Les porte-parole du npa

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Zappa le Ven 1 Avr - 0:41

Laughing Stylé

Zappa

Messages : 146
Date d'inscription : 25/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  AIGLE le Ven 1 Avr - 17:44


Prolétaire : celui qui est obligé de vendre sa force de travail pour vivre. Alors que l'on reçoive un traitement, un salaire, que l'on soit fonctionnaire ou salarié, aucune importante, nous appartenons à la même classe.
Après les débats sur les avantages et les inconvénients de chacun ne servent qu'à se diviser.
Décider qui sera porte parole ne doit pas se faire en fonction d'un boulot, ou de son sexe mais en fonction du talent qu'aura le camarade à faire avancer des idées d'extrême gauche, à expliquer que qu'importe nos contraintes quotidiennes, qu'importe si untel ou untel a plus ou moins que nous, la vérité et l'unique préocupation qui doit être dans tout les esprits c'est de faire triompher la classe prolétaire en mettant un terme à ce capitalisme ravageur. Et tout le monde n'a pas la même facilité d'élocution, de réaction,...

Soyons les premiers à appliquer nos idées : aucun préjugés, ni sexiste, ni sur l'origine. Un minimum de respect pour les portes parole et ne pas les choisir comme des pantins "eh, camarade, toi ta une bonne tête de prolo". Je suis outrée quand on se réjouit d'avoir des représentantes femmes. Si elles ont été choisies, c'est à mon avis pour leur talent politique, à risque de "choquer" je trouve sexiste de se réjouir d'avoir une femme porte parole (voir deux).

Tant mieux qu'il y ai beaucoup de profs, parce ce qu'il n'y a jamais trop aujourd'hui, il y a toujours JAMAIS ASSEZ.

AIGLE

Messages : 74
Date d'inscription : 28/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  AIGLE le Ven 1 Avr - 17:55


et un gars qui tape à la porte qui n'est

- pas femme (eh ben oui, vu que c'est un homme)
- pas d'origine étrangère (une légère origine belge, mais y'a longtemps)
- pas OUVRIER,

et ouais, y'en a qu'on pas de bol !!!
p...n, le pauvre, vous lui dites quoi, euh désolée cde, t'es pas représentatif de ce que l'on recherche.
J'avais l'idée qu'un grand parti d'extrême gauche c'était justement l'inverse, de ne pas se préoccuper de l'origine des gens,on s'en fout, c'est des prolos comme nous prêt à avancer, l'essentiel sont les valeurs que l'on partage. Il ne faut pas que les gens se reconnaissent, il faut qu'il soit convaincu ce n'est pas la même chose. cyclops Shocked

AIGLE

Messages : 74
Date d'inscription : 28/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Invité le Ven 1 Avr - 18:32

AIGLE a écrit:
Prolétaire : celui qui est obligé de vendre sa force de travail pour vivre. Alors que l'on reçoive un traitement, un salaire, que l'on soit fonctionnaire ou salarié, aucune importante, nous appartenons à la même classe.
Après les débats sur les avantages et les inconvénients de chacun ne servent qu'à se diviser.
Décider qui sera porte parole ne doit pas se faire en fonction d'un boulot, ou de son sexe mais en fonction du talent qu'aura le camarade à faire avancer des idées d'extrême gauche, à expliquer que qu'importe nos contraintes quotidiennes, qu'importe si untel ou untel a plus ou moins que nous, la vérité et l'unique préocupation qui doit être dans tout les esprits c'est de faire triompher la classe prolétaire en mettant un terme à ce capitalisme ravageur. Et tout le monde n'a pas la même facilité d'élocution, de réaction,...

Soyons les premiers à appliquer nos idées : aucun préjugés, ni sexiste, ni sur l'origine. Un minimum de respect pour les portes parole et ne pas les choisir comme des pantins "eh, camarade, toi ta une bonne tête de prolo". Je suis outrée quand on se réjouit d'avoir des représentantes femmes. Si elles ont été choisies, c'est à mon avis pour leur talent politique, à risque de "choquer" je trouve sexiste de se réjouir d'avoir une femme porte parole (voir deux).

Tant mieux qu'il y ai beaucoup de profs, parce ce qu'il n'y a jamais trop aujourd'hui, il y a toujours JAMAIS ASSEZ.
Personne ne prétend le contraire : on est tous des prolos enfin ceux qui sont obligés de vendre leur force de travail pour vivre. Ceci dit, cela ne doit pas nous empêcher de définir correctement les choses : un salarié (donc un salaire) relève du droit privé, un fonctionnaire (donc un traitement) relève de la fonction publique. A moins, que cela t'effraie car porteur en germe de la division !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Vérosa_2 le Ven 1 Avr - 19:08

un salarié (donc un salaire) relève du droit privé, un fonctionnaire (donc un traitement) relève de la fonction publique
Vouich. Et donc ?

Vérosa_2

Messages : 683
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  AIGLE le Ven 1 Avr - 19:29


Non, cela ne m'effraie pas.
Mais effectivement, il est assez compliqué de convaincre que nous sommes tous dans la même galère, je ne préfère pas exagérer des points de détails.

AIGLE

Messages : 74
Date d'inscription : 28/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Copas le Ven 1 Avr - 19:49

AIGLE a écrit:
et un gars qui tape à la porte qui n'est

- pas femme (eh ben oui, vu que c'est un homme)
- pas d'origine étrangère (une légère origine belge, mais y'a longtemps)
- pas OUVRIER,

et ouais, y'en a qu'on pas de bol !!!
p...n, le pauvre, vous lui dites quoi, euh désolée cde, t'es pas représentatif de ce que l'on recherche.
J'avais l'idée qu'un grand parti d'extrême gauche c'était justement l'inverse, de ne pas se préoccuper de l'origine des gens,on s'en fout, c'est des prolos comme nous prêt à avancer, l'essentiel sont les valeurs que l'on partage. Il ne faut pas que les gens se reconnaissent, il faut qu'il soit convaincu ce n'est pas la même chose. cyclops Shocked

Sauf qu'il existe des couches sociales dans la classe populaire qui sont distinctes car elles vivent une situation différente , l'organisation du travail n'y est pas la même, l'immense majorité vit un encadrement très proche et très agressif, une pyramide hiérarchique... Une petite minorité vit beaucoup moins cela.

Prétendre que la sur-représentation dans l'extrême gauche des enseignants c'est bien c'est n'être pas très futé, et souhaiter maintenir ce qui divise, surtout ça encourage à des discours abstraits vis à vis du reste de la classe, des discours construits sur ce que vit une minorité de travailleurs, les enseignants.

Je le dis tout net, il n'y a pas assez d'enseignants au NPA et il serait dommage de ne pas profiter de gens qui sont un peu radicalisés dans cette couche sociale. Mais vouloir qu'une sur-représentation (et les discours qui correspondent à cette couche spécifique) se maintienne sans essayer de percer ailleurs, ou vouloir percer ailleurs en niant les autres couches sociales, sans comprendre que des voix venues de celles-ci doivent être favorisée c'est jouer la division, ne pas travailler à l'unité.

Un parti existe que si il s'enracine dans les batailles menées, dans les couches sociales diverses du prolétariat, dans un travail qui prend en considération les organisations concrètes du travail et du commandement dans les entreprises, qu'elles soient privées ou publiques, afin de pouvoir aider à l'unification d'une classe .

Ce n'est ni un rejet des profs de dire cela (mais de les considérer comme un secteur à organiser comme les autres), ni un rejet de toute personne qui veut un monde nouveau qui ne soit plus construit sur l'exploitation et l'oppression.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  AIGLE le Ven 1 Avr - 20:43



Je ne défends aucune sur-représentation, je dis juste que ce n'est pas en fonction de ça que l'on choisit un représentant.

Pourtant est-ce que je me reconnait das l'emploi du temps des enseignements ou dans leur système professionnelle ?
NON. 5 ans derrière des chaines de production 7 ans à assister des costumes cravates, je connais plutôt bien voir très bien le "privé", la joie de l'exploitation de l'homme par l'homme; Est-ce que ça me gène qu'un prof ou un instit soit porte parole ?? absolument pas. Pourquoi, parce que ce n'est pas ce qu'il est qui m'interesse, mais ce qu'il dit.
Le fonctionnaire est actuellement la bête noire à abattre. Que l'extrême gauche reprenne l'argumentaire, je trouve ça navrant (pour être soft).
Diviser pour mieux régner (banalité, je sais mais tellement vrai).
Tu prends les ouvriers à ce point pour des c...S pour penser qu'il suffise que tu leur colle sous les yeux un mec en bleu pour qu'ils disent "ah oui, il est comme moins lui, il me comprends ???? et c'est valable pour tous les stéréotypes. Exclamation

Ce que tu proposes, ce n'est ni plus ni moins que de la manipulation, c'est dévalorisant et humiliant pour les gens que tu souhaites rallier ou alors, nous avons une autre définition de la lutte des classes. Exclamation
Quand à la fameuse expression "couches sociales", ce n'est qu'une hiérarchisation des individus de plus

AIGLE

Messages : 74
Date d'inscription : 28/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Gauvain le Ven 1 Avr - 23:14

AIGLE a écrit:
Non, cela ne m'effraie pas.
Mais effectivement, il est assez compliqué de convaincre que nous sommes tous dans la même galère, je ne préfère pas exagérer des points de détails.

Tout le problème est là : nous ne sommes pas tous dans la même galère.
Ou alors on n'est pas tous sur les mêmes bancs de la galère.
Je ne me sens pas allez expliquer à un sans-papier qui se fait surexploiter comme ouvrier du bâtiment, par exemple, est dans la même galère qu'un prof ou qu'un instit. ce serait même déplacé.
avatar
Gauvain

Messages : 764
Date d'inscription : 23/06/2010
Localisation : 75/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Toussaint le Sam 2 Avr - 2:17

C'est un débat merdique.

Je suis prof et je suis absolument d'accord que les profs ne sont pas dans la situation des ouviers du bâtiment ou des infirmiers. Et eux ne sont pas dans la situation des profs. Il me semble hasardeux de différencier les duretés des boulots. Lorsque j'entends parler de la pénibilité des rapports hiérarchiques, elle existe aussi avec les profs, et on retrouve la question du rapport au public, pas forcément sympa. Demandez aux gens qui font le SAV par téléphone des fournisseurs d'accès à Internet, par exemple. Et demandez à mon collègue qui ce matin a quitté sa classe en larmes sous les ricanements des élèves s'il a vraiment l'impression de faire un métier cool.

Je suis aussi d'accord sur la question de la surreprésentation des profs dans les orgas révolutionnaires et ouvrières. Et sur les conséquences catastrophiques de cela notamment pour le rapport à l'état, mais aussi à tout ce qui concerne les débats sur le voile. Je me souviens que la résolution du BP de la LCR qui approuvait la répression et l'exclusion des élèves voilées avait des accents typiquement enseignants qualifiant l'exclusion d'"échec pédagogique", la vidant ainsi de tout contenu politique et envisageant le service public d'enseignement, non sous l'angle du service au public et de l'intérêt du public, mais sous l'angle du regard du prof sur sa démarche et sur son autorité... Je vois tous les jours la morgue et l'arrogance de beaucoup de profs qui intègrent complètement l'idéologie de l'EN, et qui de fait mettent l'élève dans une situation où ils le responsabilisent de son échec, alors même que nous savons tous que c'est un mensonge de classe. Et il n'y a pas grand-chose à faire d'ailleurs car le prof est aussi le rouage d'un système reproducteur des hiérarchies sociales et culturelles. Mais lorsqu'on voit que les orgas de jeunesse comme la LC en 1970 ou la JCR de 68 critiquaient l'EN, alors qu'aujourd'hui la "défense du service public" a érodé sa critique de classe, on ne peut penser que la composition sociale des orgas n'y est pour rien.

La place de l'enseignant comme sélectionneur et formateur de la main d'oeuvre, transmetteur bon gré, mal gré de l'idéologie de la réussite individuelle et de la légitimité de la hiérarchie sociale, de la soumission à cette hiérarchie, c'est quelque chose qui est perçu très clairement, sauf chez les profs où on préfère souvent se raconter des histoires. Cette place est au coeur de la rancoeur et de la hargne anti-profs qu'on sent dans ce fil. Perso, je la comprends, moi aussi de temps en temps, je bouffe du collègue. Et simplement, elle n'est pas plus utile que la haine de celles et ceux qui bouffent du travailleur des impôts ou des banques, du gardien de prison ou de l'agent de sécurité. Mais cela se comprend.

Mais il est idiot d'avoir ce genre de débat en parlant des porte-parole. On choisit un porte-parole en fonction de sa capacité à faire ce travail. Moi qui ne verrais pas d'inconvénient à avoir un porte-parole portant foulard musulman, je ne vois pas en quoi on discriminerait des salariés et des militants.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Copas le Sam 2 Avr - 15:07

Perso, je ne fais aucune hargne anti-prof, je décris le fait que les enseignant sont une des couches du prolétariat moderne et large qui est peu confrontée au quadrillage hiérarchique du commandement capitaliste dans les entreprises, et qu'elle a une vue théorique de cette question essentielle pour combattre le capitalisme.

D'où les abstractions qu'on entends ...

Une sur-représentation et la tendance permanente à repousser des expressions d'autres couches sociales de la classe populaire est une donnée lourde de la gauche révolutionnaire.

Les progrès effectués dans une plus grande surface sociale dans la classe populaire rendent nécessaires de faire peser jusque dans les expressions du parti des gens autres que ceux d'une seule couche sociale de la classe populaire.

C'est possible, Besancenot en est un exemple très efficace (au delà des autres questions). Si cela ne l'était pas, ça serait une autre question mais là ça l'est.

Pour la question des porte-paroles , je ne suis pas satisfait, et ce n'est pas nouveau, beaucoup de ceux qu'on propulse ne sont pas très bons . Alors comment se font les choix ?

Sur les deux derniers , ce n'est pas trop fameux non plus... Enfin on verra.

Par ailleurs, certains disent : t'as qu'à y aller ! (aller dans la classe, etc)

Mais j'y suis depuis toute ma vie de travail.
avatar
Copas

Messages : 7035
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Toussaint le Sam 2 Avr - 19:18

les enseignant sont une des couches du prolétariat moderne et large qui est peu confrontée au quadrillage hiérarchique du commandement capitaliste dans les entreprises, et qu'elle a une vue théorique de cette question essentielle pour combattre le capitalisme.

D'où les abstractions qu'on entends ...

Une sur-représentation et la tendance permanente à repousser des expressions d'autres couches sociales de la classe populaire est une donnée lourde de la gauche révolutionnaire.

Les progrès effectués dans une plus grande surface sociale dans la classe populaire rendent nécessaires de faire peser jusque dans les expressions du parti des gens autres que ceux d'une seule couche sociale de la classe populaire.

Sur cela, je suis d'accord totalement.
avatar
Toussaint

Messages : 2692
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les porte-parole du npa

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum