Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Roseau le Mar 7 Juin - 12:52

gérard menvussa a écrit:
Et pas seulement pour discuter avec le NPA

euh, mon message était un peu ironique (je soupçonne Roseau d'être complètement étranger à l'ironie) tu sais... Maintenant, vous êtes cordialement invité, cela va sans dire !

Désolé, je pensais que tu étais payé au nombre de clicks Very Happy
avatar
Roseau

Messages : 17784
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  gérard menvussa le Mar 7 Juin - 13:41

Si cela était le cas, je serais riche, et toi milliardaire ! Razz
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Gaston Lefranc le Ven 10 Juin - 1:54

Pas de tract du programme de la cité politique ... c'est secret défense ? Dans le dernier numéro de LO, on évoque tous les débats, toutes les animations ... sauf le programme de la cité politique qu'on est invité à découvrir "sur place" ? C'est tout de même dommage, puisque des gens peuvent éventuellement programmer l'horaire de leur visite à la fête en fonction des horaires des débats ...

Rien n'est fait pour faire venir les visiteurs à la cité politique .... dommage ; mais peut être qu'un camarade pourrait, en avant première, nous donner le programme des débats à la cité politique à la fête ?

Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vals le Ven 10 Juin - 2:06

A la Cité politique, ce sont le plus souvent les groupes présents qui programment leurs thèmes de débat et il n'est pas évident de les programmer tous à l'avance...
Si LO ne voulait pas laisser d'espace à ces débats et favoriser ces expressions divergentes, ce serait facile....mais ce n'est évidemment pas le cas
Il y aura des débats pendant les trois jours à l'initiative de ceux qui les proposent, même pour critiquer la politique de LO...C'est déjà assez rare comme pratique démocratique pour être souligné...
Après, c'est aussi à ces groupes d'inviter à ces forums en donnant envie d'y participer.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  verié2 le Ven 10 Juin - 11:54

Questions d'ordre pratique et très terre à terre aux copains de LO qui se sont rendus en voiture sur le terrain de la fête récemment :
-Est-ce que ça roule à peu près normalement en prenant l'itinéraire habituel à partir de Pte de la Chappelle ? (Travaux du tramway)
-"L'itinétaire bis", en passant par l'A 86 a-t-il été fléché ? (En général, le fléchage de la fête est impeccable et très pratique, contrairement à celui de la fete de L'Huma...)

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  nico37 le Dim 12 Juin - 20:12

A Presles, Nathalie Arthaud poursuit son apprentissage présidentiel Par LILIAN ALEMAGNA A Presles (Val-d'Oise) 12/06/2011 À 16H36 (MISE À JOUR À 19H19)

L'héritière d'Arlette Laguiller au porte-parolat de Lutte ouvrière défendait son programme ce dimanche à la traditionnelle fête du parti d'extrême gauche, dans le Val-d'Oise.



Comme une grande. Nathalie Arthaud n'a plus besoin d'Arlette Laguiller pour faire son job de porte parole de Lutte ouvrière dans les allées de la traditionnelle fête du parti d'extrême gauche à Presles (Val-d'Oise) qui se termine lundi. Ce dimanche, devant le stand bien rouge de la direction de LO, assise sur des chaises blanches en PVC, la porte parole de 41 ans, souriante, enchaîne les médias, gilet bleu sur les épaules, haut assorti aux motifs indiens, chaussures de randonnée et pantalon blanc cassé.

Elle fait le boulot. Bien même. Après six participations d'affilée d'Arlette Laguiller à la présidentielle (et un record avec 5,72% en 2002), Nathalie Arthaud sera la représentante de LO en 2012, lancée par son parti dès décembre 2010. Mais à l'entendre, cette édition 2011 de la fête de LO, dans un contexte pré-électoral n'a rien de particulier. «On n'est pas sorti de la crise, c'est ça le plus important. Les financiers vont vouloir qu'on passe à la caisse, qu'on paie les dégâts qu'ils ont causés mais aussi pour les cadeaux qu'on leur a fait après!» De cette élection présidentielle, «il n'y a rien à attendre».

Pour elle, le scrutin n'est bon qu'à servir de tribune pour défendre un «programme de luttes». «Les travailleurs vont avoir à se défendre eux-mêmes» mais «pas entreprises par entreprises. Il faut que ce soit un mouvement puissant qui se développe».

«Arlette regarde toutes mes émissions»

Elle croise un «camarade» des licenciés de l'usine Continental de Clairoix. Excédé: «Il reste six mois pour reclasser 800 personnes sur les 1200 virés! C'est impossible!» Arthaud saute sur l'exemple: «Vous voyez: il faudrait que les patrons ne puissent pas cacher pendant des mois, des années leurs sales coups!» Elle enchaîne sur les revendications de son parti: «contrôle des comptes des entreprises et des conseils d'administration, interdiction des licenciements, partage du temps de travail et obligation pour les entreprises d'embaucher...»

Trois ans après avoir pris le relais d'Arlette Laguiller au poste de porte parole, cette professeure d'économie-gestion dans un lycée d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) est rodée. Et si Arlette Laguiller ne l'accompagne plus dans ses sorties, Arthaud la voit «tous les jours», au siège du parti à Pantin. «Elle regarde toutes mes émissions, on en discute ensemble...»

Et ça marche. Arthaud est à l'aise avec les micros et les caméras. Suivie d'une équipe de France 3 Ile-de-France, elle s'empresse de rejoindre le stand «La Chorba» du «Groupe LO Citroën» et discute avec deux camarades de l'annonce par la CGT d'une probable intention du groupe PSA de fermer le site d'Aulnay-sous-bois. «Ils vont vous faire travailler plus pour pouvoir vous virer plus vite!», plaisante-t-elle. Puis, face caméra, le sourire disparaît. Le regard et les propos se font agressifs: «C'est l'illustration d'une chose... Ils n'en ont jamais assez! Ils n'ont pas de limites. Notre rôle est de s'organiser car on est tous des licenciés en puissance!» On la lance sur le refus d'Olivier Besancenot d'aller à la présidentielle. Une chance pour elle? Elle élude: «On est favorable à ce que tout le monde se présente. On n'est pas pour le parti unique à l'extrême gauche!» Et puis de toute façon: «On dira que les élections ça ne change pas la vie. On fera le score qu'on fera mais on le dira...»

«Tu mets ça sur You tube!»

Elle reprend son tour dans les allées humides mais à l'herbe jaunie du grand parc du château de Presles. S'arrête dire bonjour à une «copine» postière. Discute encore licenciements puis cherche le stand des gaufres picardes, faucille et marteau sur la devanture. Direction les ouvriers de la marque au Losange à «la rôtisserie de sire Renault». «C'est l'industrie ici! Ils ont l'habitude chez Renault. Les cadences, la chaleur... Mais je pense que l'ambiance ici est plus sympathique! C'est un vrai partage du travail!»

Midi. Place Karl Marx, ses camarades bien groupés derrière elle, Arthaud attend le direct de France 3, oreillette en place et face caméra. En fond sonore, les chants de la chorale révolutionnaire. La même assurance. Souriante d'abord, puis un regard noir: «Quand on est à se demander combien de kilos l'un a perdu [François Hollande, ndlr] et quand l'autre va se présenter [Martine Aubry], on est très loin des salaires!» Elle en remet une couche sur PSA puis renvoie gauche et droite dos-à-dos. «Aucun gouvernement n'a empêché un patron de fermer une usine ou d'embaucher. Les salariés ne peuvent compter que sur eux-mêmes». Trois minutes de direct puis grands applaudissements pour leur représentante. On s'arrache des photos auprès d'elle. «Tu mets ça sur You tube!», lance un homme.

Marine Le Pen: « ennemie mortelle de la classe ouvrière »

Après la pause déjeuner, la porte parole de LO est sur la grande scène pour l'allocution traditionnelle. Tous les thèmes y passent: des «9000 euros par jour, samedi et dimanche compris», du patron de PSA, le «fléau du chômage», Nicolas Sarkozy le «réactionnaire», «à la botte» des «grands bourgeois» que sont «les Peugeot, les Bouygues, les Arnault, les Michelin, les Bolloré». «Ils ont le droit d'intervenir directement dans la politique des Etats», s'insurge Arthaud. «La politique que propose le PS n'est pas différente de celle que mène la droite», quant aux ouvriers tentés par le Front national, «ils se trompent. La politique de Le Pen, c'est la politique de Sarkozy en pire. Marine Le Pen est la défenseure des riches, de la propriété.» Elle hausse le ton: «Le FN vise à affaiblir les ouvriers! En jetant en pâture les ouvriers immigrés - nos Frères! - elle est une ennemie mortelle de la classe ouvrière!»

Quarante minutes de discours à la vulgate trotkiste très classique mais prononcé toute en assurance devant quelques milliers de personnes. Qu'on se le dise, si prendre le relais d'Arlette Laguiller est difficile, Nathalie Arthaud est prête pour la joute médiatique présidentielle.

nico37

Messages : 7046
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  verié2 le Mar 14 Juin - 12:28

Impressions de la fête.

Côté fête.
-Toujours aussi bien organisé . Les impressions des personnes que j’ai convaincues de venir pour la première fois étaient excellentes. Bravo aux camarades de LO !
-Les expos et conférences scientifiques ont beaucoup intéressé ces personnes, et aussi des habitués.

Côté politique et sujets qui fâchent ou divisent.
-Pas grand monde à la cité politique, peu de discussions devant les stands. Moins d’organisations présentes que voici quelques années. Un forum d’un groupe anglais ne s’est même pas tenu faute de participants. Ce qui n’est évidemment pas de la faute de LO…
-Débats sur le nucléaire. Aurengo s’est tout de même fait rentrer dedans à la fin de sa conférence. Une personne lui a dit : « Je travaille à EDF et j’ai eu l’impression d’entendre mon patron ». Il a été applaudi par une partie de l’assistance, mais une autre a applaudi la réponse d’Aurengo.
-Le débat de LO sur le nucléaire au chapiteau Karl Marx. Au bout de trois quarts d’heure, il n’y avait toujours que les orateurs de LO de la tribune qui s’exprimaient. J’ignore donc s’il y a eu un débat. Certains topos donnaient l’impression que la volonté de LO était davantage d’attaquer les écolos et les anti nucléaires que de dénoncer les risques…
-Plusieurs personnes (pas spécialement sur mes positions) ont noté le côté « scientiste » de certains exposés scientifiques, par exemple sur l’énergie. (Selon eux, le gaspillage gigantesque n’était pas dénoncé. L’accent n’était mis que sur le caractère inépuisable de l’énergie grâce au développement de la science.)
-Le débat LO-NPA. Vraiment le dialogue de sourds. La volonté évidente des orateurs de LO était de démolir le NPA devant leur public. L’attaque sur le texte publié dans Le Monde (signé par Besancenot) à propos des projets d’interdire aux mères portant le foulard d’accompagner des sorties scolaires était d’une rare malhonnêteté. D’autant que LO, à ma connaissance, n’a pas pris position pour soutenir cette interdiction. On peut d’ailleurs noter que cette attaque fut la plus applaudie par le public LO, davantage que les sorties ronflantes et redondantes sur le communisme, les traditions etc.

Côté NPA, c’était parfois un peu mou. Il y a eu une bonne réponse sur la nécessité d’unir nos efforts dans les entreprises, mais on aimerait que ça corresponde à des efforts un peu plus grands sur le terrain de la part des militants NPA…

-Le discours de Nathalie du dimanche. Sur la forme : incroyable comme elle a repris la façon de parler d’Arlette. A se demander si elle s’est entraînée devant sa télé ou si elle a eu le même coach…
Sur le fond, le discours aurait pu être copié sur un discours des années 70 en remplaçant PSA par Sidelor. A part quelques phrases un peu équivoques du genre « De l’argent il y en a » et « exiger un moyen légal pour contrôler les entreprises », rien à dire. Mais, pas le moindre effort pour être un peu plus vivant, offensif et enthousiasmant…
__
PS Quelqu'un a-t-il assisté au forum LO sur la religion du lundi ?


verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vals le Mar 14 Juin - 16:23

-Le discours de Nathalie du dimanche. Sur la forme : incroyable comme elle a repris la façon de parler d’Arlette. A se demander si elle s’est entraînée devant sa télé ou si elle a eu le même coach…

Notre grand reporter, envoyé spécial à la Fête de LO n'a-t-il pas remarqué que Nathalie avait les cheveux un peu plus longs que précedemment ...et qu'Arlette...
Cela annoncerait-il un virage dans les orientations de LO...?

Sur le fond, le discours aurait pu être copié sur un discours des années 70 en remplaçant PSA par Sidelor. A part quelques phrases un peu équivoques du genre « De l’argent il y en a » et « exiger un moyen légal pour contrôler les entreprises », rien à dire. Mais, pas le moindre effort pour être un peu plus vivant, offensif et enthousiasmant…

Là, notre grand reporter a du s'absenter un moment, car le côté offensif du discours de Nathalie est apparu clairement à la foule présente qui l'a applaudie avec un enthousiasme qui ne peut que redonner la pêche à ceux que cette période démoralise parfois.

Pour plus de garanties, les discours de Nathalie sont disponibles sur le site de LO ....►
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  verié2 le Mar 14 Juin - 16:35

Le ton et le phrasé de Nathalie Arthaud n'ont évidemment guère d'intérêt politique. Mais plusieurs personnes, qui ne s'étaient pas concertées et ne partagent pas toutes mes idées, ont été frappées par la ressemblance entre leurs façons de parler, de marquer des arrêts etc. Ce mimétisme ne se remarque pas qu'à LO : on le retrouve dans de nombreux partis politiques dont les seconds couteaux parlent à la manière du leader. De toute manière, pour apprendre à s'exprimer devant un vaste auditoire ou à la TV, mieux vaut en effet commencer par imiter ceux qui ne se débrouillent pas trop mal. Ca n'est pas donné à tout le monde d'avoir la tchatche d'un Olivier Besancenot...

Donc, si j'ai des critiques, ce n'est pas sur le talent d'orateur de Nathalie, mais sur le fait que le/la ou les rédacteurs(trices) du discours n'aient pas fait beaucoup d'efforts pour se renouveler au moins un peu... D'ailleurs, on aurait pu imaginer d'autres formes de renouvellement, par exemple au lieu du discours unique de style secrétaire général du parti à la fête de l'Huma, plusieurs interventions pas trop longues (pour que ça ne tourne pas au CLT ou meeting), notamment d'un camarade de PSA Aulnay, en raison des circonstances...

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vals le Mar 14 Juin - 16:54

-Le débat LO-NPA. Vraiment le dialogue de sourds. La volonté évidente des orateurs de LO était de démolir le NPA devant leur public. L’attaque sur le texte publié dans Le Monde (signé par Besancenot) à propos des projets d’interdire aux mères portant le foulard d’accompagner des sorties scolaires était d’une rare malhonnêteté. D’autant que LO, à ma connaissance, n’a pas pris position pour soutenir cette interdiction. On peut d’ailleurs noter que cette attaque fut la plus applaudie par le public LO, davantage que les sorties ronflantes et redondantes sur le communisme, les traditions etc.


L'échange ne peut qu'être un dialogue de sourds.
Les représentants du NPA présents s'adaptent au public LO en la jouant "priorité lutte de classe" et en laissant à l'entrée les fadaises décroissantistes et autres fauchage d'ogm...

Alors, les représentants de LO répondent sur LA politique générale du NPA, sa presse, ses prises de positions, et pas uniquement à la petite musique (presque) communisante que viennent sussurer les "délégués" à la Fête, discrètement, et loin de leur public "large et divers" habituel...
Et voilà pourquoi, JP Mercier de LO a pu simplifier les divergences entre LO et le NPA en une phrase.: "nous, à LO, nous sommes communistes et nous l'affirmons"...

Le reste est évidemment très classiquement (et de plus en plus) divergent , puisque les orateurs de LO et du NPA ne parlent pas en fonction des mêmes objectifs, qu'il s'agisse du militantisme au quotidien, de l'intervention dans les élections, de la notion de "gauche de la gauche" ou de la propagande générale....


Et contrairement à ce que dit Vérié, ce qu'il appelle péjorativement des" sorties ronflantes" sur le communisme et la nécessité d'affirmer notre identité (que LO est maintenant seule à défendre ) sont toujours vivement applaudies par les camarades car c'est leur marque de fabrique, leur conviction profonde et la vraie raison de s'engager et militer à LO.
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  verié2 le Mar 14 Juin - 17:36

Vals
L'échange ne peut qu'être un dialogue de sourds.
Les représentants du NPA présents s'adaptent au public LO en la jouant "priorité lutte de classe" et en laissant à l'entrée les fadaises décroissantistes et autres fauchage d'ogm...

Alors, les représentants de LO répondent sur LA politique générale du NPA, sa presse, ses prises de positions, et pas uniquement à la petite musique (presque) communisante que viennent sussurer les "délégués" à la Fête, discrètement, et loin de leur public "large et divers" habituel...
Et voilà pourquoi, JP Mercier de LO a pu simplifier les divergences entre LO et le NPA en une phrase.: "nous, à LO, nous sommes communistes et nous l'affirmons"...

Il est vrai que les orateurs (1) du NPA étaient des représentants de la sensibilité "de gauche/lutte de classe", et non des "néo-picquetistes" et futurs mélenchonistes. Quand le copain du NPA a dit "Nous sommes deux tendances d'un même parti", il se croyait visiblement encore à la LCR...

C'est de bonne guerre de le signaler et c'est normal de rappeler l'attachement de LO au communisme. Mais il n'était pas absolument indispensable de le marteler aussi longuement, comme une véritable litanie. Ensuite, ces choses dites, on accepte ou on n'accepte pas de discuter avec les représentants présents. On essaie ou non d'établir un dialogue ou on cherche à cartonner pour serrer les rangs et faire plaisir à son auditoire, ce qui ne peut que renforcer son sectarisme.

Sinon, pourquoi inviter le NPA à un débat ? S'il ne s'agit que d'un ramassis de décroissants réactionnaires, on ne voit pas l'intérêt (2) ? Or, ce qui ressort de ce vrai-faux débat comme de diverses autres interventions, c'est vraiment l'impression de faire de la gonflette à usage interne, davantage que de chercher le dialogue.
__
1) Du moins celui que je connais, car je ne connaissais pas la camarade.
2) Et même avec une partie des gens influencés par les décroissants, il doit être possible de discuter en montrant que le monstrueux gaspillage qu'ils dénoncent est le produit du capitalisme.

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vérosa_2 le Mar 14 Juin - 17:43

Et contrairement à ce que dit Vérié, ce qu'il appelle péjorativement des" sorties ronflantes" sur le communisme et la nécessité d'affirmer notre identité (que LO est maintenant seule à défendre ) sont toujours vivement applaudies par les camarades car c'est leur marque de fabrique, leur conviction profonde et la vraie raison de s'engager et militer à LO.
Et bien très franchement, Vals, ça ne donne pas vraiment envie. Si l'engagement militant est une chose sérieuse qui implique une certaine discipline et un certain dévouement, l'image que tu donnes (à titre personnel) de LO dans ce message est celle de l'unanimisme et du bolchevisme "étroit". J'espère que cela ne reflète que ton propre jugement et que le militantisme à LO est plus serein que ce que tu laisses à penser.

Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vals le Mar 14 Juin - 18:04

J'ai parfois l'impression, Vérié, que tu raisonnes par rapport à toi et à tes convictions chevillées au corps.
Tu es un communiste révolutionnaire sincère, tu as connu des périodes et engagements divers, tu l'es resté ...malgré un certain nombre dérives et suradaptations à la pression de la période qui fondent nos désaccords....mais tu devrais savoir qu'il a toujours plus d'ex reconvertis ou renégats que de militants qui durent.
A partir de là, il t'apparait inutile de rappeler notre identité, la couleur de notre drapeau, notre histoire et, quelques soient les stratégies ou tactiques, nos objectifs fondamentaux.

Eh bien, la réalité est autre ; et nécessite dans cette période de profond recul de la conscience de classe, du mouvent ouvrier (syndical et politique), des idées de lutte collective et de perspectives révolutionnaires, une vigilance constante pour ne pas évoluer vers des "combats citoyens", des "solidarités populaires", de l'antisarkozisme, de l'antifascisme de pacotille, de l'écologie de marché.

C'est cette vigilance qui s'exprime à LO dans ces rappels constants à notre histoire, à Octobre, à la nécessité du parti, à la lutte de classe comme priorité absolue, au rôle spécifique de la classe ouvrière, .......et surtout pas à un vague anticapitalisme, à une contestation des aspects les plus ignobles de l'impérialisme et de l'exploitation des travailleurs...
Ca te parait sûrement superflu, exagéré, redondant de rappeler sans cesse que nous ne sommes pas ANTI-quelque chose...mais PRO-autre chose, et que cet "autre chose, c'est le collevctivisme, la propriété collective des moyens de production, l'abolition des frontières...etc...en un mot , le COMMUNISME qui dit son nom et qui ne "dépasse ou ne transcende pas" le capitalisme mais passe par sa destruction, celle de ses états, par la révolution violente, par la prise de pouvoir et la dictature du prolétariat.

Et si ce n'est pas à la Télé qu'on peut le dire utilement en 2mn, il est essentiel de le dire et le vivre au quotidien et de recruter et former sur cette base incontournable...
Ca amène pour un petit groupe peu influent des choix, des priorités qu'il faut maintenir avec détermination et sans affadissement pour faire plaisir au "mouvement social", aux associations machins ou aux comités trucs, voire aux obscurantistes qui attaquent le système pour des raisons diamètralement opposées aux nôtres...
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vals le Mar 14 Juin - 18:10

Vérosa_2 a écrit:
Et contrairement à ce que dit Vérié, ce qu'il appelle péjorativement des" sorties ronflantes" sur le communisme et la nécessité d'affirmer notre identité (que LO est maintenant seule à défendre ) sont toujours vivement applaudies par les camarades car c'est leur marque de fabrique, leur conviction profonde et la vraie raison de s'engager et militer à LO.
Et bien très franchement, Vals, ça ne donne pas vraiment envie. Si l'engagement militant est une chose sérieuse qui implique une certaine discipline et un certain dévouement, l'image que tu donnes (à titre personnel) de LO dans ce message est celle de l'unanimisme et du bolchevisme "étroit". J'espère que cela ne reflète que ton propre jugement et que le militantisme à LO est plus serein que ce que tu laisses à penser.

Bien sûr, je n'engage ici strictement que moi et le mieux pour toi, c'est de discuter avec d'autres camarades en tête à tête, dans le réel et de lire les publications et thèses de LO...

Mais si c'est mon intervention qui ne te "donne pas vraiment envie", on peut penser que cette envie aurait pu te venir avant et par d'autres plus convaincants.
Je te précise cependant que le militantisme à LO est "serein" et je regrette que la compréhension que tu as de mon intervention puisse te faire pensetr le contraire .
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Gayraud de Mazars le Mar 14 Juin - 18:18

Salut camarades,

Je n'étais pas à la fête de LO (cela fait bien 15 ans que je n'y suis pas allé), mais j'ai bien observé en entier, le discours sur leur site, paru hier, celui de Nathalie Arthaud, qui avait la nhac, du dimanche, au moins il avait le mérite d'être clair, la position sur le FN juste et médiatisée, j'ai apprécié à la fin, le passage concernant le PCF, et sur Mélenchon...

Les débats LO/NPA ou anciennement LO/LCR, grand moment de la fête, c'est pas nouveau, les commentaires qui en sortent, moi, ils m'ont toujours déçu, ces débalages...

Quant à la position de LO sur le nucléaire, ce que j'en comprends, critiqué sur le forum, je dois avoué que je suis assez d'accord, mais bon... Very Happy
Sortir du Nucléaire ? Plutôt sortir du Capitalisme...

Mais reste un problème avec les camarades de LO, pour garder le moral à les entendre, faut être solide ! Shocked

Fraternellement,
GdM
avatar
Gayraud de Mazars

Messages : 544
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 50
Localisation : En Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  verié2 le Mar 14 Juin - 18:27

Vals
C'est cette vigilance qui s'exprime à LO dans ces rappels constants à notre histoire, à Octobre, à la nécessité du parti, à la lutte de classe comme priorité absolue, au rôle spécifique de la classe ouvrière
Vigilance louable... mais qu'il ne faut pas confondre avec la méthode Coué. Les grandes déclarations ronflantes constamment répétées, ça donne l'impression qu'on cherche à se rassurer soi même.
il a toujours plus d'ex reconvertis ou renégats que de militants qui durent.
Sans aucun doute, mais, à la fête, on ne s'adresse pas à un public d'ex désabusés.

Bref, il me semble que l'attachement aux traditions communistes, il faut surtout le faire passer dans la pratique, en donnant envie aux travailleurs, aux jeunes etc de les faire vivre autrement que par la récitation de litanies. Franchement, je répète moi aussi ce genre de trucs de temps à autre, quitte à gonfler mon entourage, mais j'ai ressenti un petit malaise quand JP Mercier, dont je ne doute pas de la sincérité, s'est lancé dans son long (enfin qui m'a semblé long) laïus sur la fidélité à nos idéaux etc. En plus, c'était écrit à l'avance semble-t-il...

malgré un certain nombre dérives et suradaptations à la pression de la période qui fondent nos désaccords

Il faut absolument faire l'effort de comprendre que des militants peuvent avoir des points de vue, des analyses différentes, faire des choix tactiques voire stratégiques différents, sans chercher à attribuer à tout prix ces désaccords à la pression de la période, de la mode ou de la petite bourgeoisie (ou des trois). Personne n'échappe à la pression sociale, pas même les organisations les plus structurées comme LO. Cette pression ne s'exerce d'ailleurs pas que sur les individus mais sur tous les groupes sociaux. Mais, dans un groupe social très concentré, très homogène, on perçoit d'autant moins les effets de cette pression que l'évolution qui en résulte est collective.
Il faut aussi s'interroger sur ce point et non se croire protégé en récitant quinze lignes du Manifeste matin et soir.


Dernière édition par verié2 le Mar 14 Juin - 18:33, édité 2 fois

verié2

Messages : 8506
Date d'inscription : 11/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vals le Mar 14 Juin - 18:29

Salut,Gayraud,

Dommage que tu aies raté ça mais on te pardonne..
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Oudiste le Mar 14 Juin - 18:55

verié2 a écrit:Il faut absolument faire l'effort de comprendre que des militants peuvent avoir des points de vue, des analyses différentes, faire des choix tactiques voire stratégiques différents, sans chercher à attribuer à tout prix ces désaccords à la pression de la période, de la mode ou de la petite bourgeoisie (ou des trois).
Sauf que dans ce cas-là, ce ne serait plus LO mais un mouvement révolutionnaire.




Au fait, à propos de révolution, de "période" et d'actualité de la lutte des classes, c'était bien les débats et les invités sur les révoltes arabes ?
avatar
Oudiste

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  gérard menvussa le Mar 14 Juin - 19:14

Pas grand chose à dire de différent que Vérié sur la fête. Sauf que j'ai boycotté le chapiteau "scientifique".

Sur le sempiternel débat npa lo, c'était comme d'habitude : on essayait de faire comprendre à nos camarades de LO ce que nous faisions, et ce qui nous motivait, et vos camarades récitaient la messe... Effectivement nos camarades du npa étaient particulièrement peu pugnaces, et c'est un euphémisme... Il y aurait beaucoup a dire sur l'adaptation à la crise de LO, qui s'exprime de plus en plus dans un tas de sujets... L'adaptation aux centrales syndicales et en particulier la cgt, la reprise d'un discours islamophobe (l'intervention de Mercier de ce point de vue est particulièrement crapuleuse) la collaboration dans les mairies... Bref l'adaptation à un (petit) public de prof et de "cadres du social" qui constitue désormais l'ossature de votre organisation...
Juste un petit mot sur "l'adaptation du discours" Bien entendu, nous adaptons notre discours aux auditoires. C'est quelque chose que nous avons appris de Lutte ouvrière, justement ! Qui ne s'exprime pas dans les mêmes termes à la télé et à la fète, au npa qu'aux majorités municipales dont elle fait partie...
avatar
gérard menvussa

Messages : 6658
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 61
Localisation : La terre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  BouffonVert72 le Mar 14 Juin - 19:23

Se prétendre être les seuls communistes hexagonaux est bien le symptôme d'un triste dogmo-sectarisme... Crying or Very sad

Aurengo-LO-Gayraud-Loriot-Valso : tous dans le même sac : des pro-nucléaires.

Il n'y a pas un seul communisme, il y a une diversité de communismes : communisme classique, communisme post-stalinien, communisme libertaire, écolo-communisme...
Mais je ne vois pas comment on pourrait être communiste et être pro-nucléaire en même temps. Pour moi c'est totalement incompatible vue l'histoire mondidale du nucléaire depuis sa création. Ou alors vous êtes restés terrés dans un bunker depuis le début du 20ièm siècle sans aucune information provenant de l'extérieur ?!

J'en tire donc l'effroyable conclusion qui s'impose... affraid
Nous devons faire le ménage dans nos rangs...
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Invité le Mar 14 Juin - 20:40

BouffonVert72 a écrit:Se prétendre être les seuls communistes hexagonaux est bien le symptôme d'un triste dogmo-sectarisme... Crying or Very sad

Aurengo-LO-Gayraud-Loriot-Valso : tous dans le même sac : des pro-nucléaires.

Il n'y a pas un seul communisme, il y a une diversité de communismes : communisme classique, communisme post-stalinien, communisme libertaire, écolo-communisme...
En tout cas, il y a un seul BV72, une girouette libre sur son axe de s'orienter en fonction des vents. Depuis quelque temps, tes interventions prennent une forme disons ... bvesque !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vals le Mar 14 Juin - 20:53

BouffonVert72 a écrit:Se prétendre être les seuls communistes hexagonaux est bien le symptôme d'un triste dogmo-sectarisme... Crying or Very sad

Aurengo-LO-Gayraud-Loriot-Valso : tous dans le même sac : des pro-nucléaires.

J'en tire donc l'effroyable conclusion qui s'impose... affraid
Nous devons faire le ménage dans nos rangs...

T'as qu'à commencer, la cavalerie va vite arriver à ta rescousse.....
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Vals le Mar 14 Juin - 21:14

Bon soyons sérieux un instant..
La Fête de LO ne se limite pas à une intervention scientifique intéressante sur les dangers du nucleaire ou à un échange convenu et conventionnel avec une fraction du NPA (il y en avait Quatre à la Cité politique, c'était difficile à expliquer ...).

C'est des milliers de rencontres et discussions, des dizaines de débats et conférences, scientifiques, politiques, sociales, internationales, historiques...
C'est des musiques dans tous les coins, des petits repas sympas partout, des jeux, des moments de grande fraternité, des centaines de jeunes (ou moins jeunes ) qui découvrent les idées communistes, le militantisme, d'autres cultures.
Ce sont des militants turcs, ivoiriens, belges, haitiens, espagnols, antillais, americains, anglais, italiens....qui parlent de leurs expériences, de leurs combats...

Alors, c'est vraiment un grand moment de plaisir(s) et les grincheux n'y changeront rien...
avatar
Vals

Messages : 2770
Date d'inscription : 10/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Oudiste le Mar 14 Juin - 21:25

Et donc, côté politique, play it again Sam, c'était quoi la teneur des débats et des invités sur les mouvements révolutionnaires arabes (et iranien) ?
avatar
Oudiste

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Gaston Lefranc le Mar 14 Juin - 22:33

J'ai aussi noté la phrase d'un des principaux animateurs de la P2 du NPA : nous sommes les deux tendances d'un même parti ... OK, mais dans ce cas, pourquoi ne vouloir aucune politique en direction de LO ? Si ce camarade du NPA pense ce qu'il dit, pourquoi ne pas proposer à LO une candidature anticapitaliste commune aux élections ?


Gaston Lefranc

Messages : 777
Date d'inscription : 26/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de Lutte Ouvrière (Presles, 11-13 juin 2011)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum