anipassion.com

Aux origines idéologiques du darwinisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aux origines idéologiques du darwinisme

Message  Invité le Lun 9 Mai - 11:35

Bertrand Louart,
Aux origines idéologiques du darwinisme,
2010.

Cette brochure est un condensé des « critiques inutiles » que Darwin et ses émules ont cru bon d’oublier (...) comme cherche à le faire l’hagiographe officiel du darwinisme en France, Patrick Tort, avec son livre L’effet Darwin, sélection naturelle et naissance de la civilisation, éd. Seuil, coll. Science ouverte, 2008.

"Plus que jamais, la boutade de René Thom estd’actualité : « En biologie, il pourrait être nécessaire de penser. » Deux fois plutôt qu’une : travailler les concepts, et réfléchir aux conséquences de ce qu’on fait". André Pichot, tribune dans Le Monde, 1997

"Le National-socialisme n'est rien d'autre que de la biologie appliquée." (Rudolf Hess)

Intro :

Il y a 200 ans, Lamarck fondait la biologie en tant que science autonome ; il y a 150 ans, Darwin publiait L’Origine des espèces. L’histoire de la biologie abonde plus que toute autre en mythes et légendes. Son objet – la vie sur Terre – n’a toujours pas reçu de définition scientifique précise. Dans cette série d’articles, nous proposons de survoler cette étrange histoire où science et idéologie sont étroitement mêlées.

L’année 2009 a été l’occasion de plusieurs commémorations importantes pour les « sciences de la vie ». D’abord le bicentenaire de la naissance de Charles Darwin (12 février 1809-1882), et les 150 ans de la publication de son célèbre ouvrage L’Origine des espèces (24 novembre 1859). Mais aussi – on a tendance à l’oublier – le bicentenaire de la publication de la Philosophie zoologique (14 août 1809) de Jean-Baptiste Lamarck (1744-1829), ouvrage où il fonde la biologie en tant que science à part entière en exposant pour la première fois une théorie de l’évolution des êtres vivants, elle-même fondée sur une théorie expliquant leur nature singulière et leur dynamique interne (1).

Néanmoins, les magazines et les revues à destination du grand public et aussi les publications scientifiques font de Darwin le « fondateur de la biologie moderne ». Ce titre n’est certes pas usurpé, car c’est bien le darwinisme qui a contribué à structurer l’ensemble de la biologie depuis 150 ans, non sans quelques difficultés (2). Mais ses thuriféraires ne devraient pas y voir un motif de s’en vanter ni d’en être fiers : on peut dire sans trop exagérer qu’en effet depuis Darwin, la biologie s’est enfoncée dans la confusion des idées et la pauvreté de la réflexion. Etrange “biologie” que celle qui ne sait toujours pas ce qu’est un être vivant et qui n’a pas de définition de la vie. A tel point que certains biologistes en viennent à déclarer, sans rire, que « la vie n’existe pas ! » (3).

Dans cette brochure, nous voulons faire pièce à un certain nombre de légendes qui émaillent l’histoire de la biologie – notamment autour de Darwin et Lamarck – et par là montrer que celle-ci s’est fourvoyée dans une impasse autant que suggérer une voie nouvelle pour en sortir.

(1) Jean-Baptiste Lamarck, Philosophie Zoologique, éd. Flammarion, coll. GF, 1994 ; Charles Darwin, L’Origine des espèces, éd. Flammarion, coll. GF, 1992 ; André Pichot, Histoire de la notion de vie, éd. Gallimard, coll. TEL, 1993, chapitres sur Lamarck et Darwin.
(2) cf. ci-dessous La crise du darwinisme, p. 34.
(3) cf. Henri Atlan, Question de vie, entre le savoir et l’opinion, éd. Seuil, 1994 ou Albert Jacquard, Petite philosophie à l’usage des non-philosophes, éd. Le livre de poche, 1997.

La suite : http://www.scribd.com/doc/30843388/Bertrand-Louart-Aux-origines-ideologiques-du-darwinisme-2010

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum