anipassion.com

EDF va augmenter ses tarifs de 30 %-Loi Nome-Le Nucléaire en voie de privatisation !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EDF va augmenter ses tarifs de 30 %-Loi Nome-Le Nucléaire en voie de privatisation !

Message  BouffonVert72 le Mer 23 Mar - 3:54

Conséquence de la dictature des marchés dans l'UE (je ne sais plus lequel des traîtés européens, enfin le truc qui oblige les états-membres à privatiser les services publics... Nice ? Amsterdam ? TCE/Lisbonne ?), EDF va à la fois augmenter de 30 % ses tarifs, mais en plus est obligé de vendre une partie (25% ?) de sa production aux profits des groupes privés !

Ca signifie que certaines des Centrales Nucléaires vont désormais être gérées pour maximiser les profits au détriment de la sécurité !
Et ne parlons même pas des gens qui ne vont pas pouvoir continuer d'utiliser l'électricité à cause des hausses de prix !

http://www.20minutes.fr/article/692077/economie-edf-propose-hausse-30-tarifs-5-ans

Créé le 22.03.11 à 22h28 -- Mis à jour le 22.03.11 à 22h28

EDF propose une hausse de 30% de ses tarifs sur 5 ans

Avec des hausses comprises entre 5,1% et 6,5% par an...

Il va encore y avoir de l'électricité dans l'air. EDF a proposé aux pouvoirs publics un dispositif qui amènerait à augmenter la facture d'électricité des particuliers de 5,1% à 6,5% par an jusqu'en 2015, inflation comprise, rapportent Les Echos de mercredi.
Une porte-parole de l'électricien français n'a pas souhaité faire de commentaire.

Selon le journal, qui ne cite pas de sources, ces hausses proposées dans le cadre de la loi réformant le marché de l'électricité (loi Nome) seraient nettement supérieures aux augmentations des dernières années, comprises entre 1% et 3% par an. Elles reviendraient à augmenter les tarifs de 28% à 37% en cinq ans.

Le tarif de vente du nucléaire en balance

Le quotidien économique ajoute que pour réduire l'impact de ces hausses, le groupe a proposé notamment d'élargir l'assiette de la CSPE (contribution au service public de l'électricité), qui sert à financer les énergies renouvelables, aux ventes de pétrole et de gaz.

Selon Les Echos, EDF plaide le fait que malgré une telle augmentation, les prix français resteraient encore compétitifs en Europe.

Dans le cadre de la loi Nome, EDF demande également que le prix de départ du nucléaire qu'il devra céder à ses concurrents soit fixé à 42 euros par mégawatt/heure (MWh) - tandis que ses rivaux réclament 35 euros - et veut qu'il évolue progressivement vers 45 à 46 euros.

Ce tarif de vente sera déterminant pour l'évolution des tarifs appliqués aux particuliers d'ici à 2015. Un porte-parole du ministère de l'Énergie a indiqué dimanche qu'il n'avait pas encore été fixé.

Les Echos avaient rapporté lundi qu'un des concurrents d'EDF, Direct Energie, serait désormais prêt à accepter de payer le prix de 42 euros, alors qu'il demandait jusqu'ici 35 euros.
N .Bu. avec Reuters


Et la loi Nome a été voté, comme d'habitude, dans l'indifférence la plus totale ! Shocked
avatar
BouffonVert72

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 45
Localisation : sur mon réformiste planeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum