produire de l'information, la mettre en forme, la rendre disponible aux militants et la diffuser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

produire de l'information, la mettre en forme, la rendre disponible aux militants et la diffuser

Message  ramiro le Jeu 14 Avr - 10:53


Quelle est la force de l'extrême-droite actuellement ? Au delà d'une légitimation électorale la nébuleuse politique qui tourne autour du parti de Marine Le Pen bénéficie de nombreux relais au sein de "intelligentsia" politico-médiatique. Pas un jour sans que les idées de l'extrême-droite (largement légitimées par la droite qui cherche a récupérer les voix) ne s'étalent dans les colonnes des journaux.
Des éditorialistes du Figaro aux blogs des la réacosphère, des colonnes du site pro-FN "Fdesouche" aux commentaires des internautes qui déversent leur flots incessant de remarques racistes est xénophobes internet constitue un terrain de lutte idéologique où l'extrême-droite déverse son fiel.

Mais quelle est cette force de frappe ?
On pourrait l'analyser en deux temps en se focalisant sur deux espaces. Le premier tenu par les "intellectuels" de droite et d'extrême-droite et le second par les sites animés par les militants politiques.

Les intellectuels de droite et d'extrême droite nous sont connus. Il y a Zemmour, bien sûr, mais aussi tout une bande de personnages médiatiques qui produisent des mise en forme de la réalité sociale en la politisant. Je pense à des personnes comme Ivan Rioufol, Elizabeth Levy, Robert Menard etc... Ce sont eux qui politisent les moindre faits et en font des armes de guerre idéologiques. Un éditorial de Rioufol, une chronique vidéo de Zemmour, une petite phrase et ce sont des milliers d'internautes de droite qui se forment politiquement et partent à l'assaut des forums et des blogs.
Il n'y a qu'à voir la fortune de certains arguments, notamment ceux qui ont trait à l'histoire du communisme ou à l'immigration pour retrouver, dans les réactions de bases des internautes (mais aussi au boulot dans des discussions avec des collègues peu politisés) telle ou telle référence à "l'islamisation", au "choc des civilisations" ou à la nature" collaborationniste de la gauche". Généralement , pas besoin de faire un grand travail historique pour s'apercevoir que telle ou telle chose vient ce des espaces.
Le second espace auquel il conviendrait de s'intéresser est celui que constitue les sites sur le modèle de "fdesouche". Pour moi, ils jouent le rôle "d'intellectuel collectif" où non seulement les réflexions des intellectuels de droite s'exposent mais aussi où se diffusent des informations politiques et idéologiques qui donnent un cadre de réflexion aux militants d'extrême-droite. A ceci s'ajoute un second aspect qui constitue une véritable "force de frappe" sur internet et qui consiste a la collecte d'informations diverses et variées (parfois présenté de manière brut sans commentaire politique) et qui invite le lecteur a réagir en se faisant d'abord son opinion (orienté dans le sens du racisme) mais aussi en lui indiquant les médias a investir.

Quels sont alors les effets que cela a en politique ?
Nous le savons les militants d'extrême droite sont, pour la plupart, atomisés, isolés et réfractaires à l'action collective autonome...toutefois, internet leur offre une occasion de faire exister leur point de vue minoritaire dans l'espace médiatique ou politique.
Je prendrais pour expliciter ma pensée quelques "affaires" politico-médiatiques qui ont récemment défrayé la chronique.
Il suffit de se souvenir des remous politiques provoqués par les affaires des apéros "saucisson-pinard" ou de celle du "drapeau outragé de la FNAC de Toulon" pour s'apercevoir qu'internet est un lieu de structuration de l'action collective et que l'action des uns peut forcer des hommes et des femmes politiques a prendre position publiquement. Rappelons nous aussi des affaires des rappeurs homophobes et sexistes épinglés par les syndicats de police ou des ministres de l'intérieur et de la culture pour comprendre qu'une action sur internet peut avoir des effets médiatiques et politiques. Souvenons nous aussi de "l'affaire Frédéric Mitterand" et des déclarations de Marine Le Pen pour comprendre qu'une information mise en forme de manière provocatrice et reprise par le monde politique peut avoir des effets et imposer un débat politique ou une vision idéologique de la situation.
On le voit donc, internet sert de caisse de résonance et peut constituer un outils de mobilisation effectif qui oblige les politiques ou les journalistes a se positionner. D'où pensez vous que viennent les mail que reçoivent Sophia Aram et Guy Carlier après leurs chroniques ? Il ne faut pas être grand clair pour comprendre ce qui s'est passé...la vidéo postée sur Fdesouche a "buzzé" et s'est retrouvé sur de multiples blogs ce qui a incité des internautes a se mobiliser et a faire pression sur France Inter.

Quelles leçons tirer de cette analyse ?
A gauche on a des idées...on a des militants de terrain et on a des idées...mais à l'heure actuelle, où ces idées peuvent-elles s'exprimer ?
Dans nos journaux militants ? Très bien...mais a combien d'exemplaire sont-il vendus ?
Dans nos tracts syndicaux ? Ok, le militantisme de boite reste notre force mais il met de côté des millions de français qui ne sont pas en contact avec des syndicalistes.
Dans nos réunions publiques, sur les marchés ? D'accord mais il ne faut pas être grand clair pour s'apercevoir que ce sont toujours les mêmes qui viennent aux réunions, prennent les tracts et discutent...et que parfois, ils sont déjà militant quelque part.

Dans ces conditions, que faire ?
Je pense que l'on pourrait lancer une réflexion, à gauche de la gauche, sur un projet de site internet qui centraliserait toutes les informations que nous avons a notre dispositions et qui circulent dans les réseaux militants. Faire un journal des grèves, un compte rendu des articles publiés sur tel ou tel sujet qui touche à la politique, informer sur les mouvements sociaux en France et dans le monde...bref, construire quelque chose qui pourrait s'apparenter à une Agence de presse alternative et en faire un site de référence, d'abord à gauche puis ensuite au travers des médias...
Je ne sais pas dans quelle mesure ce projet est faisable...je vois déjà des questions politiques qu'il pourrait soulever mais je pense qu'il est tant de se ressaisir et d'agir...parce que nous avons les idées, nous avons les infos, nous avons les militants de terrains...il ne reste plus qu'à nous mettre en ordre de bataille et à agir...

avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lénine, A quoi sert un journal révolutionnaire...

Message  ramiro le Jeu 14 Avr - 11:02


juste en complément de ma réflexion politique...je repense à ce qu'écrit Lénine dans "Que faire ? " a propos du rôle du journal...et si aujourd'hui on réfélchissait au rôle d'internet dans l'espace militant ?

"Ce journal serait comme une partie d'un gigantesque soufflet de forge qui attise chaque étincelle de la lutte de classe et de l'indignation populaire, pour en faire jaillir un immense incendie. Autour de cette oeuvre encore très innocente et encore très minime par elle-même, mais régulière et commune dans toute l'acception du mot, se recruterait systématiquement et s'instruirait une armée permanente de lutteurs éprouvés. Sur les échafaudages ou les tréteaux de cette organisation commune en construction, nous verrions monter bientôt, sortant des rangs de nos révolutionnaires"
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: produire de l'information, la mettre en forme, la rendre disponible aux militants et la diffuser

Message  Copas le Sam 16 Avr - 12:00

ramiro a écrit:
juste en complément de ma réflexion politique...je repense à ce qu'écrit Lénine dans "Que faire ? " a propos du rôle du journal...et si aujourd'hui on réfélchissait au rôle d'internet dans l'espace militant ?

"Ce journal serait comme une partie d'un gigantesque soufflet de forge qui attise chaque étincelle de la lutte de classe et de l'indignation populaire, pour en faire jaillir un immense incendie. Autour de cette oeuvre encore très innocente et encore très minime par elle-même, mais régulière et commune dans toute l'acception du mot, se recruterait systématiquement et s'instruirait une armée permanente de lutteurs éprouvés. Sur les échafaudages ou les tréteaux de cette organisation commune en construction, nous verrions monter bientôt, sortant des rangs de nos révolutionnaires"

Oui et c'est exactement ce que je pense de la possible utilisation du Net par les révolutionnaires (et des autres moyens d'échange numériques).

Il faut pour cela combattre les méfiances qui tapent à côté dans l'extrême gauche .

Il y a des trucs dont il faut se méfier et le net n'est pas le paradis sur terre.

Mais c'est une bonne et gigantesque imprimerie qui ne coute pas grand chose pour inonder le monde .

Ca change du blé qu'il faut pour faire un journal bien vendu .
Un quotidien pour des centaines de milliers de lecteurs représente un cout gigantesque inatteignable actuellement.

Là ce sont des télés à moindre cout qui sont possibles, des sites à 3 francs 6 sous permettant des milliers de lecteurs, un accès à une documentation filmée gigantesque permettant de construire des argumentations fortes en se basant sur ce qui se passe.

Là ce sont des sites servant à la construction concrète de groupes de travailleurs dans des secteurs de travailleurs qui sont possibles.

Cela n'est pas fait et les quelques incursions qui y sont faites ne sont pas assez incisives et pas assez construites pour servir de références aux couches importantes de travailleurs radicalisés et relativement pas encore assez politisés.

C'est possible de la faire, mais ce n'est pas fait.

avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: produire de l'information, la mettre en forme, la rendre disponible aux militants et la diffuser

Message  ramiro le Sam 16 Avr - 17:51

Copas a écrit:
Il faut pour cela combattre les méfiances qui tapent à côté dans l'extrême gauche .

Il y a des trucs dont il faut se méfier et le net n'est pas le paradis sur terre.

Salut Copas,
en ce qui me concerne je ne fais de fétichisme et je ne crois pas qu'internet constitue la panacée. C'est juste un outils et d'ailleurs je pense que beaucoup de militant-es s'en saisissent. Il n'y a qu'à voir le nombre de blogs, de sites et de pages facebook militantes qui existe pour s'apercevoir que tout ça constitue un des aspects de la panoplie militante.

Selon moi, le problème est qu'il n'y a pas d'action structurée. Autant on sait mener des campagnes et former des militants en interne autant internet ne constitue pas un moyens mis en avant dans les discussions militantes sur l'action collective. Au mieux internet est un super-téléphone que l'on innonde de communiqués, au pire c'est un espace complètement relégués parce que lié à une dimension de la société lié à la société bourgeoise.

Sinon, en ce qui concerne les idées que je peux avoir.
Personnellement je pense qu'un site d'information généralistes chargé de populariser nos idées serait le top. Une espèce de revue de presse quotidienne, avec des billets de correspondants et la centralisation de toutes les informations sur les mouvements en cours serait intéressante aussi.
J'ai dans l'idée le modèle de l'agence de presse libération des années 1970. Ils centralisaient des contributions que des journalistes militants réécrivaient pour les journaux. Maintenant qu'il y a internet on pourrait encore plus populariser ce genre de pratique.
bref...
a suivre...
avatar
ramiro

Messages : 238
Date d'inscription : 01/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: produire de l'information, la mettre en forme, la rendre disponible aux militants et la diffuser

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum