peut-être aussi. En somme trop coupable… pour pouvoir être innocenté.

Un journaliste américain a osé récemment une comparaison entre le VIP hexagonal et les poêles en téflon : on a beau faire, au bout d’un moment dans les deux cas, les taches ne partent plus. Kenneth Thomson et ses amis adorent cette image. A leurs yeux, il faudrait plus que les quelques mensonges sans gravité d’une jeune réfugiée gambienne pour remettre en cause la culpabilité éclatante du « Perv ». Ce message trouve probablement un écho très favorable dans de nombreux secteurs de l’opinion publique américaine et Cyrus Vance Jr doit en tenir compte. Rien ne prouve désormais qu’il n’ira pas jusqu’au procès malgré le risque de le perdre. S’il en a jamais été question, cette stratégie ruinerait alors toutes les chances de retour de DSK, y compris pour accompagner un autre candidat socialiste, dans la course à l'élection présidentielle de l’an prochain. La procédure judiciaire converge, en quelque sorte, avec l'évolution des sondages, peu favorables à lex-patron du FMI (cf. le sondage Marianne-Harris Interactive).

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant, l’indignité retrouvée de Nafissatou Diallo

Message  Babel le Ven 8 Juil - 10:55

Pour une mise en contexte : cette contribution de Romain Huret , parue dans l'édition du 7 juillet de Libération, que j'ai trouvée vraiment intéressante.

En quelques heures, la pieuse Ophélia est devenue l’indigne Nafissatou Diallo. La femme de ménage, polie et ponctuelle, l’immigrante ayant fui les horreurs d’un pays en guerre et la courageuse mère célibataire ont cédé la place à la figure d’une héroïne de film policier, mentant à la justice et aux services de l’immigration, fraudant l’administration fiscale et fricotant avec des individus peu recommandables. Désormais, la crédibilité de son témoignage est mise en cause. Comme chaque fait divers, au-delà des enjeux judiciaires qui se régleront devant les tribunaux, l’affaire DSK révèle à travers les propos des journalistes et des divers commentateurs les représentations mentales d’une société. L’indignité retrouvée de Nafissatou Diallo éclaire le dénigrement des pauvres, ces représentants de l’underclass, terme forgé pour décrire une catégorie de citoyens vivant en marge des normes sociales et culturelles de l’Amérique contemporaine. Peule, guinéenne, entrée aux Etats-Unis à 32 ans, Nafissatou Diallo a rejoint dans le Bronx la communauté africaine et y a découvert l’envers du rêve américain. Si sa condamnation médiatique a été aussi rapide, c’est en raison de la criminalisation des pauvres dans les dispositifs juridiques et sociaux. Au moment de l’ouragan Katrina en 2005 aux Etats-Unis, l’animateur conservateur de talk-show Bill O’Reilly ne mâcha pas ses mots pour expliquer à ses téléspectateurs les origines de la catastrophe : «Tous les enseignants devraient dire à leurs étudiants : "si tu refuses d’apprendre, si tu refuses de travailler dur, si tu deviens un drogué, si tu vis dans un gang, tu seras pauvre, tu seras dénué de tout pouvoir, à l’image de ceux de la Nouvelle-Orléans".»

Depuis les révélations du cabinet du procureur, la femme de chambre de l’hôtel Sofitel présente des caractéristiques similaires. Tout d’abord, Nafissatou Diallo est devenue une «reine de l’assistance» (welfare queen), selon la formule américaine, usurpant les droits à bénéficier d’un logement social réservé aux malades du sida et mentant à l’administration fiscale en déclarant l’enfant de son compagnon comme le sien pour bénéficier d’un crédit d’impôt. En 1984, Ronald Reagan dénonçait déjà les reines de l’assistance et le leader républicain Newt Gingrich lui emboîta le pas quelques années plus tard pour vilipender ces «filles de 12 ans ayant des bébés et celles de 17 mourant du sida». Si cette rhétorique n’est pas neuve, elle se banalise dans le discours public tout au long des années 90 et 2000. La méfiance à l’égard des mères célibataires, toujours soupçonnées d’avoir un compagnon caché dans le placard et condamnées à être éternellement vertueuses, a provoqué toute une série de lois et de dispositifs de contrôle.

Ensuite, Nafissatou Diallo est apparue comme une menteuse pathologique. Elle a pleuré, s’est énervée face aux hommes du cabinet du procureur et a changé de version des faits. Comment expliquer un tel comportement avec les individus en charge de sa défense, s’interrogent en chœur journalistes et commentateurs. La méfiance des pauvres à l’encontre des institutions n’est guère surprenante. Le rapport des immigrants aux services de l’immigration, puis aux services sociaux et judiciaires, est souvent tendu et conflictuel. Aux Etats-Unis, et à New York en particulier, le rapport avec l’institution d’accueil peut être plus brutal encore. En 1999, un autre Guinéen, Amadou Diallo, fut abattu de 41 balles dans le corps par des officiers du New York Police Department dans le Bronx. Le procès qui s’ensuivit démontra le racisme ordinaire d’officiers de police à l’encontre de la nouvelle immigration africaine. Enfin, Nafissatou Diallo est accusée de fréquenter des prisonniers et des petits trafiquants de drogue. Le Bronx est l’un des quartiers les plus pauvres de New York depuis des décennies. Le développement d’une économie souterraine est devenu l’un des seuls moyens de vivre d’une population appauvrie. La criminalité n’est qu’un symptôme de dynamiques profondes de marginalisation et d’exclusion. Bien souvent, dans une répartition classique des tâches, les conjointes exercent une profession légitime. Dans les quartiers, les logements sociaux et les familles, la porosité entre les deux univers est grande.

A un moment de l’affaire DSK où le jugement moral et individuel brouille toute réflexion dans l’appareil médiatique, ancrer Nafissatou Diallo dans son univers social, ethnique et culturel est important. En rêvant d’une pauvre digne et méritante, les médias américains et français, accompagnés bien souvent par l’opinion publique, ont conforté leurs propres représentations. La courageuse mère célibataire avait croisé un puissant, roué, cynique et jouisseur. La femme de ménage de l’hôtel Sofitel est désormais une mauvaise pauvre. Un populisme est en train de chasser l’autre. Alors que le PS s’interroge sur la meilleure manière de regagner l’électorat populaire et la confiance des plus démunis, l’ancien candidat idéal à la présidence de la République a rencontré dans la chambre d’hôtel une simple représentante de l’underclass américain. Ni héroïque ni criminelle. La vie de Nafissatou Diallo incarne la violence ordinaire de l’autre Amérique. Sa parole a-t-elle pour autant moins de valeur ?
Romain Huret est un spécialiste des Etats-Unis. Maître de conférences à l’Université Lyon II et à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, il est également membre du Centre d’études nord-américaines (CNRS - UMR 8168) depuis 2003, et correspondant (International Contributing Editor) pour la France du Journal of American History depuis 2006.
Auteur de : «Katrina, 2005. L’ouragan, l’Etat et les pauvres aux Etats-Unis» (2010) aux éditions de l’EHESS.


Babel

Messages : 1081
Date d'inscription : 30/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  verié2 le Mar 12 Juil - 16:07

Marianne, le journal créé par JF Kahn, le type qui parlait de "troussage de domestique" s'enfonce dans la crapulerie. Non seulement, l'auteur de cet article ignoble pleurniche sur le fric supplémentaire que Sinclair va dépenser en raison du report de la prochaine audience, mais il ose comparer Kenneth Thomson, l'avocat noir de la victime présumée à... Marine le Pen !


Marianne
(...) Le tout dernier chapitre s’intitule : Nafissatou Diallo, héroïne des All Black United. Après avoir été la malheureuse victime d’un pervers puis une pute machiavélique, éventuellement rétribuée par les caisses noires de l’ Elysée, notre valeureuse Guinéenne de 33 ans a revêtu depuis quelques jours le costume de « Sister Nafissatou », incarnation vivante de la domination du mâle blanc, riche et soutenu par l’establishment. C’est presque aussi beau que du Marine Le Pen s’exprimant sur le sujet avec sa réactivité bien connue. Cet ultime scénario, co-écrit par Kenneth Thomson, l’avocat de la jeune femme et diverses associations noires plus ou moins représentatives, va coûter quelques dizaines de milliers de dollars supplémentaires au couple Sinclair-DSK : la nouvelle audience prévue le 18 juillet est repoussée au 1er août, le procureur Cyrus Vance Jr souhaitant approfondir certaines investigations en cours. Lesquelles ? Mystère. De nouveaux éléments à charge contre DSK ? Ou au contraire les pistes troubles entourant la « vraie personnalité » de la « vraie Nafissatou » ? Mystère encore. (...)

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Invité le Mar 12 Juil - 20:38

verié2 a écrit:Marianne, le journal créé par JF Kahn, le type qui parlait de "troussage de domestique" s'enfonce dans la crapulerie. Non seulement, l'auteur de cet article ignoble pleurniche sur le fric supplémentaire que Sinclair va dépenser en raison du report de la prochaine audience, mais il ose comparer Kenneth Thomson, l'avocat noir de la victime présumée à... Marine le Pen !


Marianne
(...) Le tout dernier chapitre s’intitule : Nafissatou Diallo, héroïne des All Black United. Après avoir été la malheureuse victime d’un pervers puis une pute machiavélique, éventuellement rétribuée par les caisses noires de l’ Elysée, notre valeureuse Guinéenne de 33 ans a revêtu depuis quelques jours le costume de « Sister Nafissatou », incarnation vivante de la domination du mâle blanc, riche et soutenu par l’establishment. C’est presque aussi beau que du Marine Le Pen s’exprimant sur le sujet avec sa réactivité bien connue. Cet ultime scénario, co-écrit par Kenneth Thomson, l’avocat de la jeune femme et diverses associations noires plus ou moins représentatives, va coûter quelques dizaines de milliers de dollars supplémentaires au couple Sinclair-DSK : la nouvelle audience prévue le 18 juillet est repoussée au 1er août, le procureur Cyrus Vance Jr souhaitant approfondir certaines investigations en cours. Lesquelles ? Mystère. De nouveaux éléments à charge contre DSK ? Ou au contraire les pistes troubles entourant la « vraie personnalité » de la « vraie Nafissatou » ? Mystère encore. (...)
A propos d'un des deux avocats de DSK en plein battage médiatique, j'ai bien entendu au journal de FR2 ou FR3, un journaliste dire : le petit avocat juif de DSK.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  verié2 le Mer 13 Juil - 10:17

A propos d'un des deux avocats de DSK en plein battage médiatique, j'ai bien entendu au journal de FR2 ou FR3, un journaliste dire : le petit avocat juif de DSK.
La judaïté de Benjamin Brafman a été soulignée à maintes reprises dans les médias, mais jamais de façon péjorative à ma connaissance, du moins de ce côté-ci de l'Atlantique. Et, s'il y avait eu des remarques antisémites à son sujet aux Etats Unis, les médias ne se seraient pas privés de les relever. Il faut dire que Brafman lui-même affiche cette judaïté. C'est même à Jérusalem qu'il a tenu sa première conférence de presse en défense de DSK.

On ne peut évidemment pas exclure que l'antisémitisme, présent dans certaines associations noires, joue un rôle, alors que la mobilisation en faveur de la présumée victime a pris un tour "semi communautaire". Mais cet antisémitisme ne semble pas s'être exprimé publiquement et il ne faut pas non plus oublier qu'à côté du caractère communautaire, il y a aussi une mobilisation féministe et une mobilisation "de classe", dont celle du syndicat du personnel hôtelier.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Avant la fille, la mère...

Message  BouffonVert72 le Lun 18 Juil - 21:03

Nouvel épisode : D$K se serait tapé la mère, Anne Mansouret, avant la fille, Tristane Banon. J'emploie volontairement l'expression "se serait tapé" car apparemment c'est le mode opératoire de D$K : un mode opératoire qui ressemble plus à celui d'un prédateur sexuel brutal qu'à celui d'un "séducteur"...

http://XXXwww.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-banon-dsk-les-secrets-d-anne-mansouret_1012999.html#xtor=AL-447

Affaire Banon-DSK: les secrets d'Anne Mansouret

Par Jean-Marie Pontaut et Delphine Saubaber, publié le 18/07/2011 à 20:10




Devant les enquêteurs, Anne Mansouret a fait des révélations étonnantes sur ses relations avec Dominique Strauss-Kahn et livré de nombreux détails sur les suites de l'agression dont sa fille, Tristane Banon, accuse l'ancien patron du FMI.

AFP PHOTO KENZO TRIBOUILLARD


Pourquoi Tristane Banon a-t-elle attendu huit ans avant de déposer plainte? La réponse est peut-être à chercher du côté de sa mère, Anne Mansouret, qui vient d'être entendue par la police. Voici ses révélations.

C'est un personnage clef, incontournable, viscéral, dans l'histoire de Tristane Banon. Anne Mansouret, regard vert, beauté charmeuse et verbe haut, longtemps working woman dans la communication de luxe, devenue femme politique, mère dominante dont l'ombre semble peser lourdement sur Tristane, la femme-enfant... On a toujours dit et susurré, surtout depuis le coup de tonnerre du Sofitel, que c'est elle qui, à l'époque, en 2003, avait découragé sa fille de déposer plainte contre DSK.

Le 13 juillet, Anne Mansouret s'en est expliquée devant les enquêteurs, pour la première fois, dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte après la plainte de sa fille pour tentative de viol. Son audition dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) a duré six heures. Six heures durant lesquelles la vice-présidente (PS) du conseil général de l'Eure a confirmé le récit de sa fille, revenant sur le cheminement qui l'a poussée à la dissuader d'aller devant la justice, donnant les noms des personnes qu'elle a consultées. Anne Mansouret a même surpris les policiers en révélant des faits qui ne concernent pas Tristane, mais elle-même.

Lors de son audition, la mère a confié aux enquêteurs ce qu'elle n'avait jamais dévoilé, et notamment pas à sa fille: elle a eu une relation sexuelle avec l'ex-patron du FMI. Une relation consentie mais clairement brutale, selon ses dires, qui se serait déroulée dans un bureau de l'OCDE, à Paris -où DSK avait été nommé, en 2000, conseiller spécial du secrétaire général de l'organisation. Un acte qu'elle n'a jamais voulu renouveler. Anne Mansouret était alors l'amie de Brigitte Guillemette, ex-femme de DSK et mère de Camille Strauss-Kahn, qui se trouvait être aussi la marraine de Tristane.

Comportement déplacé

Pourquoi avoir gardé le silence si longtemps, durant huit ans, sur cet épisode? Anne Mansouret dit avoir longuement réfléchi ces deux derniers mois. Si elle a voulu apporter ce témoignage, à l'appui de la plainte de sa fille, c'est pour battre en brèche le portrait de Dominique Strauss-Kahn dépeint par ses amis. "Séducteur invétéré", "homme à femmes", oui; capable de violence, non, impensable. A 65 ans, après une vie amoureuse bien remplie et trois maris, Anne Mansouret décrit au contraire DSK comme un prédateur qui cherche non pas à plaire mais à prendre, se comportant avec l'"obscénité d'un soudard". D'après elle, chez DSK, le besoin sexuel déclenche un processus de domination.

Anne Mansouret est, par ailleurs, longuement revenue sur la chronologie des faits qui ont suivi l'agression présumée de sa fille, en février 2003. Selon elle, Tristane, affolée, l'aurait appelée en quittant précipitamment l'appartement du 13, rue Mayet, dans le VIe arrondissement parisien, où DSK lui aurait donné un deuxième rendez-vous. Un appartement quasi vide dont il aurait refermé la porte à clef derrière elle. Anne Mansouret confirme avoir rejoint sa fille, avant que celle-ci lui raconte ce qui s'était passé.

La mère aurait appelé, peu après, son amie Brigitte Guillemette. Selon elle, l'ex-femme de DSK lui aurait alors confié qu'elle savait qu'il avait eu plusieurs fois un comportement déplacé vis-à-vis d'étudiantes, mais que jamais elle n'aurait pensé qu'il irait jusque-là. Brigitte Guillemette aurait alors appelé DSK, qui lui aurait répondu, en substance: "Je ne sais pas ce qui m'a pris. J'ai couché avec la mère, j'ai pété un câble quand j'ai vu la fille."

Le risque d'être déboutée

Anne Mansouret affirme avoir rappelé Brigitte Guillemette qui l'aurait questionnée sur cette "relation" avec DSK. Elle voulait aussi savoir si Tristane comptait déposer plainte ou non, et aurait enjoint la mère d'aller s'expliquer directement avec "Dominique". Avant de décider d'une procédure, Anne Mansouret prend alors de multiples conseils: elle contacte un magistrat d'Evreux qu'elle connaît dans le cadre de son mandat. Celui-ci prend alors conseil auprès d'un très haut magistrat à Paris. Et, quelques jours après, le magistrat d'Evreux rappelle Anne Mansouret pour lui dire qu'il faut porter plainte.

Celle-ci lui demande alors quelles sont les possibilités de la voir déboutée. Réponse : "Il y a une forte probabilité qu'elle le soit." Parce que, ajoute-t-il, dans ce genre de dossier, les preuves matérielles sont difficiles à établir. Anne Mansouret, qui a livré le nom de ce magistrat aux policiers, reconnaît avoir été troublée par cet avis.

Parallèlement, elle consulte une élue PS, connue pour ses convictions féministes, qui lui conseille d'aller en justice. Mais ce n'est pas tout. A la fin de 2003, elle envoie un mail (qu'elle a conservé) à une figure montante de la gauche, lui expliquant que Tristane envisage, alors, de déposer plainte. Cette responsable, aujourd'hui parlementaire, l'encourage et lui répond, le 18 décembre, à propos de DSK: "Avec moi, je crois que les choses ne sont pas allées aussi loin qu'avec elle, mais le peu que j'en ai vu (j'ai eu la chance de ne jamais me retrouver en tête-à-tête avec lui) me montre à quel point le personnage est dangereux pour les femmes." Avant de conclure: "Votre fille et vous pouvez compter sur mon soutien si vous en avez besoin, sous quelque forme que ce soit."

Au même moment, Anne Mansouret voit sa fille Tristane en plein désarroi, car celle-ci a reçu, de son côté, cet avis d'une avocate qu'elle est allée voir: "Je suis au regret de vous déconseiller de déposer plainte", car "près de huit mois plus tard, les chances d'aboutir sont quasi nulles", étant donné l'absence de certificat médical et la facilité avec laquelle DSK interpréterait la plainte comme la vengeance d'une journaliste en mal de publicité.

Echange avec François Hollande

Au final, si Anne Mansouret a bel et bien conseillé à sa fille de ne pas déposer plainte, elle a toutefois voulu s'en expliquer en face-à-face avec DSK. Elle relate aux enquêteurs qu'ils se sont retrouvés à l'époque dans le hall du conseil régional d'Ile-de-France, à Paris, pour aller discuter autour d'un verre dans un bistrot proche. Selon Anne Mansouret, DSK était désolé, s'excusait de son comportement, ne pensant pas faire du mal à Tristane. Mais, toujours selon la mère de la jeune femme, il ne semblait pas spécialement craindre un dépôt de plainte.

Anne Mansouret dit aussi avoir eu un échange avec François Hollande, qu'elle aurait rencontré à l'époque lors d'une inauguration, dans le cadre de son mandat d'élue. Le premier secrétaire du PS, apparemment au courant, serait venu vers elle pour lui demander comment allait sa fille et ce qu'elle comptait faire, déposer plainte ou non. Il lui aurait aussi proposé de l'appeler - ce qu'il a fait, selon Tristane Banon.

Des explications tardives qui vont à coup sûr faire réagir le clan DSK. Ses avocats, Mes Henri Leclerc et Frédérique Baulieu, contactés par L'Express, n'ont pas d'autre commentaire à faire que de rappeler qu'ils ont déposé, au nom de Dominique Strauss-Kahn, une plainte pour dénonciation calomnieuse contre Tristane Banon. DSK, pour sa part, dans un livre paru récemment, avait déclaré que la scène décrite par la jeune journaliste était "imaginaire". Interrogée par L'Express, Brigitte Guillemette, entendue par la police le 15 juillet, avant sa fille Camille, dément fermement: "Tout cela est faux, et c'est ce que nous avons expliqué aux enquêteurs."

Enchevêtré de liens familiaux, amicaux et politiques, le duel Banon-DSK est devenu une joute judiciaire. Les policiers vont devoir démêler la pelote lors des auditions de ces prochaines semaines.

BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 44
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  verié2 le Ven 29 Juil - 11:48


Nouvel Observateur
DSK: Nafissatou Diallo trahie par ses gestes?
D'après le profiler Joseph Messinger, qui s'exprime sur le site du Nouvel Observateur, Nafissatou Diallo ne dirait pas la vérité. Il a analysé les interviews accordées par la jeune femme et estime que ses gestes la trahissent.
Jusqu'où ils vont pour défendre DSK ! A-t-on jamais vu le Nouvel Obs ou un autre média convoquer des psys pour leur faire analyser les gestes de DSK, ou d'un autre politicien, quand ils mentent comme des cochons en prétendant défendre les intérêts de la population ? Ou même ceux de Sarkozy quand il parlait de travailler plus pour gagner plus?

A noter aussi, tous les medias mettent en ce moment l'accent sur le caractère communautaire des manifestations de soutien à N. Diallo, mais gomment volontairement le caractère féministe et de classe, avec la présence dans ces manifestations d'association féministes et du syndicat des personnels hôteliers.


Et une analyse radicalement opposée d'une journaliste américaine du First Post :

First Post
Cette semaine, Diallo a donné une interview à Newsweek et ABC que beaucoup ont jugé convaincante, dans laquelle elle donne sa version des faits de l’agression présumée. Au-delà de son témoignage, c’est surtout la personnalité de la femme de chambre qui a constitué la véritable révélation de cette interview. Cette femme simple et discrète contraste singulièrement avec les présentations qui en ont été faites dans le New York Times, évoquant une manipulatrice peu scrupuleuse, et plus encore avec la description du New York Post. Le tabloïd de Rupert Murdoch avait affirmé au nom d'une source anonyme qu’elle se prostituait occasionnellement, ce qui n’a jamais pu être prouvé. Certaines accusations du New York Times se sont avérées fausses.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  gérard menvussa le Lun 22 Aoû - 23:28

Dans "Le monde" d'aujourd'hui :
Le procureur abandonne les charges contre DSK

LEMONDE.FR avec AFP, Reuters | 22.08.11 | 23h14 • Mis à jour le 22.08.11 | 23h24


Dans une extraordinaire volte-face suite à plusieurs mois de rebondissements, le procureur de New York, Cyrus Vance Jr, a demandé, lundi 22 août, à la justice de New York d'abandonner les poursuites contre Dominique Strauss-Kahn, une décision immédiatement dénoncée comme un déni de justice par l'avocat de Nafissatou Diallo, la femme de chambre guinéenne qui accuse DSK de l'avoir violée. Le parquet pdit avoir perdu l'espoir d'obtenir une condamnation de l'ancien directeur général du FMI, affirmant que Mme Diallo avait menti à de nombreuses reprises.

"Nous recommandons respectueusement que les poursuites soient abandonnées", écrit le procureur dans le document adressée au juge Michael Obus. Le bureau du procureur évoque des mensonges "accablants" de Mme Diallo.

La plaignante a été reçue pendant à peine une dizaine de minutes dans les bureaux du procureur avant que les informations confirmant la fin des poursuites ne commencent à filtrer. Immédiatement, les avocats de Mme Diallo ont critiqué la décision du procureur. "Le procureur Cyrus Vance a refusé le droit d'une femme à obtenir justice dans une affaire de viol. Il n'a pas seulement tourné le dos à une victime innocente mais aussi aux preuves matérielles dans cette affaire", a déclaré Kenneth Thompson, qui avait tenté auparavant de dessaisir le procureur Vance. Mais aucun expert n'y a accordé la moindre importance.

MENSONGES

Le procureur Vance, à l'origine des poursuites contre DSK, avait déjà émis des doutes sur la crédibilité de son accusatrice, et sa capacité à convaincre un jury. Il avait expliqué qu'elle avait menti à plusieurs reprises aux enquêteurs sur son passé et sur ce qui s'était passé tout de suite après les faits présumés. Elle avait également longtemps refusé d'admettre une conversation téléphonique enregistrée où elle aurait évoqué le 15 mai avec un ami emprisonné la fortune de M. Strauss-Kahn. Mme Diallo elle même avait instillé davantage de doutes lors d'une série d'interviews télévisées, reconnaissant des erreurs.

>> Notre infographie interactive L'affaire DSK en trois minutes

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn, confirmant l'abandon des poursuites, se sont dits "reconnaissants". "Nous avons dit depuis le début que notre client était innocent", ont-ils dit dans un communiqué. "Nous maintenons également qu'il y a de nombreuses raisons de croire que l'accusatrice de M. Strauss-Kahn n'est pas crédible. M. Strauss-Kahn et sa famille savent gré aux services du procureur d'avoir pris leurs préoccupations au sérieux et d'avoir conclu de lui-même que cette affaire ne pouvait aller plus loin", ont dit William Taylor et Benjamin Brafman.

Ses avocats ont toujours parlé d'une relation consentie, ce que le procureur a confirmé, lundi, et décrit une femme uniquement intéressée par l'argent. M. Strauss-Kahn avait été inculpé de sept chefs d'accusation, notamment de tentative de viol, d'agression sexuelle et de séquestration. Il avait plaidé non coupable le 6 juin et été libéré sous caution le 1er juillet.

UNE "AFFAIRE" QUI N'EST PAS FINIE

A New-York, Anne-Sinclair a écarté toutes les relations indiscrètes, bavardes ou faussement éplorées du couple. 22/08/11

A New-York, Anne-Sinclair a écarté toutes les relations indiscrètes, bavardes ou faussement éplorées du couple. AFP/TIMOTHY A. CLARY

L'audience devant la justice de New York, prévue mardi matin, aura lieu. Le juge devra alors, comme tous les experts le pensent, accepter la demande du procureur. M Strauss-Kahn récupérera son passeport et sera alors libre de rentrer immédiatement en France. Si ce nouveau bouleversement met vraisemblablement un terme au volet pénal, "l'affaire DSK" n'est pas encore terminée. Les avocats de Nafissatou Diallo ont en effet lancé au début du mois une procédure civile devant un tribunal du Bronx pour obtenir des dommages et intérêts après l'agression "violente et sadique" contre leur cliente.

>> Voir notre chronologie La chronologie de l'affaire Strauss-Kahn

M. Strauss-Kahn, auquel cette affaire a coûté son poste de directeur général du Fonds monétaire international, avait plaidé non coupable le 6 juin. Au pénal, la culpabilité doit en effet être établie au-delà de tout doute raisonnable. Au civil, en revanche, la personne se disant victime d'une agression sexuelle doit simplement apporter plus d'éléments en sa faveur que la défense, ce qui s'appelle prépondérance de preuves.

En France, le parquet de Paris a par ailleurs ouvert une enquête préliminaire sur la plainte de l'écrivaine Tristane Banon, qui accuse Dominique Strauss-Kahn d'une tentative de viol en 2003. Pour l'heure, le parquet de Paris assure n'avoir pris aucune décision quant aux suites pénales du dossier.

gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 60
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Duzgun le Lun 22 Aoû - 23:53

C'est à vomir! Le pire c'est que les médias titrent sur le fait que DSK aurait été "blanchi", alors que ses avocats ont au contraire soigneusement évité d'en arriver à devoir faire trancher la justice sa culpabilité ou son innocence.

Duzgun

Messages : 1566
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  irneh09218 le Mar 23 Aoû - 0:11


irneh09218

Messages : 502
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 65
Localisation : L'Ametlla de mar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  verié2 le Mar 23 Aoû - 9:50

Duzgun a écrit:C'est à vomir! Le pire c'est que les médias titrent sur le fait que DSK aurait été "blanchi", alors que ses avocats ont au contraire soigneusement évité d'en arriver à devoir faire trancher la justice sa culpabilité ou son innocence.
Répugnant en effet, tous ces politiciens et journalistes qui font semblant de croire que l'abandon des charges par Cyrus Vance signifierait l'innocence de DSK...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Gaston Lefranc le Mar 23 Aoû - 11:51

Personne ne sait ce qui s'est passé exactement. Simplement, le procureur - qui avait objectivement intérêt à faire condamner DSK - a estimé que DSK serait au bout du compte acquitté , et donc il a abandonné les poursuites. Donc DSK n'a pas "prouvé son innocence" ... et d'ailleurs, depuis quand doit-on prouver son innocence ?

Simplement, il n'est pas reconnu coupable, c'est tout, il n'y a pas de quoi le faire condamner visiblement, et donc je ne vois pas pourquoi il faudrait s'exciter. Bien sur qu'il a peut être commis une agression sexuelle, peut être que non, mais le doute profite toujours à l'accusé, qui n'a pas à prouver son innocence. C'est un principe fondamental, et c'est dangereux de commencer à hurler au scandale sous prétexte que DSK est un politicien bourgeois répugnant.

Pourquoi s'exciter aussi sur le mot "blanchi" ? D'ailleurs, même si cela avait été jusqu'au procès, et s'il avait été acquitté, son innocence n'aurait pas non plus été "prouvée". Personne n'a à prouver son innocence, c'est ceux qui accusent qui doivent prouver la culpabilité.


Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  verié2 le Mar 23 Aoû - 11:58


Gaston Lefranc
Pourquoi s'exciter aussi sur le mot "blanchi" ?
Eh bien, personnellement, si, je trouve qu'il y a de quoi s'exciter et surtout s'indigner. Nous avons un rapport médical qui atteste du viol, et des avocats qui répondent :"Elle a pu être violée avant" etc. Et la victime présumée n'aura pas droit à un procès pénal, simplement parce qu'elle a commis quelques mensonges, comme n'importe quel(le) immigré(e) est amené(e) à en commettre pour être accepté(e) et survivre sur le sol américain, des mensonges sans lien avec l'agression sexuelle.

Et DSK ne sera même pas tenu de donner publiquement sa propre version des faits...
Tu ne trouves pas ça inique ?

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  alexi le Mar 23 Aoû - 14:47

Gaston :
Bien sur qu'il a peut être commis une agression sexuelle, peut être que non, mais le doute profite toujours à l'accusé, qui n'a pas à prouver son innocence. C'est un principe fondamental,
En cas d'agression sexuelle ce serait donc parole contre parole, celle de la femme (le plus souvent) contre celle de l'homme ?!
"ce n'est pas un viol, elle était consentante", est la réponse favorite de bien des violeurs et ta notion du droit impose à la victime de prouver qu'elle ne l'était pas.

Pour justifier la relation sexuelle, les avocats de DSK ont dit qu'elle était une prostituée occasionnelle bien connue; la presse a repris cette affirmation pour argent comptant mais rien n'est venu l'étayer à ce jour.

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Gaston Lefranc le Mar 23 Aoû - 14:50

Si le procureur a abandonné la partie, ce n'est pas uniquement à cause des mensonges de Diallo sur des faits qui remonte à plusieurs années. Il estimait sans doute que les éléments du dossier étaient insuffisants pour prouver la culpabilité. Je trouve que tu es sur de toi en pensant le contraire.

Si c'est le fait d'entendre DSK sur cette affaire qui t'importe, ne t'inquiète pas, il s'exprimera publiquement là dessus, il sera bien obligé si il veut continuer à faire de la politique. Et bien il nous dira simplement qu'il a eu un rapport consenti avec elle et on sera bien avancé...

Pour répondre à Alexi, évidemment que si quelqu'un dit blanc et que l'autre dit noir, on ne peut pas condamner quelqu'un, encore heureux ! Si tu veux procéder autrement, j'espère que tu te rends compte où cela nous entraînerait... Mais heureusement qu'on peut condamner les violeurs grâce à des preuves, des éléments matériels

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  verié2 le Mar 23 Aoû - 15:07


Gaston Lefranc
Si le procureur a abandonné la partie, ce n'est pas uniquement à cause des mensonges de Diallo sur des faits qui remonte à plusieurs années. Il estimait sans doute que les éléments du dossier étaient insuffisants pour prouver la culpabilité. Je trouve que tu es sur de toi en pensant le contraire.
Il a estimé que les éléments étaient insuffisants pour convaincre tous les jurés au delà d'un "doute raisonnable". Ce n'est pas tout à fait la même chose. Et l'aspect déterminant, ce sont tout de même les mensonges attribuées à Diallo, vu l'importance qu'on attribue au mensonge aux Etats-Unis.

Comme tous les observateurs l'ont noté, Cyrus Vance, qu'on nous présentait au départ comme un "incorruptible" vaguement gauche sociale, se révèle comme un politicien cynique animé uniquement par des calculs politiques et non le désir de justice et de vérité. Il a choisi la décision qui, selon ses calculs, lui nuirait le moins - car l'affaire risque d'être un peu oublié d'ici les prochaines élections, alors qu'il pourrait perdre un procès juste au moment de ces élections.

Nous sommes d'accord sur le principe de la présomption d'innocence. Mais, au vu de ce que nous savons du dossier, et notamment du rapport médical, les présomptions de culpabilité de DSK sont très, très fortes. Au point d'ailleurs que le juge l'a envoyé quatre jours à Rike Island. C'est seulement en étudiant minutieusement le passé de Diallo que les avocats de la défense ont retourné la situation, avec la complaisance de Vance, qui, de son côté, n'a pas fait grand chose pour étudier la personnalité de DSK et ses mensonges passés...
Alors, oui, je le répète, il y a de quoi être indigné, même quand on ne se fait pas trop d'illusions sur la justice. Le minimum aurait été que cette femme puisse s'expliquer publiquement face à son agresseur présumé.

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Gaston Lefranc le Mar 23 Aoû - 15:16

Bah oui c'est la procédure aux USA ... et c'est plutôt progressiste non ? C'est protecteur en tout cas pour l'accusé .... Alors certes, le problème est que DSK a été beaucoup mieux défendu que d'autres, ce qui tient à son statut social qui lui donne sa capacité de se défendre .... Mais cela ne doit pas être un argument pour dire qu'il faut pouvoir condamner les gens plus facilement ... mais pour militer pour que ceux qui n'ont pas le statut de DSK puisse bénéficier du même traitement.

Ensuite, je ne comprends pas ton désir d'une confrontation "publique" entre Diallo et DSK .... OK pour une confrontation dans un bureau d'un juge, pour y voir plus clair, mais pourquoi cette envie que tout soit étalé sur la place publique ... Franchement on s'en passe très bien !


Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  verié2 le Mar 23 Aoû - 15:28


Gaston Lefranc
OK pour une confrontation dans un bureau d'un juge, pour y voir plus clair, mais pourquoi cette envie que tout soit étalé sur la place publique
D'une façon générale, la justice à "huis clos" n'est pas une bonne chose, ça permet tout de même pas mal de magouilles. Dans ce cas précis, beaucoup de choses ont été étalées sur Diallo, y compris des calomnies grossières. DSK, lui, n'a rien dit, car rien de ce qu'il aurait pu dire n'aurait été très valorisant, même en défendant la thèse totalement invraisemblable des relations consenties. Le face à face avec son agresseur présumé
aurait été dur pour Diallo, mais pas plus que tout ce qu'elle a supporté depuis l'agression, et cela lui aurait permis, sinon de confondre DSK à coup sûr, de l'obliger à donner au moins une version des faits. Même acquitté en raison du doute d'un juré, DSK n'en serait pas sorti grandi, alors qu'un non lieu, c'est tout simplement "circulez, il n'y a plus rien à voir". Il pourra se draper dans sa dignité et dire : la justice a tranché, je ne veux plus en entendre parler et jouer les victimes.

A partir du moment où ce fait divers est devenu "mondial" par la grâce des médias, il est logique que tous ceux qui ont été abreuvés de cette histoire sordide cherche à connaître la vérité, au delà des affabulations médiatiques et des coups de com des avocats.
De toute manière, une grande partie des affaires traitées par la justice, même quand elles n'ont rien à voir avec le sexe, sont sordides, ne serait-ce que parce que l'on fouille toujours dans la vie intime des accusés. Ce n'est pas pour autant qu'on doit préconiser la "justice secrète"...

verié2

Messages : 8449
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  alexi le Mar 23 Aoû - 17:15

Gaston :
Pour répondre à Alexi, évidemment que si quelqu'un dit blanc et que l'autre dit noir, on ne peut pas condamner quelqu'un, encore heureux ! Si tu veux procéder autrement, j'espère que tu te rends compte où cela nous entraînerait... Mais heureusement qu'on peut condamner les violeurs grâce à des preuves, des éléments matériels

Ah bon ? Les éléments matériels font défaut dans l'affaire DSK ?
Chacune des parties est donc à égalité dans ce type d'affaire ?
Si chacun campe sur sa position, viol et pas viol, la justice ne peut rien faire ?
Cette attitude nous ramène des dizaines d'années en arrière où la femme qui portait plainte pour viol était systématiquement dépréciée et l'agresseur excusé peu ou prou pour telle ou telle raison.
Je sais qu'il peut aussi exister de fausses plaintes de viols mais l'évolution des mentalités en la matière a été de considérer la parole d'une femme, ou d'un enfant, comme vrai, à priori, et non comme des affabulateurs, des aguicheurs etc etc...

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Gaston Lefranc le Mar 23 Aoû - 17:33

Il ne s'agit pas de déprécier la parole des femmes. Mais tu admettras, que si il n'y a que des témoignages contradictoires (la plaignante accuse et l'accusé nie), on ne peut pas condamner. Et c'est vrai pour n'importe quel type de crime, c'est un principe général.

Concernant le dossier DSK, on peut épiloguer 3h, mais je ne suis pas juge et je ne sais pas si le dossier est suffisamment chargé pour apporter la preuve de la culpabilité de DSK. Je dis simplement que je vois mal pourquoi le procureur aurait lâché l'affaire si il pensait pouvoir faire condamner DSK. C'était son objectif initial et il a fait machine arrière, parce qu'il pensait ne pas pouvoir l'atteindre.

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  alexi le Mar 23 Aoû - 18:59

Gaston :
Il ne s'agit pas de déprécier la parole des femmes. Mais

Mad

alexi

Messages : 1815
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Invité le Mar 23 Aoû - 20:25

Gaston Lefranc a écrit:Bah oui c'est la procédure aux USA ... et c'est plutôt progressiste non ? C'est protecteur en tout cas pour l'accusé .... Alors certes, le problème est que DSK a été beaucoup mieux défendu que d'autres, ce qui tient à son statut social qui lui donne sa capacité de se défendre .... Mais cela ne doit pas être un argument pour dire qu'il faut pouvoir condamner les gens plus facilement ... mais pour militer pour que ceux qui n'ont pas le statut de DSK puisse bénéficier du même traitement.

Ensuite, je ne comprends pas ton désir d'une confrontation "publique" entre Diallo et DSK .... OK pour une confrontation dans un bureau d'un juge, pour y voir plus clair, mais pourquoi cette envie que tout soit étalé sur la place publique ... Franchement on s'en passe très bien !

Progressiste un système judiciaire imposant l'unanimité du jury contraint par un budget fédéral qui impose à un procureur de peser les chances de réussite au budget dont il dispose ? Tu as une drôle de conception du progressisme tout de même. En l'absence de procès, aucune vérité n'émergera ni d'un côté ni de l'autre ce qui ne semble d'ailleurs pas gêné DSK. Progressiste un procès ajourné faute de budget !!
Curieux tout de même que DSK ne se retourne pas contre la plaignante au vu de l'énorme préjudice dont il a été victime.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique Strauss-Kahn

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum